Le premier avion ravitailleur A330 MRTT Phénix destiné à l’armée de l’Air a pris son envol

Le renouvellement de la flotte des avions ravitailleurs des Forces aériennes stratégiques (FAS), ne devrait pas souffrir d’un retard qui pourrait être extrêmement préjudiciable, comme l’avait souligné le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), lors de son dernier passage devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale.

« J’estime que nous prenons un risque excessif avec cette flotte de C-135, car nous ne sommes plus en mesure de prévoir et de maîtriser les conséquences de son vieillissement sur les enjeux essentiels de la dissuasion, de projection de puissance ou de mobilité stratégique », avait en effet affirmé le CEMAA.

Pas de retard donc… Car le premier A330 MRTT « Phénix » destiné à l’armée de l’Air a effectué son vol inaugural, le 7 septembre dernier, après être sorti de l’usine d’Airbus implantée à Getafe (Espagne).

Les A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) destinés à la France font partie d’un nouveau standard de cette appareil, avec des modifications structurelles, des améliorations aérodynamiques devant permettre de réduire leur consommation de carburant de 1% et une avionique et des systèmes militaires plus perfectionnés.

L’appareil qui a volé sans problème pendant 3h25 la semaine dernière est un A330 standard assemblé à Toulouse et converti en avion ravitailleur à Getafe.

À l’issue d’une campagne de vols de certification assurée par Airbus, ce premier Phénix sera pris en compte par les équipes de qualité et d’essais de la Direction générale de l’armement (DGA). Puis, ce n’est qu’après avoir obtenu sa qualification étatique qu’il sera remis, en octobre 2018, à l’armée de l’Air, précisément à la 31e Escadre aérienne de ravitaillement et de transport stratégiques, qui, basée à Istres, comptera le GRV 2/91 Bretagne et l’escadron Esterel d’ici 2021.

Pour le moment, 9 A330 MRTT, dotés d’une perche ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus et de nacelles de ravitaillement tuyau/panier sous voilure, ont été commandés par la France. La confirmation pour trois appareils supplémentaires est attendue l’an prochain. La cadence de livraison sera de un à deux exemplaires par an jusqu’en 2025. Du moins, c’est ce qui est prévu pour le moment. Car le général Lanata espère bien une accélération de ce calendrier, voire disposer de davantage de Phénix, étant donné le rythme des opérations. L’on verra si l’actuelle revue stratégique, dont les conclusions seront connues en octobre, lui donneront gain de cause.

Pour rappel, ces 12 A330 MRTT doivent non seulement remplacer les 14 avions ravitailleurs actuellement en service (C-135FR et KC-135R) mais aussi les appareils de transport A-310 et A-340 de l’armée de l’Air.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Myshl

  2. de Vroom

  3. de spender

    • de Nexterience

      • de fab76

    • de S.B-Seguin

      • de spender

  4. de Patatra

    • de TontonCharlie

    • de Auguste

    • de FredericA

  5. de mich

  6. de Carin

    • de Waroch

    • de Parabellum

    • de yayer

    • de S.B-Seguin

    • de Dans le bayou

      • de wagdoox

    • de Nenel

    • de Bino

      • de wagdoox

    • de Vroom

      • de wagdoox

        • de S.B-Seguin

    • de FredericA

      • de Vroom

  7. de Lagaffe

  8. de S.B-Seguin

    • de Nico St-Jean

      • de S.B-Seguin

  9. de clément

    • de Vroom

      • de Nenel

    • de S.B-Seguin

      • de S.B-Seguin

    • de wagdoox

  10. de Franz

  11. de Bob62

    • de Vroom

  12. de Bob62

  13. de wagdoox

    • de S.B-Seguin

      • de wagdoox

    • de S.B-Seguin

  14. de Le Ravi

    • de S.B-Seguin

      • de S.B-Seguin

  15. de Carin