Un nouveau ministre de la Défense a été nommé en Pologne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Arkan dit :

    Erreur d’avoir remplacé Antoni Macierewicz !!! La modernisation de l’armé polonaise a véritablement commencé par lui !!! Il a joué un grand rôle !

    • TINA2009 dit :

      Bsr ARKAN !

      très grave erreur de s’être séparé de Macierewicz …. même si sa personnalité pouvait heurter (franc parler et silence préparatif) nos mandatés de la Commission européenne, tous des mondialistes!
      Il faudrait pouvoir lui proposer une mission pour la modernisation de nos armées , EN FRANCE qui puissent être fusionné et/ou mené de front avec des propositions aux armées et gouvernement en POLOGNE ! Pour lui , revenir en territoire polonais , via une autre porte.
      Nos marines , notamment, constitueraient des complémentarités salutaires .

      • S.B-Seguin dit :

        La modernisation de l’armée polonaise est bien antérieure à la désignation de Macierewicz, qui au final, mis à part annuler un contrat de Caracal à la veille de leur livraison, n’aura pas fait grand chose.
        .
        « Nos marines , notamment, constitueraient des complémentarités salutaires . »
        La Pologne n’a pour ainsi dire pas de marine.

    • iugrek dit :

      Vous n’avez pas dû suivre l’actualité de très près depuis deux ans à ce sujet, ou alors vous êtes proche de la droite du PiS. La modernisation est au point mort. Seule nouveauté la création d’une défense territoriale, au prix, notamment d’hélicoptères (peu importe que ce soient des Caracal ou a-d’autres machines). Et 90% des colonels et généraux des états-majors centraux démissionnés ou limogés avec en parallèle, une politisation inouïe des officiers. Sans compter quelques « babioles » telles que la promotion plus qu’ultra-rapide du chef du BOR (le bureau de protection du gouvernement, équivalent du GSPR) : de caporal conducteur, il est passé colonel chef du BOR en un peu plus d’un an !
      Et sans parler non plus de ses innombrables sorties plus que hasardeuses (les Mistral revenus par l’Egypte à la Russie pour 1 € symbolique!) Il était temps que ce dangereux personnage aux liens occultes avec les services de renseignement russes quitte ses fonctions.

  2. Myshl dit :

    Les sous-marins de la marine, soit,
    mais n’oublions pas les sous-marins de l’armée de terre,
    ni ceux de l’armée de l’air.
    C’était une tentative d’humour…

  3. petitjean dit :

    la liberté européenne se lève à l’Est
    et le putsch raté de la Commission européenne
    « Si la Pologne est attaquée au Parlement européen par les libéraux et autres partisans de la “société ouverte”, ce n’est pas sans raison. En effet, les choses bougent sur les berges de la Vistule.
    Ce pays de 40 millions d’habitants à l’économie florissante est en train de voir son organisation politique muter, suivant l’exemple de la Hongrie de Viktor Orbán, et devenant un nouveau poids lourd européen de l’illibéralisme, par opposition à l’agenda libéral-libertaire des élites de Bruxelles. » (…..)
    https://www.tvlibertes.com/2017/11/27/20467/pologne-renouveau-patriotique

    Plus d’info sur la situation en Pologne ici :
    https://www.polemia.com/pologne-versus-commission-europeenne-la-liberte-europeenne-se-leve-a-lest/
    http://www.bvoltaire.fr/a-quoi-tient-popularite-record-pis-pologne/

    Evidemment les technocrates mondialistes enragent !……

    • Yashu dit :

      Mais cher monsieur, si l’économie de la Pologne est si florissante, c’est uniquement grâce à l’Europe, nous vous en déplaise. Vous n’avez qu’a comparer l’état de l’économie Polonaise de 89 à 2004, et de 2004 à aujourd’hui. Pour avoir été un témoin direct de ces changements, je vous promets qu’ils furent saisissants. Vous confondez les causes et les conséquences. Et les Polonais ne s’y trompent pas : proposez leur de sortir de l’Europe, vous verrez leur réponse !
      Et qu’un gouvernement nationaliste, encore dans les schèmes de la deuxième guerre mondiale, se serve dans les droits que l’Europe lui accorde sans en assumer les devoirs, c’est l’exemple, s’il en fallait, des valeurs qui fondent l’extrême droite.

      • petitjean dit :

        faites au moins l’effort de lire et d’écouter les liens que j’ai proposé
        la question n’est pas QUE économique !

    • TINA2009 dit :

      Bsr Petit jean !

      Bien vu pour les PJ, qui sont très instructifs pour celui qui est curieux et/ou désireux de comprendre .
      La pologne et la France sont 2 soeurs sur de nombreux points .
      En france, nous devons nous appuyer sur les actions de la POLOGNE , et de LA HONGRIE…. IL nous faut IMMEDIATEMENT UNE EUROPE DES NATIONS …. ET NON CETTE EUROPE EUROPEANISTE -MONDIALISTE : PAS BESOIN DE CETTE UE, DE CETTE MONNAIE UNIQUE, DE CETTE ZONE EURO, DE CETTE COMMISSION, DE CET EUROCORPS : CE NE SONT , TOUTES SANS EXCEPTION, DES PRISONS POUR LES NATIONS , LES PAYS , NE RESPECTANT AUCUNES DES VALEURS DE NOS NATIONS, DE NOTRE HISTOIRE, DE NOS IDENTITES!
      A BAS CETTE EUROPE MONDIALISTE !

      • clément dit :

        Un petit cours de droit vous montrerait rapidement que nous sommes en fait dans une Europe des nations, le pouvoir étant détenus par les différents conseils des ministres, qui le plus souvent, votent à l’unanimité, ne soyez donc pas victime ou complice du discours des politiciens nationaux, qui utilisent l’UE comme paravent à leurs propres lâchetés.

        • petitjean dit :

          les gouvernements des états qui composent l’UE nomment les commissaires.
          Donc ces gouvernements n’ignorent rien de ce que décide cette fameuse et antinationale Commission

      • Fred dit :

        @ TINA2009
        Hé, Tina ? Cela n’a aucun intérêt de recopier un tract déclaratif avec des majuscules chiantes à lire : faut argumenter, sinon c’est nul.

    • Fred dit :

      @ petitjean
      « la liberté européenne se lève à l’Est » dis-tu ? C’est comme cela que tu qualifie l’encadrement et la censure de la presse (entre autres), par la dite « Réforme de la justice » en Pologne ? Tu es pour limiter la la liberté de la presse, petitjean ?

      • petitjean dit :

        @ Fred
        « l’encadrement et la censure de la presse »
        préoccupez vous donc et d’abord des médias français qui ne sont QUE des organes de propagande au service du projet mondialiste
        préoccupez vous aussi des lois françaises liberticides qui ont tué la liberté d’expression
        préoccupez vous aussi et surtout de la mort de la démocratie en France !
        les polonais sont maitres chez eux et veulent se liberer des chaines de l’UE

        • Fred dit :

          @ petitjean
          Tu es en train de traiter le site sur lequel tu interviens d' »organe de propagande au service du projet mondialiste », c’est un peu paradoxal.
          Si les Polonais « veulent se liberer des chaines de l’UE », OK, qu’ils en sortent, mais n’espèrent pas le beurre et l’argent du beurre en souhaitant y rester sans respecter les normes démocratiques qu’ils ont signées.
          Sors un peu de tes lectures propagandistes faite d’idée préconçues, sans nuances et réfléchis un peu par toi même. Bien sûr qu’il y’a a des problèmes de démocratie et d’information en France ; mais ton discours outrancier binaire ne sert aucune réflexion, ne porte aucun avenir et certainement le contraire de ce que tu souhaite au fond.

  4. Cicéron dit :

    ce qui fait réellement peur, c’est que les fonctionnaires non élus de Bruxelles s’ingèrent dans le affaires intérieures d’un pays pour substituer le droit européen à un droit national

    • Fred dit :

      @ Cicéron (c’est point carré)
      Non, évidemment non, aucun fonctionnaire européen ne fait de loi ni ne décide de sanction.
      La Pologne a signé le traité d’Amsterdam et ses normes démocratiques concernant les États membres de l’Europe ; elle se doit donc le respecter. Ce fût son choix de substituer le droit européen à son droit national sur cette question … Si elle veut ne plus respecter ce traité signé par elle, elle doit sortir de l’Europe, c’est tout.

    • Frédéric dit :

      Et les ministres non élus polonais qui détruisent de l’intérieur l’administration de leur pays, vous en faites quoi ? Votre commentaire est vraiment a jeté a la trappe car les hauts fonctionnaires européens sont nommés par accord entre les divers gouvernements !

    • sergeat dit :

      Ces non élus sont en plus sont pour le droit des populations contre les peuples d’où l’islamisation par « réfugiés »de l’Europe occidentale.

    • Sonata dit :

      C’est le principe même de la hiérarchie des normes qui instaure la primauté du droit international sur le droit national. Ce n’est jamais que la fondation du droit et de la diplomatie !

      • Myshl dit :

        Votre contribution qui se veut optimiste m’apparaît terriblement résignée.
        Ce que vous définissez comme « Primauté » est une nouvelle dictature.
        Parce qu’elle impose vos « normes » aux peuples et tue la démocratie.
        On vit ça en Europe depuis un bail.

        La norme décidée d’en dehors écrase, tue la démocratie d’en dedans les états,
        des peuples.

        Comment promouvoir la démocratie chez les peuples qui n’en « bénéficient » pas,
        si c’est pour les en priver vite et leur imposer des normes?

        Votre apparente conviction d’une primauté de la norme me conforte dans l’idée que la démocratie n’est qu’un leurre, tueuse de la liberté des peuples puisqu’elle les enchaîne à la « norme » et les achemine vers un asservissement non consenti.

        Et tous comptes faits, tout ceci est avéré, réalisé pour nous en Europe.
        Nos votes sont annulables, contournables. Nous sommes contraints aux normes décidées de Bruxelles, nous sommes des rouages de la norme otanienne. Nous ne sommes plus des démocraties voisines, mais des compagnons de camp.

        Remplacez « instaure » par « impose », et je serai d’accord avec vous.

    • Robert dit :

      Eh, oui, Cicéron, c’est le problème.
      Non élus représentants d’une Europe artificielle et utopiste qui prétendent imposer la loi des juges au pouvoir politique d’un pays élus par leur peuple. Certains ont oublié les votes nationaux qui ont été recommencés jusqu’à ce que le peuple « vote bien » ou dont il n’a pas été tenu compte.
      Démocrates en peau de lapin prêts à tout pour imposer leur diktat.
      Tout se passait bien tant que des mondialistes dirigeaient les pays concernés, mais ils sont tombés sur des patriotes, qui connaissent leur douloureuse histoire et se souviennent de Jean Sobieski qui a combattu victorieusement les Turcs à Vienne. Ils ont donc considéré qu’accepter une invasion non pacifique et naturelle, mais organisée contre toute raison par une oligarchie, aurait été une trahison de leur héritage et de leur peuple. Les hongrois et les autrichiens, en première ligne comme dans leur histoire, savent aussi le prix douloureux à payer pour être libre de l’oppression, alors ils ont préféré prendre les devants et ne pas se retrouver en situation de résistance à l’occupant.

  5. R2D2 dit :

    la Pologne qui sent qu’elle pourrait perdre des fonds européens 🙂

    • Robert dit :

      R2D2,
      C’est là que nous allons voir si on peut acheter un peuple, si son âme à un prix. Et cela servira d’exemple à d’autres peuples européens qui en ont assez de l’occupation soviétoïde de notre continent par des oligarques mondialistes. Car ce sont eux nos véritables ennemis et pas les pauvres hères qui croient aux promesses qu’on leur a faites et qu’on ne doit pas considérer comme responsables de l’organisation de notre submersion programmée par des communautarismes étrangers qui diviseront et liquideront nos patries.

  6. Robert dit :

    Le gouvernement de Pologne et le peuple polonais qui l’a plébiscité ont compris que le vrai pouvoir européiste n’est pas élu, mais coopté, et ne représente pas les intérêts des nations européennes composant l’UE mais une oligarchie et font tout leur possible pour dissoudre les souverainetés dans un magma économique cosmopolite.
    Les polonais font ce que tout gouvernement soucieux des intérêts de son peuple, le fameux peuple souverain des démocraties, devrait faire en priorité sur toute autre considération.
    A savoir retrouver la maîtrise de ses frontières et de sa liberté.
    Si le droit de Bruxelles prime sur le droit national, tout ce qui pourra accélérer notre disparition et permettre à l’individualisme de faire oublier le bien commun sera promu, nous en savons quelque chose.
    En militant pour le respect de la liberté religieuse, de la morale naturelle et chrétienne, pour le droit de dire et faire ce qui est conforme au bien commun, le gouvernement polonais, comme le gouvernement hongrois nous montrent le chemin.
    Il n’y a pas si longtemps, on applaudissait les polonais qui avaient résisté au totalitarisme communisme, après avoir résisté au national-socialisme. Si les polonais ont pu croire au mirage libéral, avec ses illusions et ses mensonges, il semblerait que l’ordre des priorités soit en train de changer peu à peu.
    Si la Pologne accepte le bouleversement que nous subissons avec une immigration extra européenne et musulmane massive, des lois « sociétales » en fait anti humaines, elle perdra, comme nous, toute maîtrise de ses lois et devra subir les diktats de Bruxelles pour en obtenir les avantages, qui sont le prix de la servitude.
    Je crois le vaillant peuple polonais, comme le vaillant peuple hongrois, assez forts pour accepter de renoncer aux avantages de la servitude pour le prix de liberté.
    Les cosmopolites qui ont déjà tant de fois essayé de dissoudre les nations européennes n’ont qu’à se faire une raison. Vladimir Boukovski, le dissident russe, nous avait pourtant prévenu en quittant le système concentrationnaire soviétique  » je viens de votre futur. » Si nous ne voulons pas qu’un empire soviétiforme en remplace un autre, c’est à nous de reprendre en main notre destin.
    Hongrois et polonais, pourtant plus dépendants de l’UE que nous, l’ont compris, honneur à eux.

    • Fred dit :

      @ Robert
      Jamais, mais alors jamais, tu ne m’imposera ta « morale chrétienne » catho-fasciste.

      • Myshl dit :

        Votre réponse à @Robert est d’autant plus lamentable qu’elle est injurieuse et non argumentée.
        S’il vous plaît de combattre le « catho-fascisme », soit, vous n’êtes rien que peu dangereux, retournez vous avant que trop tard, et mesurez d’où vient le fascisme. Pas de chez les « cathos ».

        • Fred dit :

          @ Myshl
          Tu fais souvent le reproche violent à d’autre ici d’être confus, je te retourne cette critique pour ton deuxième paragraphe.
          Robert énonce lui même tout à fait clairement cette affirmation, au fil de ses post, je n’invente rien, je le cite.
          Ses tartines d’arguments mille fois répétés sont d’une mauvaise foi (pas mal pour un catho) pénible ; d’autres ici sont de mauvaise fois, mais souvent par bêtise, ce qui n’est pas son cas : ce sont des mensonges délibérés. J’ai ferraillé avec lui à une époque, mais sa discussion est malhonnête : mille arguments par post auquel il est impossible de répondre, citations fausses … etc.
          C’est pourquoi je me contente désormais de commentaires lapidaires à ses insanités, et de rappeler qui il est (il a menacé certains d’entre nous ici « de se retrouver un jour »).

    • Myshl dit :

      Je retiens la logique sous-jacente. Une chronologie instructive…
      Selon vous, les polonais (et hongrois) ont souffert du pan-germanisme (Nazisme),
      puis du stalinisme (Je n’aime pas dire communisme).

      Et depuis qu’ils ont été libérés du joug stalinien, après qu’avoir été « libérés » du nazisme,
      les polonais (et hongrois), se rendent compte qu’ils ont rejoint, non pas la gaullienne Europe des nation, mais une nouvelle dictature.

      Peut-être que nous devrions tous mieux considérer comment les polonais (et hongrois) voient leur Histoire se dérouler, et encore être volée. Pendant que nous, les autres, nous nous sommes résignés.

      Merci.

  7. Fred dit :

    Il semblerait effectivement qu’il y ait une tentative de séduction européenne, de la part du gouvernement polonais, MAIS …
    Le ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro, qui a déjà promulgué la loi sur la justice, a été maintenu dans ses fonctions. La réforme de la justice, constitue l’une des principales sources d’opposition entre Varsovie et l’UE, mais que le parti Droit et Justice considère comme un élément fondamental de son programme.

  8. MD dit :

    Attendons de voir ce qu’ils vont faire tous les deux.
    En matière de politique étrangère Jacek Czaputowicz est expérimenté mais son action est restée jusqu’ici plutôt discrète. On ne peut donc rien prédire sur son compte, sinon qu’il n’aura aucune peine à se démarquer son falot prédécesseur , toujours resté à la remorque de son bouillant collègue de la défense aujourd’hui écarté.
    Par contre l’admiration que Mariusz Blaszczak a affiché pour Charles Martel pourrait le rendre sinon sympathique, du moins très potable pour une bonne partie de l’opinion publique française , toujours trop portée à apprécier les discours plutôt que les faits . Mais il n’est pas sûr que cela lui suffise. D’ailleurs ce genre de référence aura certainement beaucoup de mal à passer auprès avec notre actuel gouvernement et de son parti.

    • Fred dit :

      @ MD
      Cette soit-disant « bonne partie de l’opinion publique française [sic] » est très minoritaire et ne sera jamais au pouvoir.

      • Myshl dit :

        Les racines d’un arbre sont minoritaires, en été.
        En hiver elles ne sont plus minoritaires.

        • Robert dit :

          Belle image, Myshl.
          Nous croyons en ce que nous sommes, un peuple, une nation, une histoire que nous écrivons tous les jours.
          A ce titre, nous sommes la jeunesse du monde.
          Bernanos disait « la jeunesse est le thermomètre du monde. Quand la jeunesse se refroidit, le monde entier claque des dents. »

          • Fred dit :

            @ Myshl @ Robert
            Ouh-là-là, mais il vont bientôt nous faire des enfants ces deux poëtes-là :o)

  9. werf dit :

    La procédure engagée par la commission européenne est extrêmement longue et se terminerait par un vote, qui doit être à l’unanimité des autres états membres, ce qui est impossible à obtenir, 3 ou 4 états étant contre cette procédure… Pour le reste, le changement est dicté par les USA : leur politique est simple, « acheter des armements américains et vous aurez notre bouclier qui est plus sûr que celui de l’OTAN (sans les USA ;)) ». Tout est dit!