Archives quotidiennes : Mardi, 10 octobre, 2017

L’aviation libanaise a reçu ses deux premiers avions d’attaque léger A-29 Super Tucano

Par le passé, les « Forces de l’Air » libanaises pouvaient aligner une douzaine de Mirage III, dont 10 furent par la suite revendus au Pakistan, ainsi que quelques Fouga Magister et autres Hawker Hunter (dont quatre seraient encore en état de voler). Avec la guerre civile (1982-1990), l’aviation libanaise perdit de sa superbe. Et les moyens

Finalement, BAE Systems va supprimer près de 2.000 emplois, essentiellement liés à l’Eurofighter Typhoon

La chaîne de télévision SkyNews aura été finalement loin du compte quand elle a affirmé, le 9 octobre, que le groupe de défense britannique BAE Systems envisageait de réduire ses effectifs d’environ 1.000 salariés, notamment à cause d’incertitudes au sujet du programme d’avion de combat Eurofighter Typhoon. En effet, ce 10 octobre, BAE Systems a

La Corée du Nord aurait mis la main sur des plans opérationnels sud-coréens

Evoquer les capacités nord-coréennes en matière de cyberguerre peut prêter à sourire. En effet, il est difficilement concevable qu’un tel pays puisse en être doté. Et pour cause : la Corée du Nord ne passe pas pour être « connectée » (elle n’a obtenu une seconde connexion au réseau des réseaux que très récemment, grâce à l’entreprise

Syrie : Un bombardier tactique russe Su-24 Fencer s’est écrasé au décollage

Ce 10 octobre, un bombardier tactique Su-24 « Fencer » des Forces aérospatiales russes s’est écrasé alors qu’il s’apprêtait à décoller de la base aérienne de Hmeimim, dans l’ouest de la Syrie. « Au moment de prendre de l’accélération pour décoller de l’aérodrome de Hmeimim en Syrie, un Su-24 qui se préparait à accomplir une mission de combat

Mali : Des manifestations exigent le départ des militaires français de Kidal

Depuis une semaine, des habitants de Kidal, bastion touareg dans le nord du Mali, se réunissent pour exiger le départ des militaires français de la force Barkhane, accusés de « brutalité » lors de leurs interventions contre des sympathisants présumés des groupes jihadistes qui sévissent dans la région. « Nous avons manifesté et nous continuerons de manifester parce