L’aviation indienne a des doutes sur le programme russe d’avion furtif T-50/FGFA

En 2007, l’Inde et la Russie s’engagèrent à conjointement mettre au point un avion de combat de 5e génération, sur la base du T-50 PAK FA (Perspektivny Aviatsionny Kompleks Frontovoy Aviatsii, ou Futur Système Aéronautique de l’Aviation du Front), qui, développé par Sukhoï, effectua son premier vol en janvier 2010.

Sa version indienne, appelée FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft) et devant être assemblée par HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), prévoyait alors une quarantaine de modifications afin de prendre en compte les besoins spécifiques exprimés par l’Indian Air Force (IAF). Parmi ces dernières, il était question d’un avion biplace, doté d’un plus grand rayond d’action et d’une motorisation plus puissante par rapport à ce que permettaient les réacteurs AL-41F1 du T-50 PAK FA. En outre, il fallait revoir les ailes et les gouvernes.

Seulement, le projet prit du retard. En 2012, le ministre indien de la Défense, qui était alors AK Antony, s’était risqué à annoncer une mise en service du FGFA au sein de l’IAF dans les cinq ans à venir. Or, on est actuellement encore loin du compte. Qui plus est, les coûts de développement grimpèrent, ce qui amena New Delhi à réduire le nombre d’appareils commandés (144 au lieu de 244 exemplaires).

Dans le même temps, et alors qu’elles venaient de lancer le programme d’avion furtif « Advanced Medium Combat Aircraft » (AMCA), confié à HAL, les autorités indiennes firent par de leur mécontentement au sujet de la coopération avec la Russie, en se disant « particulièrement contrariées par le fait que, tout en étant un partenaire à part entière dans le projet FGFA, Moscou n’est pas désireux de partager les détails techniques sur cette prochaine génération d’avion de chasse furtif, sur laquelle la version indienne sera basée. »

Puis, les coûts de développement augmentèrent encore significativement, au point que, en mai dernier, Moscou réclama auprès de New Delhi la somme de 7 milliards de dollars dans le cadre de sa participation au programme FGFA, en faisant valoir que ce prix plus élevé était justifié en raison du transfert de technologie de plusieurs systèmes sophistiqués. « L’Inde n’est pas en mesure de payer, ce projet d’avion semble perdu », estima un responsable indien de la Défense.

Devant les difficultés rencontrées avec la partie russe, le gouvernement indien mit en place une commission, présidée par un ancien de l’IAF, l’Air Marshal Simhakutty Varthaman, pour déterminer si la participation au programme FGFA était encore pertinente par rapport à d’autres projets.

En août, cette commission donna son verdict. Et selon le compte-rendu qu’en fit le quotidien « The Hindustan Time », l’Inde aurait intérêt à poursuivre ce projet avec la Russie car elle en « tirerait un avantage significatif » grâce aux « transferts de technologies de pointe ». Mais tel n’est pas l’avis de l’Indian Air Force, dont le sous-chef d’état-major aux plans, l’Air Vice Marshal BV Krishna, a récemment adressé une note à son gouvernement sur ce sujet.

Ainsi, en raison des modifications apportées au Su-57 (ou T-50 PAK FA), le FGFA « ne répond pas aux caractéristiques de furtivité […] souhaitées par rapport à un chasseur comme le F-35 », de sorte que « des changements structurels majeurs, ne pouvant pas être obtenus à partir des prototypes russes existants, sont nécessaires », a-t-il été rapporté.

La motorisation du FGFA ne donne pas non plus satisfaction à l’IAF, cette dernière souhaitant un concpet de moteur modulaire, afin de faciliter la maintenance et d’en réduire les coûts.

Justement, au sujet de la maintenance, la force aérienne souligne que, selon Times Now, que les avions russes sont généralement moins chers à l’achat mais ils sont plus coûteux à maintenir en état de vol (et elle en sait quelque chose aves ses Su-30 MKI…).

L’IAF estime qu’elle a besoin d’un chasseur furtif afin de maintenir une parité avec ses adversaires potentiels, dont la Chine, qui développe le J-20 et le J-31. Il s’agit de l’utiliser comme un multiplicateur de force pour accroître les capacités de ses autres avions de combat dans le cadre de tactiques créatives. Si le FGFA ne présente qu’une futivité limitée, les fonds investis n’auront servi à rien.

Dans ces conditions, la poursuite de la participation indienne au programme FGFA ne se décidera qu’au niveau politique. Et, sur ce plan, le rapprochement entre New Delhi et Washington, amorcé depuis déjà plusieurs années, pourrait avoir une influence.

Lors de sa dernière visite à New Delhi, le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, n’a pas manqué d’adresser des critiques sévères à l’endroit de la Chine, tout en saluant le rôle de pays qui comme l’Inde, qui « agissent dans un cadre qui protège la souveraineté des autres. »

Cela étant, plusieurs scénarios circulent dans le cas où New Delhi renoncerait au FGFA. Le site spécialisé AINonline a évoqué un possible contrat portant sur le MiG-35, dans le cadre du projet indien d’acquérir des chasseurs monomoteurs pour remplacer les MiG-21/27 de l’IAF. Ce serait une « compensation » pour l’abandon de la coopération avec la Russie. Problème : le MiG-35 est un bimoteur… Et le choix devrait se faire entre le F-16 Viper de Lockheed Martin et le JAS-39 E/F de Saab.

Fin août, le quotidien « Times of India » a parlé d’une commande de 36 Rafale supplémentaires, l’IAF ayant fait valoir que les avions français « se révéleront beaucoup moins chers que le chasseur de cinquième génération développé avec la Russie. »

152 commentaires sur “L’aviation indienne a des doutes sur le programme russe d’avion furtif T-50/FGFA”

  1. Pendant ce temps, des Rafale Egyptiens et leurs avions de soutien, arrivent à Landivisiau …Des observateurs Indiens pourraient venir en tant qu’observateurs des exercices, ça les motiverait peut-être pour accélérer et ampliflier leurs mouvements….

      1. @ Teenytoon : je peux dire qu’ils sont là depuis le début de la semaine et dans le cadre d’entrâinement.

      1. @ Nenel : que je vous donne les sources de l’info ? allez, ne croyez pas au Père Noël quand même, c’est pas encore la saison. Vous m’avez suffisemment et assez souvent pris de très haut pour qu’à mon tour , je vous renvoie dans vos buts .vous savez tout mieux que moi parait-il, je suis donc étonné de votre question, mais je confirme l’info, de plusieurs Rafale egyptiens à Landivisiau. Mais je n’en dirai pas plus.

          1. @ Nenel : ah bon ? ce fut laborieux , hein ? trois jours pour glaner l’info ( qui est véridique, évidemment, car j’imagine le flot d’insultes si je m’étais trompé ! ) : pris la main dans le sac de son ignorance, il essaie de s’en sortir par une insulte finale, le nullard.

          2. Pas 3 jours Jacquouille, le soir même. J’ai pas d’entrées chez les marins désolé. Par contre le contenu de la mission des pilotes Égyptiens à Landi est floue. Ces 3 Rafale DM viennent de Solenzara, après un autre exercice, ont escorté l’avion présidentiel pour se rendre direct à Landivisiau. Certains expliquent qu’ils viennent pour faire du simulateur d’autres pour s’entraîner au ravito buddy-buddy mais se sera les 2 mon capitaine. On fait pas du ravitaillement sans simulateur avant…

    1. T50 est un chasseur nettement supérieur que Rafale, le moteur de T50 est tellement puissant, que M88 est loin le rattraper.

      1. Oui… et ?

        Les deux appareils ne sont en rien comparables puisqu’il évoluent dans des registres totalement différents. En clair, on n’attendra pas du Rafale qu’il assure la supériorité aérienne sans partage et encore moins que le T-50 fasse du close air support.

        Sinon, le T-50 est le nom du prototype Russe. La version de série est le Sukhoi 57. Par ailleurs, le FGFA est basé sur le Su-57 mais avec des équipements Indiens.

      2. C’est le rapport poussée/poids qui compte mais pas uniquement la poussée, par comparaison, les moteurs des 36T dépassent facilement les 250CV et pourtant…

      3. et alors ? le rafale est bien plus léger. le SU57 reste plus rapide de 0,22 mach ca changera pas grand chose face aux missiles

    2. Ça parait logique et vraisemblable …

      À ce que je sais le président égyptien est en ce moment-même en visite en France …

    3. @Jacques29
      Les égyptiens sont formés à Saint-Dizier , il y a bien quelques passages à Landi , mais jamais très longtemps , juste pour bénéficier des zones sur la mer.
      Les Qataris , au passage , sont à Mont de Marsan.

      1. @ Vroom : en effet, mais ceux-ci ne venaient ni de l’une ni de l’autre des bases de l’Armée de l’ Air que vous citez.

      2. comme ce pays a acheté des armes (Rafale) françaises, droits de l’homme, démocratie ?
        on parle plus, en attendant leur président qui est actuellement en France pour passer les plus grosses commandes.
        quelle hypocrisie !

        1. l’Egypte est en guerre et non aussi parler des droits de l’homme maintenant c’est ca l’hypocrisie. Vous étiez ou quand le gouvernement Egypte des frères avait l’égalisé le mariage pour les gamines de 9 ans ? trop occupé à défendre le mariage pour tous ?!

        2. L’hypocrisie touche la totalité des pays occidentaux. Vous pensez réellement que les États-Unis ou le Royaume-Unis (par exemple) sont plus vertueux ?

        3. Les droit de l’homme, dans un pays menacé de toutes parts… plus tard. Beaucoup plus tard!

        4. Dans ce cas là on ne vendrait à plus personne… Et les autres pays ne se poseraient pas la question eux. Arrêtons de faire les hypocrites! De plus, on est qui pour donner des leçons?

  2. « Et le choix devrait se faire entre le F-16 Viper de Lockheed Martin et le JAS-39 E/F de Saab. » . . . ou du HAL LCA TEJAS MKII ! ! !

      1. Ćest un dérivé du radar français et les indiens ont pas encore choisi le gagnant de l’appel d’offre

      2. Il se dit aussi qu’il serait équipé du Kaveri à cycle variable revu et corrigé par Safran, et qu’il se comporterait mieux à haute altitude que les deux autres (Sujet plus que sensible pour l’efficacité des principales missions de l’IAF) . . .
        C’est pour toutes ces raisons potentielles, ajoutées au « Make in India », que je pense qu’il ne faut pas oublier le TEJAS dans l’équation . . .
        http://www.air-defense.net/forum/topic/20595-parikrama-story/?page=17&tab=comments#comment-1092366

        1. En effet Obelix38,
          et Safran bénéficie déjà de son expérience industrielle indienne avec les structures de maintenance destinées aux M53 des Mirage 2000 EH (et TH appelés à passer au standard TI).

  3. Est-ce que le program PAK-FA pourrait survivre sans l’Inde? La Russie ne semble pas prête à acheter plus de 100 exemplaires pour les 20 ans à venir … ce qui se traduira par un coût unitaire hors norme!

    1. Le PAK-FA / Su-57 survivra même sans l’Inde car la Russie investira pour conserver cette capacité, mais ça se fera au détriment d’autres programmes d’équipement plus certainement navals, connaissant la doctrine russe.

      Qui sait,
      peut-être que les saoudiens privés d’accès au F-22 seraient clients du Su-57 avec des S-500 sans demande de contreparties industrielles ou de transferts technologiques ?

  4. L’IAF fait tout ce qu’elle peut pour pousser le rafale, le F4.2 donnerait de meilleurs résultats que le SU57 sur la furtivité (merci spectra avec de nouvelles antennes GaN). le F35 est cité en exemple pour éviter que ca ne se voit trop car le ministère de la défense veut le SU57 pour des raisons techno et industriels.
    Le J20 n’est pas un gros problème, les avions Indiens ne dépendront pas autant des ravitailleurs que les occidentaux. Le J31 semble être réservé à l’export.
    Dans le meme temps l’IAF ne veut ni du Gripen ni du F16, le MdD veut l’un des 2 pour des raisons industrielles et financières. Le gouvernement veut absolument le F16 pour des raisons d’alliance avec les US (tout en étant très vigilant de ne pas rompre avec la Russie, pour ne pas la poussée dans les bras de la Chine (d’avantage) et surtout du Pakistan, d’ou l’histoire des MIG35).
    Le rafale F4.2 a l’air impression, la SER du SU57 est de 0,5m2 contre 0,2m2 pour le F22 et 1m2 pour le rafale (on parle là de la SER totale et non du SER frontale). Donc en on peut en déduire que la SER du rafale F4.2 avec brouillage serait inférieur à 0,5m2 en config lisse.

    1. Les chiffres sur la SER font toujours débat. Par contre ici il est clair que le chiffre cité pour le Rafale est bien trop proche de celui du F-22. N’oubliez pas que le Rafale n’a pas le choix et doit emporter ces munitions sous les ailes … fautes de ne pas pouvoir se battre autrement. Ce simple fait fera grimper la SER du Rafale facilement par un facteur 100 (voir 1000) par rapport à la SER du F-22.

      1. J’ai pourtant bien précisé en config lisse, avec et sans brouillage et en ser total pourtant !

    2. Bonjour monsieur Wagdoox,
      avec la SER totale du Rafale à laquelle vous faites ici référence, vous évoquiez aussi la SER frontale du Rafale sur un autre article:

      « Ensuite le principale problème c’est le chargement des armes en externes. D’après ce que les indiens semblent dire le rafale F4.2 avec spectra, DEDIRA et possiblement CAPOIRA (NV) aurait une SER de 0,002 m2 en frontale mais en config lisse, en chargé on tomberait à 0,01m2. Ce qui expliquerait que ce rafale soit meilleur est moins chers que le SU57. Bref des rumeurs françaises celles là parlent maintenant d’armes semi ou totalement encastré façon M IV. Avec ca et un moteur 30% plus économe triple corps, pour mettre les ravitailleurs hors de porté des missiles ennemis ou J20 et on est bon. »

      http://www.opex360.com/2017/10/21/la-region-de-bruxelles-ne-veut-pas-de-lavion-de-combat-f-35-pour-la-force-aerienne-belge/

      Or, il est impossible de savoir quelle sont les SER frontale et totale du Rafale dans la mesure où ces chiffres sont toujours restés strictement confidentiels.
      Observons que tous chiffres donnés sont plutôt des projections théoriques ou de rumeurs, comme vous le reconnaissez aussi, que des sources fiables et officielles du constructeur ou des forces aériennes concernées équipées de Rafale.

      1. Et donc le désaccord est ou ?
        De plus il y des déclarations publics des dassault qui parlait autrefois d’une ser équivalente à une mouette et qu’un qui parle maintenant d’un moineau.

        1. Bonjour monsieur Wagdoox,
          en quoi une réaction à vos commentaires devrait-elle synonyme de désaccord quand il s’agit simplement d’une précision ou d’un rappel à ne pas perdre vue?

          1. une précision qui reprend ce que je dis et vous le reconnaissez vous meme ? bon peu importe.

          2. @S.B-Seguin

            Je pense qu’ il s’ agit de votre façon de formuler qui peut parfois prêter à confusion …

            Quelques simples mots du style : « et afin de compléter » ou « on peut aussi ajouter » ou « oui , et on peut aussi noter que » etc …

            Bref , il y a un grand-nombre de combinaisons possibles de locutions d’ introduction que vous pourriez placer en préambule afin de clairement préciser votre intention dès le départ de votre intervention dans le but d’ éviter tout malentendu dans l’ interprétation de cette dernière …

            Voilà , ce n’ est pas grand-chose tout compte-fait mais ça aide … 🙂

          3. Bonjour messieurs Wagdoox et ScopeWizard,
            je reprenais vos propos monsieur Wagdoox au sujet des « SER totale et frontale » non-pas pour y apporter une contradiction en tant que telle, mais bien pour souligner qu’il n’existe pas sources fiables au sujet des chiffres avancés.
            Une conclusion pourtant clairement écrite et qui vous a échappé à tous deux.

            Ce rappel m’apparaissait utile au regard des nombreux chiffres sur lesquels s’articule le commentaire de Wagdoox.

            En résumé je n’apporte ni désaccord ou accord en précisant que ces chiffres de SER ne correspondent à aucune réalité établie.

          4. @S.B-Seguin

            « Une conclusion pourtant clairement écrite et qui vous a échappé à tous deux. »

            FAUX !

            C’ est vous qui êtes passé en mode furtif … et qui avez leurré nos radars …

            Et pour un ScopeWizard , ça la fout vraiment mal … 🙁
            Va falloir que je me paie un AESA … 😉

        2. Alors vous savez très bien que lorsqu’on parle de SER, les données étant classifier on parle de déclaration publiques « d’expert », de fuites ou de rumeurs. merci de ne pas me faire revenir sur une evidence. Quand vous en parlez je fais pas semblant d’être idiot pour vous accusez de fanatisme.
          Il faut faire la différence entre SER frontale et totale, non faire comme les « fanboy » US comparant les 0,5m2 donnés par les russes pour le SU57 contre le 0,00001m2. le mode de calcule est évidemment pas le meme.
          Je suis d’accord sur la non pertinence de ce type de calcule ventre + dos +… sauf que les données qu’on a viennent des russes sur le SU57 donc je fais avec.
          Je comprends bien ce que vous dites sur SER et brouillage mais je ne fais là qu’un raccourci pour parler de « l’image équivalente radar » qui parait sur un écran adverse… meme un rafale avec un brouillage fonctionnant finira par etre détecter et ciblé si la distance est suffisamment faible tout comme un furtif.
          Ben si vous savez ou je veux en venir pourquoi m’attaquer là dessus en faisant semblent de pas comprendre ?! vous arrivez a etre constructif et contre production en meme temps. Je ne doute pas de la capacité des canadiens, juste de la taille et de la volonté du pays.
          pour le LPI justement il s’agissait en réalité de conservé la puissance mais de réduire l’encombrement pour rajouter de la puissance de calcule. Sauf qu’entre temps apparemment thales aurait résolut le probleme en simplifiant les calcules. maintenant il s’agirait soit utiliser plus de puissance pour griller l’électronique adverse ou de rendre les modules plus petits pour en avoir plus. Sachant que thales travaillent a rendre les modules polyvalent.
          Le rafale a des capacités LPI également et vous pouvez etre sur thales travailler à régler le probleme (d’ou la volonté d’augmenter la puissance de calcul).
          Enfin et là je suis pas sur de moi mais il me semble que la fonction LPI réduit pas mal la porté du radar sinon le modules émetteurs aveuglent les modules récepteurs, vous me direz.
          Il est possible que tout les antennes au GaN deviennent polyvalente, agissant comme des extensions du radars (mais là c’est encore trop tot pour le dire, techniquement et financièrement).
          Je suis d’accord sur le fait d’attendre meme si Dassault est connu pour ne pas raconter n’importe quoi. Les PEA sont presque toutes terminer, les PEA qui vont arrivées c’est pour le F5. Ce qui me fait peur c’est l’état français investira t-il suffisamment pour arriver à ce résultat ou pas. Les déclarations d’un certain général me font douter.

          1. Inutile d’être agressif monsieur Wagdoox,
            désolé si ma remarque vous a blessé car ma précision, même si elle intervient en réponse à votre commentaire, s’adresse surtout aux autres lecteurs qui pourraient lire et recevoir tous ces chiffres de SER au 1er degré sans le moindre recul critique.

          2. @S.B-Seguin

            « Inutile d’être agressif monsieur Wagdoox,
            désolé si ma remarque vous a blessé car ma précision, même si elle intervient en réponse à votre commentaire,  »

            Ah ??
            Ce coup-ci c’ est Wagdoox qui était en mode furtif et a échappé à votre détection …
            Mais moi , j’ avais bien pigé … et pas vous …
            Je l’ avais bien sur mon scope ; et oui , cher ami , chacun son tour … 😉

    3. @ wagdoox

      Qu’est ce que vous racontez encore … Je vous souhaite que ses derniers chiffres proviennent de rumeurs et non de vous, car ce sont des chiffres qui s’apparentent encore plus à du fanatisme qu’à du FanBoy.
      .
      Premièrement, je vais mettre certaines choses au clair pour que tout le monde comprennent. Les chiffres sur les SER des appareils furtifs de Lockheed sont TOUS issu de fuites provenant d’employés de l’entreprise mais cette dernière n’à JAMAIS confirmé quoique ce soit. En premier, Lockheed avait dit que la SER du F-22 était comparable à celle du infime bille de métal, puis une fuite interne affirma que la SER (sans spécifié si frontale ou non) du F-22 était de 0,00001m². Depuis, ce chiffre est considéré comme étant le plus « sérieux » par les médias et les blogueurs américains *sans* confirmation de l’entreprise je rappel. Pour le F-35, les médias ont commencé par eux même en affirmant que la SER du F-35 était de 0,005m² avant qu’une autre fuite affirme que la vraie SER du F-35 était de 0,0005m² .. même chose qu’avec le F-22, ce chiffre est depuis, perçu comme étant le plus « fiable » mais toujours sans confirmation de la part de Lockheed et toujours sans précision sur la SER elle même.
      .
      Normalement, en chambre Anéchoïque, on peut mesuré la SER de toutes les parties d’un appareil en envoyant les ondes sur les parties dorsale, ventrale, frontale, sur les flancs et derrière. Je l’ai fait plusieurs fois ses 3 dernières années tant pour des appareils civils que militaire et bien que nous fassions toujours une moyenne comprenant chaque faces d’un appareil, cette dernière n’est que très peu pertinente pour les clients puisque jamais dans le ciel, votre appareil n’aura un radar qui illumine le dos, le ventre, la partie frontale et de derrière en même temps … Donc mieux vos se pencher sur les chiffres individuels et travaillé les faces de la cellule qui sont les plus vulnérables face aux échos.
      .
      « Donc en on peut en déduire que la SER du rafale F4.2 avec brouillage serait inférieur à 0,5m2 en config lisse. »
      .
      Cela fait plusieurs fois que je vous vois écrire cette totale désinformation (encore une fois sans présumé que celle-ci vient de vous) : Un brouilleur, ou plutôt un brouillage ne RÉDUIT PAS la SER d’un appareil, cela n’à rien à voir.
      .
      La SER est la forme de toutes choses qui dépasse du sol qu’un radar, via les ondes qui passent par les fréquence vous donnes. Elle peut être réduite, voir non voyante mais elle existe continuellement. Le brouillage ne peut pas la réduire puisqu’il n’est employé que momentanément, ne peut pas être efficace sur toutes les fréquence, encore moins sur toutes les fréquences en même temps.
      .
      Un brouillage affecte les ondes en interférant, mais n’affecte pas du tout la taille donné d’un appareil par un radar, il empêche simplement les ondes adverses de parvenir jusqu’à un appareil ou une zone, empêchant ainsi les ondes de renvoyé l’écho de ladite SER . Ce que SPECTRA fait (car je sais que c’est la ou vous voulez en venir) c’est intercepter les ondes qui se retrouvent dans ça bibliothèque préprogrammé d’information et les décalent avant de renvoyé un écho destiné à faire croire à l’envoyeur (radar adverse) qu’il n’à rien vu. Pour ce faire, tout les détails de la SER du Rafale sur tout les angles que couvrent ses RWR doivent être inscrits dans SPECTRA pour que le logiciel connaisse la SER du Rafale qu’il doit protégé.
      .
      Petite parenthèse, je veux que vous sachiez que nous sommes très compétant au Canada dans les logiciels d’informations préprogrammés et/ou « bibliothèque de menace » mais nous n’avons ni le budget ni les contrats pour mettre le tout en pratique au service du Canada, ce qui n’empêche pas les divisions canadiennes des grandes entreprises américaines (L-3 communications dans mon cas) de nous formés pour faire de la sous-traitances à leurs comptes.
      .
      « L’IAF fait tout ce qu’elle peut pour pousser le rafale, le F4.2 donnerait de meilleurs résultats que le SU57 sur la furtivité (merci spectra avec de nouvelles antennes GaN) »
      .
      Le Nitrure de Gallium permet une puissance accrue des antennes AESA parce qu’il peut encaissé plus de chaleur que l’arséniure de Gallium, mais ne permet pas à SPECTRA d’être sensiblement plus « furtif ». Ce qu’il faut à SPECTRA c’est battre les AESA LPI de puissance et surtout de vitesse, ce qui ne sera pas vraiment possible dans un avenir proche à mon avis et ni sur une cellule aussi petite que celle du Rafale qui est déjà pratiquement pleine. Je m’explique : Pour y parvenir, il faut augmenté EXPONENTIELLEMENT la puissance de calcule de SPECTRA ( l’AN/APG-77 du F-22 modifie ses fréquences plus de 1100 fois par seconde) et en modifiant les ondes de tel sorte, même si les données de l’APG-77 sont dans la bibliothèque de SPECTRA, les fréquences changes trop rapidement pour que ce dernier puisse réussir à les interceptés, puis les décalés. Remplacer les anciens processeurs par des nouveaux ne suffira probablement pas, il faudrait certainement ajouté beaucoup plus de processeurs et c’est là que l’espace est manquante. Sinon. les AESA LPI ont toujours été connu pour être le talon d’achille des systèmes comme SPECTRA.
      .
      Les antennes RWR au GaN vont surtout permettre à SPECTRA de détecté plus loin en passif ce qui donnera un avantage net au Rafale contre les autres appareils de 4e gen qui n’auront pas de tels antennes.
      .
      Je propose d’attendre de voir ce que sera un Rafale F4 ainsi qu’un SU-57 lorsqu’il seront en service, car rien n’est encore connu sur la prochaine version du Rafale et l’on ne sais même pas si tout les PEA pourront être terminé à temps (voir terminé point) pour être maturés, puis intégrés aux Rafale.

      1. Alors,
        il est clair que le brouillage qui reste une capacité ACTIVE n’a rien à voir avec la Surface Équivalente Radar ou SER, qui correspond seulement aux capacités furtives PASSIVE d’absorption, de détournement de la réflexion [par les plans inclinés de l’architecture de la plateforme: cellule + voilure] et de non réflexion [emports internes] des ondes radars.

      2. Sinon Nico St-Jean,
        je rejoins une partie de votre conclusion quand vous dites très sagement qu’il faut « attendre de voir ce que sera un Rafale F4 ainsi qu’un SU-57 lorsqu’il seront en service, car rien n’est encore connu sur la prochaine version du Rafale ».

        Il sera par contre difficile pour la France et l’Armée de l’Air de faire l’impasse sur ce prochain standard F4 du Rafale (cf les propos du CEMA Lanata), tout comme ça le sera pour Dassault sachant qu’en Inde, l’IAF se projette déjà sur ces nouvelles capacités en développement.

  5. Tout est toujours très compliqué avec l’Inde ! la seule constance c’est que la Russie se gave sur la bête en multipliant les coûts (porte-avion, sous-marin, Su-30 MKI..).
    S’il faut totalement reconstruire le PAK-FA (à un coût exorbitant) pour correspondre au cahier des charges indien, c’est mort !
    Il vaudrait carrément mieux pour l’Inde de racheter les plans du YF-23 de Northrop. 🙂
    En quoi le Mig-35, dernière version du Mig-29 dont la version K est une catastrophe selon l’aéronavale indienne, va changer la donne ?
    Sans compter que la Russie est un fournisseur régulier de la Chine, qui dit qu’elle ne fournie pas à cette dernière des informations sur les appareils vendus à l’Inde ?

    1. Bonjour monsieur Lagaffe,
      croyez-vous sincèrement que même en payant une somme astronomique, que l’Inde pourrait avoir accès aux plans du YF-23 ?

      Il semble bien que les USA ne laisseront jamais cette option aux indiens, même en rêve.

      1. Non bien sûr, c’était juste pour rire.
        Pour l’Inde, il n’y a pas de bonne solution, choisir le F-35 ou le Su-57 semble financièrement impossible.
        L’inde va avoir beaucoup de mal à poursuivre cette course aux armements avec la Chine.

      2. @ S.B-Seguin

        J’en profite pour vous remerciez de votre chaud compliment à mon endroit sur l’autre fil auquel je n’ai malheureusement pu donné suite faute de temps.
        .
        Je vous retourne le compliment car même pour quelqu’un de France, votre français se démarque, tout comme la façon avec laquelle vous l’exercez.
        .
        Je partage également votre avis sur le YF-23, les américains ne le donnerait jamais à l’Inde puisqu’il y à encore des technologies dans cette cellule que personne ne possèdent hors USA.

        1. Merci Nico St-Jean,
          observons cependant que vous êtes souvent plus concentré et appliqué que moi quand je « mange » des mots dans certains de mes commentaires mal relus ou trop rapidement publiés.

          Par ailleurs, au delà des aspects syntaxe/grammaire, on remarque que vous utilisez de plus en plus d’expressions françaises, probablement en partie acquises au fil des échanges sur ce site.
          Je reste persuadé que pour un canadien anglophone votre français doit positivement impressionner et être apprécié de vos compatriotes francophones.

    2. Le YF-23 ?! En quoi un prototype dont le dernier vol date de 1996 pourrait intéresser l’Inde ?

      1. @ FredericA

        Attention à ce que vous dites à propos du YF-23 😉 S’il aurait été choisi au lieu du F-22, le calendrier aurait probablement été le même et le F-23 aurait été mis en service proche de 2005 comme le Raptor. En passant le YF-23 à passé à un cheveux de battre le F-22 du fait que le Pentagone à décidé de prendre l’agilité/poussée vectorielle, plutôt que l’excellent rayon d’action qu’offrait le YF-23.
        .
        L’Inde en reverrait probablement puisqu’elle aurait une base plus avancée que le SU-57 à la source, qu’elle pourrait confectionné et perfectionné avec ses propres moyens.

      2. Pour trois raisons
        1) le F22 est fini et interdit d’export.
        2) Il était encore plus furtif et rapide que le F22 mais plus complexe et plus difficile à navalisé (et oui le F22 devait avoir une version navale…).
        3) Il y aurait beaucoup de travail sur ce prototype de quoi former les ingénieurs indiens.
        enfin ca n’arrivera jamais

      3. Tout le monde a pris au premier degré mon trait d’humour.. c’est clair, je suis pas prêt pour un one-man show !

        1. Allons Lagaffe,
          même involontairement votre trait d’humour renvoie à des questions qui méritent d’être posées et tout le monde ne connait pas forcément le YF-23.

        2. … A moins que votre public ne soit un peu « soupe au lait » 😉 Désolé d’avoir mal interprété votre remarque.

      4. Par certains côtés , notamment sa vitesse et apparemment sa SER , le YF-23 surpassait le YF-22 …

  6. 36 Rafales de plus c est donc bien mieux que 144 pseudo chasseurs russes de 5eme g selon l IAF.

    1. Pas 36 mais plus autour de 120 à 180.
      Ça dépend des autres programmes et de leur réussite ou non.

  7. La Russie comme souvent, cherche a ce que l’Inde finance ce programme et ce n’est pas juste le « prix » pour le transfert de technologie.
    Quoi que certains en diront, peu importe la publicité que la Russie fait avec cet avion, la réalité de ce programme, c’est qu’il va mal.Entre retards et surcoûts entre problèmes mécaniques et financiers, il n’a rien à envier a un programme comme le F-35, la seule différence étant que l’un doit accoucher de 2500 avions, l’autre on ne sait même pas si il dépassera le centaine.
    Ce PAK-FA qui est la réponse au F-22, bien plus qu’un concurrent du F-35, a du plomb dans l’aile.
    Pour l’Inde, je pense que ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne l’abandonne, les russes les prennent un peu pour une vache à lait dans leurs programmes d’armements et ils n’ont pas donnés grand chose en retour (les productions restants essentiellement en Russie) et ça commence par se ressentir.
    L’Inde a besoin de beaucoup d’argent et d’avions, elle ne peut pas se permettre de dépenser des milliards juste pour un développement et ou le prix unitaire et les délais, mais aussi comme on le voit la qualité et les spécificités de l’appareil ne sont pas aussi évidentes.Pour le rafale c’était pareil, ils n’avaient pas l’argent pour un tel projet, ils doivent diviser et abandonner l’achat du savoir au profit de l’achat d’avions.
    Je suis persuadé que pour les indiens, on serait très favorable à l’idée que le chasseur mono réacteur soit le F-35, faisant ainsi d’une pierre deux coup, celle d’un avion de 5e génération et du mono-réacteur.Les américains pourraient très bien faire en Inde ce qu’ils font en Italie, celle d’une ligne d’assemblage et d’un centre de maintenance afin de satisfaire la politique du « make in india ».
    .
    Pour la suite de l’avion russe, je ne vois pas un bel avenir.La Russie actuellement baisse son budget militaire et le pays privilégie encore et toujours les acquisitions faciles et rapides d’équipements que l’investissement dans des programmes nouveaux.Les russes ne l’abandonneront pas du jour au lendemain, il trainera longtemps.Sa mise au point va s’étirer en fonction des financements russes et Moscou va acquérir ne serait-ce qu’une « petite » flotte d’une cinquantaine d’appareils sur lesquels on collera une étiquette « exceptionnel » ou l’on alimentera le mystère avec une communication flatteuse, celle d’une supériorité écrasante ou un seul de ces avions peut défaire tout l’Otan, ou l’on dira que la Russie n’a pas besoin d’en avoir plus au vu de ses qualités etc…
    Cet avion qui devait venir par centaines, qui devait être un avion « standard », finira par être un avion rare, ou seul la Russie en possèdera en petite quantité.
    C’est un peu comme pour le char T-14, vous verrez que les russes n’en auront jamais 2300 comme prévus.
    La Russie reste un pays qui a une ambition qui dépasse ses moyens, elle s’accroche a vouloir dépasser les occidentaux, elle veut des symboles, elle sort une multitude de projets et de démonstrateurs, pleins de maquettes et pleins d’idées, mais au final, il n’y a pas grand chose qui entre dans une production intensive, on reste toujours à vendre et à acheter des équipements soviétiques qu’on remet à jour ou qu’on ressort des cartons en les faisant passer comme du neuf.

    1. « Nous devons garder à l’esprit que la future programmation militaire (2018-2025) ne sera pas un programme solide, mais normal, qui continuera à maintenir un haut niveau d’armement moderne dans l’armée et la marine, néanmoins le portefeuille d’ordres militaires de l’Etat sera réduit ».
      Propos de Rogozine vice premier ministre lors d’une rencontre avec le milieu militaire industriel russe le 18/10/2017
      Cette citation, traduite du russe, démontre clairement que la Russie va réduire ses acquisitions d’armements dans les années à venir et devrait retomber dit-il a un niveau jugé comme « normal » (histoire d’esquiver la réalité financière en faisant passer les autres années comme exceptionnelles).
      Mais qu’est-ce que la normalité dont il parle? Celle de la Russie d’avant 2010? Déjà les moyens de ces dernières années rendaient impossible à réaliser les projets visés, alors il n’y a pas grand chose a espéré pour une commande massive d’avions de 5e génération (je parie sur une dizaine d’avions, pas plus)

      1. le temps russe n’est pas le nôtre…leur système de production et leur philosophie font qu’une plateforme évolue très fortement depuis l’appareil original….regardez le SU-27 devenu Su-35…pas mal comme évolution….sinon pour avoir une idée de l’appareil et de son niveau de développement actuel voyez l’article suivant : https://redsamovar.com/2017/09/10/actu-premieres-photos-du-t-50-11/

        maintenant, je souris lorsque je lis les réactions et les analyses de certains ici, qui lorsqu’il s’agit de pointer l’inénarrable volatilité des indiens question négociations armement sur du matériel occidental, loue ces mêmes indiens pour leur perspicacité lorsqu’il s’agit d’abandonner le choix de matériel russe.

        Que cela nous plaise ou pas, le SU-57 sera dans les airs, et honnêtement, si les russes le font voler et développent certaines caractéristiques, ce n’est certainement pas pour impressionner la galerie…sur le F-35, j’ai cru lire le chiffre de 2300 produits ??? très optimiste pour un appareil qui ne peut même pas éviter un oiseau…..

        1. De visu pas très furtif (hors electronique s’entend) ton T-50-11
          D’abord les sorites des tuyères sont visibles y compris d’en bas, dont bonsoir les ir, et ne semble pas refroidies(ça reste à voir) et la silhouette générale n’inspire guère à la furtivité ( ou alors, loin, très loin d’un f35..)

          1. si si il vole, je vous ai mis un lien très bien documenté à ce sujet…il vole même super bien…et question ligne, je le trouve perso bcp plus réussi que le F-35, et si vous aviez un minimum d’objectivité vous éviteriez ce genre de comparaison. quant au combat proven, hum hum….on verra quand il pourra éviter un oiseau.

        2. l’histoire des dérivés ne va pas se reproduire de la meme manière qu’avant.
          Les avions russes ont toujours eu un cycle de vie plus court que les avions occident, généralement ils devaient etre remplacé 2x plus vite que les occidentaux. C’était voulu car en cas de guerre (avec l’ouest) les avions auraient eu une durée de vie de trois semaines et en situation de combat de 5 minutes. il fallait donc mieux avec des avions pas cher que des avions conçu pour durer.
          C’est ce qui permettait aux russes d’avoir autant de versions, aujourd’hui l’électronique embarqué coute si chers (30% de l’avion en occident, voir plus en Russie) qu’il n’est plus question de le perdre. La doctrine russe s’en fortement rapproché de l’occidental (à noter que les militaires la refuse d’ou les faibles commandes).
          le F35 meme pas capable d’éviter un oiseau ou un S200. Je trouve ca curieux que les Syriens « devinent » l’incident au meme moment …

          1. non pas les syriens de Damas, ceux qu’Israël soutient sur le Golan….les gentils de la franchise Al Qaeda…

          2. La durée de vie moyenne des avions de combat, en temps de guerre, a toujours été réduite. Quelques semaines seulement pendant la Seconde Guerre mondiale. Entre les impacts de la DCA, l’action de la chasse, les atterrissages maladroits, les bombardements d’aérodromes, les erreurs de navigation (courantes, et fatales, pendant la Guerre du Pacifique), la médiocrité du matériel de grande série, le taux de perte était élevé. Plus récemment, les exemples de 1967 (destructions au sol), de la Guerre du Vietnam (action de la DCA) et de 1973, montrent qu’en l’absence d’une supériorité technologique absolue, les pertes sont élevées.

          3. @wagdoox

            Oui enfin , en bref le Mig 21 a eu une très longue carrière qui continue depuis 1960 ( bientôt 60 ans et presque 14.000 exemplaires produits ) et le SU-27 ( 1985 soient 32 ans ) est toujours en service décliné en autant de versions améliorées comme les SU-30 et sa version embarquée SU-33 ou en versions SU-35 ou SU-34 …
            Sans compter le démonstrateur SU-37 qui a donné le SU-35 …

            Nous verrons bien ce que donnera le Sukhoi PAK FA T-50 ou SU-57 …
            Je me demande si les russes ne vont pas en proposer bientôt une significative amélioration notamment au niveau des tuyères …?

          4. @Scope
            on est d’accord ils ont eu une longue carrière en tant que modèle mais leur cellule ont un potentiel plus court. Après on peut faire voler un mig21 3 heure par mois et le garder pendant des siècles 😉
            Pour le SU57, il est pas fini et encore moins mature, les réacteurs ont déjà une nouvelle couverture, regardez les derrières images ils ne sont plus nus. Les russes ont déjà travaillé sur des tuyères type F22 (j’ai perdu le nom), ils l’ont meme testé. Ca ne sera pas intégré avant d’avoir le nouveau réacteur car elle crée une perte de puissance. et encore pas sur tant le SU57 est peu optimisé pour réduire la SER arrière. C’est surement plus pertinent sur la version indienne. Personnellement je suis certain que le SU57 comme le F35 finiront par surpasser le rafale au moins en SEAD et BVR mais avant ou après que le FCAS et ou le successeur ?

          5. @wagdoox

            Hou , vous savez , le Rafale est une sacrée libellule …

            En combat aérien rapproché , je présume qu’ il serait redoutable dès maintenant …

            Les nouvelles améliorations pourraient très facilement en faire l’ un des tous meilleurs y compris face à un F-22 remis à jour …

            Je rêve d’ un Rafale équipé de la poussée vectorielle , de soutes à armement et agrandi façon Super-Hornet …

            En fait , d’ un Mirage 4000 amélioré …

            Saviez-vous que Patrick Experton a volé sur F-15 vers 1976 me semble t-il et que selon toutes probabilités , cette « évaluation » a servi à Dassault pour se lancer dans le prototype Super-Mirage 4000 ?
            Du coup , cela jette un tout nouvel éclairage sur le biréacteur français de supériorité aérienne …
            Pas étonnant alors que ce dernier fut jugé supérieur au F-15 lors de sa campagne d’ essais ; Jean-Marie Saget , le pilote d’ essais du Mirage 4000 et Patrick Experton ont dû en « causer » …

            « A graduate of the French Air Force Academy Class of 1962, Patrick Experton was first assigned to the EC Roussillon flying Mirage IIIE aircraft then to the EC Alsace in Dijon, also flying Mirage III. He then was transferred to the CEV (Centre D’essais en Vol) in Istres, and then to the USAF Test Pilot School out of Edwards AFB, California in the mid-1970s, becoming the first French pilot to fly the F-15A Eagle. At the time, the Giscard d’Estaing administration was considering an order for two wings of F-15s; the order however never materialized and instead lead to the development of the Mirage 4000. »

            Très grossièrement traduit , cela donne :

            « Diplômé/breveté de l’ École de l’ Air de l’ Armée de l’ Air française promotion 1962 , Patrick Experton fut d’ abord affecté à l’ Escadron de Chasse « Roussillon » évoluant sur Mirage III E puis à l’ Escadron de Chasse « Alsace » basé à Dijon , également sur Mirage III .
            Il fut ensuite transféré au CEV ( Centre d’ Essais en Vol ) sur la base d’ Istres et de là il rejoignit , au milieu des années 70 , l’ École des Pilotes d’ Essais de l’ US Air Force stationnée en dehors de la base Edwards AFB ( Air Force Base ) , située en Californie , devenant ainsi le premier pilote français à voler sur F-15 A Eagle .
            À cette époque , le gouvernement du Président Valéry Giscard d’ Estaing envisageait de le commander et de doter deux escadrons de F-15 ; quoi qu’ il en soit cette commande ne se concrétisa jamais et conduisit à la place au développement du projet Mirage 4000. »

            Mais … y a un truc bizarre qui m’ interpelle … 🙁
            L’ Escadron Roussillon n’ évoluait-il pas plutôt sur Jaguar ?
            Bon , le Jaguar n’ arrive en unités qu’ en 1973 mais alors ? Quid des Mirage III E dans l’ Escadron Roussillon ?
            Quelqu’ un sait ça ?

    2. « Entre retards et surcoûts entre problèmes mécaniques et financiers, il n’a rien à envier a un programme comme le F-35 » !!!!!

      sérieux on parle bien du F-35, 400 milliards de dollars pour 2 457 avions. 1 500 milliards 55 ans d’exploitation! un avion qui s’appelle Lightning et qui ne peut pas s’approcher d’au moins 35 km d’un orage, un logiciel digne de Windows Vista et la liste des problèmes peut remplir un livre de 100 pages

      1. un avion qui s’appelle Lightning et qui ne peut pas s’approcher d’au moins 35 km d’un orage,
        LOL !

        1. ca comprend car l’avion est en parti fait de polymère, du plastique pour aller vite, ca permet d’aborder les ondes et d’alléger la structure en contre parti l’avion n’est plus une cage de faraday.

    3. Il me semble qu’ils veulent un mono pour avoir un avion de second coût pour des missions de secondes importances.
      Or, le F35 furtif mono associe deux inconvénients plutôt que 2 avantages: inconvénients du coût tout en étant monoréacteur.

      1. nexterience
        Le problème que rencontre l’Inde actuellement c’est celui d’un modèle d’armée de l’air qui ne peut plus être renouvelé.Si hier, un avion, c’était juste un truc volant pas trop cher, il est aujourd’hui un engin complexe et coûteux.Vous n’achetez plus des avions à la pelle comme il y a 40 ou 50 ans, vous ne remplacez pas un mig-21 par un rafale ou un f-16 (pour rester en mono-réacteur).
        L’Inde doit comprendre ce que tout le reste du monde comprend dans ses renouvellements, celles ou il est nécessaire de voir plus petit par rapport a ce qu’on avait dans le passé, car on ne peut plus prendre aujourd’hui un avion comme un simple chiffre.
        Ce qu’on pensait être hier une exception occidentale, on le constate désormais partout, il est impossible de tenir les volumes par rapport aux anciens matériels.Nous étions juste en avance dans la modernisation par rapport aux autres, mais on le voit en Russie, en Chine et partout ailleurs, les forces aériennes fondent au profit de nouveaux avions, qui sont des bijoux de technologie.Il n’y a que de très rares exceptions (dans le golfe par exemple) ou l’on voit une capacité à maintenir et même à augmenter les volumes.
        L’Inde est dans cette situation, celle de la nécessité de devoir concevoir un nouveau modèle d’armée de l’air plus réduit, concentré sur des avions devant lui donner une supériorité technologique et non numérique.L’Inde pourrait très bien revoir son modèle plutôt que de chercher à « répondre » au voisin chinois dans le but d’équilibrer une balance de force.C’est dans cet esprit de transformation de modèle que j’imagine l’Inde abandonner son avion low cost devant faire du chiffre ainsi que l’avion de 5e gen russe, au profit d’une force qui s’articulerait autour de 3 avions, le Su-30, le rafale et le F-35 pour avoir la furtivité recherchée et permettant à l’Inde d’avoir cette avance technologique.Je sais bien que c’est peu probable, je sais que l’Inde va préférer s’enfoncer à vouloir obtenir des bases industriels et faire du local, préférant acquérir un avion qui ne vaut pas grand chose a 300 exemplaires plutôt que d’en acheter 100 qui sont vraiment bons.L’Inde n’a pas non plus un budget de folie et je pense que l’urgence de renouvellement de ses avions fait que soit la Russie concède a réduire de beaucoup la facture de cet avion de 5e gen, soit l’Inde abandonne car les 7 milliards, c’est juste trop pour ce pays, c’est 7 milliards mais sans appareils…

        1. Commentaire au combien pertinent !
          Mais ils ont aussi besoin de produire localement sans quoi ils sont mort et ils l’ont bien compris d’ou le tejas. Tejas qui est d’ailleurs plus là contre le Pakistan que contre la Chine. le F35 ne sera pas produit en Inde avant 50 ans. Enfin cette politique d’acheter plein d’avions partout c’est aussi s’acheter des alliances.
          Bref d’un point de vu strictement militaire vous avez raison, d’un point de vu financier en grande partie également mais d’un point de vu géostratégique et industriel non.

          1. Cette politique de faire semblant que l’on vas acheter des avions partout permet de récupérer gratuitement de la techno en demandant aux constructeurs de dévoiler une partie de leurs liasses de plans .

    4. Alors le F35 je vous arrête tout de suite, les US ne vendront pas le F35 sauf si l’Inde achète le F16V avec production en Inde mais sans un transfère des technologies les plus avancées sur cet avion.
      Ensuite donner en exemple l’Italie pour le make in India c’est juste un non sense, l’Italie est furieuse, elle s’est fait avoir au profit du RU.
      Quant au SU57, c’est un avion qui un an plus jeune que le F35 qui n’est toujours pas en service « actif », c’est le premier furtif Russe alors que les US et LM avaient déjà créer le F22, donc la comparaison s’arrête là. Enfin le SU57 s’appuiera fortement sur un système de guerre électronique pour réduire sa SER, en 2025 le rafale fera mieux et pour moins mais en 2035, la situation sera probablement inverse. les indiens sont entrain de négocier d’améliorer le SU57 et pour moins cher, ils veulent aussi une plus grande part dans le développement de l’avion, ils payent beaucoup mais leurs ingénieurs ont très peu à faire sur l’avion, sans compter le cout des modification FGFA.
      Bref le SU57 est dans une mauvaise posture, c’est pas le première fois mais ca veut pas dire qu’il est mort, les indiens ont déjà investis 400 millions de dollars dans le projet, ils vont pas les perdre comme ca.

      1. Wagdoox
        Le F-35 est un avion en service actif, il faut se mettre à jour, il n’y a qu’une seule version qui reste encore en test.Sinon vous avez des F-35 qui sont déployés de plus en plus, si avant on ne voyait presque nulle part cet avion, désormais il est dans tous les exercices, dans tous les meetings, il est au Japon, en Europe.C’est bien beau de lire et relire les anciens articles qui disent ceci ou cela, mais il est tout aussi bien de comprendre que les choses évoluent.
        Il y a déjà plus de F-35 en service qu’il n’y a de rafale, je sais que certains veulent faire durer l’idée du F-35 qui ne viendra jamais, l’idée qu’il y a juste quelques avions d’essais avec pleins de problèmes, mais du chemin a été fait, s’il reste des choses à corriger ou à améliorer, cet avion est là, il est en service, il est opérationnel et ce n’est pas par ce qu’il n’est pas en train de bombarder la Syrie ou l’Afghanistan que ça fait de lui un avion non opérationnel, car chez nous aussi, avant l’intervention en Libye, notre rafale était vu comme un avion trop coûteux pour être utilisé ou vendu, un avion du 14 juillet, alors qu’il était bien opérationnel avant cette intervention.
        Le F-35 n’est qu’un petit pourcentage de l’aviation américaine, il reste toujours plus coûteux d’utiliser un avion nouveau dont on prend ses marques que d’utiliser les avions qu’on connait parfaitement.Et pour bombarder Daesh, le F-35 n’est pas fondamentalement nécessaire, surtout si derrière il peut fournir aux russes des « traces » (un avion furtif a juste une signature radar réduite, il n’est pas invisible) pour le détecter et donc s’y adapter.Les américains gardent donc secret des informations utiles a un potentiel adversaire, gardant l’esprit du doute et de la surprise chez ce dernier.
        .
        Vous dîtes que l’avion russe a un an de moins que le F-35, mais il a bien au moins 7 ans de retard pour la première livraison et ne pensez pas que pour les russes, les premiers avions seront au point au moment de la livraison, leur commande de 12 avions c’est juste pour qu’il y ait un minimum d’activité industriel.
        Les chinois ont eux non plus pas réalisés d’avions furtifs auparavant, pourtant ils viennent de mettre en service le leur, cette excuse ne marche pas.
        Il y a une différence entre créer et développer une nouvelle technologie qui créer une avance pour un pays et celle ou ce savoir est connu et dont on sait comment procéder une fois cette technologie présente.Si concevoir la roue a pris du temps, une fois découverte, ça devient simple pour les autres de recopier l’idée.
        Le problème avec les avions russes et chinois de 5e génération, c’est que nous ne connaissons pas vraiment leur nature furtive et on se demande s’ils ne font pas cela juste pour l’image, celle d’être à la « hauteur » de l’amérique mais avec des avions dont la furtivité serait 10 fois moins importantes.Créer des formes furtives est une chose, parvenir a l’excellence, une autre.
        Ce qui a été problématique pour le F-35, n’est pas sa furtivité, la forme et le revêtement de l’appareil ont été très vite réalisés par les acquis.La complexité vient des systèmes qui y sont intégrés et c’est là, la force du F-35, ce n’est pas juste un avion aux formes furtives qui largue des bombes, ils inventent un nouveau modèle de la domination aérienne et tout l’enjeu du F-35 est là.
        .
        Vous dîtes que les indiens ne lâcheront pas le programme russe, car ils y ont investis 400 millions.Mais sincèrement il y a un fossé entre perdre 400 millions (qui sont déjà perdus) et celui de devoir dépenser 7 milliards pour un programme qui pourrait très bien demander encore plus et dont on ne sait pas ce qu’il accouchera.

        1. @ Polymères

          Je souscris à votre commentaire, Polymère.
          .
          J’ajoute cependant que les F-35A et B ne sont pas vraiment « pleinement opérationnel » du moins pas tant qu’ils n’auront pas obtenu leurs FOC. Pour le moment, les F-35B sous block 2B en Corée et au Japon ne peuvent que faire du bombardement avec quelques types de bombes uniquement. Les F-35A sous Block 3i peuvent commencer à se défendre en Air Air mais cela reste très léger comparativement au Block 3F. Un peu comme le Rafale F1 effectivement, qui lui ne pouvait que se défendre en Air Air et faisait des ronds en Afghanistan.

          1. Merci de rappeler qu’il n’est toujours pas mature si en plus vous pouviez accepter qu’il devra également repasser en usinage parce qu’il est pas fini… (comme le F1 qui était là en urgence).

        2. arrêtez votre délire, il fait de la figuration pour l’instant quand aux nombres merci l’USAF est plus grande que l’AdA grande nouvelle !
          Le rafale a mis 7 ans avant d’être mature et fiable, le F35 n’est même pas fini !
          Les F35 actuellement en service devront repasser en usinage, il n’est autorisé qu’à des opérations de très bases intensités.

      2. « Quant au SU57, c’est un avion qui un an plus jeune que le F35 qui n’est toujours pas en service « actif », c’est le premier furtif Russe alors que les US et LM avaient déjà créer le F22, donc la comparaison s’arrête là ». – N’oublions pas le B2, le F-117, le RQ-170 et de nombreux prototypes « furtifs »… Les Américains ont une sacrée longueur d’avance.

    5. « Je suis persuadé que pour les indiens, on serait très favorable à l’idée que le chasseur mono réacteur soit le F-35 »
      Mouarf !!! Je me suis arrêté la…

      1. en réalité le F35 indien est conditionné à l’achat du F16 donc les indiens sont intéressés mais produit chez eux.

  8. Tout est dit, l’Inde a des problèmes, des solutions, à elle de choisir car gouverner c’est choisir !
    Mais bon, « si j’étais eu », j’attendrais le 1er avion de série pour juger le Su57 car si les Russes semblent avoir sous estimé les difficultés à développer cet avion, je « pense » qu’ils mettront le paquet pour le développer car leur ai nécessaire pour évoluer à égalité avec les USA ou la Chine.
    Il est vrais que les signaux envoyés par la Russie concernant le Su57 ne sont pas très bon.

  9. Il faut surtout ne pas se fier aux commentaires fournis par les médias indiens et les channels Youtube qui racontent n’importe quoi pour brouiller les cartes….
    En attendant l’Inde, qui n’est pas si riche qu’on aime à le croire et dont l’industrie peine à mettre au point un avion plus moderne que le Mirage III et un réacteur qui pousse, demande partout des transferts technologique que seule la France accepte de fournir !
    L’implantation ( très discrète ) d’une Usine Dassault, conjointement avec une grosse participation de Thales et Safran là bas en tout cas est en bonne voie, ce qui laisse penser que ce n’est pas seulement 36 avions supplémentaires qui sont dans les tuyaux………

    1. @Clavier
      L’implantation ( très discrète ) d’une Usine Dassault …
      Ah bon, vous trouvez ? Florence Parly va en Inde incessamment pour poser la première pierre de cette usine commune à Dassault et Reliance …
      Et effectivement, ce n’est pas QUE 36 appareils supplémentaires qui sont dans les tuyaux. Il y a des négociations aussi en cours pour 57 à 70 Rafale M pour l’Indian Navy…

    2. C’est pas tant que les médias indiens racontent d’importe quoi, c’est que le gouvernement et l’administration indienne sont tout le temps entrain de débattre et il y a gens très opposés certains qui défendent la production indienne, d’autre l’alliance avec la Russie, d’autre les US, d’autre notamment l’IAF qui défende Dassault. Il faut pas oublier que c’est un pays très divers (pour ceux qui aime ça) avec plusieurs centaines de langues et une grosse centaine considérées comme importantes. Ils ne se comprennent pas tous entre eux …

  10. « doté d’un plus grand rayon d’action  »
    .
    Ferry range: (révélant efficience de l’appareil chargé)
    poids à vide: (coût d’usage)
    Su-35 4500km (2tanks) /18.5t
    T-50: 3500km / 18.5t
    F-22: 3200Km (2tanks) / 20t
    F/A18: 3300Km / 10.5t
    F-16 : 4200km / 8.5t
    Rafale: 3700Km (3tanks) / 10t
    .
    On peut se demander si un Rafale F4 avec réservoirs conformes ne correspondrait pas au besoin.

    1. Parce que Rafale et Su-57 n’ont pas les mêmes missions Le Su-57 doit être le « Roi des airs » (un peu comme le F-22). Dans ce rôle, il doit remplacer près de 230 MiG 30 MKI.

      Le Rafale est a sa place dans un avion de combat omnirôle.

      1. alors là …
        Il n’est pas du tout question de remplacer les SU, je repère les SUKHOI 30MKI.
        Ces dernières doivent ne sont meme pas tout livrés 270+ et il est déjà question du mise à jour avec sous le nom de Super Sukoi, il est d’ailleurs question de mettre de l’électronique française et israélienne dessus (avec accords). Le SU57 remplacera les SU30mki a partir de 2030.
        Ensuite l’IAF évalue le rafale comme étant meilleur que le SU30MKI donc le roi du ciel c’est qui ? le jour ou le SU30 aura un AESA, un missile très longue porté (contre des avions rapide et manouvrant et pas un awacs), il pourra devenir le « roi du ciel » c’est d’ailleurs en partie le concept de super Sukhoi.

        1. L’israélien Elbit est déjà depuis longtemps embarqué sur les Su-30 MKI avec son afficheur tête haute (HUD) Su 967 fabriqué sous licence par HAL.

          1. Oui et nous restons dans le domaine des écran tête haute, il s’agit VEH3000 de Sextant Avionique depuis passé à Thales.
            Et n’oublions pas le pod Damocles sur les Su-30 MKI MKA et MKM.

            Tout ça pour dire que l’électronique israélienne et française sur Su-30 n’est pas en attente d’un accord, sachant que c’est une réalité depuis plusieurs années.

        2. « alors là … Il n’est pas du tout question de remplacer les … SUKHOI 30MKI.  » … « Le SU57 remplacera les SU30mki a partir de 2030. »

          Bon, bin… Nous sommes donc d’accord finalement 🙂

          Pour ce qui est du « Roi du ciel », je n’ai fait aucune comparaison. J’ai juste indiqué le ROLE que l’IAF souhaite voir tenu par ses Sukhoi 30. Ceci dit vous avez raison dans le fait que le Rafale vient un peu bousculer les périmètres dévolus à chaque type d’appareils :

          – Supériorité aérienne : Su 30 MKI
          – Bombardement classique et nucléaire : Jaguar
          – Chasseur léger : Tejas, MiG 21 et Mirage 2000 (plus haut de gamme)
          – Chasseur embarqué : MiG 29

          Dans les faits, les différentes versions du Rafale peuvent (grosso modo) assumer l’intégralité des rôles.

          1. Je me suis mal fait comprendre le SU57 remplacera de fait les premiers SU30MKI mais c’est pas la vocation. Le SU57 sera plus un avion « commando » pour passer les lignes ennemis qu’un avion de première ligne pour détruite les avions adverses. SU30 et 57 coexisteront pendant plus de 20 ans. de la meme manière que les F35 ne remplacent pas les F18SH.
            Les indiens vendent à leur population le rafale comme un avion air sol sans quoi les gens demanderont à comme serve le SU30MKI. Mais aussi parce que le mirage 2000 s’est fait connaitre dans un role de bombardement, en fait c’était surtout le seul à l’époque capable d’aller aussi haut, une nécessité sur le terrain en haute montagne.
            ils parlent du rafale pour le nucléaire pour justifier du cout du contrat. tout ca c’est de la com.

            En réalité le rafale servira de penetrateur nucléaire ou conventionnel de premier rang, puis de chasseur « archer » avec le météor de premier rang, puis de chasseur normal juste derrière le SU30mki qui sera le camion à missile et le rafale le mini awacs. S’il resterait des ennemis le rafale ira au contact. Les indiens comprennent très bien les avantages de la polyvalence c’est moins le cas de la presse généraliste locale, déjà qu’ils ont du mal à comprendre que le contrat rafale ne porte pas que sur les avions, certains ont meme parlé d’un rafale à 220 millions de dollar… (soit le contrat divisé par le nombre de rafale).

        1. Non ScopeWizard,
          devant « 30 MKI » mettez « Su- » pour Sukhoi et vous comprendrez de quel appareil de l’IAF monsieur FédéricA veut parler.

          1. Vous êtes sûr que si je fais ça , je vais comprendre ? Vu mes capacités cognitives , j’ ai comme un doute …

          2. Sans faire allusion à vos capacités cognitives,
            c’est effectivement vous qui évoquez des MiG-31 en Inde, ScopeWizard.

            Le MiG-31 ne fut exporté qu’en Chine et au Kazakhstan au début des années 90.

          3. @S.B-Seguin

            Bien évidemment !

            Il était question de Mig 30 ; j’ ai donc marqué ma stupéfaction et proposé plutôt le Mig 31 , ce qui restait logique …

            Maintenant , il est vrai que je n’ ai pas fait le rapprochement avec la Force Aérienne de l’ Inde qui n’ a jamais reçu de Mig 31 mais des Sukhoi SU-30 …

            Donc , il était superflu de faire montre de condescendance à mon égard et au passage de me prendre pour un moitié-demeuré ( ou complet ) d’ autant plus que je ne suis pas l’ auteur de la coquille de départ …

            Et d’ autant plus que cela ne vous ressemble guère …

            Je sais bien que l’ Hiver approche et qu’ il convient de se tenir prêts à en affronter les rigueurs éventuelles mais qu’ avez-vous donc pris comme fortifiant ?

            La prochaine fois , vous pourrez écrire toutes les sottises qui vous passeront par la cabeza , je n’ interviendrai plus , vous aurez tout champ libre pour écrire autant de conneries qu’ il vous plaira , na et re-NA !

            Voilà , vous avez gagné , maintenant je boude … c’ est malin , tiens …

            Bon , c’ est pas tout ça … qu’ est-ce qu’ il y a ce soir à la télé ? 😉

  11. Forcément, comme souvent sur un marché concurrentiel, le malheur des uns peut ‘éventuellement’ faire le bonheur des autres.
    .
    Du coup …,
    « Dans le même temps, la ministre des armées Florence Parly se rend en Inde, où on parle d’avancées portant potentiellement sur, très concrètement, 93 Rafale (36 supplémentaires pour l’Indian Air Force, le reste pour l’aéronavale). A suivre cette semaine. »
    http://www.paxaquitania.fr/2017/10/douze-rafale-de-plus-pour-legypte-cette.html

    1. À fralipolipi
      Bonsoir, comme vous dites attendons le retour de mme là ministre… parce que si cette dernière est sur la ligne de notre président , ce n’est pas pour d’assault qu’elle se rend en Inde, mais pour le futur avion de combat franco/allemand…. Probablement à la recherche d’investisseurs??? En mieux et place des russes???
      Mais elle peut faire d’une pierre deux coups, et revenir avec une intention de commande pour des rafale???

      1. Encore faudrait-il ne pas perdre de vue qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura pas d’avion de combat franco-allemand car si un projet binational doit voir le jour autour du NGWS allemand il sera plutôt germano-français sous direction allemande DASA/Airbus Defence & Space (entendons Airbus Deutschland par Airbus DS).

        Et comment Parly irait en Inde pour établir un contrat sur un programme dont la France ne fait à ce jour pas partie et qui le cas échéant dépendra de l’autorité de Berlin 1er financement au niveau des négociations commerciales?

        Et en Égypte Parly était aussi partie vendre le NGWS allemand?

        Arrêtons de nous « enflammer » sur un projet qui à l’échelle de la France n’a reçu que des accords de principe oraux sans le moindre contrat établi et encore confirmé ou financé.
        Si ce doit se faire ça ne sera pas financé avant la prochaine LPM de 2019.
        Côté français, il n’y aura donc pas le moindre euro sur ce NGWS avant l’année fiscale de 2020. Alors n’allons pas dire que nous vendons déjà un projet qui n’existe même pas sur le papier.

        Il serait même bien plus réaliste de dire que Parly va éventuellement promouvoir une entrée des industriels français dans le programme indien ACMA de biréacteurs moyen de 5e génération. Mais cette option reste également incertaine, sachant qu’il sera surtout question de Dassault, Safran, Thales et de … Naval Group pour un nouvel appel d’offre sur 6 sous-marins d’attaque classiques.

        Nous sommes donc à « 100 lieues » du NGWS.

      2. Pour l’instant il n’y a pas d’avion de combat franco – allemand mais des discussion inter gouvernementales entre les deux jusqu’à 2018. rien est réglé entre allemands et français donc pas la peine d’aller compliquer les choses en Inde. Non c’est bien le rafale dont il est question d’ailleurs les arguments contre le SU57 sont sorties il y a un moment mais prennent du poids que maintenant à une semaine de l’arrivée des français comme par magie …

    2. À frali…
      Et pour ce qui est de la commande supplémentaire des pharaons, je me demande bien qui va leur offrir ces nouveaux rafale???

        1. @ FredericA
          .
          « C’est effectivement là ou ça coince : … »
          .
          Cela pourrait se « décoincer  » . En effet les observatoires économiques anticipent un fort taux de croissance du PIB égyptien ( >6% / an ) pour les années à venir.

      1. L’egypte a été le premier client du mirage 2000 et du rafale sans qu’il y ait jamais de probleme, c’est le prêt que l’Egypte demande à la France. Comme quand vous achetez votre voiture (neuf) la marque vous fait prêt.

        1. Pour ce qui est de l’Egypte et du Rafale : Petite info que je viens juste d’avoir : Ce n’est pas seulement la levée d’option de 12 appareils que l’Egypte négocie…
          Elle veut en fait 24 appareils supplémentaires ! 🙂
          Pour ce qui est du paiement : Pas trop d’inquiétudes à avoir… L’Egypte a désormais les moyens de payer les factures … Elle pourra notamment compter à partir de la fin de cette année sur la production de gaz en Méditerranée. En 2015, l’énergéticien italien ENI a découvert pour le compte de l’Egypte un énorme gisement offshore de gaz naturel dans ses eaux territoriales au large de Port Saïd (gisement Zohr). De quoi satisfaire la demande intérieure pendant plusieurs décennies, de renouer avec l’exportation et donc de bénéficier de nouvelles rentrées de devises…
          Ainsi, l’Egypte devrait compter sur une croissance de 6% par an dès cette année ! … 😉

  12. Concernant le PakFA Su57, et son manque de furtivité,
    je ne comprends pas bien pourquoi la Russie n’a pas tenté d’équiper ce très grand avion de larges soutes à munitions … comme l’ont fait les Chinois pour le J20.
    Ca n’est sans doute pas là l’essentiel du problème de manque de furtivité, mais c’est déjà un sujet important … et sur un appareil de cette taille, la place ne devrait pourtant pas manquer pour cela (?)
    .
    Après concernant la comparaison de la furtivité du Su57 à celle du F35, ce n’est sans doute pas tant le F35 lui-même qui est considéré par l’Inde, mais son cousin éloigné chinois – le J31 – qui lui ressemble tant, … à 1 réacteur près.
    Certes, j’imagine aisément que les Chinois ne se sont pas attardés à équiper leur J31 d’un complexe système de refroidissement de la carlingue via le carburant, à l’instar de ce qu’a développé l’ingénierie américaine, mais il ne faut pas oublier que le programme F35 a fait l’objet d’un espionnage copieux de la part de la Chine depuis début 2000 (avec encore il y a peu, des révélations sur de nouvelles fuites d’infos pas plus tard que la semaine dernière).
    http://ir-ia.com/news/australias-military-information-hacked-f-35-data-stolen/
    .
    Donc les caractéristiques du F35 doivent désormais constituer un ‘benchmarking’ quasi naturel pour l’Inde en ce qui concerne les capacités chinoises actuelles ou futures en terme de furtivité.
    .
    Pour finir, quand on sait que la Chine va recevoir des Su35 de dernière génération, avec ses tous derniers moteurs, lequel aura forcément bien des choses communes avec le Su57 … on peut facilement imaginer qu’il sera plus facile pour l’adversaire chinois de savoir comment fonctionnera un Su57 indien (et comment l’intercepter), que de savoir comment fonctionnera … un Rafale !

    1. pas vraiment car le dernier moteur prévu pour le SU-57 est l‘Izdeliye 30 (Izd.30) et non pas l’izdeliye 117S ou AL-41F1S qui équipe le SU-35. Concernant la furtivité, non là faut pas déconner, j’aime bien le Rafale mais de là à affirmer qu’il est plus furtif que le SU-57…..bref, comme toujours on sous estime les russes et on glorifie les indiens…ouep, entre des enfilades de Hotline indiennes pour nos fournisseurs d’accès et les chaines de montage de Sukhoi, je pense qu’il n’y a pas photo.

      1. et pourtant c’est l’IAF qui le dit !
        il faut bien comprendre que rafale, F35 et SU57 cumule furtivité active et passive.
        Or le systeme de actif du SU57 est loin d’être au point, le programme est pas mature tout simplement. les indiens ne font pas la différence entre un avion clé en main et un programme vu qu’ils ne savent pas ce que c’est. Le tejas ne compte c’est un avion d’arrière garde.

    2. « le programme F35 a fait l’objet d’un espionnage copieux de la part de la Chine depuis début 2000 »

      … Il y a près de 17 ans, donc. A l’époque, le Rafale n’était pas encore au standard F1 (entré en service en 2004).

      Pour ce qui est des fuites australiennes, on parle ici d’un client final et non du bureau d’étude de Lockheed Martin. Aussi, je doute fort que les secrets de fabrication soient détaillés dans le manuel d’entretien 🙂 LOL !

    3. le SU57 a des soutes ! elles sont juste l’une dernière l’autre plutôt qu’en tandem… Ca permet de s’espacer les réacteurs et il y en a d’autre dans les ailes pour les missiles.

      Le J31 n’est pas en service en Chine et parait etre réservé à l’export pour l’instant (mirage F1 on connait la suite).

  13. 7 milliards de $ de rallonge? Sukhoï s’est donc mis au même diapason que Lockheed-Martin. C’est réconfortant. Sauf pour les Indiens .

  14. En tout cas, c’est un très bel avion. Il me fait penser au YF23 avec ces lignes élancées.

    1. Indiscutablement …

      Dans son genre , le furtif de supériorité aérienne , c’ est vraiment un très bel avion , peut-être même le plus beau à ce jour …

  15. C’est pas une rallonge, le programme coute 10 milliards, la moitié ca fait 5 milliards. Mais le SU57 hérite aussi de technologies ancienne qui sont pas dans le contrat de développement que la Russie facture également. Apparemment pour 2 milliards.
    Meme si le programme augmentait de 10 à 14 milliards on reste très loin des 50 milliards de R&D du F35 (sauf à considérer qu’il s’agit de 3 avions distinct).

    1. @ wagdoox
      .
      « Meme si le programme augmentait de 10 à 14 milliards on reste très loin des 50 milliards de R&D du F35 (sauf à considérer qu’il s’agit de 3 avions distinct). »
      .
      3 versions, rien que ça 😉
      .
      Disons que la R&D russe comme leurs appareils, ne coûtent pas autant que les nôtres au salaire de misère que font leurs ingénieurs en comparaison avec nos salaires en Occident.

      1. Nico vous savez très bien ce que je veux dire, le F35 en tant que programme unique est un échec tant que les versions sont éloignés les une des autres, à tel point qu’il a été proposé de les appeler F34,35,36… le niveau de communalités entre rafale BCM est bien très au dessus de celui des versions du F35.

        Sur ce deuxième paragraphe je suis pleinement d’accord avec vous. en calculant bêtement avec la différence PPA ca donnerait un budget d’environ 18 milliards d’euro en France.

        A noter que le SU57 commence avec la cellule les systèmes sont pris sur le SU35 et seront mis à jour avec le temps, le F35 aussi mais sans systèmes externes d’ou le manque de fiabilité, le rafale (et le gripen) a fait l’inverse les systèmes sont là mais c’est la cellule qui s’agit maintenant de changer (fait pour le G). On va voir quel modèle de R&D fonctionne le mieux.

  16. L’information n’est pas vraiment nouvelle. L’Inde avait déjà tiré la sonnette d’alarme il y a quelques mois sur les capacités du pak-fa (surtout en ce qui concerne la furtivité) .

    RT a comme d’habitude porté la machine aux nues : le pak-fa allait enterrer le F-22, d’après un spécialiste illustrement inconnu. Tout ca en dit long sur la qualité des informations venant de Poutineland.

  17. Je vois mal les Indiens abandonner les Russes. LEs liens sont plus forts entre les Russe et les Indiens qu’entre les Russes et Chinois: au moins, les Indiens payent quand les chinois volent sans vergogne. Et quand il y a eu conflit entre les Indiens et les Chinois, à l’initiative de ces derniers, les Russes ont immédiatement coupés les ponts avec la Chine. La brouille n’est encore que partiellement réglée des décennies plus tard.
    .
    De plus, le Pak permet un bon technologique significatifs, mais sur les bases du Su27/30 que les Indiens connaissent, tant en bien qu’en mal. Et le fait que cet avion connaissent des problèmes vient aussi du fait que les approvisionnements en pièces est difficiles (tourne son regard vers Airbus Helicoptères…).
    .
    Les Indiens veulent des assurances sur les performances du moteur final du S57. J’ai lu un article sur le site red samovar (par ailleurs excellent) que ce moteur restait un mystère… depuis peut-être trop longtemps et ce coup de gueule ne manque pas d’arrières pensées politiques.
    .
    De toutes manières, le Su57 reste une extrapolation du Su27 avec une cellule réduite et remaniées mais la formule presque canard/quasi delta et empennage et bien connue de Sukhoï.
    Les moteurs à poussée vectorielle ne sortent pas non plus de nulle part, donc même si il y a des incendies dues à des pièces mal calculées, ils n’auront pas à reconstruire les 200 exemplaires servant à … mais je m’égare: il n’y a qu’une poignée de prototypes, déjà en évaluation depuis l’année dernière et même si la nouvelle avionnique échouait, il reste toujours celle du Su35.
    C’est pas le must, mais entre un truc connu et un saut dans l’inconnu….
    .
    Alors certes, les Indiens doivent craindre ce plan B parce que le résultat serait un avion juste plus dynalique que le Rafale, avec un brouillage bien voyant et un radar surpuissant qui s’annonce à 600 bornes alentour, et qui serait lui-même sensible au brouillage.
    Personne ne mettrait 7 miliards là-dedans.
    .
    Aux Russe donc de montrer que les merveilles montrées aux salons MAKS fonctionnent ailleurs que sur papier ^^. Et c’est là que le noeud du problème se forme: les équipement fonctionnent sur le banc de test, mais l’intégration, l’écriture des codes (air connu) prend du temps. Mais cela n’empêche pas de proclamer des IOC par anticipation, sinon cela se saurait ^^!

  18. Je vois mal les Indiens abandonner les Russes. Les liens sont plus forts entre les Russes et les Indiens qu’entre les Russes et Chinois: au moins, les Indiens payent alors que les chinois volent sans vergogne. Et quand il y a eu conflit entre les Indiens et les Chinois, à l’initiative de ces derniers, les Russes ont immédiatement coupés les ponts avec la Chine. La brouille n’est encore que partiellement réglée des décennies plus tard.
    .
    De plus, le Pak permet un bon technologique significatifs, mais sur les bases du Su27/30 que les Indiens connaissent, tant en bien qu’en mal. Et le fait que cet avion connait des problèmes vient aussi du fait que les approvisionnements en pièces est difficile (tourne son regard vers Airbus Hélicoptères…).
    .
    Les Indiens veulent des assurances sur les performances du moteur final du Su57. J’ai lu un article sur le site red samovar (par ailleurs excellent) que ce moteur restait un mystère… depuis peut-être trop longtemps et ce coup de gueule ne manque pas d’arrières pensées politiques.
    .
    De toutes manières, le Su57 reste une extrapolation du Su27 avec une cellule réduite et remaniées mais la formule presque canard/quasi delta et empennage et bien connue de Sukhoï.
    Les moteurs à poussée vectorielle ne sortent pas non plus de nulle part, donc même si il y a des incendies dues à des pièces mal calculées, ils n’auront pas à reconstruire les 200 exemplaires servant à … mais je m’égare: il n’y a qu’une poignée de prototypes, déjà en évaluation depuis l’année dernière et même si la nouvelle avionique échouait, il reste toujours celle du Su35.
    C’est pas le must, mais entre un truc connu et un saut dans l’inconnu….
    .
    Alors certes, les Indiens doivent craindre ce plan B parce que le résultat serait un avion juste plus dynamique que le Rafale, avec un brouillage bien voyant et un radar surpuissant qui s’annonce à 600 bornes alentour, et qui serait lui-même sensible au brouillage.
    Personne ne mettrait 7 miliards là-dedans.
    .
    Aux Russes donc de montrer que les merveilles montrées aux salons MAKS fonctionnent ailleurs que sur papier ^^. Et c’est là que le nœud du problème se forme: les équipement fonctionnent sur le banc de test, mais l’intégration, l’écriture des codes (air connu) prend du temps. Mais cela n’empêche pas de proclamer des IOC par anticipation, sinon cela se saurait ^^!

  19. Est-il possible que les deux nations trainent des pieds car elles réalisent que le concept stealth est une impasse ?

Les commentaires sont fermés.