La coalition anti-jihadiste ne quittera pas la Syrie tant que les pourparlers de paix n’auront pas progressé

Votée en novembre 2015, à l’unanimité, par le Conseil de sécurité des Nations unies, la résolution 2249, présentée par la France, demande aux États membres qui « ont la capacité de le faire », de prendre « toutes les mesures nécessaires […] sur le territoire se trouvant sous le contrôle » de l’État islamique et d’autres entités terroristes associées à al-Qaïda et « d’éliminer leurs sanctuaires » en Irak et en Syrie.

« Nos actions militaires, dont nous avons informé le Conseil de sécurité dès l’origine, étaient justifiées par la légitime défense collective. Elles peuvent désormais se fonder également sur la légitime défense individuelle, conformément à l’Article 51 de la Charte des Nations Unies », avait expliqué, à l’époque, François Delattre, le représentant français auprès de l’ONU.

En outre, dans son préambule, cette résolution affirme que « la situation continuera de se détériorer en l’absence d’un règlement politique de ce conflit » [en Syrie] et souligue qu’il « importe d’appliquer le Communiqué de Genève du 30 juin 2012 et la Déclaration du Groupe international d’appui pour la Syrie, en date du 14 novembre 2015. »

D’où les propos tenus le 14 novembre par James Mattis, le chef du Pentagone, au sujet des opérations menées en Syrie et en Irak par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, au moment où le territoire tenu par l’EI s’est considérablement réduit après avoir été chassé de Mossoul, d’Hawijah, de Raqqa ou encore de Deir ez-Zor.

Conséquence : le nombre de frappes aériennes effectuées par la coalition a baissé de 60 à 70% en octobre comparé à la moyenne mensuelle des huit ou neuf derniers mois.

« Nous n’allons pas partir tout de suite » et « les forces de la coalition |opération Inherent Resolve, ndlr] attendront que « le processus de Genève ait progressé » a ainsi affirmé M. Mattis. « Il faut bien faire quelque chose maintenant à propos de ce bazar, et pas seulement s’occuper de l’aspect militaire et dire bonne chance pour le reste », a-t-il ajouté, au cours d’un point presse improvisé.

En outre, M. Mattis a rappelé que l’objectif de la coalition en Syrie et en Irak a toujours été de combattre l’EI et de « trouver une issue diplomatique à la guerre civile en Syrie. »

« Nous allons nous assurer que nous créons bien les conditions d’une solution diplomatique » et la guerre contre l’EI sera gagné « quand les locaux pourront s’en charger eux-mêmes. »

Cependant, il n’est pas impossible non plus que l’idée est de pouvoir garder un oeil sur les forces et milices chiites soutenues par l’Iran et déployées en Syrie. « J’ai dit clairement à nos amis, à commencer par nos amis à Washington mais aussi à nos amis à Moscou, qu’Israël agirait en Syrie – y compris dans le sud de la Syrie – en fonction de sa lecture de la situation et de ses exigences de sécurité », a par ailleurs prévenu, à nouveau, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien.

Le cycle de pourpalers sur la Syrie devrait reprendre le 28 novembre prochain, à Genève, sous l’égide des Nations. Jusqu’à présent, ces discussions entre le régime et l’opposition n’ont jamais abouti, le sort du président syrien, Bachar el-Assad constituant un obstacle.

Cela étant, cette poursuite de la présence de la coalition en Syrie répond aussi à des impératifs militaire, comme l’a récemment expliqué, en commission, le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA)

« Il est difficile à ce stade de prédire avec certitude l’évolution de cette campagne dans les mois à venir. Après Raqqa, les opérations vont se poursuivre pour éliminer Daesh dans la basse vallée de l’Euphrate. La phase de stabilisation qui devrait suivre la chute du califat, sera certainement longue et exigeante en termes de moyens de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) et d’appui aérien, bien que probablement moins cinétique que ce que nous avons vécu jusqu’à maintenant », a dit le CEMAA aux députés.

Reste que les propos de James Mattis ont été, comme l’on pouvait s’y attendre, fermement critiqués à Damas. « Lier la présence américaine en Syrie aux pourparlers n’est qu’un prétexte pour tenter de justifier cette présence », a ainsi réagi un responsable du ministère syrien des Affaires étrangères, cité par l’agence Sana.

« Ce lien est inacceptable, car les Etats-Unis, ou tout autre pays, ne peuvent pas imposer une quelconque solution par la pression militaire. Au contraire, cette présence ne fait que prolonger et compliquer la crise », a continué ce responsable. « La Syrie réclame à nouveau le retrait immédiat et sans conditions des forces américaines », a-t-il insisté.

107 commentaires sur “La coalition anti-jihadiste ne quittera pas la Syrie tant que les pourparlers de paix n’auront pas progressé”

  1. En France certains soutiennent Poutin, d’autres Bachar, d’autres l’Arabie Saoudite, d’autres Israël, etc. Sait-on encore discerner le bien du mal? Pourquoi le TPI, la justice ne concerne que les pays pauvres d’Afrique, pourquoi l’ONU ne pratique pas d’instruction sur les raisons des guerres occidental? L’homme est-il bon ou un salle en*ulé? C’est juste pour expliqué aux jeunes ce qui se passe, afin qu’ils ne deviennent pas complètement débile et docile, qui sachent se faire une opinion intelligente et respectable. Merci d’avance.

    1. @ TPI
      Les TPI ne concernent que deux pays africains et un pays européen.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tribunal_pénal_international
      .
      Je pense que tu fais plutôt allusion à la CPI (Cour pénale internationale)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_pénale_internationale
      .
      Ce qui est intéressant, c’est de voir quels pays n’ont pas signé ou ratifié (ce qui est pareil) l’adhésion à la CPI.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/États_parties_au_Statut_de_Rome#.C3.89tats_non_signataires_et_non_parties
      https://fr.wikipedia.org/wiki/États_parties_au_Statut_de_Rome#.C3.89tats_signataires_n.27ayant_pas_ratifi.C3.A9_le_Statut
      .
      On remarquera :
      1/ Les impérialismes dominants
      2/ Les pays qui font des « problèmes » à leurs minorités nationales
      3/ Les pays qui se sentent le cul sale sur la question des Droit de l’Homme
      4/ Les pays ouvertement rebelles aux impérialismes et qui ne veulent pas un accusateur instrumentalisé subjectif supplémentaire
      5/ Les pays sous la coupe d’un impérialiste dominant
      6/ Les petits pays qui n’ont pas envie d’y mettre un rond pour s’y faire représenter
      7/ Les pays qui ont des vues sur leurs voisins (présentes ou à venir)
      8/ J’en oublie surement …
      .
      Fais le jeu de faire rentrer les pays non signataires dans cette grille de lecture – à améliorer sans doute, je suis preneur – c’est amusant et extrêmement instructif pour les jeunes de 7 à 177 ans.

  2. La justification géopolitique de la présence de la « coalition anti-jihadiste » en Syrie et en Irak est en lien avec les intérêts convergents d’Israël (donc des USA) et de l’Arabie Saoudite de casser l’arc chiite allant de l’Iran à la méditerranée via l’Irak. En particulier pour empêcher la realisation du projet de gazoduc Qatar – Iran – Irak – Syrie. Ce n’est qu’une histoire de gaz, de pétrole, de fric et de pouvoir. Une des étapes – qui a échoué – était de renverser Bashar-Al-Assad, en armant pour celà absolument n’importe qui. Operztion gagnant – gagnant pour les pétroliers et les marchands d’armes qui ont acheté notre classe politique. Le bla-bla humanitaire est un enrobage pour les gogos.

    1. Vous pouvez en conséquence nous expliquer pourquoi le Qatar, ennemi déclaré d’Assad, s’est acharné toutes ces années de conflits à saboter son propre projet de gazoduc ?
      .
      Pour rappel Qatar => Frères musulmans => Conseil National Syrien, dont on lira l’article wikipedia avec intérêt.

    2. Casser l’arc Chiite avec ses « milices » oui, car Hezbollah et hamas , entre autres ont des « réputations » sulfureuses, et des visés sur israel , bien connues.
      Mais le gaz, israel s’en balance, il a ses unités de production et va exporter vers plusieurs pays…
      donc, israel, uniquement pour sa sécurité, les autres …….

    3. Un gazoduc Qatar > IRAN ? > Irak > Syrie n’a jamais été programmé et appartient même à la science-fiction.
      Par contre, le projet de gazoduc Qatar > Arabie Saoudite > Irak > Syrie > Turquie > Europe est depuis longtemps au profit d’un de celui alternatif : Qatar > Arabie Saoudite > Irak > Turquie > Europe.
      Et observons bien que par rapport à ces 2 projets dont 1 seul concerne un passage en Syrie, que le principal problème du Qatar renvoie plutôt à la qualité de ses relations avec l’Arabie Saoudite que l’évolution de la situation en Syrie.

      La Syrie n’est plus concernée par les projets de gazoducs du Qatar, par contre, la question se poserait au sujet des projets iraniens en la matière qui eux traverseraient invariablement l’Irak, notamment par le Kurdistan et toujours pour aboutir à la Méditerranée par la Syrie…

      On note aussi que Poutine allié d’Assad et de l’Iran, s’est également rapproché de la Turquie, du Qatar et même de l’Arabie Saoudite :
      https://fr.sputniknews.com/defense/201711131033864638-moscou-riyad-s-400-contrats-signature/

      1. lire :
         » …le projet de gazoduc Qatar > Arabie Saoudite > Irak > Syrie > Turquie > Europe est depuis longtemps ABANDONNÉ… »

      2. Le gisement Southpars objet des projets de pipelines est à cheval sur le Qatar et l’Iran et il y a bien eu deux options pour ces projets aboutissant toutes deux en Syrie (l’une via l’Iran et l’Irak, l’autre via l’Arabie Saoudite et la Jordanie).
        http://www.ronpaulforums.com/showthread.php?512415-Why-US-Saudis-Are-Targeting-Qatar-Iran-(No-It-s-not-Terrorism-)-in-One-Picture
        D’où la tentative de renversement de Bachar El Assad pour contrôler ce pays stratégique qu’elle que soit l’option retenue.

        1. Revoyez votre carte constatez qu’il n’y a pas de projet de pipeline : « Qatar > Iran > Irak > Syrie.

          Votre source renvoie à 2 projets que j’ai évoqué :
          – 1 ) Iran > Irak > Syrie
          – 2 ) Qatar > Arabie Saoudite > Jordanie > Syrie > Turquie que je citais aussi comme n’étant plus d’actualité remplacé par un projet alternatif Qatar > Arabie Saoudite > Irak > Turquie:
          http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2015/09/Qatar-Gas-Lines-to-Europe-1728x800_c.jpg

          C’est la raison pour laquelle Assad n’est plus vraiment un soucis pour le Qatar. Et ce nouveau projet relativise et remet en perspective votre théorie.

  3. À la lumière de celà, tout prend un sens, en particulier les gesticulations de l’Arabie Saoudite et d’Israël, et le retournement du Qatar (rapprochement avec l’Iran), a partir du moment où celui-ci a senti le vent tourner en faveur du gazoduc via l’Iran et l’Irak plutôt que via l’Arabie Saoudite.

      1. Le problème monsieur Clay Shaw, c’est que comme je l’explique plus haut, ce projet de pipeline du Qatar de 2010 n’est plus d’actualité et ne saurait donc motiver la continuité de la coalition anti-djihadiste en Syrie.

        Par contre, parasiter le projet iranien passant également par le Kurdistan irakien et la Syrie pourrait faire partie des objectifs de la coalition tout comme le fait de mettre parallèlement en place des provinces kurdes tout au moins dotées d’une large autonomie à défaut d’être officiellement indépendantes.

      1. Relisez mon post, j’ai évoqué des « intérêts convergents » entre Israël et l’A.S. pour casser l’arc chiite. Je n’ai pas évoqué d’intérêt direct d’Israël dans la problématique gazière du Qatar.

  4. Trop d’ideologues, pas assez d’humains.
    Trop de petochards, pas assez de braves.
    Trop d’informations, pas assez de terrain.
    Trop de murs, pas assez de portes.
    Trop de bhl, pas assez de Chomsky.
    Trop de certitudes, pas assez de doute.
    Trop de drones, pas assez de cerfs-volants.

  5. on peut encore avoir besoin d eux pour organiser d autres excursions pour les combattants de daesh!

  6. par exemple leur « il n’y aura pas de  » date de quand déjà ? les déclarations US sont sans intérêt, ils en changent comme de chemise et trouvent toujours un prétexte, ou le crée si besoin, pour le justifier.

    1. l’éditeur automatique d’apostrophe a mangé mon message, lire : « il n’y aura pas de boots ont the ground »

      1. À dodudindon
        Bonjour, c’est trop tard il y a au minimum 2000 paires de boots américaines dans la partie kurde de la Syrie!!!
        Et je suis sûr d’etre loin du compte!!!

        1. Oh, je sais ;13 bases selon les Turcs, qui n’ont pas (encore ?) été démentis.

          Mattis vient de dire que les US resteraient okazou un Daesh 2.0 renaîtrait. Ce nouveau prétexte leur permet d’envahir qui il veulent « au cas où Daesh » s’y implanterait.

    2. @ dodudindon
      .
      :o) On pourrait croire que cette chanson est politique tant elle illustre ton propos et la politique internationale des USA :
      .
      These Boots Are Made For Walking
      .
      (…) « Tu mens sans cesse alors que tu devrais être honnête
      Tu perds sans cesse alors que tu ne devrais pas parier
      Tu restes le même alors que tu devrais changer
      Ce qui est juste est juste mais toi tu n’as encore jamais été correct
      Ces bottes sont faites pour marcher et c’est exactement ce
      qu’elles vont faire
      Un de ces jours ces bottes vont te piétiner »
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=SbyAZQ45uww

  7. Toute présence étrangère en Syrie sans le consentement dudit pays souverain sera éliminée d’une manière ou d’une autre. Les Russes viennent de publier une vidéo qui en dit long sur l’apparente coordination entre les troupes FDS/US et les troupes de Daesh en retrait en bonne ordre….les avions US juste au dessus et qui bizarrement ne tire pas un seul missile sur des colonnes de transports pourtant très visible…. Depuis le début de cette crise, Daesh n’a été qu’un prétexte, lequel étant sur le point de disparaître, est aussitôt remplacé par le prétexte des discussions à Genève qui piétinent depuis plus de 3 ans, et dont l’aboutissement, les US le savent très bien, n’est pas pour demain..lié leur départ à la fin des négociations est un moyen détourné pour les US de dire, on ne partira jamais…ce qui laisse bien évidemment aux syriens et à leurs alliés tout le loisir pour leur faire payer très cher leur présence. ces ricains n’apprendront décidément rien de leurs guerres passées.

    1. Si on devait faire le tour de tous les pays qui se sont ingérés chez d’autres sans une invitation, qui y sont encore aujourd’hui (expansion territoriale), qui y ont été pendant des décennies, on en aurait des exemples et encore, je ne vais pas remonter l’Histoire, car la liste serait interminable.
      Alors je sais bien que vous vous attachez a ce que les américains dégagent de Syrie, vous en rêvez, mais l’Histoire a montré qu’au moment ou les armes parlent, ce sont ceux les plus fort qui gagnent, peu importe la légitimité que vous défendez.
      Car autre réalité, si pour vous, les russes et les iraniens, Assad est un grand héro respectable, sa légitimité après cette guerre qui fait déjà 400 000 morts est contestable et elle est contestée, d’où la position américaine qui usera de sa présence pour le faire sortir de la scène politique syrienne.
      Et ne pensez pas qu’Assad avec l’aide des russes ou des milices chiites vont aller faire la guerre aux américains.
      Les américains ont le rapport de force avec eux, ne vous en déplaise et si Assad fait le con, ce sera lui qui se fera couillonné et ce seront les russes qui se feront petits.Ne vous excitez pas trop de voir l’armée syrienne vaincre des rebelles comme si ce combat serait supérieur a celui de vaincre les USA.
      Les américains ont montrés qu’ils imposent le respect, malgré les discours agressifs de certains.Ils disent qu’il ne faut pas s’approche a moins de 50km d’al Tanaf, ben ils ne le font pas et s’ils tentent le dispositif, ils sont bombardés, les drones abattus.Idem autour de Tabqa, un Su-22 syrien au tas.Les Usa ce ne sont pas un groupe de rebelles armés de kalash et sur des pick-up.

      1. nous avons déjà eu ce genre d’échanges, je ne reviendrai pas dessus….comme dirait l’autre je laisse p….!

    2. Disons qu’on a reproché aux Américains de créer des situations chaotiques, puis de se tirer après, en s’en lavant les mains et en laissant les pays européens se débrouiller avec le bâton de merde du terrorisme.

      Là, ils nous disent, en substance: « on va rester, pour gérer l’après-guerre et le bordel et essayer de parvenir à quelque chose de plus stable ».

      Bon, on peut prendre. Ca part d’une bonne intention et cela correspond d’ailleurs à l’une des conditions, définies par la doctrine US, des engagements extérieurs: ne pas intervenir à l’extérieur si on doit se tirer d’un pays en laissant un merdier pire que celui qu’on a trouvé en arrivant (dans la doctrine, c’est mieux dit bien sûr).

      Maintenant, il est clair qu’ils ont aussi des arrières pensées stratégiques.

      Donc, ils vont être dans un système de recherche d’équilibre entre d’une part la volonté d’atteindre de cet objectif de sortie de crise, qui relève de la bonne intention, et d’autre part leurs intérêts stratégiques, qui relèvent de la realpolitik plus classique (on vit dans un monde dangereux, cruel et cynique, comme d’hab).

      Ce qui nous intéresse est de savoir où se trouve le point d’équilibre, pour eux. Parce qu’on est avec eux. Mais on n’a pas nécessairement la même vision.

      C’est ça qu’il va falloir regarder, plutôt que de débloquer sur les conneries habituelles, du genre les Américains sont des salauds qui mentent tout le temps, patati-patata, et qui ne font pas vraiment avancer la réflexion.

      M’enfin bon, vous faites ce que vous voulez: après tout, c’est vous l’outre-penseur, celui qui dont la pensée dépasse le concept même de la pensée.

    3. « Russes viennent de publier une vidéo qui en dit long sur l’apparente coordination entre les troupes FDS/US et les troupes de Daesh en retrait en bonne ordre….les avions US juste au dessus et qui bizarrement ne tire pas un seul missile sur des colonnes de transports pourtant très visible…. » Images pompées d’un jeux video…

      .

      http://www.20minutes.fr/monde/russie/2169271-20171115-russie-quand-armee-utilise-images-jeux-video-comme-preuves-irrefutables-complot-americain

      http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-41991012

      1. Bonjour monsieur Jak0Spades,
        cette video en dit long sur la crédibilité des médias russes.

    4. Attention, le MinDef russe a retiré ces images de son site. Il sagit d’images tirées du jeu AC130 et d’autres événements en Irak.

      1. et dans la foulée le MinDef russe a publié les bonnes images (rectification en moins d’une heure)

      2. c’est plutôt et également à l’enquête de la BBC (plus verginale oserai-je écrire aux yeux de certains ici) à laquelle je me réfère. C’est édifiant mais c’est seulement une confirmation occidentale de ce qu’affirment syriens, russes et iraniens depuis longtemps.

  8. L’enquête de la BBC sur la chute de Raqqa est édifiante. La coalition et le FDS ont laissé « sortir » de Raqqa, 4000 combattants avec armes légères et lourdes, plusieurs dizaines de camions, de bus et de véhicules tout terrain armés. C’était le deal pour la « victoire » de Raqqa, célébrée par notre président… Tout cela pour faire plaisir au FDS qui veut le départ d’Assad. Mais le vrai problème est à venir: les Israéliens veulent une guerre au Liban et en Syrie pour chasser le Hezbolah et les iraniens de ces territoires. Les américains sont dans le jeu avec l’Arabie saoudite et les pays du Golfe, violemment opposés aux iraniens et à leurs menaces de missiles balistiques. La guerre est donc inévitable dans cette régions du Moyen Orient, L’ONU est un écran de fumée… la France, avec ses quelques avions et ses forces spéciales est déjà hors jeu, si on veut éviter des grosses pertes dans un conflit qui ne nous regarde pas.

    1. Dites donc, l’Iran que vous citez est partie prenante dans cette guerre civile qu’Assad et lui seul a déclenché dans son pays, pour sauver qui ?? la minorité alaouite donc chiite….
      L’axe Iran Liban ainsi mené n’a qu’un seul but, brave werf, dégommer Israël sinon quel serait le but pour l’Iran de s’installer en Irak, Syrie et Liban ????
      Et puis tiens, pour faire monter la sauce on a Poutine qui pousse à la roue en armant les mollahs, histoire de déstabiliser encore un peu plus la région, car dans cette histoire on est de retour 30 ans en arrière à l’époque de la guerre froide et de la confrontation militaire URSS USA.
      Alors c’est un peu consommé et facile d’accuser uniquement un « camp » en l’occurrence ici les USA alors que l’autre fait tout ce qu’il peut pour mettre aussi le feu aux poudres !!
      La géopolitique vous dépasse, ses enjeux sont plus complexes que vous semblez le croire, cela me dépasse aussi mais au moins je suis lucide et suis capable de dire que les Russes font aussi leur possible pour mettre de l’huile sur le feu……il n’y a pas que les américains et les saoudiens ou encore Israël dans ce cette confrontation, pour jouer à ce jeu là il faut être deux au minimum.
      Il faut aussi que vous sachiez que lorsque les miliciens de daesh fuient, ils ne sont pas seuls, ils se planquent derrière des civils, des boucliers humains, et contrairement aux russes et à l’armée d’assad, nos pilotes ont reçu comme instruction de ne pas bombarder des colonnes de civils pour éviter encore plus de dommages collatéraux, de haines à venir par vengeance des gens bombardés, alors oui, il se peut que des combattant s de l’EI aient pu échapper à la mort, pour préserver d’autres vies. Les russes s’en foutent eux, ils n’ont pas de réfugiés syriens chez eux !! ils peuvent se permettre de flinguer du civil sans crainte de voir des syriens se venger à Moscou !!
      Il y a deux catégories d’humains sur terre, les bêtes féroces qui tuent partout tout ce qui bouge et qui n’est pas de son bord, et les autres qui ont de l’empathie et du respect pour la vie de quelque bord qu’elle soit !

    2. Bonjour monsieur werf,
      opportunément ou pas, vous oubliez bien de préciser que Poutine devient aussi progressivement allié de l’Arabie Saoudite qu’il dote d’un armement stratégique de défense antiaérienne notamment contre l’armement balistique de l’Iran:
      https://fr.sputniknews.com/international/201710091033394606-pouchkov-russie-s400-arabie-saoudite-usa/

      Les FDS ne veulent moins le départ d’Assad que de soustraire leur territoire au contrôle de Damas et de l’état syrien quelle que sera la tête au pouvoir.

      Enfin, il est clair que toute installation de type ouverture de base iranienne en Syrie verra Israel entrer en guerre pour en finir avec Assad.

      1. Ils ont déjà eu assez de mal comme ça à faire une percée de 20 km au Liban en 2006, y laissant une douzaine de Merkavas. Alors attention de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre …

  9. @Jyb.

    Merci pour la réponse que vous m’avez donnée sur les relations entre le gouvernement syrien et les kurdes au travers de l’exemple du futur de Raqqa.

    On constate les nombreuses reconquêtes de territoires par l’armée syrienne et ses soutiens comme dernièrement dans l’Est de Homs ou dans la région de Deir Ez zor.
    On peut comprendre qu’il est plus simple de récupérer de vastes zones désertiques, rurales ou villes moyennes (sans que ce ne soit un parcours de santé pour autant) plutôt que la capitale dense ou cohabitent plusieurs communautés mais comment expliquer la situation à Damas ?
    Il y subsiste visiblement deux poches importantes contrôlées par des groupes armés (FSA, daesh et autres) et que la situation évolue peu malgré les combats.
    Le gouvernement syrien n’a t-il pas fait de la reconquête de sa capitale, une priorité ?
    Et comment ces groupes armés peuvent continuer les combats alors qu’ils semblent encerclés depuis un certain temps ?

    1. @be-sé
      – le regime syrien est en ce moment en train de discuter avec les kurdes pour définir un statut de la rojava au sein de l’état syrien.
      – région de damas : la ghouta orientale est une zone de desescalade, sa situation devrait etre réglée au cours des pourparlers d’astana. Groupes rebelles et régime se sont mis d’accord pour deplacer les combattants rebelles de plusieurs poches vers la ghouta orientale. Les rebelles de la ghouta sont largement soutenus par l’arabie saoudite ( mais cela peut changer au vu des évènements récents en arabie) Le problème reste la présence dedjihadistes d’hts (al qaida) au sein des rebelles.
      zone de deraa/Yarmouk, plusieurs groupes imbriqués. Le régime reste en « retrait » et maintient ses positions et profite des combats qui opposent groupes pro daesh aux autres rebelles ( combats violents le 9 novembre)

      1. concernant la goutha, le non respect de la « désescalade » par les rebelles / terroristes vient de leur coûter un sacré bombardement par les Russes.

    2. Be-sè
      Si vous suivez le conflit depuis un moment, vous observerez que l’armée syrienne, malgré ses alliés au sol, n’a jamais brillé dans les combats.
      Il n’y a que l’aviation qui lui donne un avantage, au sol c’est d’égal a égal et souvent même à l’avantage de ceux d’en face qui ont un dévouement au combat bien plus fort. Jusqu’à l’intervention russe, l’armée syrienne perdait du terrain, perdait les combats.
      Les bombardements russes ont calmés bien des groupes, leur faisant perdre l’initiative des combats (même si dans certains coins, ils poussent encore), poussant les différents groupes a camper sur leurs positions. A partir de cette intervention russe, l’armée syrienne a pris le rôle de l’offensive.Mais là encore, au sol, il n’y a toujours pas de supériorité permettant de reconquérir les zones, la stratégie alors utilisée, c’est celle du bon vieux siège, ou l’on asphyxie des zones entière, on met la pression en la bombardant, puis on négocie l’exfiltration de tous ses habitants/combattants vers la région d’Idlib. L’essentiel des victoires et des captures de l’armée syrienne l’ont été ainsi et non par l’élimination totale de l’adversaire par les armes.
      Autre progression, c’est celle ou comme vous dîtes, des zones désertiques.Certes cela va colorier une carte, mais ça n’en fait pas des victoires militaires.La progression sur les territoires de Daesh s’est faîte à la suite de l’intervention turque et des FDS au nord d’Alep, qui aura vaincu et repoussé les terroristes vers cette zone frontalière.L’armée syrienne a capturé des villes laissés désertes, parfois avec une poignée de résistants, mais si elle a vite avancée dans les zones désertiques, c’est par ce qu’il n’y avait aucun ennemi en face qui tenait réellement les positions.
      Récemment encore, a la frontière Libanaise et à l’Est de Hama, il y avait des poches de Daesh, là aussi, ils ont du mal a l’éliminer par les combats, ils ont déportés les terroristes par bus de la frontière libanaise vers la province de Deir Ezzor et ils ont libérés un accès vers la zone rebelle d’Idlib pour la seconde poche, laissant les combattants d’Al Nosra combattre l’EI.
      .
      Du côté de Damas, les deux poches qui restent (après que les autres soient également évacués) sont des zones qu’ils soumettent a pression, qu’ils mettent en état de siège et ou l’on mise sur l’épuisement pour arriver un jour, là aussi en une déportation.Ces zones qui sont souvent au coeur de négociations pour l’acheminement d’aide humanitaire
      Mais il est difficile pour l’armée syrienne de prendre ces zones par la force, l’ennemi tient des positions défensives entretenues depuis des années, un champ de ruines que même les raids aériens ne permettent pas de « nettoyer », un vrai nid de guêpes ou chaque petite incursion est très souvent sévèrement mise en échec.
      Mais si vous observez bien, il y a une des deux poches qui n’est jamais bombardée, que l’armée syrienne ne touche pas, cette zone est partagée en 2, d’un côté l’EI de l’autre un groupe rebelle aux arrières goûts palestiniens.Pourquoi rien n’est fait dans cette zone? Par ce qu’on espère que ces 2 camps s’entretuent, car les autorités misent beaucoup sur les divisions des rebelles pour avancer leurs pions et obtenir leurs victoires.Le manque d’unicité chez les divers groupes rebelles aura sans doute été la raison de leur échec dans cette guerre, chacun défend sa ville, son quartier, chacun veut du pouvoir, au final, ils se font éliminer un par un, que ce soit par les groupes terroristes ou par les forces du régime.
      .
      Mais ce qui est certain, c’est que de toute façon, ces poches finiront par succomber.Après la fin de la reconquête des territoires de Daesh, l’armée syrienne se concentrera sur les dernières poches. Les zones de déconfliction ne sont qu’un moyen de calmer le jeu, d’empêcher les combats, pendant que l’armée est occupée loin à l’Est du pays, ce qui affaiblit le dispositif général, car l’armée syrienne a démontrée par le passé (mais c’est toujours le cas aujourd’hui) son incapacité pour se battre intensivement sur plusieurs fronts.Une fois Daesh vaincu, l’armée syrienne et ses alliés iront traiter et forceront ces zones de désescalades, l’une après l’autre avec le maximum de moyens.Je pense que Damas sera la priorité, puis ce sera au Nord de Homs, puis le Sud, puis la région d’Idlib.Il devrait alors rester en Syrie que 3 « camps », la zone sous responsabilité turque, celle sous responsabilité US, celle sous responsabilité russe (car ce sont eux qui gèrent la diplomatie d’Assad).

  10. https://www.youtube.com/watch?v=5SDq8OTIvnc&feature=youtu.be
    reportage de la bbc sur l’accord entre la coalition et daesh à raqqah. Bien écouter vers 6,3O minutes une femme en français parle de se venger.
    Au passage on a une idée précise de ce qu’à été la bataille.
    Il est temps pour la France de prendre ses responsabilités pour ne pas cautionner un état de fait sur le terrain qui frise la collusion avec daesh contre les russo-syriens. En ces jours de souvenir, c’est moralement inacceptable.

    1. Merci jyb pour cette vidéo très instructive qui écarte définitivement la « théorie de l’incompétence », puisque y est évoquée l’interdiction par les FDS de faire apparaître des drapeaux par les passagers du convoi.

    2. @ jyb

      C’est étrange .. Très étranges. Je ne vous ai pas vue avec les pro russes condamné aussi fermement le DEAL entre les russes, l’armée syrienne, le Hezbollah et Daesh. DEAL qui consistait à laissé passé les soldats de Daesh pour les faire sortir du Liban …
      .
      Autres parts, la Collusion des Russo-syriens avec Daesh fut évidente alors qu’il aura fallu des mois avant que l’aviation Russe fasse son premier bombardement contre Daesh. Il semble que le pouvoir de nuisance de Daesh face à la coalition était trop important et bénéfique pour le trio Iran-Russie-Assad ou « l’Axe du bien » …
      .
      Quand c’est bon pour un, ça l’est également pour l’autre.

      1. Encore un gros mensonge, la Russie a frappé Daesh dès le début, pas de camion citerne, pas d’argent.
        Le nerf de la guerre

  11. La Russie se démène pour sa fausse « conférence de paix » de Sotchi (avec des faux opposants créés pour l’occasion) et qui est destiné à torpiller les accords de paix de Genève sous la direction de l’ONU.
    La propagande russe se déchaîne aussi pour inventer des liens imaginaires entre Daech et les USA comme avec cette opération de désinformation… à base d’images de jeux vidéos :
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/la-russie-detourne-un-jeu-video-pour-produire-une-fake-news_1960553.html

    1. @lagaffe
      Faux et faux. les pourparlers d’astana ont commencé quand ceux de Genève étaient bloqués cf les propos de stefan de misruta. Et c’est l’inverse, l’opposition off shore présente à genève n’est absolument ne représente rien alors que celle d’astana est représenté par des acteurs de la guerre civil en particulier mohammed alloush.

      1. Qui bloque les pourparlers à Genève si ce n’est les russes qui ont « créer » Astana pour évincer les occidentaux d’une solution syrienne?
        Les pourparlers d’Astana ne sont qu’une duperie russe pour imposer sa solution et faire valoir ses intérêts, ceux de la Turquie et de l’Iran en faisant comme si les américains ne font pas partie de l’équation alors qu’ils restent présents sur le territoire, qu’ils restent en soutien d’un mouvement (FDS) contrôlant une large partie du pays.
        Comment donc la Russie peut-elle négocier l’avenir de la Syrie en mettant sur la touche les américains et les FDS comme s’ils ne comptaient pour rien? On sait bien que le maitre du Kremlin ne supporte pas les américains mais la Russie ne peut pas faire comme si les américains ne valent rien et ne pèsent rien dans le conflit syrien.
        Astana a ses limites, c’est celles ou des acteurs s’enferment dans une négociation pour leurs intérêts respectifs pour qu’il n’y aucune contradiction avec d’autres intérêts d’acteurs bien présents.
        Pour une solution de paix, il faut que tous les acteurs impliqués soient autour de la table, les américains sont acteurs en Syrie, ils ont autant leur mot à dire que la Turquie ou l’Iran et ce n’est pas la propagande qui répète qu’ils n’ont rien a y faire qui fera fuir les américains et pour qu’ils abandonnent tout intérêts sur la Syrie.
        Les russes ne supportaient pas d’avoir des intérêts qui entraient en opposition aux leurs, c’est le pourquoi Genève n’avançait pas, c’est pourquoi Astana fût créer.Cette opposition, c’était celle qui va revenir inéluctablement sur la table, celle de la solution politique et du destin d’Assad, là ou les russes semblent gérer à Astana, une solution militaire et de domination militaire de certains territoires.Moscou veut esquiver la solution politique d’alternative à Assad, c’est pour cela qu’elle évite Genève et la voix onusienne ou elle n’a aucune chance de faire valoir son maintien avec toutes les affaires (crimes contre l’humanité, attaques chimiques, etc…) qu’il traîne avec lui.C’est pour cela que Moscou traite la Syrie par la voie militaire et comme pour l’Ukraine on évite les institutions internationales et on préfère l’accord entre états.

    2. @ Lagaffe : vous reprenez l’intervention fort opportune d’une ONG, vous savez, ces officines qui roulent pour le Département d’etat américain …officine qui sort une étude abracadabrantesque destinée à faire un rideau de fumée.. mais c’est trop tard ! trop tard ! l’occident, et l’arabie saoudite, avec Israel en sous-main, ont perdu en Syrie. C’est fi-ni, bâché, terminé ! vous n’avez pas encore compris ?

    3. On est deux à ne pas tomber dans cette propagande nauséabonde !
      Au moins deux ici !!
      Ces gens, les autres là, ne savent visiblement pas comment sont produits ces éléments de désinformation et par qui, comme je l’ai dit ailleurs il existe des émissions (que certains ici décriront comme propagandistes pro otanétatsunien et tout le blaba habituel) qui ont enquêté à travers le monde sur l’art et la manière de créer des FAKES et de les diffuser au plus grand nombre par l’achat de « like » car évidemment plus c’est « liké » plus ça passe…. point de besoin de vérifier l’info puisqu’il y a plein plein de likes…..
      Le bêtise quoi !! plus c’est CON et gros plus ça passe…..
      En fait ces fakes sont mis en ligne par des personnes qu’on appellera des « mauseurs » qui veulent se marrer un coup sur la toile, repris en boucle par des sites conspirationnistes, celui de S Bannon par ex, Breitbart, repris par la FOX puis par d’autres crétins comme Soral et bien bien d’autres dits grand « chercheurs et spécialistes de la question » et approuvés par la majorité des gus qui n’iront lire que ses sites et rien d’autres pour en faire leur bouquins de chevet !
      Trump l’a fait, pourquoi pas eux !! ??
      C’est édifiant, de voir que d’une simple connerie diffusée par un seul pour s’amuser un grand nombre la reprend à son compte sans moufeter …..
      Je suis plié de rire… tellement cette connerie, à la base, peut rendre CONS ceux qui la reprennent !!
      « eh les mecs, jacques 29 etc, Poutine et ses scribes ne sont pas parole d’Évangile » !!!!
      faut penser à redescendre sur terre, le cerveau gèle là haut !!

  12. La coalition soit-disant anti-djihadiste, n’est rien d’autre en fait que la coalition anti Bachar El-Assad, elle ne quittera la Syrie que le jour où le gouvernement légal syrien aura été renversé et les institutions syriennes ravagées, selon le plan qui a été défini depuis des années par les Américains, et qui a été mis en œuvre par eux-mêmes à travers les saoudiens et la bienveillance active d’Israël..

    Les objectifs de départ n’ont pas varié d’un millimètre et ne varieront pas. L’objectif étant de transformer la Syrie en jungle comme cela est le cas pour l’Irak ou la Libye maintenant, puisque c’est la nouvelle logique américaine de destruction des états .

    Ceux qui auraient encore un moindre doute concernant les liens intimes entre la coalition et les terroristes islamistes de DAESH, de l’État Islamique, doivent lire le long reportage qui est sorti hier à la BBC et qui détaille les conditions incroyables dans lesquelles, du 12 au 15 octobre, près de 4000 djihadistes et leurs familles ont été exfiltrées de RAQQA en convoi, un convoi de plus de 600 véhicules, qui a été accompagné et surveillé, voire éclairé, par des avions de la coalition, convoi qui était aussi chargé d’un nombre impressionnant d’armes de toutes sortes.

    Les terroristes ont été exfiltrés avec armes et bagages par la coalition, et parmi eux se trouvent de nombreux Français qui ont déclaré clairement aux journalistes que leur intention était de rentrer en France et d’y commettre « des attentats du jugement dernier ».
    Le gouvernement français était obligatoirement au courant de cette gigantesque opération d’exfiltration : il va falloir qu’il s’explique.
    D’ailleurs il va falloir que l’Occident s’explique une fois pour toutes sur la création de DAESH et de l’État Islamique dont il est responsable. La volonté de détruire le régime syrien a mené l’Occident à la folie totale,et plus de 300 français se sont faits massacrer en France, déjà, à cause de ça.

    Voici deux liens généralistes qui évoquent cette affaire majeure, qui devrait faire là Une de tous les journaux de France aujourd’hui. Je constate que les articles en question ont très vite disparu et qu’à l’heure où j’écris ceci, il n’y a plus de trace de cette information capitale dans la presse française….

    http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/14/01003-20171114ARTFIG00209-syrie-les-soldats-de-daech-auraient-beneficie-d-un-accord-pour-quitter-raqqa.php

    http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/11/14/des-djihadistes-francais-exfiltres-de-raqqa

    1. Putain t’en tiens une sacrée couche mon coco…
      T’a peur, tu te « chies » dessus ??
      Tu connais le terme exact de l’accord ? tu travailles dans les services secrets ??
      NON
      Et les journaux, Figaro ou autres connaissent ils le fin mot de l’histoire ??
      Encore non ! sûrement pas
      Quant à dire que tu ne vois plus rien de l’info sur cet évènement, c’est faux, cherche bien….
      il est 15.46 le 15 nov et la toile en parle encore…
      http://www.20minutes.fr/…/2169119-20171114-syrie-centaines-djihadistes-daesh-exfiltres-r...
      http://www.lefigaro.fr › Actualité › International
      Tiens le Figaro c’est tjs là
      https://www.youtube.com/watch?v=LracqvnV1pQ
      l’info ne date pas d' »hier non plus
      http://www.bfmtv.com › International › Moyen-Orient
      du 17 octobre 17
      etc etc la toile regorge de cette info pas si fraiche !!

      Bouclier humain, ça te parle ou pas ?? et puis ça vaut le coût de raser entièrement une ville pour quelques gueux en savates ?? Voir Mossoul, qui paiera pour la reconstruction, ton pote Poutine ou Kim le gras ?? Assad, non , plus un rond ! QUI ?? TOI ??
      Et si les djihadistes français veulent revenir semer le chaos du jugement dernier… ils ne sont pas encore revenus mais entre temps ils seront traqués ! et éliminés quand ce sera possible….
      Tu crois que seuls ces « combattants » sont capables de commettre des attentats ?? t’es bien niais mon coco.
      N’importe quel « enfoiré » peut commettre de tels actes odieux, plus besoin de revenir de Syrie ou d’Irak…. ils sont déjà là, ils forment des cellules dormantes, et tu connais la raison ??
      parce que des types comme toi ne cessent jamais de leur cracher à la gueule pour X et Y raison ! Daesh a craché son idéologie mortifère comme du venin, comme les mectons comme toi qui en font autant, les connards s’en emparent !
      Alors, comme ils ne se sentent nul part chez eux, ils se vengent, et le prétexte c’est quoi ?? la famille criminelle pseudo djihadiste sous couvert de religion. Voir Salah Abdeslam.
      Mais n’imagine surtout pas que j’approuve en quoi que ce soit ces petites frappes merdiques (parce que con comme tu es, tu vas bien me le sortir) , j’essaie de comprendre les raisons qui les mènent et nous mènent au désastre. Vois tu, je suis même pour la peine de mort contre ses monstres !

      Pour finir, petit malin, sache que le principal créateur de daesh, c’est assad en ayant envoyé au massacre les 2/3 de sa population, puis le russe qui le soutient, puis l’iranien, puis nous pour finir qui n’avons pas pu et su faire taire les armes, qui avons fermé les yeux sur les crimes chimiques, oui mon coco, tout cela a fait que les gens qui se battaient contre assad et qui ont été purement assassinés dès le début sont entrés dans des groupes terroristes pour se venger, se venger de la mort de leurs proches, des massacres subits, des épurations ethniques, mêmes causes et mêmes effets que dans l’ex Yougoslavie, les tyrans qui se lâchent, aussi parce que nous occidentaux les avons lâchés en rase campagne et laissé aux « soviets » le champ libre pour tuer et tuer toujours plus?
      Résultat mon coco ??
      Plus de haine, plus de morts, plus de guerres, création de L’EI facilité par Assad lui même en libérant nombre de criminels, d’opposants religieux, de tous les fronts islamiques poreux entre eux et l’ASL (parce que nous ne voulions pas les aider à démolir assad)
      Tu crois que daesh défait la paix reviendra ???
      Tu te goures et fous le doigt dans l’œil jusqu’au trou de balle, on aura autre chose et on reviendra à nos petites querelles habituelles…
      Tu n’as décidément rien compris
      Pauvre t……

      1. Juste tout faux…pour le reste y a des tubes plein les pharmacies pour calmer vos ardeurs de quelques natures qu’elles soient !

        1. Bonjour monsieur l’outrepenseur,
          avec ou sans ardeurs,
          monsieur Rigel argumente là où ne pouvant apparemment, contenir une irrépressible envie d’intervenir et répondre à son commentaire, vous n’arrivez qu’à lui opposer un « juste tout faux ».

  13. La coalition se trouve sur le territoire d’un pays souverain…sans son autorisation…Point !!!

    1. À DVA
      Vous avez raison, la Syrie n’a pas donné mandat à la coalition… mais tout les acteurs présents avec assentiment officiel de Bachar (russe,iranien) n’ont toujours pas les moyens de combattre l’EI… souvenez-vous que l’AAS, l’aviation et les forces spéciales russes, ainsi que les milices chiites, ont mis une année à virer d’un QUARTIER d’Alep des rebelles qui ne comptaient pas parmis eux des combattants de l’EI… et ne venez surtout pas me dire qu’ils ont combattu l’EI à Palmyre… Daesh a retiré ses combattants qu’apres arrangement avec Poutine… et lui a fait une piqûre de rappel un an après… et là encore c’est la coalition qui a détruit le matériel que les grands guerriers de l’AAS et russes ont laissés sur place pour courir plus vite…

      1. Un quartier d’ALEP ? T’es un comique toi ! Y a un truc qui s’appele geographie, que malheureusement on n’enseigne plus aujopurd’hui, l

        1. Un quartier d’ALEP ? Vous êtes un comique vous ! Y a un truc qui s’appelle géographie, que malheureusement on n’enseigne plus aujourd’hui, l’EN préfère enseigner la théorie du genre, mais qui vous serais utile.
          Essayer en plus de vous documenter sur le  » combat en zone urbaine « ,
          non, non, ce n’est pas un jeu vidéo !
          Revenez quand vous voulez, on n’a pas si souvent l’occasion de rire !

  14. Pareil avec AFRICOM en Afrique pour reprendre les rènes du continent..l’occident face à la montée en puissance des investissements chinois ‘one road , one belt’…la présence de djiadistes…quelques drones tombés ici et là ( dégâts collatéraux)…qui augmente la ‘ rage’ des habitants et qui donc rejoignent les …’groupes terroristes’ et menacent la région visée…la boucle est bouclée…les gouvernements dépassés sont ‘ demandeurs’ de protection et d’aides diverses…l’occident s’installe…et la voie économique est remplacée par la voie militaire pour contrer les chinois…

    1. Voie militaire pour contrer les chinois…
      Que ne faut il pas lire ….
      Le sahel n’est pas convoité par les chinois… ils savent qu’ils se feraient buter eux aussi !
      Et ils ont tellement merdé dans pas mal de pays que les africains n’en veulent plus !

    1. cette « bombe  » aurait du faire la une des journaux français ce jour : c’est le contraire qui se passe . Les téléphones ont du sonner dans les rédactions ….il s’agit pourtant d’un « smoking gun »: les occidentaux pris la main dans le sac de leurs magouilles avec les djihadistes.. que faire en tant que citoyen : en parler, montrer es liens, les documents, interpeller ses élus nationaux : le gouvernement doit s’expliquer sur la connaissance qu’il a eu de cette très grose exfiltration, de milliers de personnes. Qui a laissé faire çà ? en sachant quoi ? en se doutant bien de quoi ?
      Que va-t-on dire encore au prochain attentat en France ? que c’est la faute à pas de chance ?

  15. So it appears that the US allowed ISIS terrorists to freely leave areas under coalition control, according to no less than the BBC [ http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret%5D , while at the same time attempting to make the case before the public that a permanent Pentagon presence is needed in case of ISIS’ return. But it’s a familiar pattern by now: yesterday’s proxies become today’s terrorists, which return to being proxies again, all as part of justifying permanent US military presence on another nation’s sovereign territory.

    1. Pas compliqué pourtant !
      Le deal est le suivant
      « Ou vous nous laissez sortir de Raqqa ou nous buttons tout le monde, femmes et enfants compris, chacun ayant une ceinture explosive, à la moindre entourloupe on fait tout sauter. »
      Vous voudriez quoi vous ?? tuer 4000 personnes ??? femmes, enfants ???
      Les journalistes emploient sale secret pour décrire cela. Qu’auraient ils fait eux ?? tout butté ??
      Vous voulez être plus qu’inhumain, ressembler à ces sales gueux terroristes ??
      face à un tel chantage, vous auriez fait quoi vous werf ??
      Butté tout le monde, 4000 personnes et seulement quelques 200 terroristes combattants ???
      C’est bien d’être humain à ce point werf !!!!
      Vous auriez voulu que les chauffeurs de camion soient eux aussi buttés avec leur chargement humain ??
      Parce que c’est ce qui est dit, les chauffeurs des camions ont vu les femmes avec les enfants porter des ceintures d’explosifs, sous la contrainte des barbus et chevelus !

      1. Si maintenant on est à 4000 personnes près… faut plus faire la guerre alors, detruire nos armes nucléaires, dissoudre les armées…

  16. « Légitime défense collective » cela laisse songeur. Une telle formulation permet de décider et d’agir comme gendarme n’importe ou dans le monde comme de ne pas intervenir quand il serait justifié de le faire si la « légitime défense collective » n’est pas mise en avant.
    On constate aussi que Israël est partie dans ce conflit, en fait depuis le début, et se permettra de violer la souveraineté d’un pays voire de mettre le feu dans la région pour défendre ses propres intérêts. Nous le savions depuis longtemps, mais c’est bon de le redire.
    Et finalement, nous en revenons au point de départ, avoir contribué à installer le chaos en refusant de prendre en compte le président syrien n’a non seulement rien résolu, mais a participé à installer une instabilité durable dans toute la région et au final le règlement politique reste la seule solution raisonnable.
    Combien de morts, de blessés, de déplacés et expatriés, de désordre dans la région pour en arriver là ? Et les chrétiens d’Orient sont partis et ne reviendront pas dans la terre ou ils sont depuis des siècles. Finalement, l’islamisme salafiste ou des frères musulmans a obtenu ce qu’ils voulait, chasser les chrétiens pour pouvoir régler leurs comptes entre musulmans.
    On ne dit pas merci à ceux qui ont voulu ou permis cela.

    1. Le frèrisme est un salafisme (enfin revendiqué tel par son fondateur) : c’est-à-dire qu’il prétend suivre la voie des « pieux prédécesseurs/ancêtres » (les « salafs », compagnons du prophètes et trois générations/siècles suivants. (« Les meilleurs de ma communauté sont ma génération, celle qui vient après et celle qui vient après » – selon un hadith ) => recherche d’un islam pur, exempt de toute innovation => charia pour tous et partout. Le moyen est une islamisation des masses, puis par capillarité aux plus hautes sphères.
      .
      Comme le disait Hassan Al Banna, fondateur des Frères musulmans et le grand-père de Tariq Ramadan & co, le « frèrisme » est une da’wa (prédication) salafia , une voie sunnite, et une réalité soufie (??) » – avec un mot d’ordre : « l’islam est la solution » => est une totalité, régissant l’individu jusqu’à l’oumma en passant par les rouages politiques d’un Etat : cf Maroc ou Turquie ; cf le Hamas à Gaza.
      .
      Le salafisme est une appellation assez générique finalement = suivre le coran et la sunna (hadiths, paroles rapportées de leur prophète) dite authentique, c-à-d selon la compréhension des salafs. Le frèrisme apporte en plus explicitement une dimension politique à son action (y compris évidemment via le djihad violent (cf la l’épître d’Al Banna intitulée « Le Djihad », mais chez les « Frères » c’est le pragmatisme et le timing qui comptent dans ce domaine).
      .
      Comme toujours avec les puritanismes, il y a toujours une sorte de course à l’échalote à qui excommuniera l’autre pour telle ou telle compromission et lui déniera le titre envié de « salafiste ».

      1. D’ailleurs il suffit de voir le cursus des Ben Laden, Al Zawahiri, Al Baghdadi : tous passés par l’incubateur des gentils Frérots.

  17. Cette « coalition anti-jihadiste » occupe illégalement un état souverain
    Cette « coalition anti-jihadiste  » a organisé la guerre civile pour renverser un gouvernement légal
    Cette « coalition anti-jihadiste  » est responsable de la morts de centaines de milliers de personnes et de l’exode de plusieurs millions de personnes
    Cette « coalition anti-jihadiste  » a ruiné la Syrie en détruisant des dizaines de villes et de villages
    cette « coalition anti-jihadiste » se nomme USA, Israël, Arabie Saoudite , France

    Cette « coalition anti-jihadiste » déclare ne pas vouloir évacuer le territoire de la Syrie qu’elle occupe illégalement

    Certaines puissances s’arrogent tous les droits ! Pour combien de temps encore ?………………

    1. C’est quoi ce verbiage, de l’incantation ??
      vous chantez comme un vulgaire gaucho anarchiste !

  18. « La coalition anti-jihadiste » protège les jhadiste !!

    révélation de la BBC (révélations déjà faites par plusieurs médias non officiels, mais souvent rejetés par les inconditionnels de l’empire US)
    Donc la BBC s’y met :

    « BBC: l’évacuation de terroristes de Raqqa réalisée avec le consentement tacite US et UK »
    « Un convoi de plusieurs kilomètres et composé d’une cinquantaine de camions, 13 bus et une centaine de voitures individuelles des terroristes a quitté Raqqa au su de Londres et de Washington, a fait savoir la BBC.
    La BBC a révélé les détails d’un arrangement secret conclu au su des États-Unis et du Royaume-Uni qui a permis à des centaines de terroristes de Daech de quitter la ville de Raqqa avec leurs armes et leurs équipements militaires. »

    http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret

    1. Vous ne devez pas trop comprendre l’anglais vous !!
      àpart reprendre sans comprendre ……

  19. Toujours dans ce style faux-cul, on en apprend de belles sur la « libération » de Raqqa par les si valeureux SDF ainsi que sur le comportement des US vis à vis de daesh … même la BBC s’est senti obligée d’enquêter …

    le prétexte US pour ne pas volatiliser la colonne daéchique évacuant Raqqa et même d’empêcher les Russes de le faire est qu’ils se seraient rendus et qu’il fallait donc les considérer comme prisonniers de guerre (en les exfiltrant vers l’Irak … d’où ils pourraient resservir les intérêts US. ?) … à mettre en perspective avec leurs dires et actions lors du transfert de la centaine de terroristes, qui s’étaient rendus, de la frontière syro-libanaise vers Idlib.

    1. Les FDS n’ont rien de valeureux, des comiques troupiers bons pour les comics made in CIA et dont certains ici avalent les mensonges à longueur de bobines….

  20. Les petits secrets de la libération de Raqqa :
    http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret
    .
    “Our intention is that the foreign fighters do not survive the fight to return home to north Africa, to Europe, to America, to Asia, to Africa. We are not going to allow them to do so,” Mattis, mai 2017
    .
    We didn’t want anyone to leave, but this goes to the heart of our strategy, ‘by, with and through’ local leaders on the ground. It comes down to Syrians – they are the ones fighting and dying, they get to make the decisions regarding operations” – Col Ryan Dillon, spokesman for Operation Inherent Resolve
    .
    Le principe de réalité, c’est dur…

    1. Et puis aussi : « There are some French brothers from our group who left for France to carry out attacks in what would be called a ‘day of reckoning’. »

      1. J’ai l’impression qu’il va falloir les attendre en embuscade un peu plus loin, parce que là où ils se trouvent, il n’est pas possible de se les faire.

        Et si on les loupe…

          1. Lui parlait de flinguer tout le monde.

            Dans l’affaire qui nous préoccupe, il aurait éliminé les 3.500 personnes dans les bus, sans faire de détail.

            C’est précisément ce que les Américains ont refusé de faire, alors que de l’aveu même du colonel Dillon, porte-parole de la coalition, ils avaient les moyens de savoir que ce trouvait dans ces bus environ 300 combattants de l’EI.

            Mettons qu’il y en ait eu 500. Vous aviez 3.000 personnes qui n’étaient pas des combattants. Myshl fait partie des gens qui disent « tant pis pour eux ».

            Le fait est que les Ricains avaient des drones au-dessus des bus. Un ordre à donner et c’était réglé. Bon, ensuite, faut assumer l’accusation de crime de guerre. Normalement, c’est un truc avec lequel n’importe quelle armée du monde peut se démerder. Ca colle un peu aux doigts, mais bon, avec le temps ça passe (même l’armée française se démerde avec le génocide du Rwanda, alors…).

            Mais il y a un truc qu’un Etat ne peut pas accepter: se faire accuser de crime de guerre par un type comme Assad, avec Poutine qui lui sert d’avocat. C’est too much.

            Et surtout pas les Etats-Unis. Et surtout pas en ce moment.

            Si les Américains avaient appuyé sur le bouton, le reportage de la BBC nous aurait raconté autre chose: un affreux crime de guerre commis contre 3.000 civils par les méchants drones US.

            Tous les commentateurs qui accusent les Etats-Unis de complicité avec Daesh dans ce fil de dial les auraient accusé d’être des massacreurs de civils innocents (sauf Myshl).

            Ils avaient le choix entre deux maux. Ils ont choisi l’option qui leur laisse le plus de chances de rattraper les exfiltrés. Disons qu’on peut présenter les choses comme ça si on veut rester un indécrottable optimiste.

            En attendant, les types sont dans la nature et certains d’entre eux ont promis de revenir ici pour nous faire payer le prix d’une victoire, dont les brillants esprits critiques qui s’épanouissent sur ce blog contestent l’existence même.

            Jeux d’ombres…

  21. Les hommes politiques ayant exercé ou exerçant les fonctions de ministre de la défense ou des armées, de premier ministre et d’ex-président de la République peuvent être passibles des dispositions de l’article 411-4 du code pénal (intelligence avec l’ennemi). Après le temps des commémorations, doit venir le temps de rendre des comptes pour avoir armé Al-Qaida et laissé récemment s’enfuir de Raqqa 4000 combattants de Daesch. Ainsi MM. Hollande, Fabius, Le Drian, Valls, Cazeneuve, Philippe et Mme Parly sont passibles de la Cour de la République si des plaintes soient déposées par les familles des victimes. M. Macron échappe, par son impunité, aux poursuites tant qu’il est président de la République.

  22. La géostratégie reprend sa place après un aparté vis à vis de Daesh.
    Daesh a été une bouffée d’oxygène et s’avère toujours être l’alpha et l’oméga pour ceux qui défendent Assad.La disparition prochaine de ce groupe va refaire vivre les vraies raisons du conflit syrien, celui d’une guerre civile qu’il faut régler, celui d’une guerre d’influence stratégique de plusieurs acteurs qui ont différents intérêts.
    Daesh a été l’instrument de tout le monde, d’un côté de ceux qui ont laissés faire pour transformer une guerre civile en une lutte contre le terrorisme (en noyant les rebelles sous un flux terroristes, on se souvient qu’au moment d’intervenir, la Russie bombardait principalement les rebelles, pour qu’au final, il ne reste que des groupes terroristes dominant la lutte).
    D’un autre côté, Daesh a été instrumentalisé, c’était l’ennemi d’un ennemi et si le groupe était combattu en Irak, en Syrie on regardait deux ennemis s’entretuer.
    Au final, ce laissez faire des deux côtés, a finit par laisser Daesh devenir ce qu’il a été, il a finit par devenir un ennemi commun contre lequel on devait un minimum s’unir.Ceux qui critiquent aujourd’hui les américains d’avoir permis a un groupe de sortir de Raqqa, devraient mieux se taire, car ce genre d’évacuations, elle s’est également faîte ailleurs et Daesh a été encore une fois instrumentalisé pour qu’il apporte de la misère à d’autres, ça ne veut pas dire que ce sont des copains et qu’ils se soutiennent, ça c’est de la propagande pour le petit peuple.
    Daesh c’est un peu comme la merde qu’un chat a laissé dans votre jardin et qu’on jette chez le voisin pour s’en débarrassé, TOUS les acteurs de ce conflit, du côté irakien ou syrien, ont procédés ainsi.
    .
    Mais cette époque se termine, Daesh est au bord de disparaitre, ceux qui sont sortis de Raqqa n’ont pas été envoyés en Europe ou je ne sais ou, ils ne disparaissent pas dans le désert (ils ont été suivis et ils sont surveillés) et leurs zones de mouvements diminuent.Ils seront éliminés.
    Donc du côté russo-irano-syrien il va falloir changer de disque, il n’y aura plus l’excuse « Daesh » pour occulter la question « Assad », le règlement politique approche et ce sera beaucoup moins facile de justifier son maintien au nom de la lutte contre le terrorisme.La question n’est pas de remplacer Assad par des terroristes comme on veut bêtement le faire passer, c’est de retrouver un état syrien souverain, en paix qui soit en accord avec l’ensemble des acteurs.Les américains ont clairement affichés leurs positions, le remplacement d’Assad contre leur retrait (donc la fin de zones de responsabilités), on verra alors si la Russie se bat pour Assad ou pour la Syrie…

    1. Mais en face d’Assad, plus rien… Tous les autres groupes rebels dits « modérés » sont soit détruits, soit compromis. C’est aussi ça la réalité.

      1. Et faire une fixation sur une personne fut l’erreur cardinale de l’occident dans ce conflit – comme certains crurent à une époque que Saddam était LE problème du Moyen-Orient, et donc que son élimination allait ipso facto régler tous les problèmes de cette région… Jolie clairvoyance.

    2. la question ASSAD sera réglée par les syriens eux-mêmes, mais c’est justement cela que ne veulent pas les occidentaux…Quand à affirmer que c’était un prétexte pour Damas, franchement, juste fermez là…vous en devenez ridicule.

  23. Mon dieu quel scandale. La coalition met les points sur les i à un pays belliciste, la Russie, et a un tyran sanguinaire Bachard, sans oublier la radieux Iran peuplé de fous furieux islamistes. Rendez vous compte, on ne respecte pas les droits de canailles (pour rester poli) comme Bachard et Poutine. Ou va le monde ?

  24. C’est remarquable de lire toujours ici avec une telle facilité le nombre de commentaires de « crétins malins » qui accusent carrément de tous les maux, sans retenue, les USA ou UK de…. sans connaitre les tenants et aboutissants.

    Et évidement absoudre de ces mêmes maux assad et son copain poutine et mollahs en tout genre.
    on voit l’idéologie malsaine transpirer à grosses gouttes.
    Ils s’en donnent de la peine ces crétins malins

  25. Il est assez impressionnant de voir l’hystérie que déclenche ici tel ou tel reportage détaillant les conditions d’évacuation de Raqqa des affiliés à daech combattants ou pas.

    Alors évidemment, cette évacuation de ces derniers combattants visait à ponctuer le plus rapidement possible plus d’une d’année d’offensives kurdes dans cette région de Raqqa en passant par le barrage de Taqba.
    Oui bien évidemment en finir plus rapidement à Raqqa permet au forces kurdes FDS:
    – 1 ) d’économiser leurs forces et leurs effectifs
    – 2 ) de libérer des forces pour continuer l’offensive justement dans les zones où ont été évacués ces « 4000 » combattants de daech au delà de la rive orientale de l’Euphrate.
    – 3 ) une occupation simplifiée de Raqqa où les FDS peuvent se concentrer sur une longue et laborieuse campagne de déminage.

    Ce qui apparait surréaliste, ce que certains commentateurs découvrent ici ou font semblant de découvrir, c’est que cette évacuation commençait à être négociée depuis au moins la 2e semaine d’octobre et qu’elle avait d’abord vu l’opposition de la coalition.

    Une opposition de la coalition à ce projet kurde d’évacuation oubliée « comme par magie » par tous ici qui ont mémoire décidément bien sélective.
    Au delà du fait qu’à Raqqa le bilan des pertes humaines des forces anti-daech est avant tout payé par les kurdes, ceux-ci auront également eu gain de cause face à la coalition notamment suite à l’accélération de l’offensive de l’AAS sur Deir Ezzor et vers Abu Kamal.

    Alors oui, les termes de ladite négociation ont pu voir des kurdes soucieux d’en finir rapidement accepter les conditions de daech autorisant leurs combattants à partir avec armes et bagages en leur imposant au moins d’éviter toute sorite triomphale avec leurs drapeaux.

    Il est évident que les FDS voulaient éviter ce genre de manifestation, mais aller jusqu’à y voir une alliance entre daech et kurde et par extension avec la coalition internationale tient du raccourci stupide.
    Et c’est qu’expriment de nombreux commentaires ici.

    Confondre accord d’évacuation, même avec armes et bagages, et « alliance militaire » entre daech et les FDS est stupide, d’autant plus que ce convoi d’évacuation avait été dirigé vers les territoires syriens encore tenus par daech à l’est du pays. C’est à dire que ces « 4000 » combattants de daech sont pour la plupart aujourd’hui coincés dans l’ouest de l’Irak et l’est de la Syre, entre FDS, AAS et forces irakiennes.

    Et même le fait que cette évacuation de Raqqa négociée par les FDS, passe par des territoires tenus par les FDS est évident et logique. On a du mal à comprendre la surprise, en tout cas affichée, qui touche le commentateur ici le plus averti et informé au sujet de ce conflit.

    Ne perdons pas de vue que cette évacuation combattants de daech de Raqqa par les FDS n’est pas inédite. En effet ce phénomène fut aussi observé, certes à une moindre échelle, donc plus discrètement lors de la fin de l’offensive sur le barrage de Taqba.
    Les combattants de daech furent alors évacués de Taqba vers Raqqa.
    Ils le sont aujourd’hui de Raqqa vers Deir Ezzor / Abu Kamal où ils ne feront que repousser l’échéance de leur inéluctable destin.

    Les alliés turcs de la Russie en Syrie, avec leurs supplétifs de l’ASL avaient également procédé au même type d’accord d’évacuation à la fin de leur offensive sur Al Bab.

    L’Armée Arabe Syrienne et ses alliés du Hezbollah ainsi que russes, iraniens et milices chiites irakiennes, avaient aussi, il y a un an, négocié une évacuation des combattants des différents mouvements d’opposition encerclés à Alep.

    C’est pour ça qu’il est carrément de faire ce raccourci qui voit un accord d’évacuation synonyme d’une alliance.
    La question pouvait légitiment non-pas au sujet de daech, mais pour les centaines de djihadistes plutôt affiliés à Al Nosra / Al Qaida emprisonnés par le régime syrien et opportunément libérés par Assad en juin 2011 (3 mois après le début du soulèvement de l’opposition) pour déstabiliser la composition et la ligne politique de l’Armée Syrienne Libre.

    Il apparait rétrospectivement que ces libérations massives ont de nombreux cadres syriens à daech:
    http://www.francetvinfo.fr/monde/syrie-un-opposant-a-damas-raconte-la-liberation-des-djihadistes_1680207.html

    Mais malgré ces faits qui l’accusent, ceux-ci ne suffisent pas à parler « d’alliance entre Assad et daech », au delà d’une évidente alliance de circonstance par nature ponctuelle.
    Alors ce ne sont pas ces différents accords d’évacuation vers d’autres zones de combats qu’on pourrait qualifier « d’alliance ».

    On note d’ailleurs la facilité d’Assad de tout tenter quitte à jouer à l’apprentis sorcier, comme l’ont aussi démontré ses attaques chimiques en Syrie.

    Rappelons au passage que les djihadistes soient disant auteurs de ces attaques chimiques parce que soit-disant acculés, n’ont depuis cessés d’être encore plus acculés sans pour autant réutiliser leurs armes chimiques.
    D’autant plus que faire accuser Assad de nouvelles attaques représente un moyen de s’assurer une riposte US.
    Les djihadistes de l’ASL et même de daech (puisque daech est soit-disant allié de la coalition occidentale) sont vraiment de mauvais stratèges en fuyant ces opportunités.

    En fait, personne ne trouve curieux que s’ils sont responsables des précédentes attaques chimiques en Syrie, que les djihadites n’y aient plus eu recours alors qu’ils en auraient plus que jamais besoin.
    À moins que, à moins que, les djihadistes de l’ASL / Al Nosra ne soient pas responsables des ces attaques chimiques…

    Plutôt que de se laisser à de stériles commentaires crises de nerfs, il est toujours utile de savoir prendre du recul sur les événements.

    1. erratum:
      C’est pour ça qu’il est carrément – stupide – de faire ce raccourci qui voit un accord d’évacuation synonyme d’une alliance.

      La question pouvait légitiment – être posée – non-pas au sujet de daech, mais pour les centaines de djihadistes plutôt affiliés à Al Nosra / Al Qaida emprisonnés par le régime syrien et opportunément libérés par Assad en juin 2011 (3 mois après le début du soulèvement de l’opposition) pour déstabiliser la composition et la ligne politique de l’Armée Syrienne Libre.

      Il apparait rétrospectivement que ces libérations massives ont – procuré – de nombreux cadres syriens à daech:

  26. Les américains finiront par partir, comme au Vietnam, comme en Irak, comme en Afghanistan, juste une question de temps, et le temps au MO se compte en centaines d’années

    1. Tout à fait, les américains finiront par partir de Syrie, mais seulement après Assad et les russes.

  27. Situation bien resumée par Patrick Armstrong, le 2 novembre 2017 sur Strategic-Culture.org .
    « But still: we don’t know. We don’t know what Washington was trying to do in Syria. We don’t know whether all Washington was agreed on what it was trying to do in Syria. We don’t know if any agency in Washington had a plan in Syria. We don’t know who was making decisions in Washington then. We don’t know who’s making decisions in Washington now. We don’t know whether there is any unified position in Washington on Syria. Or anything else. We don’t know what Trump wants. We don’t know what Trump can do. We don’t know who’s running the place. Or whether anyone is.
    » We don’t know. »

    1. Ce n’est pas le résumé d’une situation mais celui de la perception de ce conflit par ce Patrick Armstrong qui se résume donc un faisceau de questions.
      Bref, ce n’est pas ce genre de contribution de « Strategic-Culture.org » (avec des articles systématiquement à charge contre l’occident et favorable à la Russie / Chine) qui nous apporte quoique ce soit pour avancer dans notre compréhension du conflit syrien.

  28. Les américains peuvent rester, confinés dans leurs bases qui ne servent a rien comme en Irak.
    Leur bric-à-brac SDF est deja en train de se déliter.
    Une défaite de plus.

    1. Visiblement, vous êtes l’un de ces brillants esprits auquel je faisais référence un peu plus haut.

Les commentaires sont fermés.