L’épave d’un sous-marin australien disparu en septembre 1914 a été retrouvée

En septembre 1914, le sous-marin HMAS AE1, qui venait d’être livré par le Royaume-Uni à la Royal Australian Navy (RAN), appareillait sous le commandement du capitaine de corvette Thomas Besant pour prendre part aux opérations de la Force expéditionnaire terrestre et navale australienne (AN&MEF), alors chargée de s’emparer des possessions de l’empire Allemand dans le sud-ouest du Pacifique.

Seulement, le 14, le HMAS AE1 disparut avec ses 35 marins (australiens, britanniques et néo-zélandais) à l’issue d’une opération navale menée au large de Rabaul, localité de l’archipel « Bismarck », en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La disparition du HMAS AE1 fut la première d’un sous-marin allié pendant la Première Guerre Mondiale. Et, depuis, elle constituait l’un des plus importants mystères de l’histoire militaire de l’Australie. Mais ce dernier est sur le point d’être éclairci.

Après plusieurs expéditions pour tenter de la retrouver (13 au total), l’épave du HMAS AE1 a enfin été localisée grâce au concours du Fugro Equator, un navire de recherches déjà sollicité par l’Australie après la mystérieuse disparition du vol MH370 en mars 2014.

Un drone sous-marin a ainsi été utilisé pour scruter les fonds marins au large des îles Duke of York. Et c’est là, à 300 mètres de profondeur, que gît l’épave du sous-marin australien.

« C’est l’une des découvertes les plus significatives de l’histoire maritime de l’Australie. La perte de l’AE1 en 1914 fut une tragédie pour notre nation qui prenait alors son envol », a commenté Marise Payne, Mme le ministre australien de la Défense. « Après 103 ans, le plus ancien mystère naval de l’Australie a trouvé sa conclusion », a-t-elle dit.

Enfin presque. Car désormais, il reste à examiner en détail l’épave du HMAS AE1 afin de pouvoir déterminer les causes de son naufrage. Pour le moment, Canberra a pris contact avec les autorités de Papouasie pour préserver le site où cette découverte a été faite et organiser une cérémonie en mémoire des marins disparus.

Photo : Marine australienne

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de didier1

  2. de Myshl

    • de TINA2009

  3. de jyb

  4. de Carin

  5. de Fabien