Mme Parly ne se risque pas à dire que les Armées échapperont à d’autres annulations « brutales » de crédits

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Lassithi dit :

    Bon pas besoin de commenter, elle ne sert à rien.
    Il y aura toujours ceux qui relativeseront et seront toujours heureux, parceque Macron et tout le reste c est formidable, ceux qui ne comprennent que ce qu’ils voient dans les grands médias (tenus par les premiers) et les autres.
    Les premiers, on les a tous vu à Colombey donner de leçons de gaullisme. Le pauvre, il doit être en lévitation de colère dans sa tombe… les deuxièmes l’ont vu à la télé et les troisièmes attendent patiemment…

    • ricojaneiro dit :

      Ils attendent quoi ?
      Le « Grand Jour » ?

      … Mouahahahahahahahahahahahahahahahaha

      • Lassithi dit :

        Ils attendent que ceux qui rigolent pas méchanceté ou incapacité de prise de recul et de connaissance, pleurent et s’esclaffant,j’ai été trompé ou je ne savais pas. L’histoire a la malice de reproduire des faits similaires. L’histoire de notre beau pays regorge d’exemples.
        Le seul problème, est que ceux là ne pourront pas se réfugier derrière leur pseudo ignorance, parce que là, ils n’auront pas voulu savoir tout simplement…

  2. Pietrini Roland dit :

    … Les Armées seront donc désormais comptables à l’avenir des interventions décidées par le pouvoir politique, ce qui revient à demander aux pompiers d’assumer les coûts et les conséquences des incendies allumés par les incendiaires, au médecin de financer la lutte contre la maladie de son patient, au juge de payer les frais d’entretien de son condamné. Bref, faisons la guerre à moindre prix, ce qui est commode si l’ennemi est faible, beaucoup moins si par malheur l’ennemi devait être plus fort que nous ne le sommes.
    Il faudrait donc pousser la logique jusqu’au bout, donner au CEMA la capacité de refuser une intervention en fonction de la cagnotte qui lui est allouée… Bref, il n’échappe à personne, et pourtant c’est le cas, que cette confusion entre le donneur d’ordre et l’exécutant entre l’ordonnateur et le comptable est une véritable aberration… (Finalement j’ai le mot)
    Nous voilà donc à l’aube du commencement des problèmes, et comme aurait dirait un certain Charles de Gaulle, qui, devant la Jeep du général Leclerc baptisée « mort aux cons », aurait répondu « Vaste programme » ce qui sous une forme lapidaire et dans sa bouche résumait assez bien la situation. Cette décision serait acceptable si le surcout devait être abondé non pas en se serrant la ceinture sur les autres programmes, et notamment celui de l’équipement. Je crains que cela ne le soit jamais.
    Le ministère devra donc mettre en œuvre en 2018 l’annulation des 850 millions de crédits décidés cet été, ce qui représente le surcout en 2017 des interventions extérieures mais sans tenir compte des opérations intérieures et de celles faisant suites aux catastrophes naturelles, dont celle de l’ouragan Irma.
    Devant les députés et les sénateurs, les chefs d’Etats-majors respectifs des trois Armées ont rappelé leurs besoins. Les Aviateurs demandent des avions et des ravitailleurs supplémentaires, les Marins des frégates et de navires logistiques, les Terriens une accélération du programme Scorpion, les urgences dans le nucléaire comme dans le classique sont archi-connues, identifiées, les menaces les sont tout autant…
    http://www.athena-vostok.com/budget-des-armees-2018-cochon-qui-sen-dedit-monsieur-macron

    • cipal dit :

      çà manque de rigueur historique ! la Jeep mort aux cons était celle du Capitaine Dronne, et la réponse du Général a été faite à Olivier Guichard bien après la guerre, alors que celui-ci avait proféré cette juste sentence depuis son bureau, et ignorant que le général était dans les parages à cet instant !
      Ceci précisé, ce qui est certain c’est bien le fait que les micronistes sont entrain de démonter les armées sous la houlette du malfaisant Kohler obéissant en bon roquet qu’il est à son malfaisant maître !

    • husson dit :

      Ce n’est pas devant la jeep du futur Maréchal Leclerc que le général fit cette saillie. Le général Leclerc, qui était un homme bien élevé ,n’aurait pas admis qu’un mot grossier dépare son véhicule.

      • Merci pour avoir rétabli la réalité historique que mon raccourci mettait à mal. L’essentiel se situe ailleurs et sur ce point la consensus apparaît évident.

  3. Pascal dit :

    Il convient d’arrêter de prendre Bercy comme le maître budgétaire du pays.
    Bercy c’est un ministère avec son ministre qui exécute une politique mise en place par le président.
    Ce n’est pas Bercy qui a décidé au milieu de l’année de couper dans le budget.C’est Macron qui a décidé que cette année devra respecter la règle d’un déficit inférieur à 3%, il voulait cela pour sa politique européenne et par ce que le pouvoir précédent a réaliser des dépenses exceptionnelles.Bon par la suite la perspective de croissance est meilleure que prévu et on aurait pût limiter la réduction (pas seulement de la défense), mais voilà, Macron veut mener une politique par l’exemplarité au niveau Européen et il préfère se garder un objectif budgétaire maitrisé, c’est tout à son honneur, c’est tout à notre honneur pour imposer notre voix dans l’UE.
    Bercy ne décide pas à la place du président, il n’impose rien et ne fait rien unilatéralement.Si le président demande a Bercy de trouver des économies, en disant « pas touche aux armées », ben on ne touchera pas aux armées.
    Le premier budget de ce gouvernement a été voté et il montre que la défense aura un budget en hausse, ça c’est la trajectoire de l’exécutif, c’est ça la main courante et les imprévus économique sont toujours possibles, partout, c’est cela qui permet de ne pas juger que les budgets resteront inchangés.Qui il y a 3 ans imaginait que la Russie allait réduire son budget militaire de presque la moitié après des années de hausses importantes? Oui il y a des problèmes économiques qui imposent des choix, l’économie forte reste la clé d’un budget militaire fort, une croissance forte reste la valeur sûre pour l’augmentation d’un budget militaire.Si la Chine augmentait son budget militaire de presque 10% par an, c’est par ce que cette augmentation a suivi sa croissance économique.Nous on stagne depuis des années et on joue la balance budgétaire pour tenir dans les clous.
    Un élément important par rapport a ces dernières années, c’est qu’à partir de l’année prochaine, nous serons sous les 3% de déficit, ce qui enlève la pression sur des objectifs (contraignants!) de l’UE.Ces 3% de déficit sont l’une des raisons pour lesquels on faisait un paquet d’économies de bout de chandelle, ou l’on ne pouvait pas avoir de marge, bonne ou mauvaise.2018 restera tout de même une année palier, ou il y a pas mal de mesures qui augmenteront le déficit de 7 milliards mais que la croissance permet de limiter en restant tout de même sous les 3%. L’imprévisibilité des revenus comme des dépenses de ces nouvelles mesures peuvent influencer le budget général, cela peut être mieux que prévu ou ça peut être pire.Cette imprévisibilité n’est pas nouvelle et cela fait des années que l’on met pour chaque ministère, de l’argent de côté au cas où, cette fameuse réserve, ces fonds « gelés » par Bercy dont on parle dans l’article, pour cette année on a compris qu’il n’y aura pas d’autres surprises et que ces fonds seront dégelés.
    .
    Notons que 20 pays de l’UE signeront demain un « pacte de défense » qui rendra contraignante (comme pour les 3% de déficit) son application, notamment l’objectif de 2% du PIB.
    C’est le début d’une Europe de la défense (et non d’une armée européenne), le Brexit et Macron y sont pour beaucoup, le budget européen va pouvoir dégager de l’investissement dans des programmes militaire.

    • ricojaneiro dit :

      Merci Pascal pour votre intéressante contribution.

    • Lassithi dit :

      @ Pascal
      Merci pour ces belle phrases et cet hymne macroniste à l ‘UE de la défense.
      Pour rappel, l’UE n’est pas l’Europe.
      Les américains doivent bien rire et se frotter les mains de toutes ces commandes à venir.
      Vous ne faites que conforter mon message initial… le RU nous montre la voie.

      • FredericA dit :

        A l’intérieur ou à l’extérieur de l’UE, le RU à toujours été le laquais des Américains. Mais bon, si c’est la voie que vous choisissez pour la France, je respecte votre choix…

      • Pascal dit :

        « Les américains doivent bien rire et se frotter les mains »
        Quels américains? vous pensez qu’aux USA, le F-35 est vu comme un succès pour l’armée américaine? Même le président n’est pas derrière alors…
        Contrairement a ce qu’on pense, les américains vendent de moins en moins en Europe et leurs matériels sont de moins en moins nombreux.Vous voyez beaucoup de navires d’origine américaine en Europe? Beaucoup de blindés? Non on parle de quoi? de quelques dizaines de F-35, largement moins que le nombre de F-16 qu’ils ont vendus par le passé.On parle de quelques batteries de Patriot.On s’accroche a des symboles qu’on pense de plus en plus présent alors qu’ils le sont de moins en moins, la seule différence c’est que sur internet on ne retrouve pas (car internet n’existait pas) les commandes qui se passaient il y a 20-30-40 ans en Europe pour comparer.

    • cipal dit :

      Vous êtes qui ? sous-ministre , cireur de pompes ou prébendier en devenir attendant une récompense, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et votre discours de courtisan est honteux!
      ah j’y suis vous êtes le toutou de l’Elysée, enfin des toutous à son maître il y en a une meute là bas !

      • Pascal dit :

        Un discours courtisan? Non, vous confondez, ce n’est pas moi qui suit le « toutou » de l’Elysée, mais vous qui êtes un électeur désabusé qui ne supporte pas que quelqu’un par de l’actuel gouvernement sans l’insulter et le critiquer.
        Juste pour votre info, j’ai voté Fillon au 1er tour, je n’ai pas voté au second, alors calmez vous, ne jugez pas les gens, moi contrairement à vous, j’ai un regard neutre sur l’actualité.
        Quand j’explique que l’UE va signer un texte et que ce texte n’aurait jamais été réalisé sans Macron, c’est une réalité et non une admiration envers Macron.
        Quand je dis que les 3% de déficit qu’impose l’UE est une des raisons de nos recherches d’économies pour cette année, c’est une réalité.Quand je dis qu’une fois sous ces 3% le gouvernement qu’il soit de Macron ou de n’importe qui, aura les mains moins liées, c’est aussi une réalité à comprendre.
        Moi quand je vois des commentaires comme le vôtre, je vois quelqu’un qui a peur qu’un gouvernement pour qui il n’a pas voté, réussisse.Moi ce n’est pas mon cas, si Macron réussit, je serai content, si Le Pen aurait réussit, j’aurai été content également.Je ne vais pas passer 5 ans à dire que tout ce qu’il dit est mensonge, que tout ce qu’il fait c’est de la merde, juste par ce qu’idéologiquement ce n’était pas mon candidat.

    • Maya dit :

      Le  » pacte de défense  » de l’UE , c’est pour acheter du matos américain ?.

      • FredericA dit :

        Je pense qu’il faut arrêter avec ce type de répartie. L’UE ne produit pas 100 % de son équipement militaire.

        TOUS les pays Européens achètent du matériel US (y compris la France). Sachant que les US sont les 1er producteur ET exportateur de matériel militaire, c’est tout simplement logique voire indispensable dans certains cas.

        Après on peut aussi demander à l’armée Française d’arrêter d’utiliser ses d’AWACS, ses drones Predator, ses lance-roquettes, ses avions de transport, etc…

    • S.B-Seguin dit :

      Alors évidemment ce sont le Président, le Premier Ministre et le Ministre des finances qui décident, mais ne jamais oublier que leurs décisions restent orientées par les « conseils » et « l’expertise » de Bercy dont contrairement aux élus, les « techniciens » restent les mêmes depuis des lustres.

    • petitjean dit :

      vive l’Europe, vive l’Europe !
      vous sautez comme un cabris !
      le projet européen vendu aux français promettait « prospérité, plein emploi et sécurité » ! Où sont -ils ?
      je cherche en vain……………………

      • Lagaffe dit :

        Allez voir hors de l’UE si vous trouvez prospérité, plein emploi et sécurité.
        Vous comprendrez pourquoi le monde entier envie l’UE.

        • Amida dit :

          @ Lagaffe: En Suisse ou en Norvège, par exemple?

        • Lassithi dit :

          @ lagaffe
          En plus d’être Russophobe, vous êtes un dogmatique de l’UE.
          Vous habitez où ?
          Dans mon pays il y a :
          – plus de 9 millions de pauvres,
          – 3,5 millions de chômeurs de catégorie A, 6,5 si on compte ceux qui ne travaillent pas comme ils le souhaitent.
          – la police qui ne va plus dans des quartiers entier de banlieu dans chaque grande agglomération
          – un député n’a pas besoin d’avoir un casier judiciaire vierge
          – le résultat d’un référendum peut être bafouer sans aucun problème
          – il n’y a plus de crime de haute trahison dans la constitution
          Pour le reste de l’UE, je vous suggère d’aller dans le pays du Sud voir un peu et dans ceux du nord, en prenant le soin de ne pas faire que les endroits touristiques.
          A titre d’exemple, l’Allemagne compte 20 % de pauvreté et n’a pas de salaire minimum (encore) dans le secteurs non protégés par les syndicats.
          Pourquoi avons nous des vagues de « migrant ». Parce que votre bien aimée aime parler, mais n’a rien fait pour développer les ex-colonies ( si ce n’est les intérêts purement économiques….
          Vous avez le droit d’attendre de voir les autruches s’envoler et de faire votre propagande.

    • Crocbol dit :

      Je n’ai pas l’impression que Pascal sache vraiment de quoi il parle.
      Militaire? Certes non!
      Politique? peut être!
      Fonctionnaire? Je ne le pense pas!
      Connaisseur des arcanes européennes et spécialiste du domine Défense? Absolument non!
      A-t-il déjà participé à cette construction de l’Europe de la Défense? Evidemment pas!
      Mais macroniste à tout crin, certes OUI…
      Il pourrait se porter volontaire aux OPEX et OPINT en se contentant du peu qui lui sera attribué, du manque de moyens, de formation, du sacrifice qu’il ferait ainsi envers sa famille, etc.
      Mais peut être Pascal briguerait il un poste de député européen?
      Je suis certain que le PR Macron y serait sensible.
      Fermez le ban et bonne journée!

      • Mr Defeursac dit :

        La fonction ne fait certainement pas la qualité du bonhomme, surtout en politique. Chirac disait un truc du genre: « N’importe qui peut être ministre », et c’est tellement vrai. Alors votre intervention reviens à dire que le pouvoir à toujours raison, ce qui est très proche de la loi de la jungle et du plus fort, sauf qu’un politicien est censé s’occuper de tout le peuple de la nation qu’il dirige, et non d’un certain groupe d’individus pratiquant l’eugénisme mercantile.

    • bob dit :

      Un petit rappel :
      – Le PDT MACRON se fait élire avec des promesses de budget et ne les tient pas deux mois après son élection….
      – respect de la sacro-sainte règle des 3%. Je vous invite à aller dire aux familles des militaires morts au MALI (par manque de véhicules blindés et avions/hélicoptères) qu’ils peuvent être contents d’avoir contribué à ces économies…… vous êtes un rêveur de macronien !!!!

      – le PDT MACRON veut que la FRANCE soit la première armée d’Europe avec les moyens du Luxembourg ? en comptant sur les autres pays européens qui font aussi des économes !!!
      – les fonds gelés seront dégelés ? quand ? trop tard

      On nous a déjà parlé de l’Europe de la défense il y a 10 ans, tout le monde espère que le voisin paiera pour lui et en attendant se garde bien de faire un effort en matières de défense. Ex : A400M, grande réussite européenne !!! retards et couts exorbitants sans oublier les problèmes (pas de parachutiste et pas de ravitaillement en vol). Les pays contributeurs ont tous drastiquement diminués le nombre d’appareils commandés.
      – manque de véhicules blindés, d’avions de transport, de ravitailleurs en vol, de bâtiments de surface pour protéger nos DOM/TOM mais aussi
      – 30 ans de comportement politique en matières de défense par le prisme de Bercy nous ont amené à ce stade. Les pays européens ont faits la même chose……..
      – le budget 2018 ne sera pas en hausse (surcout OPEX payé par MINAR + les retards de crédits + les annulations). Au mieux budget stable….voire négatif comme d’habitude
      – Vous êtes soit naîf, soit un bon politique !!!! le réveil sera très dur pour vous.
      Mais si vous êtes un politique, le reniement et le fait de retourner votre veste ne vous dérangeront nullement.
      Je ne vous salue pas !!!

      • FredericA dit :

        Vous commencez votre post en critiquant l’inaction du « PDT MACRON » durant ses SIX MOIS de présidence. Puis vous concluez par :

        « 30 ANS de comportement politique en matières de défense par le prisme de Bercy nous ont amené à ce stade. Les pays européens ont faits la même chose…….. »

        Selon vous, le « PDT Macron » était censé TOUT résoudre en SIX MOIS ?

    • Jeb STUART dit :

      @ Pascal
      Vous écrivez : « ces fonds « gelés » par Bercy dont on parle dans l’article, pour cette année on a compris qu’il n’y aura pas d’autres surprises et que ces fonds seront dégelés. »
      Qu’est-ce qui vous autorise à affirmer celà ? Vous travaillez à Bercy ?
      Nous sommes le 14 novembre, et à ce jour aucune annonce officielle à ce sujet.
      Donc wait and see.

      • Pascal dit :

        Ce qui me permet d’affirmer cela, c’est le fait de connaître le pourquoi on a une réserve financière chaque année, c’est de voir que depuis plusieurs années, c’est la même chose!
        Cette réserve sert a supporter une crise financière, pensez vous qu’en 1 mois, on va se retrouver en crise financière en France au point de faire péter cette réserve?
        Regardez les années précédentes et vous constaterez que le mois de décembre, voir début janvier, on a toujours pas mal de commandes, car c’est la période du dégel, ou on liquide tout.Comme chaque année, certains vont dire que ce sont des cadeaux de noël, comme chaque fois on se fait une frayeur avec ces fonds gelés.
        Comprenez que plus le temps passe, plus on approche de la fin de l’année budgétaire, moins il y a de chance de perdre cette réserve.En vous lisant on a l’impression que plus le temps passe plus on risque de voir la réserve s’envoler, ce qui est faux.
        Cette réserve est une assurance pour le budget de l’état, si rien ne se passe dans l’année, rien ne sera fait et quoi qu’on en pense l’argent qui a été déjà ponctionné pour équilibrer le budget en raisons de dépenses exceptionnelles a déjà équilibrer la balance, qui plus est la croissance est meilleure que prévue.
        Il n’y a pas besoin de travailler à Bercy pour comprendre tout comme il n’y a pas besoin d’aller sur la lune pour en parler.

  4. Bricoieur dit :

    La formulation de la question de Mme Hélène Conway-Mouret résume tout le problème des armées depuis les années 80. On constate ainsi que plus les amputations de budget sont importants et répétées, plus on loue les capacités d’adaptation du « système  » militaire. Alors continuez, MM les présidents, à « sucrer » les budgets des Armées pour donner des subsides aux « fainéants » et aux immigrés illégaux, Vous ne risquez pas les grèves comme dans les autres ministères. Les CEMA sont les seuls qui peuvent arrêter le processus. DE VILLIERS a fait sa par de boulot. Bon courage, mon général LECOINTRE …. Pourquoi pas un refus d’OPEX un de ces jours pour manque de crédits disponibles, çà aurait de la gueule.

    • wrecker47 dit :

      …et si par manque de crédit il annulait une opération ,on le fusillerait aussi comme en 17 ou bien on le foutrait dehors pour en mettre un autre ?…
      La 2° solution me semble plus évidente !….Bref rien de changé!

    • Duc d'Orléans dit :

      C’est exactement ce que je voulais écrire après avoir lu l’article, mais vous l’avez fait avant moi. Les militaires actuels sont dans la droite ligne de ceux de Napoléon , les grognards : « Ils grognaient toujours, mais ils marchaient quand même « . Donc avec cette population Bercy a compris qu’ils pouvaient y aller gaiement pour sucrer les crédits.

  5. MP3 dit :

    Macron manque de courage en ne donnant pas aux armées les moyens de leurs missions… et met en danger des vies – civiles et militaires.
    La pente est trop molle pour rallier les 2% du PIB en 2025.

  6. petitjean dit :

    Outre le fait que cette ministre est incompétente, elle est sur un siège éjectable permanent
    Le patron c’est Macron et le premier ministre

    Quant à l’armée, en s’adaptant sans moufter aux coupes budgétaires, elle creuse sa tombe. Ce n’est pas en faisant des déclarations millimétrées que les généraux vont effrayer les politiques.
    Les politiques considéreront qu’il est toujours possible de remplir les mission même si nos soldats courent en pieds de chaussettes avec un lance pierre

    C’est aux généraux de dire aux politiques : ça suffit, ne comptez plus sur nous !!

    Mais encore faut-il en avoir……………………………

    • Le Breton dit :

      Le dernier général a avoir ouvert sa bouche a du partir pour éviter d’être le dindon de la farce.

    • cipal dit :

      ah bon le PM est décideur ? premières nouvelles, il est l’exécuteur de la médiocrité Micronienne !

  7. Pat dit :

    Jamais aucun chef d’état, ni aucun soldat (et même sous Napoléon pourtant soucieux de ses Grognards) n’a fait la guerre avec tous les moyens dont il rêvait. Il a toujours fallu faire des choix. Je ne pense pas que dans le Armées on pense qu’internet et la douche bien chaude au bivouac soient plus importants que la rénovation des mirage 2000 ou l’entretien de nos hélicos (après on est tous contents quand la soupe est bonne, certes, et il m’est arrivé de râler…). Ce qui m’inquiète, c’est qu’au niveau du Ministre on mette les conditions de vie du soldat en OPEX en priorité 1. Ca révèle un positionnement électoraliste, une incompétence notable en matière stratégique et tactique, et ce n’est sûrement pas un gage d’efficacité militaire. Après à chacun d’agir à son niveau, que la DRHAT ponde ses OM en janvier, même si ça raccourcit les perms de Noël pour certains, que les généraux commandants de Région invitent leurs troupes à partager quelques rondelles de saucisson au palais du gouverneur quand celles-ci sont « de Sentinelle », que les Chefs de Corps et les Capitaines (aujourd’hui on dit « cdu ») vivent la vie de leurs hommes et tout se passera bien! Après quand on est pas foutu d’organiser le courrier en OPEX ou de payer la solde, il y a des perles qui devraient tomber. Louvois, qui a été puni? Personne n’est responsable? Et ce n’est pas un problème de coupure budgétaire en fin d’année….

  8. Militaire dit :

    Bon cette fois c’est décidé : je ne finirais pas le quinquennat dans cette armée commandée par Bercy.
    Je vais faire valoir mes droits avant la réforme de la retraite et je dirais à la jeunesse, même si le métier de militaire est enrichissant, qu’il vaut mieux, si l’on veut être bien considéré humainement, matériellement et financierement, faire autre chose que servir son pays sous les armes qu’on refuse de mettre au niveau des exigences de notre métier.
    Servir mon pays oui ! Servir la soupe à cette classe politique mal élue et qui refuse devant le vrai danger de donner les moyens d’y faire face, non !
    Tout autour de moi nous sommes nombreux à vouloir faire ventral face à l’indigence du chef des armées, de son Mirnam et de Bercy.
    A la fin ils n’auront qu’à prendre les armes à notre place et nous montrer comment on fait avec si peu de moyens et de considération.

    • Le Breton dit :

      « A la fin ils n’auront qu’à prendre les armes à notre place et nous montrer comment on fait avec si peu de moyens et de considération. »

      Vous pouvez leur donner tous les moyens que vous voulez, ces gens là, ça ne leur amènera pas le courage qui est l’atout le plus précieux du militaire.

  9. MD dit :

    Si elle veut être mieux connue, au lieu de vouloir faire comme son prédécesseur, elle ferait bien de prendre comme modèle son homologue d’outre-Rhin.

  10. Myshl dit :

    L’objectif de 2% de PIB dédiés à la Défense, convenu mais pas encore contracté par les états de l’UE:

    Cet objectif n’est pas européen, et ne présage en rien d’une « Défense européenne ».

    Cet objectif nous est imposé par les USA, comme condition pour que les USA continuent de s’impliquer dans l’OTAN en Europe.

    Les USA ne nous demandent pas de construire une Défense européenne, tout ce qu’ils veulent c’est qu’on réserve 2% de nos PIB pour acheter américain, et faire tourner leurs industries à eux.

    La démonstration viendra bientôt. Dès qu’un état européen aura sanctuarisé ses 2%, il s’en ira acheter du matériel américain. Et n’investira certainement pas dans du matériel européen, ni en dur ni en R&D.

    Le coup des 2% est un crédit ouvert aux industries US.
    Certainement pas l’assurance d’une Europe de la Défense.

    Avec le coup des 3% la France a obéi à l’Allemagne,
    avec le coup des 2% la France obéira aux USA.

    Survive la France! Survive l’Europe!

  11. Lagaffe dit :

    « de là à conclure qu’il n’y aura pas d’autres opérations d’annulations brutales, je ne m’y risquerais pas! ». C’est une réponse logique, elle ne peut pas prévoir l’avenir.
    La seule façon de réduire le risque est de sortir les ministères régaliens de la logique comptable : l’intérieur, la défense et la justice doivent être sanctuarisés et écartés des « aménagements » de budgets annuels.
    Le ministère de la culture par exemple dont les subventions pour 2018 comprennent près de 4 milliards pour « l’audiovisuel public », 724 millions pour l’aide au « cinéma », 779 millions pour la « création », 285 millions pour « la presse et les médias »… il n’y a pas des économies à faire sur ces postes ?

    • FredericA dit :

      « C’est une réponse logique, elle ne peut pas prévoir l’avenir. »

      Et oui… Mais votre commentaire, pourtant plein de bon sens, passera totalement inaperçu dans le flots de critiques anti-Macron, anti-Parly, anti… et autres commentaires déjà lus 20 fois sur les 20 autres articles traitant du même sujet.

    • Mr Defeursac dit :

      Je suis pro-culture! Mais vu ce qu’on fait à Paris dans le domaine, sucrons le budget cinéma et on verra aucune différence, sauf moins de pignoles télévisuel. Par contre les artisans, son, lumière, déco, numérique, accessoires, reconstitution historique, etc, là il faut de l’argent pour planter le décore du vrai divertissement méritoire…

    • Jeb STUART dit :

      @ Lagaffe
      Et vous pouvez rajouter les 34 milliards d’argent public versé aux associations, les ors de la République (dépenses somptuaires en tout genre), le grand nombre de fonctionnaires qui ne font pas ne serait-ce que le minimum légal, etc…
      Not Etat est malheureusement fort mal géré, ce n’est pas d’aujourd’hui, et ça continue de plus belle.

  12. intruder dit :

    je ne suis pas militaire et ne l ai jamais été, mais d une part il me parait scandaleux que le budget de armée qui represente un dixieme du budget de l etat soit ponctioné de 30 pour cent du deficit total de cet etat, d une autre part, il me parait aussi scandaleux que les gradés envoient leur gars au casse pipe, a barkane par exemple dans des vab pourris et meme pas blindé au standar requis dans ce cas! comme dis petitjean a mon avis , a part de villier, les miltaires portent une part de responsabilité dans la baisse de leur budget, je sais le militaire obeit aux politiques ceci est la base de la démocratie ect ect mais il arrive un moment ou faut savoir dire stop se battre oui se suiscider non, surtout quand il s agit d aller a tataouine comme barkane avec des engis pour déminer les pistes qui restent sous cocoon en france!

  13. arnaud dit :

    La réalité, c’est que la Défense est un sujet régalien, donc totalement inintéressant (pour ne pas dire ringard) pour les libréaux. C’est le « marché » qui empêchera les guerres…
    On connaît la suite, tous les 50-70 ans , c’est pareil : on se retrouve avec une armée sous-doutée, on prend une claque,… et on refait un effort. Les manuels scolaires enseignent ensuite que l’armée française s’est effondrée, a été nulle,….alors que ce sont les politiques de l’époque qui ont toujours été à la manoeuvre, et en faute.
    Bis repetita

    • Jeb STUART dit :

      @ ARNAUD
      Encore une fois, nos armées ont surtout souffert d’un haut commandement toujours en retard d’une guerre, pas tellement de lacunes d’équipement même si il y en avait (par exemple l’artillerie lourde en 14, l’aviation en 40).

  14. BEBERT DIT LE BERET VERT dit :

    Cette femme ne vaut pas un clou, déjà venir de la sncf n’est pas une référence et en plus elle a été grassement rémunérée par une société en faillite (sncf = 50 milliards euros de dette) donc elle n’a aucun poids politique et ne comprend rien au domaine militaire. Quand à notre président et a son entourage, ils ne rêvent que de start-up, le reste ne les intéresse pas.
    Donc si j’ai un conseil à donner à nos militaires c’est que tous ceux qui peuvent prendre la retraite la prenne (comme j’ai fait : 15 ans de service et départ à 32 ans) puis emplois réservés et cumul intégral. Administration des douanes et 2ème retraite à 58 ans. Depuis je séjourne souvent en Espagne et aux Canaries. PAS BELLE LA VIE, mieux que de bouffer du sable en Afrique. Allez courage les gars la start up macronienne s’occupera de vous.

    • tschok dit :

      Et c’est là qu’on comprend que les commentaires les plus acrimonieux qui fleurissent sur ce blog sont le fait de retraités prospères qui ont su profiter du système.

      Et qui ont bien l’intention que ça continue.

      Mouarf!

      • petitjean dit :

        @tschok

        vous qui n’êtes pas un « retraité prospère », que faites pour que ça change ?
        c’est facile, et procède d’une grande lâcheté, la critique des anciens. Mais vous, concrètement, que faites vous ?

        ps : je ne suis pas un « retraité prospère »…………………..

  15. Philippe dit :

    On note depuis de nombreuses années un décalage entre le discours politique qui attribue à la France une volonté d’intervenir partout dans le monde, et les moyens que l’on est prêt à affecter à ces missions. Quand les hommes politiques seront-ils prêts à admettre que, compte tenu de son budget et de son endettement, la France doit sérieusement revoir ses ambitions à la baisse ? Au niveau des armées il n’est budgétairement plus possible de conserver à un bon niveau technique et d’entrainement toutes les composantes des différentes forces. A quoi servent les armes si l’on n’a pas suffisamment de munitions pour s’entrainer ? C’est infiniment regrettable, mais le moment est certainement venu de faire des choix douloureux, d’abandonner certains domaines de compétence, de concentrer les crédits sur d’autres, et il faut des chefs courageux pour décider de ces mesures.

    • FredericA dit :

      Votre analyse est très intéressante. je note toutefois qu’il serait également possible d’abandonner une politique interventionniste. Nos deux derniers Présidents ont souvent été qualifié de « va-t-en-guerre ». Dans le même temps, nos alliés se sont souvent fait plus discrets sur les théâtres d’opération.

      « le moment est certainement venu de faire des choix douloureux, d’abandonner certains domaines de compétence, de concentrer les crédits sur d’autres »

      Douloureux ? Le mot est faible…

      • Lassithi dit :

        Donc vous accepter de faire des choix ?
        Vous capitulez aux intérêts euro-atlantiste comme les deux guignols depuis 2007 qui n’étaient en rien des Présidents.

  16. Allobroge dit :

    « Des doutes sur la suite, les sénateurs en ont… Si cette coupe de 850 millions a été absorbée par le ministère des Armées sans conséquences sur les opérations en cours, comme l’avance Mme Parly, le ministère de l’Action et des Comptes publics ne serait-il pas tenté de remettre le couvert? »
    Mais ?!…C’est comme ça depuis toujours ! Les armées font toujours plus avec toujours moins, disciplinées intellectuellement (on est en démocratie), elles acceptent tout et sont les meilleures de la classe en matière d’économies. Demandez donc aux autres ministères de faire la même proportion d’économies et on en reparle !…

    • bob dit :

      Bien sûr, le MINAR est tellement bien doté en budget qu’à chaque gel ou annulation, il n’y a aucune conséquence !!!!! Depuis 30 ans, chaque année c’est entre 1 et 3 milliards de crédits qui disparaissent.
      Mais on attend toujours les véhicules blindés, les avions gros porteurs, les ravitailleurs en vol, les HK 416, les nouveaux treillis (cohabite actuellement environ 5 modèles différents), les bâtiments de souveraineté pour nos DOM-TOM, nos LECLERC sont en « sommeil » pour les économiser.
      On pourrait aussi parler des conditions de vie dans les bases et quartiers (infra sans moyens, toujours pas d’internet).
      Merci à la population d’avoir alimenté et logé nos militaires pendant les premiers mois de Sentinelle. Pour les « grands chefs » la logistique suivra (pas assez noble et intéressant pour eux – sinon on parlera comme d’habitude de rusticité et d’aguerrissement pour masquer nos manques.
      Le peu de considération de nos politiques peut s’expliquer par le manque de courage d’un certain nombre de grands chefs militaires, prêts à tout accepter pour une étoile de plus. Il est difficile d’avoir du respect et de la considération pour des gens aussi carriéristes, et en ce domaine nos politiques sont des experts.
      Lorsque ce n’est pas le cas, exit et on en prend un autre plus malléable.