Les enjeux de la prochaine Loi de programmation militaire : La Marine nationale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

48 contributions

  1. S.B-Seguin dit :

    .
    « …(c’est à dire le successeur du Charles-de-Gaulle). »
    .
    L’Amiral Prazuck ne l’a jamais définie en tant que tel entretenant volontairement le flou jusqu’à évoquer ce « nouveau » porte-avions amené à côtoyer plusieurs années le Charles de Gaulle en attendant son retrait justement programmé à 2040 après 1,3 Md€ de l’actuel ATM/refonte à mi-vie.
    .
    C’est bien pour cela que d’ici le lancement de ce nouveau porte-avions, il est impossible d’affirmer (même entre parenthèses) s’il sera le remplaçant du CdG ou la tête série de 2 unités dont la 2e remplacerait le PAN.
    .
    Le CEMM renvoie constamment au contrat opérationnel de la Marine Nationale, or celui-ci implique la disponibilité permanente d’un porte-avions qui induit de disposer de 2 unités.
    .
    Le budget des Armées pouvant arriver à 50 Md€ d’ici 2026, observons tout simplement que la France aura largement les moyens de lancer 2 porte-avions de 2026 à 2036 avec 500 Md€ de budget OPEX comprises.

    • Vince dit :

      Quand vous voyez la liste des doléances des différentes armées, même à 50 milliards il va falloir définir des priorités. Notamment celui du totem PA, largement responsable de l’indigence actuelle de la marine nationale.
      .
      Quand la police de la ZEE sera correctement assumée (mission de base), alors éventuellement on pourra parler d’un PA. D’ici là il est demandé aux marins d’utiliser rationnellement le budget qui leur alloué, en hiérarchisant leur priorité.

      • wagdoox dit :

        Avec ce raisonnement on arrête la dissuasion.
        La marine est dans cet état parce que les décideurs pensent que la seule présence du drapeau est suffisant tant que justement la menace du PA est présente chez nos adversaires.
        Mais vous avez raison sur le fait que 50 milliards resteront insuffisant, notamment avec les SNLE à remplacer. Qui par ailleurs coute aussi cher à l’achat que le CdG (l’unité).

        • Lakolo dit :

          voilà enfin un raisonnement pertinent. Quand on voit les budgets mis autour du renouvellement des deux composantes nucléaires, sans compter les pions tactiques autour (sous marins, PA, RAFALE, SAT, MRTT, etc..) on ne peut plus rien se payer, et défendre pour de vrai nos intérêts à terre, sur mer et dans les airs (et dans le cyber).

        • S.B-Seguin dit :

          Bonsoir wagdoox,
          avec le lancement de 4 SNLE (comme la France) classe Dreadnought (de 17 200 t. en plongée) le RU avec un budget annuel de l’ordre de 45 Md€ (hors pensions):
          – 2 Porte-Avions (de 65 000 tonnes),
          – 7 SNA Astute (de 8000 t. en plongée),
          – 8 frégates T-26 (de 7600 tpc),
          – 5 frégates T-31 (de 4000 tonnes),
          – 4 navires de soutient/pétroliers ravitailleurs (de 37 000 tpc),
          – 17 OPV programmés
          [en plus des 6 frégates T-45 (de 9000 tpc), 3 TCD (de 16 000 tpc), 2 TCD (de 19 600 tpc), 1 LHA (de 21 000 tpc) livrés];
          vous fait mentir ne serait-ce qu’à l’échelle des Royal Navy et Royal Fleet Auxiliary.
          .
          On peut aussi évoquer les 160 Typhoon, 87 Tornado, 50 F-35B, 144 Hawk, 7 E3D Sentry, 3 RC-135W Rivet Joint, 5 R-1 Sentinel, 9 P-8A Poseidon, 14 KC-2 Voyager (A330 MRTT), 8 C-17A Globemaster III, 25 C-1 Atlas (A400M), 50 C-130 Hercules, 60 C-47 Chinook, 66 AW-101 Merlin, 50 Apache, 89 Lynx, 62 Wildcat, 10 MQ-9 Reaper, 54 Watchkeeper, en terme de moyens aériens cumulés des différentes armes du RU, sans parler du FCAS en co-développement avec la France.
          .
          On peut aussi évoquer une British Army alignant 230 Challenger 2, 35 MLRS, 90 L131 AS-90 de 155 mm, 60 Starstreak SP HVM chenillés, 1660 VCI chenillés, 650 CVR chenillés, 1300 MRAP (4X4/6X6), 500 véhicules FS (4X4/6X6), 370 RWMIK Land Rover, 360 Snatch Land Rover, 400 Panther, 7500 MAN SV (6X6), 1200 Leyland « Foden » (8X8), 360 MTVR, 90 Oshkosh HET.
          .
          Tout ça comparer avec un pays dotés d’un budget annuel de l’ordre 45 Md€ hors pensions, et également tributaire d’une dissuasion nucléaire.
          .
          .
          Quant au cout de notre dissuasion nucléaire, il était déjà évalué en 2016 à hauteur de 50 Md€ sur les 20 prochaines années, donc de 2016 à 2036 où sur la base de 50 Md€ de budget annuel à partir de 2025 cela nous renvoie à total de 750 Md€ de 2016 à 2036 hors pensions.
          .
          Expliquez-nous en quoi ces 750 Md€ de budget des Armées sur 20 ans seront insuffisants pour financer les 50 de la dissuasion nucléaire et même les autres programmes phares prévus: nouveau Porte-Avions, SCORPION (VBCI, EBRC, VBMR, VBMR-L, VBAE, PLFS, VLFS), SCAF, SNA, HIL, FLOTLOG, FTI, NH-90 Rafale F4, 14 Phénix, 16 Reaper, MALE RPAS; et programmes envisageables à l’horizon 2030: A330 MPA, A330 AWACS, remplaçant du Leclerc etc…
          .
          Alors stop,
          arrêtons d’affirmer gratuitement ou le « doigt mouillé » que 50 Md€ annuels ne suffiront pas, « notamment pour remplacer les SNLE » (on se demande comment on avait fait pour remplacer les SNLE classe Le Redoutable de 1997 à 2010).

        • Vince dit :

          « Avec ce raisonnement on arrête la dissuasion. »
          Comparer des catégories différentes c’est la définition du sophisme : la France a besoin d’une politique et d’un intrument anti-chantage, afin de préserver sa souveraineté.
          .
          Le SNLE est le point de gravité de notre dissuasion ; l’arme anti-chantage par excellence. Le PA en tant que tel non.

          • S.B-Seguin dit :

            Le fait, est que la France ne brandit pas la menace nucléaire pour n’importe quel type de menace, pour lesquelles un PA + Rafale + SCALP est un excellente arme anti-chantage.
            Tout comme des FREMM (ou FTI) + MdCN, qui évidemment ne sauraient se passer de la couverture aérienne d’un PA, même en Méditerranée.
            .
            S’il y a seulement besoin de tirer des MdCN, seul un SNA + MdCN arriverait évidemment à s’affranchir de la couverture aérienne d’un PA.

      • Mr Defeursac dit :

        Le PIB ne cesse d’augmenter, et le budget des armées ne cesse de de baisser… Faites-en ce que vous voulez.

      • 6PAL dit :

        Il y a longtemps que vous ne naviguez plus, car au vue de votre réponse, j’ai même des doutes, que vous ayez jamais mis les pieds sur un navire de guerre

    • S.B-Seguin dit :

      Observons aussi que la commande de 4 FLOTLOG plutôt que 3 en référence aux 3 actuels BRE/BCR, sera également un indice des ambitions française en la matière.

    • Requin dit :

      Le PAN sera très certainement retiré du service à la fin de son 4e cycle au lieu de subir et coûter trop vu l’âge du navire, un 4 ATM ce qui donne un retrait plutôt vers 2035.

      Date qui correspond également au remplacement des 1ers Rafale et sans doute de l’arrivée des drones de bombardement furtif, d’où l’allusion au dimensionnement du navire évoqué par l’Amiral.

      Pour le reste je suis assez d’accord. D’autant qu’ils parlent bien de financer les études d’un nouveau PA à partir de 2020-2022. Ce qui n’aurait aucun sens pour le construire 10 ans après, il y aura trop de ruptures technologiques entre les 2, tous les plans seraient à refaire.
      A l’inverse, l’Etat n’est pas en train de mettre 1,3 Mds d’Euros dans l’ATM du CdG pour le retirer du service seulement 7 ans après la fin de celle-ci, quand il faudra à nouveau recharger les réacteurs nucléaires.

      Je pense que l’option qui se dessine, c’est la construction de 2 PA à propulsion conventionnel d’un longueur entre 280 et 300 m de long capable de catapulter des avions de combats de 35 t max au décollage, l’un pour une mise en service vers la fin des années 20, l’autre au moment du retrait du PAN.

      • Le Breton dit :

        On perdrait donc le savoir-faire de concevoir un bâtiment de surface à propulsion nucléaire ?

        • S.B-Seguin dit :

          Ce même savoir-faire s’il est maintenu pour les SNLE et SNA, le sera de facto pour les bâtiments de surface à propulsion nucléaire.

        • Requin dit :

          On a JAMAIS su le faire.
          Le CdG est complètement raté niveau propulsion.

    • S.B-Seguin dit :

      Bonjour monsieur Vince,
      il est facile pour tout à chacun de constater que c’est la composante navale de notre dissuasion nucléaire avec ses 4 SNLE et l’évolution permanente de ses missiles balistiques qui coute proportionnellement le plus cher à la Marine Nationale.
      .
      « Notamment celui du totem PA, largement responsable de l’indigence actuelle de la marine nationale. »
      __ C’est on ne peut plus faux vu que le PA2 fut officiellement annulé par le gouvernement de Hollande et son LBDSN de 2013.
      .
      On aura beau chercher, mais pas de couverture aérienne de notre flotte (mission de base comme la couverture ASM et antisurface) sans porte-avions.
      Un porte-avions que vous semblez considérer comme un luxe inutile en y voyant un « totem ».
      Or rien, absolument rien ne saurait remplacer un porte-avions dont la disponibilité permanente est même synonyme de 2 unités, tout comme les SNA restent les meilleurs pour chasser d’autres sous-marins.
      .
      Expliquez-nous quels besoins actuels d’équipements de nos forces armées ne seraient pas couverts de 2026 à 2036 avec 500 Md€.
      J’avoue être curieux de découvrir le détail de votre affirmation.
      .
      Votre remarque serait plutôt valable pour les 189,5 Md€ de budget des Armées que nous pouvons anticiper de 2018 à 2022 inclus, à raison de 1,8 puis 1,7 Md€ d’augmentation annuelle.
      Mais là encore, il faudra aussi dès 2018/2019 lancer les études préliminaires de ce « nouveau porte-avions » pour maintenir le niveau d’activité et les compétences des bureaux d’études de Naval Group dans ce domaine bien particulier des porte-avions.
      .
      Ceci dit pas de panique monsieur Vince,
      il est probable que la série des PLG soit portée à 10 unités pour répondre aux besoins du programme BATSIMAR, dont 8 autres unités d’un autre type seront vraisemblablement destinées à la métropole.
      Et les 7 PLG supplémentaires en plus du 3e commandé cette année, pourront tous être livrés d’ici 2021/2022.
      .

      • Vince dit :

        Les faits : la marine a ou eut un ou plusieurs magnifiques PA ayant apporté zéro plus-value opérationnelle à toutes les opex qu’elle a mené des 70 dernières années , et dans le même temps n’arrête pas de se plaindre, gémir, pleurnicher sur ses moyens lorsqu’il s’agit de mener à bien ses missions de base. Il suffit de relire tous les articles d’opex à ce sujet.
        .
        Bref marin, tu pleures les effets dont tu chéries les causes. Et tu nous casses les tympans avec tes jérémiades dont tu es le premier responsable.

        • S.B-Seguin dit :

          Justement, relisez-les, tous les articles d’OPEX360 qui démontrent l’incontournable plus-value du Charles de Gaulle, vu que ce site traite majoritairement de questions d’actualité.
          Vous y retrouverez, entre autres, des citations du CEMM et de l’ancien CEMA notamment sur cette année 2017 avant et après les élections (même JYLD à la fin de son mandat en 2017 se disait favorable à un PA2, comme Macron).
          .
          Et si on remonte les 70 dernières années, mis à part en Indochine où leur faible capacité les confinaient à un rôle d’appoint étant essentiellement destinés au transport d’avions ensuite basés à terre, les porte-avions ont démontré plus d’une fois, quand ils en avaient l’occasion, leur intérêt en opération, de Mousquetaire à Chammal en passant par Bouledogue et Harmattan.
          .
          Et en dehors de cet aspect missions air-sol des OPEX, la première mission d’un porte-avions reste d’assurer la couverture aérienne ou d’allonger la capacité antinavires d’une escadre.
          On attend toujours l’alternative crédible aux porte-avions pour ce genre missions de base.
          .
          Commençant à prendre un sens contraire à celui pris en 2008/2009, 2011/2012 puis 2013, le vent sur le sujet d’un « nouveau porte-avions » voire même d’un PA2, tourne.
          Et à lire votre commentaire au ton rageur sans le moindre argument, vous êtes ici le seul à associer cette idée de pleurnicheries cher monsieur Vince.
          .
          La Marine Nationale, comme la Royal Navy, la Marina Militare, l’Australian Navy ainsi que le souhaitait initialement l’Armada espagnole (qui a perdu cette perspective en terme de moyens), va retrouver 2 porte-avions actifs, même si ce ne sera qu’à l’horizon 2035, plutôt que 2025 comme les marines citées.
          .
          Et il va falloir commencer à accepter cette idée plutôt que ranchonner face à mes commentaires qui vous laissent de plus en plus sans réponse constructive.

        • Céphée dit :

          Aucune plus-value ?
          D’où sortez-vous cette idiotie ?

  2. MP3 dit :

    Emmanuel Macron et Bercy mentent sur le ralliement de l’objectif 2% du PIB, et prennent les militaires (et les français) pour des c…
    A peine 1 Md€ de hausse réelle de budget, c’est très insuffisant, le compte n’y est pas du tout.
    Nos armées méritent mieux, nous aussi.

    • S.B-Seguin dit :

      Disons qu’avec 1,8 à 1,7 Md€ d’augmentation annuelle continue de 2018 à 2022,
      si Macron veut tenir son engagement de 50 Md€/an hors pensions et hors OPEX à partir de 2025, il faudrait dès lors une augmentation de 2,9 Md€/an de 2023 à 2025…

    • Lakolo dit :

      regardons derrière aussi. qui a mis les armées dans cette situation? les deux derniers présidents.. qui on désinvesti ou fait des chèques en blanc (ex FTI avancées de 8 ans… je rêve … ), sans les sous. tout çà pour la région « Bretagne ». C’est à l’image des centrales nucléaires sans investissement … tellement plus facile de faire la démagogie politique en dilapidant l’argent pour… l’assistanat… etc.

  3. felipe dit :

    La cour des comptes propose d’inclure les pensions dans les 2% donc tout est dit. on oppose souveraineté et stratégie de défense à souveraineté et stratégie budgétaire sans oser clairement poser la question :
    la seconde ne dépend pas que de la défense mais de tous les départements ministériels, des comptes sociaux et des collectivités territoriales. alors je pose la question : la souveraineté budgétaire ne passe t’elle pas par la rationalisation des comptes sociaux ou des collectivités territoriales. j’aime bcp noel mais je suis disposé à avoir moins de guirlandes, moins de sapins , moins de grandes roues chaque année. je suis disposé à supprimer un entretien quotidien des espaces verts dans l’année ( passer la tondeuse 5 fois au lieu de 6 , quelle différence.

    • S.B-Seguin dit :

      Les 2% du PIB correspondent à un objectif de l’OTAN qui exclue d’emblée les pensions qui représentent un paramètre trop variable d’un pays membre à l’autre de la Bulgarie à la Norvège. C’est un paramètre qui n’est pas forcément connu à la Cours des Comptes, ni même à Bercy.
      .
      De toute façon cet engagement pour 2025 de Macron, n’engage pas son actuel mandat qui s’achève en 2022.
      .
      D’ailleurs pour dépasser la rumeur, il serait utile d’avoir le lien d’une source au sujet de cette affirmation.

      • Le Breton dit :

        De toute façon cet engagement pour 2025 de Macron, n’engage pas son actuel mandat qui s’achève en 2022.

        C’est bien pour ça qu’il a donner des chiffres pour 2025 (car il fallait une date au hasard qui serait située au delà de son mandat, comme ça personne ne pourra l’accuser de quoi que ce soit le bougre…).

        • S.B-Seguin dit :

          Oui, c’est clair et pour son actuel mandat, Macron ne s’est donc engagé qu’à une augmentation annuelle du budget des Armées, OPEX comprises, de 1,7 Md€ de 2019 à 2022 inclus, après une augmentation de 1,8 Md€ en 2018.

  4. golf dit :

    Le canal de Suez interdit à la navigation, le détroit de Gibraltar fermé. Tsunami sur les côtes méditerranéennes françaises et la flotte basée à Toulon endommagée. Nos approvisionnements menacés en mer de Chine , circulation des bâtiments de guerre interdite par la chine. » Scénarii » improbables ? Pêche illégale dans la ZEE , Clipperton ,Polynésie Française,l’inventaire des faiblesses marines est énorme et pour couronner le tout plus un sous pour combler les ruptures capacitaires.Tel est l’enjeu de la prochaine loi de programmation avec une marine en déclin .

  5. Lassithi dit :

    Pfff comment pouvez-vous encore croire aux promesses des politiques. Quelle naïveté.
    D’autant plus quand on arrive à lire, au rythme où ça va, que la marine va bientôt se satisfaire de Zodiac avec une 7,62 pour assurer notre souveraineté dans notre ZEE de 11 M de km2.
    Les solutions ne sont pas dans des promesses d arriver un jour à 2%. Mais d’y être dès maintenant hors opex et pension.
    Qui propose réellement cela ?

    • eric dit :

      2 % tout de suite ? Ca signifierait 45 milliards d’euros, contre 32 milliards aujourd’hui. Soit un delta de 13 milliards, l’équivalent du budget du ministère de l’intérieur, rien que ça : vous allez les trouver où ? Pour mémoire, on est à 80 milliards d’euros de déficit budgétaire, les collectivités locales sont au bord de la révolte tellement elles sont à l’os, l’hôpital public pleure misère et je ne vous parle même pas de la police ou de la justice. Arrêtez de rêver, c’est financièrement et politiquement impensable.

      • Lassithi dit :

        Ah bon, impossible ?
        Pour vous et tous ceux qui ont en tête les raisonnements qui nous conduisent assurément à notre perte et qu’on nous rabâche (la classe politique visible) depuis 1992.
        Des marges de manœuvre, il y en a. Faisons comme les britanniques, 9 Md€ d’économie.
        Arrêtons l’exil fiscal, qui est à nos portes et luttons contre la fraude organisées par Junker rien qu’au Luxembourg, vous savez qui c’est et ce qu’il fait maintenant?
        Après je vous suggère juste de faire un peu d’histoire et de regarder quels sont les mécanismes de la dette dite souveraine, de regarder ce qui se passe outre-atlantique chez les maître de l’Otan.
        Pour ma part, cela me donne juste envie de redevenir souverain pour ne pas me construire un système que ne permet pas de mettre en place pour ce qui nous préoccupe, une politique de défense digne de ce nom et faire en sorte que la France retrouve la posture qui était la sienne avant la mise en place de la chimère de l’UE, et pour ne pas sombrer dans une société qui est au antipode de l’héritage du CNR.
        Et enfin, pour un pays qui se dit en guerre, je trouve ce raisonnement paradoxale, alors que les choses sont tranchées. Soit on l’est et on se donne les moyens et on agit en tant que tel, soit on ne l’est pas.
        Alors svp arrêtez ce lavage de cerveau, la vérité finit toujours par apparaître au grand jour, désolé pour vous…

      • wagdoox dit :

        on parle des 40 milliards de cadeaux du ministre macron, vous savez le crédit d’import recherche qui sert à tout et surtout à rien.
        Les Collectivités Territoriales ne gueulent toutes mais sont pas du tout dans la meme situation, elles mettent les petits et les pauvres devant la scène pour faire pleurer dans les chaumières et surtout qu’on leur demande rien. Mais le nombre de fonctionnaire territoriaux des grandes villes et régions ont augmenté autant que le nombre de fonctionnaires d’état. Bref 13 milliards à prendre sur le clientélisme c’est plus que réaliste.
        Sur 35 milliards pour la formation seul 8 partent pour des chômeurs.

  6. S.B-Seguin dit :

    Comme le précise un article du Télégramme de Brest:
    « Oui, on peut considérer que le bleu colore cette Revue stratégique ».
    http://www.letelegramme.fr/france/defense-la-menace-est-en-mer-24-11-2017-11752726.php?utm_source=rss_telegramme&utm_medium=rss&utm_campaign=rss&xtor=RSS-29
    .
    Et c’est précisément cet habillage sémantique dans la Revue Stratégique qui peut inquiéter. Car dans l’ère Macron les annonces tapageuses sur un sujet cachent souvent des intentions diamétralement opposées les déclarations d’amour lourdement réaffirmées étant destinées à faire passer la pilule.
    .
    Nous nous souvenons des nombreuses démonstrations médiatiques du « Chef des Armées » du command-car à l’hélitreuillage sur un SNLE, suivies d’un gel de 2,7 Md€ du budget de 2017, de 850 M€ pour le financement des OPEX (qui redevenait du seul ressort des Armées) et de la démission du CEAM Pierre de Villiers traité comme pire qu’un chien galeux par le « Président ».
    .
    Alors « le bleu colore cette Revue stratégique » peut inquiéter sur l’avenir de la Marine Nationale à l’échelle de la LPM 2019/2025 (entendons 2020/2025 inclus).
    .
    Ainsi, Arnaud Danjean, « maitre des basses oeuvres » du gouvernement de Macron pour les questions de défense et ainsi chargé de diriger la rédaction de la Revue Stratégique de Défense et de Sécurité Nationale (RSDSN), fait de longs constats d’évidences connues de tous depuis plus de 20 ans au sujet de l’importance de mers et océans pour les échanges mondiaux et de notre ZEE, pour en arriver à la conclusion que la Revue Stratégique n’apporte pas les réponses réservées à la LPM.
    .
    Et comme le dit l’auteur de cet article du Télégramme:
    « Des interrogations portent, en revanche, sur le futur nombre de frégates (les marins en réclament 18) et d’avions patrouilleurs (18 espérés). De sérieuses inquiétudes pèsent sur le sort des pétroliers ravitailleurs, des hélicoptères légers et des patrouilleurs indispensables aux outremers : la plupart de ces matériels en service sont vieux de près de quarante ans. »

  7. lephil dit :

    La dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l’Insee, a été évaluée à la fin du deuxième trimestre 2016 à 2 170,6 milliards d’euros, soit 98,4 % du PIB.
    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France
    A ce rythme il faudra même revendre les quelques bâtiments encore opérationnels qu’il nous restera !!

    • wagdoox dit :

      Dans le meme temps on peut dire que la France a payé 1500 milliards d’intérêt depuis 1973…
      Et on peut aussi regarder la dette privé, on va bien rire pour ce qui pense que le privé c’est mieux ou que l’euro est une garantie contre la faillite (surtout il faut bien regarder à partir quand elle a explosé).

    • S.B-Seguin dit :

      Et depuis combien de temps la France est-elle endettée?
      Ce fut-il pour autant un motif pour « revendre les quelques bâtiments encore opérationnels qu’il nous restera » ?

  8. Ph52 dit :

    Il devient urgent d’engager les transformations qui permettront à terme de faire baisser la part « Éducation Nationale » (premier poste de dépense) dans le budget de l’État, tout en améliorant l’efficacité des écoles, collèges et lycées.
    Un beau défi au Président, au Premier Ministre et aux ministres concernés qui nécessité du courage politique, de la ténacité et de l’imagination.
    Entre autres, on peut sonner la fin de la récré « mai 68 » …

  9. S.B-Seguin dit :

    .
    « Le gouvernement porte un effort inédit pour répondre aux enjeux navals du XXIe siècle ».
    .
    Concernant le programme BATSIMAR, la série de 18 BATSIMAR que le CEMM évoquait déjà comme allant être revue à la baisse en terme de standard et probablement découpée en plusieurs types de navires, voire en plusieurs tranches de livraisons avec une exécution à l’échelle quinquennale des mandas électoraux (un peu comme le fit JYLD avec ses 4 B2M et 4 BSAH).
    .
    Ainsi, l’annonce empressée de la commande d’un 3e PLG (Patrouilleur Léger Guyanais) destiné aux Antilles suite à Irma, fait des émules faisant que :
    « La série des PLG pourrait être allongée à une dizaine d’unités »
    « Après la livraison en 2016 et 2017 des patrouilleurs légers guyanais (PLG) La Confiance et La Résolue, réalisés par Socarenam, la commande d’un troisième bâtiment de ce type a été annoncée en septembre pour renforcer dès 2019 les moyens de la Marine nationale aux Antilles. Mais la série pourrait encore être allongée. Selon certaines sources, le ministère des Armées envisage en effet de commander pas moins de six unités supplémentaires. »
    https://www.meretmarine.com/fr/content/marine-nationale-la-serie-des-plg-pourrait-etre-allongee-une-dizaine-dunites
    .
    Si cette information est confirmée, on peut légitiment penser que des PLG portés à 10 unités constitueront les BATSIMAR ultramarins à standard inférieur comme semble le confirmer le CEMM:
    « Je propose donc de déployer outre-mer des bateaux deux à trois fois moins chers, pour les avoir plus vite. Je suis donc prêt à échanger du niveau de spécification contre un raccourcissement des délais. J’espère que cela va fonctionner. »
    .
    Il restera donc 8 BATSIMAR à définir et donc logiquement à un standard supérieur aux PLG et destinés à la métropole qui paradoxalement en aurait moins besoin que nos ZEE ultramarines.
    .
    .
    L’amiral Prazuck dit disposer de 17 frégates de 1er rang en 2017 [-> 2 FDA, 2 FAA70, 4 FREMM, 4 FASM70 et 5 FLF] avec lesquelles la Marine Nationale répond déjà difficilement à l’ensemble de ses actuelles missions, pour justifier un format à 18 frégates de 1er rang.
    Suite à la livraison des 2 FREMM-DA en 2021/2022 le CEMM espère peut-être 3 FREMM supplémentaires au sujet de cette cible de 18 frégates de 1er rang…
    .
    Mais suite aux investissements consentis pour la refonte de 3 FLF entre 2018 et 2021 (la refonte de 2 des 5 FLF n’est toujours pas confirmée en 2017) et l’arrivée dès 2023 de la première FTI, il est plus probable de voir la série FTI portée à 8 unités que 3 nouvelles FREMM au sujet de ces 18 frégates.
    .
    Ne perdons pas de vue que les 3 ou 5 FLF nouvelles « frégates de 1er rang ASM » sont appelées à être remplacées par les 5 FTI livrables de 2023 à 2029, et que le potentiel de ces FLF fera qu’elles pourraient être désarmées à l’horizon 2031/2036 après 35 ans de service.
    De fait, le CEMM aura 18 frégates de 1er rang dès la livraison de la 3e des 5 FTI en plus des 3 (ou 5 ?) FLF après leur refonte. Le rapport peut aussi être inverse en 2029 avec la livraison de la 5e FTI s’il n’y a que 3 FLF à voir une refonte toujours avec les 8 FREMM et 2 FDA.
    .
    Quid du remplacement des 6 FS classe Floréal auquel il faudra penser avant 2025 sachant qu’il devra être effectif entre 2027 et 2030.
    Car si on fait le résumé des unités ultramarines de la Marine Nationale à l’horizon 2020/2025, nous aurons des BATSIMAR peut-être appelés à muer vers
    – 10 PLG, sous réserve de 7 unités supplémentaires en plus des 3 actuelles (2 livrés + 1 commandés); navires sous-armés [par un unique canon de 20 mm téléopéré + 2 mitrailleuses de 12,7 mm ou 7,62 mm],
    – 4 B2M [avec 2 mitrailleuses 12,7 mm],
    – 6 FLF
    .
    .
    Au regard de la misère de la programmation qui se dessine probablement sur le plan avec la LPM 2019/2025, nous n’avons pas fini d’entendre parallèlement Parly et l’autre imbécile Danjean affirmer haut et fort que: « Le gouvernement porte un effort inédit pour répondre aux enjeux navals du XXIe siècle ».

    C’est comme ça que ce gouvernement fait passer la pilule et plus c’est gros plus ça passe avec « un effort budgétaire inédit en France », comme ils disent…

  10. Albatros24 dit :

    Nos financiers de Bercy et juges de la Cour des Comptes…dont les primes se portent bien malgré nos finances merci, devraient proposer à leur condisciple de l Elysée de quémander à l Oncle Sam de bien vouloir assurer avec sa US NAVY notre police de la ZEE française jouxtant ses côtes Pacifique et Atlantique…durant 7 ou 8 ans. Le temps que nous ayons meilleure fortune… Vu que Trump nous aime bien. Faisons comme les autres européens.
    D ici là une dizaine de Zodiac rafistolés et rustinés et quelques 12.7 montées dessus devraient suffire à nos gaillards des Commandos de Marine… » pour nos autres côtes et par moins force 2 seulement

    • Albatros24 dit :

      Quant au second Porte avions autre idée à suggérer à nos précieux énarques . Pourquoi pas récupérer quelques centaines de containers vides les assembler les uns aux autres de manière à former la coque d un grand bateau…vu d en haut… et 4 ou 5 remorqueurs pour le traîner en Mediterranée ?
      Une piste dessus en enrobé à chaud en 2 ou 3 couches
      Et voici le « Richelieu de Bercy » pas cher et écologique…
      Restera à trouver des volontaires pour l utiliser : des appelés du contingent et quelques vieux briscards un peu tête brûlée.

  11. Françoise dit :

    Je n’arrive pas à y croire aux 50 Md€ d’ici 2026.
    Je crois que M. Macron ne fera qu’un mandat comme M. Sarkozy ou M. Hollande parce que la situation de la France est devenue trop catastrophique pour permettre une second mandat à un président, qui lorsqu’il était candidat mentait sur ses objectifs.

  12. Plouf dit :

    Ds quelques années le probleme be sera pas d’avoir des bateaux mais des marins à mettre dedans…

  13. Lakolo dit :

    Ce qui va tuer nos armées, c’est triste à dire, c’est le refus de choisir. On veut faire comme avant, voire plus, tout en faisant de la condition du personnel, en réparant les mourants (matériels et infrastructure), en se payant des FERRARI nucléaires…quitte à laisser nos soldats, marins et aviateurs sur la paille au contact des ennemis. Halte au lobby nucléaire à tout va… Il faut changer de paradigme !

  14. Lakolo dit :

    Un exemple: la LPM si elle devait être ce qui se dessine en ce moment, sera une catastrophe pour l’armée de Terre.. plus de canons, pas de suite à SCORPION, des réductions de livraisons… des renoncements majeurs sur les munitions… posons nous la question de « où passe les budgets ? ».

  15. lxm dit :

    Beaucoup de gens tapent sur Macron, qui n’est là que depuis 6 mois( et bien moins si on compte le temps de former un gouvernement et que ce dernier soit opérationnel), car le croyant faible, et lui faire payer toutes les bourdes accumulées par les prédécesseurs et les ressentiments qui vont avec.
    Pourtant il ne dit rien d’extraordinaire, rien de révolutionnaire( pour l’instant). A l’heure où chacun donne son avis, on trouve de tout, il y en a qui veulent le  » et moi et moi et moi mon avis compte plus que les autres donc donne moi le fric sinon je te déteste » et donc il y aura toujours un avis négatif ou contraire quoiqu’on fasse, quoiqu’on dise; et cette cacophonie génère du chaos, et à terme l’éclatement du groupe si on n’y prend garde; l’armée a un rôle de modération à jouer et à rappeler, car elle pense long terme autant dans le futur(s’adapter aux menaces) que dans le passé( expérience). Le chien aboie et la caravane passe, pourquoi ? car on ne peut pas mordre et aboyer en même temps, une armée qui parle trop est une armée qui n’agirait plus, mais c’est pareil pour la nation, le pouvoir ne doit pas se déconcentrer et s’abaisser à parler pour tout et n’importe quoi, il se décrédibilise. L’endurance, je pense que c’est ce qui importe le plus en toute activité, et l’armée peut en apprendre beaucoup aux autres sur ce point.

    • Lassithi dit :

      Je me permettrais juste de vous rappeler (à vous cette fois-ci), que Macron a été SG adjoint de l’Elysée sous Hollande, j’espère que vous je saviez et aussi Ministre de l’Economie. Faire de lui une vierge qui arrive directement du firmament, revient à occulter le passif dont il a hérité certes, mais pour lequel il a aussi nettement œuvré. P
      L’amnésie est un mal, en plein essor de nos jours dans notre pays, notamment chez nos gouvernants !
      Le chaos dont vous parlez ,car les citoyens qui arpentent ce site, sont peut-être souvent de réaction dues à l’agacement généralisé, du fait du chaos dans lequel notre classe politique nous plonge assurément depuis 1992, accentué par le coup d’état de 2007.
      Pour la métaphore, la trajectoire que vous défendez nous amènera à un chien sans dent (ça vous rappelle quelque chose j’espère), qui ne pourra ni aboyer, ni mordre. Simple spectateur de la caravane du monde qui se transforme, sans pouvoir, ni avoir la volonté d’y influer.
      L’endurance se forge par une force de conviction et un combat mener effectivement dans la durée. Un soldat le sait. Et surtout pas par l’acceptation de cet état d’esprit que vous défendez qui me fait penser au vote du 10 juillet 1940, lors duquel il fallait tout accepter ( 87.7% de oui…) et la grande majorité de l’armée l’avait fait, sauf certains …
      L’armée n’est pas le problème, le problème vient de ceux qui font ou acceptent que notre armée perde peu à peu son rang.

      • lxm dit :

        Cela n’existe pas une personne qui prend le pouvoir et vient de nulle part, il faut toujours un adoubement pour ensuite monter plus haut( vous fantasmez avec votre homme providentiel, même De Gaulle était bien connu des spécialistes militaires avant que le public ne le découvre avec son appel), on appelle cela le principe de mutation en biologie. Macron a fait ce qu’il fallait de manière parfaite, les banques ont le pouvoir depuis 1 siècle et ont l’argent, il est passé par elles, il avait besoin d’une expérience de gestionnaire pour comprendre comment fonctionnait l’état, il l’a eu en une seule fois, il avait besoin de de trouver un positionnement politique pour gagner il a vu la faille et a foncé. Et je ne vous autorise pas à m’insulter en ramenant ce que je dis au point godwin.

  16. batgame dit :

    la Marine vois ses programmes toujours sacrifiés à cause justement de cette dissuasion nucléaire qu’elle est seule à supporter ,alors que ce truc devrait être l’objet d’un budget totalement à part des armées conventionnelles..
    en 1971 c’était déjà le cas …au lieu de préparer un intercepteur d’avenir on a tuer le projet …et on s’est rabattu sur un projet plus petit ..déjà rien que l’intercepteur qui aurait dû être étudier à partir d’Un F1 …on a limiter le choix du troisiéme porte avions puis on l’apurement et simplement supprimer en 1961 ou 62 je sait plus ..toujours parce que De Gaule voulait sa bombe …
    rappel …aussi le super Etendart était bien trop petit et mal équipé si il aurait vraiment fallu mener des raiods compliqués en terre hostile
    (((((Le remplaçant envisagé initialement est le Jaguar M (pour Marine) issu du Jaguar A de Bréguet Aviation initié en 1965 dans le cadre du programme franco-britannique d’un biréacteur tactique « Ecole de Combat et d’Appui Tactique ». Testé sur le Clémenceau du 8 au 13 juillet 1970 puis en octobre 1971 le « Jag » révèle des limites opérationnelles sérieuses.

    une sous-motorisation chronique (dont souffrira toute sa carrière le Jaguar) impliquant l’emploi de la réchauffe en cas de panne réacteur rendant aléatoire un appontage dans de telles conditions
    un encombrement jugé excessif
    compte-tenu de la masse de l’avion (à vide et en charge) il aurait fallu renforcer les catapultes et la structure du pont d’envol
    Le coût des travaux nécessaires sur les deux porte-avions aurait obligé la Marine à diminuer de 25% une commande initiale prévue pour 100 avions. Les autorités souhaitant adopter une solution nationale (les travaux sont en cours pour doter l’aéronavale embarquée de l’arme nucléaire tactique sur l’Etendard IV) le A4-M Skyhawk II est écarté. Il en va de même pour le A7 E Corsair II pourtant susceptible d’être fabriqué sous licence par la SNIAS (future Aérospatiale puis EADS), mais jugé trop peu rapide et surtout trop cher. Dassault se voit ouvrir une voie royale et propose un F1 M 53 marinisé à radar Cyrano IV susceptible de remplacer le IV M mais aussi le Crusader en service depuis 1964, ceci sur la base d’une livraison toujours de 100 machines. Bref un Rafale avant l’heure. Le projet est basé sur un F1 motorisé par le tout nouveau M 53 sans post combustion. Des essais sont réalisés sur porte-avions en novembre 1971 par deux pilotes de la Marine qui volent sur le F1 03 propulsé par l’Atar 9K50. Leur jugement est favorable et l’équipe technique dirigée par un jeune ingénieur de talent (Bruno Revellin-Falcoz futur « père » du M 4000 et du Rafale) se lance dans l’étude de la version Marine avec notamment le dessin d’ une nouvelle voilure. Le projet est abandonné la raison en est malheureusement déjà fort simple, elle est d’ordre budgétaire. Nous sommes au début des années 70, le programme nucléaire bat son plein (mise en place de la FOSt). La Marine n’a pas les moyens de se lancer dans un tel programme. Il faut savoir que déjà la commande de 42 F8 (FN) pour la défense aérienne de la Flotte s’était soldée par l’abandon de la troisième Frégate Lance-engins de la classe Suffren. La Marine qui vient juste de finir de réceptionner ses « Crouze » préfère un Etendard modernisé propulsé par un réacteur PW J52 celui-là même qui équipe le Skyhawk. La possibilité d’acheter 124 réacteurs est évoquée mais la solution est rapidement abandonnée.))))))voilà comme d’hab et c’est toujours comme cela ..La France est un pays dominer par des gens qui n’ont jamais compris que la Mer était hyper importante pour pouvoir développer le pays ,affirmer sa puissance et imposer à d’autres pays son point de vue ,actuelement nous avons des zones économiques partoiut et la Marine est incapable de les surveiller à cause justement de ces idiots qui se balade dans les travées des écoles politique de ce pays …..si la France avait eu une vraie politique maritime ;le Pays n’en serait pas au point de devenir pas plus influent qu’un portugal sans le droit de veto à l’ONU ..et on va nous le contester d’ici peu …car l’Angleterre a fait son Brexit,elle n’aura pas à se le faire contester ..mais la France oui et bientôt un idiot du genre de Macron acceptera de se le faire piquer au Profit de l’Europe ,à partir de ce jour là la France sera un pays qui ne comptera plus du tout et vos petits enfants en payeront de graves conséquences …et si il y avait que cela qui menace ce pays et l’Europe …..à commencer par une fuite de toutes idée démocratique car il y a un autre virus qui va nous ronger aussi de l’intérieur (une religion néfaste qui métastase le monde entier .)alors que ces gens se réfère à un texte qui est contre la déclaration des droits de l’homme ,on le tolére à cause uniquement du pétrole …et donc tant que cette saloperie d’énergie fera lé belle nous devrons nous les peuples faire de la place à cette idéologie de tarés .aux profits de quelques illuminés capitalistes .qui depuis Rockfeller ont imposer au monde cette saloperie d’énergie alors qu’il était tout à fait possible et prouvé qu’on pouvait s’en passer bien avant …des gens de lobby ont bloqué des découvertes scientifique …et des voies d’énergies différentes ,le monde ne tourne pas rond à cause de ces enfoirés !