RAPACE, un système pour régler une arme en moins d’une minute

Régler une arme peut être à la fois long et fastidieux. Pour rendre cette tâche plus facile et rapide, STARNAV, une PME normande spécialiste de l’extraction de données géométriques à partir d’images, créée en 2007, propose une solution qui a été mise en avant lors du dernier forum DGA Innovation, organisé le 7 décembre dernier.

Développée depuis 2015 dans le cadre du dispositif RAPID (Régime d’Appui pour l’Innovation Duale) de la Direction générale de l’armement (DGA), la solution numérique RAPACE (Réglage d’Arme Par Analyse et Correction Étalonnée) permet en effet de régler avec précision un fusil d’assaut en moins d’une minute.

Pour cela, RAPACE repose sur une tablette tactile durcie IP66 fixée ainsi que sur un capteur optique (et une télécommande). Après avoir inséré le canon dans l’orifice de la caméra jusqu’à la butée et fixé l’arme avec la pince Picatiny, l’utilisateur doit ensuite préciser ses intentions au logiciel : simbleautage (aligner l’axe optique d’une lunette de tir avec celui du canon de l’arme) ou zérotage (opération qui « permet de retrouver un réglage antérieur, caractérisé par un jeu de paramètres »).

« L’algorithme croise ces informations avec les données personnelles de l’utilisateur déjà enregistrées et aussi avec les données qui évoluent comme la température ou la munition employée », explique la DGA.

Après, il suffit de lancer la mesure (ce qui dure une vingtaine de secondes). À l’issue, un réticule virtuel s’affiche sur l’écran de la tablette. Il ne reste donc plus à l’aligner sur celui de la lunette. Et l’arme est ainsi réglée.

Selon STARNAV, ce réglage assure un tir « précis à +/- 8 cm à 200 mètres pour une arme connue par RAPACE ». Pour résumer, ce système permet donc de régler des armes sans tir, de façon très précise et personnalisée.

« Aujourd’hui, notre système permet au tireur de retrouver ses réglages dans n’importe quelles conditions, sur une arme qu’il a configurée une première fois. Mais plus tard, lorsque les données seront suffisamment nombreuses, RAPACE pourra indiquer les réglages à faire sur tout type d’arme, à partir d’une première configuration faite sur une seule arme », avait en outre expliqué George Lamy au Rousseau, le Pdg de STARNAV, à l’Usine Digitale, en février dernier.

Les forces spéciales françaises testent RAPACE depuis le début de cette année. Mais d’après la DGA, s’il intéresse les militaires, les forces de sécurité intérieure le sont tout autant. « En France, les armes qu’utilisent les policiers et les gendarmes ne sont pas systématiquement individuelles. Dans ce cas de figure, RAPACE permettrait des gains de temps considérables », souligne-t-elle, avant de préciser que « STARNAV étudie également une version moins chère pour le calibrage des armes de chasse. »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de jyb

    • de Nouma

      • de Orion

        • de jyb

        • de Nike

          • de jyb

        • de Nouma

      • de jyb

    • de Céphée

  2. de Duc d'Orléans

    • de Orion

      • de Emil'

        • de Orion

          • de Nouma

        • de ScopeWizard

    • de Céphée

  3. de Tonton

  4. de Polymères

  5. de Sicarius

    • de Orion

      • de ScopeWizard

    • de Snaïpeur

  6. de Nadir

  7. de Intox

    • de R2D2

      • de Gérard

        • de Pravda

  8. de MD

    • de Gérard

      • de MD

        • de Gérard

      • de ORIONm88

    • de Emil'

      • de Orion

  9. de vrai_chasseur

    • de Claude

  10. de Gérard
  11. de Gérard

  12. de Banian

  13. de 7ainsi

  14. de jyb

    • de Laurent Lagneau

  15. de werf

    • de ScopeWizard

    • de Montalembert

  16. de Montalembert

  17. de Wrecker 47