La Chine dénonce l’intrusion d’un drone indien dans son espace aérien

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

11 contributions

  1. Thaurac dit :

    Encore un bond technologique pas cher, pour la chine….Plus besoin d’espionner, la technologie vient direct dans leurs mains!
    Quid d’un dispositif d’auto destruction en cas de perte de contrôle?

  2. Pour Info dit :

    « … « Ligne de contrôle actuelle » (LAC), … »
    .
    LAC = Line of Actual Control et la traduction serait plutôt : ligne de contrôle effectif ou plus simplement : frontière réelle, frontière de fait.
    « Actual » ne prend qu’exceptionnellement le sens « actuel ».

  3. Jeanne dit :

    Il ne s’agit pas de la « Ligne de Contrôle Actuelle » mais de la « Ligne de Contrôle Effective ».
    Attention aux traductions.
    Cordialement,
    Un lecteur fidèle

  4. Lagaffe dit :

    Le plus drôle serait que la Chine ait piraté ce drone et fait exprès de le faire s’écraser du coté chinois pour avoir une raison d’accuser l’Inde d’avoir « envahi » l’espace aérien chinois, violant sa souveraineté territoriale.
    Dans tous les cas, je pense que la Chine de remettra de ce traumatisme insoutenable !
    🙂

  5. Frédéric dit :

    Bof, quand la Birmanie a bombardé par erreur la Chine, cela n’a pas eu de conséquences.

  6. Wjdfgjope dit :

    un drone made in France comme Mirage 2000, Rafale ?

  7. basstemp dit :

    Et combien y a eu de drones chinois dans le ciel indien pour lesquels les indiens se sont jamais pleins a l’international ?

    Bref le ridicule ne tue pas …