Archives quotidiennes : Mercredi, 6 décembre, 2017

L’Otan va intensifier sa coopération avec la Géorgie face à l’activité militaire russe en mer Noire

Avec l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2014, la mer Noire a pris une importance particulière dans la mesure où, désormais, les forces russes peuvent mettre en place une zone A2/AD [anti-accès/déni d’accès] sur la quasi-totalité de cette région en cas de crise. « Le gain de la Crimée, région fréquemment comparée depuis la

Le Service de santé des armées inaugure un nouveau centre de traitement des brûlés

Depuis 1961, le Centre de traitement des brûlés (CTB) de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Percy a su acquérir une réputation mondiale pour les soins apportés aux grands brûlés. Or, les brûlures de guerre sont plus graves qu’en contexte civil, dans la mesure ou, dans un cas sur deux, elles s’accompagnent d’autres blessures. Ce qui

Les militaires américains resteront en Syrie « aussi longtemps que nécessaire »

On n’a jamais vraiment su, avec certitude, le nombre de combattants que comptait l’État islamique (EI ou Daesh) après l’instauration de son « califat », les estimations allant du simple au double, voire au triple. Qu’en est-il maintenant que l’organisation jihadiste a perdu tous les centres urbains qu’elle contrôlait depuis 2014? Là encore, il est difficile d’être

Le projet Source Solde a connu un « taux d’erreurs habituel » lors de ses premiers essais

Après les dysfonctionnements du système Louvois (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), qui ont plongé de nombreux militaires dans d’énormes difficultés financières, le ministère des Armées a confié à la société Sopra-Steria le soin de mettre au point un nouveau calculateur, appelé « Source Solde », sous la responsabilité de la Direction générale de l’armement

Le Canada écarte l’offre de Naval Group et de Fincantieri pour ses futures frégates

L’audace ne paie pas toujours. Et le tandem formé par le français Naval Group et l’italien Fincantieri viennent de l’apprendre à leurs dépens. Pour remplacer les destroyers de la classe Iroquois ainsi que les frégates polyvalentes de type Halifax de la Marine royale canadienne dans le cadre du programme NCC (Navires de combat canadiens), Ottawa