Confusion sur le nombre de soldats américains déployés en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

29 contributions

  1. jyb dit :

    Non désolé @nico saint jean, mais les généraux us ont vraiment un problème avec les chiffres…

    • Jesse38 dit :

      @jyb
      Bonjour, désolé de revenir la dessus. Mais auriez vous des liens internet vers des versions bien renseignées et le plus objective possible de l’attaque de la Ghouta de 2013 ??
      Je m’étais fait mon propre avis mais je cherche a comprendre réellement.
      Wikipédia semble plutôt poser les rebelles en position défensive a cette période après l’échec de l’offensive sur Damas …
      De plus la décision d’Assad de se débarrasser des armes chimiques à la suite de cette affaire semble indiquer dans le scénario « officiel » qu’il y a eu un sacré barnum à la tête de l’état Syrien (surtout qu’a ce moment là les US et les anglais ont déjà botté en touche) je ne trouve aucune trace de tout cela …
      Merci d’avance

      • Galibert dit :

        Wikipedia, le site qui affirme que les équipages de l’AA et de l’ALAT étaient équipés d’US-M1 jusqu’à la guerre du Golfe ?

        Franchement, la source n’est absolument pas fiable.

    • Nico St-Jean dit :

      @ jyb

      Ne mélangez pas une simple erreur en conférence de presse (ou un aveu involontaire du nombre réel de soldats US en Syrie) avec vos affirmations sur l’inexactitude du nombre de FS américaines en Afrique alors que vous n’en savez rien du tout puisque la plupart des FS américaines sont clandestines à commencé par la plupart des TEAM du SEAL, la Delta Force, les Greens berets et autres sans même compter les SMP nord-américaines qui sont présentes clandestinement sur tout les continents du monde.
      .
      Je vous invites également à ne pas prendre pour argent contant toutes vos « infos » locales du désert, qu’elles proviennent d’Afghanistan, de Syrie, d’Irak, ou du reste de l’Afrique et je continuerai à faire de même avec les infos des américains qui ont l’habitude de brouiller les cartes concernant le nombre de leurs effectifs en OPEX.

      • jyb dit :

        @nico saint jean
        sages conseils.
        Pour les deux sujets que j’ai régulièrement commenté, c’est à dire la nouvelle armée syrienne et les fds, les évènements confirment totalement mes infos. A savoir que les fds étaient ultra majoritairement des ypg,contredisant les incessantes annonces du volume de la composante arabe des fds par les officiels us. Idem pour la nouvelle armée syrienne, je doute que vous trouviez les infos qu’on a donné ici, en tous cas à la date à laquelle elles ont été données.
        « ne pas prendre pour argent comptant » si vous m’avez lu attentivement, vous avez compris que j’étais plut^t de ceux qui doutent que de ceux qui ont des certitudes, voir des convictions.
        Maintenant c’est assez simple, sur le yémen, la syrie, l’égypte…consulter les archives du blog et regardez l’exactitude de mes infos à la lumière de ce que l’on sait aujourd’hui.

        • jyb dit :

          et pour ce qui est des troupes clandestines, le mieux à faire pour ne pas s’exposer à la critique, c’est de se taire.
          notez que les chiffres donnés par @lagaffe sont assez justes.

        • l'outrepenseur dit :

          en complément une info intéressante qui va rendre cette présence de plus en plus inconfortable pour les US ! ils sont déjà complètement assiégés à Al Tanf. Sur Al Bukamal, les forces iraniennes du CGRI ont déployés des effectifs importants en appui du Hezb et de l’AAS….Deir Ezzor la ville comme la province sont sur le point d’être nettoyée de la présence de l’EI….La Syrie n’acceptera pas le scénario bien huilé US consistant à convaincre, via chefs de tribus locaux les commandants de Daesh de confier telle ou telle ville ou villages aux pseudo SDF, pour Al Bukamal. cette vielle frontalière revêt un caractère vital pour l’axe Téhéran Bagdad Damas Beyrouth . on va donc observer le comportement US qui ont menacé en termes à peine voilés l’AAS et ses alliés…..d’autant que des FS russes sont complètement intégrés aux unités mixtes SAA/Hezb.

          • jyb dit :

            at tanf : position intenable aussi parce que coté jordanien on a changé son fusil d’épaule et que les us sur leur frontière deviennent encombrants.
            deir ezzor : al hamidyya est tombé et la resistance de daesh s’effondre.
            abou kamal : aas et milices pro régime progressent sur 2 axes (entre 35 et 40 km d’abou kamal)
            plusieurs vagues de tu-22 M3 ont frappé le secteur d’abou kamal.
            coté fds pro us : al busarahya tenu par les étrangers de daesh est encerclé. Dans les secteurs ou inteviennent les accords tribaux daesh se replie en bon ordre. à noter qu’ils ne détruisent pas les infrastructures.

  2. Lassithi dit :

    Bah entre ceux qui sont avec les FdS et ceux avec Daesh, ça doit être dur de s’y retrouver…

    • Finaud dit :

      @ Lassithi
      Pour les aviateurs américains, c’est très dur. Surtout pour les plus anciens parce qu’ils doivent s’adapter à ce genre de guerre, qui est nouveau pour eux : ici pour la première fois, ils doivent viser avant de tirer.
      .
      Cette blague cruelle n’est pas de moi mais des Guignols de C+.

  3. Auguste dit :

    Fallait répondre « Il y en a un certain nombre ».Le général s’est probablement emmêlé les pinceaux entre les « officiels » et les « privés ».

  4. petitjean dit :

    Cette occupation du territoire syrien par une armée étrangère est une violation du droit international
    ça va encore défriser, mais la Syrie a un gouvernement légal et est donc un état souverain

    La bonne question à se poser est la suivante : « quand donc les forces étrangères qui occupent illégalement le territoire syrien, vont-elles le quitter ? »

    puisqu’il faut le rappeler

    • Lassithi dit :

      Bravo, saine analyse pour ce qui se passe là bas.
      N’oublions pas ce que futvla position de la France et da legere inflexion depuis l’arrivée de Trump.

    • Bouli dit :

      la Syrie n’est plus depuis longtemps un état souverain dans les zones où les militaires américains se trouvent …

      • l'outrepenseur dit :

        ça ne durera pas longtemps…l’AAS en parfait coordination avec les Hached irakiens, va reprendre Abu Kamal et de là ce sera la fin effective de Daesh….quelle sera la « raison » US de rester en Syrie ? Aucune, et quand l’AAS va avancer, que ce soit sur Raqqa ou sur sa frontière Nord vers Idlib et la frontière turque, qui va s’y opposer sans devoir déclarer la guerre ouverte contre la Syrie ?

      • petitjean dit :

        En droit pur, la Syrie est un état souverain……occupé illégalement par des forces étrangères

        mais que fait l’ONU ?

        des infos du terrain :
        http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2017/10/la-bataille-finale.html

        • Arqoj dit :

          Bonsoir,
          ce site a curieusement disparu hier ou avant hier.

          un avis: faites davantage appel à la littérature francaise (les sanglots long des violons ….) quand vous voulez dire quelque chose.

          cdt.

      • Barfly dit :

        ça fait bien longtemps que la Syrie n’est plus un état souverain.
        Du jour où il a demandé de l’aide militaire pour sauver son régime, Bachar a délégué son pouvoir. Maintenant, ceux qui décident se sont les russes et les iraniens. D’ailleurs Moscou exige de percevoir 25 % des ressources que les autorités syriennes commencent à tirer de la remise en état de leurs puits de pétrole. Une revendication non négociable qui agace beaucoup à Damas. Et c’est que le début…

        • l'outrepenseur dit :

          d’un point de vue géopolitique et géostratégique, mieux vaut être sous la coupe russe qu’US quand on est un pays arabe, de surcroit frontalier d’un état parasite comme Israël….

          • Barfly dit :

            Russe, US, israélien ou qui tu veux, peu importe, le but est d’être souverain chez soi.
            Si les russes et les iraniens mettent trop leur nez dans les affaires syriennes, un jour ou l’autre, ils finiront par agacer les syriens eux même.

  5. Piliph dit :

    Un joli Dien Bien Phu en perspective…. L’irak chiite et les Pasdaran à l’Est, l’armée syrienne, la force Tigre, le HZB et les Russes au Sud et à l’Ouest, la Turquie de plus en plus méfiante au Nord, et une « alliance » avec des Kurdes marxistes qui comptent de moins en moins sur les Américains, et de plus en plus sur les Russes et Damas pour garantir leur autonomie. Il ne leur reste comme « alliés » que l’EI et les « licornes modérées », en voie de disparition. Ah oui, il leur reste également Israel.

  6. Carin dit :

    Les américains poussent les fds le plus possible pour avoir des billes au moment des tractations…..
    De ce fait il est normal de renforcer les fds. Et il ne doit pas y avoir que des américains…
    À petitjean
    Les ricains ont deux bases en Syrie, vous croyez toujours qu’ils vont partir???
    Personnellement je pense qu’ils vont y rester et mettre en place leur plomberie, tout en protégeant les kurdes syriens ( personne ne tirera sur les kurdes de Syrie si les américains sont au milieu).

    • l'outrepenseur dit :

      mais oui….il n’y avait pas de FS US ou même français au sein du Kurdistan autoproclamé avec Kirkouk comme capitale économique ? les US les ont laissé tomber à la première avancée des Hached et de l’armée irakienne…Ce sera pareil en Syrie.

    • Vince dit :

      Politiquement ce sera compliqué pour les US de maintenir une présence sans l’alibi Daesh. Militairement ce sera aussi compliqué pour eux vu les capacités de nuisances du régime en place, qui ne manquera pas de leur pourrir la vie via des actions hybrides si les US maintiennent une présence sur le territoire syrien.
      .
      Quant au Kurdistan syrien, ce sont des enclaves, donc non viables sans la coopération de leurs voisins. Il ne faudra pas compter sur la Turquie, donc reste le côté syrien.

  7. arnaud dit :

    La vraie question n’est pas leur nombre. La vraie question est : sur la base de quel mandat ? A la différence de l’Irak, le gouvernement Syrien n’a pas demandé de renforts américains. L’ONU n’a voté aucune résolution. Formellement, la présence même d’un soldat US en Syrie me semble illégale.
    Quant à leur rôle, au côté des FDS et des « islamistes modérés » , il sera contre-productif.Il suffit de regarder la situation en Afghanistan pour connaître l’avenir US dans la région (dans les années 80, c’était des « talibans modérés » qui bénéficiaient de ces aides…)

    • maxime dit :

      depuis quand l’empire a-t-il besoin d’un mandat ?
      Il est partout chez lui ! En occident, il tient tout le monde par les couilles ( cf les affaires BNP, SOCGEN, VW, etc…) et ailleurs, il sème le bordel autant que possible.
      le droit, c’est bon pour les faibles…
      Quant à l’Afghanistan vous vous trompez, comme l’immense majorité des analystes : les américains y ont atteint leurs buts de guerre, quel qu’en fut le prix (d’ailleurs surtout payé par ce pays). De leur point de vue c’est certes une défaite médiatique, mais c’est surtout une victoire géopolitique. A revers de l’Iran, au plus près du Pakistan, et à mi-chemin entre la Chine et les réserves d’énergie, ils se sont implantés durablement là où ca compte.
      La vraie question est donc plutôt : quand allons-nous cesser d’appartenir au camp du Mal ?

      • datamo dit :

        N’oublions pas dans la liste la production d’opium.
        Celle ci était quasiment éradiquée par les talibans en 2001, elle a été multipliée au moins par 10 depuis l’invasion US.
        L’argent noir que cette production procure à la CIA (entre autres) permet le financement des coups tordus , la corruption des politiques et l’enrichissement de ses chefs , c’est aussi une arme mortelle utilisée contre les populations des états hostiles de la région , Russie et Chine en premier lieu.

  8. werf dit :

    La commission de la défense du Sénat américain s’est étonnée de découvrir 4 soldats américains tués au Niger, avec un manque d’appui feu et une intervention aérienne française retardée… Cette commission a posé des questions au Pentagone sur le nombre de soldats américains en Afrique, qui n’a fait l’objet d’aucune déclaration officielle. L’audition, à huit clos, des responsables du Pentagone a permis de savoir que plus de 8000 soldats étaient « dispersés » dans une dizaine d’Etats africains… La Commission a décidé de lancer une enquête car ces effectifs n’ont pas fait l’objet d’une prise en charge budgétaire « apparente » au titre du budget de la défense américain. Quant à la Syrie, les effectifs sont estimés à plus de 5000. L' »habillage » consiste à les déclarer comme « formateurs » et « aides pour la fourniture de renseignements de terrain précis » pour guider l’aviation et l’artillerie. Le Pentagone ne donne jamais d’information sur les forces spéciales, ce que déplore cette commission…

  9. briska dit :

    Personne semble troublé par le fait que cette presence est illegale au regard du droit international, étrange.
    Remarque, c’est comme les survols du territoire libanais par la chasse israelienne, no problemo puisque c’est le camp du bien.