Les Marines américains ont testé un lance-roquettes multiple depuis le pont d’un navire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

82 contributions

    • S.B-Seguin dit :

      En résumé,
      les américains ont beaucoup plus de suite dans les idées que les français et ne tergiversent pas « 107 ans » en atermoiements et reports avant de les mettre en application.

      • Alain d dit :

        Les américains ont surtout bien plus de moyens, dans la R&D, leurs développement et leurs productions. et stock de matériels importants.
        De mémoire, nous n’avons que quelques LRU, si on en met 2 par BPC, y’a plus rien !
        Dans l’idéal il faudrait un système de roquettes ou missiles interchangeables compatible avec les lanceurs Aster 30 marines et terrestres, ou au moins pire, avec les marines Aster 15.
        Mais même dans le moins pire, c’est le néant !
        Pas d’argent, mais tout de même plusieurs milliards / ans à refiler aux grandes fortunes alors que ce n’était pas une priorité.
        C’est un choix idéologique ! Ca pouvait attendre !
        Les grandes fortunes ne prennent pas des risques dans la R&D et les capitaux d’amorçage ou d’innovation. Si elles jouent, c’est uniquement sur les entreprises bien ancrées et stables qui rapportent gros. Et puis, c’est tout de même plus classe de flamber avec un investissement dans le luxe, plutôt que dans le spatial, l’électronique, la sécurité ou l’énergie.
        Toutes les PME, dont celles qui sont essentielles à l’industrie de la défense ne verront pas l’ombre d’un centime de la suppression de l’ISF.
        La priorité était la R&D, les marges et les impôts des PME, et faciliter le capital et les fonds français. Fonds et capitaux étrangers, ce n’est pas un bon plan pour la Défense !

        • Rigel dit :

          Cher contribuable riche,
          « On te supprime l’ISF mais t’es sympa essaie d’investir dans l’économie française » « si possible, dans la défense »
          « mais si t’es pas sympa on va te taxer sur ton yacht, tes bagnoles de luxe et tes châteaux, na »
          Cher Président
          « on y pensera très fort »
          « bisous »
          signé
          contribuable riche émigré

          • Alain d dit :

            J’ai écris que le choix idéologique de Macron n’était pas prioritaire et n’aura pas ou peu d’impact.
            C’est tout frais:
            http://www.latribune.fr/vos-finances/impots/fiscalite/flat-tax-ifi-jackpot-pour-les-1-les-plus-riches-755922.html
            Parce qu’il avait fait des promesses pour l’emploi, intéressant notamment les PME, qu’il ne respecte pas ! Et il me semble que la priorité en France c’est l’emploi, pas de faire des courbettes aux plus riches !
            Donc son ISF, je m’en tape, mais ce n’était pas prioritaire.
            Et si j’ai connement voté pour lui, je regrette déjà !

            « Cher Président »
            « Si vous comptez calquer votre économie sur celle du Royaume-Uni, à la sauce Thatcher-Blair, en favorisant les fortunes, dont certaines viendront d’on ne sait où, c’est que j’ai voté pour un nase »
            « Je me casserai ailleurs, mais après vous avoir bien pourri la vie, avec mes tous petits moyens ! »
            « et avec plaisir »

            Déjà pour cette raison :
            Situation actuelle : les étudiants ont du mal à se loger et de nombreux salariés avec des salaires corrects ne peuvent accéder à la propriété. Favoriser les grandes fortunes va faire grimper les prix exagérément, dans l’ancien, puis dans le neuf et la location, puisqu’il n’y aucune régulation des prix.
            C’est exactement ce qui s’est passé à Londres, et qui commence à gangrener d’autres grandes villes britanniques.
            http://immobilier.lefigaro.fr/article/pourquoi-les-prix-immobiliers-au-royaume-uni-ne-flambent-plus-trop-_b9fbe514-7b55-11e7-858d-a12c4d61b83c/
            « les prix se sont envolés de 57% ces cinq dernières années dans le Grand Londres, ils n’ont progressé «que» de 12% en Écosse – la moyenne nationale s’élevant à 34%. À Kensington et à Chelsea, les deux quartiers les plus chers de la capitale britannique »
            Ce qui calme maintenant les prix, c’est l’effet Brexit :
            Immobilier : les Européens délaissent les quartiers riches de Londres
            http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/immobilier-les-europeens-delaissent-les-quartiers-riches-de-londres-732214.html
            Nombreux particuliers britanniques ne peuvent acheter, parce que les prix sont trop élevés, mais aussi parce que les investisseurs locatifs se ruent sur les ventes puisque le locatif grimpe aussi très vite.
            Une véritable réussite ! Etre propriétaire ou engraisser des bailleurs, ça change tout une vie !
            Au final, le contraste entre pauvres et riches va encore plus s’accélérer !
            Une autre raison :
            Quand on facilite la finance et que les prix flambent, c’est un bon plan pour le blanchiment :
            http://www.la-croix.com/Economie/Argent-sale-Londres-immobilier-douteux-2017-04-29-1300843430
            « Décret sur la richesse inexpliquée »
            Elle est bien bonne celle là !
            A force d’aimanter la merde, ils en ont jusqu’au cou !

            Et j’emmerde les toutes les saloperies, qui ont fait leurs études, leurs carrières artistiques ou sportives, ou démarré leurs affaires en France, donc avec nos impôts, bien utile à nos écoles, nos équipements sportifs, notre médecine, nos divertissements, nos infrastructures, etc. et qui ensuite s’expatrient pour gagner toujours plus.
            Quand on est fortuné il est facile de cracher sur le système, par contre quand on est jeune et qu’on se ramasse bien la gueule en faisant des conneries, et qu’on n’a pas des parents fortunés, on apprécie, qu’ils aient à débourser le moins possible pour nos faits d’armes ! Et ceux qui oublient cela, sont de belles saloperies !
            Lamentables ces artistes, entrepreneurs ou sportifs qui critiquent le système français alors que la majorité de leurs revenus proviennent de la France et Outre-mer ! Pourquoi n’abandonnent-ils pas tout en France et ne se cassent-ils pas rapidement ailleurs puisqu’ils en ont les moyens ?

      • Vince dit :

        600 milliards. Faut pas chercher plus loin.

      • S.B-Seguin dit :

        Bonjour messieurs Alain et Vince,
        ne perdez pas de vue qu’il ne s’agit que d’essais et rien d’autre.

        Un essai équivalent français de cet essai US, ne demande pas siphonner tout le stock de LRU français, de faire appel à d’importants moyens de R & D ou d’avoir un budget des Armées équivalent au budget de la Défense des USA.

        Et c’est bien le sens de ma remarque: ce genre d’essai ne représente absolument rien prohibitif en terme de moyens, c’est diamétralement le contraire, et ça illustre bien ce en quoi les américains ont plus de suite dans les idées que les français qui ne cessent et ne cessent encore de tergiverser en se trouvant de mauvaises excuses, comme d’ailleurs vous le faites ici tous les deux.

    • S.B-Seguin dit :

      @Laurent Lagneau:
      Un sujet « chaud-bouillant » et qui à court-terme peut s’avérer de très mauvais augure pour l’avenir du MALE RPAS et qui arrive avant la confirmation de la coopération française au sujet du futur NGWS allemand pour lequel dans la Revue Stratégique, le gouvernement laissait déjà entendre sans le dire ouvertement que Dassault serait exclu de la conception de la plateforme.

      Il est dit en une phrase que les industriels français n’interviendraient qu’au niveau des équipements électroniques avec Thales et de la motorisation dont la conception sera partagée par Safran avec les industriels allemands.
      Les équipements électroniques en question renvoient au travaux de Thales au niveau du système fusion & partage de données en direct en cours de développement sur le SCAF / FCAS.

      Dassault cherche à préserver l’indépendance et l’avenir de l’industrie aéronautique de défense française que Macron est prêt à offrir sur un plateau à Airbus-MBB usuellement appelé Airbus DS.

      http://lemamouth.blogspot.fr/2017/10/le-male-europeen-na-pas-plus-la-gaule.html

      Les projets militaires de coopération industrielle aéronautique sous direction allemande commencent sérieusement à sentir mauvais pour l’avenir de l’industrie française.

      • Albatros24 dit :

        Au nom de l Europe Macron défend des multinationales européennes…quitte à brader ou écarter nos propres entreprises
        . Macron roule pour l Europe et l Allemagne moins pour son pays.

      • Alain d dit :

        Oui lamentable !
        Ce drone MALE que les allemands ont X fois refusé ou repoussé. Maintenant ils veulent le piloter.
        Délirant quand on voit l’état du matos allemand, bien pire que le notre, et leur inexpérience en OPEX.
        Les exemples de projets, où la France par seule, et auxquels l’Allemagne raccroche un wagon, pour ensuite finir par guider la locomotive, sont très nombreux.

      • S.B-Seguin dit :

        Erratum:
        Ce n’est pas dans la Revue Stratégique que commençait à être détaillé le partage industriel franco-allemand que je j’évoque autour du futur avion de combat allemand d’Airbus DS/DASA, et je n’arrive plus à en retrouver la source.

      • Orion dit :

        Macron est un européiste cancérigène, et en prime il se prend pour le petit roi du peuple.
        .
        De plus j’aurais tendance a croire que cet homme en place a la plus haute fonction d’état n’a rien a faire de l’avenir de son pays, ca peut être un banquier de génie, il ne donne que l’impression de vouloir se vendre a la grosse bertha.

        • Rigel dit :

          Mai oui mais oui…. c’est cela….
          Macron semble avoir plus de couilles que tous les autres réunis….
          Il dit ce qu’il pense et fait ce qu’il dit, pas comme les autres d’avant !
          Quant à ses opposants ils se ramassent la gueule tout seuls…..pas besoin de les aider….
          Fillon ? parti aux champigons, a foutu le merdier dans son camp
          Wauquiez ? plus lepeniste que lepen…
          Hollande ? donne des leçons quand il a oublié les siennes, pas cohérent, tergiversait tout le temps, pas clair….
          Lepen ? elle ne sait plus ce qu’elle nous raconte, se contredit, connait pas ses classiques….
          Mélanchon ? arrive à se flinguer tout seul, n’aime pas l’Europe mais ne crachait pas sur son salaire de député européen….histoire ubuesque sur le drapeau… à dormir debout….son grand pote .. Maduros … quand on voit l’état du Vénézuéla… la revolucion…..socialist est passé par là et bien passée…
          les cocos ? vestige du passé sanguinaire européen
          Le reste ? pas top….

          Donc, Macron, au final, le plus apte !

      • wagdoox dit :

        quand je disais que la coopération allait forcement faire des sacrifiée …
        en espérant que le MALE soit une débâcle tel qu’on s’en souviendra pour toute une génération

      • Clément dit :

        Enfin, entre Dassault et Airbus, ça revient à choisir entre Corbeille-Essone et Toulouse.

        • S.B-Seguin dit :

          Croyez-vous sérieusement que les Typhoon allemands et espagnols d’Airbus furent assemblés à Toulouse?

      • Mustangle dit :

        Si il n’y avait que l’industrie de l’armement !!

    • Mennessier Claude dit :

      Les premiers essais ont eu lieu il y a une dizaine d’années sur des batiments US

  1. Olivier15 dit :

    Surprenant de voir les américains passer au système D….. Domaine réservé des français ! Dans la même idée, mais pas le même but, Il y a qq années, je me rappelle avoir vu des VAB 12.7 sur le pont d’un mistral passant à Suez, au cas où ( on se rappelle du niveau d’auto défense d’origine des BPC !)

    • wagdoox dit :

      les égyptiens ont aussi mieux des véhicules de défenses aériennes sur le pont il me semble.
      Là il s’agir de tester les américains intégreront par la suite c’est sur.

  2. mich dit :

    Cela reste quand même un « camion » bricoler sur un navire et par beau temps ,peut être pas le plus à même pour assurer un appui feu naval dans beaucoup de condition.Il me semble que certains navires amphibie russe sont équipés de système de lance roquette depuis la guerre froide et il me semble aussi qu’il y avait un projet occidentale de lance roquette navale en conteneur dans les années 80 ,mais je ne sais plus quel pays le proposait (peut être juste un projet sur planche).
    Accessoirement ,je me demande si nos bpc dans un rôle d’appui ne pourrait pas accueillir des missiles (comme le scalp) pour une intervention importante ,quitte à sacrifier un peu de place dans le hangar ,mais bon cela impliquerait surement un trop gros chantier de rétrofit.

    • momo dit :

      Dans les circonstances actuels parler de scalp sur bpc est improbable ca serait trop lourd pour nos bpc qui n’ont pas cette vocation .Mais le fait qu’ils disposent d’une capacité d’appuis feux serait profitable , ou meme le renforcement de leurs armement qui serait toujours préférable aux canons de 20 et aux missiles mistral qui paraissent un peu léger pour un bâtiment de la sorte .

      • mich dit :

        Bonjour , de toute manière pour l instant c est vrai que l on a pas vraiment non plus les moyens d ‘ acheter de gros stock de missile pour armer nos systèmes.Quand a l ‘ autodefense de nos navires ,pas simple non plus .

      • Rigel dit :

        Pour la projection et la défense du groupe naval autour du BPC, des F35b ??
        A défaut de rien ??
        Ahhh oui pas conçus pour les ADAC, même pas en prévision de….! pourtant son pont peut accueillir un sea stallion de 19 T en spot 1
        Le boulot des concepteurs c’est de prévoir..
        Non ??
        comme ça on aurait pu avoir 1 ou plusieurs autres PA petite taille au lieu de se gratter la tête sur l’utilisé d’un autre R91 Charles De Gaulle.
        c’est la France, on réfléchit toujours après coup, jamais avant !

        • mich dit :

          Bonsoir ,je ne pense pas que nous avions besoin d’avions stovl pour nos bpc ,la priorité si on avait eu les moyens c’est quand même un deuxième PA ,nous ne sommes pas dans la situation de l’Italie ou de l’Espagne ou de l’ USMC.Par contre au vu de notre faiblesse en  » destroyer » on aurait peut être pu armer ces navires de 20000 tonnes ,mais comme je l’ai déjà dit plus haut nous n’avons pas les moyens d’acheter un grand nombre de missiles qui rendrait plus dissuasive nos forces.

  3. Pierre047 dit :

    Chez nous, c’est la honte, mais chez les américains on dira « super »….

    • Pierre047 dit :

      En dehors de cela, cette capacité n’est en rien un simple « bricolage » il offre une nouvelle capacité de feu depuis les navires.
      70 à 300km de portée qu’on peut embarquer, le guidage GPS évitant le calcul de la balistique facteur important sur un navire qui bouge beaucoup.On ne peut pas mettre n’importe quoi à bord, ce n’est pas un lance roquettes multiples lambda ou un canon qui peut le faire.
      Ces roquettes peuvent être bien pratiques en transformant des navires amphibies en véritables plateformes de soutiens surtout dans un contexte ou l’on souhaite rester en retrait.
      Prenons un exemple, celui de la reprise de Syrte en Libye des mains de Daesh.Les américains assuraient un important soutien aérien et sans doute avec quelques FS.On peut largement imaginer ce qu’un navire amphibie qui serait doté de, disons 4-5 himars sur le pont, avec une quantité importantes de munitions en réserves, qui auraient pût offrir une couverture et un appui feu important constant et moins coûteux que de faire intervenir des avions ou d’utiliser des missiles de croisière.

      • Alain d dit :

        Si c’est vraiment du bricolage !

        • Rigel dit :

          bricolage ou pas, si ça permet de coller une branlée à l’ennemi, c’est OK pour nos forces !

      • l'outrepenseur dit :

        cela n’est valable seulement contre un adversaire non équipé de moyens anti navire….je ne donne pas cher de n’importe quel vaisseau à 70 km des côtes avec en face des P-800 Oniks ou leur équivalent chinois.

        • Rigel dit :

          Il peut être détruit en vol comme à terre !
          Les systèmes Bastion P vendus aux syriens en 2010 ont été détruits par l’IAF en 2013 à Latakié !
          on n’est pas si « à poil » que vous le pensez en permanence, vous réjouissant des menaces russes !
          Les systèmes radar BVR existent aussi en occident et sont capables de traquer les cibles pour les détruire.

          • l'outrepenseur dit :

            mais oui Rigel mais oui..détruits en 2013….sûr ?…ah non les US ont admis que seuls certains avaient été détruits, et on parle pas du complexe complet, mais de missiles, que les russes ont très vite remplacés depuis rassurez vous ! détruire un P-800 filant en rase motte à Mach 2 durci contre les ECM…? je n’y enverrai pas même une corvette ultra sophistiquée de type Hanit de la classe Sa’ar V…quasiment coulée par un C-701 version chinoise export low-cost de l’ancienne version du P-800 il y a 10 ans…non Monsieur, une fois sur son complexe et verrouillé, ce missile ne ratera pas sa cible, à fortiori un gros tonnage….

        • tschok dit :

          Bof, en fait, maintenant, tous les systèmes anti-missiles un peu sérieux sont aptes à l’interception de missile anti-navire supersoniques.

          L’aster, les systèmes US, les systèmes israéliens, etc.

          En revanche, la menaces missiles balistiques reste curieusement sous-estimée.

          • mich dit :

            Bonsoir ,on le saura le jour ou ils serviront ,la guerre des malouines est loin maintenant !

  4. Gassociel dit :

    Très bon plan pour accroître l’efficacité des BPC.
    Peut remplacer le déploiement d’hélicoptères.

    • Alain d dit :

      Ce serait surtout un plan moisi pour masquer le manque de missiles antinavires et anti-aériens sur nos BPC !

      • Alain d dit :

        Et quel intérêt puisque maintenant pour raisons de cout, de maintenance et donc de modularité, on s’oriente vers des systèmes de missiles multi-rôles ?
        Quel intérêt de cogiter sur une greffe moisie plutôt que de bien préparer l’avenir ?
        Parce que les LRU, on en dispose même pas d’un quinzaine !
        Ca me fait penser à tous les gouvernement qui disent vouloir simplifier et qui en rajoutent aux mille-feuilles des lois, normes et règlements.
        L’actuel comme les précédents !

      • Rigel dit :

        Les unités de soutien servent à quoi ?
        https://www.meretmarine.com/fr/content/le-bpc-mistral-navire-tout-faire
        Les BPC sont intégrés dans des Task Force AS et AA à l’instar des équivalents US, Wasp et Tarawa.
        Les PA de l’US Navy et Royal Navy de la seconde guerre n’avaient pas besoin de gros canons pour se défendre, les CL/ AA ou DD AA/AS les protégeaient, comme les CA et les BB. Les avions du PA protégeaient à leur tour la flotte contre les navires et avions ennemis en plus des opérations d’attaque au sol.
        Pour nos BPC les hélicos marine peuvent balancer des missiles ou torpilles, les autres navires protègent le BPC de toute intrusion dans la « bulle » de sous marins, navires et aéronefs. Comme pour le PA.
        De plus dans chaque opération navale, des navires alliés participent à la protection, mutualisation des moyens de défense et d’attaque.

        En France il existe des spécialistes de cette question, faisons leur confiance plutôt que de dénigrer en permanence nos moyens….
        On a un budget voté, si on veut plus, il faut payer plus, mais ça gueulera encore plus dans les chaumières !

        • Alain d dit :

          « En France il existe des spécialistes de cette question, faisons leur confiance plutôt que de dénigrer en permanence nos moyens…. »
          Spécialistes ou pas, les achats et les investissements en R&D sont insuffisants et y’a « des trous dans la raquette » (commandement).
          C’est le constat qui est fait chaque jour ici par d’autres que moi.
          Mais si tout est si parfait, quel intérêt d’avoir envisagé des LRU sur les BPC ?
          Si le système est parfait et sans manque, pourquoi envisager une composante en plus, une greffe ?

          • Alain d dit :

            Les canons télé-opérés viennent d’être livrés, Durant combien d’années les BPC se sont baladés sans ? Sachant que ces navires n’ont pas d’antinavires légers intégrés. Pourtant, je vois souvent des photos ou des vidéos de BPC sans ou quasiment sans escorte et sans hélicos en attente sur le pont.
            J’ai rêvé ?

    • S.B-Seguin dit :

      Très pratique pour remplacer les hélicoptères de manoeuvre Puma, Cougar et Caïman ainsi que les hélicoptères d’attaque Tigre ou Gazelle pour faire du CAS de troupes débarquées…

      • mich dit :

        Bonjour ,1 ou 2 LRU et ses quelques roquettes de réserve n ont pas grand chose a voir avec des helicos de manoeuvre autrement plus utile en cas de deploiement au sol (je penses que les marines ne s y trompe pas )

      • Alain d dit :

        Et bien c’est qu’il manque des système d’armes intégrés au BPC !
        Depuis quand un engin chenillé sur un pont de navire est une solution, et pourquoi pas des CAESAR ? Ca frise surtout le ridicule pour cacher la misère !

      • Alain d dit :

        Ca vaut pas un clou, faut arrêter de faire du bricolage !
        Depuis quand des engins chenillés sur un pont de navire est crédible ?
        Faut que la France à la ramasse accélère, parce que nos voisins à la super-ramasse, ne rattraperaient leurs retards que dans une dizaine d’années au mieux, s’ils font l’effort.
        Leurs promesses, on peut en douter, et ce n’est pas parce que certains mettent des moyens en communs que l’affaire défense européenne avance sérieusement. Et en dix années, il peut en arriver des emmerdes, pays baltes, Balkans, Syrie, Asie, etc.
        A part les 1er missiles navals de croisière qui commencent à équiper les FREMM, il était temps, y’a pas de missiles de plus courte portée pour réaliser des attaques côtières à un cout raisonnable.
        Sauf les derniers Exocet avec GPS, mais là encore, à quel prix ?
        MdCN et Exocet, trop chers et trop volumineux, donc stockage en nombre compliqué, donc à utiliser avec modération. Il faut donc un missile ou une roquette (non américaine) pour pouvoir faire des attaques côtière intenses et soutenues.
        Des chenillés sur un pont de navire n’ont rien de pratique. Et même si c’était sérieux, leurs nombre 13 porterait malheur, parce que stratégiquement ça ne vaut pas un kopeck ! C’est de l’enfumage ! On en a si peut qu’il ne vaut mieux pas le utiliser, sans quoi ils ne pourront plus faire de l’esbroufe lors des défilés.

      • S.B-Seguin dit :

        Bonsoir messieurs mich et Alain d,
        j’interviens avant de voir s’allonger la liste de réactions à un commentaire hyper ironique sujet des roquettes dont j’avais cru les arguments:
        – « très pratique pour remplacer les hélicoptères de manoeuvre » ou
        – « pour faire du CAS de troupes débarquées », suffisamment grossiers et caricaturaux pour ne pas être lus au 1er degré.

  5. Amaranthus dit :

    Une petite question : il ne serait pas plus simple de retirer la caisse véhiculée et ne garder que les systèmes de conduite de tir et d’armement à proprement parler pour installer le tout sur les flancs (voire à la poupe ou à la proue pour une capacité de tir à +/- 180°) ?

    • lechavenois dit :

      @amaranthus :
       » il ne serait pas plus simple de retirer la caisse véhiculée et ne ..  »
      .
      Non.
      De retours au port, le camion est déchargé du bateau pour repartir sur un autre théâtre d’opération.

      Ce système à l’avantage d’être flexible, donc économique.

    • Alzoc dit :

      Au niveau de la mise en œuvre si, ce serait plus simple.

      Par contre ça n’a pas grand intérêt étant donné que la preuve vient d’être faite que c’est possible en prenant « simplement » un MLRS dans la cale et en le mettant sur le pont.

      Pourquoi s’emmerder, prendre de la place et payer pour un système spécifique qui ne servira que rarement alors qu’on peut utiliser du matériel terrestre lambda et le mettre en œuvre depuis le pont. C’est beaucoup plus rationnel du point vue utilisation des ressources.

      • S.B-Seguin dit :

        Et pourquoi ne ferait-on pas la même chose avec les autres types de missiles?

        Pourquoi les navires de guerre ne résumeraient-ils pas à n’être que de simples transports de camions porteurs de missiles antinavires, antiaériens ou de croisière pour des frappes AVT comme le LRU dont est d’ailleurs ici question?

        • lechavenois dit :

          @ S.B -Seguin
          .
          « …..Et pourquoi ne ferait-on pas la même chose avec les autres types de missiles?…..  »
          .
          « …Pourquoi les navires de guerre ne résumeraient-ils pas à n’être que de simples transports de camions porteurs de missiles antinavires, antiaériens… »
          .
          Questions intéressantes qui méritaient des réponses techniques pertinentes de personnes compétentes et qualifiées dans le domaine.

    • Céphée dit :

      L’avantage de conserver le véhicule indépendant, c’est qu’on peut le rentrer dans le hangar et en remonter un autre. Le tout sans outillage ni emmerde.
      Et si la mission change, on débarque les véhicules, et on embarque les adaptés à la nouvelle missions.
      Plus omni-mission que ça, je ne pense pas que c’est possible.

      • Amaranthus dit :

        Et le RBU-6000 russe ? (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/RBU-6000) Non parce que un LRM de 213mm qui peut faire de l’ASM et aussi accessoirement du soutien mer-sol avec c’est plutôt omni-mission je trouve 😉
        Bon j’avoue on ne peut pas s’en servir après en appui sol-sol comme le LRU

      • S.B-Seguin dit :

        Bonsoir monsieur Céphée,
        même réponse qu’à monsieur Alzoc ci-dessus:

        Et pourquoi ne ferait-on pas la même chose avec les autres types de missiles?

        Pourquoi les navires de guerre ne résumeraient-ils pas à n’être que de simples transports de camions porteurs de missiles antinavires, antiaériens ou de croisière pour des frappes AVT comme le LRU dont est d’ailleurs ici question?

    • Alain d dit :

      Toys’R’Us vient de se déclarer en faillite !
      On ne pourra pas leurs poser la question !
      :>))

  6. themistocles dit :

    Un peu léger. Voir les LCT (R) de 1944….1066 Rp3 de 60 lbs!

    • Alzoc dit :

      Oui ça faisait un joli feu d’artifice, par contre le ratio roquette tirée / ennemi tués ne devait pas être grandiose sans compter qu’il n’est pas question d’utiliser ce genre de tirs de saturation quand il y a des civils ou des forces alliées à proximités.

      Avec des missiles guidés, on a tendance à gaspiller beaucoup moins de munitions.

  7. Joeyyeh dit :

    Bon on attend quoi pour un mlrs avec un missile hypersonique pif paf genre aster 30?

  8. Mennessier Claude dit :

    « Good catch  » Monsieur Lagneau!
    Le HIMARS apporte un complément de capacités très interressant dans le cadre de plusieurs scenarii interarmées.
    Aérotransportable par C-130, il peut permettre aussi des appuis de grande précision à réaction rapide sur nos théatres actuels.
    Il sera possible dans un futur proche de doubler les portées.
    De plus le MCO est très nettement inférieur à celui du chassis M270 ( LRU de l’Armée de Terre).
    A suivre.

    • Veaux-de-France dit :

      Faux. Archi faux Un C-130 ne peut pas transporter un MLRS ( LRU , ex LRM ) de 25 tonnes !!! Enfin !
      Ancien du 12 ème R.A.

  9. lechavenois dit :

    VAB 12.7 et LRU sur les BPC. Bientôt des essaies avec le CAESAR sur le pont ?

  10. basstemp dit :

    Merci les armements guidés par GPS, c’est très pratique et manifestement très adaptable !

    Que n’aurait on pas entendu comme dénigrement et hostilité a un tel emploi si l’idée avait été française … Je n’ose l’imaginer ! Mais en fait … Ben je l’imagine très bien !!

    Il y a quelques années sur un forum francophone très connu et très fréquenté (AD pour ne pas le nommer … Lol) que n’ais je pas lu et entendu le jour ou j’ai commencé a évoquer l’idée de l’éventualité de déployer une batterie de tir & acquisition Mamba sur le pont d’un BPC pour pallier a l’absence du missile Aster sur ces navires qui sont hélas littéralement a nu en termes de défense aérienne si un jour une FDA ou un Destroyer sensé l’accompagner se trouvait en difficulté juste a cause d’un attentat pirate surprise forçant le navire accompagnant a se détourner de toute urgence vers un port Africain pour éviter de sombrer selon les dégats qu’il aurait encaissé …

    Et cela peut aller très vite ce genre d’histoire, et d’autant + vite qu’en Afrique subsaharienne nombreux sont les pays qui pourraient brusquement sombrer sous le joug de l’état islamique ! Et encore, il n’y a même pas besoin qu’un de ces pays sombre sous l’EI pour que cela arrive !

    Des attentats surprises par une simple embarcation bourrée d’explosif : Il me semble que même les USA ont réussi a se faire avoir dans le golfe persique il y a pas si longtemps, alors nous je n’ose imaginer le désastre …

    Mais imaginons dans un scénario aggravé qu’un pays sombre bel & bien sous le joug de l’EI et que notre aviation dans l’enchainement des choses n’ait pas eu le temps d’aller clouer au sol leur aviation aussi vieille et croulante soit elle : Qu’est ce qui empêcherait alors que ce pays décide de bombarder notre BPC isolé après l’attentat sur la frégate qui l’accompagnait ?

    Et c’est d’autant + crédible que tout cela pourrait s’enchainer lors d’une crise ou nous aurions justement décidé d’y envoyer un GTIA par la mer pour intervenir comme nous l’avons fait dans la crise malienne (le GTIA 2 est venu par la mer via un débarquement BPC a Dakar et a rejoint Bamako par la route)

    Avons nous oublié si vite les évênements a Bouaké en CI pour avoir autant confiance ? Alors même que nous n’étions pas du tout en guerre avec la CI : Ils n’ont pas hésité a bombarder nos troupes … Ce qui en dit long sur ce qui pourrait se passer en CI si un jour l’EI parvenait a destabiliser suffisamment ce pays pour en prendre la gouvernance : Même juste une quinzaine de jours cela pourrait suffire

    • mich dit :

      Bonjour ,et en cas de brouillage GPS un peu léger comme système d appui,non ? Votre scénario de BPC isolé lors d une opération importante est plutôt improbable ,par contre pour une mission de surveillance comme corymbe avec un accompagnement plutot leger ,c est vrai que la défense AA pourrait poser problemme face a une attaque aerienne meme pas tres sophistiquée ,un système conteneurisé adaptable à la manière des crotales pourrait être pas mal.

  11. Patatra dit :

    Je me demande si les ascenseurs de nos BPC sont gréés pour monter ce genre de matériel sur le pont d’envol ??

    • basstemp dit :

      Oui bah ça va, si un hélico de 6t ça passe, un MLRS ça passe aussi je pense, que se soit en taille ou en poids y a pas comparaison … Idem pour l’éventualité d’une batterie complête de tir Mamba (tir & acquisition)

    • Patatra dit :

      Bon, après lecture de wikipédia, un M270 c’est 25 Tonnes et les ascenseurs d’un BPC soulèvent 13 Tonnes (un autre un peu plus)… On tire du radier ??

      Dites moi si je me trompe…

  12. Lol dit :

    sans parler de science fiction, des missiles Iscander dans des conteneurs seraient dévastateurs, en peut même envisager des frégates qui seraient accompagnées de navires ou de barges transportant des missiles associés a de l’anti-aérien compacte du genre Bouk M2/M3

  13. Fralipolipi dit :

    Dans le match Roue VS Chenilles,
    ici, pour le LRU embarqué, … +1 pour la roue.
    .
    Et pour l’utilisation du LRU en général, il me semble que la roue présente plus d’avantages.
    Nous avons déjà le canon Caesar.
    Serait-il possible d’avoir l’équivalent pour le LRU ?

    • Mennessier Claude dit :

      Oui c’est possible et opérationnel dans plusieurs pays depuis des années.
      Le HIMARS a été utilisé contre les islamistes par les USA à Mossul et probablement ailleurs.
      Ce serait un excellent complément au LRU car mobile et aérotransportable par C-130.
      Cout entretien Très inférieur à celui du LRU.

  14. Parabellum dit :

    Les missiles d artillerie et de saturation courte et moyenne portée n ont pas la place qu ils devraient avoir dans nos armées alors que nombre d autres pays à commencer par les russes…on fait dans la frappe dite chirurgicale alors que tous les combats urbains récents et meme les guerres du golfe montrent le rôle décisif des tirs ravageurs.on n a jamais eu ici l équivalent des célèbres katioucha…on a tres bêtement les hades à peine opérationnels…maintenant on bidouille d embarquer les lru et on a aussi tout bêtement renoncer aux mlrs….La guerré tue et vaut mieux avoir les bonnes armes.au liban on avait fini par faire venir des 155 mais on a fini par les stocker a l ambassade…

    • mich dit :

      Bonjour ,au vu des combats en Syrie et Irak bombes et obus ont encore de beaux jours devant eux ,quand au mot chirurgical j ai un peu de mal avec en voyant les images de ces guerres ,il va de paire avec la notion de 0 mort ou pas trop !

  15. PE dit :

    Une plateforme gyrostabilisée ça ne doit pas être compliqué à faire, surtout que l’amplitude des mouvements sur de gros navires est faible.
    Ensuite on met un canon caesar dessus et ça fait de l’artillerie à moindre coût.
    Quitte à être un peu moins précis (surtout quand la cacahuète du caesar est mortelle dans un sacré rayon)
    Cela permettrai aussi de se poser plus serein en hélico….

    • Amaranthus dit :

      Pour ce qui est du CAESAR je sais pas mais dans ce cas autant prendre un canon de 155 du USS Zumwalt 😉
      Sinon pour l’équivalent du LRU j’ai trouvé ça https://fr.wikipedia.org/wiki/RBU-6000 (d’accord c’est du non-guidé). En service dans la marine russe depuis 1960-61 ^^

  16. werf dit :

    Les américains peuvent dépenser sans compter mais ils sont en état de faiblesse avec de simples embarcations rapides bourrées d’explosifs. pas la peine d’en dire plus….

  17. MD dit :

    Dommage que les Plutons aient été envoyés à la casse. Au point de vue puissance de feu, les Marines n’auraient plus eu qu’à aller se rhabiller .

  18. Twouan dit :

    Les marines demande depuis des années à l’US navy d’investir dans un système d’appui feu plus puissant que leur canon de 127mm.
    Cela fait des années que l’US navy réponds non, c’est trop cher, ça prends trop de place, c’est pas utile…
    Donc les marines ont fait tout seul avec ce qu’ils ont.

    Maintenant, qu’ils l’ont fait pour rien, ils ont mis le pavé chez le voisin.

  19. Lagaffe dit :

    Ce qui n’est pas marrant c’est qu’on a tellement peu d’artillerie qu’on pourrait surement tout mettre sur le pont d’un seul BPC…
    🙁