La France se décide (enfin) à armer ses drones MALE MQ-9 Reaper

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

117 contributions

  1. R2D2 dit :

    « C’est dans cet esprit que j’ai décidé de lancer le processus d’armement de nos drones de renseignement et de surveillance ».
    genre elle a pris une décision…

  2. L'autre fred dit :

    La menace vient d’en haut.
    On est bon princes en France, on s’étonne que les armes servent à tuer.

    • petaf dit :

      ah , bon les armes servent à tuer , vous venez de le découvrir ???
      VOUS HABITEZ SUR QUELLE PLANETE ?

      • L'autre fred dit :

        Encore un jour se lève sur la planète France.

      • Thaurac dit :

        Franchement, il fout quoi ici, sur un forum militaire, avec ses idées surannées de soixante huitard enfumé?

        • TPI dit :

          Bah et vous, que faites vous sur ce site de Grognard? Vous ne devriez pas être plutôt chez vos précepteurs en Israël?

          • ruffa dit :

            Dis TPI : Qu’est que Israël à à voir avec l’armement des drones Français ? T’es à côté de la plaque !

    • Thaurac dit :

      Mon souhait , c’est que tu te trouves un jour face à la violence, et que tu essaies de t’en tirer par les discours que tu nous tiens ici, mort de rire, je te dis pas les mecs en face comme ils se régaleraient…..
      C’est plus du bisournisme, c’est de la cécité idéologique ou une pathologie mentale…ou les deux, plus surement!

      • L'autre fred dit :

        Triste sire,
        Si a ma cécité s’ajoute votre premier degré, je crains nous soyons des princes dans un royaume de clowns tristes aveugles.

        Plus sérieusement, c’était ironique. Il est incompréhensible l’on ai pu commander des REAPER sans la capacité a frapper au sol, alors que l’on souhaite cette capacité pour les atlantiques 2. (cf ce même blog.)

        • James dit :

          L’ATL2 est un avion d’arme à la conception puisque qu’il peut tirer des torpilles, il est déjà combat proven en GBU-12 et c’est un avion avec pilotes à bord, pas comparable avec un drone

          • L'autre Frederic dit :

            Quel est l’avantage d’un ATL2 par rapport à un drone armée m-q9 reaper?
            Plus grand panel de missions?
            Et question inverse quel est l’avantage d’un drone par rapport à un ATL2?

    • TPI dit :

      Je n’ai pas trop compris votre propos, mais en tout cas à lire les réactions, j’me fend la poire tellement qu’avec si peu, comment certains montent sur leurs grands chevaux alors qu’il ne trottent qu’à dos d’âne.

  3. TPI dit :

    Les sombres ont gagnés, on a pris le chemin obscure du bombardement limite à l’aveugle, plutôt que du temps de vol de renseignement en plus… Je vois maintenant complètement la teneur et les principes du nouveau CEMA. Très mauvais message envoyé au pays que l’on est censé sécuriser. Désormais la police du ciel se fera à coup de Hellfire, et pour ce qui de surveiller la savane et le désert de la BSS, et bien c’est rappé!
    -Oppression:+1
    -Renseignement:-2
    -Barbarie:+2
    -Tactique:-4
    -Relationnel civil:-4
    -Cause du terrorisme:+3
    -Blaireau:+10
    -Humanisme:-15
    Merci Ô France…….
    -Interprétation puéril=Résultat inexistant.

    • James dit :

      « bombardement limite à l’aveugle »
      Relisez l’article
      « La police du ciel » c’est contre les objets volants, Le Hellfire sert à détruire des cibles au sol

    • olivier15 dit :

      et avec votre commentaire: Bisounours + 100. Je vous souhaite de ne jamais être endeuillé par le terrorisme.

      • TPI dit :

        C’est déjà fait.

      • Guldur44 dit :

        Et vous avec un commentaire béotien +1000 ;-). Il y a plus de français mort chaque année du fait de la pollution (40000 par année et combien pour cause de terrorisme tout les ans ?) et on ne règle pas pour autant le problème à coup d’Hellfire n’y en mettant les mêmes moyens….

        • Clément dit :

          Il faut même rétablir la vérité : chaque année, plus d’hommes français meurent du cancer du sein que du terrorisme !

          • Thaurac dit :

            Homme et cancer du sein, c’est soit femme et cancer du sein , soit homme et cancer du poumon!

          • Robert dit :

            Clément,
            Vous anticipez peut-être la société de rêve que nous préparent les progressistes, mais pour l’instant, et au grand regret des partisans de la révolution sociale des moeurs, on n’a pas encore réussi à faire mourir un homme du cancer du sein.
            Oui, je sais, c’est une atroce inégalité, une discrimination scandaleuse, une injustice flagrante.
            Il faudra penser à faire une manif et une pétition !

          • Clément dit :

            Robert et Thaurac, vous rigolez non ? vous avez 14 ans où vous avez besoin d’un cours d’anatomie humaine ?
            Les hommes ont aussi des seins (la graisse autour et sure les pectoraux) et des glandes mammaires non développées (mais présente). Le cas masculin ne représentent que 1% (et même) des cas de cancer du sein. Mais 1% de 11 886 décés de ce cancer (en 2012, j’ai pas les chiffres plus récent mais ça augmente) ça fait quand même 118 décès masculins.

          • Ping dit :

            @Thaurac et Robert
            Pensez à utiliser votre cerveau une fois de temps en temps, ça lui fera un brin d’exercice :
            http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Cancer-du-sein-chez-l-homme

    • Orion dit :

      -Interprétation puéril=Résultat inexistant.
      .
      c’est bien la seule phrase qui avait du sens dans votre interprétation.

    • dompal dit :

      Ouais, ben apparemment t’as pas tout compris mon grand…..mais continue à lire Opex 360 et ça va venir….ne désespère pas ! 😉

      • TPI dit :

        Oooh j’ai surtout compris qu’on brassse de l’air, et que ces drones armés comblent des problèmes de libido. Encore une martingale pour jeanfoutres rustres et peu raffinés.

        • Thaurac dit :

          « Encore une martingale pour jeanfoutres rustres et peu raffinés. »
          Et oui, c’est tout le contraire du bob que vous êtes ,maintenant on sait comme on est perçu par la pseudo intelligentsia du pays, ça soulage.
          Attendons patiemment, que la consanguinité achève son œuvre.

    • Gerboise bleue dit :

      Prenez un théâtre comme la bande sahélo-Saharienne. Lorsqu’un drone repérait quelque chose de pas casher, il rameutait les muds de N’Djam (comprenez les Mirage 2000 D basés au Tchad), qui arrivaient en 3 ou 4 heures avec un tanker (2 avions de 25 ans + 1 de 60 ans / 8 PN). L’équipage du 2000 qui engageait la cible devait trouver son objectif après 3 heures de vol sanglé sur un siège éjectable, avec le stress du survol en zone hostile sur un monoréacteur, en utilisant un écran guère plus grand qu’un paquet de cigarette et avec une multitude d’autres paramètres à intégrer. L’opérateur du Reaper, lui, il est tranquille, dans sa cabine, avec des grands écrans devant lui. S’il a un doute, il peut demander l’avis de spécialistes ou refaire un passage sans crainte d’avoir à s’éjecter et risquer de se retrouver en train de cramer dans une cage. Puis finalement, il demande, et éventuellement il obtient, l’autorisation de tirer. En dehors des officiers Rens. qui vont sans doute perdre là un poste de commandement en unité opérationnelle, les seuls qui peuvent s’en plaindre sont les bisounours romantiques pour lesquels ont doit obligatoirement regarder un f### de p#### dans les yeux avant de le buter …

      • jyb dit :

        @gerboise bleue
        on va au contraire solliciter plus de cadres rens. à moins que vous vouliez dire que leurs prérogatives seront plus diluées. dans ce cas, ok.

    • mich dit :

      N’importe quoi ,qui vous a dit renseignement en moins ,vous croyez que tout est tiré au pif et que cela a stoppé les opérations humaines ? le seul cas ou je vous rejoindrai sur le soi disant coté sombre ,c’est quand ces drones seront missionnés par la dgse pour faire du « ciblage » bien précis ,là vous pourrez vous poser vos questions existentielles .Pour du soutien pur à la guerre « normale » c’est juste un système de plus comme le seront les IA et les robots ,désolé vous n’êtes plus au temps des cavernes ,même si civilisé ne veut pas dire que nous ne soyons plus des barbares par certains aspects.

    • Dans le bayou dit :

      TPI = 0

      • TPI dit :

        C’est sûr que l’aspect distingué de mon commentaire doit échapper à un type sortie du bayou… Vous connaissez Tuba Skinny plutôt? ^^

        • Thaurac dit :

          TPI , tu as 5 minutes pour prendre ton cheval et quitter la ville ( ça fait un peu beauf, bof..)

    • Thaurac dit :

      Surtout n’oubliez pas de prendre vos cachets et de plus,arrêtez de changer de pseudo, ça devient dur à suivre

      • TPI dit :

        Et vous vous êtes de la pire espèce, mais en 45 on a fini par les rattraper les gens comme vous, petit chef de mon c*l, moi j’ai une âme de résistant, pas de délateur insultant ceux qui vous contrarient. Comme dit la chanson: D’autres pseudos sortiront de l’ombre à ma place!

        • Thaurac dit :

          Âme de résistant, mon c.l .Avant d’en avoir l’âme, essaye d’en avoir les tripes ,petit et on recausera ( encore un guignol qui se sent plus, j’aimerais que certains de ma famille aujourd’hui décédés, aient pu lire ces remarques sur la résistance alors qu’ils en étaient des vrais éléments actifs, pas comme les socialos, partisans de la derniere heure, TDC!
          Il y a des baffes qui se perdent

        • Polymères dit :

          Oui en 45, les plus grands collabos sont devenus du jour au lendemain, les plus grands résistants, parole de scout…
          Vous êtes un résistant dans votre salon, vous gueuler sur vos soldats de plomb et vous avez un carnet de coloriage ou vous redessiner le monde, voilà le résistant que vous êtes.

        • claude dit :

          r&sistant… pfff! résistant à quoi!?

        • ruffa dit :

          Moi j’ai une âme de résistant : Rassure-moi : t’as pas pris le melon ? T’était pas né en 1945 !

        • TPI dit :

          Lisez et apprenez ce que voulaient dire nos anciens, vous n’avez aucune saveur.

  4. Jak0Spades dit :

    Enfin ! Il ne manque plus que la commande du deuxième PA et l’achat d’hélicos lourds ( une commande groupée avec les Allemands , comme pour les C-130J par example) pour commencer à adresser nos carences. A noter que General Atomics a déjà commencé les tests pour intégration du Brimstone sur MQ-9 à la demande de la Royal Air Force. Les Americains eux-mêmes seraient intéressés par cette capacité.

  5. Berkut dit :

    C’est (enfin) un raisonnement à l’envers : le drone reste plus de 24 heures en l’air (en lisse), donc on va l’armer pour avoir une présence armée H24…

    Sauf que nous n’en avons qu’une poignée à la différence des américains; sauf que les zones de mise en œuvre sont très éloignées de leur zone d’action (le Sahara, c’est vachement grand); sauf que l’autonomie du drone en conf. de guerre (2 GBU, 6 Hellfire) est divisée par deux environ (12-14H): un simple bilan de traînée assez facile à faire avec un plan 3 vues et un minimum de connaissances aéro permet de l’établir – c’est même publié. Le Reaper est très fin, c’est à cela qu’il doit son autonomie/distance franchissable. Si on lui accroche tout un tas de verrues, il les traîne pendant des heures et perd donc…des heures. Ca n’est pas parce qu’il est « lent » que l’aérodynamique est secondaire (la finesse pour être précis), mais au contraire parce qu’il vole longtemps qu’elle est PRIMORDIALE, comme un ATL-2 pour lequel Breguet ne s’est pas embêté pour rien à concevoir une soute aussi grande…et à la différence d’un chasseur en conf. air-sol, rarement supersonique et dont le temps de vol est de toutes façons limité, et donc la pénalité « absolue » moindre sur ce temps de vol : quelques dizaines de minutes tout au plus);

    Quand à 6-7h de temps de mission il faudra penser à rebrousser chemin, juste au moment où il aurait fallu tirer, et bien on regrettera de ne pas disposer de plus d’autonomie là où l’on regrettait de ne pas disposer d’armement auparavant. On pense faire du guet armé, alors qu’en réalité on transforme le Reaper en Bombardier lent (plus lent qu’un B-17 une fois chargé…mais pas exactement aussi chargé), utilisable pour aller essentiellement tirer un truc dont on connait au moins approximativement la position, et autrement plus compliqué et onéreux à mettre en œuvre.

    Une fois de plus, on prétend « jouer aux grands », mais avec les moyens des petits. On est dans le mimétisme pur et dur (« les US font comme ça »), l’affichage et le déni de réalité.

    Vite, une grande souscription pour racheter et équiper des vénérables B-XX de MX-20HD , d’antennes Inmarsat et de cocardes tricolores, et ainsi retrouver la pureté des lignes du Reaper beaucoup plus à l’aise en lisse et travaillant à leur profit, avec un bel hommage aux FAFL en perspective !

    • Fralipolipi dit :

      Le bon sens prêche pour que nos Reaper, à partir de 2019, ne se baladent quasi jamais avec la pleine charge d’armement (que vous décrivez) au dessus du Sahel, mais plutôt avec un armement léger (2 Hellfire seulement, plutôt que 6), juste de quoi assurer le coup de feu d’opportunité.
      Et avec seulement 2 hellfire sous ses ailes, le pénalisation du rayon d’action du Reaper restera très mineure.

    • jyb dit :

      @berkut
      tant qu’on ne connait pas les roe propres à l’uage français du drone armé, votre commentaire (mimétisme pur et dur) est un peu prématuré.

    • Lechavenois dit :

      @Berkut

      « … sauf que l’autonomie du drone en conf. de guerre (2 GBU, 6 Hellfire) est divisée par deux … »
      .
      Croyez vous que chaque mission nécessite un tel armement ?

      En effet, un reapper dans la BSS ne »déniche » pas une cible à chaque mission., donc l’armement sera très limité.

    • TPI dit :

      Sur le mimétisme de la France à l’égard des USA: Je dis bravo, précis, enfin une analyse qui en a?!! Mais là vous mettez le doigt sur la perte d’identité et de stratégie souveraine de notre pays, et les français n’aiment pas qu’on leur rappel qu’ils ont les pays dans le fumier..comme en 40.

  6. Fralipolipi dit :

    Enfin !.. c’est pas trop tôt.
    Il aura quand même fallut l’aide de plusieurs années d’évidence (tout le temps du conflit au Mali) pour arriver à cette conclusion.
    A noter que les Reaper du UK servent aussi copieusement, en Syrie et Irak, aux côtés des Tornado (voir des Typhoon). Et le UK semble très satisfait de la complémentarité des 2 systèmes d’armes, notamment lors d’opérations communes.
    L’Armée de l’Air va enfin pouvoir commencer à expérimenter le sujet.

  7. FredericA dit :

    Une décision pleine de « bon sens ».

  8. Kinowa dit :

    Enfin !

  9. jyb dit :

    nécessaire mais pas suffisant. Il faut une doctrine d’emploi. Dans les guerres asymétriques que nous observons, la suprématie aérienne n’est pas l’élément décisif qui donne la victoire. Les victoires récentes sur daesh que l’on observe qu’elles soient en syrie ou en irak sont les victoires de ceux qui marchent à l’ennemi, les fantassins et les cavaliers. Et parallèlement, les perspectives de victoire s’éloignent là ou le drone est le principal outil stratégique : afpak, yémen, afrique de l’est…
    J’éspère que l’engagement accru des drones n’est pas compris comme un désengagement « proportionnel » des hommes.

    • vrai_chasseur dit :

      ça ne sera pas le cas car il y a déjà un déficit de moyens. Il s’agit plus de combler un trou capacitaire sur les frappes d’opportunités, surtout sur des distances d’intervention éloignées qui réclament un circuit de décision très court, que de désengager les hommes. Il est arrivé à plusieurs reprises que Barkhane « n’y aille pas » malgré un tableau rens. de première bourre, tout simplement parce qu’on n’avait plus de capacité hélico disponible pour FS – un comble-. Le drone armé aurait alors été très utile.

    • Sempre en Davant dit :

      Sans une once de « guerre des boutons » dans mes propos :
      Je serais plus pessimiste que vous pour la raison que les « paras » reviennent à la mode, …, comme en Indochine.
      Or, leur emploi vint de ce qu’il était devenu impossible de tenir le terrain.
      On en larguait ici et là. Ils se battaient comme des lions et se couvraient de gloire. Parfois ils sauvaient, pour un temps, un poste.
      Souvent ils en permettaient le replis.
      Le replis sans les « indigènes » donc sans LA raison de se battre.
      Et les batailles gagnées font les guerres perdues.
      Il semble qu’il ne soit plus compris qu’il faut rallier les populations à quelque chose de neuf pour gagner la guerre.
      La « Stratégie » (la posture messianico-médiatique) d’Obama, à grands renforts exclusifs de drone et de FS à échoué lamentablement.
      J’imagine que vous connaissez déjà Dirty Wars (2013) : https://www.youtube.com/watch?v=TN4Sn5u_pK0
      Le moyen ne peut tenir lieu de stratégie.

      • Thaurac dit :

        Les seules guerres « propres » c’est dans les jeux vidéos, sinon, cela n’existe pas.

      • Bergerac dit :

        Les drones armées ou non sont des outils au service d’une doctrine, celle des américains comporte « quelques » défauts notamment sur la perception des civils. Espérons que la France saura éviter cet ecueil.

        Il me parait incompréhensible de se priver d’outils pour l’éthique, l’outil n’a pas de volonté, c’est la doctrine d’emploi qui est « bonne » ou « mauvaise » mais pas l’outil dans son fonctionnement intrinsèque.

        • Thaurac dit :

          Employé en contre-terrorisme , tu emploies les mêmes notions de cvils qu’ont aussi les terroristes.
          En clair, après avoir fumé une dizaine de personnes, le drone voit le pseudo rambo barbu rentrer chez lui, prendre tranquillement la soupe, tu tires sans état d’âme.

          • TPI dit :

            Faudrait quelqu’un pour vous expliquer la réalité du terrain, mais je ne sais pas si vous méritez autant d’attention.

      • jyb dit :

        @sempre en davant
        5/5.
        Des troupes conventionnelles franco-indigènes au sol qui nomadisent et sont au contact des populations. Des troupes de choc projetables dans tous les sanctuaires ennemis. Si les modes d’action de barkhane n’évoluent pas on va se retrouver dans le cas de figure d’une guerre sans fin, comme en somalie (depuis 1993?) ou au yémen (depuis 1998?) Je prêche pour ma paroisse mais à mon sens les para restent encore sous employés (dans la bss).
        Le bilan du recours aux opé aéroterrestres par les américains au yémen, afgha et syrak est assez mitigé. En revanche en syrie, elles ont permis d’emporter la décision dans les plaines de maskanah et de khanasser MAIS articulées avec des forces conventionnelles. grosse différence.
        Les succés et échecs des uns et des autres depuis quelques mois donnent matière à réfléchir… »pour action »

    • mich dit :

      Bonsoir ,dans les guerres asymétriques du proche orient on remarque surtout que les principaux concernés ne peuvent pas faire la guerre tout seul face à un Daesh ou une rébellion sans alliés puissants capable d’apporter un appui important en conseillers et matériels conventionnels puissants ,peut être une exception au Yemen ,mais est ce que l’on peut qualifier les armées très modernes arabes de forces suffisamment opérationnelles ?
      Cela m’amène une petite question (une de plus !) ,pourriez me dire ou en sont exactement les « vrai » forces syriennes ,est ce que l’ avancée actuelle sur Deir ezzor et à mettre plutôt au crédit du soutien Russes et Iraniens ,ou est ce que leur armée a vraiment repris une certaine autonomie ,avec des structures de nouveaux plus aguerries,du nouveaux matériels et bien sur un morale qui doit etre en hausse ?
      Merci d’avance

      • Bouli dit :

        pour l’avancée sur Deir Ezzor, il ne faut pas non plus négliger l’affaiblissement de Daech qui a perdu en Irak et face aux FDS ses meilleurs hommes et qui ne recrute plus beaucoup avec la fermeture de le frontière turque

  10. Le Cyprès dit :

    Que de temps perdu!
    Personnellement je savais qu’un jour ou l’autre la France s’y mettrait. Mais à cause de pseudo raisons éthiques on regardait les trains passer. Ça me rappelle aussi que pour l’utilisation des tests ADN, la France là aussi avait hésité de les utiliser, alors que la Grande Bretagne le faisait déjà. On est long à la détente en France !! Raisons possibles : bureaucratie, prudence excessive, trop intellectuels (on se pose trop de questions).

    • Thaurac dit :

      On jouait les pucelles effarouchées alors que depuis des années, les rg, la gendarmerie avaient déja une fiche sur tout le monde.
      Il y a hypocrisie dans la politique comme dans les religions.

  11. Polymères dit :

    Bon ben affaire classée.
    On le savait que ça se fera, ce n’était plus qu’une question de temps. Reste que le « problème » va vite devenir la quantité, car le drone permet de faire beaucoup et de se substituer d’énormément de moyens, en particulier dans le Sahel.Après il ne faudra pas s’attendre a beaucoup de tirs sur Barkhane et je doute qu’on en met en grappes là bas, car Niamey c’est loin et il sera toujours plus souhaitable de privilégier l’endurance que la quantité d’armements, je pense qu’il y en aura une paire de missiles pas plus.
    Après il ne faut pas s’en cacher, avoir un drone armé offre de nouvelles possibilités sur d’autres conflits et ce sont aussi pour eux qu’il est important d’avoir de l’armement.

  12. Frédérick dit :

    Il étant grand temps

  13. Thaurac dit :

    C’est marrant comme on a toujours une guerre de retard dans les décisions.
    bon, pourvu que derrière le pilote (tireur) il n’y ait pas pléthores d’avocats, juristes…
    Dans une même optique, il faut donner (comme l’a fait trump) plus de latitude aux forces en place, pour décider ou non de tirer, et pas tout centraliser en france.

    • jyb dit :

      @thaurac
      ce qu’il faut derrière l’opérateur c’est un bon officier rens (ce que trump n’a pas).
      Pour rappel armer les drones est un facteur +, indéniable, mais il faut bien comprendre qu’on va mettre en place une « killchain » conforme aux règles d’engagement françaises c’est à dire avec une double identification positive. Mieux vaut manquer deux combattants, que shooter un civil…

      • Le Cyprés dit :

        Et quel est la différence au niveau du risque de « shooter » un civil quand c’est un drone ou quand c’est un avion (avec pilote à bord)?
        Pour moi le pilote d’un Rafale à 3000 m de hauteur a les mêmes problématiques que le pilote d’un drone, c’est à dire qu’il doit visualiser à l’aide d’une caméra. Que le pilote soit à bord de l’avion ou déporté comme pour un drone ne change pas fondamentalement la difficulté.

        • jyb dit :

          @le cyprès
          cherchez pourquoi les américains ont des règles différentes d’engagement pour un chasseur et pour un drône et vous aurez un gros élément de réponse…
          Un pilote us peut engager une cible de son propre chef si après id il ne subsiste aucun doute : beyond any doubt. Ce que ne peut pas faire un opérateur de drône. Pour le dire plus militairement « l’autorisation du niveau maximum d’action » est différente pour un « pilote » de drone et pour un « pilote » d’avion même si comme vous le dites les technologies lissent ces différences.
          Et encore une fois nous n’avons aucune idée des règles qui seront mises en place pour les drones français.

          • Nico St-Jean dit :

            @ jyb
            .
            L’inverse est également vrai : Un pilote ce réservera toujours le droit de refuser une frappe s’il juge qu’elle est trop dangereuse pour les civiles, même sous un ordre direct.

    • Ruskov dit :

      Maintenant toi tu as une double nationalité ? il me semble que « on » devrait revenir à Israel, et en matière de drones armés j’avoue que vous avez une longueur d’avance sur tout le monde avec de vrais retex !

      • Thaurac dit :

        Double nationalité? que nenni , lit des vieux posts.
        Hé oui, on revient souvent , avec des années de retard , aux méthodes israéliennes ( d’ailleurs nos premiers drones, en europe étaient israeliens).
        Que ce soit sur la riposte terroriste dans nos villes, la sécurité, les murs, le tir de neutralisation…..c’est du déjà vu ailleurs, bien que ce fut longtemps critiqué Ruskof ( fais donc une liste de tes pseudos, car le fond me rappelle d’autres posteurs de cet acabit)

        • TPI dit :

          Mais que faites-vous encore en France? Pourquoi habité dans un pays qui n’agit pas aussi bien qu’Israël? Allez donc de ce pas prendre un billet pour Tel Aviv, ils vont vous apprendre la vrai! Allez hop, chez les élus! ptdr

  14. CortoM dit :

    La question du concept d’emploi est essentielle, a t’elle été débattue et tranchée? Un drône pour la surveillance du champs de Bataille ou pour des frappes chirurgicales? Le nombre nécessaire n’est pas le même Et qui va avoir la main dessus? Moyen tactique ou « foudre jupitérienne » façon « Hollande++ »?
    Une autre question mérite d’^ztre posée: Même s’il (me) paraît évident qu’en éliminant les chefs et les têtes pensantes on est sensé affaiblir les mouvements terroristes, il faut quand même avouer que la réalité du terrain dit autre chose Il n’y a pas chez les islamistes le culte du héros et de l’homme providentiel qui les rend davantage résilient à ces méthodes
    Enfin, si c’est pour remplacer un escadron de chasse par un drône, ce n’est pas réellement une avancée

    • Thaurac dit :

      Cela sera autant utile pour un pick chargé de barbus quittant une zone d’embuscade, ou s’éloignant d’un camp qu’il vient d’attaquer.
      Pas seulement le tir sur cibles à haute valeur.

  15. Auguste dit :

    Elle a également parlé des missiles coréens du nord qui pourraient atteindre l’Europe plus vite que prévu,et que le danger d’une escalade vers un conflit majeur n’est pas à écarter.(de mémoire).Cela devrait bouger.Mais j’aimerais qu’on bouge aussi commercialement.Les Américains ont encore un coup d’avance en proposant aux Coréens du Sud et Japonais leur quincaillerie dernier cri,dans l’imminence d’un conflit avec Bibendum…..qui n’aura probablement pas lieu.(je croise les doigts quand même)

    • Thaurac dit :

      Ces pays n’ont pas le choix, ils ont des accords de défense, des crédits, avec les usa, qui les tient aussi à bout de bras dans certains secteurs.

  16. sentinelle dit :

    Certains pensent que le dîne est un élément essentiel oui quand il n’y a personne pour l’abattre on voit les drones sont abattus sans coup férir au MO quand ce sera un UCAV se sera différent

  17. wrecker47 dit :

    « Qui tient les hauts tient les bas » …merci les drones !

    • jyb dit :

      @wrecker47
      c’est toujours vrai pour le combat au sol, mais on peut avoir un ciel totalement clair et ne pas tenir le bas.

  18. mich dit :

    Reste à savoir qui va le plus s’en servir ,les forces « normales » ou nos services de renseignements ? on verra quand un prochain président nous fera un bouquin .

  19. TPI dit :

    Le drone armé est juste bon pour faire la guerre, mais officiellement on ne l’est pas en Afrique! Par contre si l’armée française en avait déployé au dessus de Mossoul, là cela aurait été beaucoup plus approprié. Dans un documentaire sur Madama on y voit une grosse opération avec tout le matos, blindés, hélicos, commando, etc. Résultat: 2 sentinelles en tongue avec une kalash pour deux, choppé par un régiment. Alors qu’avec un drone armé on aurait pu les exploser, sans rien savoir d’eux, ba oui on s’en fout, et on aurait économisé..ba grand chose en faite. Au moins sans drone armée ça fait bouger nos soldats, et c’est ça qu’est bon pour ce qu’ils ont et ce qu’ils attendent: Du contact, de l’action, et des histoire à raconter. Le drone armée est un truc de bureaucrates désinhibés, pas de quoi se pâmer donc si on est plutôt aventurier, c’est claire. J’attends de voir la première utilisation létale, on va bien se trouver une cible…

    • Thaurac dit :

      Désolé, on est en guerre en afrique et cela a été nommé tel quel par Hollande ( revois les « tueurs de la république ».

  20. aleksandar dit :

    Il n’y a plus qu’a attendre le premier cortège de mariage volatilisé par erreur…….ou le premier tir  » blue on blue  » ou  » blue on green « .
    L’armée syrienne a reconquis la moitié de la Syrie depuis 6 mois et libéré Deir Ez Zor sans drones tueurs, preuve que cet outil n’est pas essentiel.
    Cela fait d’autre part plus de 15 ans qu’ils sont utilisés en Afghanistan pour le résultat qu’on connaît. Le drone est un excellent outil de renseignement, le drone  » tueur  » est un gadget a laisser aux fans de guerre sur Nintendo.
    ( Pour Deir Ez Zor, ne cherchez pas dans vos journaux, une ville de 70 000 personnes assiégée par Daesh depuis 3 ans et enfin libérée ça n’intéresse personne ! )

    • Thaurac dit :

      « L’armée syrienne a reconquis la moitié de la Syrie depuis 6 mois et libéré Deir Ez Zor sans drones tueurs, »
      Pas besoin, il y avait l’aviation russe qui ne fait pas dans la dentelle vis à vis des civils.
      Pour Deir EZ Zor, la question est , comment la glorieuse armée syrienne et son illustre allié ont pu , une, laisser encercler des soldats dans un camp, ensuite , comment a t’elle pu attendre 3 ans pour pouvoir les secourir,
      Voilà les bonnes question?

      • aleksandar dit :

        C’est vrai que vos maîtres font dans la dentelle, voir Mossoul, Raqqah et même Sanaa.
        Rompez, vous pouvez fumer.

    • TPI dit :

      Et oui, la mémoire sélective… La France peut-elle encore libérer une grande ville? Non elle se trouvera une excuse pour y envoyé les autres. Encore patrouiller dans le désert ça va, mais reconquérir une ville à Daesh faut pas trop rêver. 4 canons, des drones armées, et vous avez la panoplie du pseudo guerrier.

    • jyb dit :

      @aleksandar
      on apprend de ses erreurs et aussi de celles des autres ce qui me laisse plutôt optimiste sur le drone armé à la française.
      deir ezzor : je partage votre surprise (et inquiétude ?) sur le traitement médiatique de l’évènement.

      • aleksandar dit :

        jyb
        Cela fait 15 ans que les USA utilisent des drones tueurs en Afghanistan, pour quel résultat ? On bute des chefs, des talibans ou de simple civils, et après ?
        Après rien. Juste d’autres chefs, d’autres talebs.
        Et on recommence.

        • jyb dit :

          idem au yémen; mais ce n’était pas à l’amerique trumpienne que je pensais.

        • Nico St-Jean dit :

          @ aleksandar

          D’un autre côté c’est beaucoup mieux que de ne rien faire et de regarder les autres le faire à votre place .. Au moins il y en à un qui combat le terrorisme, pas comme l’autre qui est responsable de cette guerre mais qui ne fait rien.

    • jyb dit :

      @aleksandar
      le siège est rompu, la ville n’est pas encore libérée.

    • Le Cyprés dit :

      Et en quoi un pilote de drone a plus de chance de se tromper qu’un pilote de Rafale par exemple?
      Comme je l’écrivais plus haut, le pilote de l’avion à l’instar du pilote de drone utilise aussi un boule optronique pour repérer ses cibles. Donc pourquoi le risque est plus grand? Expliquez moi, s’il vous plaît. J’aimerais savoir. Merci.

      • TPI dit :

        C’est le côté inhumain de la chose qui pose problème au niveau symbolique médiatique, surtout au regard des défaillances américaines sur le sujet. Et ces fameuses règles d’engagement dites: Opportunes, laisse un vide juridique sur la pertinence de nos règles d’engagement, à la limite de l’arbitraire. C’est ça qui ne règle rien, au contraire.

      • jyb dit :

        @ le cyprès
        J’ai répondu plus haut. Mais votre remarque en appelle une autre. Il semble (mais je n’ai pas la stat) qu’il y ait plus de « bavure » avec les drones qu’avec les frappes aériennes classiques. Le problème est que pour chaque théatre d’opération les us ont un law handbook particulier.

  21. arnaud dit :

    Cette étape est importante. Mais les reaper sont-ils vraiment « nos » drones. Vu les conditions d’emploi, les contraintes de MCO,…il serait peut-être plus juste de dire que ce sont des drones sous emploi « franco-américain ».
    Triste de voir que la France a raté le virage des drones dans les années 90 (ni la DGA ni l’EMAA n’y ont cru alors)

    • jyb dit :

      @arnaud
      absolument ! ce sont toujours des opérateurs us qui ont « la primeur » des images. entre autres contraintes. Ce qui peut poser question sur l’autonomie décisionnelle de l’acte.

  22. TPI dit :

    Faudra équiper ces drones d’un logiciel vocal:
    -Vos papiers?
    -Que faites-vous dans les parages?
    -Pourquoi vous avez une kalash? -Parce que je suis touareg, c’est pour me protéger des terroristes!
    Parlons donc de cette fameuse boucle de décision, sur le terrain pas du canapé; un drone est-il capable de reconnaitre un visage? Est-il capable d’écouter une conversation? Est-il capable de vérifier les preuves d’un renseignement? Est-il capable d’attendre qu’un suspect sorte de chez lui pendant 72h? Etc, etc, en faite comprend que cette histoire sert à autre chose que la guerre: La domination par la terreur des airs! A défaut d’avoir une population prospère, on a des aigries accomplis, c’est bien c’est bien.

    • Thaurac dit :

      Oui; ils sont équipés d’une longue perche qui peut prendre à distance l’adn du sujet, avec sa sueur et l’analyser en temps réel…..
      On aura tout entendu, peut être envoyer un ilotier demander les papiers?

    • Claude dit :

      On s’en fout, du consommable.

    • Polymères dit :

      Priez pour que ces drones ne fassent pas une chasse aux cons….
      Mais j’ai comme la certitude que si demain, Moscou annonce une commande de drone armés, vous serez tout d’un coup, sous un autre pseudo, a vanter l’excellence russe ou je ne sais quoi.

  23. L'autreTom dit :

    @ Laurent Lagneau :
    .
    Bonjour, voici une question hors sujet :
    .
    Les visuels concernant le projet de drone mené par l’Allemagne montrent un appareil doté de deux petits réacteurs, au lieu d’un unique turbopropulseur comme c’est le cas pour le Reaper, qui est probablement la solution la moins chère. Sais-t-on pourquoi ?
    .
    Pourriez-vous si possible écrire un article sur l’avancement de ce projet ? Merci d’avance.

    • Polymères dit :

      Il ne fera pas d’article, car il n’y a pas plus d’infos….

    • S.B-Seguin dit :

      Bonjour monsieur L’autreTom,
      toutes les images d’illustration montrant un biréacteur pour le futur MALE 2020 ou RPAS sont fausses, car il s’agit certainement du défunt projet « Talarion » d’Airbus DS.
      .
      Le drone « MALE 2020 » aussi dit « MALE RPAS » ou Remotely Piloted Aircraft System, a vu son actuelle phase de définition opter sur le choix d’un appareil bimoteurs à turbopropulseur contre le monomoteur proposé par Dassault.
      Le choix de moteur turbopropulseur proposé par Dassault reste donc retenu contre les turboréacteurs d’Airbus DS prévus pour le Talarion.
      .
      La phase de définition de ce drone MALE devrait s’achever en 2018, suivie par la phase de développement d’un prototype dont le vol inaugural est programmé pour 2023 et l’entrée en service pour 2025.