Ex-prisonnier des talibans et accusé de désertion, le sergent Bergdahl échappe à la prison

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Futurhit dit :

    Pour le coup Trump est vraiment con dans cette affaire. Le mec il est détenu 5 ans par les Talebs et lorsqu’il sort il rend compte d’une myriade d’informations. Et l’autre gros il le traite de traître.

  2. Pierro dit :

    Le scénario de « Homeland » en vrai !

  3. Lagaffe dit :

    Ce mec et sa famille sont clairement pas très nets ! C’est clair qu’on ne peut pas l’accuser de trahison et que son cas relève plus de la psychiatrie qu’autre chose.
    Après 5 ans dans une cage aux mains des talibans, le remettre en prison ça serait du gaspillage d’argent public !

    • Robert dit :

      Lagaffe,
      Vous dites « Ce mec et sa famille sont clairement pas très nets. »
      Vous pouvez nous détailler votre accusation parce que certains préjugés ne tiennent que grâce à des genre de propos comme les vôtres. C’est d’être « calviniste élevé à la dure » ou survivaliste qui pose problème ?
      Concernant l’actualité, il semblerait car je reste prudent dans mon affirmation, que le tueur de l’église baptiste au Texas était un antifa.
      A vérifier, toutefois car il faut rester prudent dans ces affirmations, n’est-ce pas Lagaffe ?

  4. Robert dit :

    L’accusation contre Trump est-elle aussi sérieuse que celle qu’on lui a faite à propos de l’hommage au soldat noir des Forces Spéciales LaDavid Johnson, ou on accusait ouvertement Trump d’avoir manqué de respect à sa mémoire et sa famille, sous entendu d’avoir eu une attitude raciste parce qu’il était noir ?
    Dans ce cas, il se trouve que la réalité était toute autre et que la mère de ce soldat avait été instrumentalisée par une suprémaciste noire, une vraie raciste pour le coup, Frédérica Wilson, et toute la presse de caniveau qui est en train d’utiliser le moindre incident, quitte à en inventer, pour accabler Trump dont ils n’ont jamais accepté l’élection.
    Parce que l’éloge de ce soldat, certainement à juste titre, aboutit dans la fin de la démonstration à aggraver d’autant l’accusation contre Trump par un faux parallélisme, il est un héros Trump se comporte mal à son égard donc Trump n’est pas un patriote.
    Je n’accuse pas Laurent Laigneau, qui ne fait que reprendre des sources américaines, mais j’aimerais en savoir plus concernant l’honnêteté intellectuelle des sources. Je donne rendez vous dans moins d’un mois pour que nous ayons une autre version au moins aussi crédible, comme dans l’affaire du soldat noir des Forces Spéciales, mais moins à charge contre le président américain contre lequel l’intelligentsia américaine a montée une accusation de complicité avec les racistes blancs.
    Parce que un journal comme Rolling Stones rendant hommage et prenant la défense d’un calviniste élevé à la dure sans arrière pensées pour en faire en parallèle un réquisitoire contre Trump, ennemi juré de 90% de la presse américaine, cela sent le procès à charge, aussi je me permet d’émettre un doute.
    Attendons un peu pour voir ce qui reste de sérieux des accusations contre Trump, et je pense qu’on va pouvoir faire un autre article un peu plus objectif que cette charge sans nuances contre Trump par ces journalistes américains.
    J’espère que Laurent Laigneau ne prendra pas ombrage de mon propos qui ne le vise pas.

  5. Carin dit :

    Ce gars a été élevé par des survivalistes, c’est à dire qu’automatiquement il s’adapte, et si un service de renseignement militaire daignait l’employer non pas sur le terrain mais dans un bureau où il serait probablement redoutable d’efficacité sur les diverses actions et réactions des talibans…de plus comme il serait dans un environnement normal ( Metro, boulot, dodo) il y aurait peu de chances pour qu’il dérape..
    Enfin c’est mon avis.

    • Pathfinder dit :

      @Carin
      Certes, mais les institutions mettent donnent la priorité au suivi des règles, au contrôle, plutôt qu’au résultat… c’est une maladie qui dure, peut-être incurable. Voyez le sort à chaque fois réservée aux unités efficaces après les conflits.
      .
      Le même scénario se répète tout au long de l’Histoire: on crée un « Bataillon de marche/commando » qui se démerde (avec brio) avec du fil de fer et des bouts de ficelle, et qui sait gagner. Puis la politique et la routine reprend le dessus une fois le risque écarté.
      .
      C’est la même recette qui grille de nombreux « high performers » dans les milieux professionnels: ils/elles servent leur hérarchie, qui les maintient en laisse. Il faut apprendre à définir ses obejctifs, à ne pas accepter n’importe quoi, et à se défaire des attaches et des personnalités qui n’apportent rien.
      Un exemple francais plus ancien est Vauban, qui aura tout donné pour son Roi, et s’est fait traîné dans la boue quand il osa proposer des réformes économiques (mesurées et intelligentes). Idem pour l’ancien CEMA P. de Villiers, et le gén. de Gendarmerie B. Soubelet (…)

    • roissard dit :

      Excellente synthèse

    • Clément dit :

      Son enfance et son éducation expliquent en plus totalement c’est « soucis dans les rapports sociaux ».

      • Robert dit :

        Clément
        « Son enfance et son éducation expliquent en plus totalement c’est « soucis dans les rapports sociaux ». »
        Vous vous rendez compte de la contradiction de vos propos avec la teneur de l’article ?
        Ou c’est de l’ironie que vous faites ?
        Mais je doute que ce ne soit pas une opportunité formidable de faire valoir vos idées, vous en avez si peu.

        • Clément dit :

          « Ce que Bergdahl manquait d’aptitude sociale, il le remplaçait par une lecture immersive. » ==> ce que dit l’article.
          Clairement quelqu’un de peu sociabilisé, ce qui peux en partie s’expliquer par sa non scolarité (principal lieu de sociabilisation des enfants).

          Lisez avant de commenter svp.

          • Robert dit :

            Clément,
            Vous confondez éducation, qui se passe en famille, et instruction, qui se passe à l’école. Certaines familles préfèrent d’ailleurs instruire elles-mêmes leurs enfants.
            Il existe beaucoup d’enfants qui rentrent dans des livres comme s’ils y vivaient, surtout à une époque de la vie ou on découvre le monde. L’article semble tendancieux quand il présente son mode d’éducation comme un obstacle à la vie sociale. Vivre dans la nature, comme les survivalistes, monter à cheval, faire de l’escrime et de la danse n’est pas vraiment signe d’un manque d’aptitude sociale ni de rupture avec la réalité, au contraire. On ne parle pas de consommateur de drogues, de fan de jeux vidéos.
            Est- ce que vivre dans la nature, ne pas suivre le cursus commun peut être réellement considéré comme peu socialisé ?
            Ou alors, on confond socialiser et formater car un jeune paysan d’un pays isolé qui passe son enfance au cul des vaches et dans les bois peut y apprendre la socialisation s’il a des rapports avec le monde extérieur et des gens différents de lui.

          • Clément dit :

            Robert par pitié, lisez avant de commenter …
            Je n’ai jamais parlé d’éducation mais de sociabilisation. La famille est le premier lieu de sociabilisation mais l’école est le principale lieu (vous voyez la nuance). Je ne porte aucun jugement sur l’éducation à la maison, les éducations « alternatives », etc … je dit juste que la non scolarisation favorise une déficience de sociabilité chez l’adulte. C’est plutôt basique et logique.

          • Clément dit :

            et on dit sociabilisé (en rapport avec la sociabilité), pas socialisé (en rapport avec le socialisme). Sans compter votre passage sur la drogue et le jeux vidéo …. c’est une fixette chez vous !
            Rassurez moi, vous êtes un troll et vous vous amusez à ressortir tout les marronniers de la presse et de la tv ? Vous savez, ce n’est pas par ce qu’ils le disent sur BFM ou dans Télérama que c’est forcément vrai.

      • clément dit :

        Le déterminisme social à tout bout de champ, c’est simplement stupide, le gars se prenait pour un mélange de Jeanne d’Arc et de Bruce Willis, il a juste pété les plombs, et des mecs sont morts derrière. La responsabilité, c’est un truc individuel.
        Que son bilan soit bon en terme de renseignements, c’est accessoire.

        • Robert dit :

          Clément,
          C’est vous qui avez parlé de déterminisme social, pas moi, l’article lui s’est continué de mettre des éléments en parallèle qui pouvait amener à faire la même conclusion que j’ai contesté clairement dans mon premier message.
          Vous dites  » le gars se prenait pour un mélange de Jeanne d’Arc et de Bruce Willis », mais vous ne pouvez apporter aucun début d’éléments ni de preuve à une telle affirmation péremptoire. Surtout que pour un calviniste américain il est fort possible que Jeanne d’Arc ne veut rien dire.
          C’est bien ce que je pensais, vous concluez sans preuve en rapprochant sa jeunesse et le comportement qui lui est reproché, cela s’appelle un procès d’intention. En plus, vous affirmez que « des mecs sont morts derrière » ce qui n’est nulle part dans l’article, donc à priori c’est faux.
          Mais pour un mec dont le profil doit vous donner des boutons, c’est pas grave et même légitime, non ?
          Décidément c’est dur la réalité !

        • Clément dit :

          Pas de déterminisme social, juste de la «  »psychologie » » de base. Le gars a clairement un soucis dans ses rapports avec les autres, la non scolarité (principal lieu de sociabilisation) explique en partie ça.
          Après vous semblez bien mieux documenté sur l’affaire que moi, moi je me tiens à ce que dit l’article.

          • Robert dit :

            Clément,
            Je n’ai que l’article comme information ,comme vous et je m’en tiens à ce qu’il dit, mais assai à ses interprétations.
            Il y a des enfants qui ne sont pas à l’aise à l’école, qui n’y apprennent pas grand chose, qui vivent beaucoup de réalités enrichissantes en dehors. L’école peut avoir lieu à la maison ce qui semble être son cas et cela n’en fait pas un asocial.
            Arrêtez de tout résumer autour de l’école socialisation, il n’y a pas que ça et ça ne suffit pas en soi. On peut aussi vivre la communautarisation ailleurs, l’éducation d’ailleurs ne se passe pas à l’école. Ceux qui considèrent comme un asocial quasi pathologique celui qui n’est pas allé à l’école sont dans l’idéologie et la pensée unique, nombreux sont les enfants qui n’ont pas fréquenté une école, soit pour un handicap, soit pour habiter dans un lieu trop isolé, soit par un choix parental, qui est souvent compensé par une recherche d’activité sportives ou autre qui développent le lien social.
            L’article, comme vous, présentez cela comme un signe aggravant qui prédestinerait quasiment à un problème pathologique.
            Désolé, mais il faudrait le prouver.

  6. Rabbi Jacob dit :

    Qu’est-ce qu’on en a à foutre de cette histoire !
    On n’est pas aux US.

  7. leo karo dit :

    La connaissance intime et psychologique des Talibans par ce sous-officier constitue un richesse inestimable, car ce n’est pas dans un manuel, ni dans un bureau d’analyse rens que l’on peut connaitre la psychologie intime d’un ennemi asynchrone.
    Le code du boushido pourrait l’avoir incité à agir de la sorte. Combattre avec une arme est une chose, mais en l’espèce combattre avec son esprit en se faisant prisonnier en est une autre, tout comme combattre le fascisme islamique avec les mots….Il n’est pas improbable pour un calviniste d’agir par l’esprit pour mieux appréhender l’ennemi et servir sa cause…..les services de renseignements l’ont compris ! Ce n’est pas le cas du président des states qui reste une tare à tout point de vue. Les institutions ont en horreur les individus qui élèvent leur combat pour agir en dehors du cadre….j’en sais quelque chose, exclu pour avoir dénoncé sous la forme d’un roman des insuffisances gravissimes….Léo-Karo.com
    Les appareils d’état ne souffrent pas que leurs insuffisances soient perçues.
    Les appareils d’état ne souffrent pas que la base perçoive les insuffisances des décideurs et agisse…pour leur pays en dehors du cadre. Gaulliste par l’exemplarité j’ai agi !
    Après l’Archange contre DAECH, mon prochain roman  » le disparu de l’Otan  » est à paraitre au 15 décembre… Amitiés littéraires à tous !
    SI VIS PACEM PARA BELLUM

    • Blablabla et ra et ridera ! dit :

      « la psychologie intime d’un ennemi asynchrone. »
      Toi tu as le cerveau malade !
      mais qui êtes vous pour vous prendre pour des spécialistes de tout ?
      revenez donc un peu sur terre…

      • Clément dit :

        « mais qui êtes vous pour vous prendre pour des spécialistes de tout ? »
        En fait sur ce site, tout le monde n’a pas 15 ans et tout le monde n’est pas lycéens. Certains ont fait des études, ont des métiers, des passions, etc … et le principe des commentaires et justement de partager tout cela.

        Il y a une vie en dehors de Call Of Duty et de Hanouna mon petit gars 😉

        • Robert dit :

          Clément,
          Oui, et en dehors de l’école obligatoire aussi.
          Vous semblez être assis sur des préjugés pour juger de la vie des autres, vous pourriez vous appliquer vos commentaires.

  8. Blablabla et ra et ridera ! dit :

    Bonsoir, allez donc sur les sites vets US !
    A cause de sa désertion ce gars a causé d’irrémédiables pertes et des militaires sont en vie quasi végétative.
    Que vient faire Trump ici ?
    Ras le bol de tout politiser…

    Il faut savoir avant de parler ; c’est toujours mieux.

    • Robert dit :

      L’article ne parlait que de deux blessés graves, désolé.
      Aux USA, actuellement, tout est politisé, contre Trump en général.
      Je ne serais donc pas étonné que ses propos dans cette affaire lui soient reprochés.

  9. Sempre en Davant dit :

    J’invite les anglophones à lire ceci : https://allenbwest.americanewshub.com/judges-decision-bergdahl-enraged-beyond-comprehension/
    https://allenbwest.americanewshub.com/ive-experience-u-s-military-justice-cannot-believe-whats-just-decided-bergdahl/
    https://allenbwest.americanewshub.com/pleading-guilty-deserter-bergdahl-actually-nerve-praise-taliban/
    et surtout ça https://www.allenwest.com/2014/06/11/top-8-lies-bergdahl-white-house/
    et les autres à le faire mouliner par googletranslate.
    Deux petites images de contre (ou autre) propagande : https://pbs.twimg.com/media/DNeeunwUQAAFQAd.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DNeez3TVQAAXH3W.jpg
    .
    Il y a peut être deux leçons à cette histoire :
    1) Plus on à besoin de soldats moins on à besoin de « nez de bœufs »…
    2) A force de « protect the narative » (protégez le roman – récit) l’administration obama à perdu le nord!
    .
    On verra les suites s’ils se confirme que l’instigateur de l’attaque sur l’ambassade US de Benghazi à bien été fait aux pattes et si le « ménage » en Arabie Saoudite éclabousse…

  10. Raoul72 dit :

    Contrairement à ce qui est dit dans l’article, ce militaire n’est pas sergent ! Certes, dans l’US Army, son grade est « sergeant ». Mais transposé dans la terminologie française, le grade de « sergeant » correspond à celui de caporal-chef. Le premier grade de sous-officier dans l’US Army est celui de « staff sergeant », équivalent à celui de sergent dans l’armée française.