La 7e Brigade Blindée va approfondir ses liens opérationnels avec la Brigade Médiane belge

Lors d’une rencontre, à Satory, avec les députés de la commission de la Défense, le major général de l’armée de Terre (MGAT), e général Bertrand Houïtte de la Chesnais avait succintement évoqué les opportunités de coopération avec la composante terrestre de la Défense belge, notamment en raison du choix fait par Bruxelles d’acquérir 477 véhicules du programme Scorpion (dont 417 « Griffon » et 60 « Jaguar »).

« On ira bien au-delà de l’achat de matériels avec la Belgique […] On a plein de possibilités », avait en effet affirmé le général Houïtte de la Chesnais.

Chercher une « cohésion opérationnelle » accrue avec des régiments belges est l’une de ces possibilités. Cela a d’ailleurs été l’objet d’une lettre d’intention signée en avril par le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), et son homologue belge, le général-major Marc Thys, en vue d’établir un partenariat dans les domaines de la formation et de l’entraînement.

C’est ainsi que la 7e Brigade Blindée (BB) qui, subordonnée à la 1ere Division, a son état-major installé à Besançon, et la Brigade Mediane belge, ont opéré un rapprochement inédit en jumelant leurs unités respectives.

Cette idée de partenariat a probablement été inspirée par le jumelage, en 2001, du 1er Régiment de Tirailleurs (RTir) d’Épinal avec le 12/13 Bataillon de Ligne. Ces deux unités ont depuis établi des liens opérationnels importants, notamment via des entraînements conjoints.

Depuis les autres régiments de la 7e BB ont établi des liens de même nature avec les bataillons belges de la Brigade Médiane, forte d’environ 2.500 soldats. C’est ainsi que le 35e Régiment d’Infanterie de Belfort s’est associé avec le bataillon des chasseurs ardennais de Marche-en-Famenne ou encore que le 5e Dragons de Mailly-le-Camp, par ailleurs « préfigurateur » SCORPION, s’est jumelé a le 1/3 bataillon de lanciers de Marche-en-Famenne. D’autres doivent suivre.

Selon L’Est Républicain, ces unités ainsi associées se retrouveront au Centre d’entraînement au combat (CENTAC) de Mailly-le-Camp et au Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) de Sissonne, pour des exercices conjoints. Les premiers concernés seront le 1er RTir et le 12/13 Bataillon de Ligne ainsi que le 152e RI de Colmar avec le Bataillon Carabiniers Prince Baudouin – Grenadiers de Bourg-Léopold.

« Ces exercices permettent de travailler et de contrôler les savoir-faire essentiels au combat dans un environnement très réaliste et exigeant », a expliqué l’état-major de la 7e BB au quotidien régional.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de jyb

    • de PK

      • de jyb

        • de Denver

          • de Carin

      • de Bouli

  2. de Robert

    • de Duc d'Orléans

      • de Auguste

      • de Malviras

    • de Auguste

    • de Bouli

  3. de Carin

  4. de tienstiens

  5. de Barfly

    • de Alain d

  6. de Lassithi

    • de Elwe

    • de Alzoc

    • de Alain d

    • de Carin

    • de Malviras

      • de tchac

        • de Quentin

        • de Malviras

      • de Bouli

  7. de Lassithi

    • de Bouli

    • de Chris