Entre 2007 et 2016, plus de 600 militaires français ont été blessés lors d’opérations extérieures

La Revue annuelle de la condition militaire (édition 2017) est disponible depuis le 20 décembre sur le site du Haut Comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM). Ce document, signalé par l’AFP, donne des chiffres jusqu’alors difficiles à obtenir, comme ceux relatifs aux blessés lors d’opérations extérieures. Généralement, l’État-major des armées (EMA) ne communique jamais sur ce sujet (du moins, il ne donne pas de bilan).

Ainsi, selon les données présentées par cette revue, 620 militaires français ont été blessés par armes à feu ou engins explosifs lors d’opérations extérieures (OPEX) entre 2007 et 2016. Un nombre « élevé », commente le HCECM.

Dans le même temps, il est rappelé dans ce document que 154 militaires ont perdu la vie en opérations extérieures. Ces décès « concernent principalement des militaires de l’armée de Terre », souligne le HCECM.

Les opérations en Afghanistan ont particulièrement été « dures » puisque durant les années où l’armée française y a été engagée, l’on compte 453 blessés par armes à feu ou engins explosifs (soit 73%). L’année 2011 aura été particulièrement éprouvante, avec 168 blessés et 28 tués.

Par ailleurs, la revue du HCECM n’oublie pas les militaires souffrant d’un stress post-traumatique (SPT). Entre 2009 et 2016, plus de 2.200 cas ont été relevés (dont 365 pour la seule année 2016). Étant donné la nature de leurs engagements, les soldats de l’armée de Terre sont les plus affectés (avec 1.624 cas).

« La détection des cas de stress post-traumatique s’est améliorée grâce à la mise en œuvre par le Service de santé des armées d’un plan d’action comportant notamment l’ouverture, en janvier 2014, d’un numéro de téléphone ‘Écoute défense’. 379 appels de militaires en activité avaient été enregistrés en 2014 dont 126 concernaient des états de stress post-traumatique (ESPT). En 2015, aux 215 appels de militaires en activité recensés s’ajoutaient 23 communications avec d’anciens militaires. En 2016, le nombre d’appels de militaires en activité augmente de plus de 48 % (319 appels) et celui d’anciens militaires passe de 23 communications à 112 », précise le HCECM.

À noter : Des blessés en opérations ont lancé l’initiative de concevoir et de vendre le calendrier des InvaincuS. Les bénéfices seront reversés à Solidarité Défense pour financer le projet « la box des blessés », qui comprend une trousse de toilette et un survêtement thermo-régulé adapté aux handicaps. Cela  doit permettre d’améliorer les conditions de vie et de confort des militaires durant leur séjour à l’hôpital d’instruction des armées.

Photo : Service de santé des armées

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Nadir

    • de Robert

  2. de Jacques 29

    • de Pat

    • de sergeat

    • de sgt moralés

      • de Jacques 29

        • de sgt moralés

    • de Frank

      • de 33tartempion

    • de Sempre en Davant

    • de Raymond75

    • de Alpha

  3. de claude

    • de Orion

  4. de MD

  5. de DRAILLET

  6. de MERCATOR

  7. de 27 ans habillé en buisson

  8. de Auguste

  9. de Frédéric

  10. de Fred

    • de ScopeWizard

  11. de ScopeWizard

    • de ScopeWizard

  12. de jean la gaillarde

    • de Sempre en Davant

    • de ScopeWizard

  13. de jean la gaillarde

    • de ScopeWizard

  14. de Sempre en Davant

  15. de vrai_chasseur

  16. de TDK

  17. de Jeb Stuart

    • de ScopeWizard