Cinq véhicules de la gendarmerie ont brûlé à Limoges

Il était environ 22 heures, dans la nuit du 18 au 19 septembre, quand les pompiers de Limoges ont été appelés pour éteindre un incendie à l’intérieur de l’enceinte de la caserne Jourdan, qui abrite le Groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Ainsi, arrivés sur les lieux, les pompiers ont dû s’employer à combattre les flammes qui ravageaient cinq véhicules de la gendarmerie (dont 2 bus blancs), qui stationnaient sur le parking de la caserne, donc à un endroit éloignés des murs d’enceinte.

Pour le moment, on ignore la cause exacte de cet incendie. Mais s’il est d’origine criminelle, alors il est fortement probable qu’il y ait eu une intrusion à l’intérieur de la caserne. Ce qui, si c’est effectivement le cas, ferait désordre au regard du contexte actuel, marqué par la menace terroriste.

En attendant, une enquête a été confiée à la section de recherche de Limoges et une équipe d’identification criminelle de la gendarmerie a effectué des relevés peu après l’intervention des pompiers.

Cela étant, un tel cas n’est pas inédit. Ainsi, en janvier, alors qu’ils risquaient jusqu’à 10 ans de réclusion, cinq hommes ont été jugés et condamnés à des peines allant de 6 mois à 3 ans de prison ferme pour avoir mis le feu à véhicule de service garé dans l’enceinte de la caserne de gendarmerie de Neuf-Brisach (Haut-Rhin). Lors de leur procès, ils avaient expliqué qu’ils voulaient se « venger » des gendarmes après un retrait de permis de conduire.

76 commentaires sur “Cinq véhicules de la gendarmerie ont brûlé à Limoges”

    1. Justement c’est bien ce qui pourrait les emmerder. Si c’est bien d’origine criminelle y’en a plus d’un qui vont se faire remonter les bretelles.

  1. La condamnation pour l’attentat de Neuf-Brisach que vous rappelez montre que les peines ne sont pas dissuasives pour ces voyous criminels. Apparemment le Parquet n’a même pas fait appel ! Comment voulez terroriser ces petites frappes ? Les juges creusent notre tombe..

  2. C’est la débandade partout… je ne peux plus laisser ma voiture dans la rue plus de 3 jours sans qu’on me l’ouvre pour la fouiller.

    1. Tellement la débandade que je laisse fréquemment ma voiture sur ma place de parking avec les clefs sur le contact…
      Ne prenez pas votre cas pour une généralité, car ce n’est pas une généralité.

      1. Céphée,
        Dans quelle ville ?
        Paris, Lyon, banlieue, je doute !
        Â l’intérieur d’une propriété privée sécurisée peut-être ou dans un village isolé ?
        Il y a bien longtemps que je ne laisse plus un vélo dehors une nuit, même très bien attaché.

        1. Qui, vivant à Paris où Lyon a encore une voiture de nos jours ? Et qui sur ceux-là a les moyens de se payer une place de parking en ville ?

      2. Oui mais ce n’était pas à ce point y a 30 ans… je constate que ça se dégrade, c’est mon impression.

      3. Céphée ou l’angelus de Milet, dés que l’on touche à une de ses crapules, il se pose en défenseur du violeur, assassin, incendiaire, il l’a dans le sang, et vous voulez bâtir un pays avec des tar…es comme ça?

  3. Et ils n ont pris que 3 ans alors que la peine va jusqu à 10 ans. Quand on est capable de cramer dans une enceinte de Gendarmerie un vehicule bleu pour se venger d un simple pv…on est capable de faire n importe quoi y compris voler voire tuer…pour se venger de plus grave qu un pv…

      1. En fait ce sera 1 an et demi avec remise de peine quasi automatique…
        Non c est pas beaucoup surtout qu il va être plus violent après.

        1. Mais on pourrait lui imposer de servir la Nation pendant 3 ans comme brancardier ou pompier ou ramasseur de déchets…ce serait mieux au final comme TIG
          Ou de rembourser le vehicule à l argus s il est solvable.

    1. @ Albatros24
      Imagine toi bien, mais vraiment imagine : passer trois ans de ta vie derrière des barreaux, éventuellement ta vie professionnelle et autres remise en question … Moi, je trouve pas ça très tentant pour une première fois, et j’hésiterais à renouveler l’expérience de bon cœur.
      Par ailleurs (je ne m’adresse pas particulièrement à toi) j’ai déjà vu 12 voitures côte à côte bruler à cause d’un court-circuit sur la première.

      1. Si tu veux pas une balle dans la tête , tu ne la sorts pas de la tranchée, ils font les cons, ils le savent, ils ont cherché, je ne les plains absolument pas, et d’ailleurs les trois ans, ça m’étonnerait qu’ils les fassent en taule…

  4. Un commentaire qui n’a rien à voir avec l’article mais qui dénonce et critique l’existence sur ce site du lien : Qu’est-ce que l’Islam et comment se convertir ?
    Ca me fout les boules de voir ça.

    1. Pépécolo,
      Je partage votre indignation, mais il n’y a pas à craindre l’islam si on est enraciné dans ses convictions et qu’on croit en quelque chose. L’islam prospère sur nos manques et nos absences de convictions à défendre.

      1. Robert, calmez-vous. Je pense que la présence de ce lien n’a rien à voir avec les « convictions à défendre ». Je crois plutôt à un effet inattendu d’un algorithme: comme sur ce blog les gens parlent énormément d’islam, ben on se retrouve avec des liens sur l’islam.
        .
        Si vous voulez moins de pubs islamiques, arrêtez de débloquer sur l’islam et puis voilà. Ou installez Adblock, comme ça vous serrez peinard, et bien enraciné dans vos convictions.

    2. @ Pépécolo,
      .
      Installez Adblock et vous ne serez plus gêné par les pubs.
      .
      La présence de ce lien sur la page de ce blog s’explique très certainement par l’omniprésence des commentaires sur l’islam…
      .
      Moralité: à force de faire des commentaires islamophobes, on se retrouve avec des liens « comment se convertir à l’islam ». Plutôt drôle, non?

    3. Pépécole, sachez que les pubs sur ce site sont spécifiques à chaque utilisateur. Elles vous sont proposés en fonction de vos recherches et centres d’intérêts. Donc si vous avez ce genre de pub c’est que avez fait ce genre de recherche.
      Par exemple moi on me proposais des billets d’avions et des produits culturels.

      1. L’autre jour, je vais sur un blog et on m’a proposé des godemichets…
        .
        Mais j’ai rien fait! J’vous jure!

  5. a mettre en corrélation avec le procés ‘reporté) des incendiaires de la voiture des forces de police à paris.
    Marrant que d’homicide volontaire , ils soient passés en correctionnelles, de plus , que des fils à papa dans les blockchains ou antifas, et ils étaient tous dehors!! donc un en suisse d’où il n’est pas revenu, d’habitude les délinquants, c’est au frontières sud qu’on les chope…..

    1. Il semblerait que l’un d’eux le fils Bernanos son papa soit actionnaire du « Monde »,donc je pense que la condamnation sera symbolique.

      1. Regardez cette vidéo, la ligue des Droits de l’Homme, et les avocats des enfants Bernanos sont vent debout contre la justice. Parce que les preuves existent et que la justice a fourni ses éléments, d’autres par recoupement ayant permis d’arriver à reconnaître quatre des agresseurs, dont un travelo américain et un suisse toujours en fuite. La LDH et les gauchistes dont font partie les parents Bernanos, Georges, l’auteur de la grande peur des bien pensants, doit se retourner dans sa tombe, ont toujours choisi de servir contre la France.
        Un policier mort, c’est de sa faute, un délinquant tué ou arrêté, c’est un scandale. Déjà d’avoir déqualifié accusation, pour éviter les assises aux accusés, est scandaleux. La justice n’étant plus crédible par sa corruption intellectuelle, cela se finira par la violence parce qu’à un moment, cela devient insupportable et que le peuple ne respecte plus ceux qui ne les respectent plus.
        https://www.youtube.com/watch?v=KMbsUZ5AqEw

        1. Meuh non, il fallait démontrer une intention homicide: le fait de jeter un engin fumigène dans un véhicule suffit-il à rapporter cette preuve?
          .
          Ben non, il faut d’autres éléments que l’enquête n’a pas permis de caractériser.
          .
          A titre de comparaison: un gendarme avait jeté une grenade (je pense qu’il s’agissait d’une grenade dite « offensive ») dans une caravane où s’étaient retranchés des zadistes . Le geste était imprudent: dans une caravane on trouve souvent des réchauds à gaz, or il est notoirement connu que le voisinage d’une bobonne de gaz et d’un engin explosif doit être proscrit. Le truc aurait pu leur péter à la gueule. Toujours est-il qu’une des zadistes a voulu saisir la grenade qui lui a explosé dans la main, lui causant les blessures que vous pouvez imaginer. Le gendarme n’a pas été renvoyé aux assises pour autant. Normal: le simple fait de jeter à l’intérieur d’une caravane une grenade ne suffit pas à caractériser l’intention homicide (alors que la grenade était il me semble du même type que celle qui a causé la mort de Rémi Fraisse, mais c’est à vérifier).
          .
          C’est la même chose dans l’affaire Théo: un policier est accusé d’un viol. Il faut prouver l’intention de violer.
          .
          Le droit est une affaire de rigueur intellectuelle, pas de convictions. Si vous suivez les affaires judiciaires avec une mentalité de militant qui ne pense le monde qu’en fonction de ses propres convictions, vous n’allez rien y comprendre, tout simplement.
          .
          @ Sergeat: le papa Bernanos, actionnaire du Monde? Vous êtes sûr? J’avais entendu dire qu’il était réalisateur de documentaires, mais actionnaire du Monde, ça je savais pas. Vous pensez sincèrement qu’être un actionnaire du Monde assure l’immunité, par ailleurs, ou c’est juste une façon de râler?

          1. @tschok

            S’ il s’ agissait d’ une « offensive » , le zadiste n’ aurait plus ni mains , ni bras , ni tête alouette …
            S’ il s’ était agi d’ une « défensive » , le zadiste serait dans un état encore pire et c’ est toute la caravane qui serait éparpillée façon puzzle …
            Ce ne serait pas plutôt d’ une « dispersive » dont vous voulez parler ?
            .
            Le fait qu’ un gendarme ait balancé une grenade de ce type dans une caravane est évidemment dangereux ; cela étant quelles étaient les circonstances précises qui ont motivé son geste ? Savait-il ce qu’ elle contenait , quels ordres étaient les siens , le degré de dangerosité des zadistes , etc …?
            .
            Quant-à Remi Fraisse , selon toute vraisemblance la grenade s’ est coincée entre son dos et un sac à dos , des dommages corporels graves étaient dans ces conditions inévitables .
            D’ ailleurs pas la peine d’ aller si loin , par exemple dites-vous qu’ une rafale de balles à blanc , suivant la distance , peut également tuer un homme …

          2. Ils ne valent pas une merde tes antifas et bloskchains à la con, des fils à papa, point barre.bref encore une fois la violence est à gauche..
            Tant que des crs ne les auront pas chopés en bec à bec sans caméra…
            Une fois qu’ils auront sentis la douleur, ils se calmeront , c’est le problème actuel, pas de sanction…

          3. @ Scope,
            .
            Le gendarme en question a été puni. La faute est caractérisée, fin du match. La grenade employée, quel que soit son type, était suffisamment dangereuse pour infliger des dommages corporels à une femme qui, aujourd’hui, est infirme.
            .
            Vous et moi, on lui verse une pension (enfin j’espère, car ce ne serait que justice) puisque l’Etat est son propre assureur et qu’il répond du dommage infligé par ses agents à des tiers. Or, l’Etat, ben c’est nous.
            .
            Si vous voulez en savoir plus sur les circonstances, vous trouverez aisément des infos sur Internet, mais pas sur les blogs de réinformation, qui ne sont pas dédiés à ce genre de flux d’infos. En revanche, sur ces blogs, vous pourrez tout savoir du dernier viol commis cet été par des réfugiés africains en Italie sur des touristes polonais.
            .
            Quand on est curieux, on sait trouver ce qu’on cherche. Et quand on ne l’est pas, on se contente de manger la soupe qu’on nous sert en fonction de nos préférences personnelles.
            .
            Je ne suis donc pas très étonné que vous ne sachiez que très peu de l’affaire dont je vous parle. Elle n’est pas de celles qui vous rendent curieux (ni qui vous émeuvent, visiblement).
            .
            Par ailleurs, pour votre culture perso, si vous suivez un peu l’actu, il ne vous aura pas échappé que ce qu’on appelle les grenades offensives sont désormais interdites:http://www.20minutes.fr/societe/2067275-20170512-grenades-offensives-type-f1-interdites-apres-mort-remi-fraisse
            .
            Vous noterez que c’est de la presse mainstream (les « merdias » comme on dit chez les vieux cons réacs, qui ajoutent: « journalopes » pour dire « journalistes »).
            .
            Non, franchement, si vous voulez vous tenir informé, c’est pas trop compliqué. Mais faut le vouloir, juste un peu. Et puis, de temps en temps, lire autre chose que des blogs de réinformation et les sempiternelles conneries qu’ils ressassent à l’envi, pour satisfaire une clientèle de vieux cons, frustrés et dépressifs.
            .
            Sinon, je reste à votre disposition pour discuter avec vous de la VFA 103 et de ces magnifiques exploits zaériens.
            .
            Bien à vous.

          4. @ Thaurac,
            .
            Comme vous dites: pas de sanction.
            .
            Si un type comme vous devait payer pour toutes les ordures qu’il raconte, oooh boudi! Mon pauvre, vous seriez le premier à demander pitié.
            .
            Profitez bien de la liberté, mais n’oubliez pas que vous n’en avez pas l’exclusive.

          5. @tschok
            .
            Mais quel est encore ce raisonnement ?
            .
            Cette affaire de la caravane , du viol de polonais et des sites de réinformation , franchement vous croyez que je me tiens au courant de tout et que je plonge dans de tels sites , que je n’ ai que ça à faire ???
            Ben non … pas du tout .
            .
            Quant-aux médias et votre désapprobation des sobriquets que certains leur donnent , que voulez-vous que je vous dise ?
            Que c’ est mérité , que c’ est profondément injuste , digne des seuls abrutis patentés ?
            Je ne sais pas et je m’ en fous mais ce que je sais et dont je ne me fous pas , c’ est qu’ à l’ évidence une grande part inconsciente et pourtant essentielle de l’ info est passée sous silence maintes fois , que ce qui compte c’ est l’ événement en lui-même et son immédiateté ; bref , beaucoup de forme et très peu de fond , ce qui ne me convient pas …
            Je vous le répète , vous n’ avez toujours rien pigé me concernant ; ma réflexion sur le Monde vous échappe et vous-vous égarez sur des stéréotypes qui ne me correspondent pas ou si peu …
            .
            Vous êtes formaté , moi aussi mais , visiblement , je parviens à en sortir … et vous ?

          6. Antonin Bernanos a déjà été poursuivi 12 fois, mais condamné une seule fois. Personnellement à chaque fois que j’ai été poursuivi, j’avais quelque chose à me reprocher, même si je n’ai pas été condamné. Il est notoirement connu comme un militant antifa, notoirement adeptes de la violence, contrairement aux dénégations de sa mère, militante d’extrême gauche. Le réel joue contre lui, les policiers connaissent leurs clients, mais ils nieront jusqu’au bout, activement aidés par une presse qui se sait intouchable. Les accusations, contrairement aux assertions de sa mère, sont fondées et probablement des indicateurs ont donné les informations aux flics sur ce qui se dit, qui a fait quoi, dans ces milieux très perméables, par leurs moeurs et l’instabilité de leurs membres, à l’infiltration policière. Un adepte de la violence totalitaire qui n’assume pas sa violence, voire la revendique et se fait un honneur d’aller en prison comme j’en ai connu mais ils se font très rares, n’est pas digne de respect. Comme un Méric qui attaque à trois et dans le dos un mec dont il est démontré qu’il veut éviter la confrontation et cherche à partir plutôt que de se battre.

            « Qui ne défend la liberté d’expression que pour soi-même est déjà disposé à la trahir. »
            C’est de Georges Bernanos, son arrière grand père.

    2. Thaurac,
      Ceux-là on s’en occupera quand viendra la grande explication. On les connait tous et ils ne peuvent écumer que grâce à la complicité active des politiques et médias, du syndicat de la magistrature et de leurs familles de gauche au pouvoir.
      Regardez une demi portion comme Clément Méric quand il a voulu jouer les hommes. Ils sont tous de ce niveau, à chercher une virilité qui leur manque en bénéficiant de complaisances des pouvoirs en place, comme souvent les anarchistes.
      Désolé pour les pleureuses de gauche, une saine violence est légitime quand la liberté d’expression est confisquée et que l’injustice sociale règne au profit de l’idéologie dominante.

      1. @ Robert
        Tss Tss Tss … C’est quoi ces menaces à peine voilées :o)
        « quand viendra la grande explication » je penserai à toi mon Roro, et je m’occuperai personnellement de ton cas et appliquerai la « saine violence (sic) » de mon pied sur ton cul … Ce sont évidemment de creuses paroles en l’air, comme les tiennes.
        Tu te reconnais enfin dans les « saines violences » catholiques, comme, par exemple, celle de feu Franco « Francisco Franco por la gracia de dios » … Allélouia, Franco de porc.

        1. La violence en france depuis des décennies , est de gauche, pas la peine de ce voiler les yeux, et dés que les flics chopent un de ces trous du cul dont tu sembles faire parti, le téléphones sonnent, les papas et mamans de ces gitons à la con qui se lamentent sur les violences anales que pourraient subir leurs rejetons dépravés, font des pressions de tous les cotés en agitant leur réseaux pédophiles d’hommes politiques bien placés.
          Ouf, je me suis défoulé, ça fait du bien, j’en referais quelques unes comme ça de temps en temps, à la lecture des posts des « guerriers de gauche » , dit les « gitons du marais »!

        2. Fred,
          Arrêtez de jouer à vous faire peur quand vous ne risquez rien.
          J’ai tellement connu la gauche et ses coups bas venir se présenter en victime quand ça tournait mal, j’ai été militant d’extrême gauche moi-même, je doute que vous soyez capable, à un contre un, de venir me menacer en quoi que ce soit, sinon en paroles anonymes et par la délation auprès de la police, grande spécialité de gauche. Tout dans la gueule et rien dans le ventre.
          Entre les exactions et massacres commis par les républicains qui voulait instaurer une dictature communiste et les excès et crimes de la rébellion derrière Franco, il n’y a aucune hésitation.
          L’Espagne serait au rang d’un pays d’un tiers monde et dans la guerre civile permanente si les républicains, en fait l’extrême gauche totalitaire, avait gagné. C’est d’ailleurs ce que les révolutionnaires espagnols, et catalans car souvenez-vous des crimes commis à Barcelone sous la République, essaient de remettre en route car eux ne pardonnent ni ne renoncent jamais à leur haine.

        3. @ Fred,
          .
          Franchement, parler à Robert de menaces « voilées »…
          .
          le coup, quoique facile – puisqu’il est notoire que Robert est islamophobe jusqu’au bout du dernier atome de la dernière molécule de ses ongles – est assez drôle.
          .
          Mais le plus instructif, si je puis me permettre, n’est pas là: Robert nous raconte qu’il a démarré dans sa vie comme un stalinien. Et il est aujourd’hui un catho-facho. Il est allé d’un extrême à l’autre et pense qu’il a vécu la totalité de ce qu’un homme pouvait vivre et s’en fait une vertu, comme si se trouvait ce parcours le ressort profond de la sagesse ultime à laquelle il aspire.
          .
          Mais si on fait la somme de tout ce qu’il dit il n’est jamais resté que lui-même… Et là dessus, il n’y a pas tromperie.

          1. Ouais ben je suis désolé ; vous jugez et condamnez Robert avec qui je suis loin d’ être toujours d’ accord , alors que son parcours n’ a rien de honteux ( ou d’ exceptionnel ) …
            Vos qualificatifs le concernant le sont par contre .
            Dois-je vous rappeler que certains papes ont tenu des fusils entre leurs mains et s’ en sont selon toute vraisemblance servis ? Vous pigez où je veux en venir ? 😉

      2. « Ceux-là on s’en occupera quand viendra la grande explication. »
        Robert, 45 ans, célibataire, 150kg, n’as pas fait d’exercice physique depuis son service militaire, a peur des chiens, des araignées, des musulmans et des femmes mais se prend pour un guerrier patriote. Alors oui, pour s’en prendre à des enfants leucémiques comme Clément Méric il y a du monde.

        Ta saine violence vient nous l’expliquer, on est une bande gentil bobo gauchistes, option pacifiste. Nos bergers malinois et nos dogues argentins t’attendent en salivant. Un conseil entraîne toi au 5000m par ce qu’ils sont endurants.

        1. @Clément
          .
          Était-il possible d’ écrire un commentaire plus débile que celui que vous avez rédigé ?
          .
          « on est une bande gentil bobo gauchistes, option pacifiste. Nos bergers malinois et nos dogues argentins t’attendent en salivant. Un conseil entraîne toi au 5000m par ce qu’ils sont endurants. »
          .
          Rien que ce passage contient une tromperie à base de mots à connotations totalement contradictoires : gentil , pacifiste ( mais alors du pacifisme violent ) et toute la rhétorique sur les chiens assoiffés de sang dont on peut supposer qu’ ils sont dressés à attaquer et traquer sur ordre …
          Autrement-dit , vous comptez sur des molosses ; et bien qu’ à cela ne tienne , pour commencer du 12 fera l’ affaire … le reste ira crescendo si nécessaire … 😉

        2. Parole, paroles, paroles, Clément.
          J’ai une certaine expérience du militantisme et de la violence que je doute que vous partagiez. Je vous laisse à vos illusions, il ne faut jamais se dévoiler et laisser venir l’autre sur soi sans l’avertir.
          Pardonnez-moi, mais chiens d’attaque signalent déjà quelqu’un qui s’arme pour avoir le dessus à tout prix. Moi, je parlais de face à face à mains nues, je croyais avoir affaire à un homme.
          C’est pour cela que les gauchistes ne viennent jamais à un contre un et que ceux qu’ils agressent leur réservent parfois de drôles de surprises, douloureuses et saignantes. 🙂
          Méric est venu nous agresser lors d’une manif pour tous, avec d’un côté les pseudo journalistes qui espéraient notre réaction et de l’autres les flics qui se seraient faits un plaisir de nous cueillir alors qu’ils laissaient les antifascistes nous provoquer de très près. Il n’était pas un enfant leucémique, mais un militant agressant violemment des gens pacifiques, j’ai des vidéos si vous voulez.
          Je ne me réjouis pas de la mort de Méric, mais il a agressé et poursuivi avec persévérance celui qui voulait éviter la bagarre d’après le témoignage du vigile et n’a fait que de se défendre. Si ses copains et ceux qui l’excitaient à la violence l’avaient respectés, ils auraient tout fait pour qu’ils ne provoquent pas à la violence quelqu’un qui ne l’emmerdait pas avec le risque d’une légitime réaction de défense. C’est minable de présenter cela comme un pauvre enfant malade à qui on s’en prend sans raison. Même pas le courage de regarder la réalité en face. Mais qui êtes vous pour ne pas avoir le courage d’affronter les faits ?
          Tordu dans votre esprit, vous voyez des monstres d’un côté et des justiciers de l’autre alors qu’il n’y a de part et d’autre que des êtres humains.
          Je ne vous souhaite sincèrement pas de me rencontrer en venant me chercher noise, je suis très gentil mais je me défend quand on m’attaque ce qui est légitime. Et je n’ai pas besoin d’une justice corrompue pour me soutenir, de flics complices et de chiens de combat ni même d’arme pour cela.
          C’est cela un homme, mais vous semblez l’ignorer.

    3. Mon ami , si tu savais toutes les aberrations dont j’ ai été témoin direct aux frontières , notamment celles de l’ Andorre … tu tomberais de très haut ; j’ espère sincèrement que le tir a été rectifié … parce qu’ au début des années 2010 , ce n’ était vraiment pas ça !

    4. Il ne peut y avoir renvoi pour homicide volontaire puisqu’il n’y a pas eu, justement, d’homicide…
      Merci pour cette intervention.

      1. Oui mais la tentative reste punissable: « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Réclusion criminelle perpétuité, assises.
        .
        http://blog.francetvinfo.fr/judge-marie/2016/10/09/bruler-un-policier-ca-vaut-combien.html
        .
        D’ailleurs, statistiquement, on distingue les deux:http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/09/01016-20130909ARTFIG00801-les-homicides-baissent-mais-les-tentatives-de-meurtre-augmentent-fortement.php

        1. Oui mais pour cela il faut démontrer l’intentionnalité: avoir voulu la mort. Sinon, on retombe sur du correctionnel (même sur de la mise en danger délibéré de la vie d’autrui. Ce qui est compliqué à partir de l’usage … d’un fumigène. C’était tout le débat lors de l’information judiciaire et les investigations menées sous commission rogatoire (le débat en audience se portant plus sur les problèmes d’identification de certains prévenus). Il y a donc eu une ouverture à la hausse (sur le criminel) puis un débat lors de l’ordonnance de renvoi avec une partie discussion juridique sur les qualifications des infractions à ce moment là (y compris avec possibilité d’appel devant la chambre de l’instruction). C’est aujourd’hui terminé.

    5. @Thaurac
      Quel est le rapport entre le sujet et la technologie des blockchain (système de certification informatique) ???

      Pour l’affaire de la voiture de police incendié lors du meeting Police/FN, il s’avère que c’est plus compliqué. Dans un premier temps des policiers parisiens on balancé des noms de personne avec qui ils avaient des comptes personnels à régler. Finalement, et heureusement, l’enquête a avancée et d’autres arrestations ont eu lieu. Et il s’avère que les personnes concernés sont des badauds lambda qui se sont pris dans « la folie de l’émeute », des « Mr et Madame tout le monde » qui se sont mis à agresser des policiers (comme dans la chanson de Brassens) : un fils d’officier, une grande folle, un petit bourgeois, etc … On est loin du « punk à chien » ou du « casseur d’extrême gauche/droite/centre » que les médias aiment bien présenter.

      1. On pourrait polémiquer et s’engueuler durant des heures, visiblement on pense différemment concernant les mêmes faits.
        Un témoignage personnel.
        Début des années 80, avant la création des antifas et des associations antiracistes, par les trotskistes du PS, je militais dans une mouvance qu’on appelait les Autonomes ou se côtoyaient communistes d’ultra gauche en rupture et anarchistes inorganisés, c’est à dire hors organisations. Ce petit monde partageait des squats politisés, des actions d’agit prop et une participation à des manifs organisées par d’autres pour les détourner ou y pratiquer la violence. J’étais anarchiste.
        En quelques années, j’y ai côtoyé des personnes intéressantes, certains à qui je garde mon estime et d’autres qui grenouillaient dans ce milieu en parasites ou en petits chefs de bande. Toxicos, pédophiles, violeurs.
        http://ripostelaique.com/lextreme-gauche-defend-ses-violeurs-meme-quand-ils-agressent-leurs-militantes.html
        S’y mêlaient des cas pathologiques, des jeunes généreux et des militants purs et durs, comme la fédération anarchiste. Les limites de ce militantisme, de l’anarchisme lui-même et de la violence comme moyen me sont apparus assez vite, j’avais aussi muri avec l’expérience et vécu les contradictions internes. J’ai vu de près cette complaisance de la presse et des partis « bourgeois » envers nos excès et ceux des terroristes d’Action Directe que nous soutenions. Les politiques de gauche et sa complicité objective envers la violence radicale, il y aurait beaucoup à écrire.
        Ces relations « contre nature » en apparence m’ont éloigné d’un idéal élevé dans mon esprit qui ne correspondait plus à la réalité que je pouvais voir autour de moi.
        Et cela ne s’est pas arrangé depuis, les ligues de vertu s’appuient sur la « propagande par le fait » de ces extrémistes se disant en rupture du système, pour faire taire ou provoquer à la violence leurs ennemis de classe, en fait les opposants aux partis de gouvernement. Le système avait intégré sa propre contestation dans son fonctionnement. C’est exactement cela les antifascistes et les antiracistes, une marge radicale de l’évolution programmée de la société par d’autres qui se partageaient le pouvoir. Les anars qui ont donné leur vie pour leur cause doivent se retourner dans leur tombe de se voir récupérés, intégrés par ce qu’il haïssaient le plus.
        Or, ce qui m’avait amené à ce militantisme, c’était justement cette pureté d’idées de gens qui n’auraient jamais coopéré avec les partis bourgeois et les médias de connivence. La révolution est une comédie entre mauvais artistes qui continuent à faire semblant de croire à ce qu’ils disent tout en se partagent la recette. Or, petit à petit, les révoltés en peau de lapin ont chassé les vrais rebelles, qui méritent selon moi le respect du à celui qui met sa peau au bout de ses idées, sa peau pas celle des autres, pour y substituer des étudiants rebelles d’occasion, à Sciences Po souvent donc qui deviendront des politiciens de connivence demain, qui venaient se donner le frisson en côtoyant une « rupture » autorisée et agrée.
        La gerbe, le dégoût, aurait inspiré beaucoup d’Anars et même de gauchistes, adhérent à une des différentes nuances du communisme, de voir leur cause devenu celle des fonctionnaires de la violence agréée par le système qu’ils voulaient abattre.
        Nous combattions alors des idées, pas des militants adverses, et nous pouvions avoir de la sympathie pour des ennemis politiques. Aujourd’hui, on doit confondre idées et personnes, taper sur tout ce qui bouge pour faire parler de soi et interdire la parole à l’autre, tout cela sous la haute bienveillance des flics qui par contre pouvaient se lâcher contre d’autres. Qu’un anarchiste soit devenu le bras armé de la censure et de l’asservissement de l’homme laisse pantois.
        Toutes les manifs syndicales débordées par les casseurs organisés et répertoriés par les flics les voient tranquillement faire leur boulot pendant des heures.
        J’ai cassé, j’ai pillé, vers 1980. cela durait quelques minutes et les flics chargeaient et nous courions si nous pouvions leur échapper. C’est évident qu’il y a des ordres de modération donnés aux flics, la question est pourquoi ?
        Des coups, des garde à vue, des procès voire de la prison, nous avons connu ça, c’était la règle du jeu. Aujourd’hui, le moindre procès se transforme en agitation médiatique.
        Effectivement, chacun peut se lâcher puisque c’est autorisé, compris, justifié. Mais cela fait-il de ce « chacun » un innocent de l’acte qu’il commet ?
        Â de nombreuses reprises, des flics ont été mis en grande difficulté, lynchés, et jamais un seul n’a tiré pour sauver sa vie. Parce que le système politique a intégré cette révolte tant qu’elle va dans le « sens de l’histoire » c’est à dire qu’elle accepte tout ce qui est décidé pour façonner la société au bénéfice de ceux qui la dirigent.
        La rébellion n’est plus ce qu’elle était, mon bon monsieur !
        Je pense qu’elle, la rébellion, va naturellement réapparaître là ou elle ne devrait pas exister, chez ceux qui défendent la justice au service du bien commun et l’ordre social qui protège les faibles. Car la révolte légitime contre un système injuste et inique n’a jamais été ailleurs que par accident.
        http://anarchrisme.blog.free.fr/index.php?post/2013/07/01/Un-homme-d-ordre

    1. Dans cette affaire l’ennemi c’est l’apéro à la caserne après le boulot. Pas sure qu’on soit de taille à lutter contre le petite jaune dans l’administration et dans l’armée !

      1. Mauvaise langue que je suis, l’hypothèse et criminelle (et extérieure à la gendarmerie) se confirme.

  6. Qui va etre…limogé ? Je ris jaune car il faut rappeler à tout le monde que la sécurité doit être d abord intérieure et qu on doit penser agression en permanence. Nos chères banlieues ne seront bientôt plus accessibles pour certaines qu en vbl voire blindé lourd…la nuit il faut vraiment équiper tout le monde de gros phares et de vision nocturne pour oser entrer dans certains recoins…tres sombres . Les drones ne seront pas un luxe pour faire de la reco urbaine avant action. Tout ceci dérange mais reste une réalité vécue par nombre de policiers et gendarmes un peu l’as d arrêter pour la dixième fois pis le même lascar …

  7. bizarre quand les gens expriment leur besoin d’ordre public et de sérénité dans la vie de la cité certains les traitent de « facho de la fachosphère ?!  » quand il s’agit de fachos d’extrême gauche , rien.

    1. Ils se sentent minoritaires, ils ont tout perdu y compris leur rustine de naissance, et ça les rend soit disant « méchantes », un peu comme la cgt qui manifeste, moins ils sont nombreux ( et c’est le cas depuis longtemps) plus ils cassent ou font appel aux tarlouses d’antifas et blockchain, de faux durs, qui attaquent en meute , et se barrent vite fait, ajoute ça à la racaille et tu vois de qui il faudra s’occuper dans peu de temps, mais bon, c’est « débrayages » de gauche ne sont pas du tout un problème majeur!

  8. Serait-ce une incitation à pouvoir obtenir des véhicules en état ou neufs que de les faire crâmer ?…
    Je plaisante bien sûr … Mais qui sait?

  9. Baisse des budgets , difficultés croissantes à joindre les deux bouts sans cesse mis en avant mais à ce que je constate , certains véhicules sont neufs ou repeints … si effectivement ils sont repeints , est-ce une priorité ?
    J’ ai même entendu dire qu’ une nouvelle signalétique était en préparation , quelqu’ un en sait davantage à ce sujet ?

  10. Incroyable ce que l’on pu faire de ce pays ces quarante dernières années. Avant, ces véhicules étaient ouvert durant le service et rangé dans un garage quant il ne servaient pas, clés sur le contact en cas d’incendie, mais c’était avant. Vive le progrès. Grand merci à nos dirigeants totalement incapables.
    J’espère ne pas voir la suite, elle ne peut être que pire.

  11. CQFD, les casernes de Gendarmerie sont des cités dortoir, la nuit à part une présence au portail il n’y a pas de gardes ni de rondes..

  12. Quand les gendarmes ne sont même plus en mesure de protéger leurs matériels, comment voulez-vous qu’il protègent nos biens? Mais à part ça tout va bien en France!

    1. Quand les commandants de brigades (ou Chef d’escadron) demande des crédits pour améliorer la sécurité des casernes , devinez ce qu’on leur répond ? Pour ce qui est des rondes merci du conseil, ils n’y avaient pas pensé occupés qu’ils sont à jongler avec les diminutions d’effectifs (merci qui ?).

  13. @ Celtibère
    Il n’y aura jamais assez de flics pour protéger chaque « chose » à protéger (CF. l’inutile Vigipirate). Alors, on fait des enquêtes et on essaie de retrouver les auteurs des crimes et délits (avec pas mal de réussite). Sinon, y’a la décroissance, pour avoir moins de « choses » à protéger, et la justice sociale pour faire moins d’envieux.

  14. tient on arrive un peu a voir l’individu, ça pue le zadiste , l’antifa de bd…
    « Sinon, y’a la décroissance, pour avoir moins de « choses » à protéger, »
    Non, il y a d’autres façon, si la police, l’état ne peut plus nous protéger , on se protège, tout simplement…

  15. « Nous avons effectivement des éléments qui laissent penser à une origine criminelle » a déclaré sur France Bleu Isère, le colonel Yves Marzin, commandant des gendarmes de l’Isère. « Seule l’enquête permettra de confirmer cette hypothèse » a-t-il ajouté.
    Cet incendie a nécessité l’intervention de 50 sapeurs-pompiers. Un gendarme a été légèrement incommodé par les fumées. Il a été conduit au CHU de Grenoble pour des examens mais son état n’inspire aucune inquiétude. L’incendie a provoqué des dégâts matériels importants, dont plusieurs voitures brûlées. Les logements situés dans l’immeuble n’ont pas été touchés.
    https://fr.news.yahoo.com/incendie-parking-gendarmerie-grenoble-aucun-bless%C3%A9-d%C3%A9g%C3%A2ts-mat%C3%A9riels-050737064.html
    Selon le code pénal (Art. 421.1), cet acte s’il est bien criminel ne devrait-il pas être qualifié de terrorisme comme toutes les destructions de biens publics et attaques de forces de sécurité ?

    1. Ce n’est pas le caractère de « bien public » ou de « forces de sécurité » (on parle de personnes dépositaires de l’autorité publique) qui génèrent la qualification en infraction terroriste. Ca tombe plutôt bien : tant les services d’enquête que les services judiciaires antiterroristes ont d’autres choses à faire que de poursuivre le popoche local qui veut se venger de son annulation/suspension du permis de conduire.
      Et les outrages/violences sur PDAP et rébellion sont le taf de masse de l’activité judiciaire de « proximité »: les chauffards, shiteux, popoches, bagarreurs de comptoirs, tyranos familiaux discutant avec leurs épouses avec leurs poings, et autres gus de ce type ne nous aimant pas en intervention. Surtout avec des usages (mêmes légales) qui ne sont pas connues pour rendre intelligent.

Les commentaires sont fermés.