Archives quotidiennes : mercredi, 20 décembre, 2017

L’aviation militaire chinoise enchaîne les exercices près de Taïwan

En 2016, les avions militaires chinois ont volé dans la zone d’identification de la défense aérienne (ADIZ) de Taiwan à seulement 8 reprises. Depuis le début de cette année, au moins 20 cas ont déjà été recensés, dont 6 rien que pour le mois en cours, ont indiqué, ce 20 décembre, les autorités taïwanaises. « Les

Boeing a présenté son prototype de drone embarqué pour le ravitaillement en vol

Initialement, la marine américaine entendait se doter d’un drone de combat (UCAV, pour unmanned combat aerial system) capable d’opérer depuis le pont d’un porte-avions. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais conduits par Northrop Grumman avec le démonstrateur X-47B. Ce qui donna lieu à plusieurs premières mondiales pour un

Renseignement : La France ne devrait pas rejoindre le « club des cinq » emmené par les États-Unis

En mars 1946, le Royaume-Uni et les États-Unis signèrent le traité appelé UKUSA afin d’intensifier leur coopération dans le domaine du renseignement d’origine électromagnétique. Ces deux pays furent rejoints, plus tard, par l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada. D’où le nom de « Five Eyes » donné à cette alliance, qui repose en grande partie sur les

Le porte-hélicoptères HMS Ocean vient d’effectuer sa dernière mission sous pavillon britannique

Après avoir participé aux opérations de secours menées aux Antilles après le passage de l’ouragan Irma et intégré ensuite le Standing NATO Maritime Group Two (SNMG-2) en tant que navire amiral, le porte-hélicoptères britannique HMS Ocean vient de rentrer, avec un jour d’avance, à sa base de Devonport… pour ne plus jamais appareiller sous le

Les Airbus A340 de l’armée de l’Air pas assez « confortables » pour le Premier ministre?

Le voyage du Premier ministre, Édouard Philippe, en Nouvelle-Calédonie aurait dû être sans histoire. Sauf que, pour le retour en métropole, 350.000 euros ont été dépensés afin d’affréter un Airbus A340 de la compagnie Aero Vision pour effectuer la liaison entre Tokyo et Paris, alors qu’un avion du même type de l’escadron de transport 03.060