Avec l’opération Albatros, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni coordonnent leur action militaire aux Antilles

Plus de 2.000 militaires français ont été mobilisés pour venir en aide aux sinistrés de la série d’ouragans qui viennent de frapper les Antilles au cours de ces derniers jours.

Pour rappel, plusieurs régiments ont été sollicités pour envoyer des hommes et du matériel (17e RGP, 19e RG, 3e RPMa, 33e RIMa, 3e REI, etc). Des avions de transport (2 Casa CN-235, 1 A400M, 1 A340) et de surveillance maritime (2 Falcon 50M) ont été déployés, de même que 3 hélicoptères Puma et 2 frégates de surveillance (le Ventôse et le Germinal).

Enfin, le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre doit arriver dans la région, avec plus de 1.000 tonnes d’équipements (dont 2 Puma supplémentaires et un NH-90), d’ici le 23 septembre.

Mais la France n’est pas le seul pays à avoir déployé des moyens militaires aux Antilles. Les Pays-Bas, qui ont aussi des possessions dans la région (dont une partie de Saint-Martin), ont envoyé le patrouilleur Zeeland et le navire de soutien Pelikaan. Deux avions de transport KDC-10 et Hercules C-130 ont été mobilisés.

Quant au Royaume-Uni, il a dépêché le navire amphibie RFA Mounts Bay et le porte-hélicoptères HMS Ocean pour porter assustance aux territoires britanniques d’outre-mer et aux États du Commonwealth du nord des Petites-Antilles. Ce dispositif a été complété par 3 avions de transport C-17 et 200 Royal Marines.

Cependant, les autorités de ces trois pays n’ont pas échappé aux critiques, certains leur reprochant de ne pas avoir suffisamment anticipé les conséquences de ces phénomènes météorologiques ou de ne pas avoir mobilisé assez de moyens. Ce qui peut sembler injuste dans le cas de la France, même si retirer le BATRAL « Dumont d’Urville » juste avant la saison des ouragans et sans attendre l’arrivée du Bâtiment multimissions appelé à lui succéder n’est pas l’idée du siècle.

Cela étant, devant l’ampleur de la tâche, il est apparu nécessaire « d’amplifier la coordination au niveau international de l’ensemble des moyens de secours nécessaires pour aider les populations sinistrées. »

Aussi, à l’initiative de Paris, a annoncé Mme le ministre des Armées, Florence Parly, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas viennent de lancer l’opération « Albatros », qui consiste à mettre en place une « structure militaire tripartite », appelée « Multinational Caribbean Coordination Cell (MNCCC) », afin de coordonner les efforts de chaque pays dans la région.

Cette MNCCC aura donc la mission de suivre en temps réel la situation logistique pour « identifier des options de mutualisation et d’optimisation au profit des différentes opérations nationales en cours et de tous les autres acteurs pouvant en avoir besoin (acteurs institutionnels, organisations internationales et non gouvernementales », explique le ministère des Armées.

Pour cela, deux échelons ont été créés. Le premier, stratégique, est chargé, depuis l’Europe, de « la synthèse à fins de mutualisation des acheminements militaires stratégiques des trois nations ». Le second, opératif, qui sera opérationnel à partir du 21 septembre depuis Curaçao, aux petites Antilles néerlandaises, a la mission « d’assurer la synthèse et le suivi des déploiements, dispositifs, ressources et mouvements aériens et maritimes militaires sur l’ensemble des Caraïbes. »

23 commentaires sur “Avec l’opération Albatros, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni coordonnent leur action militaire aux Antilles”

  1. Il me semble également que des militaires américains se trouvent sur st Martin avec au moins trois unités de desalinisation d’eau!!!
    D’après un reportage vu sur antenne 2.

    1. Oui je l’ai vu aussi et cela m’a interpellé. D’ailleurs dans le même reportage ont peut voir un Véhicule Blindée à Roue de la Gendarmerie (VBRG). Était il en Guadeloupe ou venait il de métropole?

    1. Les RSMA sont, bien sûr, à la manoeuvre. Ils le sont depuis le début comme il est prévu dans leurs missions en cas de catastrophes naturelles. Malheureusement, les médias oublient très souvent de les citer.

    2. @allobroge ….Langue de p… va !Vous avez déjà vu le SMA se croiser les bras .?..C’est pas dans la mentalité de la maison ,quitte à ne servir à personne c’est encore eux qui fernt le barbecue pour faire goûter à tous la cuisine Antillaise!…Je sais, j’y ai été!

  2. On à déjà une cellule de coordination pour les catastrophes en Europe, elle n’était pas adapté pour les territoires d’outres mer ?

    1. Le centre d’opération basé à Curaçao a déjà l’expérience de ce genre de situation:
      L’année dernière, ils avaient coordonné les secours néerlandais lors du passage de l’Ouragan Matthew.

  3. Les américains sont où seront malheureusement pour eux très occupés par la situation à Porto-Rico. Les pays a littéralement été renvoyé au 19eme siècle par l’ouragan MARIA qui a détruit la totalité des moyens de production et de distribution d’électricité ainsi que la quasi totalité du réseau de distribution et de production d’eau potable et ce dans l’ensemble du territoire (environ quatre millions d’habitants). Le gouverneur ayant annoncé qu’il faudra au minimum plusieurs mois pour reconstruire ces réseaux, sans parler des aéroports et autres ports qui presque totalement détruits eux aussi. En quatre heures Maria a fait plus de dégâts aux infrastructures que les quatre années de guerre en Syrie….

    1. Il ne faut pas non plus forcer le trait…Les Caribéens connaissent parfaitement ces risques et vivent avec: ils savent faire preuve de solidarité et de résilience! Ils leur faudra quelques mois pour rétablir entièrement le réseau électrique tout comme il nous faudra plusieurs jours pour le rétablir pour plus de 35% des abonnés EDF en Guadeloupe!

        1. La traduction de Marie en arabe est « Maryam » ou « Meryem » , dérivé de l’ araméen … « Mirhiam », est en la forme hébraïque. 😉

  4. Les Antilles françaises ont été durement touchées, mais que dire de petits pays comme la Dominique par exemple (entre la Martinique et la Guadeloupe) , complètement ravagée et sans moyen ni une métropole pour l’aider. J’espère que cette opération Albatros concernera aussi ce pays à la dérive. Pour la petite histoire, c’est à la Dominique que vivent les survivants des derniers amérindiens Caraïbes, le peuple originaire de ces régions, mais qui fut décimé par l’arrivée des Européens ; pas par la guerre ou par des massacres, mais par des maladies contre lesquelles ils n’avaient aucune protection naturelle.

  5. Bonjour , connaissez vous la géo -ingénieurie?

    Le fait de maitriser les phénomènes climatiques, de les diminuer ou de les AMPLIFIER !

    Recherchez si la D.A.R.P.A. ne travaille pas activement dessus et faites en vos propres conclusion

  6. Alors en plus du RFA Mount Bay un TCD / LPD de 16 200 tonnes de la Royal Fleet Auxiliary sur zone depuis une semaine et l’arrivée imminente du BPC Tonnerre un LHD de 21 300 tonnes, les Pays-Bas envoient leur navire amiral avec le Zr.Ms. Karel Doorman, un TCD / LPD de 27 800 tonnes.
    https://www.defensie.nl/actueel/nieuws/2017/09/13/orkaan-irma
    .
    Ces trois navires de projection amphibie illustrent parfaitement cette opération interalliée « Albatros » sur le plan naval, aéronaval et amphibie.

    1. Sans oublier le HMS Ocean cité dans l’article qui est un LHA de 22 500 tonnes (depuis sa refonte à mi-vie), appelé à être retiré en 2018 avec l’entrée en service du Queen Elizabeth de 65 000 tonnes…
      Le Brésil à déclaré un réel intérêt pour ce navire, mais sans aucune négociation de vente à ce jour.

  7. Merci également à l aide humanitaire du Venezuela dont personne ne parle, mis à part ceux qui en ont bénéficié. Macron a traité ce pays de dictature, certes il est loin d’être parfait, mais lui a été incapable d anticiper quoique ce soit et n a fait que ce qu il sait faire de la com. Regardez les vidéos sur youtube… les vraies, pas celle de France 2.
    Plus on se coordonne entre pays, c est parceque plus on manque de moyen et de clairvoyance dans ce cas là. Desarmer le batral en juin avant la saison des cyclones sans successeur quel honte.
    Les plus efficaces, les britanniques. Pas fou ils quittent l UE eux.

    1. Par pitié, suivez les Britanniques ou allez aider aux Antilles. Ca nous fera des vacances.

  8. La royal Nederland air force ne possède plus que 2 KDC10 en ligne dont un déployé pour l’Irak et la Syrie en ce moment même .Il est donc peut probable qu’il y en ait 2 sur les Antilles…les chiffres et la com…c’est a celui qui alignera le plus de statistiques

Les commentaires sont fermés.