La Norvège choisit le système sud-coréen K9 Thunder pour moderniser son artillerie

Dans son dernier rapport, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) avait souligné la progression importante des ventes réalisées par l’industrie sud-coréenne de l’armement, avec, en 2016, un chiffre d’affaires en hausse de 20,6% (soit 8,4 milliards de dollars).

Ces bons résultats ne s’expliquent pas seulement par une demande intérieure plus forte en raison de la situation tendue dans la péninsule coréenne : les exportations d’équipements militaires sud-coréens se sont envolées en 10 ans, passant de 253 millions à 2,5 milliards de dollars.

Et le choix que vient de faire la Norvège illustre cette tendance. Pour moderniser son artillerie, Oslo avait sollicité plusieurs industriels, dont Nexter (CAESAr), Krauss-Maffei Wegmann et Rheinmetall (PzH 2000), RUAG (version modernisée du M109 Paladin) et le sud-coréen Hanwha Land Systems (K9 Thunder).

Pour Nexter, la partie s’annonçait difficile dans la mesure où, pendant 50 ans, avec le canon automoteur M109A3GN, les forces norvégiennes étaient habituées à un système doté de chenilles et non de roues, comme l’est le CAESAr. D’autant plus que, en 2013, elles avaient annulé la commande de 24 canons automoteur sur roues de type ARCHER, développé par BAE Systems Bofors… en raison de leur manque de mobilité.

Finalement, le 21 décembre, la Forsvarsmateriell (l’équivalent norvégien de la Direction générale de l’armement française) a indiqué avoir retenu Hanwha Land Systems pour la livraison de 24 systèmes K9 Thunder, doté d’un canon de 155 mm. Le montant du contrat s’élève à 215 millions de dollars. Une option pour 24 exemplaires supplémentaires a été posée.

« Il était essentiel pour nous de trouver le bon système d’artillerie avec le plus haut degré de performance possible tout en réduisant les risques au niveau le plus bas possible. L’offre de Hanwha Land Systems a été la plus conforme avec les exigences de l’armée norvégienne. Ce système d’artillerie [le K9 Thunder] apportera une contribution importante à la capacité opérationnelle des forces armées », a expliqué le général Morten Eggen, le chef de la division « systèmes terrestres » de la Forsvarsmateriell.

Par ailleurs, l’agence norvégienne a également trouvé un accord avec l’industriel sud-coréen pour assurer un soutien logistique tout au long de la vie opérationnelle de ces canons automoteurs ainsi que pour implanter un « centre d’excellence technique » à Bjerkvik.

Des K9 Thunder de pré-série seront livrés à la Norvège pour des essais en 2019. La livraison de l’ensemble des systèmes commandés se fera en 2020, afin que le premier bataillon d’artillerie norgévie soit prêt pour l’année suivante.

La Norvège n’est pas le premier pays européen à se tourner vers Hanwha Land Systems pour moderniser son artillerie. Tel est le cas de la Pologne, qui, en 2014, a signé une commande pour 120 châssis de K9 Thunder pour fabriquer ses AHS Krab. En outre, en février dernier, la Finlande a annoncé son intention d’en acquérir 48 exemplaires (d’occasion) pour 148 millions d’euros. L’Estonie devrait en faire de même, des négociations ayant été engagées avec Séoul pour l’achat de 12 canons de seconde main.

Photo : Hanwha Land Systems

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Carin

  2. de Nico St-Jean

  3. de jp_perfect

  4. de Thierry HENRY

    • de S.B-Seguin

      • de MD

  5. de R2D2

    • de Iceman

  6. de TINA2009

  7. de miaou

  8. de MD

  9. de FRA951

    • de Polymères

  10. de MP3

  11. de vrai_chasseur

  12. de S.B-Seguin

  13. de Lagaffe

    • de mffd4hfn

  14. de Nihilo