Paris critique à mots couverts l’achat par la Turquie du système russe de défense aérienne S-400

Membre de l’Otan depuis 1952, la Turquie a donc choisi d’acquérir le système russe de défense aérienne S-400 Triumph (ou SA-21 Growler). Il devrait en coûter environ 2,5 milliards de dollars à Ankara pour quatre batteries.

Ce contrat a sans doute mis fin à un feuilleton à rebondissements ayant commencé en 2013. À l’époque, la Turquie avait été critiqué par l’Otan pour avoir choisi le système chinois Hongqi-9/FD 2000, également incompatible, sauf à communiquer à Pékin des informations confidentielles de nature à compromettre les procédures des Alliés. Finalement, Ankara y avait renoncé tout en affirmant que la priorité irait au développement d’un système de conception nationale, avec le soutien d’un grand groupe.

Si le Hongqi-9/FD 2000 n’était pas compatible avec les systèmes de l’Otan, le S-400 Triumph ne le sera évidemment pas non plus… D’ailleurs, quand les négociations entre les autorités turques et russes semblaient être à un stade avancé, le Pentagone avait souligné que c’était « généralement plutôt une bonne idée pour des alliées d’acheter des matériels compatibles entre-eux. »

Cela étant, ce choix fait par la Turquie a été critiqué à mots couverts (ou d’une manière très diplomatique) par le ministère français des Affaires étrangères.

« L’achat de ces équipements militaires par la Turquie relève d’un choix souverain qu’il n’appartient pas aux membres de l’Alliance atlantique de commenter », a d’abord affirmé, ce 13 septembre, Agnès Romatet-Espagne, la porte-parole du Quai d’Orsay.

Mais, dans la foulée, cette dernière a rappelé que « la Turquie est fortement soutenue par ses alliés de l’Otan pour faire face aux menaces régionales qui pèsent sur sa sécurité ». Et de souligner que « depuis 2013, à la demande de la Turquie, l’Alliance atlantique déploie ainsi des systèmes de défense antimissile dans l’Est du pays. »

La porte-parole a ainsi fait référence à l’opération Active Fence qui, sous l’égide de l’Otan, consiste à mettre en oeuvre des batteries de défense aérienne Patriot et SAMP/T, respectivement fournies par l’Espagne et l’Italie, près de la frontière avec la Syrie. En outre, des avions AWACS ont également été déployés en Turquie.

79 commentaires sur “Paris critique à mots couverts l’achat par la Turquie du système russe de défense aérienne S-400”

  1. Quelle hypocrisie ! et je parle des deux parties bien sûr.
    D’un côté Erdogan l’islamiste nostalgique avec ses agissements et sa politique depuis le début et qui vont jusqu’au chantage à l’encontre de la communauté européenne et de l’autre côté en ce qui concerne les systèmes anti-aériens la Grèce a installé bien avant la Turquie des batteries S-300 PMU et a payé récemment pour les moderniser pour atteindre pratiquement le même niveau de performance que les S-400 turques sans que cela fasse des vagues.
    Et c’est là qu’apparaît l’hypocrisie occidentale, ils continuent à mentir et à être corrects en sachant très bien qu’Erdogan cherche à assurer sa propre sécurité et celle de son système politique en rendant la Turquie moins dépendante militairement car si on analyse bien la question on comprendra vite que le S-400 ne va certainement pas servir pour abattre des avions russes mais des avions de l’OTAN, la Grèce a installé des batteries S-300 qui étaient au début destinées a Chypre pour se protéger des avions turques, donc vous êtes maintenant prévenus !

    1. le S400 ne servira pas à attaquer des avions russes … parce que la Russie ne le permettra pas. Il faudrait être sot pour croire que les russes ne gardent pas un contrôle sur ce genre d’installations …

      mais on peut aussi se dire que les turcs se préparent à se défendre contre toute attaque possible (avec le système occidental contre les russes et avec le système russe contre les occidentaux), ce qui est relativement sage vu qu’ils se sont fâché avec quasiment tout le monde

    2. Les S 300 équipent aussi 2 autres pays de l’OTAN: la Slovaquie et la Bulgarie. Sans  »hypocrisie occidentale  » , ils leur servent à se protéger contre qui ?

    3. « car si on analyse bien », on voit que le dernier avion détruit par les turcs était un Su24 égaré. On est donc surtout « prévenus » que Erdogan est une girouette ET une planche pourrie.

    4. Grèce avec S300
      Turquie avec S400
      Que du bonheur pour les américains qui ne manqueront pas de décortiquer les systèmes et trouver les parades, qui, j’en suis sûr, sont déjà mises en place ….
      C’est comme pour les pilotes US qui s’entrainent en réel dans les exercices dog fight contre des SU 27 dernière génération remis clés en main par des pilotes formés dessus…
      A ma connaissance les Russes ne possèdent pas de Rafales, F15 F18 F22 ou 35 et autres Typhoon avec lesquels s’exercer au combat.

    1. Effectivement.
      .
      De toute façon, la Turquie est par excellence le sujet dont il ne faut pas se mêler. Avec Erdogan (mais pas seulement lui), ce pays est engagé dans une spirale infernale. Et elle n’en sortira pas avant d’avoir complètement touché le fond et, plausiblement, implosé en tant que pays. Aucune intervention extérieure n’y changera rien.
      .
      Pour un pays comme la France, la seule partition souhaitable, c’est de se tenir autant que possible à l’écart et d’attendre que les événements suivent leur cours. Et en attendant, pour la com, il faut s’en tenir au registre compatissant : Ach, la Turquie, groß malheur…

  2. Faisons vite entrer la Turquie du grand démocrate devant l’ Éternel , Erdogan , dans l’ Europe ; qu’ elle devienne le 29ème membre éminent de notre confrérie , nous serons alors tellement mieux lotis …

    1. Et surtout, compte tenu de sa population, c’est la Turquie qui dirigera l’Europe sans meêm avoir à l’envahir militairement, ce que les « grands turcs » n’étaient pas parvenu à réaliser mais il faut dire qu’en ces temps reculés nous comptions encore des Princes Eugène !

  3. Rapatriez tout, où deplacez, comme le fait l’Allemagne;
    Et virez les de l’Otan.
    C’est tout de même ps mal loin de l’Atlantique Nord, la Turquie…

    1. Non, si on faisait virer Erdogan de Turquie ce serait déjà pas si mal NON ?
      alors ayons les couilles de le dégommer, si nous avions soutenu le coup militaire on se porterait mieux sans ce fanatique illuminé qui ne cesse de vociférer sa haine contre l’Europe avec sa bande de clébards égarés.
      tous les Turcs ne sont pas membres de sa secte !

      1. Le néocolonialiste blanc a décidé : Erdogan doit partir !
        Parce qu’il n’est pas gentil !
        Je me demande si les Turcs de vont pas demander en retour le départ de Macron.

        1. Allez alekmachin, un peu de bonne foi pour une fois, vous seriez content de voir ce Erdogan balancé aux orties non ?? allez allez…on vous laisse votre poutine..
          vous êtes un de ceux qui gueulez le plus contre la Turquie, dans son ensemble, en oubliant que tous les turcs ne sont pas de la secte Erdogan !
          et maintenant que je dis cela je suis un néocolonialiste …. putain je comprends plus les mecs de votre « race » en fait vous gueulez uniquement quand ça vous arrange.
          « tous les turcs sont des islamistes pourris, virons les tous de l’Otan » c’est y pas mieux ça ??
          Concernant Macron il ne l’a pas encore fait, pour Merkel c’est fait !
          Alors qui s’occupe le plus de ce qui ne le regarde pas ? Macron Merkel ou Erdogan le nouvel allié de PROUtine

  4. La Turquie use de sa position géographique stratégique pour obtenir des avantages de tout cotés. Ce n’est clairement pas un partenaire fiable ni pour l’Otan, ni pour la Russie et je pense que personne n’est dupe. Sachant que son problème du moment est d’empêcher un Kurdistan Syrien indépendant, la Turquie penche plutôt du coté de la Russie actuellement, mais à mon avis, il ne suffirait pas de grand chose pour qu’elle retourne sa veste une fois de plus. J’espère pour les Russes qu’ils ne feront pas trop de transferts technologiques et qu’ils gardent quelques backdoors bien cachées dans le S400 car ce système pourrait bien être utilisé contre eux, la Russie est la Turquie étant des rivaux depuis quelques siècles, ce qu’on a pu constater en Syrie d’ailleurs …

    1. Le dernier qui a voulu jouer sur les 2 tableaux s’appelait Victor Ianoukovitch… ça ne lui a pas tellement réussi car à un moment donné il faut choisir et c’est là qu’on fait des déçus.

  5. On peut toujours critiquer, mais monsieur Erdogan connaît très bien le « Théorème du S-400 », qui veut que « tout chef d’État doté de S-400 peut dormir de ses deux oreilles ».

    Le reste n’est que littérature …

      1. Évidemment sera bien CON celui qui ira crier sur les toits que cette parade existe !
        Mais il s’en gardera !

    1. C’est pas « tout chef d’état » mais « tout dictateur doté du S400 peut dormir sur ses deux oreilles »
      Et puis maintenant il va pouvoir positionner une batterie de S400 dans la cour de son tout nouveau palais digne des milles et nuits.

    2. Pas du tout.
      Celui qui achète une techno sensible à l’étranger (notamment à un ancien ennemi, et également futur ennemi potentiel …), et qui est ainsi exposé aux backdoors et autres ruptures intempestives de MCO, reste toujours pendu par une couille … voire par les deux.
      Peut-être que certains arrivent à bien dormir comme cela, mais ça n’en fait pas un théorème 😉
      .
      Et si Erdogan aime allumer des feux autour de lui, c’est tout d’abord très regrettable pour le peuple turque (qui est pour moitié myope et pour autre moitié bâillonné).

    3. Très beau théorème, mais qui ne s’applique qu’au président de la Russie, pour l’instant.

    4. Oui, c’est ce que devait penser Bachar… avant que l’armée de l’air israélienne aille bombarder chez lui, à quelques dizaines de kilomètres des batteries de S-400 russes deployées autour de Tartous.

      1. C’est là qu’on voit le génie de Bachar qui sait faire la différence entre le nécessaire et le superflu.

  6. Ridicule soit on critique soit on critique pas mais là c’est cumulé tout les désavantages diplomatiquement et géopolitiquement. Macron devrait mettre le paquet sur La Défense c’est le seul endroit ou on peut briller sur le continent. Prendre le leadership européen sur les questions défenses et remettre la Turquie a sa place, c’est à dire hors OTAN.
    Ensuite cette initiative si critiquable d’un point de vu otanien est aussi tout à fait légitime de la part d’un pays libre et indépendant si celui peut encore exister dans l’OTAN.
    (J’ai bien conscience d’avoir dit tout et son contraire et jouer sur les deux tableaux, c’est exactement ce que doit faire la France, l’exacte inverse du président).

    1. Oui , cela s’ appelle le plus souvent : diplomatie … et je dirai même plus ; diplomatie « feutrée » …

      1. Dans un cadre otanien, non pas du tout.
        Par contre en dehors il faudra arrêter de soustraiter la sécurisation des frontières à la Turquie. Qui de toute façon le fait mal.

    2. Je pense que personne ne prendra le risque de bouter la Turquie hors de l’Otan. Sa position est trop stratégique: (1) elle contrôle les détroits de la mer noir et participe au ‘containment’ de la Russie pour reprendre le terme Américain; (2) elle permet aux Américains de placer leurs des yeux et leurs oreilles en Asie centrale et au Moyen Orient
      .
      Garder la Turquie dans l’Otan permet aussi de limiter le risque de conflit ouvert avec tous ces rivaux de la région comme la Grèce, l’Iran, L’Arabie Saoudite, la Russie et avec l’Europe au sens large. Par exemple, quand la Turquie a abattu un avion Russe en Syrie, ca aurait pu sérieusement dégénérer si elle n’était pas dans l’Otan. Ca, la Turquie en est bien consciente et c’est pourquoi elle ne partira pas de l’Otan d’elle même non plus, à mois d’un gros couac (comme un coup d’état raté supporté par l’occident par exemple … 🙂 ) .
      .
      Donc au final, tant qu’Erdogan sera au pouvoir, la Turquie continua à suivre son propre agenda et à être le trublion de l’Otan, et tout le monde s’en accommodera malgré les critiques.

      1. Je suis d’accord sur la première partie mais la Russie ne pourra pas s’empêcher de tenter sa chance face à une Turquie seule (c’est historique entre les deux, je rentre pas dans le délire la Russie = danger). La Turquie reviendrait la queue entre les jambes.

        Avec la Turquie dans l’Otan n’a jamais réglé le problème avec la Grèce …
        C’est un allié de l’Iran de fait ! (regarder les alliés du Qatar contre l’Arabie saoudite)
        Un concurrent de l’Arabie saoudite (le banquier de l’occident) par prétention d’être le calif.
        La Russie j’ai déjà dit. et enfin l’Europe sera obligé, enfin, de gérer elle meme ses frontières et non de délégué la sale besogne aux autres pour ensuite dire qu’ils respectent pas les droits de l’homme.

        Le coup de l’avion abattu, la Turquie se serait elle permi ce truc sans l’OTAN ?!
        L’OTAN s’en meme demandé si l’article 5 était applicable.

        Elle se prépare à être en mesure pour quitter l’Otan, d’ou cet achat.

        Tant qu’Erdogan sera au pouvoir, il fera ce qui est dans l’intérêt de la Turquie, pas bien !

    3. « Prendre le leadership européen »…..ça commence mal.Vous avez demandé aux autres s’ils sont d’accord ?.Européen,c’est dans le bien et dans le mal,pas seulement quand ça nous arrange.(valable pour tous).Et sans l’OTAN ?:on rappelle que contre la Libye,6 millions d’habitants,sans véritable armement,on a appelé au secours les Américains au bout de quelques semaines.Et encore heureux qu’on n’a pas débarqué,on y serait encore.

      1. ahahah quelle naiveté !
        vous croyez que l’Allemagne de demandé quoi que ce soit, elle l’a prit.
        les US ont demandé gentiment au niveau mondial ? ils l’ont pris à coup de porte avion.
        Ensuite confondre l’Europe avec l’UE c’est quand meme grave !
        Et tant qu’on y est, autant avoir une ambition dans le projet … mais a ce que je vois les européistes n’ont meme pas ca, c’est d’ailleurs ce qui me rend si sur de la finalité de ce projet.
        La Libye, on a appelé les US au secours ? quand ça ? seul le Danemark a eu un problème de munition et à fait appelle en urgence au stock US. C’est l’ALAT qui a fait la différence, si les anglais avait eu un PH digne de ce nom, on aurait eu besoin de personne sur le front. Et avec les ravitailleurs on aurait aussi put faire seul en logistique.
        « On y serait encore » vous voulez dire comme en Afghanistan ?
        L’OTAN permet à l’Europe de sous financer son armée et nous garde ainsi dans une position de contrôle. C’est d’ailleurs là la grande différence avec Trump qui fait l’inverse de ses prédécesseurs et nous demande de tenir sur nos jambes.

        1. « Si on avait eu……on n’aurait eu besoin de personne ».PS:il me semble,je demande confirmation,qu’on a lâché des obus « en béton »,en attendant les fournitures américaines.Et sans les missiles de croisière américains?

    1. Le jour, et ce, dans tous les domaines, les états appliqueront le principe de réciprocité, les turcs en turquie, les kurdes au kurdistan, on pourrait continuer à sortir tranquille.
      Pas de turc, pas de kurdes, pas de merde, ou alors ça vient de l’extérieur,alors riposte dure et rapide;
      Bref, il se sert du terrorisme potentiel pour faire peur au monde, et prouve par là, que ce un grand malade mental!

      1. Tous les dictateurs sont des paranoïaques et schizophrènes !
        Il y en a un paquet de nos jours qui se sentent pousser des ailes, avec les réseaux sociaux dans certains cas comme principaux alliés !

  7. ‘à mots couverts’
    Tout est dit !
    Comme pour nos zones de non droit
    Et tout le reste
    Pauvre pays
    Que je n’ose plus appeler France.

    1. et les Wisigoths furent détruits en 711 par les « muslims »
      La France et son esprit gaulois, gallo romain celtique n’est pas sur ce chemin, elle a encore de la marge et se réveille.

  8. L’OTAN est une alliance dont le but est d’assurer la sécurité de l’Europe mais qui n’a pas pour vocation de s’occuper de la sécurité du PMO. De plus cela fait quelques années que la Turquie noue des alliances avec des pays du PMO et de l’Afrique, vues comme des alternatives tout à fait crédibles en matière d’Economie, de Diplomatie, Défense… à une intégration à l’Europe qu’on leur a refusé. La Turquie préfère acheter des armes à un pays qui ne va pas lui dicter sa conduite dans son propre pays alors que nous cherchons à leur vendre les chars de la gay pride. (c’est de l’humour).

    1. Je suis assez d’accord avec votre commentaire. Pour moi, la Turquie se comporterait presque davantage en BRICS qu’en pays de l’OTAN…

      La Turquie, membre fantôme du BRICS?

  9. La Turquie, membre de l’OTAN, se moque ouvertement de l’OTAN.
    Candidate à l’UE, elle se moque aussi de l’UE.
    Mais l’UE et l’OTAN sont deux énormes administrations qui ont oublié à quoi (et à qui) elles devaient servir : elles n’existent maintenant que pour elles-mêmes et pour faire vivre leurs administrateurs.
    L’U.E., c’est 34000 fonctionnaires déclarés, sans compter ceux des organismes annexes ni compter les centaines d’élus. Quant aux structures permanentes de l’OTAN, leurs effectifs civils et militaires sont encore plus difficiles à évaluer clairement.
    .
    Pour échapper à cette supercherie institutionnalisée, on pourrait penser que le mieux pour nous serait d’en sortir. Mais non : le mieux est d’appliquer dans les traités seulement ce qui nous convient et de négliger le reste.
    Bien sûr pour faire ça il faudrait du courage politique. Notre problème c’est que depuis un moment le courage politique, la France est en rupture de stock.
    .

    1. Pas besoin de l’Otan, la France doit s’appuyer au cas par cas sur les pays avec qui elle désire travailler.

  10. La Turquie devient de plus en plus une dictature islamique, elle a largement aidé Daesh et se rapproche de la Russie et s’éloigne politiquement et militairement de l’occident, on est sérieusement en droit de se poser la question de l’expulsion de la Turquie de l’OTAN.
    Une taupe au sein de l’OTAN ? quelle confiance accorder à présent à ce partenaire douteux qui retourne sa veste ? pourquoi continuer à intégrer ce pays à une union qui se partage des codes, des secrets, des plans, des procédures,du matériel hitec ?
    Franchement je ne comprend pas pourquoi aucun pays membre de l’OTAN n’ose le dire clairement, et les USA en tête.

    1. Et l’Arabie Saoudite c’est un modèle de démocratie? En quoi ça te gene que la Turquie soit une dictature islamique?

    2. pour plus d’explications faites WH.org et NATO.org et n’oubliez pas de venir nous le dire après, merci d’avance …

    3. L’occident a soutenu les Kurdes face à EI. Donc la Turquie se tourne vers la Russie. La Russie elle a agrandi sa zone d’influence, Crimée, Syrie, Turquie. Carton plein. Il y a 2 conséquences, La Turquie cherche à arrêter l’indépendance des Kurdes d’Irak et la Russie peut bloquer le conseil de sécurité. Et La Russie solide au sud va maintenant chercher à se renforcer sur sa façade ouest et en particulier en Baltique. L’Europe doit se préparer à choisir entre soutient aux Kurdes ou laisser faire les Turcs et si elle veut créer un rapport de force soutenir fermement la Grêce sur le dossier de Chypre. Car avec un deal sur les Kurdes et Chypres les Turques viendront négocier. Sans rapport de force ils vont avancer sur le problème Kurdes. Avec le Nationalisme Turques l’objectif est de préparer l’opinion à une purge ethnique. Il ne faut jamais oublier que le problème Kurdes est central pour la turquie.

  11. Le fait est que l’on ne sait pas exactement qui, « à Paris », a critiqué. J’ai entendu dire que depuis pas mal de temps l’on ne voit pas bien qui fait quoi au Quai d’Orsay (cf. le livre de Vincent Jauvert) http://www.laffont.fr/site/la_face_cachee_du_quai_d_orsay_%26100%269782221157046.html
    Alors maintenant avec nos présidents qui se mêlent de tout, avec notre nouveau président-chef (élu par défaut comme ses prédécesseurs) qui va en Grèce pour critiquer les paresseux français, en Pologne pour étaler son arrogance, ce n’est sûrement pas plus clair que ce n’était.
    Alors « Paris critique » mais ça n’a pas la moindre portée.

    1. Bien, très bien, j’ai lu le premier chapitre, c’est révoltant, voire dégoutant ces trafics d’influences, d’impunité, ce vol constant d’argent public immérité….

    2. au lieu de chialer, si les français avait voté à la place de l’abstention, vous auriez sans doute un président qui vous va ! non ??
      Légitime, il l’est que vous le vouliez ou non, il a été élu sans fraudes.
      Le vote et la démocratie qui va avec n’est pas un luxe, dans bcp de pays c’est impossible, sachez bien que tout peut être un jour remis en cause et la France ne fera pas exception si cela continue.
      Ceux qui pleurent mais n’ont pas voté ne sont pas plus légitimes que celui que vous traitez d’illégitime !
      Quand c’était Sarko ou Chirac ça gueulait, pestait dans la rue, faisait grève et matraquait la police et la démocratie, quand c’était Hollande on était presque en guerre civile, et maintenant ça continue !
      VOUS VOULEZ QUOI A LA FIN , Dubreuil et Consorts, exprimez vous clairement qu’on sache enfin ce que vous voulez ! Un régime à la Poutine ?? Maduro ??Erdogan ? XI le chinois ou KIM ??
      Non au lieu de ça vous caguez sur votre pays et vous en êtes fiers !
      Il y en a d’autres qui aimeraient être français et vivre en démocratie afin d’éviter les prisons pour cause de délit d’opinion… pour de bonnes raisons cette fois et pas pour quelque cause égocentrique à la petite semaine.
      Même des français silencieux en ont marre de voir ce pays pris en otage en permanence par des castes sociales pas si pauvres et opprimées que cela !
      pour le terme paresseux vous ne l’avez pas compris comme il le fallait, 40 ans de réformes annoncées non abouties ou démolies avant leur explication, c’est trop, alors oui la paresse intellectuelle de certains est visée par manque de courage, d’audace, parce que la France est au bout du rouleau, elle est obligée de vendre ses bijoux de famille pour survivre.
      D’autres pays ont fait leurs réformes et maintenant sont au plein emploi avec une hausse sérieuse du PIB, c’est pas rose partout, mais mieux que chez nous. Que les nantis pensent un peu aux autres, y compris la population qui ne pense qu’à bloquer et faire grève, les autres en ont marre d’être pris en otage, eux aussi ils bossent dur.

      1. @ rigel
        On vote pour les candidats que les partis politiques nous présentent.
        De ce fait les élus sont légaux mais, abstention ou pas, ils représentent les partis politiques avant de représenter le Peuple.

        1. si la gauche et la droite sont dans les choux c’est bien parce qu’ils ont été incapables de présenter de bons représentants, du Peuple.
          Ne parlons même pas de la secte FN et du braillard insoumis !
          Alors ne jetez pas la pierre à celui qui a été élu et qui est légitime qu’on l’aime ou pas !
          Ils représentent donc la population française y compris la partie qui n’a pas voté, il fallait voter, inutile de venir brailler dans la rue et bloquer le pays.
          C’est la loi de la démocratie, pas du plus fort !
          par le peuple, pour le peuple.

      2. @rigel
        ‘ vous caguez sur votre pays’
        Vous êtes un Gascon ! expression typique du Gers et de la Haute-Garonne !

  12. Je penche plutôt vers un durcissement à l’encontre des Kurdes. Comme Erdogan veut maitriser les Kurdes, il sait que l’allier Russe sera peu regardant. Alors que l’Europe avec ses principes de droits de l’homme sera plus critique. Il se prépare à les mettre au pas et pour cela il doit se défaire de l’Europe. Il gardera dans la manche des réfugiés et des S400. Cela promet un gros bordel après la Syrie. Arménien bis répétita.

    1. heu sauf que justement les kurdes sont alliés avec tout le monde et en particulier les russes, notamment parce qu’en Syrie au moins ils ont lancé un régime d’inspiration marxiste

      les russes et américains ont conjointement fait comprendre à Erdogan qu’il ne fallait pas s’en prendre aux kurdes

      et le S400, à part faire rentrer des devises dans les poches de Poutine ne protègera pas Erdogan de grand chose … si ce n’est de ses propres militaires (peut-être est-ce le but ?)

  13. Si les ploutocrates de bruxelles, le voulaient, on ferme les frontières de l’europe, et il se garderait les réfugiés, qui d’ailleurs, pour els syriens en majorité, pourront bientôt rentrer chez eux si la guerre est finie, ils feront comme les autres pays d’europe, ils reconstruiront…

    1. Ils reconstruiront ??
      Avec quel argent ? celui de l’Occident ?
      Plus de sous !
      Des Russes ??
      dans les choux !
      Des princes et roitelets arabes ?
      Ils n’en n’ont rien à foutre de l’Irak et ses milices chiites, et rien à foutre d’Assad l’Alaouite
      ils auront du mal à vendre leur pétrole, en disgrâce et qui inonde déjà les marchés
      La Chine ??
      Autre chose à penser.
      Qui d’autre ??
      Personne
      Il n’y a pas de plan Marshall, ni pour la Syrie, ni pour l’Irak. Tout le monde s’en fout de l’après guerre.
      Mêmes causes mêmes effets !
      On aura autre chose que Daesh qui a remplacé Al qaïda, plus cynique, plus meurtrier encore, parce que nous n’ aurons tiré aucune leçon de ces 16 ans de guerre depuis le 11/09

      1. Raté pour la chine.
        Elle va massivement investir en Syrie, conjointement avec l’Iran.
        La Syrie c’est la porte de sortie sur la Mediterranée de ONE ROAD – ONE BELT.
        Vous vous tenir au courant mon brave.

        1. Heureux qui comme alekmachin vient nous la raconter…
          On a vu les investissements chinois en Algérie, la grande réussite, comme dans le reste de l’Afrique, résultats ?? ils se font virer …. tenez vous au courant mon « brave »
          Parce que la chine de 2017 a d’autres soucis que de venir jouer au trouble fête sur le pourtour méditerranéen, son développement intérieur qui lui pompe toutes les ressources, la mer de chine méridionale, et maintenant le gros kim qui tire ses fusées à tout va comme un gamin qui fout le feu à ses pétards….
          Ben oui mon brave coco, on a les moyens de couper le robinets des importations chinoises, ils ne nous prêterons plus et tu te serras la ceinture comme tout le monde … XI n’y a aucun intérêt, son intérêt c’est le business avec nous, pas avec des pays comme la Syrie qui luui couteront trop cher pour quoi ? deux bases , navale et aérienne ??
          Réfléchis un peu coco !

      2. effectivement personne n’en a rien à cirer de ces pays. Sauf peut etre la Chine assoiffée de Pétrole, mais pas dans l’immédiat

        1. D’autant plus que la Chine aura moins besoin de pétrole à l’avenir comme nous , ses programmes économiques vont dans ce sens, ils se rendent compte que le pays est hyper pollué et qu’il faut réagir vite, dans 40 ans plus de bagnoles aux carburants fossiles… on y croit ou pas, mais la demande en pétrole baissera, d’ailleurs malgré la reprise économique mondiale et des guerres au M-O le prix du baril ne remonte toujours pas au niveau de 2011-12, il en est loin encore !
          Alors la Syrie ou l »Irak on s’en fout !
          Reste les petits historiens comme aleksandar qui y croient, ben, tant mieux pour eux ! ils auraient espéré des prix du baril au plus haut malgré les accords de l’opep pour que leur maitre Poutine s’enrichisse encore parce qu’il n’ont que ça et les armes en russie
          l’espoir les fait vivre

  14. Her Dogan vient juste de se rendre compte que tout son matos de guerre est soit américain soit européen… Et si il veut mettre sur la gueule des kurdes aucuns de ces appareils ne quitteras la piste, aucun de ses missiles ne sortiras de son silos. Partant de là, il cherche à s’équiper russe et probablement iranien très bientôt… Sauf que la guerre en Syrie et très bientôt finie (en ce qui concerne daech seulement) et que les américains et les européens vont vouloir tracer une nouvelle frontière pour créer un pays aux kurdes et ce bien avant les premières livraisons de matériels russe ou iranien….

Les commentaires sont fermés.