Archives quotidiennes : Lundi, 4 décembre, 2017

Manoeuvres aériennes de grande ampleur en Corée du Sud

Quelques jours après le tir d’un missile balistique intercontinental nord-coréen dont les paramètres de vol suggèrent qu’il aurait été en mesure d’atteindre les principales villes américaines, dont Washington DC, les forces aériennes américaines et sud-coréennes ont donné le coup d’envoi de Vigilant Ace, un exercice d’une ampleur sans précédent, avec pas moins de 230 avions

Le nombre de femmes incorporées dans les unités combattantes a atteint un niveau record en Israël

En 1995, l’armée israélienne a autorisé aux femmes la possibilité de s’engager dans ses unités combattantes. Et, depuis, après un démarrage relativement timide, le nombre de « soldates » n’a cessé d’augmenter. Ainsi, en 2016, 2.100 femmes servaient dans des unités combattantes (contre 538 cinq ans plus tôt). Au cours de cette année, leur nombre est passé

Marine nationale : Quatre femmes officiers serviront bientôt à bord d’un sous-marin nucléaire

En avril 2014, Jean-Yves Le Drian, à l’époque ministre de la Défense, avait annoncé que trois femmes officiers de la Marine nationale allaient être autorisées, à titre expérimental, à servir à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) dans le courant de l’année 2017. Jusqu’alors, il n’était pas question d’ouvrir la filière des sous-mariniers au

M. Macron critiqué par des responsables irakiens pour avoir évoqué le démantèlement des unités paramilitaires

Maintenant que l’État islamique (EI ou Daesh) a perdu l’essentiel des territoires qu’il contrôlait depuis 2014, il importe désormais de « gagner la paix », en empêchant que les causes ayant favorisé l’expansion de l’organisation jihadiste puissent se reproduire. Et l’opposition entre sunnites et chiites est l’une d’elles. Faute de quoi, l’Irak, en particulier (mais cela vaut

Naval Group et Fincantieri brouillent les cartes pour tenter de remporter le marché des frégates canadiennes

Comme l’on pouvait s’y attendre, le français Naval Group et l’italien Fincantieri, qui veulent être le « Renault-Nissan » de la construction navale, vont faire cause commune pour tenter de remporter l’appel d’offres lancé par Ottawa afin de doter la Marine royale canadienne de 15 nouvelles frégates d’ici 2020. « Les leaders français et italien du naval de