Archives quotidiennes : mardi, 24 octobre, 2017

Les pilotes de chasse bulgares refusent de voler à bord du MiG-29

Cela fait maintenant plusieurs années que Sofia envisage de moderniser son aviation de chasse, dont le potentiel est sérieusement entamé en raison des incursions fréquentes des avions russes dans la zone de responsabilité aérienne bulgare. L’an passé, le Parlement bulgare adopta un plan d’investissement d’un montant de 1,2 milliard d’euros en faveur des forces armées

La part des dépenses de défense dans le budget de l’État a reculé de 0,1% en 2017

On peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Et c’est d’ailleurs bien pratique quand on se pique de communication politique. Ainsi en est-il du budget de la mission « Défense », dont le montant doit atteindre les 2% du PIB d’ici 2025 selon la promesse faite par le président Macron en mars dernier. Il s’agit

Les États-Unis envisagent de renforcer leur présence militaire en Afrique

La semaine passée, le député européen (LR) Arnaud Danjean, qui a présidé le comité de la Revue stratégique, a prévenu que « d’autres théâtres de jihad allaient apparaître », avec les revers infligés à l’État islamique (EI) au Levant. Et de citer l’Asie du Sud-Est et l’Afrique de l’Ouest comme « foyers jihadistes potentiels. » Le général Joseph Dunford,

L’Australie va entraîner les forces philippines au combat urbain

Après cinq mois de combats intenses, la bataille de Marawi, ville située sur l’île de Mindanao, dans le sud des Philippines, a pris officiellement fin, le 23 octobre, après la prise de la dernière position occupée par des jihadistes. « Nous avons donné aux militants et terroristes la possibilité de se rendre, mais ils ont choisi

L’Allemagne donne son feu vert à la vente de trois sous-marins Dolphin AIP à Israël

Il y a un an, l’on apprenait qu’Israël avait l’intention de commander trois nouveaux sous-marins Dolphin AIP auprès du constructeur naval allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Seulement, quand ce projet fit « surface », quelques mois plus tôt, le ministre israélien de la Défense, qui était alors Moshe Ya’alon, s’y opposa, exprimant ainsi les réserves de l’état-major