Avec Zapad 2017, la Russie se prépare « pour une grande guerre », dit un responsable militaire de l’Otan

Le général tchèque Petr Pavel, le président du comité militaire de l’Otan, ne passe pour être alarmiste. Ainsi, en juin 2016, lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, il avait estimé que la Russie « ne présentait pas une menace imminente » tout n’écartant pas la volonté de son président, Vladimir Poutine, de défier l’Alliance atlantique.

« Des intérêts communs existent entre l’Alliance, l’Union européenne, nos propres pays et la Russie. Nous devons accepter que la Russie puisse être un concurrent, un compétiteur, un adversaire, un pair ou un partenaire – voire tout cela en même temps. […] Cette complexité est une réalité de notre environnement stratégique contemporain » et cela « demande une approche pratique et sophistiquée qui prend en compte le fait que la Russie veut devenir un partenaire mondial et acquérir un pouvoir mondial », avait ainsi expliqué le général Pavel aux sénateurs français.

Cela étant, l’exercice Zapad 2017 qui, mené conjointement par les forces russes et biélorusses, vient de débuter, préoccupe depuis plusieurs mois les responsables de l’Otan, dans la mesure où ces manoeuvres se déroulent dans l’enclave russe de Kaliningrad et en Biélorussie, à deux pas du passage dit de Suwalki qui est le seul accès terrestre reliant les pays baltes aux autres pays de l’Alliance et de l’Union européenne.

Or, il est reproché à la Russie de manquer de transparence au sujet de cet exercice, qui vise à simuler l’infiltration de « groupes extrémistes » en Biélorussie et à Kaliningrad pour y commettre des actes terroristes à des fins de déstabilisation.

Officiellement, Zapad 2017 mobilise environ 13.000 soldats. Mais selon le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, il y a « toutes les raisons de croire que le nombre de troupes sera substantiellement plus élevé que ce qui a été annoncé ». En outre, certains estiment qu’il servira de prétexte aux forces russes pour laisser des matériels en Biélorussie en vue d’une utilisation future.

Les manoeuvres Zapad-2017 « sont désignées pour nous provoquer, pour tester nos défenses et c’est pour cela que nous devons être forts », a ainsi affirmé, le 10 septembre, Michael Fallon, le ministre britannique de la Défense.

« La Russie est capable de manipuler les chiffres avec une grande aisance, c’est pourquoi elle ne veut pas d’observateurs étrangers. Mais 12.700 soldats annoncés pour des manoeuvres stratégiques, c’est ridicule », a commenté Alexandre Golts, un expert militaire russe indépendant, cité par l’AFP.

Ce manque de transparence de la Russie, qui ne s’inscrit pas dans l’esprit du Document de Vienne de l’OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ndlr], est un sujet de préoccupation pour le général Pavel, même s’il a rencontré, il y a deux semaines, le chef d’état-major des armées russes, le général Valery Gerasimov, pour évoquer cet exercice.

« Ce que nous voyons est une préparation sérieuse pour une grande guerre », a en effet dit le général tchèque lors d’un entretien donné le 16 septembre à l’Associated Press, en marge d’une réunion du comité militaire de l’Otan en Albanie. « Lorsque nous regardons uniquement l’exercice qui est présenté par la Russie, il ne devrait pas y avoir d’inquiétude. Mais quand on regarde la situation dans son ensemble, nous devons nous inquiéter parce que la Russie n’est pas transparente », a-t-il ajouté.

Le premier sujet de préoccupation du général Pavel porte sur le niveau des effectifs engagés dans l’exercice Zapad 2017. Selon lui, ils pourraient atteindre 70.000 soldats, voire 100.000.

« Nous avons une forte concentration de troupes dans les pays baltes. Nous avons une forte concentration de troupes en mer Noire. E le risque d’un incident peut être assez élevé en raison d’une erreur humaine ou d’une panne technologique », a souligné le général Pavel. « Nous devons être sûrs qu’un tel incident involontaire n’entraînera pas de conflit », a-t-il insisté.

Cela étant, la Biélorussie a annoncé, le 16 septembre, avoir invité des représentants de 7 pays (Lettonie, Lituanie, Estonie, Pologne, Suède, Norvège et d’Ukraine) pour observer les exercices de Zapad 2017 qui auront lieu sur son territoire. Il s’agit ainsi de répondre au « désir de développer la coopération et la bonne entente entre voisins, ainsi que les principes de réciprocité, d’ouverture et de transparence », a fait valoir le ministère biélorusse de la Défense. Jusqu’à présent, Moscou n’avait autorisé la venue que de trois oberservateurs de l’Otan, uniquement lors de la journée organisée pour les « visiteurs ».

219 commentaires sur “Avec Zapad 2017, la Russie se prépare « pour une grande guerre », dit un responsable militaire de l’Otan”

    1. C’est effectivement la pensée que j’ai eue en lisant votre remarque
      Quand des manœuvres américano-européennes se jouent coté ouest, la presse relaie une simple information….Visiblement quand les Russes sont chez eux ou chez un allié, c’est le délirium…
      Dans un autre ordre d ‘idées, les Russes ont visiblement bien réussi leur prestation en Syrie, au vu de cet article que je lisais tout à l’heure
      https://lavoiedelepee.blogspot.fr/2017/09/tempete-rouge-enseignements.html?spref=tw
      Peut être monsieur Lagneau en reparlera plus tard

      1. @ POILU DES TRANCHEES
        .
        Sauf que l’OTAN n’à pas annexé la Crimée (…) Vous saisissez la différence ?

          1. encore le couplet blabla bla….
            Annexer c’est prendre par la force tout ou partie d’un territoire, la Crimée avait été cédée en 1954 sans que cela ne dérange le parti communiste russe et le pouvoir soviétique. Personne n’a bronché en URSS pas même Gorbatchev quand l’Ukraine est devenue indépendante , la Crimée est restée à l’Ukraine.
            Mais patatra un gorille nommé Poutine se pointe et c’est la curée pour peu que la pouvoir Ukrainien ne soit pas à sa botte…
            Décidément ici les cons ça vole en escadrille comme disait Chirac….et vous êtes un des leaders.

    2. Que ça me fait bien rigoler en tout cas les petits naïfs pro-russes qui soutenaient Trump, « grand ami de la Russie », « candidat de la paix blablabla »; et ce n’est pas parce que les pro russes français préfèrent la Russie à leur propre pays qu’il faut généraliser leur cas.
      En réalité c’était tellement prévisible il racontait tellement n’importe quoi, seuls les naïfs ont gobé ses fables. Trump candidat des pauvres et président des riches, et en plus très dangereux en diplomatie.Le populisme dans toute sa splendeur.
      Mais bon évidemment abuser de sophisme et de rhétorique a été très porteur pour Trump et bien au delà des frontières US.

      1. Pour vous avoir peur des USA est d’être pro russe,donnez cet argument aux pays d’Amérique latine ,aux irakiens,aux syriens,aux vietnamiens,aux laotiens(pays qui a reçu le plus de tonnes de bombes au monde par habitant),aux vietnamiens,……

        1. Peur de qui ??
          A votre place je m’inquiéterai plus de ce que les communistes ont fait dans le monde, y compris contre leurs propres populations et de ce que leurs descendants nationalistes souvent nazifiés continuent de faire sournoisement, en sous main avec leurs sites de grande désinformation que vous préférez sans vous poser la moindre question.

          1. Vous avez bien expliqué les communistes ont dominé et massacré « leurs propres populations »,les USA ont massacré tous les pays qui n-adhèrent pas à leur vision économique.

      2. Notre intérêt en tant que francais n’est certainement pas de promouvoir les dissensions au sein du continent eurasiatique, en l’occurrence entre Europe et Russie, en suivant la politique de l’état profond US incarnée par John Mc Cain et Hillary Clinton. Qui vise notamment à nous couper le robinet de gaz russe et à nous faire payer ce gaz deux fois plus cher auprès des compagnies US. D’où la question : qui est le plus anti-francais : les pro-russes, ou ceux qui s’alignent systématiquement sur les politiques de déstabilisation US ?

        1. @Bpeeloo
          « Qui vise notamment à nous couper le robinet de gaz russe et à nous faire payer ce gaz deux fois plus cher auprès des compagnies US » …
          Ça pourrait être vrai …
          Si la majorité du gaz importé par la France provenait de Russie … Mais il se trouve, contre toute idée reçue, que le gaz consommé en France à ce jour, provient à 42,2% de …. Norvège ! 😉
          Le gaz de provenance russe est représenté par 11,4%, suivi par celui venant des Pays-Bas pour 10,7% et l’Algérie pour 9,4%. Le reliquat provenant de divers autres pays producteurs.
          Trouvez donc un autre exemple pour savoir qui est plus anti-français que l’autre …

    3. Voilà à quoi nous attendre, je ne rentre pas dans les détails.
      Il semble bien que les Russes aient toutes les raisons de s’inquiéter…

      Une immigration massive pour une guerre civile en Europe.
      Le USD ne vaut plus rien, le Yuan ne cesse de prendre de la valeur indexé sur le 999(or 24 Carats), le Rouble lui emboîte le pas.
      Une guerre civile en Europe va impacter fortement les usines Chinoise, déstabiliser la Chine, chômage de masse , révoltes et plus encore.
      La létalité en Europe (mortalité due aux combats) sera essentiellement causée par des armes de type kalachnikov / AK47 / RPG7 de fabrication Russe, pas chère et qui prolifèrent déjà absolument partout et dans tous les «quartiers» en Europe.
      Des lors nos « amis » Américains débarquent pour réduire la guerre civile en Europe.
      Manipulent ce qu’il reste des populations et désignent le responsable Russe comme étant l’instigateur de la guerre civile.
      Vous me suivez ?
      Puis direction la Russie la fleur au fusil, petit crochet à droite en entrant en Russie, direction le nord ouest de la chine.
      Pour ce qui est du sud-est de la Chine en mer de Chine méridionale tout est déjà prêt, jusqu’à la mer des Philippines sud-ouest de la Chine, c’est fin prêt tout autant. (suivez le lien en fin d’article)
      Et nous voilà dans la WW3, toutes mes condoléances aux deux tiers de la planète.
      Mais voyez vous les néo conservateurs de Washington préfèrent une WW3, plutôt que de perdre leur leadership mondial, vous me suivez toujours?
      Une pierre deux coups, ajoutez à cela l’Iran et la Corée du nord pour le mm prix !
      Sans pessimisme, par pragmatisme, je dirais que l’Euro va tout bientôt couler entraînant avec lui d’autres devises.
      Ce sera le début de ce plan digne de Machiavel , sordide, et pourtant c’est le plan du news deal, ce fameux « nouvel ordre mondial » ne me dites pas que vous n’en n’avez jamais entendu parler ?
      PS : veuillez bien trouver ce petit lien qui en dit plus que de long discours
      https://www.google.fr/searchq=carte+des+bases+de+l%27otan+autour+de+la+russie&safe=active&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwj01eDV4q7WAhWEK1AKHVgID8IQ_AUICygC&biw=1920&bih=960#imgrc=hRDMzj31rh7bNM:

      1. Les Eveillés,
        J’espère que vous ne veniez pas sur ce blog pour vous y faire des amis, sinon c’est raté.
        Le problème de l’anticipation politique, c’est que tout change tellement vite qu’elle se révèle toujours fausse, au moins en partie.
        Mais on a vu et lu d’autres visions de l’avenir plus délirantes.
        En ce qui me concerne, je préfère me consacrer au présent et, effectivement, l’invasion migratoire massive, le cosmopolitisme obligatoire et notre propre décadence morale laissent un champ ouvert à de bien tristes perspectives pour nos nations.
        Si votre message était une provocation pour moquer les « complotistes » je maintiendrais tout de même mon propos puisqu’il ne parle que de réalités.

  1. Je ne suis évidemment pas un expert, mais des moyens militaires lourds ne semblent pas vraiment être la réponse la plus adaptée et la plus performante pour contrer des infiltrations de groupes extrémistes, qui d’ailleurs arriveraient par où ?
    Ah, j’y suis : des pseudo-groupes terroristes, qui seraient en fait des forces spéciales de l’OTAN cherchant à annexer Kaliningrad. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait penser aux Polonais qui avaient tenté d’envahir sournoisement la pauvre Allemagne pacifique en 1939.

  2. C est sur que les manoeuvres de l Otan sont toujours d ordre différent et bien plus louable….

  3. Il est inadmissible que la Russie fasse des manœuvres militaires sur son territoire, à proximité des troupes US et de leurs supplétifs européens 🙂 « Nous devons accepter que la Russie puisse être un concurrent, un compétiteur, un adversaire, un pair ou un partenaire – voire tout cela en même temps. […] Cette complexité est une réalité de notre environnement stratégique contemporain », en effet, mais déployer des forces militaires c’est plus simple. Poutine est ce qu’il est, et nous n’y pouvons rien, mais il veut, et réussi, que son pays redevienne la grande puissance qu’elle a toujours été dans l’histoire (demandez à Napoléon). Vouloir l’isoler n’a pas de sens.

    1. Mettre la pression aux portes de la Russie a un sens pour les yankees, créer la panique chez ses voisins et l inquiétude en Europe pour alimenter le complexe militaire us et vendre des armes.

      1. Il n’y a pas de tout blanc et tout noir, créer une tension sert aussi Putin , il exacerbe le nationalisme russe, justifie sa stature d’homme fort, et fait tourner à plein régime les sociétés d’armement de ses amis tout en justifiant des restrictions pour sa population.
        La principale menace pour les russes se trouve sur leur frontière sud-est, mais ne pouvant chercher directement à les intimider sans risques, ils préfèrent montrer leurs muscles face à l’Otan (pas trop de danger…) et faire d’une pierre deux coups en mettant la pression sur les petits états baltes.

    2. « Poutine est ce qu’il est, et nous n’y pouvons rien, mais il veut, et réussi, que son pays redevienne la grande puissance qu’elle a toujours été dans l’histoire (demandez à Napoléon) »

      Raymond75,
      Historiquement parlant ce qui a eu raison de Napoléon 1er n’est pas la grande puissance de la Russie mais ni plus ni moins son climat combiné à une tactique désespérée de terre brulée des Russes pour éviter l’affrontement direct qui se serait soldé par une défaite.

      La Russie, exception faite de l’URSS a été une grande puissance durant son histoire mais jamais dominante et ce pour des facteurs socio-économique, géographiques, et de ressources, encore présents pour certains d’entre eux aujourd’hui.

      1. L’affrontement direct eut lieu lors de la bataille de Borodino (ou de la Moskowa). Ce n’est pas un excellent souvenir côté Francais ; la saignée fut douloureuse.

        1. @ Vince
          Mais nos Aigles impériales furent victorieux 🙂
          L’armée ennemie a quand même esuyée plus de pertes, et s’est retirée, ouvrant ainsi la route de Moscou.
          C’est la suite qui fut moins brillante, du à la grossière erreur de Napoléon de rester trop longtemps à Moscou, attendant vainement un geste de l’empereur russe.
          La suite on la connaît, la désastreuse retraite, car l’hiver était venu…

      2. @Raymond75 & Bacon : « grande puissance » Vous parlez aus sens propre en entendant qu’elle a beaucoup de kilomètres carrés, je présume ?

    3. Vous ironisez sur le fait qu »’Il est inadmissible que la Russie fasse des manœuvres militaires sur son territoire ». Mais vous oubliez un détail: la Russie est bien un des signataires des accords de Vienne de 1999. À ce titre, lorsqu’elle effectue des exercices militaires d’une certaine ampleur en Europe ( et non pas seulement qu’à ses frontières avec l’ouest et les pays de l’OTAN ), elle est tenue de respecter certaines règles. Ce qu’elle n’a pas fait sur plusieurs points:
      – autoriser des observateurs militaires étrangers à assister librement à ces exercices. Il n’y en a eu que 3 seulement , qui n’ont donc pas pu assister réellement à la mise en place des troupes russes, ni compter les matériels les plus importants. Inviter tardivement à présent d’autres observateurs n’est donc qu’une farce bien grossière.
      – mentir sur les effectifs déployés réellement au Belarus, et empêcher leur vérification .
      – et surtout omettre de tenir compte du nombre très important des autres unités russes qui participent aussi à cet exercice, mais en restant sur le sol russe, et qui ne seront donc pas observés par les vérificateurs.
      Il y a bien encore d’autres points litigieux , mais ceux-ci suffisent largement pour alimenter la méfiance de tout officier de l’OTAN responsable et doté d’une parcelle de raison . Peut être à contre-cœur, le très conciliant général Pavel lui-même a bien dû l’admettre, .

        1. La Biélorussie semble avoir décidé de baiser Poutine en invitant les observateurs et journalistes que Poutine ne voulait pas.
          C’est un joli coup pour le président Loukachenko qui ridiculise Poutine tout en montrant son rapprochement avec les organisations internationales.

          1. superbe analyse
            Vous devriez prendre un poste à la revue de la défense nationale vu votre connaissance des relations entre la Biélorussie et la Russie et surtout leurs 2 présidents.

      1. « Les traités,voyez vous,c’est comme les jeunes filles et les fleurs,ça dure ce que ça dure ».(De Gaulle)

    4. Jamais la Russie n’a gagner une bataille contre Napoléon, si ce n’est le Général Hiver.

      1. Il me semble même que nous n avons jamais perdu de bataille contre les russes. Mais les avons battus plusieurs fois…

        1. Ha bon ?
          La retraite de Russie, la berezina ? Cela ne vous dit rien ?
          Que Napoléon est mis de belles roustes aux russes nous sommes d’accord. Mais le match retour n a pas été gagné par nous cela est certain aussi.

          1. @spectre
            Euuuuh … La Bérézina (1812) est une victoire militaire ! Une bataille victorieuse menée dans une campagne perdue.
            Cette victoire a évité l’anéantissement de la Grande Armée, mais elle est restée une blessure profonde dans l’imaginaire français, tant les pertes et les sacrifices ont été importants. Le mot « Bérézina » est d’ailleurs passé dans le langage courant comme synonyme de déroute, d’échec cuisant, en dépit de la victoire de l’armée française lors de cette bataille.
            D’ailleurs, suite à son échec lors de cette bataille et malgré ses forces largement supérieures en nombre et équipements, l’Amiral Tchitchagov qui dirigeait les russes, a été limogé par le Tsar Alexandre 1er …
            Pour la petite histoire, ce même Pavel Tchitchagov était un francophile convaincu qui adorait Paris, et possédait un buste de Napoléon sur son bureau ! Désavoué, il s’exilera en 1813 chez nous, où il passera le reste de sa vie.

          2. Reprend tes cours d’Histoire coco
            Le match retour a été effectivement gagné par l’Hiver russe (froid, famine, maladies) suite à la politique de la terre brulée du Tsar alexandre
            Qui dit terre brulée dit plus d’abris, plus de stocks de nourriture car la grande armée vivait sur les gains en nature.
            Quant à la Bérézina, la général russe qui poursuivait Napoléon n’a pas réussi à anéantir totalement les restes de l’armée.
            Résultat quand les russes sont venus en France avec les prussiens, Napoléon a réussi longtemps à la battre autour de Troyes et Meaux les uns après les autres, les coalisés, cela ne vous parle pas ?? En 1814 il a fini par être battu par manque de renforts et par suite de trahisons de nombre de ses généraux !

        1. @ Vince
          D’abord ils n’y sont pas arrivés tout seul, ce n’est pas pour rien que la bataille de Leipzig en octobre 1814 a été nommée la bataille des nations. La France et quelques contingents alliés (dont des Saxons qui changeront de camp…) affronte les Russes, mais aussi les Autrichiens, Prussiens, Suédois.
          La France a été vaincue par la sixième coalition, pas que par la Russie.

      2. Spéculer sur le résultat des guerres sans tenir compte des réalités climatiques, géographiques, et j’en passe n’est que sophisme.

      3. il faut retourner au bistrot là.
        bistrot qui vient du russe bistra pour « vite » des soldats russes à Paris.
        D’ailleurs Waterloo a plus été perdu par l’arrivée des russes qui a fait perdre tout espoir aux français qu’aux anglais.

    5. Kaliningrad est un territoire russe, mais pas la Biélorussie où se déroule la majorité de l’exercice.
      La Biélorussie est un état indépendant !
      Et la Biélorussie entend répondre au « désir de développer la coopération et la bonne entente entre voisins, ainsi que les principes de réciprocité, d’ouverture et de transparence »… avec l’Union Européenne. J’espère que Poutine a bien entendu ce message !
      Selon l’expert biélorusse Dzianis Melantsou de nombreux Occidentaux ont découvert que son pays, considéré jusque-là comme un simple satellite de la Russie, menait sa propre politique étrangère et connaissait des changements intérieurs que l’on peut qualifier de libéralisation politique. Minsk recherche un équilibre géopolitique entre une Russie de plus en plus agressive et l’Occident, afin de garantir sa sécurité et sa stabilité en tant que pays « géographiquement neutre ».
      https://fr.news.yahoo.com/la-bi%C3%A9lorussie-accuse-moscou-d-agression-politique-160856657.html
      Et
      https://www.letemps.ch/monde/2016/06/01/kremlin-train-annexer-inexorablement-bielorussie

    6. « Supplétifs européens »… faut vous renouveler là.
      Encore heureux qu’ils ont du pétrole et du gaz. Car les pauvres russes qui veulent entreprendre et qui réussissent se font déposséder de leur entreprise par les proches du Krémelin et du ministère de l’intérieur. Le cas le plus connu est le mec qui a créé un réseau social russe pour concurrencer Facebook. Il était en passe de réussir mais c’était son tort dans le régime de Poutine. Pareil pour Telegram et bien d’autres. Ne parlons même pas de tous les journalistes russes assassinés qui comme par hasard critiquaient Poutine ou ses proches ainsi que le régime.
      Moralité dans le régime de Poutine : mieux vaut s’adonner à la corruption, piller les richesses russes pour s’acheter des clubs de foot européens, des villas sur la côte d’azur ou dans les Alpes. Par contre entreprendre, créer de la richesse par ses propres moyens mieux vaut ne pas réussir.

      1. Tous les vieux « fonds de cuves » y passent….
        En matière de renouvellement , vous devriez montrer l’exemple.

  4. Il faut bien que la Russie se prépare à aller libérer préventivement le reste de l’Ukraine et la Biélorussie avant que ces pays ne se laissent envouter par les sirènes de l’OTAN.

  5. A chaque fois que la Russie gesticule de la sorte, ca ma donne envie un peu plus de m’acheter un Vehicule electrique et cesser de dependre de tout fournisseur de petrole. L’Etat russe etant tellement faible qu’il a besoin des benefices du petrole pour survivre.

    1. La France achète son pétrole principalement aux monarchies du golfe qui financent la propagation du wahhabisme dans nos banlieues.
      Cela dit si vous vous mettez à la voiture électrique cela procurera un peu moins de revenus à ces monarchies, ce qui ne peut qu’être positif.
      Je ne peux donc que vous y encourager.

      1. @Scipion
        « La France achète son pétrole principalement aux monarchies du golfe » …
        Ben pas vraiment !…
        Si depuis 2013, le premier fournisseur de pétrole brut de la France est l’Arabie saoudite, le pourcentage fourni n’est que de 18,6% … Avant, c’était la Russie …
        Puis viennent :
        Kazakhstan (13,8%); Nigéria (11,7%); Russie (7,9%); Angola et Algérie (7,% chacun); puis Azerbaïdjan (6,3%), Norvège (6,1%), Irak (4,9%), le reliquat se partageant entre Libye, Royaume-Uni, Mexique, Guinée Equatoriale et quelques autres …
        On est donc bien loin de vos affirmations … 😉

    2. La Russie n’est effectivement pas vraiment une grande puissance comme Poutine aimerait bien la faire passer aux yeux du monde, sauf bien entendu militairement. Elle conserve un énorme arsenal conventionnel et nucléaire hérité de la guerre froide qui lui donne un pouvoir de nuisance démesuré par rapport à son importance démographique, culturel et économique.
      Sur le plan économique son PIB se hisse péniblement au 10eme rang mondial. Sa crédibilité politique est également proche de zéro. Poutine a tellement menti et annexé, la démocratie y est tellement chancelante que les seuls alliés qu’il ait vraiment sont ceux qui haïssent viscéralement les USA.

  6. Bon alors nous avons les terroristes ,nous avons les préparatifs d’exercices militaire de grande ampleur et l’otan s’inquiéte….
    Manque plus que la pénurie de batterie en Russie et…… ça y est:
    « TEMPETE ROUGE 2″….
    Put…. vont nous couler le Charles De Gaulle….
    Non en cale séche…
    Ouf…j’ai eu peur….
    M’en vais boire une rôteuse moi….

  7. La Russie réagit aux tentatives d’encerclement de l’OTAN, aux tentatives de la chasser de Syrie après avoir détruit un régime ami, aux campagnes d’intoxication concernant l’intrusion des russes dans la politique américaine.
    Ah, les salauds !

      1. Je ne bois quasiment pas d’alcool sinon ma préférence irait au Whisky.
        Qu’est-ce que j’ai dit de faux au lieu de sortir des propos dilatoires ? 🙂

        1. @Robert
          « Qu’est-ce que j’ai dit de faux au lieu de sortir des propos dilatoires ? »
          Ben, tout votre post est faux …
          1/Ce n’est pas l’OTAN qui veut encercler la Russie, ce sont des pays voisins de la Russie, qui veulent rejoindre l’OTAN, de leur plein gré, nuance … (Posez vous les bonnes questions …)
          2/En Syrie, les troubles ont commencé bien avant l’intervention de l’OTAN, et cette dernière n’avait aucune responsabilité dans ce qui était au début une guerre civile … (Revoyez la genèse de cette affaire …)
          3/L’intrusion des russes dans la politique américaine est avérée … Tout comme en France d’ailleurs ! Trump fait l’objet d’une procédure avec in fine, une possible destitution, son gendre a reconnu avoir eu des contacts avec des diplomates russes, etc …
          Autre chose ? 🙂

          1. @Alpha
            .

            Pour ce qui me concerne , c’ est l’ histoire du « plein gré » qui me chiffonne , qui me pose problème …
            L’ OTAN n’ avait certes aucune responsabilité dans le bordel naissant mais quid du CIA ou d’ un autre organisme de « renseignement » ?
            L’ introduction des russes … ET l’ introduction des lobbies américains alors ?
            Bon , passons …
            .
            Question : aucune ingérence russe dans nos élections ne sera tolérée … soit … alors pourquoi , lors de son départ de la Maison Blanche Oblabla est allé rendre une petite visite à Merkel et pourquoi a t-il clairement fait savoir que ce serait bien que Jupitor fulgurator Macron soit le nouveau boss de l’ hexagone quand il n’ était encore que candidat ?
            .
            Il s’ agit juste d’ une question , en aucun cas d’ un procès d’ intention , ni acidité , ni causticité , éventuellement une pincée de poil à gratter et c’ est tout , donc pas la peine de sauter partout … 😉

          2. Alpha,
            Vous présentez comme véridique une version ou vous introduisez une vision subjective quand je m’efforce de présenter une réalité que chacun peut regarder avec son esprit critique. Je ne sais pas ce qui est vrai, vous non plus, mais je n’interdis à personne d’essayer de comprendre sans confondre la lune et le doigt qui la montre. La réalité n’est jamais aussi simple ou elle s’est faite instrumentaliser.
            Vous n’avez aucune preuve que des pressions, en plus des ressentiments et peurs bien compréhensibles contre la Russie, n’aient pas été exercées dans les cercles dirigeants et d’autres moyens mis en oeuvre, comme Soros et la CIA pour Maidan qui ont essayé de faire croire à une révolte purement populaire alors qu’elle était prise en main de l’extérieur. « De leur plein gré » reste largement à démontrer. Quand au travail de l’UE et de l’OTAN, ils ont reconnus clairement leur choix contre la Russie. Les polonais connaissent cela actuellement avec leurs choix politiques contraires à la politique mondialiste, malgré qu’ils soient favorables à l’encerclement de la Russie.
            Posez-vous à votre tour les bonnes questions, mais je vous en demande peut-être trop, il est plus facile de suivre le courant. Je ne prétend pas dire comment penser ou influencer, seulement soumettre préalablement et de façon systématique tout raisonnement à l’esprit critique. Je ne dis pas que les Russes, Poutine ou Assad aient raison, seulement que l’unanimité contre eux de dirigeants et médias qui supportent très bien, par exemple, le sort des minorités en Soudan, Yemen, Birmanie, et je ne parle pas des royiangas mais des karens, mais pleurnichent dès qu’un musulman est touché et qu’un pays s’oppose aux bouleversements qui se réclament abusivement de la démocratie et n’aboutissent qu’à des tyrannies encore pires parce qu’accompagnées d’une déstabilisation d’une région du monde.
            Les troubles en Syrie ont effectivement commencé avant, comme avec les frères musulmans à plusieurs reprises, mais rien ne prouve qu’ils n’aient pas été utilisés pour instrumentaliser une opposition contre le régime dans des buts conformes aux intérêts américains et israéliens comme toute la suite de ces révoltes tend à le démontrer. Comme l’arrivée, comme un ovni, de l’EI, sorti du néant et devenu un phénomène qui détermine tout.
            Avec l’utilisation des médias comme moyen d’influence politique, il devient puéril de croire encore au hasard et à la croisade du Bien.
            L’intrusion des russes comme influence décisive dans la politique américaine, élection de Trump et défaite de Clinton, n’est pas démontrée, on peut juste étaler un matraquage de faits et de rapprochements que rien ne prouve dans leur réelle influence politique. La corruption des élites américaines avec l’Arabie Saoudite ou Israël est bien plus manifeste et incontestable, mais n’entraîne pourtant aucune campagne de matraquage équivalent.
            Les procédures contre Trump font partie de la propagande en pleine action aux USA et organisée par l’oligarchie qui n’a jamais acceptée une élection démocratique qui n’a pas débouché sur l’élection d’un de ses obligés. Quand ces procédures auront fait flop, car la politique de Trump obtient des résultats et les américains le voient, personne n’en parlera plus. Toutes les manoeuvres anti démocratiques utilisés par les gros médias et les groupes de pression sont présentés comme honnêtes, ce qu’il ne sont pas. Rien que tout récemment, du montage fallacieux de la manif de Charlottesville, et de la problématique culturelle en cause, à l’instrumentalisation par des organisations gauchistes du moindre phénomène contre Trump, tout est utilisé à plein pour décrédibiliser Trump et essayer de faire croire à une unanimité populaire contre lui. Trump est populaire, cela ils ne le supportent pas et, en France, nous croyons les groupes médiatiques d’influence qui nous le balancent en boucle comme vérité révélée. On pourrait faire de longs développements avec des sources précises qui sont reconnues aux USA, d’ou le relatif échec de toute cette propagande de masse, cette haine violente que, étrangement, personne chez nous ne semble déplorer. Trump est méchant ,corrompu, tout est légitime contre lui, point à la ligne. Démission de la pensée et défaite de la démocratie, mais comme c’est pour la bonne cause…
            Je demande simplement à chacun de réfléchir à cet unanimisme, cette pensée qui semble tellement aller de soi avec son manichéisme, et ce silence assourdissant sur d’autres régions du monde ou on génocide en silence parce que ça ne sert pas le gros média obèse d’en faire un instrument de sa propagande.
            Ah, oui, il va s’en trouver un pour ressortir la tarte à la crème de « complotisme » mais j’espère que certains seront encore capables de réfléchir par eux-mêmes.

          3. @Robert
            @ScopeWizard
            Je ne dis pas que les USA, leurs services ou leurs lobbies sont blancs comme neige, loin de là …
            Je ne fais que reprendre les affirmations de Robert auxquelles je réagis. POINT.
            Alors Scope, que Obama soit allé voir Merkel pour pousser le pion Macron, pourquoi pas ? Mais est ce que çà contredis mes 3 points ci-dessus ? Je ne crois pas …
            Et vous Robert, vous évoquez le Maidan, mais est ce que cette affaire est concernée par mes 3 points ? Là non plus, je ne crois pas … Et puisque vous en parlez, peut être que si, subitement (pression russe ?…), le gouvernement ukrainien n’avait pas changé ses plans et avait signé l’accord avec l’Union Européenne, le Maidan (instrumentalisé en partie par la CIA et autres …) n’aurait jamais existé !…
            De même la Russie a clairement désigné l’OTAN comme son ennemi depuis 2010, pourquoi alors ne voudriez pas que l’UE et l’OTAN fassent de même ?
            Chaque acte à des conséquences, dans un sens ou dans l’autre … 😉
            P.S. Et pas la peine d’en remettre une tartine qui part dans tous les sens pour tenter de faire admettre votre point de vue …

          4. Alpha,
            Vous n’avez rien démontré et vous essayez d’inverser la charge de la preuve.Tout ce que vous affirmez peut être retourné, il ne reste plus qu’une question d’interprétation et de point de vue, subjectif quoi.
            L’argumentaire général contre la Russie matraque des fausses évidences qui, à force, deviennent des vérités. Vous allez jusqu’à justifier les manipulations de la CIA par la méchante Russie. Vous n’oubliez qu’une chose, la Russie est dans sa région et une partie de l’Ukraine est russe.
            Mais il n’y a rien de plus, décidément vous mollissez.

          5. @ Robert
            .
            Vous n’êtes pas mieux puisque vous incriminez directement la CIA dans l’affaire ukrainienne alors que vous n’avez pas un grain de preuve … Pour l’instant il est à peu près certain que l’UE y est pour quelque chose mais de toute façon, une organisation ne peut pas emmener des milliers de personnes dans toutes les rues de l’Ukraine .. Ce mouvement aurait eu lieu avec ou sans manipulation externe ..

        1. Visiblement si, et sans boire.
          Faut croire que quand c’est « pour la bonne cause » tout est permis.

        2. Pouvez vous donner le pourcentage de frontières avec la Russie qu’occupe des pays membres de l’OTAN afin de mieux comprendre la définition de ce que tant de monde répètent, celle de « l’encerclement ».
          La Suisse ou l’Autriche sont bien plus encerclés par des pays membres de l’Otan et pourtant, ils ne réagissent pas comme la Russie.
          En dehors de quelques avions qui font la police du ciel dans les Pays Baltes et quelques exercices et quelques collaborateurs, la présence de l’OTAN (qui reste une alliance et non une armée étrangère qui conquiert des pays tel une invasion allemande ou la Russie serait la prochaine victime) n’a jamais été une menace.Ce n’est qu’après l’épisode Ukrainien que des troupes étrangères ont commencées par s’installer en petit nombre dans l’Europe de l’Est, pas avant et l’action russe n’a jamais été une réponse ou une défense.
          Certains ne veulent pas admettre que la Russie est un pays tout aussi impérialiste que les américains ou jadis la France ou l’Angleterre.En Russie on reste encore dans une idéologie des empires et des « autres » qu’on se partage et qu’on soumet.L’Otan n’est pas une menace à la Russie, c’est un obstacle a cette volonté de soumettre ces pays de gré ou de force, si ce n’est de simplement les annexer.
          On ne parle pas de faire la guerre pour faire la guerre, les russes n’aiment pas l’Otan et rêvent de sa disparition non pas pour être en parfaite harmonie avec ses voisins, pour devenir le meilleur copain de l’Europe, si elle veut la fin de l’Otan c’est pour pouvoir agir sans obstacles dans ces pays de l’Est qu’elle a déjà colonisé et ou occupé par le passé.
          L’Otan devient un refuge pour tous ces pays, si ils rejoignent l’alliance, ce n’est pas pour entrer dans une communauté de pays qui veulent envahir la Russie.Si la Russie se contenterait de son immense territoire, cesserait de mettre son nez chez les voisins, il n’y aurait aucunes tensions et personnes n’iraient envahir la Russie comme le Kremlin aime le faire croire dans sa propagande afin de conditionner son peuple aux choix qu’ils font, que ce soit sur les restrictions de libertés, un régime policier et surtout une élite qui se cimente au pouvoir en ne laissant aucune place pour autre choses.
          Mais Poutine et sa bande, qui se pensent et que beaucoup pensent comme étant éternels, ne le sont pas.Ils font des choix idéologique d’un autre temps, plongés dans leur jeunesse soviétique, viendra un jour ou cette génération sera mise sous terre et a une nouvelle de prendre le pouvoir.
          Tous les choix de Poutine pour contrer, réduire, ou pousser l’Otan loin de la Russie n’ont fais que créer l’effet inverse.L’Otan s’élargit, s’installe, se renforce, toute l’Europe se réarme quand la Russie, en proie a des difficultés financière doit réduire ses propres dépenses.On prend la Crimée mais au final, c’est toute l’Ukraine que la Russie « perdra » et se mettra à dos avec une forte probabilité qu’elle entre dans l’Otan.
          Un jour Poutine ne sera plus au Kremlin, tout ce petit système qui gravite autour de lui ne tiendra plus et on se demande quelle Russie en sortira.
          L’an prochain il y a une élection présidentielle chez eux, est-ce que tout se passera bien? On sait que si poutine se présente il va l’emporter, car de toute façon que voter d’autres? mieux vaut suivre le système que de s’y opposer. Mais si Poutine gagne cette élection, il fera de nouveau 6 ans mais ne pourra pas se représenter en 2024, donc Poutine ne pourrait revenir qu’en 2030, il frôlera alors les 80 ans s’il sera toujours là. On arrive vers la fin de son « règne », ses plus belles années sont derrières lui et là il doit gérer une Russie qui est loin d’être dans le même miracle économique que la hausse du prix du baril lui avait donné dans les années 2000.
          Cette élite soviétique du Kremlin va commencer par disparaitre, son idéologie avec.Le pays va subir un tournant avec cela.

          1. Polymères,
            Il y a des choses vraies et intéressantes dans ce que vous dites. Concernant l’OTAN comme refuge, si on considère une absence de choix comme un réel choix, je veux bien.
            Quand à la Russie, sa politique et sa place sont considérés depuis longtemps par certains groupes d’influence comme un obstacle à la main mise américaine sur l’avenir de l’Europe et en parlant d’encerclement, on devrait parler de faire tampon entre la Russie par rapport aux pays européens. Avant Maidan et la Crimée, cette manoeuvre avait déjà commencée, elle a simplement trouvé prétexte pour se renforcer.
            L’essentiel n’est-il pas de pouvoir se poser des question avec une ouverture d’esprit sur tous les sujets? Il y a probablement plusieurs vérités légitimes, selon d’ou on regarde, sur tous ces sujets.

          2. @Robert
            En quoi le maintien de la liberté et l’indépendance de l’Ukraine et de la Biélorussie serait-il un encouragement à la main mise des USA sur ses ces deux pays ? Les russes annexent et soumettent, par contre les américains défendent et permettent aux pays libres de conserver leur liberté. S’il y main mise, c’est de la part des russes et encore l’expression main mise est un euphémisme.
            Il faut que les russes et leurs admirateurs comprennent qu’ils n’ont droit à aucune zone d’influence. La zone d’influence de l’Ukraine est pour les Ukrainiens et la zone d’influence de la Biélorussie est pour les Biélorusses.

          3. @Von Schlieffen
            .
             » Les russes annexent et soumettent, par contre les américains défendent et permettent aux pays libres de conserver leur liberté. S’il y main mise, c’est de la part des russes et encore l’expression main mise est un euphémisme. »
            .
            C’ est faux et archi-faux ; les américains ne se gênent pas de faire exactement la même chose mais d’ une tout-autre manière beaucoup plus sournoise et pernicieuse ; il n’ y a pas qu’ un seul chemin pour conquérir le Monde …

          4. Au fait , pour quelle raison , les russes , eux , n’ auraient droit à aucune zone d’ influence ?
            C’ est quoi encore cette position péremptoire intransigeante sans queue ni tête ??
            Expliquez-moi donc ça …

          5. @Polymères
            .
            « Pouvez vous donner le pourcentage de frontières avec la Russie qu’occupe des pays membres de l’OTAN afin de mieux comprendre la définition de ce que tant de monde répètent, celle de « l’encerclement ». »
            .
            Laissez donc faire l’ OTAN sans entrave et vous verrez bien ce qu’ il adviendra …
            .
            Pas de pourcentage mais une carte :
            https://www.diploweb.com/IMG/jpg/la-nouvelle-carte-otan-avec-29-pays-membres-diploweb-2017.jpg
            Ça vous va comme encerclement ?
            .
            Et ça c’ est pour la vue d’ ensemble :
            http://www.alger-republicain.com/IMG/png/Map_of_NATO_countries-1024×487.png
            Ça y est vous commencez à réaliser ?
            Vous voulez rajouter la Suède , la Finlande , toute l’ ex Yougoslavie , l’ Ukraine , la Biélorussie en plus ?
            .
            « La Suisse ou l’Autriche sont bien plus encerclés par des pays membres de l’Otan et pourtant, ils ne réagissent pas comme la Russie. »
            .
            Primo , qu’ est-ce que ça peut bien leur faire ? Ces deux pays n’ en retirent qu’ un maximum d’ avantages pour un minimum d’ inconvénients .
            Secundo , que pourraient-ils y faire ? Absolument rien …
            Donc qu’ ils ne réagissent pas comme la Russie n’ a rien d’ une révélation époustouflante ; de plus il y a longtemps que Suisse et Autriche sont dans le camp occidental alors s’ ils s’ aventuraient à s’ opposer à l’ OTAN …. cela en ferait tomber de sa chaise plus d’ un …
            .
            « En dehors de quelques avions qui font la police du ciel dans les Pays Baltes et quelques exercices et quelques collaborateurs, la présence de l’OTAN (qui reste une alliance et non une armée étrangère qui conquiert des pays tel une invasion allemande ou la Russie serait la prochaine victime) n’a jamais été une menace.Ce n’est qu’après l’épisode Ukrainien que des troupes étrangères ont commencées par s’installer en petit nombre dans l’Europe de l’Est, pas avant et l’action russe n’a jamais été une réponse ou une défense. »
            .
            Nooon , c’ est vrai que quelques avions qui sillonnent le ciel , quelques exos et quelques conseillers ou collaborateurs par ci par là ne sont pas de nature à déclencher l’ alerte rouge … C’ est pour ça que dès que l’ autre camp en fait autant , nous sautons partout …
            L’ OTAN n’ est pas qu’ une alliance ; c’ est un instrument de domination au service des États-Unis qui leur sert notamment à réduire notre souveraineté de jour en jour …
            Virez les USA et l’ OTAN d’ Europe en constituant une vraie défense européenne polarisée autour de la France ( dissuasion nucléaire ) et vous allez voir si les américains vont accepter de l’ entendre de cette oreille … vous allez vite toucher du doigt les limites de leur « amitié » …
            .
            Et pourquoi l’ épisode ukrainien ? Quel est le dessous des cartes là aussi ? Le savez-vous précisément de source absolument sûre ? Non , pas plus que moi à l’ heure actuelle .
            Bien-sûr que les russes se sont défendus ! Vous n’ imaginez tout-de-même pas que les russes vont laisser gentiment tomber l’ Ukraine dans l’ escarcelle otanienne sans broncher et attendre les bras croisés que ça se passe ?? Vous rêvez mon ami …
            .
            « Certains ne veulent pas admettre que la Russie est un pays tout aussi impérialiste que les américains ou jadis la France ou l’Angleterre.En Russie on reste encore dans une idéologie des empires et des « autres » qu’on se partage et qu’on soumet.L’Otan n’est pas une menace à la Russie, c’est un obstacle a cette volonté de soumettre ces pays de gré ou de force, si ce n’est de simplement les annexer.
            On ne parle pas de faire la guerre pour faire la guerre, les russes n’aiment pas l’Otan et rêvent de sa disparition non pas pour être en parfaite harmonie avec ses voisins, pour devenir le meilleur copain de l’Europe, si elle veut la fin de l’Otan c’est pour pouvoir agir sans obstacles dans ces pays de l’Est qu’elle a déjà colonisé et ou occupé par le passé. »
            .
            Exactement ! Les USA sont tout-aussi impérialistes !
            Tout ce raisonnement est valable dans l’ autre sens également sauf qu’ il n’ y a plus de Pacte de Varsovie .
            Les USA sont en train de coloniser toute l’ Europe qui leur est favorable , ça vous va comme colonisation ?
            .
            « L’Otan devient un refuge pour tous ces pays, si ils rejoignent l’alliance, ce n’est pas pour entrer dans une communauté de pays qui veulent envahir la Russie.Si la Russie se contenterait de son immense territoire, cesserait de mettre son nez chez les voisins, il n’y aurait aucunes tensions et personnes n’iraient envahir la Russie comme le Kremlin aime le faire croire dans sa propagande afin de conditionner son peuple aux choix qu’ils font, que ce soit sur les restrictions de libertés, un régime policier et surtout une élite qui se cimente au pouvoir en ne laissant aucune place pour autre choses.
            Mais Poutine et sa bande, qui se pensent et que beaucoup pensent comme étant éternels, ne le sont pas.Ils font des choix idéologique d’un autre temps, plongés dans leur jeunesse soviétique, viendra un jour ou cette génération sera mise sous terre et a une nouvelle de prendre le pouvoir.
            Tous les choix de Poutine pour contrer, réduire, ou pousser l’Otan loin de la Russie n’ont fais que créer l’effet inverse.L’Otan s’élargit, s’installe, se renforce, toute l’Europe se réarme quand la Russie, en proie a des difficultés financière doit réduire ses propres dépenses.On prend la Crimée mais au final, c’est toute l’Ukraine que la Russie « perdra » et se mettra à dos avec une forte probabilité qu’elle entre dans l’Otan. »
            .
            Votre raisonnement est « à la louche » ; déjà , ne comptez pas sur la Russie pour se laisser envahir par qui que ce soit sans réagir radicalement .
            .
            « Un jour Poutine ne sera plus au Kremlin, tout ce petit système qui gravite autour de lui ne tiendra plus et on se demande quelle Russie en sortira. »
            .
            Cela va de soi ; qui vivra verra …
            .
            « L’an prochain il y a une élection présidentielle chez eux, est-ce que tout se passera bien? On sait que si poutine se présente il va l’emporter, car de toute façon que voter d’autres? mieux vaut suivre le système que de s’y opposer. Mais si Poutine gagne cette élection, il fera de nouveau 6 ans mais ne pourra pas se représenter en 2024, donc Poutine ne pourrait revenir qu’en 2030, il frôlera alors les 80 ans s’il sera toujours là. On arrive vers la fin de son « règne », ses plus belles années sont derrières lui et là il doit gérer une Russie qui est loin d’être dans le même miracle économique que la hausse du prix du baril lui avait donné dans les années 2000.
            Cette élite soviétique du Kremlin va commencer par disparaitre, son idéologie avec.Le pays va subir un tournant avec cela »
            .
            Sûrement ; et alors , vous préféreriez sans-doute un Eltsine bis ?
            Poutine n’ est ni un génie , ni un ange , ni un philanthrope ou un type désintéressé mais il reste néanmoins un dirigeant digne de ce nom , reconnu , craint et respecté chez-lui comme sur la scène internationale qui défend au moins autant que les américains les intérêts de la Russie ; il a rendu à son peuple une chose inestimable , sa fierté ; fierté tellement mise à mal quelques années auparavant par l’ autre baderne spongieuse de « Kash Kash » Boris Eltsine ; quelle honte …
            Que cela nous plaise ou pas , Poutine est un interlocuteur incontournable surtout depuis sa « prise en mains » du dossier syrien ; remerciez Obama et éventuellement Hollande pour cela …
            .
            À la limite , je préférerais largement un nouveau Gorbatchev encore qu’ il ne faut pas perdre de vue que ce dernier fut « cornaqué » par Iouri Andropov chef du KGB si cher à Vladimir Poutine ; cela étant , cela va dépendre de la façon dont Poutine aura verrouillé le système ; s’ il est fragile , tout s’ effondrera comme un château de cartes , dans le cas contraire …
            .
            Chez-nous en tous cas , l’ élite n’ a cessé de se renforcer et de prendre de plus en plus le pouvoir ; la conséquence en est que les intérêts privés se substituent chaque jour davantage à ceux du peuple , réfléchissez bien à cela avant de condamner ceux qui ne veulent pas fonctionner comme nous , nous qui nous berçons perpétuellement des illusions rassurantes mais dangereuses d’ être perpétuellement dans le bon camp , celui du « bien » …

          6. Les américains ont droit à étendre leur zone d’influence, mais pas les russes. Si la Russie venait faire la même chose dans l’environnement immédiat des USA, cela serait la guerre immédiate, mais dans le sens contraire, c’est justifié.
            Et vous parlez d’objectivité ?
            Il n’existe pas de respect des indépendances dans l’esprit américain, plus que dans celui des russes. Ils étendent une influence géo politique et économique. La guerre froide pouvait leur permettre de justifier ces pratiques, mais c’est fini depuis un moment.
            C’est quoi maintenant leur justification ?
            La démocratie, comme en Irak, en Afghanistan, en Syrie, partout ou ils ont apporté le chaos pour satisfaire Israël et leur économie ?
            Je ne suis nullement admirateur de la Russie, mais cette agressivité manichéenne manque d’arguments recevables à mes yeux. Je peux me tromper, mais j’y penserais quand les détracteurs de la Russie auront la même attitude envers les dictatures qui nous asservissent et qu’eux soutiennent, les idéologies qu’ils colportent à marche forcée à travers le monde, et que je verrais la Russie nous menacer.
            Mon seul souci, c’est de juger de ce que je vois et j’entend, et les intérêts de mon pays, pas d’Israël, les USA, l’UE qui est une entité hostile, ou la Russie.

        3. Oui… En regardant simplement une carte de la Russie. Je n’ai pas l’impression que l’OTAN ouvre des bases en asie centrale, en chine ou en mongolie…

          A moins que votre définition d’entourer ne soit pas la même que la mienne.

          De plus, le nombre de troupes US en Europe est en baisse constante depuis la chute du mur. Ceci a été dit et redit de nombreuses fois sur ce siten chiffres à l’appui, mais vraissemblablemnt ça ne rentre pas.

          En attendant on peut toujours estimer que l’OTAN réagit à l’annexion de la Crimée, mais ceci semble échapper à voter cadre de raisonnement.

          1. @lanoline
            .
            Quelles bases voudriez-vous que l’ OTAN ouvre en Chine ou en Mongolie ?? Pourquoi pas au Népal , au Bhoutan ou en Corée du Nord , tant que nous-y sommes ?
            .

            L’ annexion de la Crimée , l’ OTAN n’ en a strictement rien à cirer ; tout ça ne constitue qu’ un magnifique prétexte servant à merveille les intérêts de tous ceux qui font le jeu de la suprématie hégémonique US sur le reste du Monde .
            Seuls comptent les intérêts économiques et l’ extension de leur influence leur conférant la main mise , le contrôle de la planète .
            Sauf que ce petit jeu , tout le monde justement n’ entend pas le jouer , il est donc logique et normal que certains s’ y refusent obstinément et fassent barrage ; ce qui , bien-évidemment , ne plaît pas et provoque la colère des frustrés pourtant savamment déguisés en « sauveurs et bienfaiteurs de l’ humanité  » qui pensaient pouvoir se remplir les poches sur l’ exploitation de la misère ambiante et de la candeur humaine .

          2. Les USA n’ont pas de moyens en Asie, mais ils essaient actuellement, avec la menace nord coréenne.
            Par contre, mettre un tampon entre la Russie et l’Europe est dans leurs projets de puis Brezinsky et ce sont les pays concernés qui sont visés par la menace russe qui justifie leur intervention.
            Je n’ai pas élu l’OTAN pour prétendre parler en mon nom en influençant les pays proches de la Russie en Europe.

        4. « Entourer » ? vous avez des problèmes avec la géographie visiblement !
          Les pays amis ou partenaires de la Russie délimitent 90 % des frontières de la Russie et n’ont aucune base de l’OTAN.

          1. @Scope Wizard
            Méthodologiquement vous tombez bas… Faire de la géopolitique sur carte à l’échelle continentale en pointant des emprises et en parlant de « machoires » comme si il s’agissait d’un exercice tactique niveau GTIA…

            Parler « d’encerclement » c’est juste pour éveiller l’inconscient collectif des petits stratèges du dimanche. Ha ! Les Russes sont encerclés ! Alors ils se défendent ! C’est bien normal… Non vraiment, copie à revoir, on verra si vous faites mieux par la suite.

            Quand a dire que l’OTAN n’a rien a cirer de l’annexion de la Crimée c’est … Je ne sais pas trop… Vous voulez en venir où avec ça ?

        5. La ritournelle est usée, comme si l’OTAN était un danger pour la Russie. Alors que c’est la Russie qui annexe et déstabilise ses voisins. L’OTAN est une force défensive. La Russie est un pays agressif qui annexe ses voisins pour essayer de se faire passer pour une grande puissance aux yeux du monde.

          1. @Von Schlieffen
            .
            Votre vision ne manque pas de contraste ; en revanche , elle se contente désespérément de noir&blanc sans nuances …
            Ce qui ne peut être garant d’ objectivité .
            La ritournelle usée se retourne donc directement contre vous .

          2. Les USA veulent faire tampon entre l’Europe et la Russie afin d’empêcher des rapprochements qui risqueraient d’en faire une force politique et économique qui serait un concurrent face à eux.

          3. @ScopeWizard
            La démonstration par niveaux de gris. Imparable, je m’effondre (de rire).

          4. @Von Schlieffen
            .
            Marrez-vous tant que vous voudrez ; en attendant , je m’ aperçois que vous ne me répondez pas … Et ça , ça veut tout dire .

          1. Oh tu sais , du psittacisme , chacun de nous en fait plus ou moins ; il est difficile de tout comprendre , tout maîtriser …

    1. Personnellement, je voudrais dire aux Russes: Vous n aurez pas ma haine!!! et Même pas peur!!! Bon c est pas que, mais je vais chez Titeuf pour la rôteuse . une Skoll …c est possible?

      1. Gégetto,
        Pas de panique, j’ai ce qu’il vous faut.
        Tout d’abord, l’ardoise magique qui répond à tout.
        https://uploads.disquscdn.com/images/f10885173a80aab8ae019583f82bd39cb526b404f92a4131c22cc4c452e07eda.jpg
        ensuite pour nous qui nous croyons libres à taper sur Poutine, un résumé de notre situation
        https://uploads.disquscdn.com/images/cadd3e79d1eca5e847d609f019059df0c3d810760ac58a0a18469653c78054fb.jpg
        et pour finir, un brillant intellectuel de l’époque glorieuse ou la Russie allait dans le sens de l’histoire et ou ses désordres étaient « compris » par le monde occidental. Je suis pas certain qu’il n’a pas un peu forcé sur la bibine à la fête de l’Huma, étant donné que cette fête est subventionnée par Ricard, mais à côté, BHL c’est de la bière sans alcool.
        https://www.youtube.com/watch?time_continue=286&v=iHIhfJPsf_w

        1. Robert,
          Merci pour l ardoise magique que je commande par camions entiers. Je pense qu il y a du fric à se faire à la revente…. C’ est un produit qui va marcher.L image est tout à fait symbolique de nos sociétés occidentales. Quant à la vidéo:C est du Caviar… Ce doit être un vrai délice d aller à la fête de l humanité!!!!

          1. Du pur coluche, voire en plus grave 😉 bon il est communiste et surement cgtiste, il a pas de bol, les deux tares d’un seul coup!

          2. Pas pour tous, un responsable de la section de Gentilly s’est fait voler chez lui la recette de son stand à la fête de l’Huma.
            Vu la somme, 23000 euros, cela devait être une buvette.
            Les camarades indignés auraient-ils oublié la forte sentence de Proudhon « la propriété c’est le vol. »
            Les gens sont méchants et ne respectent plus rien.
            http://www.leparisien.fr/gentilly-94250/gentilly-le-militant-se-fait-braquer-la-recette-de-la-fete-de-l-huma-17-09-2017-7267617.php
            Petit rappel de comptabilité historique pour les communistes pris à Times Square New-York qu’on n’imagine pas dans la patrie des Droits de l’Homme.
            http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201bb09c477c9970d-pi

        2. @Robert
          .

          Au moins on rigole !
          .
          Le coco flamboyant en interview me rappelle furieusement le sketch des Inconnus sur la gallinette cendrée et leur conception du « bon » et du « mauvais » chasseur …
          .
          Taper sur Poutine ( entre-autres ) permet de détourner le regard de ce qui réellement nous menace , là maintenant , tout-de-suite , à l’ instant T , et que nous avons juste sous notre nez …

  8. De toute ses gesticulations il n y a qu’ un gagnant le complexe militaro industriel US et autres qui se frottent les mains ….

  9. « la Biélorussie a annoncé, le 16 septembre, avoir invité des représentants de 7 pays (Lettonie, Lituanie, Estonie, Pologne, Suède, Norvège et d’Ukraine) pour observer les exercices de Zapad 2017 »
    Comment humilier Poutine en beauté… visiblement la Biélorussie ne veut pas être impliqué dans une saloperie russe quelle qu’elle soit !

    1. oui et ils viennent de signer un contrat portant sur l’acquisition de 12 Su-30SM, qu’ils vont équiper en partie de leur électronique….Comme j’aimerai que les polonais nous humilient comme ça en achetant européen….c’est sûr que Poutine doit se marrer….

        1. C’est depuis 100 ans la seule façon de s’agrandir pour la russie, la force pour créer des états qui avaient fui le régime, tout comme les habitants d’ailleurs.
          Hormis ces annexions, invasions, hommes de paille, les états pensent plus à se casser qu’a rester avec le grand frère, beaucoup de gens aussi, on a rarement vu le contraire (je ne parlerais pas, des distributions de passeports russes en crimée deux ans avant l’annexion)

    2. En effet ce qui est étonnant de la part des russes, c’est qu’ils soutiennent Poutine dans ses rêves de grandeur. Les russes pourraient vivre chichement, s’ils s’occupaient de l’économie au lieu d’enquiquiner la planète en esseyant de regagner la gloire passée de l’URSS en se militarisant de nouveau à outrance.

      1. @Von Schlieffen
        .

        Vous n’ avez rien compris à la Russie ni aux russes , les russes ne vont pas se laisser « bouffer » par l’ ogre américain et sa conception unilatérale de l’ ordre mondial …
        Donc les russes réarment , rétablissent l’ équilibre des forces et c’ est tant-mieux qu’ il en soit ainsi même si ça reste dangereux .
        Quelle gloire passée ? Vous croyez sincèrement que la Russie court après ça ? Ni plus ni moins que les chinois , les japonais , les allemands ou même les indiens …
        Chacun se défend , se protège , étend ses influences … Rien de nouveau sous le soleil .

        1. Près de 28 pays membres de l’OTAN unis pour se défendre contre la Russie + La Biélorussie et l’Ukraine qui tremblent pour leur indépendance. Tous ces pays sont dans l’erreur, la Russie est un pays pacifique, Poutine est un saint et c’est l’occident qui rêve d’envahir la Russie qui est contrainte de s’armer jusqu’aux dents.
          Sans rire vous etes sérieux, vous êtes un peu isolé la dans votre défense paranoïaque des popofs.

          1. @Von Schlieffen
            .

            Tout ça c’ est du baratin , du vent , du raisonnement à l’ emporte-pièce sans aucune consistance qui ne sert à rien qu’ à distraire les gogos dans votre genre ; vous refusez de répondre et ne respectez pas vos contradicteurs .
            Continuez sur votre lancée , vous allez vite vous faire une réputation …

  10. Manifestation contre Zapad 2017 en Biélorussie :
    Près de 300 Bélarusses ont manifesté vendredi contre les manoeuvres militaires à grande échelle que Moscou et Minsk s’apprêtent à lancer au Bélarus et qui inquiètent l’Otan.
    Brandissant des pancartes « Pour un Bélarus pacifique » ou encore « Soldats russes, rentrez chez vous, il n’y a pas de vodka ici », la petite foule s’est réunie dans le centre de la capitale bélarusse, a constaté une journaliste de l’AFP sur place.
    « Une armée étrangère vient dans notre pays et ils vont s’y entraîner à combattre nos voisins avec qui nous vivons en paix pendant longtemps: avec l’Ukraine, la Pologne, la Lituanie et la Lettonie », a dénoncé Mikola Statkevitch, l’un des dirigeants de l’opposition bélarusse qui avait appelé à manifester.
    Selon Moscou, quelque 12.700 militaires, 7.200 Bélarusses et 5.500 Russes, doivent officiellement participer aux manoeuvres « Zapad-2017 » (« Occident ») organisées du 14 au 20 septembre par la Russie et le Bélarus. Minsk a avancé le chiffre de 13.800 soldats, précisant que les soldats russes retourneront ensuite en Russie.
    Ces exercices militaires, qui inquiètent fortement l’Otan, « menacent le futur du Bélarus: nous devons dire non à cette politique et dire oui à notre patrie », a affirmé l’écrivain et opposant bélarusse Vladimir Niékliaïev, devant la petite foule de manifestants.
    Ceux-ci ont ensuite scandé « Vive le Bélarus » ou encore « Protégeons notre pays », avant de déposer des fleurs auprès du Mémorial de la Flamme éternelle, dédié aux soldats de la Seconde guerre mondiale, sous le regard impassible de quelques policiers.
    Aucune arrestation n’a eu lieu. En mars, lors de manifestations contre l’introduction d’une nouvelle taxe visant les chômeurs, des centaines de manifestants avaient été arrêtés et plus de cent avaient été condamnés à quelques jours de détention ou de lourdes amendes.
    D’une rare ampleur, ces manifestations en mars étaient les premières depuis quelques années à défier le pouvoir du président Alexandre Loukachenko, qui dirige le Bélarus sans partage depuis 23 ans.
    https://www.lorientlejour.com/article/1071573/a-minsk-manifestation-contre-les-manoeuvres-militaires-russo-belarusses.html

    1. Vos divers interventions sur la Biélorussie sont intéressantes. A mon humble avis c’est ce pays qui doit craindre plus que les petits états baltes une anexion russe, un  »retour vers la mère patrie ».
      Pas pour des ressourses naturelles, même si le pays possède quelques industries lourdes ex-soviétiques très interessantes comme la construction des trateurs gros-porteurs pour lancer les missiles nucléaires Topol-M, les missiles Iskander et les fameux S-300 sol-air.
      Par contre un situation stratégique incroyable si l’on regarde une carte: l’Ukraine au sud avec une trés longue frontière, l’enclave de Kaliningrad pas très loin, il suffirait de  »traverser » la Lithuanie pour lui porter secours et l’effet galvanisant de récuperer des populations (10 millions de biélorusses) et des territoires de l’ancien empire russe pour les nationalistes et la population russe…je crois qu’il ya déja pas mal de tentatives avec des unions douanières et monétaires, des exercices militaire en comun, et toute l’influence du grand frère russe un peu partout. Le dictateur Lukashenko, qui prépare son fils pour reprende les rennes du pouvoir, doit être au courant (même si les forces pro-russes dans le pays doivent beaucoup plus puissantes que les quelques manifestants et l’opposition) c’est pour cela que pas d’arrestations ni d’interdictions pour les manifestants anti-russes.

      1. @Flak : vous avez raison, le prochain pays que la Russie pourrait envahir risque d’être la Biélorussie.
        La relation entre Loukachenko et Poutine ne cesse de se dégrader depuis 2016 depuis que l’UE a levé la plus grosse partie des sanctions économiques contre la Biélorussie (qui faisaient suite à la répression d’opposants politiques) car le pays « montre une tendance positive que nous voulons encourager », a expliqué à l’époque Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne (des prisonniers politiques ont été libérés).
        Et, effrayé par la politique russe en Ukraine, le dirigeant biélorusse s’efforce depuis de se rapprocher économiquement de l’UE afin de diminuer la dépendance à l’égard de Moscou, et politiquement il s’est notamment imposé comme médiateur entre la Russie et les Européens dans la crise ukrainienne.
        Poutine a alors agit stupidement comme il le fait d’habitude : pour se venger il a réduit l’approvisionnement du pays en pétrole et réintroduit le contrôle aux frontières malgré une Union douanière entre les deux pays datant de 1996, poussant encore plus la Biélorussie dans les bras de l’UE !
        http://www.slate.fr/story/136748/russie-bielorussie-ennemies

      2. Il est vrai que l’AFP fait les gros titres dès qu’une manifestations d’une centaines de personnes se produit dans un pays non contrôlé par les USA.
        L’AFP ne fait que du manichéisme type hollywoodien.

        1. Autoriser une manifestation contre les manoeuvres militaires russes dans une dictature qui interdit toutes les manifestations, c’est un acte politique clair.

          1. Je suis d’accord avec votre analyse(j’ai vécu un an à Minsk),mais je voulais noter la totale partialité de l’AFP dès que l’on parle d’un pays qui n’est pas un « protectorat »US.
            N’oubliez pas aussi que le pseudo protectorat de l’OTAN permet de délocaliser la potentialité d’une guerre sur l’Europe,laissant les US vierge de confrontation.

          2. C’est un acte politique clair comme toutes les prétendus révolutions de couleur, organisées par la bande à Soros.

          3. Scope,
            Toutes les révolutions prétendues de couleur ont été organisées et financées par Soros. Certaines ont échouées, d’autres ont changé certaines choses, le but étant de déstabiliser certains pays dans une vision géostratégique au profit de la vision impériale américaine. Pas du nationalisme, du patriotisme américain, mais du mondialisme.

    2. il est clair que les adeptes de révolutions de couleurs et autres printemps sont à l’œuvre…mais je crois que le FSB et ses amis sont à l’œuvre aussi….

    3. les manifs ça se pilote…et de loin!! et les compte rendus médiatique ça se pilote aussi.
      Manifester= faire du bruit: ça se résume à pas grand chose donc

  11. Que la Russie rende Kaliningrad à l’Allemagne, la Transnitrie à la Roumanie. Le pays est suffisamment grand pour pouvoir s’en passer. Que son gouvernement s’occupe d’améliorer le sort des citoyens dont il est responsable : le niveau de vie de Russes, en regard des ressources du pays, devrait être du niveau de celui des Norvégiens. Non, il dépense des millions pour soutenir le dernier gouvernement nazi de la planète.

    1. Pas mal, je n’aurais pas dit nazi, mais fasciste c’est sûr…Putin est le nouveau Mussolini…

      1. Toutes proportions gardées (évidemment) Mussolini est probablement ce qui est arrivé de mieux à l`Italie, du moins entre 1922 et 1936 (pas si mal). Dans les domaines économiques, sociaux, et meme culturel, les résultats sont plutot positifs et cette période marque la réelle entrée de l`Italie dans le 20eme siècle. Les italiens lui rendent d`ailleurs justice sur ce point. Après, ca se gâte, principalement à cause de ses lubies coloniales et de son rapprochement avec l`Allemagne.

      1. d’ailleurs il va nous expliquer pourquoi les USA vont rendre le Texas et la Californie au Mexique et comment Israel va rendre la Palestine au palestiniens….

    2. OK – mais dans cas « on » donne la Crimée et l’Ukraine orientale à la Russie. Pas de raison que tout se fasse à sens unique.

    3. je suis d’accord mais arrêtons également de menacer les Russes malheureusement les intérêts des européens sont divergents et ça n’arrivera pas . Comme je suis un méchant, je considère que la Biélorussie n’a jamais existé et l’Ukraine non plus sauf que sur ordre de Staline un massacre abominable y a été commis (env. 2 M de morts) et certains sont définitivement hostiles aux Russes.
      Tout ceci a pour effet d’accroitre le risque de voir l’Europe entrainée dans un conflit qu’elle doit éviter à tout prix 2 GM « civile » sur son sol c’est pourquoi on en est là !

      1. « e suis d’accord mais arrêtons également de menacer les Russes  »
        il l’a bien cherché, géorgie, Tchétchénie, crimée, dombass(qui est une agression caractérisée d’un état souverain)

    4. pour continuer:l’ESpagne ses 2 enclaves marocaines,le RU Gibraltar aux espagnols,la Galicie à la Pologne,Monaco à la France,Guam……

  12. … Comme d’habitude, il nous faut supporter les couinements outragés des groupies de Poutine qui continuent à polluer ce forum. Concernant les tchèques, eux se souviennent du mois d’août 1968 : ils n’ont pas oublié l’opération Danube, l’invasion brutale de leur pays par 500000 soldats soviétiques, et l’écrasement impitoyable de leur expérience de démocratie… Les russes, ils connaissent.

    1. vous ne voulez pas entendre d’autres voix que la vôtre ou bien similaires à la vôtre??? c’est une approche libérale ou digne d’un Poutine???

    2. @Eric
      .

      Donc selon vous , d’ autres voix dissonantes ou discordantes à celles communément admises seraient uniquement le fait d’ un « trollisme » dont le but inavoué serait de polluer ce forum par ailleurs si ouvert et libre de ton ??
      .
      Et bien , si c’ est vrai , alors je suis un troll , dans le cas contraire votre « appréciation » des choses relève au pire du nazisme/fascisme au mieux de l’ intolérance stupide pure et simple … Que préférez-vous ?

  13. Tout cela c’est du vent, s’il y a une guerre, elle ne se fera pas avec des blindés et des troupes au sol. C’est du passé, les nouvelles armes seront beaucoup plus efficaces, mais personne ne sera gagnant car l’engrenage conduira, in fine, à une guerre nucléaire mondiale. Quant aux grandes puissances militaires, elles ne pèseraient pas lourd face à un ennemi venu d’ailleurs avec une civilisation beaucoup plus avancée dans tous les domaines…

    1. Il faut savoir qu’avant Zapad 2017 y a eu Zapad 2013 et Zapad 2009… bref préparez vous pour 2021.

  14. Ils se préparent … comme tous , mais la guerre économique est plus sûre ! La Chine possède la dette des U SA …et de bien d’autres … les monarchies du Golfe ont d’autres atouts …n’oubliez pas SUEZ 1956 !
    L’argent le nerf de la guerre !!

    1. En un claquement de doigt les USA s’assoient sur leurs dettes détenus par la Chine et c’est terminé …

        1. Thaurac,
          J’apprécie toujours votre honnêteté intellectuelle sur certains sujets.
          Vous n’oubliez pas une petite révolution bolchévique qui a été financée par des banques américaines qui financeront ensuite le sionisme?

          1. @ Scope
            .
            « ça change quoi ? »
            .
            Euh .. Pourquoi les USA devraient-ils être « exemplaires » avec le pays dont ils seraient en guerre ? Voilà ce que ça change .. Vous pensez qu’une Chine en guerre se mettrait à faire des cadeaux économiques aux USA ?
            .
            Justement parlant d’exemple, les russes auxquels vous tenez tant contre le méchant américain vous ayant pourtant sauvez le cul ce sont justement assis sur une dette qu’ils avaient envers votre propre pays …

    2. @des pins et des érables
      « La Chine possède la dette des U SA … »
      Oui ? Et ? Ça change quoi ? … Non parce que en cas de guerre ou de tension grave entre les USA et la Chine, cette dernière n’aura plus que ses yeux pour pleurer ! Posséder de la dette n’est valable que dans un cadre économique mondial serein … Et encore, même si la dette américaine offre donc à Pékin un sérieux levier sur son premier partenaire commercial, cette arme doit toutefois être maniée avec précaution : Elle risquerait en effet de faire baisser le dollar… Et de renforcer en contrepartie le yuan …

  15. Mais pourquoi tant des vociférations occidentales? En plaçant des boucliers anti missiles aux portes de la Russie, en déploiements des troupes dans les pays baltes sous prétexte d’exercice, déploiements des avions de combat etc… et vous pensez que la Russie allait rester les bras croisés? S’il n’y avait pas eu toutes ces provocations Otaniennes on serait resté concentré sur la crise ukrainienne et faire pression diplomatiquement sur la Russie pour qu’elle cesse de s’immiscer dans ce pays. Maintenant la crise Ukrainienne est presque dans les oubliettes seule Angela Merkel qui s’epoumonne à remettre sur les rails les accords de Minsk.

    1. « n serait resté concentré sur la crise ukrainienne  »
      Ben pardi, fallait rien dire, rien faire, malgré la peur des pays limitrophes atterrés par le respect des frontières façon russie

    2. Vous vous trompez lourdement : ni la Crimée, ni Assad, ni la guerre chimique, ni les incursions et les tentatives de déstabilisation russes ne sont aux oubliettes. Au moment opportun tout ca se paiera. Vous ne reculez devant rien, pour vous des réactions de protestation et des exercices militaires devant les agressions russes sont des provocations. Poutine doit jubiler devant tant de soumission à ses délires de grandeurs.

      1. @Von Schlieffen
        .

        Et les deux bombes A sur Hiroshima et Nagasaki , les bombardements sur Rouen , Dresde , Hambourg , Tokyo et Caen , ils se « paieront » eux aussi ?
        Et ceux sur le Nord-Vietnam , le Laos ou le Cambodge ? Tout cela va se payer ?
        .
        Avant d’ accuser et d’ accabler systématiquement vos contradicteurs de tout et n’ importe quoi , commencez donc par faire payer ces additions-ci ; charité bien ordonnée commençant par soi-même …
        .
        Action /réaction … Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets …

        1. @ Scope

          Sauf que Von Schlieffen parle de faits récents alors que vous mentionnez des faits qui ont 50 à 70 ans …
          .
          Pourquoi pas Cesar ou Ivan le terrible tant qu’à y être …

          1. Donc il y a prescription ?
            Et alors Iraqi Freedom , Fallujah , etc … ça nous ramène à 50 ou 70 ans aussi ?
            .
            Votre inféodation à la toute puissante Amérique alliée à votre détestation de la Russie de Poutine ( ou de la Russie tout court ) ont pour effets immédiats d’ obscurcir toute appréciation un tant soit peu objective des enjeux respectifs de chacun .
            .
            Von Schlieffen et vous faites la paire , tiens … 😉

  16. À werf
     » un ennemi venu d’ailleurs avec une civilisation beaucoup plus avancée dans tous les domaines « ….
    …. Ça va?????

  17. Les Europeens devraient se montrer plus prudents. Les pays d’Europe ne sont plus des puissances, puisqu’ils y ont renoncé d’eux-même au profit de « Bruxelles ».
    De fait, outre la Chine, Russie et USA commencent à manoeuvrer pourle leadership. Ils ne s’affronteront pas directement -ils ne sont pas suicicidaires- et vont donc se chercher des terrains de jeux. La Syrie, l’Irak,… est un de leur terrain d’affrontement (gentillement partagé avec Arabe Saoudite et Iran). Il faudrait faire attention que l’Europe ne soit pas le prochain (déjà l’Ukraine devrait nous inquiéter sur les manoeuvres russes et américaines qui ont largement déstabilisé ce pays)

  18. La « mer intérieure », je crois que c’est l’expression consacrée pour désigner l’approche géo politique des USA. Faire monter la pression aux portes du territoire Russe n’a d’autre objectif que de « gonfler » la paranoïa des ex pays de l’est. Comment croire que la Russie souhaite étendre sont territoire… surtout en envahissant les pays Baltes… qu’a-t-elle à y gagner. Ce qui est par contre particulier, et on peut comprendre les craintes des Russes, c’est de voir voler des Rafales (pourquoi pas de l’escadrille Normandie Niemen…) sur la frontière des pays Baltes/Russie, c’est à dire à quelques minutes de vol de St Petersbourg et de Moscou. Quelles autres capitales de l’ouest européen est soumise à une pression de même nature. Imaginons l’installation de missiles Russes à Cuba et des manoeuvres militaires de l’OCS dans les caraïbes et la mise en garnison de moyens opérationnels lourds permanents…
    L’objectif des USA est de creuser un fossé entre l’Europe de l’ouest et la Russie et conserver l’Europe dans une forme de dépendance militaire américaine (commandes polonaise aux USA). La position des allemands a beaucoup évolué depuis les nouvelles sanctions des USA contre les intérêts germano-russes, notamment en matière d’énergie. Schroeder a été salarié de Gazprom et je crois qu’il va entré dans le board Rosneft au poste de « directeur indépendant » cet automne. L’ agitation « guerrière » n’a pas d’autre fondement que des intérêts géostratégiques…

    1. Vaccin de rappel; georgie, deux régions, bases et homme de paille, idem tchétchénie, idem crimée, et re au dombas, alors avant de dire que « la russie ne veut pas agrandir son territoire » bien vérifier avant , car il y a plusieurs façon de le faire

      1. La Russie fait preuve de beaucoup de patience je trouve face aux provocations des nains qui l’entourent.

      2. La langue est le meilleur marqueur pour identifier les proximités culturelles et historiques entre des pays/régions. Staline était Géorgien je crois… Mikheil Saakashvili ex président Géorgien et peut être futur président Ukrainien ou du moins acteur de premier plan a perdu la nationalité géorgienne car poursuivi dans son ex pays. Puis naturalisé ukrainien, la langue qu’il utilise en Ukraine est le russe… Les intrications culturelles sont fortes et les frontières très relatives. L’ouest de l’Ukraine est de culture catholique et l’est de culture orthodoxe, grosso modo, et le russe est utilisé dans tout le pays. Le formalisme des frontières de l’après chute du mur s’est fondé dans un chaos et sur des bases « molles » qui n’ont pas fait l’objet d’une lente maturation qui aurait permis des territoires culturellement « cohérents » et stable. Voir l’ex Yougoslavie, la Slovaquie et le bazar des Balkans, Macédoine, Kosovo qui sont dans des tensions fortes encore aujourd’hui… sans parler de Chypre pourtant dans l’UE… Alors l’invocation et la qualification d’annexion et d’envahissement sont à relativiser. Regardez un atlas historique de cette grande région sur 2 siècles et le « bordel » ambiant est beaucoup plus compréhensible. Que les russes veuillent défendre leurs intérêts dans ces territoires n’est pas la traduction d’un besoin d’extension territoriale pure. Juste veulent ils maintenir leur influence sur des régions avec lesquelles ils partagent énormément de choses, culturellement, historiquement…
        La russie est en Europe et est une population européenne. Sacha Guitry doit son prénom au fait que ses parents étaient en résidence artistique en Russie et que le Tsar était son parrain… Une grande partie des archives de Voltaire sont en Russie, le français était très pratiqué à la cour Russe. Voyons la Russie comme un pays européen et intégrons la à l’UE et un grand nombre de problèmes se résoudrons. Pourquoi ne pas engager ce dialogue pour arrimer la Russie à l’UE plutôt que la laisser se « marier » avec la Chine? On veut intégrer la Turquie qui est plus éloignée culturellement parlant…

        1. pour compléter. Léonid Brejnev était ukrainien, et Andreïe Gromyko était biélorusse… peut on mieux analyser les proximités actuelles?

      3. @Thaurac
        .
        Bon sang Thaurac , tu n’ es pourtant plus un enfant ; ne regarde pas si c’ est juste , injuste , bon ou mauvais , interroge-toi sur les causes , sur le pourquoi de telles situations …
        Notre indignation , on s’ en fout ; c’ est très beau , très noble et elle nous honore mais ne fait rien avancer .

    1. L’OTAN a rappelé qu’elle n’utilisera jamais l’arme nucléaire la première… c’est stupide car la Russie connait la faiblesse de la défense des pays baltes: 72h suffirait à Moscou pour envahir les 3 pays avec des moyens conventionnels.
      C’est même militairement plus facile qu’en Ukraine ou en Géorgie (deux pays que la Russie a attaqué avant qu’ils puissent entrer dans l’OTAN), mais les pays baltes sont membres de l’OTAN et l’armée conventionnelle russe ne fait pas le poids face aux forces de l’OTAN.
      Reste que si la Russie prend en otage les civils lettons, lituaniens et estoniens, une intervention de l’OTAN pour les libérer sera très difficile, d’autant que les armées européennes ont réduits considérablement leur moyens conventionnels.

      1. @Lagaffe
        C’est pourquoi l’OTAN stationne des troupes et matériels dans les pays Baltes… Si la Russie venait à attaquer ces pays, elle se retrouverait immédiatement face à quelques troupes de l’OTAN, entraînant de facto une déclaration de guerre contre les pays contributeurs … C’est une forme de dissuasion, en somme …

        1. @Alpha
          .

          Mais qu’ est-ce que vous fantasmez tous avec cette Russie qui tout-à-coup attaquerait les pays baltes …? Pourquoi ferait-elle une chose pareille ? En a t-elle seulement tous les moyens ?
          .
          En attendant , les USA plantent de plus en plus leurs jalons en Europe et nous vassalisent de jour en jour davantage .

          1. @ Scope

            Et vous qu’est-ce que vous avez avec votre parano envers les américains ? .. Les américains vous vassalises ? Les russes ont passé à un cheveux de vous engloutir. Les américains n’ont jamais pris le moindre petit bout de terre à l’Europe contrairement aux russes.
            .
            Après l’annexion de la Crimée, il est tout à fait normale que de petits pays aux frontières russes s’inquiètent.
            .
            Vos histoires de vassalisations sont simplement ridicules et ils faut vraiment très mal connaître les américains pour penser qu’ils vous traites comme de simple pions.

          2. @Nico St-Jean
            .
            C’ est vous les canadiens qui êtes complètement vassalisés qui trouvez anormal que certains européens ne veuillent pas prendre le même chemin ; vous êtes très mal placé par rapport à ça .
            .
            Toute la société française prend le chemin d’ une idéologie made in USA qui va nous faire un tort considérable et dont je dresserai un jour le portrait le plus détaillé qui soit ; vous verrez à ce moment-là par vous-même si tout cela est si ridicule que vous le prétendez …
            .
            Patience et longueur de temps … 😉

        2. @Alpha et Lagaffe

          Vous pensez réellement que les Russes veulent attaquer les pays Baltes ?
          Votre haine de la Russie ou votre endoctrinement vous aveuglent Messieurs !

          Pensez-vous que la Russie va déclencher une guerre la ou elle construit un gazoduc (Norstream 2) qui ravitaille l’Allemagne en gaz ? et qui doit fonctionner 30 ou 50 ans minimum !

          Se poser la question, c’est y répondre, non ?

          Le doublage du Nordstream ennuie fortement l’oncle Sam et l’Ukraine mais fera de l’Allemagne le Hub gazier de l’EU…
          Quand aux Baltes, no comment…

          Bien à vous.

  19. La Russie devrait donner Kaliningrad à la Pologne, après avoir envahit la Crimée et l’Est de l’Ukraine, ça serait sympa et poli de sa part. Merci d’avance Vlad !

  20. Premier ennemi la Russie de putin c’est la paix.pour reste au pouvoir il a besoin tensions il profite chauvinisme russes cet à dire vivre dans la merde mais fair peur le monde et comme ça être au leur niveau. justement comme ça vive union soviétique avec ses dictateurs .putin ancien KGB continue leur héritage.union soviétique il été plus puissant qui Russie aujourd’hui mais il été pourie intérieur et sans guerre il a tombe juste comme ça tombera régime de putin.

      1. comme Bush père et fils, Clinton mari et épouse, Obama, Sarkozy, Hollande, Cameron et votre très cher Bibi… 🙂

  21. je cite « La Russie est capable de manipuler les chiffres avec une grande aisance, c’est pourquoi elle ne veut pas d’observateurs étrangers. Mais 12.700 soldats annoncés pour des manœuvres stratégiques, c’est ridicule », a commenté Alexandre Golts, un expert militaire russe indépendant, cité par l’AFP ……..c’est curieux cette idée de croire que seule la Russie manipulerait les chiffres …….concernant certains avions de l’armée de l’Air Française juste le jour d’une inspections d’émissaires Russes ,on nous avait demander de cacher certains accessoires de nos avions ……

    1. Ce qui choque ce n’est pas que certains équipements militaires soient cachés (tous les pays le font) mais que Poutine prends le monde entier pour des cons avec un chiffre « officiel » sans rapport avec l’ampleur des exercices annoncés et les exercices ZAPAD déjà passés. Et en plus la Biélorussie invite des observateurs pour respecter l’accord de l’OSCE en lien avec le nombre de soldats déployés.
      C’est comme si Poutine essayait de vous vendre un Hummer en vous affirmant qu’il consomme moins qu’une Twingo et qu’en plus vous aurez le bonus écologique.

    2. Au delà il doit y avoir obligatoirement des observateurs, pas con le vlad, c’est à 13000 je crois…..

  22. Je ne veux me montrer désobligeant envers personne mais sachez tout-de-même que nos amis les USA qui ont vu le jour en 1776 ( chez-nous c’ est le début du règne tragique de Louis XVI ) donc depuis environ quelque chose comme 240 années , ont étés en guerre pendant 222 années …
    .
    Ce qui représente plus de 90% de leur temps …

    1. Syrie, Afghanistan, Géorgie, tchéténie, crimée, dombass je dois en oublier surement, c’est vrai que c’est un vrai pays d’amour et de miel, la russie !

      1. @Thaurac
        .
        Nul ne t’ as dit cela ; seulement les USA sont loin d’ être blanc-bleu …

    2. Mais si vous voulez vous montrer désobligeant, seulement vous n’y arrivez pas.
      Apres la victoire sur les nazis les USA sont gentiment repartis chez eux et les pays libérés ont pu profiter de régimes démocratiques et d’économies florissantes.
      La Russie comme à son habitude a continué d’occuper les pays de l’est qui ont vécu sous des dictatures et avec des économies minables.
      Tout est dit.

      1. @Von Schlieffen
        .
        C’ est votre perception , rien de plus .
        .
        Les USA sont gentiment repartis chez-eux ?? Ah …? intéressant …
        .
        À l’ époque , la Russie était l’ Union des Républiques Socialistes Soviétiques de Staline … U.R.S.S + S … Là aussi , tout est dit .

        1. Perception ? C’est plutôt vous qui avez des problèmes de compréhension. Je vous faire plus simple pour vous. Russie ou URSS = pays de merde, USA = démocratie.

          1. @Von Sclieffen
            .

            C’ est ça et la « démocratie » pour tous , c’ est le top du top , sans-doute ?
            .
            Je vous le répète : c’ est votre perception particulièrement « à la louche » des choses ; vous venez d’ en faire la démonstration .
            .
            De plus , je vous ferais remarquer que je suis un interlocuteur avec qui il est toujours possible de dialoguer que l’ on soit d’ accord ou pas d’ accord ; par conséquent , si votre truc c’ est de vous montrer méprisant et hautain envers vos contradicteurs , bref de les prendre pour des cons , libre à vous , mais me concernant , n’ en doutez pas , vous serez payé en retour …
            .
            Je vais faire très simple pour vous à mon tour : ou vous continuez à me répondre comme un con ou vous êtes capable de vous défendre argument contre argument , dans les deux cas vous serez servi .
            .
            À vous de voir .

        2. @ Scope

          « Les USA sont gentiment repartis chez-eux ?? Ah …? intéressant … »
          .
          Oui, les américains sont bel et bien retourné chez eux. Les seuls à être resté sont ceux qui y étaient *invités* . Pendant ce temps là vos braves russes bouffaient la moitié de l’Europe avec le rideaux de fer . Tout est dit.

          1. @Nico St-Jean
            .
            Inexact !
            Ce sont notamment les américains , Truman en tête , qui ont laissé les soviétiques « bouffer » la moitié de l’ Europe …
            .
            Les USA ? Certains ont étés contraints de les flanquer dehors tellement ils n’ étaient soit-disant qu’ invités …
            Vous plaisantez là …
            .
            Connaissez-vous la Destinée Manifeste ?
            Si oui , alors vous savez pertinemment autour de quelle idée tourne la diplomatie et les relations extérieures américaines …
            Donc soit vous cherchez à nous enfumer , soit vous ne savez pas de quoi vous parlez …

        1. Aucune imposition de quoi que ce soit : Personne n’a obligé les pays à accepter le plan marshall. Quant a l’invasion culturelle américaine, changez de disque tout ca est tellement éculé et vide.

  23. Toutes les armées du monde, et particulièrement quand elles font des grandes manoeuvres, se préparent à une grande guerre.. ce truisme est une non- phrase et donc un non -événement. Donc : que les atlantistes se calment, s’ils en ont encore les moyens intellectuels.

      1. @ Thauraac ; je connais bien la réponse du « c’est pas moi qui est, c’est vous !  » : niveau classe maternelle. Vous feriez un bon commandant de l’OTAN.

  24. Avec 100000 soldats, on ne peut pas faire grand chose.
    Il faut voir le plan d’ensemble, la réorganisation russe, le déplacement d’unités de sibérie vers l’ouest, le doublement d’unités mécanisées, etc.. Il y a effectivement une augmentation constante des forces russes sur son flanc ouest, ce qui donne une pression et comme au bras de fer il faut compenser. Et ce sans compter la pression navale et aérienne.
    Je crois avoir lu quelque part qu’à chaque brigade de l’OTAN en plus, la russie voulait en créer 4 ou 5.
    Paranoïa ou anticipation ?

  25. Le but officiel de ZAPAD 2017 vise à lutter contre l’infiltration de « groupes extrémistes » en Biélorussie et à Kaliningrad pour y commettre des actes terroristes à des fins de déstabilisation.
    Moscou affirmant que le scénario mis au point par l’état-major est purement défensif.
    « Dans le cadre de ces exercices, la Russie a indiqué lundi avoir procédé avec succès au tir d’un missile balistique capable de transporter une charge nucléaire. L’engin a atteint un objectif à environ 480 km sur le territoire du Kazakhstan. »
    Cherchez l’erreur !

    1. Ya pas d’erreur, on occupe les militaires et on vérifie que le matériel marche. Qu’est ce que tu vas chercher…?

  26. Nous sommes mardi 19 septembre, 11h08 heure française et toujours pas d’invasion de l’Europe des méchants russes ?!
    Nous aurait-on menti ? 🙂
    Aller, il reste encore un jour pour crier au loup, on ne sait jamais…

  27. Mercredi 20 septembre, dernier jour des manoeuvres.
    L’invasion aura-t-elle enfin lieue ?
    Parce que sinon, tout ces piaillements pour rien, ce serait embêtant… 🙂

Les commentaires sont fermés.