Harpie : Les Forces armées en Guyane ont détruit 24 puits illégaux d’orpaillage

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. L'autreTom dit :

    L’Etat français devrait peut-être penser à faire exploiter cette ressource minière de la manière la moins destructrice possible pour l’environnement, et en tirer des revenus utiles par ailleurs, plutôt que de dépenser de précieuses ressources pour ce combat qui semble sans fin et perdu d’avance.

    • Fred dit :

      @ L’autreTom
      Des exploitation légales sont en activité … Cela n’empêche pas l’orpaillage illégal : la ressource est abondante, dispersée, la Guyane vaste et difficile d’accès : un paradis pour les « micro » exploitations.

    • Robert dit :

      L’autreTom,
      Vous croyez qu’ils vont laisser leur business leur échapper sans rien faire ?
      On peut le croire, mais il faudrait des moyens énormes et le droit de poursuite, ainsi que des peines réellement dissuasives, non ?
      Mais une démocratie a forcément des moyens et des méthodes limitées face à la criminalité.

  2. Fralipolipi dit :

    Il faudrait pouvoir jeter en prison les garimpeiros en question (et leurs vigies) … mais ils sont le plus souvent insaisissables.
    .
    Une surveillance (silencieuse) via drone Patroller avec caméras IR pourrait-elle être une aide ?
    Une dépose de nos soldats et gendarmes via … dirigeables (plutôt que par de trop bruyants hélicoptères) … pourrait-elle favoriser l’effet de surprise ?
    .
    En tous les cas, on imagine l’étendue du travail et des efforts à fournir.
    Tout comme l’on imagine l’état pitoyable dans lequel serait cette forêt si nos forces de l’ordre n’agissaient pas depuis des décades déjà (il n’y a qu’à regarder les images satellites de le forêt dans le Surinam, état voisin, par exemple au niveau de Maripasoula, pour réaliser l’étendue des dégâts là-bas).

    • Fred dit :

      attaques par des drones c’est mieux non?

    • Novice dit :

      Par dirigeables ?
      Est-ce une invention de votre part ou cela se fait-il réellement au sein de l’armée française ?

    • Patatra dit :

      Le problème principal est qu’un hélico s’entend des km à la ronde ce qui laisse le laps de temps suffisant aux orpailleurs pour se carapater dans la verte et ce qui rend donc obligatoire une approche pour le flag assez reloue du fait que la jungle.
      On peut détecter assez aisément des zones de terrains nus au milieu de la jungle avec un capteur proche infrarouge aéroporté ou satellite. Une série périodique de photos suffit en fait et si l’on sait définir des zones de forte potentialité, on peut même y concentrer les efforts de recherches.
      Mais avec juste ça on trouve des zones de terrains nues dans une jungle.
      Il faut donc les caractériser et effectivement l’intervention d’un drone pour observer ce qu’il se passe en bas serait utile en première approche (mais cher). Quoiqu’il en soit, je pense que le reste du taff se finit au sol.

      • mike dit :

        bonjour
        ca fait deja longtemps qu un groupe du 9 e rima appele les grage dont l’effectif vient du cos patrouille dans la foret de guyane

    • Ping dit :

      Il faut être conscients qu’une prison française, vue d’un garimpero moyen plutôt misérable et exploité, ce n’est pas loin de ressembler au Club Méd… C’est la tête qu’il faudrait frapper !

  3. Thaurac dit :

    Peut être former des groupes locaux de recherche, surveillance et intervention (privé bien sûr) , équipés et armés, qui connaissent bien la forêt, et leur laisser carte blanche, ils reviendront surement pas, car moins de scrupules que les militaires soumis à la volonté politique.

    • Fred dit :

      @ Thaurac
      Ah, toujours des bonnes solutions, Thaurac. Pourquoi pas disperser des mines aussi, des élément radioactifs, utiliser la gégène, la pendaison, l’écartèlement, le napalm …

      • Wagdoox dit :

        Vous préférez encore sous traité comme l’immigration a des pays comme la Libye …

      • Nenel dit :

        C’est parce que l’on est devenu un pays de bisounours que les méchants de tout ordre se foutent de nous. Que ceux qui jouent avec le feu périssent par le feu d’ailleurs le napalm est une bonne idée. Il va falloir se faire respecter et pour cela ce n’est pas avec la loi que ça va marcher mais par la terreur. Thaurac est encore trop gentil comparé à moi et toi Fred tu ressembles aux couilles molles qui nous gouvernent.

        • JP dit :

          Donc un gouvernement qui ne tue pas des orpailleurs est un gouvernement de couilles molles !?
          Intéressant… Mais si vous faites cela, vous devez adapter les autres punitions… Mains coupées pour le vol? Castration pour tous les hommes qui pratiquent le harcèlement sexuel au travail!?
          Aux USA où vous avez des états extrêmes au niveau de la justice, les résultats sont catastrophiques avec une criminalité en hausse, vous créez des criminels professionnels…

      • FGNi dit :

        donc
        vous préférez laisser faire
        Votre réponse relève du délire, Thaurac na jamais dit cela!!

      • Thaurac dit :

        Combien de milices privés y compris russes font le boulot des armées, y compris le combat? et idem pour la russie, donc rien de nouveau sous le soleil, et à cause de nos règles d’engagements à la con, on a perdu des soldats, du matériel en guyane…
        autre solution, il y a énormément de chomeurs et rsa, alors pourquoi ne pas faire des exploitations gérées par l’état, en faisant travailler ces gens, c’est du 100% gagnant pour tout le monde;
        Pendant ce temps, l’or de la france se casse au brésil, monsieur fred…
        quand à vos délires sanguinaires ( beaucoup plus que ce que j’en disais), ils peuvent être révélateurs d’un mal être social ( possession d’une carte du ps, affiliation à une ong ou assos de recherche angélique….)

        • agent J dit :

          ahah je valide !

        • Clément dit :

          En fait vous voulez remplacer des groupes mafieux par d’autres groupes mafieux ?

          La sécurité privée et les trafics c’est une longue histoire : les groupes d’autodéfense en Colombie et la cocaïne, les SMP américaines et l’héroïne, même les vigiles de fastfood vendent des cigarettes de contrebande !

        • Robert dit :

          Thaurac,
          Vous êtes cruel, après tout, être de gauche, ce n’est pas grave, tant qu’ils ne gouvernent pas.
          Mais, attention, en parlant de donner des prérogatives supplémentaires à l’Etat, vous parlez en militant de gauche.

    • Clément dit :

      « groupes locaux de recherche, surveillance et intervention (privé bien sûr) , équipés et armés, qui connaissent bien la forêt »
      ==> c’est les orpailleurs clandestins qui vous décrivez là !

      • Thaurac dit :

        Pas tout à fait, il y a un peu plus à lire , mais si c’est là votre capacité maximum de compréhension, on s’en contentera!

        • Clément dit :

          les groupes d’autodéfense en Colombie et la cocaïne, les SMP américaines et l’héroïne, même les vigiles de fastfood vendent des cigarettes de contrebande !
          On peux remonter l’histoire des groupes armés privés, elle est pas glorieuse.

  4. Albatros24 dit :

    Le plus efficace sans doute

    Du temps du bagne c était des indiens chargés de retrouver les évadés vifs…ou morts.
    Ce qui se passe en Guyane…doit rester en Guyane.

  5. wrecker47 dit :

    Remplaçons les orpailleurs illégaux par des taulards de chez nous …ils produiront enfin quelque chose!

  6. Fred dit :

    Grnd nombre de chantiers aurifères illicités s’était élevé à 177 en août. Un record. ! Bon et bien qu’attend t on pour les tirer sur eux sans sommation immédiatement depuis les hélicos.

    • Thaurac dit :

      Eux ne se gênent plus pour le faire, ils connaissent, comme les truands du monde entier, les perles juridiques spécifiquement franco française, pour ouvrir le feu, et pour risquer ou non d’être condamné.

    • Clément dit :

      Qu’attend-t-on pour leur tirer dessus depuis les hélicos ? Dans la jungle ? Je sais pas, la chute des feuilles des arbres ?

  7. M dit :

    Dans la jungle, personne ne les entendrait crier … C’est un peu comme les passeurs lybiens…

  8. Raymond75 dit :

    J’ai vu il y a peu un reportage sur France O, et sur ces patrouilles mixtes armée – gendarmerie. La Guyane est une jungle quasi impénétrable que l’on ne peut que très difficilement surveiller par les airs : il faut remonter les rivières en pirogues (mais les guetteurs sont là). Malgré ces difficultés, 45% des installations illégales ont été définitivement détruites en quelques années, et celles qui s’installent sont de taille plus modeste. Le principal problème est la très grave pollution des eaux et des sols, dont sont victimes, entre autre, les amérindiens. J’ajoute que ces patrouilles se conduisent avec beaucoup d’humanité : ils n’arrêtent que les chefs (ce qui est rare car ils se dissimulent) et détruisent les installations, mais relâchent (dans la jungle) les petites mains, qui sont des Brésiliens du Nordest, une région où la pauvreté est endémique. Il me semble impossible de verrouiller et de contrôler un pays comme la Guyane ; on fait ce que l’on peut.

  9. Myshl dit :

    La France se fait pipi dessus. Elle fait des guerres ici ou là, mais elle et incapable de contrôler le plus immense de ses départements, ni au sol ni en mer. En l’air soit cause que Kourou.

    24 sur combien? Sur pas loin de 200!

    Les chiens auriphiles, faut les tuer. Pas les amener devant l’injustice française. Les tuer.

    Donc pas de gendarmes esclaves de la « Justice », des soldats, des vrais.
    Pas des « Stop et encore », de vrais « Stop ».

    • MAS 36 dit :

      C’est vrai que pour résoudre le problème la France peut engager d’anciens Khmers rouge, ils sont habitués à la jungle, et ne font pas de quartier, ne se pissent pas dessus, sauf en embuscade ( pour ne pas bouger) . Vous n’avez jamais eu en face de vous, les yeux dans les yeux ces orpailleurs et les femmes qui les accompagnent . Il s’agit , quoi qu’on en dise , d’une population courageuse et travailleuse, très pauvre en situation de survie sur place et dans leur pays. C’est vrai ils pillent et polluent notre pays. La solution, comme dans bien des régions du globe, tout simplement qu’ils vivent bien chez eux, aient un travail et vous verrez nous auront moins de « touristes économiques ». Alors oui la France se pisse dessus de ne pas tirer à vue sur ces personnes, imaginons l’inverse, un bain de sang au fond de la forêt équatoriale le Brésil et les autres pays sud-américains resteraient-ils les bras croisés. La France a encore une étique, ses troupes aussi, si il nous reste que cela, c’est déjà pas mal. Un peu de hauteur de vu !

    • Raymond75 dit :

      Cher ami, je soutiens totalement votre proposition, que je trouve extrêmement constructive. En effet, si l’on extermine tous ces criminels qui viennent s’approprier l’or de la France, il n’y aura plus de problème n’est ce pas? Il faudrait également équiper les frontières fluviales du Maroni et de l’Oyapock avec des miradors tous les cinquante mètres, équipés de mitrailleuses automatiques (comme sur la ligne de démarcation entre les deux Corées) ; et puis, sur les 450 km de frontières terrestres montagneuses dans la jungle entre la Guyane (la France) et le Brésil, il suffit de recréer une véritable frontière, comme le rideau de fer ou le mur de Berlin, qui ont fait leurs preuves vous n’en disconviendrai pas. J’apprécie les gens qui ont des idées, comme vous mon cher.

      • ais dit :

        Non, pas de dépense supplémentaire. Contribuable je paye les cartouches, et je veux qu’il en sorte des balles. Mon raisonnement est simple: Plus on en tue moins il en reste, moins il en vient. Mais la France et ses gendarmes ne servent pas la France, ils fournissent la Justice.
        _
        En Guyane pour les pilleurs, comme en métropole pour les terroristes, la Justice vérolée EST le problème.

        Il faut TUER.

  10. claude dit :

    L’Etat français marche sur la tête… On accueille des immigrants d’Afrique en France et on chasse des guyanais ou voisins en Guyane… bande de …!