La Marine nationale principalement affectée par la coupe budgétaire de 850 millions d’euros?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Le Breton dit :

    Le deuxième groupe aéronaval est définitivement enterrer.

    • rafalitude dit :

      Comme la grammaire française

    • Myshl Mabelle dit :

      A Toulon on a l’habitude d’une flotte posée au fond.

      • Pierro dit :

        Commentaire stupide. A Toulon les quais sont le plus souvent vide…car les bâtiment sont le plus souvent en mer.
        Il y en a mare de ces ignares qui ressassent sans cesse les mêmes souvenirs désagréables de 1940 en ignorant tout du présent.

      • Clavier dit :

        ça c’est très méchant….

      • Céphée dit :

        À Toulon, on a souvenir de bâtiments qui n’ont jamais rendu les armes.

    • Requin dit :

      De toutes façons, il est techniquement impossible de construire un PA avant 2025. Ce n’est donc pas ce programme qui sera affecté.

    • S.B-Seguin dit :

      Bonjour monsieur Le Breton,
      il n’y a pas actuellement de deuxième groupe aéronaval en cours d’acquisition et donc lié au budget de 2017 qui se voit amputé de ces 850 millions.
      .
      Pourriez-vous nous préciser d’où vous tenez votre information sur ce 2e groupe aéronaval en 2017?

  2. Le Breton dit :

    « et parce qu’il est difficile de faire autrement »

    Oui car c’est pas difficile de prendre sur une institution qui ne peut pas se mettre en grève.

  3. cipal dit :

    Bon c’est simple , on va à Landévenec récupérer ce qui reste de vieilles coques, à l’école de plongée on peut réarmer le DUQUESNE, il y a la SOMME qui sert de bouclier à Vauban, un bon lifting et on a retrouvé un PRE, il y a encore le MAILLE BREZE qui traîne à Nantes, par ailleurs on peut toujours voir avec l’USN pour que les USA nous refilent un vingtaine de vieilles frégates sous cocons , un PA de 50 ans d’âge et comme çà nous pourrons couler pavillon haut après une dernière revue navale en rade des Vignettes !
    Ce gouvernement me fait gerber mais pas plus que ses prédécesseurs en fait tout autant !
    le Pinocchio du Touquet et sa clique sont une belle bande de menteurs comme avant , rien de changé sous le ciel de France, bon je vais m’inscrire comme chef de hune pour commander une chaloupe (tiens je me demande s’il en reste encore une dans un coin de l’arsenal, on organisera des joutes en petite rade !!!) ce qui me donne une idée, on va récupérer la canot de l’Empereur qui doit traîner dans un vague entrepôt depuis la disparition de Musée de la Marine, ce qui permettra de baguenauder Jupiter et sa bande quand il viendra narguer les épaves en rade des Vignettes, et la pas besoin d’hélitreuillage, heureusement parce que à cette cadence dans un an nous n’aurons plus un hélico en état de vol
    finalement effectivement nous sommes en marche .. arrière !!!

    • MD dit :

      Pour les PA de l’USN, il faudrait trouver une autre solution. Les Américains envoient systématiquement leurs PA réformés (  »decommissioned ») à la ferraille (  »scrapped »), dans un musée (  »preserved ») ou au fond (  »scuttled »). C’est peut être dommage, mais c’est comme çà. Voir:
      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_aircraft_carriers_of_the_United_States_Navy

    • Fred83 dit :

      Cipal
      j’aimerai rajouter à votre commentaire le faite que la marine a absolument besoin de son programme FLOTLOG! Pour rappel nos pétroliers si ils n étaient pas peints en gris ne pourraient pas naviguer(depuis 2010 les pétroliers simple coque sont interdits de ports en Europe et dans le monde depuis 2015).Hors la Marne (simple coque ) qui sortait de bassin c’est vu immobilisé dû à une brèche dans sa coque et à fait office de brise lame au Lazaret pendant un moment . J’espère que notre « CHEF Jupiter » n’attend pas que nos pétroliers déversent leurs cargaisons le long de nos côtes pour prendre la mesure du remplacement de ceux-ci. Et de compter sur son pseudo service national pour nettoyer, déjà que nos jeunes ont peine à rester dans l’active.
      A force de tirer sur le « bout » et de « culer » il ne sera CHEF de plus rien

    • Forban78 dit :

      Manque le Colbert de Bordeaux à l’inventaire… pourrait servir de vaisseau amiral…

    • Dudu dit :

      sans oublier le ferry-boat à Marseille !

  4. claude dit :

    C’est pas bien grave… non?

  5. Youbdu29 dit :

    Quel soumise ce général incapable de se faire entendre , toujours le même discours j’ai confiance en notrr capacite … pfff avec des fremm armees comme des corvettez des alouettes qui ont 50 ans , et des aviso qui seront remplaces dans 20 ans

  6. Kinowa dit :

    Et, en armant des chalutiers avec deux 12,7 cela pourvoirait à notre manque de navire de surveillance, en attendant mieux. ……

    • Amida dit :

      Excellente idée. Pour « marquer » la zone maritime, ça suffit. Mais il faut pouvoir faire appel, rapidement, à des avions d’attaque maritime à long rayon d’action et des frégates, en cas de mauvaise rencontre.

  7. petitjean dit :

    ces molles déclarations, ces propos lénifiants, tellement politiquement correct, qu’ils en sont écœurants !
    et dire que ce sont des militaires ! Ce ne sont pas eux qui sauveront la France de sa disparition, pire, ils y contribuent !

  8. jojo dit :

    histoire de faire monter du monde au plafond, on l’a voulue non les marins ! il y a déjà quelque dizaine d’année quand a commencé le bordel de la logistique, le plus de pièces les dû au lieu de se démerder avec les copains des magasins, atelier, DCN on avait remplacé les pièces défectueuse par des dû un certain nombre de mission auraient été annulé, et cela aurait permis de faire comprendre au politique que les sous c’est le nerf de la guerre mais a quoi bon donner des sous si avec rien il font tout!

  9. Parabellum dit :

    La france du fait de ses Zee et territoires outre mer et de sa place mondiale devrait avoir une marine équipée à fond avec sous marins d attaque nombreux et forces de patrouille longue durée avec drones helico etc …on a acheté trois bâtiments de servitude non armes histoire de faire illusion…et on compte sur les doigts d’une main les atlantic en etat et les helico de combat n’avalises. Il faudrait une toute autre volonté et une vraie vision stratégique mais on a des gestionnaires comptables donc c est fini …

    • wagdoox dit :

      Le problème de couvrir les ZEE peut être résolu de deux manières.
      1) avec une flotte puissance mais peut nombreuse et une présence qui tient plus de la police que d’une armée. S’il y a un problème avec bâtiments peu armés c’est une frégate qu’on enverra.
      2) une présence armée mais peu puissante, composé presque exclusivement de corvette.
      La France voulant garder toute les capacités et savoir faire à taille d’échantillon il est normal que la premiere option l’est emporté.

  10. Carin dit :

    Et le CEMA qui se demande « ou nous serons dans un an ou un an et demi »
    Pour la royale ce sera au port mon général…
    Pour les autres probablement dans les hangars de stationnement où il risque d’y avoir pas mal de résonance à cause du vide..mon général…

  11. Céphée dit :

    Comme d’habitude, la marine fera plus avec moins.
    Je veux bien reconnaître que nous sommes débrouillard, mais il arrive un moment où les trombones ne suffisent plus à réparer les chaufferies nucléaires…

  12. Kley dit :

    C’est bizarre, on nous annonce que cela ne touchera que le P146 alors que je vous assure que dans la maintenance, contrairement aux années précédentes, on a des coupes budgétaires également.

    On nous aurait menti ?

  13. Lassithi dit :

    Vive nos politiques euro-atlantistes. Redevenons libre et surtout retrouvons nos forces armées capables de faire porter la voix de la France dans le monde et de défendre nos intérêts faboues depuis 30 ans. Nos n avons qu une seule issue, joindre nos meilleurs ennemis dans le désir de liberté concrétisé par leur brexit.

  14. Myshl Mabelle dit :

    Les 850M€ (ne) sont (que) des crédits pour des dépenses qui n’ont pas été engagées à temps.

    Si on n’engage pas à temps, les crédits redeviennent disponibles, soit à un transfert, soit à la récupération par Bercy. Et Bercy ne transfère pas d’une armée à une autre, Bercy reprend au pot commun inter-ministériel, c’est perdu pour les armées.

    Donc la perte des 850M€ est de la faute des commissaires et comptables de la Défense. Et comme Bercy a détruit le report d’année en année dans les années 90, le truc qu’on appelait « Achèvement de programme », Bercy et ses serviteurs commissaires et comptables étranglent les armées.

    Y’a du ménage à faire. Mais les CEMs ne savent pas faire. Ils sont arrivés par leurs compétences militaires, ou leurs faits d’armes (CEMA actuel), et ils se retrouvent flanqués de comptables, à qui par ignorance ils font confiance. Et à faire confiance aux comptables ils trahissent leurs troupes.

    Il nous faut entre les armées et Bercy une agence comptable de la défense. Un truc étanche qui ne rende rien, ni en autorisations d’engagement ni en crédits, à Bercy. Pour que ce que la Représentation Nationale aura voté ne soit pas volé.

    Et il faut arrêter de porter aux postes de CEMs de bons soldats, de bon aviateurs, de bons marins certes, mais qui n’ont toujours rien compris à la logistique et aux finances.

    Conclusion: C’est foutu…

    • bob dit :

      Pour Myshl Mabelle
      Vous confondez la coupe=suppression de 850 millions avec le principe de gel des crédits.
      Ce n’est pas la faute des commissaires et comptables, rien à voir c’est une décision purement politique (le départ du CEM et les conditions de son départ sont assez connues.
      Le gel de crédits est aussi décidé par les politiques et parfois débloqué en fin d’année (et là il reste peu de temps pour le dépenser).
      Le gel et report ne devait pas pouvoir dépasser les 3 %, mis en place par la LOLF et nos gouvernements mais NON RESPECTE.
      Bercy prend sa revanche sur les années Le DRIAN. Une habitude bien ancrée depuis 30 ans.
      Penser aux armées à la manière de Bercy, c’est hypothéquer la sécurité et la défense de la France.
      Aux postes de CEMs SERONT MIS EN PLACE des « généraux-amiraux politiques » prêts à obtenir à nos politiques (idem commentaires départ du CEMA). Idem demain pour des bons logisticiens/comptables.
      Je tiens à vous signaler que tous les grands chefs viennent de l’opérationnel, à eux d’assumer les décisions qu’ils prennent. Pas beaucoup de départ ces dernières années face aux coupes budgétaires à répétition, il est vrai que les remplaçants ne sont pas difficiles à trouver parmi les « carriéristes » prêt à tout pour une étoile de plus (tout grand chef militaire qu’il est).

      • Myshl dit :

        Je ne confonds rien, gamin. Si les 850M€ de crédits sont gelés, c’est parce que les incompétents de service, commissaires et comptables, n’ont pas su engager à temps ce qui était autorisé d’engager.

        Qu’on se batte contre Bercy, c’est de bonne guerre. Mais il y a des coups de pieds aux culs à donner à tous les étages de la dépense. Du mécano-logisticien qui prend son temps, ignorant des échéances, au commissaires qui se foutent des forces et ne veulent que plaire aux TPGs, donc à Bercy.

        Non, je ne confonds rien, s’il y a eu 850M€ de crédits à récupérer, c’est parce qu’il y a eu des incompétents suffisamment cons pour ne pas les engager.

      • Myshl dit :

        Mais vous avez raison. Les « Grands chefs » viennent de l’opérationnel, et là est le cancer des armées. Ils sortent de leur avion, de leur char, de leur bateau, et ils n’ont rien appris que leur métier.

        On en fait les chefs… Qui pour décrocher leur prochaine étoile se vendent à leurs manipulateurs, tels des marionnettes, du Président au vrai chef, le patron de Bercy.

        Quand les chefs seront des logisticiens, tout ira mieux, ou moins mal.

        Mais c’est pas demain la veille. On nomme des titulaires de « faits d’arme », tel le CEMA. Le temps qu’ils comprennent, on leur a foutu une étoile et ils sont sortis du bourbier pour un avenir meilleur, pour eux.

        Les traîtres à la Défense de la France, ce sont les étoilés. Ils sont tant satisfaits de leur propre aboutissement qu’il n’obéissent plus qu’aux ordres du politique.

        D’ailleurs on n’accède aux étoiles que via le Conseil des ministres, comme on vient chercher un susucre dans la main du maître.

        L’actuel CEMA n’a rien à foutre au poste.

    • Leum dit :

      Ce qu’il faut c’est mettre Bercy aux ordres de l’Elysée et Matignon, pas l’Inverse.

  15. konkleon dit :

    Pour cipal, la Somme est encore au service actif, à Brest.

    • cipal dit :

      au temps pour moi je me couvre la tête de cendre ! je pensais à la Meuse ! 🙂
      mais avec tous ces zozos qui font un sabotage permanent de la Marine, je ne décolère pas !! 🙂

  16. anthonyl dit :

    Batsimar et Flotlog sont des programmes de long terme, BSAH et FTI ont beaucoup plus de chances d’être rabotés dans le cadre d’économies a effectuer rapidement … La commande des derniers BSAH peut être repoussée ou annulée et les provisions pour les études de FTI annulées… on peut encore raboter les deux dernières Fremm dont je ne sais même pas si elles ont été commandées.

  17. Bob dit :

    Bof de toute façon la finalité de la marine française c est de se saborder en rade de Toulon alors un peu plus ou un peu moins ça change rien ( houla je vais me faire incendier)

  18. Allobroge dit :

    Heureusement que le BORDA a été démantelé en son temps ils auraient été capable de le remettre à flots

  19. momo dit :

    Bon ba nos dirigeants n’ont toujours pas compris que nous avons la premiere ZEE .
    Que toute grande puissance á besoin d’une grande marine du moin á minima á la hauteur de ses ambitions . En gros bientôt on va faire avec 2 ravitailleurs car ils veulent désarmer la somme qui reste pour le moment en service actif . En plus d’être en sous effectif ces navires sont obsolète avec une coque simple et n’ont pas une capacité d’emport de fret suffisant.Et la on veut nous sortir le vulcano alors qu’on aurait pu avoir le BRAVE qui était prometteur . Nos FS sont des gros navires aux normes civil peint en gris avec une tourelle de 100mm puisque y a plus d’exocet . Nos avisos qui sont de bases d’exelent navires n’ont plus de torpilles ni d’exocet .Au niveau de la lutte anti aérienne on á fait la connerie d’annuler les 2 horizons supplémentaires, et les fremm AA annoncer ne sont pas équipé pleinement pour faire de l’AA donc va y avoir une rupture capacitaire . Puis on a nos la Fayettes que nos politiques ont classé en premier rang pour faire bien sur le papier mais la réalité est autres (suis moi meme allé á bord). La on se prepare á se foutre encore de nous mais la ils ont le mérite d’avoir rajouté de l’armement pour faire plus credible et rajoute un système de detection qui est vrai promet d’être performant . Bref cest juste le ra de bol qu’on se foute de nous .L’amiral á raison j’espère qu’il obtiendra gain de cause meme si je me fais peu d’illusions.

  20. Lagaffe dit :

    C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases …
    Il faut faire un choix : sacrifier le GAN ou… tout le reste !
    Je propose qu’on revende le PA CdG et qu’on achète à la place des FTI méchamment armés, qu’on finance BATSIMAR, FLOTLOG et le renouvellement du parc hélico (y compris pour les BPC). On réaffecte les rafales Marine à l’AdA et on arrête de vouloir jouer à la grenouille française qui se veut aussi grosse que le boeuf américain.

  21. S.B-Seguin dit :

    Le seul des actuels programme de la Marine Nationale qu’on puisse souhaiter voir retardé ou stoppé est celui des deux FREMM-DA classe Alsace dont la tête de série (de deux unités) a été mise sur cales cette année.
    .
    En effet, un tel report budgétaire permettrait peut-être d’attendre l’année budgétaire 2018 plus favorable à une redéfinition du programme FREMM-DA en FREMM-ER ou FREDA dotées du radar Sea Fire 500 permettant d’optimiser l’usage des Aster 30.
    .
    Et la redéfinition de ce programme pourrait très bien intervenir lors de l’actuelle « Revue de Programme » qui correspond à la définition d’un Livre Blanc qui ne dit pas son nom, mais qui aura autant d’impact sur l’orientation de la prochaine LPM 2019/2024 qui serait présentée dès 2018.