Archives mensuelles:: octobre 2017

Les données relatives aux pertes des forces afghanes sont désormais classifiées

Signe que la situation continue de se déteriorer en Afghanistan : il ne sera plus possible de connaître l’ampleur des pertes subies par les forces afghanes face aux taliban et à la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-K). Ce que l’Inspecteur général spécial du Congrès américain pour la reconstruction de l’Afghanistan (SIGAR), John Sopko, vient

Le chef d’état-major des armées dit ne pas être un « otaniste forcené »

Si, lors de son audition, au début de ce mois, devant les députés de la commission de la Défense, le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, a cité le général de Gaulle à deux reprises, ce n’était pas pour parler de l’Otan mais pour donner plus de force à son propos sur

Général Lecointre, sur les OPEX : « Nous sommes l’armée de la Nation et non celle du Ministère des Armées »

Comme le prévoit le projet de loi de programmation des finances publiques (PLFP) 2018-2022, la provision inscrite en loi de finances initiale (LFI) au titre des « opérations extérieures de l’État » [opex] augmentera de 200 millions d’euros chaque année pour atteindre 1,1 milliards en 2020, contre 450 millions actuellement. Un montant qui sera « en adéquation avec

Pour Airbus, la mise au point des capacités tactiques de l’A400M est un « défi extrêmement complexe »

En juillet, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général André Lanata, estimait que les problèmes de boîtes de transmission moteur (Propeller Gear Box) de l’avion de transport A400M « Atlats » semblait « plutôt derrière nous ». Et, la disponibilité s’était améliorée, passant de 0/1 à 5/6 avions disponibles sur les 11 livrés par Airbus. Pour

Mme Parly annonce 12 mesures pour améliorer le quotidien des militaires et le soutien des familles

Entre les mutations, fréquentes, qui perturbent la scolarité des enfants et la carrière professionnelle des conjoints et les longues absences, parfois imprévues, dues à un rythme opérationnel élevé, concilier le métier de militaire avec une vie familiale épanouie n’est pas toujours évident. D’ailleurs, un rapport parlementaire publié en février soulignait une « augmentation du nombre de

La Marine n’a aucune assurance sur la permanence d’un groupe aéronaval avec un second porte-avions

« Vous allez devoir revenir pour une audition spéciale sur cette question du porte-avions! », a lancé le président de la commission de la Défense, Jean-Jacques Bridey, à l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale. Il est vrai que beaucoup de questions ont tourné autour de l’avenir des capacités aéronavales, et donc du prochain

Où en est le projet de relancer la filière française de munitions de petit calibre?

« Nous venons de poser un acte de souveraineté nationale (…) C’est du made in France dans l’action et pas seulement dans le discours », lança Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, en mars dernier, devant les salariés de la société NobelSport, numéro un européen de l’industrie pyrotechnique. Le ministre venait ainsi de relancer la

Les États-Unis vont financer la Force conjointe du G5 Sahel à hauteur de 60 millions de dollars

En juin, au Conseil de sécurité des Nations unies, la diplomatie française avait dû amender son projet de résolution relatif à la créaction de la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) afin d’éviter un possible blocage des États-Unis. Pour rappel, les pays du G5 Sahel (Tchad, Mali, Niger, Mauritanie et Burkina Faso) ont convenu de

Le futur drone MALE européen va-t-il correspondre aux besoins des forces françaises?

Les Européens ont toujours eu du mal à s’entendre pour développer, en commun, un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance). Ces derniers années, plusieurs initiatives furent lancées, comme le Talarion et le Telemos (coopération franco-britannique). Toutes ont échoué, à l’exception, peut-être, de l’HammerHead, un appareil qui, développé par Piaggio sur la base de l’avion P-180

Comment le ministère des Armées s’y est pris pour compenser la coupe budgétaire de 850 millions?

En juillet, le ministère de l’Action et des Comptes publics annonçait un coup de rabot de 850 millions d’euros sur le budget des Armées. Ce qui provoqua la démission du général Pierre de Villiers, qui venait pourtant d’être confirmé dans ses fonctions de chef d’état-major des armées pour une année supplémentaire. « Ces décisions de gestion