Pour Israël, le Liban et la Syrie constitueront un seul front en cas de guerre

Le 10 octobre, la diplomatie américaine a promis des récompenses pouvant atteindre 7 millions de dollars pour toute information menant à « la localisation, l’arrestation ou la condamnation dans tout pays » de Talal Hamiyah et de Fouad Chokr, deux responsables de la branche militaire du Hezbollah libanais, considérée à Washington comme étant une organisation terroriste.

Ainsi, Talal Hamiyah dirigerait la « l’Organisation de sécurité extérieure (ESO) du Hezbollah, qui entretient des cellules organisées dans le monde entier ». À ce titre, il serait « lié à plusieurs attentats terroristes » ou « enlèvements visant des Américains. » Quant à Fouad Chokr, il est décrit comme étant « un haut commandant militaire du Hezbollah au Sud-Liban », ayant tenu un « rôle central dans la planification et l’exécution de l’attaque perpétrée contre une caserne des Marines américains le 23 octobre 1983 à Beyrouth, qui a causé la mort de 241 soldats américains. »

Pour Nathan Sales, le responsable du contre-terroriste au département d’État, ces primes ainsi promises sont une « nouvelle étape pour accroître la pression sur eux et sur leur le Hezbollah », qui « reste l’une des organisations terroristes les plus dangereuses au monde ».

« Le Hezbollah demeure une menace pour les États-Unis, pour la sécurité des États du Moyen-Orient et au-delà. Il est temps que d’autres pays se joignent aux États-Unis en présentant cette organisation meurtrière pour ce qu’elle est, en s’attaquant à ses réseaux et à ses soutiens et en préparant une riposte mondiale à la menace qu’elle représente pour le monde civilisé », avait expliqué, la veille, Tom Bossert, le conseiller à la sécurité intérieure du président Trump, dans une tribune publiée par Le Monde.

Des propos que ne renieraient pas les responsables israéliens étant donné que, selon eux, le Hezbollah, soutenu par l’Iran, constitue l’une des principales menace contre leur pays. Et ils regardent de très près l’évolution de la situation en Syrie, où les miliciens chiites libanais et la force iranienne Al-Qods [unité d’élite des Gardiens de la révolution ndlr] ont accru leur influence, à la faveur de leur soutien au régime de Bachar el-Assad.

« Le Hezbollah a déployé plus de 10.000 combattants dans le sud de la Syrie. Le Hezbollah est une armée d’infanterie, de roquettes, de chars, de forces d’élite. Nous opérons comme nous le faisons dans le sud du Liban, mais, évidemment, d’une manière voilée », a ainsi indiqué un reponsable de la milice libanaise, selon Middle East Eye. Des effectifs qui paraissent cependant élevés au regard du nombre estimé de ses combattants (environ 15.000 selon l’armée isralienne, avec un vivier de « plusieurs dizaines de milliers » de sympathisants, selon le Département d’État).

« Nous sommes déterminés à empêcher nos ennemis de porter atteinte, ou même de créer une occasion pour porter atteinte, à la sécurité des citoyens d’Israël », a affirmé, début septembre, Avigdor Lieberman, le ministre israélien de la Défense. « Nous ferons tout pour empêcher l’existence d’un corridor chiite de Téhéran à Damas », a-t-il prévenu.

« Les graves menaces contre la sécurité d’Israël sont représentées par des organisations armées dont la plupart sont financées et soutenues par l’Iran », a, de son côté, souligné le général Herzl Halevi, le chef des services de renseignements militaires israélien.

Aussi, les dernières déclarations de M. Lieberman ne sont pas une surprise. « Lorsque la prochaine campagne militaire commencera, et peu importe où elle commencera, que ce soit dans le nord ou dans le sud, elle prendra immédiatement la forme d’une guerre sur deux fronts. Il n’y a plus de guerre sur un seul front, c’est notre hypothèse de base et c’est ce à quoi notre armée se prépare », a-t-il affirmé, le 10 octobre.

Et « Lors de la prochaine guerre au nord du pays, le Liban ne constituera pas le seul front. Il n’y a désormais plus qu’un seul front nord composé du Liban, de la Syrie, du Hezbollah, du régime de Bachar al-Assad et de tous ceux qui aident son régime », a prévenu le ministre israélien.

« Nous faisons tous les efforts possibles pour empêcher une prochaine guerre, mais dans le ‘nouveau’ Moyen-Orient, les évaluations qui nous étaient familières dans le passé – comme la faible probabilité [d’une guerre] – sont dorénavant simplement sans pertinence », a estimé M. Lieberman.

« Mon point de vue est que ‘ceux qui veulent la paix doivent préparer la guerre’. J’espère que nos ennemis de l’autre côté réfléchiront bien à toutes les initiatives qu’ils prendront contre Israël de manière à ce que nous ne soyons pas obligés de faire la démonstration des capacités de l’armée israélienne », a encore prévenu M. Liberman.

S’agissant du Liban, le ministre israélien considère que les forces armées libanaises ont perdu leur « indépendance » et sont devenues « une partie intégrante du Hezbollah qui lui donne des ordres ». Et cela alors que, justement, les États-Unis aident matériellement ces dernières, en leur fournissant notamment des véhicules, des hélicoptères ou encore des avions d’attaque légers A-29 Super Tucano

66 commentaires sur “Pour Israël, le Liban et la Syrie constitueront un seul front en cas de guerre”

  1. On connait tout les scénarii d’israel en cas de guerre mais avec monsieur Liberman, on ne connaitra jamais le scénario…en cas de paix.

  2.  » Un responsable du Hezbollah qui s’exprime sous condition d’anonymat « .
    Sans rire ! Le Hezbollah interdit à ses cadres et combattants de parler à la presse et TOUTES les interviews passent par le département Com du Hezbollah avec entre 3 ou 6 mois d’attente.
    Middle East Eye, du journalisme de caniveau.
    Le reste c’est l’habituel paranoïa israélienne.

  3. – naissance du hezbollah : février 1985
    – campagne de propagande grossière, mal montée dans l’urgence avec des râteaux édentés.
    On nous sort deux cadres terros qu’on a mis 35 ans sous couveuse (pour l’occasion ?) quand par exemple des élus politiques libanais avec des responsabilités avérées n’ont pas l’air trop inquiets.
    – corridor chiite : A partir de quelle « taille » la continuité déjà acquise devient elle un corridor ?
    ça sent un peu la panique chez les faucons américano-israéliens.
    Quand on a qu’un marteau…

    1. non jyb je te connais pondéré et mesuré pour prendre de tel positions trouves tu normal qu’une milice agisse coe si elle était une armée en engageant les intérêt vitaux du liban sur la simple base idéologique? en quoi est elle légitime? aussi comment des missiles balistiques font pour se trouver au yemen? là vous parlez de la soit disant panique israélienne mais qd la colère de Tsahal va déferler vous serrez les 1er à parler des crimes ou d’usage excessif de la force

      1. Votre pseudo ressemble à « Je suis partout » de sinistre mémoire des années 30 quand l’antisémitisme faisait rage. Il est vrai que vous êtes maintenant devenus les meilleurs amis du monde de vos inspirateurs nazis.. Vos mots comme « Tsahal » depuis devenu « l’armée pampers », ne font peur à personne ! Le Hezbollah a l’ensemble du monde arabe et musulman derrière lui ! Gloire à Hassan Nasrallah !!

        1. « L’armée pampers » qui tient en respect toutes les armées de la région depuis + de 60 ans.
          Une « armée de pampers » autant respectée par Trump que par Poutine.
          Bref on se rassure comme on peut.

        2. Gloire à Vince, gloire à Vince ! Tremblez pauvres fous, j’ai l’ensemble des reptiliens derrière moi.

      2. @je suis là
        D’abord relativisons, je commente les propos d’avigdor liberman ce qui est différent des propos du chefs d’état-major de Tsahal…
        Je conteste la confusion et le brouillard qu’entretien la droite nationaliste sur ses ennemis en mettant dans le même combat palestiniens, syriens, chiites, Hamas, hezbollah… Il est clair que tant que cette dialectique tient lieu de ligne politique, Israël ne cherche pas de solution autre que militaire.
        Et je remarque que vous opérez la même dérive. Est-il pertinent de recourir au Yémen pour défendre une hostilité légitime contre le hezbollah libanais ? non, sous-entendu c’est l’Iran qui arme les yéménites (houtis et pro-saleh) et encore une fois cet élargissement à des guerres exogènes marquent la volonté de certains de vouloir un conflit majeur et global alors que la paix se fera entre acteurs « endogènes » et de façon bilatérale. Il faut considérer le hezbollah libanais comme un problème libano-libanais, oui d’une certaine manière il pèse excessivement sur l’état libanais mais sans lui le conflit syrien aurait embrasé le Liban (et si vous suivez la situation au Liban vous voyez que tout n’est pas gagné) Il faut considérer le Golan comme un problème syro-israélien. Il faut considérer la ligne bleue comme un problème israelo-libanais.etc.
        Je constate que l’attitude des faucons israélo-américains ne fait que souder et renforcer les ennemis d’Israël et notoirement le hezbollah libanais. Et je pense (j’espère) que des signaux remontent comme quoi cette crispation est perceptible dans le monde arabe. Il vous suffit de regarder l’attitude de la Turquie en 2012 et aujourd’hui, ou de l’Egypte de Moubarak et celle de Sissi, et d’autres encore qui posent question.

        1. @je suis là
          J’ai aussi du mal à comprendre le choix des 2 wanted. Sans connaitre tout les acteurs des attentats de 1983, ce Fouad chukr n’apparait pas dans cet environnement et on a affaire à des faits remontants à des dizaines d’années. est ce que ces cibles traduisent l’imminence et la gravité de la menace ? Pourquoi selon vous n’a t’on pas ciblé des logisticiens, des facilitateurs, des opérationnels actuellement sur le terrain ?
          Si vous trouvez panique un peu fort, je trouve cette offensive médiatique brouillonne et décalée.

        2. @ jyb
          tout d’abord je salue votre haut niveau d’intervention et de la hauteur que vous prenez mais je vous appelle aussi à beaucoup plus de clairvoyance parce que ne pas reconnaitre la corrélation qu’il y a entre tous ses problèmes Palestine syrie hezbolah iran antisémitisme peut relever du révisionnisme à mon avis tout cela n’a qu’une seule logique « la haine du juif » et c’est d’ailleurs par ce concept qu’ils fondent leur propagande
          avant de continuer je vais vous demander de faire un petit exercice prenez une carte du monde délimiter Israël et regarder sa superficie vous constaterez que la France fait plus de 20 fois Israël et (là je ne parle que de la métropole) reprenez la mm carte, délimiter et regarder la superficie du monde arabe vous constaterez que le monde arabe fait plusieurs fois l’Europe et là je ne parle pas du monde musulman et après cela regarder les soit disant territoires disputés et leurs superficies après poser vous la question simple de savoir si c’est vraiment sérieux de la part du monde arabe
          vous croyez vraiment que les arabes aiment le palestiniens? dans le monde arabe on connait des monarchies insolemment riche achetant des terres partout dans le monde des clubs sportifs et j’en passe pourquoi n’accepte t’elle pas les palestiniens chez elles ? par comparaison lors de la catastrophe naturelle en Haïti le président sénégalais de l’époque avait donné à la possibilité à tout les haitiens qui le souhaitait de partir au Sénégal et de devenir sénégalais on a aussi vu mde Merkel ouvrir ses portes à plus d’un million de syriens pourquoi les arabes ne le font pas avec les palestiniens? En ce qui concerne les concessions Israël n’a t’il pas libéré Gaza contre l’avis de beaucoup? quelle est la suite?
          Imaginer un seul jour que des missiles algériens tombes sur Paris que deviendrait l’Algérie? ou que Cuba bombarde la Floride que deviendrait Cuba? Israel soignent les terroriste du hamas! OK? la cisjordanie qui coopère avec Israël a un taux de croissance supérieur à celui de UE! OK?
          En ce qui concerne le hezbola qui intervient pour soit disant ne pas embraser le Liban et lorsqu’il traverse des frontières et vont kidnapper deux gardes frontaliers en engagent tt le liban c’est pour la stabilité du liban? non en fait le hezbolla intervient en syrie pour consolider le croissant chite étant bien conscient que assad allawouit c’est 15% de la population donc techniquement ne peut gagner une élection. Actuellement il y a 150000 missiles susceptible d’atteindre Israel avec et cela sous le regard impuissant de la finul pour la turquie elle n’a pas une véritable lisibilité sur sa politique
          Mais par dessus tout sachez qu’Israel a toujours combattu pour sa suivie et continuera à ce battre pour vivre

          1. @je suis là
            – je prends mes cartes et mes chiffres comme vous m’y invitez et une chose me saute aux yeux. Israël ne va pas vitrifier le monde arabe. Et Tsahal aussi puissante soit elle ne va pas vaincre l’antisémitisme. Et là j’ajouterai au contraire.
            – Vous m’avez cité hier le Yémen. Sans se lancer dans des débats d’experts, je note (ou j’ai pu observer) que la communauté juive (importante) qui a quitté le Yémen en 48 garde une place plutôt positive dans « l’inconscient culturel » yéménite. Et fait que je trouve particulièrement intéressant la communauté juive qui est restée au Yémen après la guerre civile de 1970 a migré dans les zones zaydites c’est-à-dire les zones chiites (qu’on appelle houti maintenant)
            Ceux-là même qu’on combat derrière les saoudiens sous prétexte qu’ils sont soutenus par l’Iran. Si vous voulez aller plus loin dans ce sens vous trouverez dans la bibliographie du ben zvi Institute plus de matière qu’il n’en faut.
            – Il n’y a aucun révisionnisme à démonter le problème général en problèmes particuliers (la paix séparée israélo-égyptienne de camp David en est l’exemple) et je ne vois pas d’autre issue
            Ce qui a été possible avec le Sinaï entre l’Egypte et Israël n’est-il pas possible avec le Golan entre la Syrie et Israël. Particulièrement à un moment ou le maitre de la Syrie est plus à Moscou qu’à damas…et de préférence avant qu’il ne soit à Téhéran comme le souhaitent les ultra conservateurs israéliens. Et vous pouvez élargir à d’autres confrontations.

      3. Arrêtez de bouffer la propagande sans réfléchir…
        Les « rebelles » du yemen sont en fait l’armée régulière du yemen qui était équipée de SCUD depuis bien longtemps !
        C’est marrant comme on arrive a être aussi aveugle que dans la belle epoque des années 70 ou des millions de sud américain sont morts pour communisme !
        On vit dans 1984. Suivant que les gens suivent nos intérêts, on parle de gentils milices de defense avec des armes lethales, ou de terroristes avec des missiles ballistiques…
        Bon vous êtes dans le ton de ce site : OTAN360…

  4. fu’ad chokr, Fouad chokr ou chukr ou chaker ? …effectivement si quelqu’un a des infos, elles valent bien quelques usd…

    1. Le marteau ,vous connaissez vous etes un ignorant completement » MARTEAU’

      V
      Concernant vos divagations phonétiques et soi disant marrantes, sur les variations phonetiques de ces pitoyables in dividus, puisqu il s agit de transcription en caractere latin ,de noms prorpres d ecriture arabe!!si on peut parler de propres pour un fanatique du Hezbollah ou hizbollah come disent les iraniens!,,
      Ami jyb arre3tte d écrire des conneries que seuls ,les ignares et microcephales comme toi peuvent croire comprendre
      Je te signale que l araméen et l hebreu ainsi que l arabe dérivé sont des langues semitiques
      Cherche un peu pour comprendre le rapport avec tes blagues soi diant spirituelles

      1. @job
        Au vu des contributions régulièrement apportées par jyb, je pense que nous sommes nombreux à lui accorder quelques écarts d’humeur de temps à autres (…) Votre commentaire en revanche ne mérite peut-être même pas réponse; j’avoue avoir perdu mon temps.

      2. @job
        Puisque vous semblez bien connaitre les langues sémitiques, vous savez que la translitération est le principal problème. Donc un prénom et/ou un patronyme peut s’écrire différemment et se lire différemment. En l’occurrence si vous passez dans une moulinette fu’ad tel qu’il apparait dans l’avis de recherche vous allez obtenir un certain nombre de réponse et quasi toutes Anglo saxonnes puisque c’est la graphie anglaise (parfois avec un w pour le son ou ce qui donne fwad) En français on écrira plutôt fouad. Vous savez que la vocalisation est aussi un problème et notamment en arabe. Donc chukr peut très bien être graphié chokr, et autre problème on a parfois besoin pour faciliter la prononciation d’ajouter une voyelle muette (le e) ce qui donne la graphie choker, chaker etc
        Donc vous avez, j’imagine surinterprété mon commentaire, au vu de vos connaissances.
        La langue française ne semble pas votre langue d’usage donc je me permets de préciser « marteau » fait référence à l’expression « quand on a qu’un marteau tous les problèmes sont des clous »
        Et vous avez raison nous sommes tous des ignorants…avides d’apprendre. J’ai fait une école dont la devise est « ils s’instruisent pour vaincre » et c’est drôle mais cette devise raisonne étrangement le jour ou Israël décide de quitter l’Unesco (organisation des nations unis pour l’éducation…)
        Heureusement Israël peut compter sur des personnes éduquées, tel que vous.

        1. Ah mirde, un cyrard ! 🙂
          Pour compléter votre remarque sur le noms cités, les cadres du Hezbollah utilise depuis le début, 1 voire 2 noms  » de guerre  » qui ne sont pas leurs patronymes et ils en changent régulièrement.
          Cette histoire de prime est une triste foutaise.

  5. Le monde civilisé représenté par israël et les états-unis ? Vaste blague…

    Tout ce qui n’est pas sous leur contrôle, qui pense différemment et qui ne se soumet aux américano-sionistes sont désignés de menace, de danger contre la liberté, le monde libre etc…..etc……bref, le logiciel de pensée mondialo sioniste habituel !

    Le hezbollah est en entité politique avec un gouvernement, washington et israêl ce sont 2 états dirigés par des terroristes, pour du terrorisme d’état. Le monde devrait plutôt se liguer contre ces 2 cancers, afin d’avoir la paix une bonne fois pour toute.

    Question de temps peut-être où justice immanente !

    1. Bibi,
      Il me semble que ce qui est reproché au gouvernement américain actuel, c’est justement de ne plus vouloir être à la remorque inconditionnelle d’Israël. Et cela, malgré la forte influence de son gendre, inconditionnel d’Israël impeccable.
      Mais bon, ces jours-ci, entre l’UNESCO et le scandale Weinstein, le lobby israélien aux USA va être bien occupé à allumer des contre feux.

      1. Pour une fois que l’on est d’accord vous et moi…
        Ils ne veulent effectivement plus être « la remorque inconditionnelle d’israël », cela semble d’autant plus évident avec cette décision commune sur l’Unesco. En effet avec cette dernière ils sont devenus « les wagons d’israël ».
        C’est carrément risible, Trump à une personne dans son entourage qui fait mieux le lobbying pour Israël que Netanyahu le ferait s’il était à sa place.
        Et pour finir, ils n’ont même plus besoin d’allumer de contre feux, personne ne leur a reproché quoi que ce soit, en france notamment cette sortie de l’Unesco d’israël et son wagon à fait la dernière page des journaux donc bon … on parlait même plus du du wagon que de la locomotive.

        1. Spender,
          Malgré cette actualité, et probablement la fin de l’accord avec les iraniens sur le nucléaire, la mandature Trump sera en rupture avec la soumission des Bush père et fils, Clinton et Obama. Pour Obama, il avait manifesté quelques velléités de résistance envers Israël, il faut être juste.
          Mais résistance ou rupture, les USA sont depuis si longtemps sous domination du lobby israélien que ça n’ira pas bien loin.
          L’UNESCO, les américains n’y payaient pas leur contribution, rien de révolutionnaire dans tout ça. Je persiste à penser qu’Israël a été à la roue avec tous ses groupes de pression dans les conflits qui ont lieu dans leur région, cela sert trop bien leurs intérêts, cause prioritaire pour eux et pour laquelle tous les moyens sont bons.

          1. Dernière nouvelle, Audrey Azoulay a été élu à l’UNESCO de préférence au candidat qatari.
            De mauvais esprits pourraient penser que le départ théâtral des USA et d’Israël de cette institution avait pour but d’influencer cette élection. Ils auront de toute façon obtenu un succès, je doute que Azoulay se révèle hostile aux intérêts d’Israël.
            http://www.israelvalley.com/2017/10/13/audrey-azoulay-a-tete-delunesco-parle-lhebreu-connait-bien-israel/

    2. Si tu veux frapper ton front 4 a 5 fois par jour, tourné vers la mecque, laisser ta femme enfermée comme une escalve à la maison pour aller gaiement couper des têtes , raccourcir des bras, épouser des gamines, violer sous couvert de mariage provisoire, bref, c’est ton choix…

      1. Mon brave Thaurac.
        Commentaire sans lien avec l’article et les réponses.
        Votre dissonance cognitive augmente rapidement, vous devriez consulter.
        Hafidak allah.

      2. Thaurac,
        Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises, il n’y a aucune obligation de choisir entre le suprémacisme israélien et le messianisme musulman.
        Mais pour ma part, j’ai un peu observé les comportements des uns et des autres et je m’aperçois d’une grande proximité entre judaïsme, dont se réclament les sionistes israéliens, et l’islam. Deux religions formalistes, les règles de conduite avant la démarche de l’esprit, issue de la même tradition et historiquement ils se sont toujours associés contre le christianisme.
        Il suffit de regarder les promoteurs du multiculturalisme, de la promotion de l’islam, ouverte ou en diabolisant ses opposants, de culpabilisation des occidentaux concernant colonisation, esclavage, racisme, etc., en oubliant au passage la responsabilité des musulmans et la leur propre.
        Si la France et l’occident sont tellement fragiles face aux avancées de l’islam, c’est à cause de choix de société faits et imposés par les promoteurs du multiculturalisme et de la « diversité. » Et nombre de défenseurs fanatiques d’israël en font partie.
        D’autre part, le sort des palestiniens reste un problème de justice qui conditionne beaucoup d’autres problèmes. Et certains de ces palestiniens sont chrétiens, si les islamistes ont pris le pouvoir en Palestine, c’est à cause de l’injustice commise par Israël envers leur peuple.
        Croyez-moi, beaucoup d’adeptes de la religion israélienne, suprémacistes pour eux et cosmopolites pour tous les autres, auront choisi le camp islamiste avant même que nous, chrétiens, soyons submergés. Comme en Espagne durant la Reconquista.
        Vous vous dites catholique et j’ai toujours du mal à comprendre votre soutien inconditionnel à Israël.

        1. Robert,
          Ton analyse est assez pertinente mais je ne suis pas du tout d’accord avec toi sur la conclusion.
          Je parle de la situation en France. Dans la société communautariste qui nous attend, si les choses venaient malheureusement à déraper, les juifs français ne feront jamais ami ami avec les islamistes. Je pense même tout le contraire : ils en seront les premières victimes. D’ailleurs ça a déjà commencé avec Merah, Medhi Nemmouche, Coulibaly et le reste est à venir. Je connais des arabes, certains depuis longtemps et je peux dire qu’ils ont tous une mauvaise image des juifs. Certains sont même clairement antisémites. Et parfois, quand ils me font des grands discours sur l’islamophobie en France, je les mets face à leur contradiction.

        2. qui as commit l’inquisition sur les juifs? et la collusion entre hitler et le moufti de Yéroushalaim avant la décision finale et le passage à l’acte ça te dit ?

          1. Quelle inquisition sur les juifs, l’inquisition n’a jamais concerné que les chrétiens ?
            Seuls les convertis au christianisme venus du judaïsme ont eu à connaitre de l’inquisition et il n’étaient alors plus juifs mais chrétiens. La plupart des peines étaient d’ordre spirituelle, un pèlerinage, le port d’un habit spécial, comme pour tous les autres condamnés de l’inquisition. A l’époque ou sept siècles d’occupation musulmane avaient vu les juifs collaborer activement avec les musulmans contre les chrétiens, avec le Talmud juif qui contenait des propos ignobles contre les chrétiens et le Christ, parfois des autodafés de Talmud étaient brulés en place publique, des juifs sanctionnés ou expulsés, mais le pouvoir royal et l’Eglise, distincts, ne s’en sont pas pris aux juifs pour ce qu’il étaient mais seulement s’ils commettaient des actes condamnables. Comme tout autre citoyen.
            Et l’Inquisition ne s’en est prise qu’aux juifs faussement convertis qui trahissaient la foi qu’ils prétendaient partager, comme à d’autres chrétiens ayant commis sorcellerie, magie ou autres crimes que les tribunaux laïcs auraient condamnés à mort. Beaucoup échappaient à cette sentence en reniant leurs égarement et en faisant pénitence. Et cela permettait aussi de faire échapper ces condamnés à la fureur citoyenne et aux fausses accusations.
            Quand aux musulmans et l’antijudaisme, étant eux-même sémites le terme antisémite me semble inapproprié, j’ai mis des vidéos plus haut pour calmer les ardeurs musulmanes.

            http://www.linquisitionpourlesnuls.com/linquisition-et-les-juifs/

          2. Robert
            Les « propos ignobles du Talmud contre les christianisme » c’est quoi votre source ? Goebbels ?
            Depuis peu le talmud est traduit en anglais (Adin Steinsalz) et lisible en ligne, je ne les trouve pas…
            La religion juive, une religion formaliste ? Formaliste comme lorsqu’on se faisait pardonner ses péchés en achetant des indulgences au Pape ou en faisant le signe de croix ?
            Robert vous êtes une autre victime de « l’enseignement du mépris » pourtant condamné par Vatican II

          3. L’inquisition en Espagne a été autorisé sous le Pape Borgia, ce saint homme qui baisait sa fille, organisait des partouzes au Vatican avec participation d’animaux, recevait avec sa maitresse, une ancienne prostituée, au lit et avait acculé une énorme fortune. Je ne doute pas un instant que l’Inquisition n’avait comme seul but de ramener les Juifs à plus de moralité et rien à voir avec un moyen de confisquer l’argent des riches mals en cour sous prétexte de judaiser…

          4. Fabrice,
            C’est à Paris, en 1240, que le premier procès du Talmud se déroula, lorsque, après avoir été expulsé de l’école juive dans laquelle il se trouvait, Nicolas Donin (+ 1287), qui s’était converti en 1235 au christianisme et devint franciscain, dénonça les principaux passages antichrétiens du texte, ceci dans une confrontation publique avec le rabbin Yehiel de Paris (+1286) qui était alors le responsable de l’école talmudique. Faisant suite à sa démonstration, qui épouvanta les examinateurs et théologiens ecclésiastiques dans laquelle Donin cita des passages entiers du Talmud, dont il prouva qu’il était devenu pour les juifs une autre loi quasi supérieure à celle de la Torah, montrant qu’il contenait d’horribles blasphèmes, encourageait à la haine envers les chrétiens et autorisait les juifs à se jouer des « goyim », de les voler voire les tuer.
            Clément VIII va en 1593 interdire de lire, posséder ou vendre le Talmud. Dès cette date, des Talmud expurgés des propos condamnés vont apparaître dont font partie ceux dont nous disposons aujourd’hui.
            Mais un des points de la controverse contemporaine dont se font l’écho les articles traitant du sujet, porte sur une prétendue « mauvaise interprétation » du Talmud par les examinateurs chrétiens, qui se seraient mépris sur les termes hébreux. Or cet argument est faux pour plusieurs raisons. Outre que les premiers censeurs du texte furent des érudits juifs convertis au christianisme comme le franciscain Nicolas Donin, ce qui laisse supposer chez eux une bonne connaissance de la signification exacte des textes talmudiques, que le nombre conséquent de condamnations pontificales assorties de l’infaillibilité laisse penser qu’il y avait sérieusement matière à légiférer, il importe également de savoir que le Talmud fit l’objet de plusieurs éditions, mais aussi de dispositions disciplinaires de l’Eglise qui peuvent tromper ceux qui ignorent ces éléments historiques, les amenant à accepter la thèse d’une injustice à l’égard du Talmud.
            Pour en revenir à notre époque, certaines traductions sont expurgées de propos encore susceptibles de choquer, comme les parties scandaleuses de discrimination contre les Gentils mais la religion juive étant formalistes et littéraliste, nombre de communautés juives ont conservé une certaine franchise quand ils s’adressent à d’autres juifs comme les juifs « orthodoxes ». Il suffit d’écouter ce qu’ils disent pour juger si l’aspect anti chrétien est un fantasme antisémite.
            https://www.youtube.com/watch?v=7UJ6dfBEL3A

            Si vous voulez, vous pouvez trouver des versions du Talmud non expurgées dans certaines langues. Certes, elles le sont déjà mais certains interdits ou prescriptions demeurent qui manifestent clairement que la discrimination entre juifs et non juifs est enseignée, aujourd’hui encore.
            Quand au pape dont vous parlez, vous confondez avec Alexandre III qui n’était ni un Borgia ni un débauché et a créé l’Inquisition en France. En Espagne, c’est Sixte IV qui, à la demande des rois catholiques, a créé l’Inquisition espagnole, Jean III au Portugal. Je ne vois nulle part apparaître Alexandre IV Borgia. Et cette inquisition ne concernait que les chrétiens et les seuls juifs convertis au christianisme et n’a jamais concerné ni juifs ni musulmans.
            S’il y a eu des excès et déviances dans le christianisme, que personne ne nie, la religion catholique postule du primat de l’esprit sur la loi. Le judaïsme et l’islam postulent du primat de la loi sur l’esprit. C’est cela le formalisme.
            Vatican II a été influencé par des penseurs juifs, et protestants, invités durant les sessions en conseillers, imaginez des conseillers catholiques dans une assemblée doctrinale juive ou protestante. Paul VI était obsédé par la récente persécution des juifs, mais si on parle de mépris, le judaïsme en a eu autant contre le christianisme. On peut dire que toutes les religions peuvent subir la même accusation. Sauf que si cela entraîne a réécrire notre religion pour ne pas déplaire à une autre religion, la réciproque doit exister ce qui n’est pas le cas. Est-ce que le judaïsme moderne a manifesté un quelconque regret de ce mépris séculaire enseigné envers les chrétiens ? Il est bien gentil de faire un mea culpa, mais il faut rester juste et proportionné, les catholiques ont une partie de leur héritage qui est juif, prêtres et religieux récitent tous les jours les psaumes du Roi David, et ont toujours considéré les juifs comme leurs frères aînés dans la foi, l’ancienne alliance menant à la nouvelle alliance. Mais quand les textes juifs injuriaient Jésus et Marie ou que la communauté juive prenait fait et cause contre le christianisme, en Espagne, il s’agissait d’attitudes condamnables et plus de personnes à qui nous devions le respect. Les autorités juives à la fin de la deuxième guerre mondiale sont venus remercier le pape Pie XII d’avoir été la seule autorité à se lever pour défendre les juifs. Mais aujourd’hui encore, y compris parmi nombre juifs, la calomnie du « pape d’Hitler » continue.
            Comment le pape d’une Eglise qui prônait « l’enseignement du mépris » aurait-il pu dire que nous étions spirituellement sémites durant l’occupation ?
            Nous sommes les héritiers spirituels du judaïsme et de l’ancienne alliance. Mais comme le pape François subit les influences du temps et des bons sentiments, vouloir bien faire ne veut pas toujours dire pouvoir faire bien.
            Si je peux me permettre, vous devriez mieux vous informer, vous éviteriez de faire des approximations et des erreurs dans votre démonstration. Et épargnez-nous les habituelles accusations diffamatrices dès qu’on parle du judaïsme, elles sont infondées et indignes.

          5. Robert
            Erasme et les humanistes du 16ème siècles se moquaient du latin de cuisine, de l’ignorance et de l’inculture des Franciscains. Ils ne maitrisaient même pas le latin, la langue internationale de l’époque, alors que dire de l’hébreu ou de l’araméen ? Sachez qu’au 16ème siècle un grand humaniste, prof d’hébreu et d’araméen à l’université, Reuchlin dénonçait déjà les mensonges et les manipulations franciscaines au sujet du Talmud. Un procès célèbre eu lieu et l’enquête montra que ces accusations étaient évidemment fausses. Les citations du Talmud que l’on trouve dans les sites d’extrême droite sont fausses et n’existent pas. Ils mentaient parce que presque personne ne parlant l’hébreu ou l’araméen, il était facile de mentir. Maintenant qu’on a le talmud en anglais et que tout le Monde peut voir que ce sont des conneries, les mêmes trous du cul nous disent « c’est un complot ».

          6. C’est drôle un membre d’une religion ou le prophète tendait l’autre joue lorsqu’on le frappait nous dire en gros « c’est normal que le Xt calomnie les Juifs puisque les Juifs ont calomnié le XT » C’est vous qui parlez de « formalisme » dans la religion juive ? Ceux qui ne prennent que ce qui les intéressent dans leur religion et rejettent le reste ne croient pas en Jésus mais en eux. Jésus était juif.
            A sinon le Talmud ne critique pas le XT car la calomnie et le mensonge sont interdits dans le Judaïsme et les Juifs eux pratiquent leur religion et ne changent pas leur dogme en un aggiornamento permanent en fonction des intérêts ou de l’air du temps.

        3. Robert
          Les Palestiniens musulmans ont voté le parti islamiste Hamas par dégoût de la corruption de l’OLP. Ils n’ont pas voté des partis multi confessionnels car les Chrétiens palestiniens (à peine 2% des Palestiniens) ont été très impliqués dans la corruption de l’OLP notamment dans la personne de Souha « sous sous » (le gentil sobriquet moqueur que lui donné les Palestiniens) Arafat et sa famille. D’ailleurs lors de la visite du Pape à Beitlehem Souha s’est vanté dans plusieurs magazines d’avoir fait baptiser en secret la fille d’Arafat, les Musulmans ont apprécié… D’ailleurs ce qui est vrai en Palestine est vrai aussi en Jordanie (les 2% de chrétiens jordaniens concentrent 20% des richesses) et en Syrie (la bourgeoisie chrétienne était très lié au pouvoir d’Assad). Le nationalisme arabe a été largement confisqué par la bourgeoisie chrétienne arabe qui lui a donné d’ailleurs son caractère antisémite (les Juifs arabes étaient les concurrents économiques des Chrétiens arabes et désigner des boucs émissaires était commode), il n’est pas étonnant que ‘l’Islamisme en réaction soit anti chrétien (il est aussi antisémite bien sur).

          1. Fabrice,
             » les Chrétiens palestiniens (à peine 2% des Palestiniens) ont été très impliqués dans la corruption de l’OLP  »
            C’est une généralisation et une diffamation, que vous me reprochez quand je parle des juifs. Mais pour les chrétiens c’est permis semblerait-il à moins que ce soit un contre feu que vous allumiez.
            La femme de Arafat ne représente pas autre chose qu’elle même.
            Pareil à propos de la Jordanie et de l’antisémitisme chrétien.
            Les communautés vivant au contact d’Israël et du mépris juif e israélien envers les chrétiens sont critiques, vous appelez cela de l’antisémitisme. C’est de la calomnie.
            Vous voulez que je vous donne des exemples du mépris juif et israélien envers les chrétiens dans toute cette région ?
            On parle de sentiment antichrétien, terme modéré, quand il s’agît de juifs , mais s’il s’agissait de chrétiens qui manifestaient ce même sentiment, vous parlez d’antisémitisme. Or, pourtant, il s’agit dans les deux cas de sentiments, une communauté serait-elle plus mériter de respect que l’autre?
            https://www.la-croix.com/Religion/En-Israel-sentiment-antichretien-chez-certains-juifs-2016-02-07-1200738204
            http://www.lepoint.fr/monde/le-chemin-de-croix-des-chretiens-en-israel-08-09-2012-1503992_24.php
            Et vous semblez oublier l’attitude constante des juifs israéliens, à la fois contre les chrétiens mais aussi contre les peuples habitant cette région avant leur arrivée, de l’expulsion des palestiniens à la colonisation actuelle. Il est trop facile, et malhonnête, de qualifier la défiance des chrétiens devant ces formidables injustices d’antisémitisme. C’est comme accuser les irlandais de haine raciste envers les anglais en « oubliant » l’occupation, les violences et le mépris contre eux? Un peu comme retourner la charge de la preuve, une forme de Hutzpah, le culot monstre quoi.
            Vous oubliez la présence d’un juif ouvertement raciste au gouvernement israélien qui, à lui seul, justifierait la colère des populations d’origine de la région.
            https://www.marianne.net/monde/avigdor-lieberman-linquietant-nouvel-homme-fort-du-gouvernement-israelien
            Autant de préjugés et de calomnie en si peu de mots, il fallait oser. On croirait entendre un fanatique sioniste.

    3. Ton Hezbollah de merde tu peux te le carrer ou je pense! Cette organisation n’a rien de démocratique !
      Pour faire la guerre au Moyen-Orient, les arabes n’ont pas besoin d’Israël ! D’accord Israël maltraite les palestiniens : c’est scandaleux mais tu crois peut-être que la Turquie n’en fait pas autant avec les Kurdes. Il n’y a qu’une démocratie dans les pays arabes : c’est la Tunisie!

  6. Je suis toujours étonné que des étrangers qualifient des patriotes locaux de terroristes plutôt que de résistants, et parlent de leurs alliés plutôt que de leurs « collabos ».

    1. Des « patriotes » qui se baladent avec des missiles balistiques dans toute la région. La gueule des patriotes…

    2. @dodudindon
      Pour Israël, le Hezbollah n’est pas un groupe « résistant » puisque libanais… Mais ce n’est pas non plus une organisation étatique.
      A contrario, le Hamas, le Fatah eux pourraient être qualifiés de « résistants » puisque leur existence est liée à la libération de la Palestine (Gaza et Cisjordanie)…
      Mais bon, c’est l’Orient, et c’est encore plus compliqué !!!

  7. Moi aussi je trouve que la frontière avec le Liban n’est pas propre.Elle fait angle droit avec le Golan,le Liban entre dans Israél.Faut vite tirer çà au droit,ça fait plus propre.

  8. Pour Israël, le monde se compose des pays soumis à leur influence, dont fait partie la France malgré une forte minorité israélo-sceptique, et des pays qui leur résistent.
    On n’a pas entendu leur nom ni parler de leurs manoeuvres durant les guerres qui ont déchiré la région depuis quelques décennies. Pourtant, ils font l’aveu que la chute d’Assad a toujours été leur objectif et comme il semble qu’ils n’y soient pas parvenus, ils menacent.
    Voilà le vrai visage d’Israël.

      1. Ruffa,
        Tentative de détournement d’attention.
        Ou ai-je dit cela et quel rapport avec mon message ?

        Je suis là,
        Ce que je dis, c’est que seuls les intérêts d’Israël comptent pour Israël et que dans tous les pays occidentaux, qui possèdent une opinion publique et une presse libre, des groupes de pression israéliens sont à l’oeuvre et efficaces auprès de média set politiques. Certains pays sont plus bien disposés que d’autres, certes. Un président hongrois catalogué antisémite par nombre de médias quand il ose s’en prendre au prédateur Soros, est en fait très proche d’Israël dont le premier ministre prend sa défense. Mais il ne se laisse pas manoeuvrer pour accepter le cosmopolitisme prôné par l’UE.
        AIPAC, ADL et autres aux USA, font et défont les présidents et les réputations, vous voulez des sources?
        LICRA, CRIF en France, au diner duquel tous les politiques et présidents français viennent en rangs serrés faire allégeance à commencer par Chirac et Mitterrand, pourtant ouverts quand au problème palestinien. Comment appeler cela sinon un groupe d’influence qui possède un pouvoir ?
        Regardez les gros médias avec l’évolution de la situation politique autour du problème islamiste, l’intérêt d’Israël et de la communauté juive y sont présentés par certains commentateurs comme aussi vitaux que les nôtres.
        Les situations sont souvent plus complexes que ça. Actuellement, dans les médias et le monde politique, deux grosses influences sont en conflit, celle de la communauté musulmane et leurs obligés ou soutiens de circonstances, comme le parti de Mélenchon et ceux qui défendent Israël ou sont membres de cette communauté. Valls par exemple ,mais aussi Goasguen, Estrosi et tant d’autres. Un représentant des français de l’étranger est quand même un citoyen israélien, sioniste fanatique, Meyer Habib.
        Vous avez du remarquer que De Gaulle a fini sa carrière en 1969 et que Chirac est sorti des radars depuis un moment. Certes, sous son règne, il était tendu entre deux influences, celles de pays arabes mais aussi celle d’Israël. Mais pour un partisan d’Israël, la modération dans le soutien à Israël est considéré comme une trahison, pourtant Chirac a toujours été impitoyable avec ceux qui déplaisaient à la communauté juive et les ennemis d’Israël. La déclaration du Vel d’Hiv ou il accusait non pas Pétain ou Vichy de la déportation des juifs, ce qui est objectivement la réalité historique, mais la France a été un signe inédit en faveur d’Israël. Alors, les fanatiques d’Israël peuvent voir en un enthousiasme modéré pour la colonisation en Palestine un signe d’antisémitisme, mais la réalité est là, Chirac était un ami d’Israël. Rappelez-vous qu’en Israël même, la colonisation est l’objet d’un débat virulent, comme le sort réservé aux palestiniens, en France nous n’entendons que les sionistes les plus bornés qui composent les associations juives.
        Et gardez l’insinuation d’antisémitisme pour vos amis, la communauté juive a bien souvent nourri « l’antisémitisme » par ses propres erreurs. Vous devriez comprendre que la situation évolue et le soutien à Israël et la communauté juive en France ne peuvent demeurer au centre des préoccupations des français. S’ils sont des citoyens patriotes français, ils pourront le comprendre.

        http://www.lefigaro.fr/politique/2013/12/05/01002-20131205ARTFIG00431-anne-hidalgo-courtise-l-electorat-juif-en-israel.php
        http://www.wiesenthal-europe.com/fr/news-releases/24-communiques-de-presse-2015/172-le-centre-wiesenthal-a-francois-hollande-en-votre-qualite-de-grand-maitre-de-la-legion-d-honneur-retirez-a-l-ancien-ministre-des-affaires-etrangeres-sa-decoration-pour-avoir-deshonore-la-france
        http://lessakele.over-blog.fr/article-n-sarkozy-bouscule-les-methodes-classiques-de-la-diplomatie-au-moyen-orient-41553414.html
        https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/221216/le-lobby-pro-israelien
        http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-des-juifs-s-elevent-contre-le-lobby-pro-israelien-28-03-2017-2115327_24.php
        http://www.liberation.fr/societe/2010/02/17/le-crif-vrai-lobby-et-faux-pouvoir_610434
        https://www.courrierinternational.com/article/2013/03/20/l-intense-lobbying-de-l-aipac

        1. Et les autres acteurs, ils ne défendent pas leurs intérêts ? Le lobby des viticulteurs français par exemple tu crois qu’il est favorable à une alliance avec les Musulmans ou le vin est haram contre les USA notre 1er client ? La somme des intérêts particuliers qui constituent la politique française ne se résume pas à un binôme pro ou anti israélien comme si l’intérêt des acteurs français se résumait à ça. Certains intérêts veulent une alliance avec les USA d’autres une politique d’alternative aux USA en s’alliant avec les pays arabes. Résumer les partisans d’une alliance avec les USA à un « lobby israélien » est se foutre du Monde.

          1. Fabrice,
            Parler de la politique américaine sans parler du poids du lobby israélien est une escroquerie. Il n’y a pas que ça, c’est évident, mais cette réalité s’est avérée déterminante depuis la première guerre du Golfe jusqu’à la tentative de renversement d’Assad.
            Chacun ici peut s’exprimer à ce propos et donner son point de vue, mais sous évaluer ou taire cette dimension essentielle est un mensonge, l’AIPAC est faiseur de présidents depuis longtemps.

    1. @Robert je ne comprends pas cette aveuglement.Qui vous dit que la France est soumis à Israël? je vous rappel que le général de Gaulle avait à l’époque mis Israël sous embargo que l’UNESCO a prit des décisions contraignante sur Israël avec l’appui de la France que Chirac était pro Palestine bref ce genre d’insinuation basé sur un mensonge soit disant qu’Israël contrôlerait tt est mm le fondements des dérives antisémites

    2. La majorité des Arabes et ceux qui gobent leur propagande me feront toujours rire : c’est jamais de leur faute, zy un complo jidio maçonik…
      Eh les diplomés de l’université de Tibnin, si une grande masse de Syriens se sont révoltés contre la smala Assad, c’est peut être avant tout un petit peu la faute de la gestion assadienne du pays, non ? Parce que si Assad avait si bien géré le pays que ça, il n’y aurait pas eu un PIB/hab dix fois inférieur à celui du  » de l’entité sioniste usurpatrice, qu’allah les maudisse » avant la révolte qui a été, c’est le moins que l’on puisse dire, massive.
      A sinon Israël ne menace pas, il frappe (plus de 100 frappes depuis 3 ans contre le Hezb) c’est le Hezb qui menace et il ne devrait pas car Israël prend au sérieux les menaces même d’un fier à bras caché sous terre. Les Libanais devraient prendre très au sérieux les avertissements israéliens, ce ne sont pas juste des paroles en l’air à la Libanaise. Les Libanais parlent beaucoup mais au niveau préparation c’est proche du nada, les Israéliens parlent peu mais ils sont prêts.

  9. Ce qui inquiète les israéliens, et par ricochet le larbin US est bien cette victoire attendue contre leur plan ourdi depuis des années pour casser, démembrer et assoir leur domination sur l’axe Téhéran Damas. leur rapprochement avec les très démocrates pays du Golfe en est emblématique, rapprochement qui existe depuis longtemps mais qu’on affiche ostensiblement pour désigner le nouvel ennemi commun, l’Iran. en Syrie, les israéliens ont tenté par tous les moyens de renverser directement le cours des choses (l’armée de l’air israélienne a été qualifiée d’armée de l’air de Daesh ou de Al Qaeda), ils ont essayé de neutraliser les filières du Hezb et suscité la sédition de région limitrophe du Golan occupé. Tout cela à foiré….c’est effectivement la panique du côté des abrutis du Likoud et autres extrêmes, et évidemment l’AIPAC s’agite comme un forcené pour ameuter les sénateurs récalcitrants….Problème, le front dont parle les israéliens comprend maintenant des bases permanentes russes, et des troupes iraniennes….ils gueules mais n’ont plus aucun moyen de contrôler la situation…ressortir deux macabés du placard, pour faire comme si, est au plus pathétique, en réalité ridicule.

    1. Pauvre nain : La Syrie est détruite à 80% Ton Iran ne vaut tripette sur le plan militaire En 10 ans de guerre avec l’Irak ils n’ont rien gagné ! Si Israël veut rayer de la carte ton Iran bien aimé avec leur missiles nucléaires l’affaire ne prendrait que quelques minutes !

    2. @l’outrepenseur
      … »c’est effectivement la panique du côté des abrutis du Likoud et autres extrêmes »…
      Ben non, pas « effectivement » … Et vu les déclarations de Liebermann, je ne crois pas que le terme « panique » soit vraiment approprié…
      Chez vous par contre, on sent pointer la panique dans votre com, tant la détermination froide d’Israël ne laisse aucune marge de manœuvre à vos amis du Hezb et de l’Iran… 🙂
      Je n’évoque même pas les russes qui dans cette confrontation qui s’annonce, font plutôt les canards, et ils ont bien raison…
      Sinon, vous pourriez un jour nous faire profiter d’un post pertinent dont la teneur ne relève pas du comique troupier ? 😉

    3. Je crois que tu confonds « panique » avec « silence et préparation » et « courage » avec « déclaration martiale sans aucune préparation matérielle ».
      Que l’Iran, la Syrie et leur « allié » russe continue à lutter difficilement avec toutes leurs forces et avec beaucoup de peines contre Daech.
      Quand à Israël la Syrie, le Liban d’Aoun et l’Iran devraient suivre les conseils judicieux de leur patron Poutine et baisser le ton, des chiens ne devraient pas provoquer un lion car même l’ours qui est fort, prudent et rusé n’ose pas.

  10. Considérant la « nouvelle » Syrie avec une installation en masse et durable des troupes iraniennes et du Hezb, la lecture des US et d’Israël relève de l’évidence.

    Je suis sûr que d’autres pays ont certainement la même lecture.

    1. question : qui est légitime en Syrie ? le Hezb, l’Iran ou les US et Israël ?

      1. Mais mon grand, il est tout aussi légitime pour les responsables israéliens de protéger sa population et son territoire … 😉

        1. La légitimité d’Israël à exister comme Etat est contestable, historiquement et religieusement.

          1. @Robert
            Peut être, mais aujourd’hui, les choses étant ce qu’elles sont, que faire ?
            Rien, hormis encourager les peuples de la région à vivre ensembles …
            Notez que je commence ma réponse par « peut être » pour ne pas entrer dans un débat stérile … L’histoire des juifs en terre d’Israël (Eretz) est centrale depuis des millénaires, et avant 1948 de fortes populations juives se trouvaient déjà là depuis des lustres, imbriquées avec des peuples, pour beaucoup nomades, que nous appelons aujourd’hui palestiniens. Ce qui est contestable, c’est pourquoi les uns ont un Etat et pas les autres, car contrairement à ce que vous dites, historiquement et religieusement, les juifs sont aussi sur leur terre… et ce depuis 3000 ans !!! … 😉

          2. Alpha,
            Depuis la dispersion des juifs de la Terre Sainte, la présence juive a été résiduelle et dérisoire. C’est à partir du 19eme siècle et des messianismes terrestres, capitalisme, socialisme et sionisme, qu’ils ont commencé à revenir vivre là-bas, acheter des terres aux palestiniens puis commencer à émigrer en masse. Le terme Eretz est une prétention à rassembler une nation juive dans tout le berceau du peuple juif, ce terme est inapproprié deux mille ans plus tard.
            Lisez la Bible, elle parle sans ambiguïté du retour du Messie et la vision matérialiste, purement humaine, est contestée par la vision d’une Jérusalem spirituelle à la fin des temps.
            C’est parce que c’est contraire à la vocation du peuple juif dans l’histoire du salut que l’existence de l’Etat d’Israël, fondé par des juifs socialistes athées prétendant confisquer la promesse divine, est illégitime.
            Maintenant, Israël existe et doit trouver un moyen de vivre en paix avec ses voisins. Commencer par renoncer à leur impérialisme pseudo religieux serait un bon départ.
            Vous ne trouvez pas ?
            Ceci dit, je ne prend pas pour autant partie pour les pays arabes et l’islam, mais comment ne pas trouver des excuses aux réactions envers l’injustice et le mépris ?
            je ne prendrais pas partie avec les musulmans qui veulent tuer les juifs et attaquer Israël, mais pour autant les adeptes de la religion israélienne, le sionisme, ne peuvent pas m’imposer, sous peine d’être traité d’antisémite, de soutenir leur camp.
            L’injustice et le mépris ne sont jamais légitimes, nulle part.

          3. Robert, soyez bien heureux qu’il existe un état israélien.Sans cela que serait la situation actuelle? Il y aurait 6 millions de juifs en plus en Europe qui on le sait depuis des siècles, causent un problème identitaire au point d’en arriver a l’extrême nazi.
            Israël a été créer non pas pour faire plaisir aux juifs, mais pour les dégager d’Europe, pour savoir ou envoyer ces centaines de milliers de réfugiés que plus personnes ne voulaient.Au même titre que Staline voulu lui aussi se « débarrasser » des juifs bien avant la 2e guerre mondiale, en créant en extrême Orient (le plus loin possible du coeur de la Russie, (l’ouest de l’Oural) un « oblast » autonome juif ou les lois juives dictent la société.Cette région est le premier « état » (même si intégré dans la fédération de Russie, ce pays reste hétéroclite) juif et le seul avec Israël a donner le pouvoir à cette communauté sur des critères ethniques.
            Objectif de Staline? Forcer les juifs de l’URSS a y migrer, ce qui n’aura jamais réellement fonctionné, faut dire que peu de temps après, il y a eût la 2e guerre mondiale, puis la création d’Israël qui aura pris la relève de cet Oblast.
            Tout le monde critique l’état juif mais ce petit oblast russe, personne n’en parle, pourtant il est précurseur à Israël et de cette volonté de se débarrasser des juifs qui sont depuis des siècles un problème dans de nombreux pays, tellement long que c’est entrer dans les moeurs de la société (une partie en tout cas) qui se focalisent toujours et encore, quasi obsessionnellement sur le « problème juif » pour justifier tout et n’importe quoi.
            Aujourd’hui soyez content qu’en France il n’y ait pas 2 millions de juifs, car je ne sais pas dans quelle folie anti-juive vous seriez.
            .
            Mais cette époque anti-juif tourne sa page, désormais l’Europe s’enfonce dans une nouvelle spirale infernale, celle de l’anti-islam.Certains disent qu’ils sont « contre » les réfugiés et l’immigration, mais cela n’est qu’une couverture à leur opposition a ce qu’ils considèrent comme « l’étranger », les problèmes.Souvent ce sont les mêmes qui sont contre les juifs qui deviennent de plus en plus anti-musulman et noir, le problème ne sont pas les réfugiés, car si les réfugiés seraient des suédois aux yeux bleus, des russes aussi blanc qu’un linge ou des irlandais aux cheveux roux, l’opposition serait tout à fait différente.

  11. « Mon point de vue est que ‘ceux qui veulent la paix doivent préparer la guerre’ »

    Notre ministre d’extrême droite doit donc se réjouir que le Hezbollah aussi prépare la paix.

Les commentaires sont fermés.