Le Royaume-Uni et la Pologne ont signé un traité de coopération militaire

Comme avec la France, en 2010, le Royaume-Uni a signé un nouveau traité de coopération militaire avec la Pologne, à l’occasion d’un déplacement à Varsovie de Mme le Premier ministre britannique, Theresa May.

« Notre coopération en matière de défense et de sécurité est déjà forte, mais nous sommes allés encore plus loin aujourd’hui en signant ce traité conjoint GB-Pologne sur la coopération en matière de défense et de sécurité », a commenté Mme May, lors d’une conférence de presse donnée aux côtés de Mateusz Morawiecki son homologue polonais.

« Ce n’est que le deuxième traité de ce type que nous avons signé avec un pays de l’Union européenne » [et membre de l’Otan, ndlr], a-t-elle ajouté, le premier étant donc celui de Lancaster House, conclu avec la France.

Concrètement, ce traité fournira un cadre pour la coopération militaire entre les forces britanniques et polonaises dans le domaine de la formation. Il permettra de faciliter l’organisation d’exercices conjoints et de « partager des informations ». Il compte aussi un volet industriel, afin de « développer des capacités » communes, lesquelles n’ont pas été précisées. Cependant, l’on sait que BAE Systems et Obrum travaillent sur un char « furtif », le PL-01.

« Nous n’oublierons jamais les soldats polonais qui ont combattu avec nos troupes en Afrique du Nord et en Europe continentale pendant la Seconde Guerre mondiale, ni les pilotes polonais qui ont bravé le ciel à nos côtés, défendant la liberté et la démocratie en Europe. Et nous apprécions la contribution significative de tant de Polonais dans notre pays aujourd’hui », a fait valoir Theresa May.

Actuellement, au titre des mesures de réassurance prises par l’Otan, 150 soldats britanniques sont déployés en Pologne, précisément à Orzysz, près de la frontière avec l’enclave russe de Kaliningrad.

Par ailleurs, Londres et Varsovie ont également convenu d’accentuer leur coopération en matière de cybersécurité et de lutte contre la désinformation russe, les deux chefs de gouvernement s’étant dits « préoccupés par les tentatives de la Russie de faire de l’information une arme. » « Le Kremlin cherche à saper le système international fondé sur des règles à observer, et il n’y réussira pas », a insisté Mme May.

Sur le point de quitter l’Union européenne, Londres multiplie les accords militaires en Europe. Outre les traités conclus avec la France et, désormais, la Pologne, le Royaume-Uni est en train de mettre sur pied une Force expéditionnaire commune (Joint Expeditionary Force, JEF) avec le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège et les trois pays baltes. À noter que la Finlande et la Suède, qui ne sont pas membres de l’Otan, ont rejoint cette initiative en juin dernier.

Cette Joint Expeditionary Force sera mobilisable à court préavis. Rassemblant 10.000 militaires, elle est commandée par un général britannique depuis St Mawgan [Angleterre]. Elle doit être opérationnelle en 2018.

Photo : Exercice de tir des Light Dragoons en Pologne (c) British Army

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de personne

    • de Léonard

    • de Auguste

  2. de Carin

  3. de Nico St-Jean

    • de Jacques 29

    • de Scalp

      • de GELASE

    • de Dresde

  4. de Thierry HENRY

  5. de Françoise

    • de MD

    • de aleksandar

    • de Szut

  6. de Auguste

  7. de Frédéric

  8. de aleksandar

  9. de Szut

  10. de Nexterience

  11. de patriotpolonais