Syrie : Paris dénonce l’attitude de Moscou à l’égard du mandat des experts en armes chimiques

En juillet, Edmond Mulet, le rapporteur en chef de la commission conjointe ONU/OIAC [le JIM, pour Joint Investigative Mechanism, ndlr] chargée d’enquêter sur l’usage d’armes chimiques en Syrie, avait déploré des « pressions politiques » visant à orienter le travail de ses experts.

« Nous recevons, malheureusement, des messages directs et indirects en permanence de plusieurs directions nous expliquant comment faire notre travail. […] Certains messages sont très clairs et affirment que si nous ne faisons pas notre travail » selon leurs voeux, « alors ils n’accepteront pas nos conclusions », avait ainsi expliqué M. Mulet.

Les discussions portant sur le renouvellement du mandat du JIM au sein du Conseil de sécurité des Nations unies donnent un exemple de ces « pressions politiques ».

Le 26 octobre prochain, cette commission doit rendre ses conclusions sur les responsables de l’attaque chimique commise le 4 avril dernier à Khan Cheikhoun, en Syrie. Or, soutien de Damas, Moscou attend de voir le rapport du JIM pour se prononcer sur une éventuelle prolongation de son mandat.

Tel est, en tout cas, ce qu’a annoncé Mikhail Ulianov, un responsable du ministère russe des Affaires étrangères. Pour se justifier, il a trouvé « scandaleux » le fait que des experts du JIM ait refusé de prendre des échantillons prélevés à Khan Cheikhoun founis par les autorités syriennes, alors qu’ils visitaient la base d’Al-Shayrat, soupçonnée d’avoir servi à l’attaque chimique en question (ce qui a valu d’être visée par des missiles de croisière américains).

« Une enquête sérieuse est simplement impossible sans échantillon », a insisté M. Ulianov.

« Les Russes ont dit très clairement que si le rapport impliquait la Syrie, ils n’auraient soudainement plus confiance dans le groupe d’experts du JIM. On ne peut pas travailler comme cela », a réagi, le 18 octobre, Nikki Haley, la représentante des États-Unis auprès de l’ONU.

L’attitude russe a été aussi critiquée par la France. « Nous regrettons que la Russie remette en cause la qualité des travaux menés par les mécanismes d’enquête sur l’emploi d’armes chimiques en Syrie depuis que ceux-ci ont conclu à la responsabilité des forces armées et de sécurité syriennes », a déclaré Agnès Romatet-Espagne, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Ce n’est en effet pas la première fois que la Russie remet en cause les travaux du JIM, notamment en août 2016, quand ils pointèrent la responsabilité de Damas dans au moins trois attaques au chlore.

« Nous ne pouvons accepter que la crédibilité et l’indépendance de ces mécanismes soient contestées au motif que leurs conclusions ne conviennent pas à la Russie », a insisté Mme Romatet-Espagne, pour qui la méthodologie des experts du JIM est « indiscutable ».

« Il est de la responsabilité des États parties, y compris la Russie, de protéger la convention d’interdiction des armes chimiques et de s’engager pour n’accepter aucune impunité », a conclu la porte-parole du Quai d’Orsay.

120 commentaires sur “Syrie : Paris dénonce l’attitude de Moscou à l’égard du mandat des experts en armes chimiques”

  1. Logique, quand la France appuie la politique d’Al Quaeda en Syrie il est normal qu’on soit totalement décrédibilisé sur ce genre de sujet … On peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et le cul de la crémière …

    Alors qu’on sait d’avance que Paris enfoncera Assad quoi qu’il arrive, qui peut seulement nous faire confiance dans ce dossier de merde qu’on a salit nous meme par la politique de notre pays ?

    1. On n’a jamais soutenu al-Qaïda, et ce ne sont pas des enquêteurs français mais de l’OIAC soutenus par 190 pays !
      Poutine est obligé de manger la merde de Bachar et de prétendre que c’est du chocolat, c’est sain selon vous ?

      1. 190 pays ?
        Houla , sûr qu’ avec si peu de participants ça ne doit pas être le bordel …

        La probité de cette organisation internationale ne peut faire le moindre doute …

        Très bien , virez Bachar ; et vous mettez qui à sa place ?
        Ah oui , le fameux « modéré » si bien connu de nos organismes de propagande qui n’ en fait jamais …ça aussi , ça ne fait aucun doute …

    2. Développez votre dernière phrase svp. Au premier abord ça paraît gratuit et peu pertinent.

    3. Basstemp,

      Imaginez une scène de crime.

      Demandez au principal suspect de faire les prélèvements et de fournir à la police scientifique les échantillons (Adn, empreintes, indices, témoignages, enregistrements vidéos, etc).

      Diriez-vous de cette enquête qu’elle est sérieuse?

      A vous lire, on serait tenté de penser que vous en seriez capable – intellectuellement, je veux dire: vous ne voyez pas le loup.

      Il se trouve que des personnes qui ont un peu réfléchi à ce qu’est la méthode scientifique pensent très majoritairement le contraire: lorsque l’élucidation d’un crime dépend de l’analyse d’un échantillon, la personne qui est suspectée d’avoir commis ce crime ne doit pas avoir le pouvoir d’influencer la composition de l’échantillon.

      Sinon, l’enquête n’est pas bonne. Non probante. Invalide. Nullité de procédure et tout le toutim.

      Ici, le suspect revendique le droit de fournir l’échantillon qui va servir de preuve. Pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre où est le problème, non?

      Je vous pose la question, parce que je me rends compte qu’on n’a pas tous les mêmes exigences en matière de preuve: pour beaucoup de gens, une preuve, c’est ce qui va dans le sens de leurs convictions. N’est pas une preuve ce qui contredit ce en quoi ils croient. Il est vrai que ça règle pas mal de problèmes…

      Si vous faites partie de ceux-là, évidemment, tout ce que je raconte est un tissu de conneries. Et dans ce cas, forget it.

      1. @tschok

        Je confirme , il s’ agit bien d’ un tissu de conneries vu que ce n’ est pas comparable ; un peu dans le genre du fameux « premier de cordée » censé rationaliser ce qui ne peut l’ être ( à condition toutefois d’ approfondir son sujet ) …

        Pensez-vous qu’ après cette attaque qui vous scandalise tant , va savoir pourquoi , quelqu’ un se soit chargé de « geler » et protéger la scène du crime afin que Columbo puisse mener son enquête à sa guise ?
        Vous rigolez , là …

        Avec un peu de malice , au point où nous en sommes , vous pouvez même en faire porter la responsabilité à une équipe de scientifiques de Terre Adélie …

      2. Votre raisonnement semble infaillible hormis le début.
        Qui est le « principal » suspect ?
        Qui a désigné ce suspect ?
        Sur quelle base ?
        La Syrie n’a t’elle pas été bombardée avant toute enquête car selon certains Le gouvernement Syrien (pardon, le « régime ») était FORCEMENT coupable ?
        Hormis cela, je reste circonspect mais je relève que le « régime » n’en tire aucun avantage ?
        Quand il y a crime, la première logique qui guide les enquêteurs est de vérifier A QUI PROFITE LE CRIME ?
        J’ais tout faux ?

        1. Il me semble de surcroit que les enquêtes vraiment « indépendantes » en matière de politique cela n’a jamais existé et n’existera jamais.
          Idem pour les juges prétendument impartiaux !
          Ils fonctionnent tous peu ou prou avec leur perception.

        2. @Hélios

          Mais non , c’ est du raisonnement à la con , ça !

          tschok nous gratifie d’ un superbe glissement sémantique , exactement comme Macron avec son premier de cordée qui certes donne une belle image sympathique de courageux qui prennent tous les risques , qui sont au service de la cordée et qui l’ amènent au sommet , alors que tout est faux …
          L’ image est flatteuse mais totalement trompeuse car inadéquate s’ agissant du sujet lors de l’ interview …
          Une question précise lui a été posé et Jupiter l’ a indirectement esquivé en la faisant pivoter afin de biaiser sa réponse …
          Bref , il nous a pris pour des cons …

          Je vous rappelle que ces fameux « premiers de cordée » ne sont autre que les grandes fortunes ( concernées par la question ) et pas les entrepreneurs qui essaient de fonder quelque chose dont ils n’ ont pas hérité d’ une façon ou d’ une autre ( réponse du président ) …

          Pour une de ces grandes fortunes qui a vraiment mouillé le maillot et versé sa sueur , combien n’ ont rien eu à faire d’ autre que de profiter de l’ aubaine ?

          Et bien tschok utilise exactement la même technique …

          Et non , rassurez-vous , vous êtes loin d’ avoir tout faux .

          1. @ Scope,

            Je ne comprends pas vos histoires de premier de cordée.

            Vous avez une façon de réfléchir qui me met en difficulté. Je retiens que vous me reprochez un glissement sémantique.

            Je vais voir, mais dans l’immédiat, je note que mon com s’inscrivait dans ce que disait l’article de Laurent Lagneau:

             » (…) Mikhail Ulianov, un responsable du ministère russe des Affaires étrangères. Pour se justifier, il a trouvé « scandaleux » le fait que des experts du JIM ait refusé de prendre des échantillons prélevés à Khan Cheikhoun founis par les autorités syriennes (…) ».

            La partie russe veut clairement imposer une méthodologie qui inclut le droit pour la Syrie de fournir les échantillons sur lesquels les experts doivent se prononcer.

            Je ne vois pas de glissement sémantique par rapport à mon com.

          2. @tschok

            Moi , je vous mets en difficulté ?

            Première nouvelle …

            Ma façon de réfléchir n’ est en tous cas pas celle d’ un idéologue dans votre genre ; c’ est peut-être ce qui vous pose problème …

            Vous réagissez mais en dehors de mon argumentation un peu au-dessus …

            Pour en revenir à votre glissement sémantique , en fait , vous comparez une enquête devant se dérouler sur une scène de crime autour de laquelle , normalement , le blackout a été mis en place : la scène est isolée , protégée , surveillée et passée au peigne fin car il est possible de procéder ainsi .

            Mais quid d’ un théâtre extérieur des résultats d’ un fait de guerre ?
            Par nature beaucoup plus étendu , difficile à protéger voire impossible à surveiller où des dizaines de personnes ont pu interférer entre le moment précis des faits et le déclenchement de l’ enquête ?

            Votre comparaison est nécessairement abusive ; vous ne pouvez pas examiner la scène du crime de cette attaque chimique s’ étant déroulée sur toute une zone peuplée de centaines d’ individus en lointain pays étranger de la même façon que celle d’ un crime commis en un endroit plus ou moins clos n’ impliquant que quelques personnes à quelques kilomètres …
            Tout est différent : la distance , le taille du lieu où se sont produits les faits en question , la nature du crime , le délai forcément beaucoup plus long pendant lequel tout a pu arriver , le pire comme le meilleur , etc …

            Ma comparaison avec Macron ?

            Simple : il a détourné habilement à son profit ( mais au grand-jour , il ne s’ est pas caché ) le sujet et est parti sur toute autre chose qui lui a permis de bifurquer et de placer son idée de gens qui réussissent et qui sont , non plus des riches , des privilégiés ou des nantis , mais des premiers de cordée …

            Or , lorsque vous connaissez un peu la montagne , l’ alpinisme en l’ occurrence , vous savez ce qu’ est un premier de cordée … et que par conséquent une telle comparaison est totalement abusive et trompeuse .

            Un premier de cordée est celui qui est désigné pour ouvrir la voie au reste de la cordée , qui est au service de ladite cordée ( j’ ai bien précisé « au service » ) , qui prend tous les risques et dont la mission consiste à faire monter tous les participants ( oui tous ) de la cordée et à les amener tous au sommet … pas à mi-parcours , AU SOMMET … ET TOUS … pas un ou deux ou cinq …TOUS … s’ ils sont dix , les dix doivent y être …

            Vous en connaissez beaucoup vous des grands patrons , détenteurs de capital ou actionnaires qui en sont capables , qui font monter à leur niveau ceux qui bossent pour eux en prenant tous les risques à leur place et qui sont de surcroît à leur service ?

            Aucun … ou à de fort rarissimes exceptions …

            D’ où son glissement sémantique particulièrement retors ( 1 2 3 j’ t’ embrouille ) consistant à prendre comme exemple les petits patrons et autres créateurs d’ entreprises correspondant bien mieux à la notion « premiers de cordée » mais qui ne correspondait pas à la question précise qui lui était posée qui portait sur l’ ISF …

            La stupidité , cupidité , complicité , l’ incompétence des interviewers présents a fait tout le reste …

            Et vous , tschok , vous procédez très souvent de la même façon …

        3. @ Hélios,

          Votre objection est fondée, puisque, effectivement il n’existe pas à proprement parler d’autorité supranationale chargée de rendre la justice ou de mener des enquêtes de police au niveau mondial, en toute indépendance, comme le font en principe le police et la justice en droit interne.

          Néanmoins, il est possible de déterminer objectivement une liste de « suspects »: un groupe rebelle quelconque, ou le régime syrien, par exemple.

          Et comme une enquête internationale a quand même été diligentée par l’ONU, même s’il est tout à fait exact que nous ne sommes pas en face d’une enquête judiciaire au sens strict, il n’en reste pas moins que les enquêteurs appliquent des règles méthodologiques qui relèvent de la méthodologie classique en matière criminelle: un suspect ne doit pas pouvoir influencer la composition d’un échantillon susceptible de servir de preuve contre lui et il ne doit pas participer à l’analyse de cet échantillon.

          A tout le moins, cette méthodologie ne peut pas nuire à la recherche de la manifestation de la vérité: c’est-à-dire, dit autrement, qu’on ne perd rien à appliquer cette règle, alors que ne pas l’appliquer pourrait faire douter raisonnablement des résultats des analyses.

          C’est donc un motif réellement d’ordre pratique. Tout simplement: vous voulez des analyses scientifiquement fiables, ou pas?

          Sur votre deuxième argument: il n’est pas faux, mais il est partiel. En fait, la question « à qui profite le crime? » est une question pertinente dans les enquêtes concernant des infractions dont l’auteur avait un mobile déterminé au moment de l’infraction, par rapport à un objectif lointain.

          Par exemple: un homme croise une femme dans la rue, il la drague, elle l’envoie chier, le mec s’énerve, il la viole. La question « à qui profite le crime » vous permet-elle de retrouver le violeur? Non, pas vraiment;

          Autre exemple: un militaire en permission prend la défense d’un passant agressé. L’agresseur suit le militaire et le poignarde. La question « à qui profite le crime vous permet-elle d’avancer dans l’enquête? Bof.

          Une vieille dame riche décède dans des conditions troubles en laissant un héritier. Là, oui, enfin peut-être. Disons que l’héritier est suspect.

          La question que vous devez vous poser est de savoir si, dans le cas de l’attaque au gaz en Syrie, vous êtes dans un cas où cela a du sens de se poser la question « à qui profite le crime? » ou si cela n’en a pas.

          Cette première question, qui est un préalable logique, elle se discute. Elle n’est pas, en soi, acquise.

          1. @tschok

            Vous n’ avez décidément rien compris ( ou vous le faites exprès ) …

            Essayons d’ être clair …

            LA question aujourd’hui n’ est plus tant de savoir à qui profite le crime commis … LA question est de savoir à qui cela profite de désigner le régime syrien comme responsable dudit crime … Ce qui n’ est pas du tout la même chose …

            Alors , évidemment savoir à qui profite le crime entre pleinement dans la logique et fait partie intégrante des questions à se poser … Sur ce point vous avez raison …
            Sauf que là , le coupable a été désigné pratiquement tout-de-suite … Ce qui ne pouvait qu’ aboutir à un faisceau de preuves accablantes indiscutable … or ce n’ est pas le cas d’ où « à qui cela profite de vouloir qu’ Assad soit le coupable » ?

            Ensuite , en poussant plus loin le raisonnement , cette attaque chimique est-elle plus horrible qu’ un bombardement au napalm ou au phosphore qui peut toucher indifféremment hommes , femmes , enfants , vieillards ?
            Là aussi , curieuse hiérarchie dans l’ horreur …

            Surtout quand vous savez que de telles attaques à l’ arme chimique se sont produites par dizaines au Darfour en 2016 …
            Pourquoi ne pas en faire un cheval de bataille au même titre que celles survenues en Syrie ?
            Quid de l’ OIAC ? Soit-disant si irréprochable et faisant tellement l’ unanimité ?
            190 pays ? Et pourquoi faire ? Pour fermer sa gueule et faire comme si de rien n’ était suivant le pays concerné ?
            Encore une guignolade , quoi …

          2. @ Scope
            @ Hélios
            .
            Vous oubliez tout les deux que juste après avoir trouvé à qui profite le crime, le processus d’élimination suit. L’attaque chimique fut causé par un missile et nécessite 1- du Sarin, 2- du DN pour la propagation. Nous pouvons éliminié la Coalition. Ensuite, les rebelles ne pas les moyens et n’ont pas les missiles pour envoyé le gaz (….) ils sont donc éliminés. Reste que les Russes et Bachar, je ne crois pas du tout que ce soit les russes donc Bachar est le probable suspect.

          3. @Nico St-Jean

            Certes , mais jetez un œil sur les contributions de @Jesse 38 qui pose le problème avec autant d’ hypothèses qu’ il peut y avoir de questions logiques …

    4. Que vous soyez un fan de Poutine, c’est votre affaire. Que vous insultiez la France en racontant n’importe quoi en est une autre…

      1. Ce n’ est pas du tout ce qu’ il a écrit …

        Interprétation subjective et extrapolations ne vont pas nous aider à y voir très clair …

    5. À basstemps
      Bonjour, celui qui baise la crémière a automatiquement le beurre et l’argent du beurre…

      1. Pas forcément …

        Perso , j’ en ai connu une qui ne … bon enfin , passons …

  2. En attendant les conclusions du comité d’experts, il y a une version qui circule qui a le mérite de « bien s’emboiter » intellectuellement.

    1. Bonsoir jyb,
      vous savez très que Assad est au moins responsable de la dernière attaque chimique dont il est accusé.

        1. Pour vous répondre ScopeWizard,
          je vous aussi à vous poser la question qu’il faut se poser sur ce sujet:
          Qui en dehors du régime d’Assad aurait matériellement et techniquement pu organiser et un réel intérêt à pratiquer l’attaque chimique de Khan Cheikhoun?

          Le simple fait de pouvoir répondre à cette question permet déjà mieux appréhender la suite des événements et de comprendre qui est l’instigateur de ce crime en Syrie.

          1. Et bien justement , là est toute la question ; mais si vous ne tenez pas compte de toutes les options possibles , alors vous réduisez exagérément le champ des investigations …

            Ce qui ne peut être satisfaisant …

            Au point que certains plus sévères que je ne le suis n’ hésiteraient pas à y voir une démarche malhonnête … et comment leur donner tort ?

          2. « Qui en dehors du régime d’Assad aurait matériellement et techniquement pu organiser l’attaque chimique ? »
            .
            D’anciens militaires de l’armée syrienne passé à la rébellion (il y en quelques uns si j’ai bien suivi) ; des islamistes d’origine tchétchènes / pays du Caucase, ou ex armée de Saddam ? pourquoi pas des éléments turcs ? Sur cette attaque, la seule chose qu’on puisse affirmer de façon raisonnablement sûre est : une attaque de type chimique, la présence (entre autres) d’une substance de TYPE sarin, et le fait que le régime syrien et son allié russe n’ont rien présenté de crédible pour se mettre hors de cause.
            .
            L’autre chose dont on est certain, c’est que cette attaque n’a apporté aucun gain ne serait-ce que tactique aux opé en cours à cet endroit (mais peut-être qu' »on » voulait simplement tester de nouvelles procédures d’attaques ou vecteur avec cette attaque).
            .
            Enfin dernière chose sûre, depuis les attaques au tomahawk, il n’y a plus eu d’attaque chimique. Pour le reste qui vivra verra.

          3. Il y a pourtant un constat incontestable,
            la dernière attaque chimique a provoqué des raids US en Syrie contre l’AAS.

            S’ils en étaient les auteurs, pourquoi les djihadistes soit-disant acculés à Khan Cheikhoun n’ont depuis pas réutilisé cette arme à double-tranchant suivis de raids US contre l’AAS?

            Des djihadistes qui n’ont eu de cesse d’être acculés et de perdre du terrain qui ont plus en plus intérêt à utiliser ces armes chimiques s’ils le peuvent.

            Or Khan Cheikhoun fut la dernière attaque chimique en Syrie.

            Or Khan Cheikhoun fut la dernière attaque chimique en Syrie.

            Or Khan Cheikhoun fut la dernière attaque chimique en Syrie.

            Mais cette réalité n’arrive décidément pas à faire leurs oeillères à tous les pro-Assad de ce site, jyb compris.

      1. À basstemps
        Bonjour, celui qui baise la crémière a automatiquement le beurre et l’argent du beurre…

      2. À walden
        Bonjour, vous n’avez pas confiance en nos services de renseignements ???
        Si c’est le cas démontrez nous qu’ils disent des bêtises…

        1. Ah si, justement, j’ai pleinement confiance. Ma question n’était pas du tout une remise en cause de nos services, je vous rassure.

        2. ça ne serait pas la première fois que les SR émettent ds hypothèses correctes et que le pouvoir politique s’a ssoit dessus pour imposer sa ligne politique.
          ça ne serait pas non plus la première fois que la hiérarchie des SR, par idéologie ou pour complaire au pouvoir, part sur une fausse piste ( cf le début de l’affaire Merah, puisque c’est du domaine public !)

      1. @robert
        c’est très exactement ce qui a été dit ici même depuis longtemps.
        Pour être encore plus clair. Après le referendum, le clan barzani a senti la situation lui échapper et a monté une opération de com en criant au loup contre les hashed.
        D’où les interventions que j’ai rapporté sur les « 20 000 membres des tribus arabes avec des armes légères », sur la brigade roj des femmes yézidies…qui ne visaient qu’à faire monter la pression.
        De même les peshmergas pro barzani ont « incité » vigoureusement les habitants de kirkouk à fuir spectaculairement. On constate le résultat aujourd’hui.
        Un point sur le hashed al chaabi : c’est une unité qui fait partie intégrante de l’armée irakienne, et donc soumise aux mêmes règles et lois. La propagande joue sur les ambiguités de sa formation pour en faire une milice chiite à la solde de l’iran. Jusqu’à aujourd’hui ce sont des troupes qui se sont montrées, disciplinées et efficaces. Haider al abadi les déploie habilement, ainsi ce sont les unités chiites du hashed qui interviennent quand les populations sont à majorité chiite, et ce sont les unités yézidies du hashed qui ont été engagé pour reprendre la région de sinjar, de même qu’à l’est de kirkouk ont retrouve des composantes chrétiennes du hashed.

    2. Laquelle, jyb?

      Après avoir pris note de vos objections – étaient aussi recevables qu’astucieuses – j’en était pour ma part resté au rasoir d’Ockham.

      Un autre scénario que celui de l’implication du régime syrien était très compliqué.

      Avez-vous des éléments qui permettent de contrebattre cette thèse?

      1. Bon … en gros cette attaque sans logique tactique ou stratégique aurait été un false false flag pour faire croire à une provocation lourdingue de HTS …Après tout … pourquoi pas … ça a un sens en tout cas. Mais l’utilisation de l’aviation à cet effet est un peu un « smoking gun » non ?
        Sachant que HTS n’en a pas … une grenade chimique lancée discrètement aurait été plus troublante dans ce sens …
        Comment expliquez vous aussi la logique après l’attaque chimique sur la ghouta (risque stratégique maximum pour un gain tactique nul) et après que le parlement britannique ait interdit une intervention et que les US ai botté en touche, qu’ Assad lance un programme de désarmement chimique … Sachant que la ligne rouge avait déjà franchie sans dommages … pourquoi perdre son joker alors qu’on vient de gagner ?
        Je ne suis ni pro, ni anti-bidule …je cherche a comprendre …
        Autres hypothèses tant qu’on y est … vu qu’il a encore des officiers forcement anti-Assad dans l’ASS, pourquoi pas des initiatives personnelles suicidaires pour amener l’occident à s’engager ? Ou alors un coup d’Ultra faucon de l’ASS qui cherche une conflagration maximale (il me semble me rappeler que c’était une hypothèse des services secrets allemands) …
        En effet, le régime est malin pour tenir ainsi … Et a leur place la dernière chose que je ferais (sauf péril immédiat absolu) serait d’utiliser l’arme chimique … Ligne rouge et militairement pas très efficace : la Ghouta tient encore

        1. @jesse38

          En voilà un commentaire plein de bon sens qui ose sortir des sentiers battus ( et rebattus ) pour enfin s’ aventurer à poser de vraies et pertinentes questions !

          Bravo !

          @Aux autres :

          avez-vous de bonnes réponses ?

          1. Cela dit … Alors que la diabolisation du régime était à son paroxysme que tout les point Godwin était au vert … Les Britt et les US ont décidé de botter en touche …
            Donc ça ne colle pas non plus avec un coup monté « on purpose » par l’axe Washington-Londre-Paris-Ryad-Doha …
            La peur des Russes ? … ça me parait pas très crédible de croire que poutine ai menacé l’occident de l’arme atomique pour sauver Damas …

      2. Bonsoir jyb,
        vous êtes certainement un des plus informé concernant la situation en Syrie c’est pourquoi votre défense de son régime ici acculé sur cette question, ne fait que révéler ou confirmer un ou votre curieux tropisme pro-Assad.

        Maintenant, essayons de répondre à la question qu’il faut se poser sur ce sujet:
        Qui en dehors du régime d’Assad aurait matériellement et techniquement pu organiser et un réel intérêt à pratiquer l’attaque chimique de Khan Cheikhoun?

        Le simple fait de pouvoir répondre à cette question permet déjà mieux appréhender la suite des événements et de comprendre qui est l’instigateur de ce crime en Syrie.

          1. Cette réponse dénuée du moindre argument est pourtant bien plus simple.
            Voyez mes autres développements sur cet article.

        1. @s-b seguin
          mon point de vue sur assad n’a pas changé d’un iota depuis mes premieres interventions, sa place est sur un banc du tpi.

  3. Enquête sans échantillon ? basée sur la bonne foi des témoignages des rebelles modérés ?
    Allons donc

    1. Les échantillons doivent être prélevés par les enquêteurs.. pas fournis opportunément par l’un des suspects du crime !
      Et le régime syrien refuse de répondre aux questions des enquêteurs.

    2. Échantillons fournis par Bachar…
      c’est un peu comme si les cyclistes s’auto contrôlaient leurs urines après les courses de vélo. Le sport deviendrait très propre d’un coup!

    3. À librexp
      Bonjour, il y a eu des échantillons. Ramassés et collectés par nos forces spéciales! Avant d’etre transmis à un laboratoire qui avait déjà «  selon ses analyses » démontré qu’aucu ADM ne se trouvait en Irak…
      À cette époque aucun d’entre nous n’a remis en question les dires de ce labo. ( peut-être parce que cela allait dans le sens de nos pensées ?) mais la suite a donné raison à ce labo!! Aujourd’hui vous êtes nombreux à contester les faits établi par ce même labo qui n’accusait même pas mr Bachar al Assad, mais précisait que le produit utilisé provenait d’un laboratoire sous contrôle d’assad…
      Aujourd’hui une nouvelle équipe a été nommée pour faire un peu de lumière sur cette triste affaire, équipe qui comme l’a précisé tchock a été désignée par pas moins de 190 pays!!! Et vous êtes encore nombreux à contester d’eventuelles Conclusions qu’elle n’a pas encore émis, et à qui vous reprochez de ne pas avoir pris les échantillons présentés par les russo/syriens!!!
      Du coup ils sont à vos yeux tous menteurs ( labo,FS,services de renseignements français, ainsi que ces experts nommés par le reste du monde)
      Il nous restait donc lors de la seconde guerre d’irak Qu’a prendre pour argent comptant la petite fiole qu’un certain ex général présentait devant toute l’assemblée de l’ONU, et nous serions allé dans le sens que vous préconisez aujourd’hui.

  4. C’ est quand-même gonflé …
    D’ autres attaques à l’ arme chimique ont eu lieu à peu près à la même période en Afrique et tout le monde s’ en est impérialement foutu …
    C’ est bien la preuve que certains veulent faire tomber Bachar Al Assad et son régime par tous les moyens coûte que coûte … La question est : pourquoi ? et à qui cela profitera t-il ?

    En attendant , que le PSG soit financé par ceux qui ont encouragé le terrorisme et son développement en notre propre territoire ne pose aucun problème à nos dirigeants …
    Du moment que le PSG gagne , plus rien n’ a d’ importance …

    Quelle bande d’ enfoirés … J’ en ai honte …

    1. Bonsoir ScopeWizard,
      à propos de savoir à qui profite le crime, parlons plutôt des attaques chimiques en Syrie dont il est ici question plutôt que de créer une diversion en se gardant bien d’évier le sujet brulant.

      Il suffit tout simplement d’observer l’état de l’ASL et des différentes factions d’opposition au régime, pour conclure que les attaques chimiques en Syrie ont de toute évidence largement profité à Assad dans une zone où daech n’était pas ciblé dans cette Syrie dite « utile ».

      Sinon, de quelles attaques chimiques parlez-vous au sujet de l’Afrique ?

        1. @ScopeWizard
          Et vos bombes et roquettes chimiques au Darfour, d’où quelles viendraient ? Quand on sait que la force aérienne de ce pays est équipée de MIG et de Suckoi + quelques chasseurs chinois, on le devine aisément …
          La Chine justement, qui exploite le pétrole soudanais et qui menace de bloquer systématiquement avec son véto toutes les tentatives de résolution de l’ONU concernant le Soudan …
          Et le Soudan et le Darfour en particulier, étant verrouillés, il n’existe aucune preuve d’utilisation d’armes chimiques…
          https://www.irinnews.org/fr/analyses/2016/10/10/le-soudan-et-les-armes-chimiques
          Et pour revenir au sujet, pourquoi renverser Bachar ?
          Une hypothèse : Si au départ il s’agissait bien d’une guerre civile et de la volonté d’un peuple, quoiqu’en disent certains, l’intervention de diverses parties Iran/Hezbollah/Russie d’un côté, et OTAN/Israël de l’autre ont changé la donne.
          Car si au départ de la crise syrienne, là aussi quoi qu’on en dise, Israël était plutôt neutre, l’arrivée à ses portes de l’Iran (et du Hezbollah…) a changé la donne. La relation stratégique avec le régime de Bachar en Syrie, permet à l’Iran de saper la sécurité d’Israël, non pas par une attaque directe, qui n’a jamais eu lieu, en trente ans d’hostilité entre l’Iran et Israël, mais à travers ses alliés au Liban, comme le Hezbollah, qui sont financés, armés et entraînés par l’Iran via la Syrie…
          Aussi, la fin du régime de Bachar mettrait fin à cette alliance dangereuse. Israël comprend bien maintenant pourquoi vaincre Assad est dans ses intérêts !
          Renverser Bachar, serait un coup fatal à l’axe radical, un coup fatal à l’Iran …. Assad est le seul avant-poste de l’influence iranienne dans le monde arabe … et ce renversement affaiblirait considérablement le Hezbollah au Liban et le Hamas et le Jihad islamique à Gaza…
          Et pour l’Europe et les USA, c’est pareil, ils ne veulent pas voir un conflit entre Israël et la Syrie qui entraînerait d’autres pays arabes de la région ! Ils tiennent au relatif statu quo qui existait avant dans la région : personne n’osait s’en prendre directement à Israël…

          1. @Alpha

            Certes , mon ami , mais il conviendrait d’ être sûrs , pas de deviner … Trop faible comme point d’ ancrage …

            Surtout si ces armes provenaient d’ Europe ou des USA , alors-là ce serait le comble qui nous décrédibiliserait totalement aux yeux du reste du Monde …

            De plus , quand on se rappelle qu’ il a fallu que ce soient George Clooney père et fils qui tentent quelque chose au Darfour dans une sorte d’ indifférence générale , on ne peut que suspecter que l’ info d’ une attaque chimique soit volontairement minorée voire passée sous silence …

            Pour ma part , votre analyse , tout-à-fait crédible par ailleurs et globalement bien exposée , me laisse tout-de-même perplexe …
            En effet , je fais partie de ceux qui ont trouvé , pratiquement dès le départ , ce « Printemps Arabe » soit-disant si spontané fort suspect …

            « Vous comprenez , c’ est la force des réseaux sociaux … » … Euuuh …..ouais , ben , si ça vous fait plaisir …

            Tout comme nos « nouvelles » relations avec un Iran soit-disant sympa et apaisé à qui on donnerait le pouvoir de l’ arme nucléaire …

            « Comment ? Mais non , il s’ agit d’ un programme civil pas militaire !!! »

            Ah bon , je m’ a trompé , alors … parfait mais dans ce cas , pourquoi l’ Iran s’ échine t-il à mettre au point des missiles intercontinentaux et à en faire la démonstration ? Pour aller sur la Lune , sur Mars , sur Alpha du Centaure ?

            De plus , quelle est la taille de la marge entre nucléaire civil et militaire ? Considérable , ténue , insignifiante ?

            Enfin , si on veut donner un tel pouvoir à un pays arabe ( perses ) et musulman qui a juré la destruction d’ Israël ( et l’ anéantissement du peuple juif ) et qui n’ est que le berceau de la Révolution Islamique , allons-y gaiement mais soyons bien conscients que cela risque de nous péter méchamment à la gueule …

            « Renverser Bachar, serait un coup fatal à l’axe radical, un coup fatal à l’Iran …. Assad est le seul avant-poste de l’influence iranienne dans le monde arabe … et ce renversement affaiblirait considérablement le Hezbollah au Liban et le Hamas et le Jihad islamique à Gaza… »

            En êtes-vous si sûr ? Quid de l’ Afghanistan voisin de l’ Iran et autres pays du continent africain , par exemple ?

          2. De plus , votre analyse ne fait que confirmer ce que je pense et dont je suis persuadé :
            Bachar doit tomber « pour le bien de tous , le salut public » , alors que ces attaques soient de son fait ou du Schtroumpf à lunettes ou de celui à roulettes importe finalement fort peu , c’ est de toute façon Bachar Al Assad qui doit porter le chapeau qu’ il soit à sa taille ou pas …

            Belle leçon de morale de l’ Occident …

        2. Bonsoir ScopeWizard,
          quand je vous pose la question je ne contestais pas l’authenticité de votre affirmation.
          De fait, je confirme bien être passé au travers de cette info et je ne vois pas en quoi je serai sensé en être informé.

          Néanmoins, cette attaque en Afrique que vous citez nous écarte du sujet Assad qui profite amplement des ses attaques chimiques en quelle sorte protégé d’une réelle immunité assurée par les vétos russes à l’ONU.

          1. Bonjour S.B-Seguin

            Oui , ça je m’ en doute que vous êtes passé à travers …
            Et je vous rassure tout-de-suite , moi aussi … n’ étant pas vraiment à l’ affut …
            Il a fallu que j’ aille la chercher l’ info …

            C’ est en farfouillant sur le net pour tout-autre chose que je suis tombé là-dessus …

            Vous n’ en saviez rien , je n’ en savais rien … Ben , vous m’ en voyez navré mais ce n’ est pas du tout normal …

            Et bien la preuve que l’ info est orientée et manipulée DANS MON PROPRE PAYS … qui prétend distribuer des leçons de probité exemplaire …

            Mais quelle tristesse …
            Comment voulez-vous que je fasse confiance aux autorités de mon propre pays , celui qui m’ a bercé , éduqué , servi de référence prestigieuse ?
            Moi je ne demande que ça , je voudrais faire confiance mais non … Ce n’ est plus possible …. et ça fait un moment que c’ est comme ça …

          2. « et je ne vois pas en quoi je serai sensé en être informé. »

            Hein ??
            Comment ça vous ne voyez pas ?

            Mais vous-êtes d’ une naïveté consternante ( notez bien que ce n’ est pas forcément péjoratif ; la naïveté étant synonyme d’ ouverture d’ esprit ) … ou alors vous le faites exprès ( c’ est déjà moins bien car cela met en exergue votre parti-pris ( entre-autres ) ) …

            Vous devriez le savoir au nom ne serait-ce que de l’ objectivité , de la pluralité de l’ information .

            Je vous rappelle que sur Fillon , vous avez tout su alors-même que celui-ci n’ avait commis AUCUNE faute autre que morale ; à moins bien-sûr que l’ on parvienne à prouver le contraire …
            Ce qui au passage a baisé toute la campagne présidentielle , dégageant la piste pour Macron … m’ enfin ceci est une autre histoire …

            Alors vous me direz « en quoi cela est-il comparable ? »

            Certes , cela ne l’ est pas , enfin pas vraiment mais cela prouve en tous cas que suivant le prévenu la justice sait faire preuve d’ une certaine élasticité , qu’ elle peut être à géométrie très variable …
            Le frangin de Mérah ( ne parlons pas de la mère , du père ou de la sœur ) pourrait très-bien s’ en tirer s’ il y a vice de procédure ou absence de preuves ou preuves à charge insuffisantes tandis que concernant Bachar , là non , curieusement dans son cas qu’ il y ait preuve ou pas , qu’ ait tout juste ou qu’ il ait tout faux , on s’ en fout royalement , il faut qu’ il saute , point !

            Mais c’ est quoi ça ?

            L’ application stricto sensu d’ une idéologie ?

            Désolé , mais il m’ est impossible d’ adhérer , je ne puis cautionner cela les yeux fermés … ni même ouverts d’ ailleurs …

            Ça fait très joli comme ça sur le papier , la transparence , mais c’ est un énorme piège tout comme le devoir d’ ingérence ou la gouvernance du reste … quelques-unes des fables du néo-libéralisme en vigueur qui cherche à s’ imposer partout et qui risque tôt ou tard de contribuer grandement à mettre le rifle ( le feu ) dans le Monde entier…

            N’ oubliez pas que tout ce système économique est fortement lié à la guerre dont il dépend en grande partie …

          3. Alors au sujet de cette attaque chimique en Afrique et donc au Soudan ScopeWizard, ce n’est pas le fait que je soit passé au travers qui doit désigner une culpabilité des médias français de manipuler l’accès à/et l’information comme vous le dites:

             » Et bien la preuve que l’ info est orientée et manipulée DANS MON PROPRE PAYS … »
            Ne disons pas que cette information fut gardée sous silence (on se demande bien pourquoi d’ailleurs) en France:

            http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/29/amnesty-international-accuse-le-soudan-d-attaques-chimiques-au-darfour_5005287_3212.html

            http://www.parismatch.com/Actu/International/Amnesty-International-accuse-le-Soudan-d-attaques-chimiques-1078687

            http://www.liberation.fr/planete/2016/09/29/amnesty-international-accuse-le-soudan-d-attaques-chimiques-au-darfour_1514545

            http://www.20minutes.fr/monde/1933043-20160929-soudan-amnesty-accuse-khartoum-attaques-chimiques-meurtrieres-darfour

            https://www.ouest-france.fr/monde/soudan/soudan-amnesty-accuse-l-armee-d-attaques-chimiques-au-darfour-4524506

            https://www.ouest-france.fr/monde/soudan/soudan-amnesty-accuse-l-armee-d-attaques-chimiques-au-darfour-4524506

            http://www.lefigaro.fr/international/2016/09/29/01003-20160929ARTFIG00196-amnesty-accuse-le-soudan-d-attaques-chimiques-au-darfour.php

            http://www.europe1.fr/international/amnesty-accuse-le-soudan-dattaques-chimiques-meurtrieres-au-darfour-2859298

            Alors oui,
            je revendique le droit de me tromper, de me planter, d’oublier et même de bégayer car je ne suis pas une machine moi, monsieur ScopeWizard.

          4. @S.B-Seguin

            Vous ne m’ avez pas compris …

            Je sais pertinemment que vous n’ êtes pas une machine ; ce n’ est pas ce que je vous reproche … D’ ailleurs rassurez-vous , je n’ en suis pas une non-plus …

            Que nous ayons eu l’ info concernant le Darfour ne fait aucun doute ( j’ ai moi-même proposé un certain nombre de liens à ce sujet ) mais cette info n’ a pas bénéficié d’ un traitement tel qu’ elle ait pu se graver dans nos esprits à l’ égal des attaques chimiques attribuées au régime syrien …
            Ce qui dénote d’ un choix délibéré de donner l’ info et d’ insister dessus fort variable de la part de nos médias qui , et croyez bien que je le regrette , sont devenus pour nombre d’ entre-eux de plus en plus des relais de propagande , pire des supports de courants idéologiques faisant fi d’ objectivité …

            Vous n’ avez qu’ à voir ce qui fait la Une en ce moment …

            De quoi vous parle t-on , de quoi vous matraque t-on , comment est orientée l’ info afin que vous l’ appréhendiez sous un angle précis et pas sous un autre …

            Et surtout de quoi vous parle t-on qui a son importance sans insister , quand on daigne vous-en parler … cela va de soi …

            Par exemple , savez-vous et êtes-vous bien conscient que notre espérance de Vie est en retrait ? Oui , non ?
            C’ est pourtant une info capitale … Qui en dit très long sur l’ état de notre société …
            Alors , est-ce conjoncturel donc temporaire/passager voire épisodique/anecdotique , est-ce plus grave donc plus profond et durable ?
            Notre espérance de Vie en bonne santé suit-elle la même courbe ?

            Cette simple interrogation pose à la fois les problèmes liés à la médecine et au monde médical en général dont celui de la recherche et des laboratoires mais aussi à notre mode de vie dont l’ industrie agroalimentaire et notre environnement ( chimique , industriel , nouvelle technologies ) conditionnent en très grande partie ce qui en fait ce qu’ il est …
            Comme vous pouvez le constater , les implications sont très nombreuses tant les ramifications sont étendues …

            De même , que savez-vous des rond-points , des éoliennes ? Des ampoules basse-consommation , du WI FI , des zones blanches ?

            Si vous n’ allez pas chercher l’ info ou si vous ne tombez pas dessus , vous ne savez rien ou très peu …
            Et puis autre point crucial et non des moindres , une info chassant l’ autre à la vitesse de l’ éclair , vous pouvez oublier très vite tant le fait de passer sans cesse d’ une chose à l’ autre diminue vos facultés d’ analyse et de mémorisation …

            Ce sont des choix éditoriaux , certes , mais quels sont les intérêts réellement défendus et pour quelles raisons ces choix éditoriaux sont-ils si semblables ?

            Vous voyez où je veux en venir ?

            Comment nous est « vendu » l’ info ? C’ est ça qui ne va plus …

            Regardez comment nous a été présenté la Catalogne au début …

            Comme un mouvement massif populaire d’ émancipation faisant quasiment l’ unanimité tandis que le gouvernement de Madrid n’ était qu’ une émanation des pires relents des années du franquisme …
            C’ est mensonger et malhonnête et cette vision fausse car exagérément partiale reposant en majorité sur des images de répression a pourtant été largement répandue sur nos médias les plus vus et écoutés … Pourquoi ?
            Et moi qui suis catalan d’ origine , je puis vous assurer que je faisais des bonds de trois mètres de haut … et les plafonds chez-moi ne sont pas si hauts aussi je me suis tapé un certain mal de tête … il a fallu que je mette un casque … c’ était préférable …

            De même quid des accusations qui frappent Tariq Ramadan ?

            Pourquoi maintenant que Raqqa est tombée , passer l’ info sur la fameuse place des décapitations et crucifixions publiques en catimini ? Alors que l’ info est énorme …?
            Radio-Vatican avait pourtant donné l’ alerte il y a des années … Pourquoi ce type d’ info n’ a t-il été que peu ou pas relié ?
            Des enfants en ont pourtant été victimes … mais non … le gosse de migrants mort sur la plage , lui , a eu toutes les faveurs de la presse … Pourquoi ?

            Pourquoi ce silence assourdissant sur ces centaines de morts au Qatar où de la main d’ œuvre venue de pays pauvres est traitée en parfaite esclave afin de construire toutes les infrastructures de la future Coupe du Monde de Foot 2022 ? Pourquoi se murer dans ce silence alors que tout le monde est parfaitement au courant et q’ on s’ attend à un total de 4000 morts ?

            Comme vous le savez sans-doute l’ information générale provient chaque jour de centaines de journalistes du Monde entier et ce flux d’ infos aboutit à une sorte de terminaux tel que Reuters , l’ AFP etc … Et c’ est dans ces centaines d’ infos journalières qu’ une sélection est effectuée par les rédactions afin de correspondre à une ligne éditoriale donnée et parfois très précise …

            Comment se fait-il dans ce cas que nombre d’ infos soient quasiment identiques même s’ il peut exister une différence dans la hiérarchie de leur classement ?
            Certaines font l’ objet de toutes le attentions tandis que d’ autres sont négligées alors qu’ elles présentent pourtant un niveau d’ importance égal ou supérieur ?

            Mais c’ est quoi cette façon de faire de la propagande ?

            Vous comprenez maintenant pourquoi ces accusations permanentes sur le régime syrien ( qui est peut-être coupable , attention je ne dis pas que cela ne soit pas possible sauf qu’ il faut vraiment le prouver ) ou sur les velléités expansionnistes de la Russie de Poutine me posent autant problème ?

            Parce que je n’ ai plus confiance en mon pays … jusqu’ à nouvel ordre , vous m’ en voyez navré , c’ est bel et bien terminé .
            La faute entre-autres à toute cette concentration idéologique qui s’ empare de tout …

            Me recevez-vous mieux à présent ou bien êtes-vous toujours vexé ?

            Le problème est que sur un post , sur un forum , tout n’ est jamais ( ou à de rares exceptions ) correctement et complètement exposé … Il en résulte une foultitude de malentendus multi-factoriels …

      1. @s-b seguin
        ne pas lire l’histoire à l’envers. Quand a eu lieu l’attaque de khan cheikhoun, le 4 avril, les forces du régime n’avaient jamais été dans une dynamique aussi favorable après avoir justement obtenu des gains décisifs.
        Pour rappel : début mars après la prise de khanasser, l’armée syrienne progressait vers le sud.
        le 23 mars palmyre était totalement sécurisée après l’échec de la dernière contre attaque de daesh.
        Le 24 mars l’offensive de hts dans la ghouta orientale se soldait par un échec définitif.
        Le 31 mars la contre offensive du régime au nord d’hama brisait les lignes des rebelles d’hts.
        Donc le jour de l’attaque de khan cheikhoun, l’aas progressait sur tous les fronts.
        Et pour etre totalement précis, personne ne parle pas de daesh dans cette syrie « utile » que vous évoquez mais il est faux de parler d’asl (armée syrienne libre) on parle de hts ( hayat tahrir as sham) c’est à dire d’al qaida.

        1. En avril dernier Assad n’était pas dans une situation si favorable que ça bien au contraire et sans comparaison avec ce qu’elle est aujourd’hui.
          L’AAS et ses alliés du Hezbollah et iraniens étaient sortis rincés et désorganisés du laborieux siège d’Alep qui avait alors mobilisé tous les efforts.
          On se souvient même d’une progression très laborieuse et périlleuse de l’AAS au contact des milices ASL directement alliées aux forces turques conviées par Poutine en Syrie sans réelle approbation syrienne, ni même iranienne.

          L’attaque d’Assad sur Khan Cheikhoun contre des forces d’opposition syriennes dont le principal soutien extérieur est la Turquie d’Erdogan, visait simplement à s’assurer le soutient de Poutine mis devant le fait accompli.

          Car Poutine lâchant Assad, il est très probable que ses bases en Syrie que son « accès aux mers chaudes » [seules réelles motivation de l’intervention russe en Syrie], ne soient plus pérennes.

          Une fois cette situation éclaircie et le veto de Poutine établi à l’ONU ainsi qu’une opposition russo-américaine au projet turc de conquérir le district kurde de Manbij, Assad n’avait plus besoin de partiquer de nouvelles frappes.

          Et vous noterez qu’il n’y en a pas eu d’autres depuis !

          C’est là que votre thèse de forces rebelles dijhadistes acculées s’écroule, car lesqites forces n’ont fait qu’être de plus en plus accules et réduites depuis ces 6 derniers mois et pas la moindre attaque chimique ou moindre bombinette même au gaz moutarde.

          Curieux pour des djihadistes, aussi bien ASL, Al Nosra que disons-le daech, qui n’ont fait que se prendre des taules en Syrie ces derniers mois et à qui ça ne pose aucun problème sur le plan éthique et moral au regard de toutes les saloperies qu’ils ont commises contrefichant bien des condamnations internationales de l’ONU; n’ont pourtant pas eu recours aux attaques chimiques depuis mars, si temps est qu’ils étaient les auteurs de celle de Khan Cheikhoun.

          La thèse des djihadistes acculés s’écroule ici.

          1. lire: si – tant – est qu’ils étaient les auteurs de celle de Khan Cheikhoun; au temps pour moi.

          2. @s-b seguin
            très jésuite comme démonstration…
            et des rebelles acculés en avril, le sont naturellement encore en octobre sauf coup de théatre comme l’a été l’intervention russe au profit du régime.
            et c’est justement parce que le soutien des russes était indéfectible que l’attaque de khan cheikhoun fut rendue possible.

          3. Bonsoir jyb,
            de quel côté étaient les russes quand les milices pro-Assad et l’AAS se battaient contre l’ASL encadrées par les FS turques dans le district d’Al Bab ?
            Car il n’y eut aucun raid russe contre les alliés des turcs pour éviter tout nouvel épisode de type Su-24 tombant sous le tir d’un F-16 turc.

            Il y eut un avant et un après Khan Cheikhoun au sujet des demandes de réassurance d’Assad (voire même des iraniens également très critiques de la présence turque en Syrie) auprès des russes.

            Bien que celles-ci ne furent pas immédiates et spontanées avec une Russie embarrassée étant mise devant fait accompli (on évoquait même un scénario où Poutine lâcherait Assad); il est clair que Assad (fort du soutient iranien qui lui est réellement indéfectible) à depuis reçu toutes les mesures de réassurances de Poutine rendant tout nouveau, Khan Cheikhoun inutile.

            Même s’il a subi des raids US,
            le coup de poker de Assad de Khan Cheikhoun, s’est finalement avéré être gagnant puisqu’il est toujours au pouvoir en Syrie dans une position qui ne lui fut jamais aussi favorable que depuis 2013 [je ne remonte au début de l’insurrection en 2011 car de nombreuses régions syriennes échappent encore à son contrôle].

            Côté rebelle alors je vous invite à reposer de simples questions:
            – 1) Pourquoi les rebelles djihadistes auraient-ils provoqué cette attaque chimique à Khan Cheikhoun en mars dernier ?

            -2) Et pourquoi ces mêmes rebelles n’auraient-ils pas utilisé ce type d’attaque chimique, surtout depuis que cette option s’est révélée pouvoir générer des raids de représailles US contre Assad?

            À moins que les dijhadistes syriens ou présents en Syrie tous confondus [qui ne reculent pourtant pas devant la terreur qu’ils peuvent inspirer], soient les derniers des abrutis en terme de stratégie ou que plus simplement ils n’aient pas les moyens d’organiser de telles attaques difficile de croire qu’ils s’en seraient privés surtout entrevoyant leur défaite.

            Jyb, je ne vous reproche pas d’avoir un parti-pris dans ce conflit syrien, car vous restez quelqu’un de très pondéré et mesuré dans l’ensemble de vos interventions qui pour certaines ne sauraient néanmoins dissimuler votre tropisme pro-Assad (plus clairement lisible quand vous faisiez vos débuts sur ce site), mais reconnaissez votre subjectivité sur ce sujet de l’attaque de Khan Cheikhoun.

            En désaccord que je souhaite voir rester cordial,
            S.B-Seguin.

          4. J’ajoute un point jyb, au sujet de Poutine qui au cours de ce conflit s’est plutôt montré être versatile que stable dans ses alliances.
            On peut comprendre le besoin d’Assad d’acculer Poutine à le soutenir en le mettant devant le fait accompli de Khan Cheikhoun.

            En effet, Erdogan avait lui-même promis la fin du régime d’Assad pour défendre les populations turcophones du nord-ouest syrien, était au bord du conflit ouvert contre la Russie suite au Su-24 abattu.

            Ça n’avait empêché Poutine d’opportunément tendre la main à Erdogan en pleine paranoïa suite à la tentative de putsch qu’il subissait en 2015. Une nouvelle « alliance » Poutine-Erdogan qui allait jusqu’à poser les termes d’une occupation militaire de la Syrie.

            Le versatile Poutine qui après s’être montré très critique des pétro-monarchies du Golfe Persique, s’est depuis plus que rapproché allant jusqu’à leur proposer des partenariats stratégiques.

            Khan Cheikhoun était donc pour Assad l’occasion de « mettre les pendules à l’heure » concernant son alliance avec Poutine avec le succès que nous connaissons, puisque nous n’avons pas vu de nouveau Khan Cheikhoun depuis.

          5. @s-b seguin
            autre argument que vient de me souffler wikipedia : quelques jours avant le 4 avril; trump avait dit que le sort de bashar al assad n’était plus un préalable à la crise syrienne…

          1. J’en déduis que la thèse des acculés et donc réduits à l’usage d’armes chimiques ne tient plus la route d’autant que cette possibilité, s’ils l’ont eu leur aurait offert des raids punitifs US contre l’AAS comme ce fut la cas après l’attaque de Khan Cheikhoun.

            J’en déduis que les djihadistes dépositaires de ce genre d’armement en aurait bien usé et sans vergogne contrairement à Assad qui ne peut en avoir qu’un usage exceptionnel et limité comme à Khan Cheikhoun justement.

      2.  »Quelles attaques chimiques parlez-vous au sujet de l’Afrique ? »
        À mon avis, il veut peut être parler de l’utilisation de l’ypérite par l’armée espagnole pendant la guerre du Rif. Et aussi par l’armée de Mussolini en Éthiopie car , historiquement, il n’y a eu pas d’autres cas répertoriés. À moins que, pour pouvoir pratiquer une fois de plus l’exercice devenu traditionnel de dénigrement de nos forces , on accepte les yeux fermées des sordides accusations qui ont été formulées en d’autres temps contre l’armée française.
        Mais pourquoi ne pas évoquer plutôt à la place d’autres faits bien plus précis qui se sont déroulés durant la première guerre d’Afghanistan, et d’autres qui ont eu lieu au Laos?

        1. @MD

          Non ; en fait , je veux parler de celles ayant eu lieu lors de la Première Guerre Mondiale ( 1914-1918 ) et qui bien-évidemment , comme chacun l’ aura compris , concerne au premier chef celles faisant référence directe à celles attribuées à Assad dans les années 2010 , cent ans plus tard …

          Ça vous va comme réponse débile ?? 😉

          Prenez plutôt connaissance de ceci , vous extrapolerez une autre fois :
          https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/darfour
          Vous avez une pilée d’ autres liens plus bas sur ce fil …

          En revanche , vos infos sur le Laos ou l’ Afghanistan m’ intéressent au plus haut point … En avez-vous à faire partager ?

          « À moins que, pour pouvoir pratiquer une fois de plus l’exercice devenu traditionnel de dénigrement de nos forces , on accepte les yeux fermées des sordides accusations qui ont été formulées en d’autres temps contre l’armée française. »

          Là , par contre je n’ ai pas tout pigé …

    2. Vous parlez du Qatar, le pays ami de la Russie avec laquelle il a signé un partenariat stratégique et des accords économiques 25 fois supérieurs aux investissements en France, et par ailleurs aussi ami de l’Iran ?
      Et l’OIAC se fout de l’Afrique selon vous ?
      « En date du 18/11/2016, la région Afrique a bénéficié des programmes de coopération internationale de l’OIAC de diverses manières, comme suit ( les chiffres mondiaux sont indiqués entre parenthèses) :
      218 spécialistes de la chimie analytique formés (sur un total mondial de 532)
      172 participants au Programme des scientifiques associés pour l’Afrique (sur 424)
      694 participants à l’appui aux conférences d’Afrique (sur 2231)
      79 stagiaires africains (sur 134)
      60 manifestations d’appui aux conférences en Afrique
      48 d’assistances aux laboratoires d’Afrique (sur 92)
      179 projets de recherche en Afrique (sur 503)
      81 d’échanges d’équipements en Afrique (sur 153)
      Total de personnes et d’installations bénéficiaires en Afrique : 1536 (sur un total mondial de 4710) ».
      Les attaques chimiques en Afrique ont fait combien de morts ?

      1. @Lagaffe

        Combien de morts ?

        Plusieurs centaines …

        De plus , je n’ ai jamais cité l’ OIAC … j’ ai simplement souligné que l’ info n’ avait pas bénéficié du même traitement que pour la Syrie ; ce qui est totalement anormal et en complète contradiction avec la sempiternelle qualité et neutralité de l’ information qu’ « on » nous vante à l’ envi à longueur de journée …

        Alors vous avez donc ceci :
        http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/soudan/evenements/article/soudan-possibles-attaques-chimiques-au-darfour-30-09-16

        Ainsi que cela ( entre-autres ) :
        https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/darfour

        Et tiens , comme je suis sympa , un troisième pour la route :
        https://www.youtube.com/watch?v=DBREKGEn4cU

        Et comme je suis vraiment très sympa , en voilà un quatrième :
        http://www.lefigaro.fr/international/2016/09/29/01003-20160929ARTFIG00196-amnesty-accuse-le-soudan-d-attaques-chimiques-au-darfour.php

        Et comme je suis exceptionnellement bien disposé , un cinquième :
        http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/29/amnesty-international-accuse-le-soudan-d-attaques-chimiques-au-darfour_5005287_3212.html

        Alors , j’ invente ?

        Comment ? Cela ne prouve rien ?
        Oui , je sais bien … tout comme toutes ces accusations visant à faire porter le chapeau à Assad afin de le faire tomber qu’ il soit responsable , directement ou indirectement , ou pas …
        Alors , ce qui est valable dans un cas ne le serait pas dans l’ autre ? Et pourquoi je vous prie ?
        Quel élément prévaut qui aurait rang sur tout ?

    3. Mais il ne fait nul doute qu’un important chapitre sanguinaire de l’histoire du monde vient de se terminer grâce aux efforts sans précédent des grandes puissances internationales et régionales, dont les États-Unis, l’Iran, la Russie, la France et le Royaume-Uni, qui malgré leurs différends, se sont unies pour lutter contre le terrorisme.
      concernant l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, j’avoue qu’apres avoir lu cet article , je doute vraiment de l’implication de Damas dns cette attaque qui ressemble plutot a un false flag https://www.welt.de/politik/ausland/article165904082/Vergeltungsschlag-in-Syrien-Trumps-rote-Linie.html

      1. Oui , mais là vous-êtes dans l’ erreur ; on n’ a pas le droit de douter … C’ est interdit ou en tous cas très mal vu …

    4. Gros menteur.

      La honte, comme le remord ou le regret, est un châtiment que la conscience s’inflige à elle-même, pour les actes qu’on commet soi-même, ou les abstentions coupables dont on est soi-même coupable. Vous n’êtes coupable de rien, ici. Donc: vous n’avez pas à avoir honte.

      Quand on dit, par facilité, qu’on a honte de quelqu’un d’autre que soi-même, c’est qu’en réalité, loin d’être un avocat, on veut en être le procureur.

      D’ailleurs, votre phrase commence par: « Quelle bande d’ enfoirés ». Ce qui est une accusation.

      Sinon, sur le reste de votre com, vous abusez, comme à votre habitude, de ce qui est un lieu commun: à qui profite le crime? Question qui en provoque une autre: qui tire les ficelles? Pour finalement aboutir à: on nous cache tout, on nous dit rien, je suis un Caliméro victimaire. Votre style.

      La fotozotres, nouveau discours de l’excuse. Blablabla.

      Remarquez bien qu’à la base, on ne vous demande rien: Superdupond pétochard, il est clair que vous n’avez aucune compétence particulière en matière d’attaques chimiques en Syrie. Votre hobby, je vous le rappelle, est de roder nuitamment aux alentours des ronds-points pour épier les gendarmes et vérifier qu’ils font, selon l’idée que vous en avez, leur boulot.

      Alors que ce que vous voulez dire est très simple:
      – Les peuples arabo-musulmans sont inaptes à la démocratie
      – Mais ils sont accessibles au fanatisme religieux
      – Pour nous en protéger, il faut maintenir les dictateurs locaux qui, eux, sont seuls capables de maintenir l’ordre dont nous avons besoin pour vivre en paix.

      Une fois que vous dites ça, vous posez le problème mieux, je pense, qu’en répétant une fois de plus que vous êtes un Caliméro, victime d’un monde dangereux, cruel et cynique qui vous dépasse complètement.

      Ne pensez-vous pas, Scope?

      Plutôt que de prendre des détours compliqués pour ne pas avoir à dire: « voilà, je veux ça », dites tout simplement « je veux ça ».

      Vous savez que c’est la base en stratégie? La stratégie, c’est l’ensemble de la réflexion qui a trait à la détermination des objectifs que l’on veut atteindre dans une situation donnée. Si vous n’êtes pas capable de dire ce que vous voulez, vous n’articulez pas le premier membre de la réflexion. Et tout le reste part en sucette et vous vous retrouvez, à 4 heures du mat’, à jouer les vigilants sur un rond-point, à mâter des gendarmes, en étant persuadé d’être un citoyen impliqué dans la vie politique de la nation.

      On peut faire mieux que ça.

      1. Et à part tout ça ?

        Vous volez bas …

        Votre post ne présente aucun intérêt tant il est vide de sens se contentant d’ empiler les lieux communs et les attaques ad personam lâches mais convenues … faisant de vous le procureur que vous me reprochez d’ être …

        Et je le répète : j’ ai honte pour mon pays qu’ il soit tombé si bas … Ne vous-en déplaise …

  5. Et pendant ce temps les USA ont le plus vaste arsenal d’arme chimique au monde et ils ne veulent pas le détruire sous prétexte de manque de financement.Ils se foutent de qui la?

    1. À supinfo
      Bonjour, les américains ont effectivement un très gros stock de ces bombes dites chimique. Sachant que ce pays est en guerre à peu près partout sur cette planète pouvez-vous nous indiquer un endroit où ces fadas de ricains auraient utilisé ce matériel depuis leur interdiction???

    2. Mettez vous donc un peu à la page. Les Ricains se foutent de personne. Ils ont détruit plus de 89 % de leurs munitions chimiques. S’il leur en reste , c’est parce qu’ils sont retard sur leur programme de destruction totale de ce genre de matériel périmé , difficile à stocker et dont la conservation devenue hasardeuse et coûteuse les em.. plus qu’autre chose, surtout en cette période d’attentats islamistes à domicile. Et s’ils sont en retard, ce n’est pas par calcul, mais seulement parce que : a) la destruction de ces engins est longue et difficile. b) le financement a manqué par moment ( forcément , avec un Barrak Obama élu deux fois et qui ne s’est penché sur le problème qu’à la fin de son 2 ème mandat ) . Ils ont donc recommencé à détruire ce qui leur reste en 2015 et tout devrait être terminé vers 2023 . Voir : https://www.chemistryworld.com/news/us-to-restart-chemical-weapon-neutralisation/8242.article

      1. Certes , ne doutons pas qu’ ils détruisent les vieux stocks dont la conservation est à présent dangereuse et qui les encombrent , mais quid des nouveaux ?

  6. Le Sarin est depuis longtemps identifié puisque tout les symptômes furent « cochés » sur les victimes. Qui s’étonne aujourd’hui que la Russie soit le seul pays du G20 à remettre en doute toutes attaques contre son boucher de Damas ? Besoin d’échantillons … #excuseminable.

  7. La somme des commentaires répond à cet article…En effet , les attaques à l’arme chimique ne ressemblent qu’à des false flag !

  8. Attention, les russes sont eux aussi de gros manipulateurs cyniques. Ce qui est lamentable c’est cette désagréable impression d’entendre la voix de son maître (le département d’état américain) à chaque intervention française. Hors on connait aussi les habitudes US en matière de manipulations, pressions et de truquage des rapports de l’ONU.

  9. Une enquête menée de la même manière que celle arrivant à la conclusion que l’ Irak possédait des ADM ? Il me semblait pourtant que des images prouvant que les rebelles utilisaient ,aussi,des armes chimiques existaient? Mais certainement avec modération…eux.

  10. ce matin une information a vérifier :le département d’état américain confirme que l’attaque au gaz à ibblid a été faite par les terroristes et non par la Syrie mais pas d’infos côté eu et autres?????

  11. Quelle crédibilité accorder à une diplomatie dont le chef appelait au meurtre du président d’un pays souverain ?
    Qui laissait entendre que les terroristes faisaient du « bon boulot » en Syrie ?
    Qui veut la création d’un énième état en Syrie ayant pour capitale Raqqa ?
    Dans toute l’histoire de sa diplomatie, la République française n’est jamais tombé aussi bas et nous le devons au fait que la France est dirigé par des individus sous influence idéologique, comme l’affirmait Bernard Squarcini, l’ex chef de la DCRI, nul besoin d’être devin pour deviner de quelle idéologie il s’agit. . .

    1. @ AmonBra : je partage votre commentaire; la France a perdu son âme ( ou ce qu’il en restait , après la Libye) dans cette tragédie, en soutenant les déstabilisateurs terroristes de la Syrie, et en reniant des siècles de liens profonds avec ce pays. résultats: nous sommes bannis de Syrie, ejectés des processus au Moyen Orient, haïs du monde arabe modéré. L’influence idéologique des BHL et autres Fabius est avérée, c’est celle d’Israêl, puisqu’il faut appeler un chat, un chat . BHL, sponsorisé par cet état et les U.S pour aller faire des conférences antimusulmanes dans le monde entier, entre autres « activités ».. cet individu mérite largement le TPI, au minimum .
      et pendant qu’on parle de soupçons d’armes chimiques syriennes, on évite aussi soigneusement de parler du phosphore blanc et de l’uranium appauvri utilisés en masse par les chevaliers blancs atlantistes.. toujours aussi révoltante, cette attitude binaire !

    1. @olivier : j’aime bien cette expression originale  » le boucher »; après « le Maitre du Kremlin », c’est presque aussi réussi ! c’est un bureau spécial de la société Walt Disney qui concocte des surnoms aussi fins et inventifs, non ? j’ai hâte de connaître le prochain !

      1. À Jacques 29
        Bonjour, le prochain est déjà sorti.. c’est DULOURD, et en plus Disney vous en fait cadeau pour que vous puissiez l’atribuer à qui vous voulez. ( sauf à vous bien entendu) mais sachez que je serais flatté de faire parti des heureux désignés par votre légendaire probité d’esprit….

  12. « Pour qui la méthodologie des experts du JIM est « indiscutable ». »
    .
    C’est le propre des méthodologies d’être discutables. C’est peu ou prou ce que Karl Popper désignait par le terme de « falsification » (« falsify », entendu comme « réfutation »).

    1. Bonsoir monsieur Vince,
      pour répondre à votre interpellation de ma critique des russes en Syrie, au sujet de l’article sur la libération de Raqqa qui n’est pas une victoire russe ou de l’AAS et au sujet du mythe de la victoire Stalingrad, qui est victoire à la Pyrrhus payée au prix fort, je tiens bien à vous confirmer que les russes sont embourbés en Syrie.

      Et les russes y resteront embourbés tant qu’ils arriveront à maintenir Assad au pouvoir.
      C’est évidence que tous les observateurs comprennent concernant l’avenir de la Russie en Syrie.

      1. Beaucoup de militaires et responsables politiques par chez nous souhaiteraient que la France soit autant embourbée au Mali que les Russes en Syrie en ce moment.
        .
        Sérieusement. Vous dites dans le même commentaire que les Russes n’en foutent pas une en Syrie, et en même temps qu’ils sont embourbés jusqu’au cou. ça s’appelle insulter les faits, le principe élémentaire de non-contradiction, et l’intelligence des lecteurs. Depuis le début de l’intervention russe en Syrie, vous écrivez sans pudeur âneries sur âneries, nous expliquant que les Russes et Assad volent de défaite en défaite jusqu’à Deir Ezzor et les rives de l’Euphrate. C’est juste grotesque et embarrassant – même les officiels US, UK, FR reconnaissent le presque sans faute jusqu’ici de l’intervention russe en Syrie – personne n’a eu l’outrecuidance de parler d’un embourbement russe, probablement ne serait-ce que parce que leur amour-propre les en empêche (ce qui n’est pas compliqué si on la compare aux fiascos de leur diplomatie et de l’aide occidentale à la rébellion arabe).
        .
        Usque tandem abutere, Seguinus Zayus Obtus, patienta nostra ?

        1. Bonjour monsieur Vince,
          avant de me répondre vous auriez dû vous renseigner sur la définition du verbe embourber, tout comme vous feriez également bien d’en maitriser l’usage avant de tenter de vous exprimer en latin.

          « Vous dites dans le même commentaire que les Russes n’en foutent pas une en Syrie, »

          Non, j’ai dit que l’intervention russe en Syrie prenait la forme des engagements occidentaux privilégiant l’engagement aérien évitant les pertes d’un engagement terrestre que les fans de Poutine avaient pourtant régulièrement prémédité sur ce site.
          Et une intervention reposant essentiellement sur des raids aériens n’est pas synonyme de « rien foutre ». Cette option est la plus sage et réaliste pour les russes et occidentaux engagés en Syrie.

          « Depuis le début de l’intervention russe en Syrie, vous écrivez sans pudeur âneries sur âneries, nous expliquant que les Russes et Assad volent de défaite en défaite jusqu’à Deir Ezzor et les rives de l’Euphrate. »

          Trouvez ne serait-ce qu’une de mes interventions sur ce site qui évoque ne serait-ce qu’une défaite subie par les russes en Syrie, même si nous pouvons évoquer la retraite de Palmyre qui ne sera reprise qu’après la chute d’Alep.

          Évoquer les aléas du déploiement russe en Syrie dont celui du Kuznetsov fut l’épisode le plus comique, n’est pas faire état d’une défaite russe. C’est votre interprétation.

          Et pour conclure, nous effectivement dire que la France est aussi embourbée dans la BSS, comme elle l’était déjà au Tchad depuis les années 70.

          « ça s’appelle insulter les faits, le principe élémentaire de non-contradiction, et l’intelligence des lecteurs. »

          Monsieur Vince,
          vous m’envoyez sincèrement désolé si à un quelconque de mes commentaires vous ayez pu sentir insultée votre intelligence et je vous présente humblement mes plus plates excuses espérant que votre honneur soit sauf.

  13. Pfff et alors ?
    Que fait Paris depuis 15 ans. Suivre bêtement comme un brave chien les USA, l Otan et Merkel.
    On pourra s indigner quand on sera redevenu libre et laissans tout ces cyniques de côté et renouer avec la posture indépendante de la France de de Gaulle.
    Sortons de l otan er de l UE alors lz on pourra s indigner par conviction.

  14. Pfff et alors ?
    Que fait Paris depuis 15 ans. Suivre bêtement comme un brave chien les USA, l Otan et Merkel.
    On pourra s indigner quand on sera redevenu libre et en laissant tout ces cyniques de côté et renouer avec la posture indépendante de la France de de Gaulle.
    Sortons de l otan er de l UE alors lz on pourra s indigner par conviction.

  15. En fait, il y a un développement de ces « affaires  » au quotidien : « https://fr.sputniknews.com/international/201710201033531561-al-nosra-armes-chimiques-idlib/

  16. C’est vraiment le moment de faire des enquêtes de ce genre mais personne ne va enquêter sur les instigateurs de cette guerre et ceux qui la finance… est surtout les commentaires personnel sur Bachar est sa personnification du conflit sa devient lamentable après des milliers de morts avec plus de 6 ans de guerre vous continuer à nous rabâché ce genre d’articles, qui montre votre place en devenant vous même agent de la propagande justifié ou non justifié. Une guerre à moitié déclarée c’est comme un mi courageux et un mi lâche; c’est au dernier moment que vous devenez lâche

  17. Il suffit d’aller sur RT ou sputnik pour se rendre compte que la Russie ment et manipule. Ses interventions militaires sont le fait d’un pays belliciste aux portes de l’Europeet et n’oublions pas son intervention dans différente élections et son espionnage endémique.

    La Russie a repris ses mauvaises habitudes de la guerre froide depuis l’arrivée de cette crapule de Poutine. Ce régime de part le fait qu’il possède un arsenal nucléaire énorme constitue un danger probablement encore plus grand que la menace musulmane.

    1. Du « bhl du pauvre » !
      Ça ne fait pas un argumentaire mais une suite de lieux communs.

  18. Quelqu’un s’est-il intéressé aux débats publics de ce genre d’organisation ? les US appliquent le principe de celui qui paie à raison…quand on a pas raison, on quitte l’organisation en cause (Cf l’UNESCO), ou on utilise son veto quand ça nous chante (j’ai arrêté de compter les résolutions concernant Israël que ce pays n’applique pas, ou celles qui ont fait l’objet d’un véto US)…AIEA clame à qui veut bien l’entendre que l’Iran respecte sa part du marché : et les US ? rien ils s’en foutent ! Pour cet organisme c’est pareil : les Russes, et certains ici l’oublient, ne veulent pas valider les thèses de spécialistes dont les seules preuves émanent de services spéciaux étrangers engagés clairement contre Damas ou d’organisation hollywoodienne du type White Elmets…Mieux, Damas et Moscou ont proposé aux spécialistes de l’OIAC de venir faire leur analyse sur la base bombardée par les US et d’où seraient parti le bombardement chimique incriminé ! effectivement, si après un bombardement aussi efficace que l’ont déclaré les US sur la base aérienne, à minima on aurait retrouvé des traces du gaz employé….que neni, des pays forcément objectifs, et la France y compris, s’y sont opposés….bla bla bla…comme d’habitude….

    1. @l’outrepenseur
      « Mieux, Damas et Moscou ont proposé aux spécialistes de l’OIAC de venir faire leur analyse sur la base bombardée par les US et d’où seraient parti le bombardement chimique incriminé ! »
      Pas tout à fait ! …
      En fait, Damas et Moscou ont proposé aux spécialistes de l’OIAC DE LEUR CHOIX ET DÉSIGNÉS PAR EUX de venir faire leur analyse… Nuance !… 😉
      Alors, pour mettre tout le monde d’accord, une équipe de spécialistes a été désignée par les 190 pays (!!!) signataires de cette organisation (sur 193 pays reconnus dans le Monde…)… Tout ce petit monde serait donc hostile à la Russie et à la Syrie ? Pourtant, ces deux derniers sont signataires, mais il est vrai qu’on est pas à une contradiction près, hein ?…
      Et bien évidemment, Moscou et Damas ne veulent présenter à cette équipe de spécialistes désignée par TOUS, que LEURS échantillons et LEURS preuves !… Logique…
      Pour le reste, bof ! Vos chouineries habituelles… 😉

Les commentaires sont fermés.