Le chef d’état-major de l’armée de terre indienne met en garde contre un conflit avec la Chine

Peu de monde connaît le plateau montagneux du Doklam. Et pourtant, il pourrait bien être la cause d’un conflit entre la Chine et l’Inde etant donné que ces deux pays, avec le Bouthan, en revendiquent la souveraineté.

Pour New Delhi, le plateau du Doklam est stratégique dans la mesure où il est situé qu’à seulement quelques dizaines de kilomètres du corridor de Siliguri. Appelé « cou de poulet », ce dernier permet d’assurer une continuité territoriale les plaines du nord et les États indiens du nord-est. Aussi, l’Inde veut empêcher toute militarisation de ce secteur.

Cette région a déjà donné lieu, à la fin des années 1960, à deux graves incidents frontaliers entre les troupes indiennes et chinoises. Et, depuis, les choses en restèrent là. Du moins jusqu’à la décision de la Chine d’y construire une route militaire. Décision évidemment contestée par l’Inde qui, en juin, y a envoyé des troupes pour faire barrage à ce chantier.

Pendant deux mois, les forces indiennes et chinoises se sont livrées à un face-à-face tendu, émaillé de quelques incidents et provocations ponctuels. Puis, fin août, New Delhi et Pékin ont annoncé le désengagement de leurs troupes respectives, à l’issue de « pourparlers diplomatiques ».

Cela étant, le plateau du Doklam n’est pas le seul sujet de contentieux entre les deux pays. L’Inde revendique la région de l’Aksaï Chin qui, situé au niveau du Ladakh, est contrôlée par la Chine. À l’inverse, Pékin ne reconnaît pas la souveraineté de New Delhi sur l’Arunachal Pradesh, considéré comme faisant partie du Sud-Tibet.

Reste que pour le général Bipin Rawat, le chef de l’Indian Army, la situation sur le plateau du Doklam est susceptible de s’envenimer graduellement pour devenir un conflit de plus grande ampleur avec la Chine.

S’exprimant devant le Center for Land Warfare Studies, un centre de réflexion basé à New Delhi, le général Rawat a accusé la Chine d’user de la tactique du « salami » afin d’évaluer les limites indiennes. C’est « quelque chose dont nous devons nous méfier », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Nous devons rester préparés à faire face à une telle situatuion, qui pourrait progressivement devenir un conflit. »

Pourtant, la probabilité d’une guerre entre l’Inde et la Chine semble limitée, étant donné que, disposant chacun de l’arme nucléaire, ces deux pays devraient éviter une telle issue. Mais tel n’est pas l’avis du général Rawat.

« Les armes nucléaires sont des moyens de dissuasion. Mais de là à dire qu’elles peuvent empêcher la guerre ou qu’elles ne permettront pas aux nations d’entrer en guerre, dans notre contexte, cela pourrait ne pas être vrai », a estimé le chef de l’Indian Army.

Et cela vaut également pour le Pakistan, qui, justement, pourrait profiter d’un conflit entre l’Inde et la Chine pour pousser son avantage. D’autant plus qu’Islamabad et la Pékin sont de proches partenaires.

« Le Pakistan [puissance nucléaire, ndlr] a lancé une guerre par procuration en Inde », a également accusé le général Rawat, en évoquant le cas de groupes terroristes actifs au Cachemire et soutenus par Islamabad.

« En raison de cette guerre de procuration, il y a toujours conflit avec notre voisin de l’ouest », a continué le général Rawat qui, en conséquence, plaide une préparation devant prendre en compte la possibilité d’une guerre sur deux fronts (au nord, avec la Chine, à l’ouest, avec le Pakistan). Cela étant, l’état-major indien envisage ce scénario depuis longtemps…

51 commentaires sur “Le chef d’état-major de l’armée de terre indienne met en garde contre un conflit avec la Chine”

  1. Ces deux pays sont au delà du milliard d habitants et peuvent se lancer des millions d hommes dans des batailles et supporter de lourdes pertes la vie individuelle valant peu dans leur mentalité.donc guerré possible un jour …on soutiendrait qui : le client indien ou le fournisseur chinois?

    1. Probablement l’indien pour faire tomber « l’impérialiste chinois » qui marche avec un peu trop d’efficacité sur les plans Occidentaux.

    2. Le client indien est un très bon client qui est solvable même si compliqué…une future superpuissance avec beaucoup de matières premières et une technologie croissante. C est la plus grande démocratie au monde en nombre d habitants.
      Le fournisseur chinois n a pas intérêt à fâcher ses clients. C est la plus grande dictature. Il ne connaît que le langage de la force.
      L Inde a besoin d alliés avec une industrie de pointe sur qui compter…la France et l Allemagne donc.

      1. l’Inde est la plus grande démocratie au monde en nombre d habitants ?
        plutôt le plus corrompu pays au monde,
        si on croit que leur PIB à parité de pouvoir d’achat (PPA) est le 3e pays au monde, c’est aussi le pays qui a les plus grands nombre des sans abris, et mendiants au monde, il suffit de demander les gens qui ont effectué un voyage en Inde et en Chine.
        la Chine a le plus grand réseau d’autoroute, ligne de TGV, champs éoliens, photovoltaïques, hydro électriques…..au monde,
        l’Inde en a rien, pas 1 km d’autoroute. la plupart des routes sont en mauvais état.
        la plupart des grandes villes chinoises ont un réseau de métro, l’Inde n’a que une seule ligne à New Delhi.
        l’Inde dépense beaucoup moins d’argent pour le militaire que la Chine.
        l’argent public est parti où comme il n’y a très peu de dépense ? la réponse ce que leur argent public est partagé entre les élus, tombé dans leur compte en banque personnel. ces politiciens sont élus démocratiquement.

        1. Ceci est le copié-collé d’un message déjà posté il y a quelques semaines, il faut se renouveler un peu Monsieur Walker …

        2. @ Lucasky ? Monsieur le fonctionnaire chinois sait il que sur l’indice de corruption, la Chine et l’Inde sont exactement à égalité ?

          Que parmi les clients du Rafale, le Qatar est en bien meilleure position que la Chine et que l’Égypte est en meilleure place que le Pakistan, le seul pays ayant acheté en nombre des avions de combat indiens récemment ?

          Que le fameux avion furtif chinois ne vole que depuis quelques semaines avec des réacteurs Made In China, les précédents étant Made In Russia ?

          Que le missile à longue portée développée par la Chine n’est que la copie d’un projet russe visant des gros avions tels AWACS et ravitailleurs n’ayant qu’une faible agilité tandis que le Meteor est conçu pour démolir des chasseurs ?

          CQFD, vous n’êtes qu’un troll.

    3. À parabellum
      Bonsoir, j’ose espérer que nous soutiendrons l’Inde… d’autant qu’il va certainement falloir que les indiens se battent sur deux fronts…. comme écrit par mr lagneau…sans compter les terroristes entretenus par Islamabad…
      Ne croyez pas que les indiens soient des pitres, ils ont beaucoup appris de leurs précédents conflits avec les mêmes .

    4. Faisons confiance à la grande sagesse de notre grand chef Jupiter 1er , détenteur de la foudre et de pouvoirs surnaturels. Cette affaire n’est qu’un détail pour lui. Pour l’instant, son attention est occupée par son homologue de la Corée du Nord et la refondation de l’Europe . Mais attendons nous à ce qu’il nous surprenne avec de nouvelles déclarations .

  2. Bon c’est plutôt bon cela pour nos rafales, avant que le F35 soit au point il faudra deux décennies !

      1. Le J_20 est un avion toujours en phase de mise au point il n’est absolument pas opérationnel. Donc oui les rafales indiens peuvent donner du file a retordre à l’aviation ACTUEL chinoise.

      2. @M. le trollsky
        C’est sûr que comparativement en Chine, les avions de combat ne souffrent aucune perte … ouaf ouaf ouaf, la bonne blague !
        .
        Le fait est que le Rafale, qu’ils ne connaissent pas, fait bien plus peur aux aviateurs chinois que le SU30 MKI, qu’ils connaissent relativement bien.
        .
        Et d’une manière générale, le seul avion indien qui ait fait l’objet en Chine de campagnes médiatiques de dénigrement, avant même qu’il soit choisi et contractuellement commandé …. c’est le Rafale.
        Y-a bien une raison.
        .
        Après, avec seulement 36 appareils en commande, si polyvalent et endurant soit-il, le Rafale ne pourra pas tout faire … mais il constituera déjà en lui-même une certaine sorte de dissuasion.
        .
        Quand au J20, la planche à repasser peinte en noire, il a grosso-modo tout à prouver, et il est permis d’avoir de très gros doutes sur ses chances de survie face à un Rafale (tant en WVR qu’en BVR).
        Pour camoufler cela, et permettre de mieux faire croire à la planète qu’un J20 est l’aboutissement ultime, peut-être que la Chine devrait embaucher certains experts Marketing de Lockheed ? 😉

        1. Il faut laisser dire ce genre de personnage convaincu par ses propres fadaises imbu de lui même et illuminé par le doigt céleste.

        2. il n’y a que des pays hautement corrompus qui achètent vos Rafales, citez moi un pays moderne qui en veule ? aucun.
          comme j’ai cité les crashs de 2 Mirages 2000 en 10 en Inde, idem en France, voir la source:
          http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/crash-de-deux-mirage-2000-le-materiel-francais-vieillit_1690047.html
          je vois mal les chasseurs Made in France qui peuvent rendre en guerre dans les combats aériens.
          il faut souligner que le J20 porter des missiles PL 15, rayon d’action: 200 kms. hayayayaya ça fait mal. Méteor n’a que 120 kms. hahahhahaha
          http://aviationweek.com/defense/big-chinese-air-air-missile-could-hit-support-aircraft

          1. @ Lucasky ? Monsieur le fonctionnaire chinois sait il que sur l’indice de corruption, la Chine et l’Inde sont exactement à égalité ?

            Que parmi les clients du Rafale, le Qatar est en bien meilleure position que la Chine et que l’Égypte est en meilleure place que le Pakistan, le seul pays ayant acheté en nombre des avions de combat indiens récemment ?

            Que le taux d’accident des forces aériennes chinoises est plus élevés que celle de la Français (mais bien inférieure il est vrai à celle de l’Inde) ? Entre avions de combat, hélicos et drones, on enregistre des crash tout les deux mois :

            http://www.eastpendulum.com/crash-j-10a-tianjin

            Que le fameux avion furtif chinois J-20 ne vole que depuis quelques semaines avec des réacteurs Made In China, les précédents étant Made In Russia ?

            http://www.eastpendulum.com/j-20-utilise-enfin-moteurs-chinois

            Que le missile à longue portée PL 15 développée par la Chine n’est que la copie d’un projet russe visant des gros avions tels AWACS et ravitailleurs n’ayant qu’une faible agilité – et qui posé il est vrai des soucis pour les aviations modernes très dépendante de ces multiplicateurs de force – tandis que le Meteor, le premier missile air-air à statoréacteur (propulsion qu’Américain, Russes et bien entendu Chinois n’arrivent à maitrisé pour ce type d’engin) est conçu pour démolir des chasseurs avec très grande probabilité de réussite ?

          2. @ camarade Lucasky
            Honorable correspondant du Renmin Ribao, le Mirage 2000 a été mis en service en 1984, ce n’est donc plus trop l’étalon de mesure du savoir faire aéronautique français à ce jour.
            Et les seules performances théoriques d’un matériel ne sont pas et de loin les seuls facteurs permettant de gagner un combat, aérien ou non.

      3. Encore un ignare qui ne connaît pas les caractéristiques des matériels de son propre pays ?
        Le J-20 n’a reçu ses moteurs made in China qu’il y a quelques semaines 🙂 Il faudrait encore quelques années pour le voir en opérations. Concernant les missiles longues portées copié sur un projet russe des années 90, c’est pour abattre des avions de ligne peu maneuvrables, non des chasseurs.

      4. @ Lucasky
        Pas de première fraîcheur cette info que vous nous ressortez en boucle…
        Et tout ça pour dire quoi ?
        Défaut de maintenance, erreur de pilotage ?
        C’est quoi le diagnostic, et remet-il en cause les qualités de cet appareil ?
        Allez, achetez-vous un surplus de neurones et revenez ensuite argumenter plus précisément parce que nous filer seulement un vieux lien sans expliciter tout ça, c’est un peu léger.

  3. C’est comme cela dans la nature, quand une espèce est surpeuplée, elle dépérit en partie pour revenir à l’équilibre. Je sais que c’est facile d’écrite cela pour une Française, mais OPEX360 est un blogue ayant trait à la guerre.

      1. Et surtout on peut chopper les gouvernants qui on créés les conditions du conflits, et les riches qui se sont trop gavés sur le dos des citoyens honnêtes, vive la guerre!!!!

  4. Pour ce qui est de l’opinion du gen. Rawat sur les armes nucléaires, je pense qu’il a raison.
    Dans le cas d’Etats aussi vastes que l’Inde, la Chine ou le Pakistan, une querelle frontalière entraînant des affrontements sur une surface restreinte, ne mettant pas en cause l’indépendance et la sécurité de la plus grande partie de l’un de ces pays, n’entraînerait probablement pas l’utilisation d’armement nucléaire. On ne risque pas l’anéantissement du coeur de son pays, de la fleur de sa nation, pour quelques arpents de haute montagne ou de jungle improductives. Même s’il peut être humiliant de les perdre. La question se pose pour d’autres puissances nucléaires: quel est le seuil de déclenchement d’un conflit nucléaire, face à une puissances du même type?

    1. Les militaires n ont pas le pouvoir
      Ils sontles serviteurs de l Etat. Qui lui seul décide de la guerre ou non.
      Les entraîner n a rien à voir…même si c est très important pour leur efficacité.

      1. Vous avez coupé court mon raisonnement, car derrière les militaires, il y a des généraux, des ministres, des secrétaires, des barbouzes, et là en l’occurrence une caste de fonctionnaire dominant. La guerre c’est comme la chasse, à défaut de tirer un coups avec une passionnante compagne, on va tirer un coup de feu en tachant que tout le monde l’entende (métaphore), depuis le brame du cerf on a plus rien inventé.

  5. Oh non … on va devoir me prélever le double d’impôt pour construire des camps…

  6. L’inde contre la Chine, la Corée contre la japon, l’E.I qui se propage et qui va muter en je ne sais quoi, le Sahel qui patine dans la choucroute, sans oublier l’Afghanistan, le Yemen, la Libye, et l’Europe qui croule sous les réfugiés…La guerre a de beaux jours devant elle…

    1. Hier j’étais en train de comparer les Bloch et les Messerchmitt, et c’est étonnant que Bloch ai survécu à sa médiocrité?! Les allemands ont malgré tout utilisés des Bloch pour leur entrainement, aux couleurs de la Luftwaffe, mais pour le combat c’est une autre histoire, alors question: Pourquoi notre aviation a prit une tel raclé en 1940? Généralement à cette question, la réponse est à côté, détourné…

      1. @ Xol Endive
        Regradez simplement les nombres de matériels en service, ça vous donnera déjà le commencement de la réponse.
        Le chasseur Bloch MB 152 souffrait de certains défauts, comme une certaine sous-motorisation, la maniablité pas excellente, etc… mais il a fait le job grâce à la qualité des pilotes et aussi parce qu’il était robuste et bien armé. Les successeurs prévus (155 et 157) auraient du représenter une réelle amélioration mais la campagne de France a été perdue trop vite.
        Bloch a aussi produit l’excellent Bloch MB 174 de reconnaissance.

  7. Géographiquement, une guerre entre Inde et Chine serait bizarre, car dans des montagnes très élevées.
    On se rappelle pendant la 1ere guerre mondiale un front italo-autrichien, figé, ou le front franco-italien lui aussi figé pendant la seconde guerre mondiale. En clair, les montagnes ça bloque, donc une guerre entre superpuissances ne pourrait être départagée sur ce front, il y a alors fort risque d’utilisation d’arme bactériologique chimiques ou nucléaires sur les arrières pour épuiser l’ennemi, c’est à dire une attrition de la population.

    1. @ xml
      Pour rappel, la première guerre sino-indienne de 1962 a eu lieu dans des montagnes très élevées…
      Les accrochages sont d’ailleurs récurrents dans ces contrées entre ces deux armées.

      Le front italo-autrichien a été figé car aucun adversaire n’avait les moyens de l’emporter.
      Nous avons bloqué les Italiens sur les Alpes car leur tactique a été désastreuse, ils étaient mal commandés, et nos troupes avaient l’avantage de jouer en défense, bien abrités et ayant quelques ouvrages fortifiés d’importance.
      Sinon, Hannibal, comme Napoléon ont franchi les Alpes. Et avant eux Alexandre le Grand a passé l’Hindu Kush.
      Etc…
      Les montagnes ne sont donc pas des obstacles géographiques insurmontables, d’autant plus à notre époque.

  8. Il sera très difficile de neutraliser l’armée indienne, car un soldat bouddhiste a plusieurs vies et que donc il ressuscite … Il faudra inventer une nouvelle bombe transgénérationnelle, mais cela pourrait heurter la grande sensibilité des ingénieurs en armement.

  9. Ces querelles territoriales entre 3 puissances nucléaires vont peut-être permettre d’avancer sur la fameuse question des « intérêts vitaux ». Pour quelle quantité, qualité, pourcentage de territoire envahi déclenche-t-on le feu nucléaire ? Dissuade-t-on avec des mégatonnes d’une prise territoriale de quelques centaines de km² ? Il y a encore de la place pour les conflits classiques, même entre puissances nucléaires, et ce d’autant plus que les pays concernés sont de grande surface et très peuplés. Finalement, la question est: « La dissuasion nucléaire dissuade de quoi ? »

    1. Excellente question ; la seule qui vaille en de telles circonstances. J’ajoute qu’il n’y a jamais de liste officielle des ‘intérêts vitaux’, qui sont donc affaire de circonstances et d’appréciation.

    1. Rien, Inde et Chine en sont membres ce qui neutralise toute intervention, d’autant que la Russie, aussi membre de l’OCS, est en train de vendre des armes aux chinois et aux indiens en même temps (Poutine est un gros malin !)… même réponse pour les BRICS !

  10. Je viens de m’apercevoir que sur la photo d’illustration de l’article se trouve au fond un militaire qui n’a pas l’air indien… et qui semble surpris pas le photographe…

    1. Il n’y a pas de raison, c’est une photo prise par l’US Navy à bord de l’USS Boxer pour illustrer la coopération entre les deux pays.
      « Photo de la marine américaine par le marin spécialiste de la communication Joshua Martin. Un soldat de l’armée indienne teste un pistolet à main pendant l’entraînement des armes légères dans le cadre de l’exercice Malabar 2006 à bord du navire d’assaut amphibie USS Boxer (LHD 4) au large de la ville de Mumbai, en Inde, le 26 octobre 2006. Pendant l’exercice multinational, les États-Unis, les Indiens et les forces armées canadiennes s’entendent pour accroître l’interopérabilité entre les trois nations et soutenir les missions de coopération internationale en matière de sécurité. Les soldats indiens sont affectés au 9e bataillon d’infanterie sikh. »

    2. Nous ne savons pas où et quand a été pris la photo, ce peut être fort bien lors d’une présentation en marge d’un congrès style Satory etc… Quel est ce besoin de toujours interpréter des éléments sans contexte ?

  11. Comment dit-on « chasseur alpin » en indien ?
    C’est en tous les cas un contingent qui a là-bas une importance cruciale … au moins autant que l’Armée de l’Air ou que le feu nucléaire.

Les commentaires sont fermés.