Plus de 2.000 combattants chiites afghans ont été tués en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Lagaffe dit :

    Ces pertes considérables sont bien la preuve que la soi-disante « victoire de l’armée syrienne » à Alep et Palmyre vanté par la propagande du régime et la Russie revient en fait aux soldats iraniens, aux miliciens chiites irakiens, au Hezbollah libanais et un effectif pléthorique de mercenaires afghans servant de chair à canons, sans oublier les milliers de mercenaires russes du groupe Wagner et dieu sait combien d’autres mercenaires étrangers.
    On peut se demander quel est l’effectif réel de ce qui reste de « l’ armée syrienne » qui ne semble pas avoir gagné une seule bataille de toute cette guerre.

    • Barfly dit :

      Il y a un noyau dure de troupes fidèles au régime. Elles sont assez bien équipées, elles ont de l’expérience et elles sont commandées par des chefs charismatiques et déterminés. Elles jouent le rôle de pompiers de service sur tout le territoire syrien, pour le reste, l’armée syrienne est en lambeau et nous savons tous que sans l’aide extérieure la situation serait catastrophique. Ceci dit après quasiment 6 ans d’un conflit sans pitié cela peut se comprendre.
      Les milices chiites ont bien combattu, c’est indéniable, mais viendra le jour où elles devront rentrer à la maison mère. Et Assad devra trouver d’autres supplétifs…

    • Jacot la paille dit :

      L’armée syrienne n’a rien fait , elle n’a jamais existée.

    • Polymères dit :

      C’est bien là aussi tout un problème de fond de cette guerre que certains ne veulent pas voir, ou qu’ils veulent minorer.
      Non, Assad n’est pas un héros populaire pour lequel tout le peuple est prêt a se sacrifier, nombreux sont les jeunes hommes qui ont fuis pour éviter d’être enrôlé, il n’y a que dans les régions alaouites que vous trouvez des « vrais » volontaires qui ne rechignent pas à combattre pour lui.
      L’armée syrienne, la vraie, elle ne fait pas cette guerre, car cette armée a été vaincue assez rapidement.La défaite n’était qu’une question de temps et plus ça passait, plus ça empirait.C’est donc l’Iran, le Hezbollah et les différentes milices et mercenaires qui ont pris la relève de l’armée syrienne, la Russie emboîtant leurs pas, ce sont eux qui « gèrent » le conflit ou Assad n’est plus qu’une marionnette servant leurs intérêts et devant légitimer leurs positions.On fait d’Assad un élu du peuple avec une élection présidentielle que seul les aveugles veulent bien croire au résultat, on fait la guerre à la place de l’armée syrienne, donc des syriens, on fait signer tout ce qu’on veut à Assad pour s’y installer militairement dans la durée, on parle pour lui, on décide pour lui.En fait ceux qui prétendent défendre la souveraineté de la Syrie et de l’état syrien, font tout le contraire, ils prennent le contrôle de ce pays et Assad aujourd’hui n’est plus un chef d’état souverain.
      Alors faire la guerre est une chose, obtenir la paix en est une autre.Ce n’est certainement pas le Hezbollah, des mercenaires afghans ou je ne sais quoi qui vont assurer le contrôle du territoire.Quand les villes sont totalement vidés des habitants, ce problème n’en est pas un, mais quand les millions de réfugiés reviendront…
      Aujourd’hui encore, cette armée syrienne épaulée par ses alliés n’est pas une grande force militaire.La tendance s’est inversée et le temps joue pour elle, mais elle reste encore totalement dépendante d’un noyau dure de forces qu’on déplace selon les priorités militaires, ou le fameux plan de désescalade n’est qu’un plan militaire permettant au régime de libérer des hommes pour dans un premier temps prendre le maximum de territoire à Daesh avant que les FDS soutenus par les américains ne le font, puis à prendre poche par poche les territoires aux autres groupes armés.
      Mais cette phase militaire qui sera une réussite avec le temps, ne dessine pas du tout une paix pour ce pays et elle construit dès maintenant les problèmes de demain.
      Ce conflit est loin d’être terminé et sa finalité ne sera pas un retour à la normale de la situation ou Assad dirigera à vie le pays.

    • jyb dit :

      L’unité hors armée arabe syrienne qui a eu je crois les pertes les plus sévères est la brigade palestinienne syrienne qui a combattu à Alep.

      • MD dit :

        Auriez vous une estimation de l’importance des pertes subies par le Hezbollah?

        • jyb dit :

          @MD
          Votre question permet de mettre en doute les chiffres donnés par le post.
          Mais pour ce qui est du hezbollah libanais :
          1 – Du 30 septembre 2012 au 10 avril 2017 : 1050 hezbollih soit un peu moins de la moitié des morts chiites (ventilation approximative hezbollah libanais 40%, afghan 25%, iranien 20%, pakistanais 15%, irakien 5%)
          Les deux champs de bataille les plus meurtriers pour le hezbollah sont les gouvernorats de damas et d’Alep. En mai 2013, la bataille décisive d’al qousayr a tué 114 hezbollih.
          C’est chiffres viennent de rapports du washington institute.
          2 – officieusement les cadres du hezbollah reconnaissent plus de 2000 combattants morts au premier janvier 2017. J’ai plutôt tendance à croire ce chiffre plancher qui validerait les centaines de morts de la bataille d’alep (aout à décembre 2016)
          Notons qu’il n’y a aucun chiffre sur les pertes militaires de la bataille d’Alep mais le herbe a été engagé en première ligne dans plusieurs combats. Il est vrai qu’une quinzaine de forces différentes étaient engagées ce qui dilue mécaniquement les pertes propres à chacune.
          En extrapolant au premier janvier 2018, on est certainement plus près des 3000 morts. A part lors de la bataille des jurds (frontière syro-libanaise) le hezbollah a été moins exposé en 2017. C’est plutôt le hezbollah irakien et d’autres brigades chiites qui ont combattu dans la baida mais les troupes de contact ont été les forces syriennes.
          Actuellement le hezbollah est présent sur les fronts d’idlib et toujours à la frontière sud.
          (La presse israélienne a relayé le 01/11/17 qu’au moins 1800 combattants (opératives) de l’hezbe était morts en Syrie. C’est un plancher mais il est étonnamment bas)

          Pourquoi j’ai des gros doutes sur l’exactitude des chiffres donnés dans le post :
          Comme je le dis plus bas, il faut voir dans les brigades chiites fatimaiyoun et zeinabiyoun des forces chiites non exclusivement afghanes.
          Ensuite dans un post de fin 2O16 opex 360 rapportait les chiffres donnés par » Mohammad Ali Shahidi Mahalati, le chef de la fondation des martyrs et vétérans d’Iran » qui étaient de 1000 combattants chiites. Ce qui voudrait dire que 2017, année la moins meurtrière pour les forces alliées au régime syrien, a compté plus de morts chiites (et que dire des seuls afghans !) que 4 ans de conflit. Incohérent.
          Le nombre d’afghan stricto sensu dcd en syrie serait inférieur à 1000 (le chiffre de 850 circule)

          • MD dit :

            Merci beaucoup. J’en étais resté seulement à une fourchette basse de 1700 et haute de 2000 , ce qui n’est tout de même déjà pas négligeable . Votre estimation d’environ 3000 est sûrement bien plus juste. Ce chiffre ne doit cependant pas être vraiment insupportable pour le Hez : il n’a jamais manqué de volontaires, et le moral de ces derniers n’a jamais fléchi . D’accord avec vous pour penser que le nombre des combattants d’origine afghane ayant servi en Syrie a été très surévalué. On a donc d’un côté le Hez qui ne cache pas que ses succès ont été très chèrement payés , et qui en est fier. De l’autre, des responsables afghans qui cachent bien mal leurs arrières pensées, et qui se plaignent qu’on ne reconnait pas assez les mérites de leurs combattants. Ils exagèrent donc très fortement le chiffre des effectifs de leurs  » brigades » et de leur  »division » . Et ils ont donc gonflé ceux de leurs tués et blessés, pour des motifs qu’il faut qualifier ici de  »syndicalistes » . Reste donc à savoir quel est l’employeur qu’ils visent : Assad? Ou les Iraniens? Ou les deux?

  2. l'outrepenseur dit :

    ‘« l’ armée syrienne » qui ne semble pas avoir gagné une seule bataille de toute cette guerre.’ Eh bien je vous engage à lire quelques blogs d’observateurs sur le terrain, et notamment les batailles des unités du Tigre ou de feu le major-général de la Garde républicaine syrienne Issam Zahreddine, mort sur le front…..en matière de courage et de capacité de résistance, les unités de ce dernier combattant sont exemplaires. Après, votre mépris évident pour l’AAS est habituel !

    • Lagaffe dit :

      J’évite le plus possible les blogs « d’observateurs autorisés par le régime syrien (ou russe) » et présents sur place uniquement pour fabriquer une image « héroïque » de l’armée et du régime, en lui attribuant les réussites des combattants iraniens et des mercenaires recrutés en masse.
      Je me contente des rapports d’experts (y compris russes et iraniens) : l’armée syrienne est déjà incapable d »assurer l’ordre dans les territoires reconquis par les mercenaires de tout poil, la Russie, l’Iran et le Hezbollah. Par exemple, la Russie a dû envoyer des troupes tchétchènes pour patrouiller à Alep, l’armée syrienne étant incapable d’y maintenir l’ordre depuis sa reprise.
      Ce qui inquiète Bachar el-Assad, c’est que l’Iran et la Russie ne veulent pas s’opposer frontalement à l’alliance arabo-kurde des FDS qui contrôle le quart du pays, et sans eux « l’armée syrienne » en est évidement totalement incapable.

      • jean pierre dit :

        je comprends votre amertume…

      • l'outrepenseur dit :

        « J’évite le plus possible les blogs « d’observateurs autorisés par le régime syrien (ou russe) » et présents sur place uniquement pour fabriquer une image « héroïque » de l’armée et du régime » !! vous préférez sans doutes les white helmets…ça peut se comprendre vu votre rhétorique….Assad n’est pas inquiet, je n’en dirai pas autant de ceux qui ont misé des milliards dans cette entreprise hollywoodienne de déstabilisation des états du proche orient (arabes de préférence évidemment), et qui a lamentablement foiré…et si on considère l’état de l’AAS (toutes armes confondues) entre 2011 et maintenant, force est de constater que ses capacités réelles ont été plus qu’améliorées, exception faite du système radar de la DAT consciencieusement détruit dès le début par les supplétifs d’Israël et de ses alliés., mais qui visiblement redevient opérationnel depuis quelques mois….les FDS ne contrôle rien…et si les syriens réalistes (Kurdes ou pas d’ailleurs) ont souhaité se rendre à Astana pour parler directement avec Damas, c’et qu’ils savent que leur avenir n’est pas à Washington ou Paris, mais bien à Damas et ce sont bien les US qui les ont dissuadé.

    • Nico St-Jean dit :

      l’outrepenseur qui outrepense trop !
      .
      Il nous dis main sur la bible que les casques blancs qui observent le terrain sont de sales menteurs, mais nous avoues finalement qu’il se fit sur « des blogs d’observateurs de terrains »
      .
      Bien jouer …

      • l'outrepenseur dit :

        il vaut mieux penser trop que pas du tout n’est-ce pas Nico ? Après tout les acteurs des white helmets (rien que le nom est risible) n’en sont pas à leur première super production, et ça leur permet d’enfumer du crétin occidental….je dis ça je dis rien !

  3. Amida dit :

    On voit par là que les parties du monde à forte croissance démographique, pour les populations ayant une vieille tradition guerrière, génèrent facilement des forces mercenaires. C’est le cas de l’Afghanistan. Pour les jeunes Afghans ambitieux, durant un bon millénaire, il était de coutume d’aller tenter sa chance au service des dynastes musulmans de Perse et d’Inde. Nombreux sont ceux qui y ont fait une belle carrière.

  4. jyb dit :

    Les 2 brigades internationales pro assad sont les liwa fatimayoun et zeinabyiuon.
    Leur recrutement est essentiellement afghan mais on y trouve de nombreux pakistanais turkmenes iraniens irakiens syriens…
    Ces brigades enrolent des volontaires qui souhaitent d’abord defendre les lieux saints chiites.
    Chair à canon: tout le monde reprend stupidement l’expression mais ce sont des troupes aguerries engagées sur plusieurs fronts donc 2000 morts en 5 ans de combat…

    • l'outrepenseur dit :

      Il faut bien que les main streams et ceux qui pérorent avec eux, qualifient ceux qui’ls voudraient voir disparaître de tout et de rien, mais surtout de rien…..Sauf que ces gars là, ils savent pourquoi ils se battent, je n’en dirai pas autant de nos gars et des troupes US….

    • Bouli dit :

      2000 morts et 8000 blessés … ça fait déjà 10 000 personnes, je trouve ça quand même important

      • jyb dit :

        @bouli
        question de perspective :
        2 000 morts chiites en 100 mois de bataille.
        800 morts fds en 4 mois de bataille (raqqah)
        23 000 morts irakiens en 9 mois de bataille (Mossoul)
        + de 50 000 morts syriens (aas)

  5. auxsan dit :

    chacun ses chairs « alliés »…

  6. aleksandar dit :

    La SAA ( Tiger Force , 100% syriens, 10 000 hommes ) vient de reprendre Sinjar et de couper la principale voie logistique qui alimente Al Qaida-Nusra a l’ouest de Khanasser. La création d’une poche est en cours ( technique Debaltsevo ) qui verra les djihadistes soit s’exfiltrer vers Idleb, soit être anéantis.
    La SAA n’est plus qu’a 15 km de Abu Al Duhur.
    La 104 Airborne Brigade qui s’est illustré dans la défense de Deir Ez Zor – 100% syrienne, rejoint le front d’Idleb repuis hier.
    Le 5eme corps – 12 00 0 hommes formé et équipés par les russes, 100% syriens- n’est pas encore entré dans la bataille, mais des concentrations de troupes au sud de Hader indiquent l’ouverture du 2eme front et une prochaine offensive vers Abu Al Duhur.
    A East Goutha, le siege de la base logistique d’harasta est en passe d’etre brisé – NDF + elements du 4eme corps- 100% syrien.
    Voila la realité sur le terrain qui contredit serieusement les affirmations des generaux « Playstation » présents sur ce site sur la disparition de l’armée syrienne.
    Le plus amusant ou triste, c’est selon, c’est qu’il ne vient meme pas a l’idée de ces pauvres pekins que rien de ce qui a été fait depuis 15 mois – liberation d’Alep, reconquete de l’espace entre Alep et l’Euphrate ,liberation de Palmyre , liberation de Deir Ez Zor, puis de la vallé de l’Euphrtae jusqu’à la frontiere syrienne et du désert entre Palmyre et Deir Ez Zor – n’aurait certainement pas pu etre réalisé que par les milices afghanes, pakistanaises irakiennes, iraniennes et le Hezb qui doivent totaliser a peine pluse 12 000 combattants a elles toutes.
    Imcompetence et mauvaise foi.

    • l'outrepenseur dit :

      bref concis précis.

    • jyb dit :

      pour compléter le topo d’aleksandar. Dans la foulée de la prise de sinjar, la population des villages (de ramlah à maksar faouqani, au SE de sinjar) a pris les armes contre les islamistes de hayat tahrir
      as sham ( al qaida) ce qui met l’aas a une quinzaine de kilo de la base d’al duhur.

    • lxm dit :

      Ce sont des troupes qui ont été « libérées » car n’étant plus dispersées, elles ont moins de front à défendre/occuper et peuvent se concentrer de nouveau, car à un moment donné, le pays était tellement en confettis et le pétrole manquant que le régime syrien lançait la conscription des jeunes filles alaouites en prévision de défendre un réduit et ne pouvait déplacer que quelques milliers de soldats à la fois, puis Daech a été pris en sandwich et n’a plus pu avancer( ni se relier au liban) et s’est vu éroder par les bombardement américains et la reprise de terrain par les kurdes, puis les Russes sont arrivés, les puits d’hydrocarbure repris et avec eux l’Iran a fait venir des troupes vassales pour relancer des offensives. Globalement depuis le début du conflit une très grosse partie de l’armée syrienne est stationnée autour de damas et la protège comme une forteresse, les milices dans le pays restent locales et ne peuvent servir de troupes de combat mobiles car ce sont des gens là pour protéger leur famille, village ou tribu, la stratégie du régime était prioritairement de protéger les axes routiers ce qui dispersait les troupes un peu partout, et il n’y avait donc qu’une « force spéciale » qui se baladait rapidement dans tout le pays dès qu’une brèche ou une opportunité locale se formait. Mais si un stratège peut nous expliquer s’il y avait une autre façon de procéder, je suis preneur. Là on a une guerre civile au yémen avec une autre configuration 2 camps bien trop délimités( nord royaliste chiite montagnard traditionnel, Sud républicain sunnite maritime libéral) qui semblent rendre impossible toute réunification ou victoire.

  7. Un sapeur dit :

    C est le problème de nos journalistes,officiers de salon et autres incompètents français.
    Ils font le jeu des américains sans même le savoir.

    Messieurs si vous ne savez pas ,fermez la!!!

    • Thaurac dit :

      Un peu sentencieux et prétentieuse cette remarqua!
      Vous ne rapportez ici, que ce que vous lisez sur vos sites favoris, pas du front que je sache!