Archives quotidiennes : mardi, 14 novembre, 2017

La coalition anti-jihadiste ne quittera pas la Syrie tant que les pourparlers de paix n’auront pas progressé

Votée en novembre 2015, à l’unanimité, par le Conseil de sécurité des Nations unies, la résolution 2249, présentée par la France, demande aux États membres qui « ont la capacité de le faire », de prendre « toutes les mesures nécessaires […] sur le territoire se trouvant sous le contrôle » de l’État islamique et d’autres entités terroristes associées

Les Émirats arabes unis ont l’intention de moderniser leurs avions Mirage 2000-9

Pendant un temps, les Émirats arabes unies souhaitèrent se séparer de la soixantaine d’avions de combat Mirage 2000-9 en service au sein de leur force aérienne avant d’aller plus loin dans les négociations portant sur l’achat d’autant de Rafale. En clair, il avait été demandé à la France de reprendre les appareils en question pour

Naval Group et Fincantieri feront cause commune pour l’appel d’offres des frégates canadiennes

C’est un premier pas concret dans le rapprochement entre le français Naval Group (ex-DCNS) et l’italien Fincantieri dans la construction navale militaire. Alors qu’ils doivent discuter des modalités pour établir une alliance calquée sur le modèle de Renault et de Nissan, les deux groupes vont faire cause commune pour répondre à l’appel d’offres visant à

Le ministère des Armées a reçu le prix des « délais de paiement 2017 »

Il n’y a pas encore si longtemps, les petites ou moyennes entreprises ayant adressé une facture au ministère de la Défense (devenu « des Armées ») devaient attendre 60 à 70 jours avant d’être payée. Ce qui leur causait évidemment des problèmes de trésorerie, avec toutes les conséquences que cela supposait (difficulté pour payer ses fournisseurs et

Accident d’un hélicoptère Gazelle du 3e RHC dans la Meuse

Plus de peur que de mal. Le 13 novembre, vers 13H40, un hélicoptère d’attaque de type Gazelle, appartenant au 3e Régiment d’Hélicoptères de Combat (RHC) d’Étain a raté son décollage alors qu’il se trouvait sur l’aérodrome des Hauts-de-Chée (Meuse). Les trois occupants de l’appareils – un femme pilote, un chef de bord et un chef