Le soutien à l’exportation du Rafale pèse trop lourdement sur l’activité de l’armée de l’Air

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Conclusion :

    1) il manque des avions
    2) il manque du personnel

    3) et troisio , tertio , trimo , il faudra m’ expliquer ce que sont devenus tous ceux qui avaient réussi à être qualifiés pilotes ou personnel naviguant et qui n’ ont pas été en mesure d’ aller au bout de leur formation étant-donné que l’ on a réduit le nombre d’ avions …
    En quoi sont-ils reconvertis ?

    • Toto dit :

      Il on été virer et bosse chez air France où air bus…. Voir à l étrangers

    • James dit :

      Je ne pense pas que ça se passe comme ça.
      L’AdA a besoin de N pilotes pour M avions qui existent déjà ou qui sont déjà commandés, alors ils y aura N pilotes à la fin de la formation, un peu moins s’il n’y a pas assez qui sont au dessus du minimum mais est-ce déjà arrivé?
      S’il y a des attritions, cela ne concerne que quelques avions en moins.

    • Rigel dit :

      Le plus simple est :
      de prendre un porte voix et de leur demander en gueulant dedans !

      Allez bon courage, puisque vous n’avez que ça à faire de votre vie.

      • ScopeWizard dit :

        Ben non , je n’ ai même pas besoin de gueuler dans un porte-voix …

        Vous faites largement l’ affaire … et oui , c’ est votre truc … 😉

  2. Bricoieur dit :

    Ben oui … Les précédents CEM ont tellement habitué les politiques à ce que les milis se dém..dent pour remplir les missions imprévues sans rien demander (finances, effectifs) qu’ils continuent sans vergogne. Heureusement pour les hommes sur le terrain qui n’en peuvent mais, à une nouvelle génération de politiques correspond une nouvelle génération de CEM qui savent présenter les factures. Il faut dire que maintenant que les armées sont « à l’os », la douleur est devenue insupportable.

  3. JEAN AUGERON dit :

    « Le problème n’est pas financier. D’après le rapport pour avis du député Jean-Charles Larsonneur, le Qatar a ainsi « payé les heures de vol correspondantes ». Mais, prévient-il, « ce n’est pas pour autant que ce paiement permet de rétablir l’équilibre organique de la flotte et de ses équipages : il n’y a pas pour autant davantage d’avions ou de mécaniciens disponibles. »

    L’argent reçu est-il employé à autre chose ?

    • FredericA dit :

      « L’argent reçu est-il employé à autre chose ? »

      Non. L’argent a été utilisé pour payer les heures de vols (solde des instructeurs, coût des actes de maintenance, …). Comme indiqué par le CEMAA, ce n’est problème d’argent mais de moyens.

      A titre d’exemple, si on à besoin de 1000 personnes pour assurer les engagements opérationnels, on est en sous-effectif si 10 % de ce personnel est affecté à l’instruction des clients export.

  4. Orlando281 dit :

    Il faudrait peut être arriver à comparer avec ce qui se fait dans les autres pays exportateurs, et notamment ceux qui pratiquent une économie libérale, donc on exclu la Russie et la Chine.
    Cela démontre l’imbrication réelle des services de l’état avec les industriels de l’armement. C’est au qui perd gagne ou gagnant gagnant, si on exporté pas, les séries seront plus courtes, donc le Rafale unitairement plus cher, mais est-ce que les coûts de développement sont vraiment répartis sur les Rafale à l’exportation. Question qui fâché ou secret défense . Dur dur de trouver une réponse sans langue bois.

    • wagdoox dit :

      C’est pas le producteur qui va apprendre aux pilotes à se servir de l’appareils puisque les utilisateurs opérationnels sont des militaires et ca c’est partout pareil.
      La France a 150 rafale or là on vend 22 (voir 24) rafale à l’export par an, ca représente donc plus de 10% de la flotte et 2x la capacité de formation de l’AdA sur cet avion.
      Vous avez oublié un probleme on peut pas se permettre d’arrêter les lignes de productions et se retrouver sans déjà qu’on mettrait 2 ans pour faire une monté en puissance avec alors sans… autant dire qu’en cas de guerre sérieuse on est déjà mort.
      Vous trouverez aucune réponse sur la répartition de la R&D en export mais en réfléchissant un peu, on vend le rafale à 90 millions l’unité, par rapport à 70 millions prix domestique (sans r&d) auquel il faut enlever la TVA (environ 55m) mais en rajoutant la R&D entre 33 et 40 m, on arrive bien à environ 90m. Je dirais logiquement qu’on fait payer la r&d mais pas la TVA.

    • Fred dit :

      @ Orlando281
      Les économies de la Russie et de la Chine sont plutôt libérales …

    • Nico St-Jean dit :

      @ Orlando281
      .
      « mais est-ce que les coûts de développement sont vraiment répartis sur les Rafale à l’exportation. »
      .
      Oui, la R&D est toujours « facturé » par appareil à l’export. Sauf avec les appareils d’occasions. Sauf si il y à entente spécifique entre le vendeur et l’acheteur, mais cela reste peu fréquent.

    • Obelix38 dit :

      AMHA, il ne faut pas trop se focaliser sur les coûts de développement d’une arme aussi stratégique le Rafale (stratégique autant sur le plan militaire qu’économique).

      Cet argent public-là a au majoritairement servi à entretenir des emplois hautement qualifiés sur le sol français (Dassault, Sagem, Thales, & tous leurs sous-traitants) et probablement avec une efficacité bien plus élevée que s’il avait été dépensé à entretenir des niches fiscales contre-productives comme en dénonce régulièrement la cour des comptes (qui justement ne trouve pas grand chose à redire sur le programme Rafale) . . .

      Bref, je ne pense pas qu’il faut voir l’export comme un soutient du programme, mais comme un soutient de la chaine de production, qui ne peut pas descendre en-dessous d’une certaine cadence (11/an) sous peine de transformer la production « industrielle » de beaucoup de composants en production « artisanale » (bien plus chère, et de qualité bien plus incertaine).

      Maintenant, je pense que le message à retenir c’est plutôt « Ce n’est pas de plus de budget de MCO dont on a besoin, mais de plus d’appareils pour pouvoir former plus de personnel, l’export pesant à la fois sur le nombre d’appareils achetés, et sur le nombre d’appareils et de formateurs utilisés à former les pilotes étrangers »

      • Obelix38 dit :

        Edit : En fait, si AMHA l’export n’est pas là pour financer le « début » du programme Rafale jusqu’au standard F3R, il va probablement aider à en financer la suite (F4, etc…), voir même la précipiter en ce qui concerne certains composants qu’on a stockés pour anticiper leur obsolescence, mais pour un nombre de cellules donné qu’on risque de dépasser avec toutes ces commandes export . . .

    • S.B-Seguin dit :

      Les couts de développement sont évidement répartis sur les Rafale à l’export et c’est bien pour ça que le développement à des performances et à un standard souhaités depuis les premières négociations par les EAU n’a jamais été réalisé.
      Mais cet aspect est hors-sujet concernant le thème de cet article qui traite du soutient direct de l’Armée de l’Air justement suite à des ventes export du Rafale avec la formation des pilotes des pays clients.

  5. Carin dit :

    Que l’armee de l’air s’occupe de la formation des pilotes étrangers me semble logique… mais les mécanos??? Pourquoi le constructeur ne prend’il pas ces gens???

    • Loafk6 dit :

      Ils ont payé pour la création d’un escadron avec tout ce que ça implique mécano, mosim .ce n’est pas seulement des avions.

      • Carin dit :

        À loafk6
        Bonsoir, d’apres l’article le Qatar a payé les heures de vol de ses pilotes en formation, rien n’est dit sur la formation mécanique… donc je repose ma question??

        • Alpha dit :

          @Carin
          Le contrat « Qatar » prévoyait, outre la formation de 36 pilotes, l’instruction d’une centaine de mécaniciens …
          http://www.europe1.fr/economie/qatar-signature-officielle-pour-la-vente-de-24-rafale-2444211
          Ces mécaniciens, sont formés sur la BA 118 de Mont-de-Marsan après un passage à la BA721 de Rochefort.

          • Alpha dit :

            Petit oubli : Avant Rochefort, les mécaniciens qataris ont suivi une formation de base à Latresne, à côté de Bordeaux, sur le site d’Aerocampus Aquitaine. L’association qui dirige Aerocampus, est composée des grands industriels de l’aéronautique, dont Dassault… A Bordeaux, les mécaniciens vont apprendre les bases de la maintenance aéronautique, mais aussi l’anglais technique.

          • Carin dit :

            À alpha
            Bonsoir et merci pour votre réponse.

    • sephiroturk dit :

      voila une question

    • Starbuck dit :

      EXACT

    • FredericA dit :

      Parce qu’il faut aussi former les mécanos étrangers

      • FredericA dit :

        ARGH ! La fin de mon texte est tronquée. Merci de lire :

        « Pourquoi le constructeur ne prend’il pas ces gens??? »
        Parce qu’il faut aussi former les mécanos étrangers dans un contexte opérationnel. La logistique des pièces détachées, l’organisation de l’atelier, les compétences nécessaires, etc… et l’avion de combat sont gérés par l’armée. Le constructeur n’est pas forcément pertinent sur ces domaines.

    • James dit :

      Je suppose qu’étant donné que les formations s’effectuent sur des avions français donc je vois mal l’AdA laisser leurs oiseaux aux mains d’autres mécanos que les leurs.

    • wagdoox dit :

      parce qu’il s’agit de mécaniciens opérationnels, des militaires qui seront un jour amenés en opération, dans une situation de guerre. La maintenance en base et dans l’usine c’est juste pas exactement la meme chose. Enfin que ferait Dassault des mécano une fois la formation des exports terminée ? Dassault va les engager, les formés et les virer pour 7 ans d’activité ? meme question pour l’armée française qui reste et restera à un format pour 11 nouveau appareils meme si Dassault est passé à 22.
      Les pilotes indiens ne passeront pas tous par l’AdA donc ca devrait se calmer dès 2020.
      (sauf nouveau contrat).

  6. MP3 dit :

    Encore une tentative pour demander plus de chasseurs ?

    • S.B-Seguin dit :

      Que l’Armée de l’Air souhaite plus de chasseurs reste concevable, mais certainement pas à hauteur du même budget! Ce qui sous-entendrait donc une demande de plus de budget.

  7. Le Breton dit :

    Beaucoup de nouvelles peu glorieuses sur l’état de nos armées en ce moment, s’il est important d’en parler, j’ai peur qu’elles ne démoralisent de futurs postulant(e)s.

    • FredericA dit :

      « Beaucoup de nouvelles peu glorieuses sur l’état de nos armées en ce moment »

      En même temps vous êtes sur OPEX360.com et pas sur Télérama.fr 🙂 De même, les articles sont le reflets de la ligne éditoriale choisie par Laurent LAGNEAU (que je salue au passage). Si vous faites le tour des sites d’informations militaires, vous trouverez d’autres sujets d’articles, d’autres points de vue, d’autres réactions…

  8. Martins Anthony dit :

    Mon dieu!!! Que dites vous? Vous rendez vous compte ? Comment voulez vous que les industriels prennent le coup de formation des mécaniciens ?
    Ces pauvres petits actionnaires capitalistes devraient diminuer leurs bénéfices. Et puis pourquoi, quelques actionnaires, devraient le faire, alors que des millions de contribuables le font à leurs place. Vous n’êtes pas sérieux

    • James dit :

      Est-ce que vous relisez votre prose avant de l’envoi? Parce que:
      – « coût » à la place de « coup » de formation des mécaniciens
      – C’est écrit plus haut que les formations sont payés par le client et cet argent ne va pas dans la poche des industriels mais dans celle de l’État (contribuables)

  9. Loafk6 dit :

    Si vous ajoutez à cela que ces braves gens n’ont que leur chéquier à valoriser puisque leur niveau d’avancement dans la formation est catastrophique… Ce serait des pilotes français ils seraient déjà virés. La situation va s’empirer… comment on dit chez moi déjà: du travail d’ar….e!!

    • Carin dit :

      À loafk6
      Si ils sont si mauvais que ça, je préfère que les pilotes français insistent longtemps pour les former, parce que ces gens ne repartirons pas sans leur diplôme… et si ils ne peuvent pas piloter correctement un chasseur, ils finiront (avec leur diplôme) chez Qatar Airways !! Et là ce serait beaucoup plus grave…
      Quand à votre réflexion sur «  comme ont dit chez moi » etc… Dans quel trou perdu vous vivez?? Parce que chez moi ,en France , il y a longtemps que l’on s’est rendu compte que parmis les ingénieurs qui ont mis au point Le rafale et travaillent toujours sur les améliorations à venir certains s’appelle Mohammed, Kader, Karim, Ali… et je peux vous assurer que ni vous ni moi ne leur arrivons à la cheville intellectuellement parlant .. maintenant si votre bled s’appelle PMU alors tout est possible.

  10. golf dit :

    Les généraux pilotes ont trouvé leur compte en négociant d’excellentes secondes carrières chez les avionneurs et les équipementiers.C’est un peu fort de café, maintenant que l’Aa bat de l’aile, de se plaindre du soutien à l’exportation.

  11. SPAD dit :

    Et la seconde tranche pour l’Egypte, c’est acté?

  12. Lagaffe dit :

    Le Qatar pourrait prochainement lever l’option portant sur l’achat de douze Rafale supplémentaires et commander des VBCI.
    L’émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, qui était venu le 15 septembre à Paris rencontrer Emmanuel Macron, devrait rapidement se décider. Il pourrait même annoncer cette nouvelle commande lors de la visite du Chef de l’Etat français au Qatar prévue le 7 décembre prochain. Une annonce qui pourrait précéder celle de l’Egypte qui poursuit les négociations avec assiduité avec la France. Une délégation égyptienne était encore à Paris cette semaine.
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/douze-rafale-supplementaires-au-qatar-c-est-chaud-pour-dassault-aviation-758959.html

  13. Criloc dit :

    1. En plein état d’urgence et dans un environnement géostratégique particulièrement dangereux, on équipe et on transmet de la haute technologie à des régimes dictatoriaux qui d’une part financent des terroristes et d’autre part pourraient rapidement se retourner contre nous ;
    2. Pour livrer ces armes, on prend la décision « en même temps » de ne pas équiper notre propre armée ;
    3. On forme leurs pilotes plutôt que les nôtres ;
    4. Tous les contrats d’armement à l’international font l’objet de corruption et de promesses par le pays vendeur de soutenir diplomatiquement voire militairement le pays acheteur. Pourquoi des soldats français devraient-ils être exposés pour défendre l’Egypte ou la Qatar ? Pour de l’argent sale ?

    Certains appellent ça business.
    Moi, j’appelle ça de la haute trahison

    • Rigel dit :

      Parce que l’argent c’est le nerf de la guerre et que la guerre se décide chez les politiciens et pas les militaires, que la guerre est une extension de la politique par d’autres moyens et que nous n’avons plus les moyens de nos ambitions !

    • Rob dit :

      «on transmet de la haute technologie à des régimes dictatoriaux qui d’une part financent des terroristes et d’autre part pourraient rapidement se retourner contre nous »

      Il faudrait déjà qu’ils viennent jusqu’à nous pour pouvoirs nous bombarder et se feront descendre avant qu’ils fassent quoique qui soit et puis les pilotes seront connues.

      Et de toute façon votre post est contre productif,car si aucun Rafale ne se serait vendue, l’armée française aurait u que 180 et avec des limites budgétaires, puisque ont n’est pas capables d’en prendre plus et même de fermer la chaîne de fabrication (merci l’export), ça aussi c’est de la haute trahison de vouloir arrêté la chaîne parce que nous somme incapable de ventre un avion.

      • Criloc dit :

        Comment la France s’est-elle relevée après la seconde guerre mondiale alors qu’elle était ruinée ? Certes, il y eu le plan Marshall, mais il y a surtout eu les avances de la Banque de France au gouvernement français (souvent non remboursées). ça s’appelle le pouvoir de création monétaire qui peut finir en catastrophe dans les mains d’un dictateur zimbabwéen mais qui a permis à la France de devenir une puissance mondiale sans disposer de pétrole…
        Depuis 1973, la France s’est elle-même interdite de création monétaire. Pour se financer, l’Etat doit en conséquence augmenter les impôts ou/et s’endetter auprès de banques privées. Résultat : une dette massive et une impuissance totale qui conduit tous les gouvernements successifs à gérer la misère, notamment concernant le budget des Armées.
        Croyez-vous que les américains ont financé leurs 11 porte-avions nucléaires en demandant un emprunt à la Société Générale ?
        Le problème n’est donc pas économique. Il s’agit de choix et d’ambition politique.
        Nos dirigeants nous ont fait rêvé avec un Etat souverain européen capable de défendre notre démocratie et nos valeurs sociales. Nos oligarques ont torpillé ce beau projet et utilisent ce cheval de Troie pour maximiser leurs profits au dépend de l’intérêt national. Aujourd’hui, on vend des rafales à des dictatures pour financer les RSA et les allemands vont acheter des F 35 pour continuer à disposer du bouclier américain. Nous sommes cocus et en faillite.
        Alors, allons-y, continuons de vendre des armes à des régimes moyenâgeux dont l’idéologie religieuse consiste à nier les valeurs occidentales…

    • wagdoox dit :

      Depuis quand l’égypte et l’Inde sont des pays terroristes ?
      Je vous demande une preuve contre l’Egypte qui est en guerre constante contre le terrorisme depuis un sacré long moment.
      C’est fou de confondre tout le pays arabes comme étant terroriste et ultra contre productif.
      Et venez pas me citez quelques terroristes de nationalité égyptienne parce que sinon que devrions nous dire de la France.

      • Criloc dit :

        Quand les égyptiens ont voté démocratiquement, ils ont mis au pouvoir les frères musulmans. Vous vous souvenez ?
        Si la démocratie était à nouveau instaurée dans ce pays, il est probable qu’ils reviennent à nouveau au pouvoir avec une armée disposant de rafales et de deux porte-hélicoptères (Anouar El Sadate et Gamal Abdel Nasser).
        Vous pensez peut-être que les frères musulmans sont des gens fréquentables ?
        Vous croyez que les marins égyptiens saborderont leurs navires si ces intégristes revenaient au pouvoir…
        En attendant, en ce moment, l’Egypte est gouverné par un dictateur proche des saoudiens (même s’il prend des libertés avec ses parrains). Livrer des armes à un dictateur, ça ne vous pose pas de problème ?
        Enfin, vous croyez que l’Egypte a pu financer son armée sans l’argent des saoudiens ? Et les saoudiens n’ont-ils pas financé le terrorisme ?

        • Lagaffe dit :

          C’est marrant, personne ne se pose jamais ces questions lorsque la Russie ou la Chine vend des armes à l’Egypte.
          On aurait dû demander à Poutine s’il n’avait pas honte de vendre aux égyptiens ses hélicoptères derniers modèles Kamov Ka-52 « Alligator » ou pourquoi il négocie en ce moment même la vente de 400 à 500 chars T90MS à un régime aussi détestable !
          D’ailleurs au cours des nombreuses réunions d’amitiés et de coopération russo-égyptienne tenues depuis le début de l’année, on a constaté le « soutien inconditionnel » de la Russie au Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui souhaite plus que tout « consolider le partenariat avec la Russie dans les domaines économique, commercial et industriel ».
          La Russie a d’ailleurs accordé un prêt de 25 milliards de dollars pour la construction d’une CENTRALE NUCLEAIRE en Egypte.

        • Wagdoox dit :

          14 millions de personne dans la rue pour dégage mordu pour vous cents pas assez ?
          Sissi a été élu contraitrement à ce que vous dites. Vous connaissez très mal le pahs pour dire des trucs pareils.
          Les frères sont arrivés par la volonté US ce qui vaut a la France de vendre des rafales à l´egypte aujourd’hui. Regardez ce que disaient les services français sur déroulé du « printemps » tunisiens vous comprendrez qu’il s’est passé la me chose a coté.
          Si vous vous inquiète des résultats électoraux de l’egypte J’espere Que vous vous inquiétez aussi des résultats en France…

  14. Tyrion dit :

    Il pourrait par exemple embaucher des anciens qui connaissent déjà le rafale, j’ai une des connaissance qui était chef mécanicien au début du Rafale sur le Charles de Gaulle et je pense qu’il serait ravi de retravailler.

    • Carin dit :

      À tyrion
      Bonsoir, que votre copain envoie un CV au Qatar où en Égypte je pense qu’il serait embauché comme formateur… avec un très bon salaire… bon d’un autre côté il faut vivre au Qatar ou en Égypte!!!!

  15. petitjean dit :

    Ici est dénoncé une fois de plus, mais ça devient rengaine, le manque de moyens, financiers compris, mais aussi une certaine incapacité à prévoir, organiser, planifier, anticiper, gérer,
    et on attend une énième loi de programmation militaire, ou autre chose du législateur , pour résoudre ces nombreux problèmes !!???

    Je pose la seule question qui vaille : Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?……………………

    • wagdoox dit :

      oui il y a un pilote et justement il y a un pilot, on va pas augmenter la taille de l’AdA pour 4 ans et ensuite diminuer le format quand les exports auront été livré. Cette situation est difficile mais c’est la meilleur sauf à augmenter taille de l’AdA.

  16. Lagaffe dit :

    En Inde, le contrat d’acquisition de 36 Rafale, signé en 2016, est au cœur d’une joute politique entre le gouvernement BJP de Narendra Modi et le Parti du Congrès. Ce dernier cherchant à saboter l’achat en utilisant la désinformation.
    https://www.ttu.fr/inde-tourbillons-autour-contrat-rafale/

  17. maxime dit :

    En même temps depuis la fin de la guerre froide, la mission principale d’une armée de l’air (hors transport) c’est le soutien aux exportations, chez nous comme chez les US :
    – des ennemis sans avions : supériorité aérienne inutile en ce moment ;
    – des munitions air:sol au coût unitaire exhorbitant, qui plus est tirées sur des cibles molles : d’autres solutions plus rentables existent pour l’appui au sol ;
    Reste la dissuasion, et surtout le soutien à notre industrie de défense. Cette dernière mission n’est d’ailleurs pas moins noble que les autres, et sans doute plus utile pour les français….

  18. jean la gaillarde dit :

    Bon alors on va tout de suite arrêter de parler de vente de matériels militaires à des dictateurs, c’est pas beau, et patati et patata, parce que si on doit vendre qu’à des démocratie et bien on va pas vendre grand chose, notre industrie se délitera et on se servira des lignes d’assemblage de Dassault pour assembler des cocottes minute !!!!! voilà. Parce que dans ce cas on ne vend plus aux africains, aux arabes, aux russes (c’est déjà fait)…. Donc on va pouvoir uniquement vendre aux suisses, aux allemands, au anglais, à l’inde, aux canadiens, aux australiens …. bref lorsque l’on voit que finalement, il nous reste l’Inde, l’Australie et peut être la Canada pour la marine, et ben on ne va pas aller bien loin. Donc vos gamins, si il font des études d’ingénieurs, s’est aussi grâce à la capacité de la France dans une industrie aéronautique qui a évolué grâce à une industrie militaire qui a été boostée par des ventes ……… d’armes qui ont été boostées par ……. des guerres (Oh le vilain mot). Si cela ne vous convient pas, changé de planète !!!!!!! Bienvenu chez les humains !!!!!!! Qu’est ce que vous voulez, nous ne sommes que le produit de notre culture, et la culture de l’humain …. c’est la prédation !!!! Alors vos jérémiades sur « oh là là, il ne faut pas vendre à des dictateurs ! » commence à fatiguer. Par contre que les américain vendent à des corrompus en Amérique du Sud, ou au Moyen-Orient, ou en Europe en subventionnant ses entreprises et en pour faire du dumping quitte à corrompre les gouvernements européens, là curieusement, cela ne pose de problème à personne. C’est vrai que ce sont les américains, qui eux, sont des modèles de démocratie ou l’égalité est hyper reconnu et où, c’est bien connu, il n’y a aucune discrimination ni racisme !!!!!!!
    Voilà, vous voyez, si on vous écoute, et bien on se met à faire du bio, dans son jardin, sans internet, sans télé, sans téléphone portable (Ben oui, tout cela est fabriqué par des ouvriers sous payés, voir même par des enfants dans des pays corrompus et parfois non démocratique), on marche à pied car la voiture c’est pas bien, ça pue et pareil, certaines pièces sont fabriquées en Chine (Oh en voilà un vilain pays !!), et à la fin, ben en suivant vos concepts, on n’a plus d’armée, plus de police et vous allez mourir dans d’affreuses souffrances car, dans votre jardin bio, ben vous étiez le seul à faire des patates, et autour de vous, ben ….. il y en a qui n’en avait pas, donc ils sont venus vous les prendre et maintenant vous allez crever de faim !!!!!!!!! Voilà pour les humanistes des causes perdues d’avance !!!! Je me marre bien sûr !!!! c’est de l’humour !!!!! ……. Quoi que ……

  19. jean la gaillarde dit :

    Ah oui j’oubliais aussi, vous allez choppé la grippe car, bien sûr ….. pas de chauffage car le nucléaire, c’est pas bon … hein …. ça fait des déchets. Il vaut mieux faire comme l’Allemagne qui elle au moins à eu le courage de stopper le nucléaire ….. Bon elle a rallumé les usines électrique à charbon et, nous envoie ces nuages …. mais quel beau pays sans nucléaire …. et puis n’achetez pas à GIFI ou dans les petites enseignes, à bas prix, vos vêtements, car se sont des petits enfants du bengladesh qui les fabrique…. Non non, il faudra acheter plein fer, des vêtements bien français …. Remarqué étant donné que les chaînes de production de DASSAULT, Renault Truck Défense, Nexter ne feront plus que des cocottes minute et des charentaises, peut être qu’on trouvera des produits français, fabriqué par des français, payé avec un lance-pierre pour que vous puissiez les acheter pas cher…. Ah oui, parce que j’ai oublié de vous dire, que dans votre monde idéal, les pauvres existeront toujours…. Et pour que les pauvres existent, il faut que les riches existent….. Et les riches s’engraisseront toujours sur le dos des pauvres … Ah ben oui, ça c’est la triste vis ma pauvre Lucette !!!!! Ah!!!! ça fait du bien !!!!

  20. jean la gaillarde dit :

    Pardon : « La triste vie, ma pauvre Lucette ». Je sais, je m’emballe, je m’emballe, ça m’énerve et je fais des fautes …