M. Macron : La « lutte contre le terrorisme islamiste » doit être la priorité de la diplomatie française

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

108 contributions

  1. MD dit :

    Alors, après ce beau discours, faut-il comprendre que les soldats de l’Opération Sentinelle vont enfin pouvoir être renvoyés dans leurs casernes ? Et que ce seront désormais les diplomates , attachés et autres employés du Quai d’Orsay qui iront faire des patrouilles et monter la garde un peu partout dans l’hexagone? Pour une fois , cela pourrait être une très bonne idée de notre Jupiter. Remercions donc Monsieur Le Drian , si c’est lui qui la lui a soufflée… Mais j’ai quand même quelques doutes.

  2. Robert dit :

    Problème de toute cette belle dialectique, l’islamiste est tout contenu dans l’islamique.
    Il n’existe pas deux ou trois Coran, deux ou trois source de Hadiths, faits et gestes de Mahomet avec chaque fois des différences de fond, il n’existe pas deux ou trois Oumma avec sa solidarité entre musulmans, sa takiya qui permet de mentir et tromper les non musulmans pour ne pas nuire à l’islam.
    Regardez bien toutes les vidéos de musulmans, bien peu nombreux, à condamner le terrorisme islamique. Ils nient que ce soient des musulmans et très vite pleurnichent sur la discrimination et la stigmatisation dont ils sont victimes à cause de ce terrorisme.
    En fait, ils pleurent plus sur eux que sur les victimes du terrorisme islamiste.
    « Une lecture à la fois fondamentaliste et politique d’un certain islam » c’est une belle pirouette.
    Tout l’islam, prétendument incréé et impossible à étudier en critiquant les sources, souvent inconnues d’ailleurs car ce texte a été réécrit plusieurs fois, porte au fondamentalisme, à une lecture simpliste et littérale du texte sans recul ni liberté d’application.
    Tout l’islam est politique et nie la distinction entre temporel et spirituel, il porte en lui les germes d’un totalitarisme politico-religieux.
    Monsieur Macron est soi un ignorant soit un escroc en prononçant de telles paroles pour endormir les français. Il dédouane ainsi tous les gouvernants de régimes musulmans en prétendant que la source du terrorisme issu de l’islam se trouve ailleurs que dans les textes saints de cette religion.
    Ce qui est faux.
    Et je précise pour les esprits chagrins que je ne m’en prend pas plus à Macron qu’à Mitterrand, Hollande, Chirac, Sarkozy, tous ont prétendu faire cette distinction malhonnête.

    • L'affreux Mohamed dit :

      @ Robert. Sacré Robert!
      Aujourd’hui c’est la takiya. Vivement le prochain post de M. Lagneau pour lire vos commentaires. Sacré Robert!

    • jyb dit :

      @robert
      je vois que vous êtes une victime collatérale de l’islam radical. Ils vous ont bien eu. Vous pensez et vous parlez (dans l’antagonisme certes ) comme un salafiste, c’est ce à quoi précisément nos adversaires voulaient nous amener : réduire notre vision de l’islam à leur vision monolithique.
      Plutôt que prêcher le tawhid, allez faire un tour chez les mourides du sénégal en vous arretant au passage chez les gnaoua marocains, un saut en algérie chez les mozabites qui sont ibadites, un passage tournoyant à konya vers les pistes des naqshbandiya en asie centrale pour finir en brulant des encens dans les djebels zaydites du yémen ou l’on frise l’idolatrie…

      • S.B-Seguin dit :

        bonjour jyb,
        disons que pour couper court à tout débat polémique,
        observons simplement qu’un chrétien qui prend les armes est en catégoriquement désaccord avec les enseignements du Christ, là où le musulman sera justifié sous certaines conditions, dont l’effort à faire pour défendre l’Islam qui peut prendre une tournure guerrière avec le Djihad (qui s’entend aussi sous d’autres formes).

        • S.B-Seguin dit :

          …un chrétien qui prend les armes est catégoriquement – en – désaccord avec les enseignements du Christ,…

          • jyb dit :

            @s-b seguin
            complètement ok.

          • Robert dit :

            SB Seguin,
            Cela dépend les circonstances, il existe une violence légitime comme défendre sa parti, défendre la victime d’une tentative de meurtre, s’opposer à un crime.

          • Robert dit :

            Je voulais dire patrie, mais le correcteur…

          • S.B-Seguin dit :

            Bonsoir Robert,
            non, il n’existe aucune exception dans le Nouveau Testament qui autorise à tuer.
            Après, suivant les circonstances et les intentions, Dieu seul sait qu’il y dans le coeur de chacun qui aurait été amené à tuer.

          • Robert dit :

            SB Seguin,
            Je me suis mal exprimé. La doctrine catholique repose sur la révélation accomplie à travers l’incarnation et le nouveau testament mais est destiné à donner des repères pour vivre en société aux fidèles.
            Pour résumer, l’évangile s’appuie sur l’ordre naturel pour permettre aux catholiques de vivre conformément à la parole de Dieu qui s’est révélée. Mais l’Eglise ne prétend pas fonder une société évangélique, les sociétés de ce type ont plutôt mal finies, elle s’incarne dans une société temporelle avec les limites humaines et les fins d’une société qu’elle tend à humaniser.
            Aussi, même si ce recours a été entouré de précautions et de réserves, parfois relevant de l’absolu évangélique, tu ne tueras point, la légitime défense est clairement acceptée non pas comme un précepte évangélique mais en vue d’empêcher un plus grand mal. Pascal dit bien « qui veut faire l’ange fait la bête » parce qu’aucune société ne peut parfaitement appliquer les préceptes évangéliques. Saint Louis, notre seul souverain qui est saint, avait légiféré en apparence contre les préceptes évangéliques, pour l’ouvertures de maisons closes parce que la prostitution anarchique était un plus grand mal même s’il n’y a pas de moindre mal en morale catholique, mais il agissait en chef d’Etat. Pareil pour le refus de gracier une épouse qui avait fait tuer son mari par son amant, à cause de l’exemple. Et pour les croisades auxquelles il a participé, il défendait les chrétiens mais aussi la paix sociale. La peine de mort paraît aller à l’encontre du commandement divin « tu ne tueras pas » mais, dans certaines conditions et dans le cadre non de l’interdit personnel pour le chrétien, elle peut être justifié non pas personnellement mais socialement pour la paix et la justice qui ne peuvent être protégés autrement. Le dernier catéchisme catholique a introduit des réserves telles que ce recours paraît impossible, mais comme notre société n’est pas parfaite et que ces réserves sont idéalistes, ce recours demeure possible.
            Un soldat catholique peut légitimement donner la mort dans certaines conditions dont la légitime défense. C’est la personne innocente pour lequel l’absolu demeure parce que rien ne justifie légitimement la mort d’en enfant in utero qui ne menace pas la société comme la personne handicapée ou en fin de vie.
            Il n’est pas question de normes subjectives mais objectives, la subjectivité n’ayant pas sa place dans une doctrine qui essaie de répondre à tous les cas que peut rencontrer une conscience. C’est tiré de la philosophie réaliste d’Aristote complétée et humanisée, par saint Thomas d’Aquin.

        • nexterience dit :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_de_Religion_(France)#Les_causes_proprement_religieuses
          .
          « L’historiographie récente tend à insister sur les causes proprement religieuses des guerres de Religion. Denis Crouzet (Les Guerriers de Dieu, Champ Vallon, 1990), s’attache à montrer comment les peurs eschatologiques, liées à la croyance en une fin proche du monde, ont pu mener dans les années 1560 à une « violence de la possession divine » cherchant à réinstaurer la pureté du royaume. C’est ainsi qu’on observe de nombreux rituels de violence ayant pour but de mettre au grand jour la corruption des hérétiques : mises en scène macabres, mutilations des cadavres… « 

          • S.B-Seguin dit :

            Bonsoir monsieur nexterience,
            les signes de fin du monde avec le retour du Madhi (qui correspond au retour du Christ pour les chrétiens) annoncés dans le Coran, sont amplement récupérés par les terroristes de Daesh jusqu’à leur apparence de guerriers au pavillon noir à la barbe et aux cheveux hirsutes.
            Face à cette du monde annoncée, « rédemption » et « purification » universelles sont effectivement au programme de ces tarés qui entendent convertir, soumettre ou tuer ceux qui s’opposent à leur « théologie musulmane adaptée ».

          • Robert dit :

            Vous oubliez la réforme, nexterience, qui a permis l’instrumentalisation politique de la religion. L’affirmation de ce wikipedia est sujette à caution sans cette particularité essentielle à la compréhension.
            William Cavanaugh, juste après Crouzet le dit clairement, mais vous choisissez une seule interprétation, insuffisante à la compréhension.

      • Jacques 29 dit :

        @ jyb : c’est bien joli de parler de minorités « folkloriques », qui n’ont ni pouvoir ni même , le plus souvent, de reconnaissance officielle. Si vous nous parliez maintenant de l’immense , de l’écrasante majorité des musulmans, celle qui a les pouvoirs, l’argent, les médias, les liens internationaux ?

        • jyb dit :

          @jacques29
          – C’est une MINORITE de musulmans qui a  » les pouvoirs, l’argent, les médias, les liens internationaux  » et c’est probablement le problème.
          – j’ai mis du folklore dans ma formulation mais les pratiques (parmi d’autres) que je cite sont majoritaires et officielles dans leur ère respective.

          • Robert dit :

            Jyb,
            Combien de docteurs reconnus par les sunnites qui fassent partie de ces pratiques ?
            Vous êtes loin d’être un imbécile, aussi je pense que vous comprenez très bien ce que je veux dire, comme d’autres.

      • Nihilo dit :

        Je crois plutôt en votre contribution ci-dessus qui distingue le musulman du musulman islamiste.
        Cependant, il me semble que c’est dans l’une de vos contributions dans un autre article, que j’ai lu que les musulmans se tourneront vers le vainqueur (le contexte était la Syrie ou l’Irak je pense)… Donc ça me fait penser que si l’islamisme gagne en France alors la grande majorité des musulmans rejoindraient les islamistes… Et c’est l’impression ou la crainte générale en France… Renforcée par le silence des français musulmans…

        • jyb dit :

          @nihilo
          Discrètement (trop discrètement) les pouvoirs publics travaillent avec les français musulmans et les autorités religieuses d’autres pays ( surtout le maroc, mais aussi l’algérie et l’égypte) pour sortir du jeu l’islam radical soutenu par ceux que je dénonce régulièrement (les monarchies du golfe) Concrètement c’est une guerre d’influence qui voit des mosquées gérées par des salafistes ou disons radicaux, reprises par des imams malikites ( ce qui correspond (historiquement et statistiquement ) à la population française musulmane.

          • Nihilo dit :

            Intéressant Jyb (comme très souvent). Merci. Voudriez-vous développer s’il vous plaît ce travail des pouvoirs publics ?

      • Amida dit :

        @ jyb: Robert est peut être  » une victime collatérale de l’islam radical », mais il l’est aussi de l’essentiel de l’historiographie savante (de type occidental) sur l’islam sunnite. Brûlons les bibliothèques? Votre liste de minorités illustre bien l’évolution « naturelle » de la doctrine mohammédienne dans le temps et l’espace, sa lente décomposition, ramification, complexification … Le problème étant que les propos et gestes du Prophète ayant été consignés par écrit, il se produit régulièrement – et c’est un phénomène tout aussi naturel – une reprise en main idéologique. Cette reprise en main touche prioritairement les grands centres urbains, donc les centres de pouvoir, et les différents coeurs du monde musulman : le Mashrek, le Maghreb, l’Iran, la vallée de l’Indus. Ce qui laisse subsister, à la marge, les intéressantes minorités que vous citez.

        • jyb dit :

          @amida
          Intéressant comme toujours. Mais inexact.
          Primo – le wahabo/salafisme est nait au fin fond du désert au milieu de nulle part (c’est le pact du nejd entre ibn saoud et abd al wahab) on ne peut pas etre plus loin des centres urbains de l’époque. 1792.
          Secundo – dans l’islam ( comme ailleurs je crois) les grands centres urbains ont été porteur de modernité et de progrès. De madinat as salam (baghdad) à istamboul en passant par cordoue, le caire ou alep.
          Alep étant un bon exemple de ce phénomène. Dans la guerre civile syrienne Alep est le symbole de cette opposition prorégime/islamistes. La partie « centre de pouvoir » comme vous dites est restée fidèle au régime quand les zones peri-urbaines plus rurales ont basculé vers la rebellion.
          Les quelques études sociologiques dont on dispose sur l’islamisme radicale des rebelles syriens et irakiens montrent que les djihadistes sont issus des zones desertiques et rurales ( cas de ramadi en irak )
          Tertio – Les minorités que je cite ne sont pas minoritaire dans leur espace géographique…le maghreb est plutôt malikite, la turquie hanéfite, l’asie centrale tengro musulmane, le yémen zaydite et le premier pays musulman au monde l’indonésie pratique un islam très exotique.
          Quarto – « historiographie savante de type occidental » j’ai peur que nous discourions sur ce qu’on appelle l’islamophobie savante, qui est un peu trop idéologique pour moi.

      • Robert dit :

        Jyb,
        Quelle est l’autorité sunnite en islam ?
        Pas les wahabites salafistes de l’Arabie Saoudite, mais les docteurs de l’islam de l’université El Azar du Caire.
        D’ou viennent la plupart des prêcheurs islamistes ?
        Vous me parlez des confréries, de minorités qui n’ont aucun poids, aucune influence en islam.
        Mais même les soufis qu’on présente aux naïfs occidentaux comme une fusion entre islam et christianisme, sont considérés comme une hérésie par l’islam sunnite. Pour autant, quand les persécutions étaient lancées contre les chrétiens, les soufis y étaient favorables.
        Je réitère ce que j’ai écrit et chacun peut y opposer des arguments.
        http://www.notredamedekabylie.net/Accueil/Informations/tabid/82/articleType/ArticleView/articleId/795/Dominique-et-MarieTherese-Urvoy-Soufisme.aspx

        • jyb dit :

          @robert
          déjà cité plusieurs fois.
          la conférence islamique de grozny qui rassemblait en septembre les autorités sunnites dont le cheikh d’al Azhar ont « rejeté hors de l’islam » le wahabisme, considéré comme une secte.
          Je n’ai pas trop compris la relation avec la fin de votre commentaire.

          • Robert dit :

            Vous parliez de minorités dans l’islam sunnite, le soufisme en est une importante qui a influencé plusieurs courants et confréries.
            Le wahabisme est une chose, mais les frères musulmans sont égyptiens, pas saoudiens. Et je peux vous citer dix propos du cheikh d’Al Azhar qui sont indiscutablement islamistes.
            D’ailleurs le maréchal Sissi ne s’y est pas trompé en leur demandant de modifier certaines interprétations. Mais ce n’est pas possible d’après la tradition constante.

    • Scipion dit :

      Vous avez tout dit.
      C’est l’essence même de l’islam qui pose problème.

    • l'outrepenseur dit :

      Je vous renvoie aux études de vrais érudits musulmans…et vous engage vivement à lire ou à écouter des gens comme Ahmad Deedat qui ont fait taire des types autrement plus virulents et érudits que vous (le débat avec Jimmy Lee Swaggart est très révélateur de ce point de vue et ce type racontait en gros les mêmes inepties que vous, sous couvert de connaissances théologiques vu son rang…). Les énormités que vous venez d’écrire sont absolument dénuées de toute réalité, et c’est comme dire que le christianisme porte en lui les germes du génocide, vu le nombre de conquêtes sanglantes qui ont été menées au nom du Christ…Les croisades c’est aussi les musulmans ? l’éradication de civilisation entière en Amérique du Sud, et plus tard celle des amérindiens, les musulmans ou l’Islam ? on est bien d’accord….

      • S.B-Seguin dit :

        Bonjour monsieur l’outrepenseur,
        contrairement à l’idée que vous développez, l’Église Catholique qui est aussi un pouvoir temporel porte une entière responsabilité au sujet des crimes commis au nom du Christ tout comme les Imams qui justifient le terrorisme au nom d’Allah en s’appuyant sur des versets coraniques qui même sortis de leur contexte existent.
        .
        On peut aussi citer des pasteurs protestants aussi bien en Europe qu’en Afrique du Sud ou Amérique du Nord sans qu’ils dépendent d’une autorité centrale comme les prêtres catholiques ou des différentes églises orthodoxes.
        .
        D’ailleurs, observons que les Croisades n’étaient que le pendant catholique du Djhad musulman qui conduisit à la constitution du Califat Omeyyade.
        .
        Alors oui,
        toute idéologie universaliste qui se présente comme supérieure aux autres au nom d’un absolu philosophique, politique ou religieux entendant soumettre le monde par tous les moyens, porte en elle « les germes du génocide » pour reprendre votre expression.

      • Alpha dit :

        @l’outrepenseur
        « Les croisades c’est aussi les musulmans ? »
        Ben en tout cas, ils en sont à l’origine ! La première Croisade, en 1096, avait pour but, notamment, de rendre accessible aux pèlerins l’accès au lieux Saints, comme Jérusalem…
        Dans le même ordre d’idée, on peut parler de la Reconquista (avant et après les Croisades…) qui avait pour but de stopper les invasions arabes…
        C’est bien les conquêtes musulmanes qui ont déclenché des réactions chrétiennes.
        Vous auriez du vous limiter à la première partie de votre post qui était tout à fait pertinente. Évitez de répondre à des énormités par d’autres énormités… 😉

      • jean pierre dit :

        oui mais ça c’était avant….dans les années 1500 ce qui correspond pile poil au calendrier musulman ACTUEL. Etonnant non ?

      • Allobroge dit :

        Effectivement il convient de rester dans l’angélisme et de surtout de ne pas « réveiller » les chrétiens des fois qu’ils aient des velléités de défense contre cet islamisme envahissant ! Continuons ainsi, l’heure n’est pas encore venue où l’ordre sera donné de passer à l’action. Encore une bonne décennie et puis une bonne Toussaint type 54 et alors la peau de saucisson qui trouble la vue des pacifistes munichois tombera peut-être ?

      • Nihilo dit :

        Sans vous vouloir vous provoquer,
        C’est plutôt aux français musulmans que vous devriez recommander ces lectures…

      • Robert dit :

        L’outrepenseur,
        Votre message me pose une question que je vous pose à mon tour.
        Etes-vous musulman pour citer, sans distance ni regard critique, un propagandiste musulman tel qu’Ahmad Deedat ?
        Sur Internet, vous avez des milliers de « débats » présentés tronqués avec un vainqueur, parfois même on retrouve le même « débat » avec l’autre interlocuteur présenté cette fois là comme vainqueur. Beaucoup de mensonges sous couvert d’érudition, même dans des débats télévisés récents, j’en tiens certains à votre disposition si cela vous intéresse.
        Je vous invite plutôt à éviter les pseudos débats dialectiques ou on ne sait rien de ce qu’il s’est dit dans son contexte et sa globalité, sinon que l’un a prétendu avoir le dernier mot sur l’autre. Les milieux musulmans sont experts dans ce genre de manipulation.
        Ne parlez pas d’érudits, en islam un érudit est celui qui propage le mieux l’islam y compris en manipulant son auditoire et en dissimulant ses buts pour y parvenir, la fameuse taqiya. Nous n’avons pas en occident la même conception de l’érudition.
        Tout ce que je dis plus haut est vérifiable, donnez-moi des arguments pour prétendre que c’est faux. On peut en contester la vue d’ensemble.
        Les croisades n’ont eu lieu que parce que les musulmans ont conquis et réduit en esclavage les chrétiens dans les lieux saints. Il y a eu des débordements humains, des récupérations politiques, mais le but initial était de libérer l’accès aux lieux saints. Durant ces croisades, les musulmans ont au moins autant tué et massacré que les chrétiens, avez-vous déjà entendu une repentance de leur part ?
        Les croisades correspondent à un phénomène historique, les invasions musulmanes, et la perte de liberté des chrétiens dans ces pays occupés. Les musulmans prétendent qu’ils apportaient « la dernière révélation » et voient les choses autrement.
        Le musulman ne demande jamais pardon pour ce qu’on fait les musulmans.
        Les musulmans décimés, dites-nous ou ?
        Par contre les musulmans décimeurs, il n’est pas difficile de dire ou, partout ou ils sont passés.
        Depuis son invention par un homme, le texte d’origine des hadiths est inconnu et il a été plusieurs fois totalement réécrit comme les versets du coran, le coran a légitimé textuellement l’esclavage, encore aujourd’hui, et les esclaves mâles étaient castrés. S’ils se convertissaient à l’islam, ils avaient la vie sauve et tous les avantages matériels des musulmans. C’est pour cela que les confréries africaines ont pu subsister, tolérées, chez les convertis.
        Il n’existe pas de commune mesure entre les crimes commis par des chrétiens en trahissant le message du Christ et ceux commis par des musulmans en étant littéralement fidèles au message du « prophète » Mahomet et sa vie si édifiante qui sert de « beau modèle » à tous les musulmans. Pour un musulman, un crime qui sert l’islam et permet son avancée peut être légitime.
        Vous saisissez la différence fondamentale ?
        Prenez les statistiques de populations là ou les chrétiens ont dominé et là ou les musulmans ont dominé, c’est éloquent. Plus de traces des esclaves des musulmans, ils ont été castrés et ont tous disparus. Les anciens esclaves dans les pays chrétiens ont été affranchis, sans avoir à se convertir et vous côtoyez leur descendance tous les jours.
        Oser faire le parallèle entre les deux civilisations est assez osé, cela résume la dialectique musulmane.
        Même un franc maçon laïciste comme Kemal Ataturk, avec ses jeunes Turcs, quand il a interdit la coiffe traditionnelle musulmane, le fez, le voile et autres conquêtes musulmanes, a pu affirmer « nous pouvons être un pays laïc parce que nous sommes tous musulmans. » Il venait d’éliminer par l’épée toute trace chrétienne dans l’empire ottoman qu’il prétendait supprimer et remplacer. Cela se passe au XXeme siècle.
        Ce que j’ai dit plus haut sur votre religion, vous pouvez le contester, mais avec des arguments.
        https://www.lerougeetlenoir.org/opinions/les-inquisitoriales/annie-laurent-la-conscience-d-une-identite-europeenne-s-est-largement-forgee-dans-la-confrontation-avec-l-islam

        • l'outrepenseur dit :

          eh bien eh bien, vous me faites penser aux tenants de la thèse selon laquelle l’Islam est un obstacle à l’instruction et au progrès, et que ceux qui le défendent ne sont que des, je vous cite, « propagandistes » !! c’est aussi éculé que dénué de toute analyse objective cette assertion monsieur Robert. que je sois musulman, ou pas, cela ne vous regarde pas, et visiblement je constate au delà de vos nombreuses interventions touchant directement ou indirectement à l’Islam, que vous avez un sacré problème d’interprétation, qui me font penser furieusement aux ouvrages des premières études occidentales en la matière, alors allons-y : je vous cite
          « les milieux musulmans sont experts dans ce genre de manipulation.. » et vous continuez, « Ne parlez pas d’érudits, en islam un érudit est celui qui propage le mieux l’islam y compris en manipulant son auditoire et en dissimulant ses buts pour y parvenir », et encore « Les croisades n’ont eu lieu que parce que les musulmans ont conquis et réduit en esclavage les chrétiens dans les lieux saints. Il y a eu des débordements humains, des récupérations politiques, mais le but initial était de libérer l’accès aux lieux saints. Durant ces croisades, les musulmans ont au moins autant tué et massacré que les chrétiens, avez-vous déjà entendu une repentance de leur part ? » là c’est le pompon de la bêtise et ça sent, non ça pue le réchauffé de ces vieux profs aigris nourris aux mamelles des rageux de l’ancienne école catholique, les mêmes qui ont affublé dès le départ l’Islam de tous ces préjugés que vous éructez ici à nouveau, et qui ont légitimé le pire dans les colonies occidentales au nom même de la volonté du tout puissant ! pitié, pas en 2017 ! pour vous répondre d’abord sur les croisades : les croisades donnaient la possibilité aux rois, aux empereurs et aux papes d’étendre leur territoire et de s’enrichir en se débarrassant de chevaliers et autres aventuriers qui glandaient littéralement sur les terres de seigneurs locaux décadents et en les envoyant occire du basané ! le reste, la libération de Jérusalem des impies et bla bla bla, c’est de la littérature de curetons arriérés… Je vous engage à lire les récits premiers depuis Urbain II et jusqu’à la huitième croisade en 1270 avec le saint louis qui creva de la Peste à Tunis…sortis des pseudos chevaliers, les motivations de beaucoup de ces malheureux tiennent à une seule pratique « les indulgences plénières  » (libération des Serfs notamment) etc…Concernant la vie à Jérusalem je vous engage à lire ou relire les récits de al-Muqaddasi, voyageur et géographe musulman né à Jérusalem, qui écrit en 969 « À Jérusalem, on trouve toutes sortes d’hommes cultivés et de docteurs, et pour cette raison le cœur de chaque homme intelligent est tourné vers elle. Tout au long de l’année, ses rues ne sont jamais vides d’étrangers »…c’était quelques temps avant les 1re croisades…et si vous regardez objectivement l’histoire, depuis cette époque glorieuse des fatimides, vinrent les Turcs Séleucides, puis jusqu’aux premières croisades, les communautés vivaient en paix (à l’exclusion de la période du fou al-Hakîm). Seulement M. Robert vous oubliez une vérité historique incontournable : La conquête de la ville par quinze mille Croisés, les 14-15 juillet 1099, a pour conséquence un bain de sang : Juifs et musulmans sont massacrés sans distinction, et la population passe de trente mille à trois mille personnes. Godefroi de Bouillon fut le grand architecte de ce génocide.Les Croisés interdisirent tout établissement musulman ou juif dans la ville, et font venir des chrétiens de Syrie, dispensés de taxes, pour renforcer la présence chrétienne à Jérusalem. Si ça c’est pas du nettoyage ethnique avant l’heure et au nom du christianisme….! et je réponds donc à votre interrogation « Il n’existe pas de commune mesure entre les crimes commis par des chrétiens en trahissant le message du Christ et ceux commis par des musulmans en étant littéralement fidèles au message du « prophète » Mahomet et sa vie si édifiante qui sert de « beau modèle » à tous les musulmans. Pour un musulman, un crime qui sert l’islam et permet son avancée peut être légitime.
          Vous saisissez la différence fondamentale ?  » Réponse : vous en voyez une donc vous l’érudit chrétien ? rigolo ou guignol je ne sais pas comment qualifier votre diarrhée dialectique ! et vous continuez dans le ridicule concernant les conquêtes musulmanes : je vous engage à visionner le grand moment du Hadj, et de constater par vous mêmes que des musulmans de toutes ethnies et de tous pays convergent des 5 continents vers la Mecque et Médine…Prenez les statistiques justement, et vous verrez que les arabes, soit disant dominateur et exterminateur, ne sont qu’une infime minorité parmi ces gens et que les descendants de ceux que je côtoie tous les jours ne sont pas les descendants de convertis castrés (là pour le coup vous êtes tout bonnement un abruti). Et vous voyez j’ose faire le parallèle. Je vous engage également à revoir vos fondamentaux sur le christianisme et ses conquêtes…ça fait froid dans le dos !

          • Robert dit :

            J’ai dit que les esclaves mâles étaient castrés, vous dites que je parle de convertis, c’est de la malhonnêteté intellectuelle. Pardonnez, mais s’il y a un abruti…Et en ce qui me concerne, je n’ai nul besoin ni d’insinuer ni d’insulter pour avoir le dernier mot. Et je vous le laisse si vous voulez.
            Je ne nie aucun crime, l’Eglise a reconnu ses pages sombres, mais pas cette légende noir écrite à la Renaissance et par la République. Vous pouvez me citer des ouvrages écrits par des musulmans décrivant et regrettant autant les crimes commis au nom de leur religion. Non, vous citez un témoignage musulman lénifiant sur la tolérance musulmane et à charge contre les chrétiens, jamais un regret ou un regard critique, ah oui, un fou,mais pas les autres. Les chrétiens ne peuvent s’appuyer sur les faits et gestes du « beau modèle » pour justifier leurs crimes.
            Personnellement je n’ai jamais défendu les colonies, mais pour replacer les choses dans leur contexte, à l’époque l’esclavage existait depuis le commencement de l’islam et pillages et razzias musulmanes imposaient aux rois une réaction. Vous allez me dire qu’il étaient de gentils humanistes et que les français étaient des sauvages assoiffés de sang ? Jamais une remise en cause, même modeste ?
            On reprend Jérusalem, c’est une guerre il y a des morts et des atrocités. Fallait-il laisser réduire en servitude les chrétiens lieux saints et interdire leur accès?
            Donnez nous un exemple évangélique qui justifie de réduire en esclavage, de tuer et violer comme l’a fait Mahomet.
            Vous voulez donner des leçons de morale et elles vous reviennent au visage, et cela vous ne le supportez pas. Je suis désolé pour vous, je me moque de vos insultes, mais je remarque que vous esquivez le débat.

    • Fred dit :

      @ Robert
      Faites chier, les fondamentalistes de tout bord, à commencer par les fondamentalistes cathos comme toi !

      • Robert dit :

        Sans l’aveuglement idéologique des laicards et de la gauche envers l’islam, nous n’aurions pas à aborder ce genre de sujets, c’est eux qu’il faut remercier.
        Le fondamentalisme n’est possible que quand il n’existe aucun magistère ni recul critique, l’exégèse, sur un texte supposé saint.
        C’est possible dans le judaïsme, l’islam et un certain protestantisme. Pas dans le catholicisme. Mais il faut pour le savoir sortir de ses préjugés.
        Et nous pouvons échanger sans insultes ni procès d’intentions.

        • l'outrepenseur dit :

          « l’exégèse, sur un texte supposé saint » et mahométan et touti quanti sur le même registre n’aide certainement pas au dialogue ni à la compréhension….ça s’appelle de l’agression et la négation de l’autre ni plus ni moins.

          • Robert dit :

            Un musulman est légitimement en droit de penser que ce texte est saint. Pardonnez au catholique que je suis qui a lu les erreurs musulmanes concernant Jésus et Marie, comme sur l’Esprit Saint, Dieu, Jésus et Marie pour les musulmans et l’accusation d »associateurs » péché impardonnable. Oui, je refuse de qualifier ce qui comporte autant d’erreurs de texte saint, sinon je serais musulman.
            Compréhension, oui, mais sur la vérité et le respect. Si votre religion insulte la mienne, pardonnez-moi de ne pas trouver cela légitime.

        • Fred dit :

          @ Robert
          Je te rappelle tes propos haineux, outrancier et globalisants envers l’Islam – relis tes propres textes – et que tu traite de « collabos » tes contradicteurs.

        • Nihilo dit :

          Votre comparaison entre les religions est pertinente. Ce que vous dites c’est que, vulgairement, judaïsme, islam, et protestantisme n’ont pas un chef religieux et c’est pour cela que l’extrémisme religieux est possible ?

          • Robert dit :

            Un certain judaïsme ou protestantisme, effectivement par la lecture littéraliste du texte saint, Lisez le talmud vous comprendrez, l’islam par sa conception d’un texte incréé, indiscutable et l’absence de clergé et de magistère.

  3. Myshl dit :

    Dire n’est pas faire. Un Président doit faire, ce qu’il a dit comme candidat, plus ce qu’il n’a pas dit comme candidat. On « Doit » n’est pas présidentiel, on n’a pas porté au palais de la Pompadour un mec pour qu’il nous dise ce qui doit être fait, tu n’as que 4 ans Macron, il faut FAIRE.

    Jusqu’à faire et le taire.

    Le « renouveau » s’englue, s’enlise dans le marécage inondé par la grande administration qui envase tout, le « renouveau »s’enlise dans des confrontations/négociations avec des partenaires européens qui n’attendent que les élections allemandes pour choisir leur maître.

    Vous n’avez que 4 ans, Macron, pas le temps de nous dire ce qui doit être fait, tout juste le temps pour FAIRE.

    En fait, vous n’avez la main que d’ici la réélection de Merkel.
    Alors FAITES, du verbe FAIRE.

  4. UnKnown dit :

    Concernant la Syrie, ces gens (le Président, les conseillers et autres Jean Foutres de Paris) font-ils réellement exprès d’ignorer le développement sur le terrain? Les troupes Syriennes sont à 70 km de Deir Ezzor, et vont probablement réussir à reprendre le contrôle de l’ensemble du territoire Syrien situé entre la Méditerranée et l’Euphrate. Parler de « transition » alors que les gens que l’on souhaite dégager sont sur le point de l’emporter, ça me sidère réellement… Assad et sont appareil d’Etat, ainsi que son armée (enfin ce qu’il en reste) ont gagnés, point. On peut faire nos valises.

    • Polymères dit :

      Gagner la guerre est une chose, maintenir la paix en est une autre.
      La situation en Syrie est loin d’être une affaire bouclée, ce n’est pas par ce qu’ils grignotent du terrain à Daesh dans le désert que ça y est, tout est finit.
      La seule chose qui est finit en Syrie, c’est Daesh, après Daesh il y aura très certainement, l’ensemble de l’Est de l’Euphrate qui sera sous le contrôle des kurdes et protégés par les américains.Il y a toujours d’importantes zones rebelles et il y a toujours un territoire occupé par la Turquie tout comme il y a toujours des millions de réfugiés à faire revenir.
      Bientôt, il ne sera plus possible pour Damas de faire la guerre pour retrouver de la souveraineté, ils ne vont pas attaquer les FDS, les américains et les turcs, même si je sais que certains (peut être vous) le pensent car ils le veulent.Il va y avoir du dialogue, des accords pour modifier la vie politique en Syrie, il va y avoir des conditions, des élections (qui se passeront partout).
      Certains peuvent toujours continuer à nier et à penser qu’Assad est aimé de tous les syriens, mais si Assad est toujours là, c’est grâce aux iraniens, aux russes, au Hezbollah, dans son pays il existe et il existera toujours une importante opposition et si une élection devrait avoir lieu, une vraie élection ou le résultat n’est pas déjà imprimé 3 mois avant le vote et ou il y a un contrôle internationale, vous seriez sans doute surpris de voir qu’Assad, n’est pas aussi soutenu que vous l’imaginez.
      A quoi bon continuer avec un président qui sera détester par une partie d’un peuple qui on le sait, va très vite plongé le pays dans un scénario à l’irakienne.Les américains avaient beau renversé Saddam en quelques semaines, ils avaient beau avoir crier victoire une fois le pays sous contrôle de leurs forces, ils avaient beau avoir des alliés et une partie de la population qui les ont bien accueillis, il n’empêche que ce n’était que le début des problèmes et je ne pense pas qu’en Syrie, la maintien d’Assad permettra d’éviter que cette opposition ne fasse replonger le pays dans une nouvelle crise.
      Je ne vois pas en quoi des milices chiites réussiraient à faire en Syrie ce que 150 000 occidentaux n’ont pas réussis en Irak, c’est à dire non pas de gagner la guerre, ça c’était le plus simple, mais de gérer la situation qui s’en suit.
      Alors je sais bien que sur internet il y a les amoureux du camp russe, iranien ou tout ce qui s’apparente comme les anti-occidentaux qui rêvent de voir le problème syrien se régler selon leurs espérances, mais l’avenir est incertain et depuis des années nous voyons bien que le plus compliqué n’est pas de faire la guerre, mais de gérer la situation d’après guerre.Ceux qui s’impatientent à dire « Assad a gagné », je leur dis d’attendre ce que ça donnera une fois que les chars ou les avions russes ne serviront a plus rien, de voir si la Syrie ne va pas sombrer dans une spirale terroriste ou celui-ci est au coeur de la société et qu’il n’y a plus rien à conquérir…

      • UnKnown dit :

        Oui, l’après guerre va effectivement être aussi chaotique que la guerre en elle même. Quoique, avec autant de morts et surtout de fuyards (pardon, c’est un terme acide envers les migrants, mais vu le volume de jeunes hommes de ces pays qui en font partie, bref… en même temps on ne peut pas forcément leur en vouloir, c’était soit Assad, soit les tarés à barbe), il ne reste en Syrie que les gens qui sont capables de supporter (au sens endurer) la routine de la dictature/autocratie Baasiste, ou les prêches moyenâgeux des allumés de Dieu.

      • Lagaffe dit :

        Je suis d’accord, dire que « la guerre est finie, Assad a gagné » est surtout une opération de propagande.
        D’ailleurs les russes vont même plus loin pour faire passer le message : ils ont déjà ouvert un musée de la guerre en Syrie !
        http://forcesoperations.com/lintervention-russe-en-syrie-a-son-musee/

    • TPI dit :

      Suivisme et voilage de face! Le plus drôle c’est en écoutant l’ancien patron de la DGSE, on dirait que les jambes ne vont pas où le cerveau leur commande d’aller, c’est surréaliste.

    • jyb dit :

      @unknown
      Je répète ce que j’avais dit à zayus il y a un an. La bataille finale se fera dans le triangle d’idlib entre le régime et les islamistes. Contrairement à la lutte contre daesh, cette bataille ne finira pas par l’anéantissement d’un des combattants (les islamistes) Le régime devra faire des concessions. L’enjeu est de connaitre le rapport de force final pour prendre la mesure de ces concessions. Les combats actuels couvrent le bruit des tractations militaro-politiques que se livrent les mouvements djihadistes/islamistes dans la poche d’idlib. HTS (qui je le rappelle est al qaida) se renforce politiquement et militairement. C’est ce qui préoccupe les jean foutres de Paris, plus que l’issu inéluctable d’une bataille.

      • Bergerac dit :

        En parlant de Zayus ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu poster sous un des articles de ce blog.

    • l'outrepenseur dit :

      Et vous verrez que les Kurdes n’auront d’autres choix que de négocier une certaine forme d’autonomie, vu que dès Daesh éliminé (ça ne saurait tarder) les Turcs vont leur tomber dessus et je peux vous garantir que les US les lâcheront clairement. Seul l’Etat légitime syrien saura et pourra sauvegarder l’intérêt de tous les syriens ! La France ne pourra rien, et sans le feu vert iranien et du Hezb, sans compter la Russie, le Drian pourra organiser ce qu’il veut, ça ne marchera plus….on a été dans le camp des vaincus et on pense pouvoir imposer quoi que ce soit ! ridicule !

  5. momo dit :

    La citation de Bismarck est en effet très pertinente au vu de la situation.Faire de la lutte contre le terrorisme une priorité c’est très bien , mais pour ce qui est de la lutte sur notre territoire nationale ne faudrait’il pas revoir nos moyen ? Sur les effectifs de police et gendarmerie et leurs donner plus de moyen . Également reformer l’institution judiciaire . Je ne pense pas être le seul á dresser ce constat mais il y a une certaine forme de laxisme comme meme dans ma ville ou ailleurs j’ai pu le remarquer . Pour revenir au terrorisme il y a dans ma ville un reseau de salafistes mais on ne fait rien .La ou je voulais en venir , c’est que l’on pourrait faire preuve de beaucoup plus de fermeté avec des résultats un peu plus efficaces que le politiquement correct que nous ou le pouvoir politique fait preuve jusqu’à maintenant en matière de sécurité intérieur et de repression .

    • Thaurac dit :

      Le terrorisme en france n’est pas au grand jour, il se cache parmi les criminels, les racailles, avec des casiers judiciaires à rallonge, et c’est pas en mettant plus de policiers et de soldats qu’on va y arriver.
      Tous les jours des futurs terroristes sont relâchés par la justice incompétente, naïve, aveugle, inadaptée, et c’est parmi ces types là que l’on retrouvera les terroristes de demain.
      Il faut appliquer ( comme cela a été fait à New York) la « tolérance zéro », enlever la confusion de peine ( 18 ans,20″ condamnations » (même le nom me laisse rêveur)), virer les peines planchers, construire des prisons sans étoiles, voire des mini bagnes ( retaper nos routes en salopette orange et chaines aux pieds), enfin, reformer le code pénal, introduire des vrais lois, et commencer à se poser les réelles questions sur le rôle des avocats.Modifier la garde à vue, ( avocat plus tardif dans la procédure), supprimer le droit de se taire, remplacé par obstruction à une enquête en cours…
      Après avoir enlevé la mauvaise graine, lui avoir fait comprendre qui est le plus fort, stopper cet afflux inconscient de pseudo réfugiés politiques qui viennent d’afrique du nord, ou hommes ou mineur seul, revoir les aides…
      Pas un le fera, car ils visent des réélections, et les députés de la majorité ,idem, susceptibles, ces rats , de ne plus soutenir la majorité de peur de ne plus être réélu, on a vu ça aux dernières législatives, triste spectacle de lâcheté, trahison, abandon, et la dignité, ils s’en carrent, c’est la place, le fric le pouvoir , qu’ils veulent, les veules !,

      • l'outrepenseur dit :

        Ouarf ! complètement possédé le type ! ça se soigne encore à ce niveau…? pas sûr ! Non en fait la solution, c’est pas les conneries que tu débites à longueur de post, c’est d’engager une vraie politique d’assimilation, ou d’intégration ou peu importe d’ailleurs comment on la qualifie…On peut pas demander aux petits enfants qui ont littéralement construits la France d’après guerre de la fermer comme leur aïeux que l’ont payaient une misère pour 12 heures de boulot par jour, voir le WE, et qu’on logeaient dans des pseudos foyers d’immigrés comme on disaient (sonacotra ça vous parle, ou vous avez des gênes de poisson rouge…?), de regarder de loin la société de consommation, et surtout de courir vite aux jeux olympiques, de nous ramener la coupe du monde de football, des médailles en boxe, athlétisme etc…et le jour où il dépose un CV les envoyer chier….C’est le gros problème de notre pays ! rejeter 10 % se sa population jeune, ça se paie quand un certain Sarkozy a fait rentré les salafistes du Qatar et de l’Arabie Saoudite dans nos banlieues…Alors le poisson rouge, tu te calmes, tu bois encore plus de tisane et tu arrêtes de polluer ce forum avec tes gérémiades arabophobe ou certianement plus xénophobe introverti….comme dirait l’autre stom ta’pe ! je suis sûr que tu sais lire ça !

        • Thaurac dit :

           » c’est d’engager une vraie politique d’assimilation, ou d’intégration ou peu importe d’ailleurs comment on la qualifie »
          40 ans que l’on ne fait que ça, et les constats sont l’échec.
          Tu n’as pas regardé, obnubilé par ton multiculturalisme galopant, la vidéo de feu le roi hassan2 du maroc, qui reconnait que les musulman ne sont pas assimilables.
          qui croire, si lui même le dit?
          Pas besoin d’aller rechercher un fautif, faire des méa culpas, cela vient d’eux même.

          • l'outrepenseur dit :

            Hassan II, dit le Tahan par les marocains, avait une seule préoccupation : ne pas perdre de sujets soumis jusqu’à la moelle…et éloignez le plus possible ses sujets de l’occident décadent, en affirmant ce qu’il affirmait il ne faisait que se protéger lui-même….Ah Oufkir….

          • Robert dit :

            Vous parlez comme un musulman, je suppose que vous en êtes un.
            Est-ce faux?
            Je parlais donc des pays musulmans.
            Si vous jouez la dissimulation alors que j’avance à visage découvert, comment est-il possible de comprendre d’ou vous parlez?
            Expliquez vous, après tout je peux me tromper.

        • Robert dit :

          Le problème, l’outrepenseur, c’est que dans les pays musulmans vous traitez les vôtres de la même façon.
          Ce qui paraît incompréhensible, c’est qu’ils continuent à préfère vivre chez les « infidèles » que chez de bons musulmans.
          Vous savez pourquoi, vous ?
          Si j’avais bénéficié de la moitié des avantages réservés aux quartiers majoritairement étrangers, j’aurais eu une vie bien plus facile.
          Si, en plus, la police recevait des ordres de ne pas risquer l’émeute en faisant son travail, le commerce illicite aurait suffi à nourrir très bien des familles en plus des allocs.
          Et les ligues racistes antiraciste pour interdire toute critique, toute remise en cause, je ne comprend vraiment pas pourquoi vous vous plaignez, les français d’origine n’ont jamais bénéficié d’autant de privilèges.

          • Robert dit :

            Â propos de « racisme », ilm existe d’innombrables cas d’abus de cette accusation et les frères musulmans du CCIF ont inventé l’accusation d’islamophobie pour voir du racisme anti musulman partout.
            Encore un cas récent ou une accusation de racisme anti musulman, absurdité bien sûr mais eux l’affirment, était en réalité un crime familial contre une fille qui refusait un mariage arrangé. Vivez entouré de musulmans et vous aurez cent fois des agressions à constater qui seront parfois retournées en victimes de racisme ou bavure policière. Cette accusation très souvent mensongère est une arme qu’ils n’utilisent jamais une fois dans leur pays d’origine parce que ça ne marcherait pas.
            http://www.dailymail.co.uk/news/article-4835900/Shafilea-Ahmed-s-parents-gave-away-guilt-single-nod.html

          • l'outrepenseur dit :

            « c’est que dans les pays musulmans vous traitez les vôtres de la même façon » ! c’est qui les vôtres…? complètement possédé le type !

        • Robert dit :

          L’outrepenseur,
          Vous ne voulez pas dire d’ou vous parlez, aussi je me permet d’en tirer des conclusions au vu de vos messages.
          Soit vous êtes un partisan de l’islam ou de l’immigration musulmane en France soit vous êtes un musulman. Vous pouvez me contredire, mais si vous avanciez à visage découvert, j’ai ce point de vue par rapport à ma conception des choses, il serait plus facile d’échanger. On ne s’adresse pas à des concepts ou une vision des choses, mais à une personne dans sa globalité et cela peut éviter de se tromper ou de manquer de respect.
          Il me semble que j’avance à visage découvert et vous pouvez donc trouver des contradictions ou des faiblesses pour argumenter, mais je ne sais pas d’ou vous parlez. Avez-vous quelque chose à cacher pour agir de la sorte ?
          Certes, il est plus facile et confortable de paraître être en dehors du débat ou de lancer des insultes, mais sans honnêteté intellectuelle et transparence sur nos intentions, je ne vois pas comment établir un échange.
          Nous ne parlons pas de faits politiques, mais de toute une façon de vivre et d’être qui nous engage.
          Je dois avouer que j’ai déjà souvent lu et entendu cette manière de procéder chez des militants de gauche qui cachaient leurs intentions pour se permettre de juger et décerner des certificats de moralité.
          Si c’est votre cas, c’est pathétique, ce que j’appelle, et qui choque les militants de gauche, un collabo gamellard.
          Etes vous un collabo gamellard ? 🙂

      • Françoise dit :

        @ Thaurac : Et interdiction du financement des mosquées et associations mahométanes par l’étranger.

        • l'outrepenseur dit :

          déjà qualifier les musulmans de Mahométans c’est clairement évoquer la naphtaline de la pensée anti musulmane…ça existe encore ?

          • Robert dit :

            L’outrepenseur,
            C’était pourtant le terme utilisé jusqu’au XXeme siècle pour nommer les musulmans et il n’avait rien d’injurieux ni de péjoratif. Aujourd’hui, par l’action de certains lobbys, dès qu’on parle de l’islam ou des musulmans, on doit justifier auprès d’eux de ne pas leur manquer de respect voire on assimile cette religion à une race, donc toute critique à du racisme, islamophobie. ce sont les islamistes de l’UOIF et du CCIF qui sont derrière cette propagande.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Mahométisme
            Et si on regarde l’islam, on s’aperçoit que la prétendue révélation divine, désolé je ne suis pas musulman, aurait été donné à un homme analphabète, Mahomet, et que tout ce que croient depuis les musulmans est passé par lui.
            Pas de transcription de ce qu’aurait reçu Mahomet par un autre, lettré, après Abou Bakr et Othman?
            Pas de réécritures des Hadiths à plusieurs reprises pour plaire au calife en place ?
            Une exégèse critique des textes musulmans et de tout ce qui se rapporte à l’époque, telle l’archéologie, depuis la fermeture de l’interprétation autour du 11eme siècle de l’ère chrétienne ?
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Coran
            https://mideo.revues.org/1258
            Finalement, tout ce que croient les musulmans passe par Mahomet et a renoncé à tout esprit critique depuis la fermeture de l’interprétation
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Ijtihad.
            Si le christianisme avait procédé de la même manière, hormis le fait que Jésus n’est pas un prophète, il aurait perdu toute crédibilité et ne serait qu’une affirmation d’un chef de secte parmi tant d’autres au cours de l’histoire. C’est justement parce que le christianisme s’est confronté à toutes les époques, extérieurement et intérieurement, à toutes les formes de critique, y compris malhonnêtes, que nous en savons plus sur notre religion et que nous pouvons nous consacrer à l’essentiel, notre relation avec Dieu.
            Je ne reproche pas aux musulmans de croire, je défend leur droit naturel de croire en Dieu. Quand il m’est arrivé, à de nombreuses reprises, d’avoir à parler devant un auditoire musulman, nous avons toujours trouvé des points d’accord sur l’essentiel. Je partage nombre de points avec eux et je ne supporte pas qu’on réponde aux problèmes posés par l’islam par la religion laïciste. Je crois sincèrement que le problème n’est pas l’islam mais la prétention humaine à s’affranchir de toute transcendance au nom d’une religion matérialiste.
            Ceci dit, revenir sans cesse sur le passé pour prétendre apporter des réponses au présent est puéril et vain. Assumons notre passé les uns et les autres une fois pour toutes et essayons de le comprendre en vue d’agir pour le bien commun dans le présent et pour l’avenir.
            Si vous me dites, avec des arguments, que je me trompe, je vous écoute. Etes-vous prêt à en faire autant?
            Nos joutes polémiques n’ont pas de sens et nous font gaspiller une énergie qui serait plus utile pour construire.

          • Françoise dit :

            déjà se nommer « outrepenseur » c’est clairement évoquer son but désinformateur, ou la puerilité de croire avoir une pensée originale.

  6. Raymond75 dit :

    Voilà une déclaration saine et claire !

    • Scipion dit :

      Ah bon?
      C’est quoi « une transition politique inclusive »?
      C’est une transition qui inclus Bachar el-assad (qui de toute façon se fiche complètement de notre politique puisqu’il a quasiment gagné la partie) ou qui inclus le front Al-Nosra, filiale d’Al-Qaeda?

      • Raymond75 dit :

        « M. Macron a souligné que la « reconstitution d’un État de droit en Syrie devra s’accompagner de la justice pour les crimes commis, notamment par les dirigeants de ce pays. » – Lire sans comprendre le sens des mots s’appelle ‘illettrisme’.

  7. Carin dit :

    En gros ne pas choisir son camps c’est vouloir des clients des deux côtés de l’interprétation du coran…. effectivement la diplomatie française a du pain sur la planche. Ne serai-ce que pour faire mentir l’adage ..( a courir deux lièvres…..)
    Bon nos diplomates on pris note que le président nomme un chat (un chat), et pas un (desequilibré).

    • revnonausujai dit :

      « le président nomme un chat (un chat), et pas un (desequilibré). »
      bon, va falloir qu’il le dise au francmac sénile qui lui sert de MININT, et aux procs qui, une heure aprés les faits et sans même consulter les psys, proclament le contraire, et aux journaleux de BFM and co, et aux belles âmes et encore aux..
      c’est pas sa dizaine de communiquants, mais un bataillon qu’il va lui falloir

      • Nihilo dit :

        C’est un début…

        • revnonausujai dit :

          même pas !
          deux possibilités :
          – freluquet I ° ignore les agissements de ses sbires ou n’en n’est pas maître, et c’est un bon à rien;
          – il agit de concert avec eux; la mousse médiatique pour lui, les basses besognes proislamiques pour eux et c’est un fourbe.
          Vu ses performances passées et présentes en tout autre domaine que l’illusion médiatique, je « m’autorise à penser, comme on dit dans les milieux .. » qu’il combine les deux caractéristiques.

  8. Wisigoth dit :

    Islam, islamisme, les uns sont au repos, les autres en marche.

  9. Romulus dit :

    « ne pas choisir son camp dans la rivalité qui oppose l’Arabie Saoudite (les sunnites) à l’Iran (les chiites). »
    Bonne nouvelle, enfin un retour à une diplomatie plus équilibrée. Si cela se confirme, cela va changer de la diplomatie hystérique des Fabius/Hollande qui nous a marginalisé sur la plupart des grands dossiers internationaux,… avec en plus peu de reconnaissance de la part de l’AS qui attribue de moins en moins de contrats aux Français.

  10. annick dit :

    ok chef mais qui va éradiquer le terrorisme chef nous dans notre pays ????

  11. Fourtis dit :

    Monsieur le Président,
    « La lutte contre le terrorisme islamiste » ne doit pas faire partie de la diplomatie, désolé.
    Il doit faire partie des efforts de guerre pure et dure que doit mener l’Europe afin de sauver sa propre civilisation.
    Respectueusement

    • Fred dit :

      @ Fourtis
      Aucun terrorisme n’a jamais menacé une civilisation, restons calmes …

  12. Électeur dit :

    Quand on voit le niveau d’incompétence auto-satisfaite où ce mec est tombé, l’on se dit que ça ne vaut même plus la peine d’en parler.
    Il faut en parler pourtant : ce mec ne représente pas la France, il représente seulement la médiocrité de notre système politique incapable de nous proposer des candidats valables pour la Présidence.
    L’incompétence semble définitivement au pouvoir en France, mais ce n’est pas un motif suffisant pour cesser de réfléchir en échangeant des points de vue citoyens dans l’espoir d’un après.
    .
    Même les électeurs qui n’avaient pas voté pour lui à la présidentielle ont voulu donner à Macron toutes ses chances : on lui a donné une majorité écrasante à l’Assemblée Nationale pour voter les lois sans trop de blabla, et une majorité des deux-tiers au Parlement qui lui permettait de modifier la Constitution s’il le fallait.
    .
    Mais finalement non : rien. Il n’a rien fait. Il avait tout pour agir et il n’a rien fait. Pire : il s’est
    dessaisi de son pouvoir au profit de quelques acolytes qui n’ont aucune légitimité (Darmanin, Castaner) qu’il n’a même pas osé virer pour sanctionner leurs dérapages. Tout en disant que c’est lui le chef.
    .
    Le mec n’est pas seulement un chef : c’est aussi un caïd des affaires étrangères. En tout cas il n’en doute pas : il l’a montré à Varsovie où son arrogance, résultat de son ignorance, n’a pas plu. Même les Polonais lui ont dit de s’occuper de ses affaires. Cependant il continue de baratiner : le discours aux ambassadeurs est une coutume, paraît-il.
    Macron aurait dû modifier la coutume pour cacher qu’il n’avait rien à dire. Mais agir, ce n’est vraiment pas son truc : il n’a même pas été capable de décider qu’il ne dirait rien aux ambassadeurs parce qu’il n’avait rien à dire aux ambassadeurs.
    .
    L’incompétence au pouvoir, ça commence à suffire. L’on pourrait se taire de dépit mais il faut en parler car si on n’en parle pas, beaucoup de nos concitoyens (ceux qui sont moins attentifs que nous aux affaires étrangères et militaires) n’auront pas vraiment conscience du grave problème institutionnel qui nous plombe.

    • arnaud dit :

      beaucoup en sont conscient. Malheureusement, la France est un pays de caste qui ne l’avoue pas. La génération De Gaulle, Leclerc, Bigeard,Koenig,… n’a existé que parce que la défait de 1940 a balayé les « élites françaises ». D’ailleurs, ne pas oublier que les analyses des « experts » de l’époque sur les forces allemandes et leurs capacités étaient aussi affligeantes que celles des experts actuels sur le terrorisme. <Mais la France ne sait pas faire émerger des talents. Dans son histoire, les changements ont toujours eu lieu après des révolutions ou des catastrophes militaires (1789, 1848, 1870, 1940,….)

      • Électeur dit :

        @ arnaud
        Ce qui permet de garder quelque espoir, c’est qu’il n’a pas toujours fallu des catastrophes (genre 1870 ou 1940) pour balayer les incompétents : il a parfois suffi que l’on comprenne l’inefficacité du régime en place. Ce fut notamment le cas de 1958/62, dont j’ai des souvenirs d’ado : la Quatrième République ne s’en sortait plus et l’on est passé à la Cinquième plutôt en douceur (bien que ce fût une rude secousse pour quelques-uns).

        • arnaud dit :

          les opérations en Algérie et la crise de décolonisation ont quand même bien aidé au changement de régime… avec des parachutistes qui débarquèrent en Corse 🙂 Mais oui, ce fut plus paisible qu’en 1940, 1870, etc, je le reconnais

  13. CortoM dit :

    Des paroles du Pdt Macron qui semblent frappées au coin du bon sens auxquelles on aimerait souscrire sauf qu’il faut toujours un moment se confronter aux réalités du terrain. Lorsque l’on prétend rendre justice au peuple on s’expose à devoir rendre des comptes de son action passée: C’est ce que vient de rappeler Mr Paul Kagamé. Au nom de quoi un pays peut dire à un autre ce qui est bon pour lui? Les « bons sentiments » nous ont amené à intervenir en Libye, pour quel résultat?
    Les Etats-Unis délivrent déjà des visas depuis les camps de réfugiés à travers le monde, Dadab au Kénya, Soudan… de manière assez large sans pour autant les restreindre aux seuls nobelisables et champion d’échecs. Des potentiels et des vrais terroristes parmi eux, certe, mais combien d’anonymes qui apporteront leur pierre à leur nouveau pays?

  14. wrecker47 dit :

    De ses discours tous faits ,il ne croit pas un mot de ce qu’il raconte!…La meilleure preuve c’est le « rabotage jusqu’à l’os » de l’outil militaire de défense …
    Que l’armée vire ce clown-menteur au plus vite ,ferme les frontières et fasse le nettoyage , afin de vraiment reprendre la main sur ces islamistes en France et ailleurs !

    • arnaud dit :

      Macron a décidé de supprimer tous les instruments de souveraineté de la France, puisque l’objectif est de les confier à l’UE. Alors l’armée, la police, la diplomatie,…seront forcément ces cibles.

    • Roger Dubreuil dit :

      Non non, mon cher camarade « wrecker » : ce que vous préconisez n’est pas le rôle de l’armée, même si l’on peut comprendre que certains le souhaitent.
      L’évolution de notre système politique, à bout de souffle et de compétence, est certes une nécessité pour la France mais elle ne peut résulter que d’une volonté populaire clairement exprimée.
      J’ai connu ça en 1958 : c’était « franc et massif » et alors tout fut possible. Tout sera encore possible si le Peuple le veut et le dit.

    • Carin dit :

      À wrecker 47
      En colère peut-être???
      Respirez profondément et réfléchissez à tout ce que vos préconisations engage !!!

  15. wagdoox dit :

    Pourquoi donner tant d’importance à ces gens qui ne demandent que ca !

  16. Raymond75 dit :

    J’adooore voir cracher la plupart d’entre vous en permanence sur les politiques, et en premier lieu sur le président de la république, quel qu’il soit, mais qui est votre commandant en chef. Vous méprisez les politiques élus, vous méprisez la population (pardon, la populace), vous méprisez les syndicats, vous méprisez la gauche, vous seuls savez ce qu’il faut faire. En fait vous méprisez la France, dont manifestement vous n’avez jamais lu ni la constitution ni son préambule ; vous ne savez pas pourquoi vous combattez.

    • Électeur dit :

      @ Monsieur Raymond75
      Je réponds à votre critique aussi calomnieuse que dévoyée (mais peut-être humoristique, en fait?), car je fais probablement partie de ceux que vous visez, bien que je ne « crache » sur personne.
      .
      Calomnieuse car les contributeurs sur le sujet d’aujourd’hui ne « crachent » pas sur « la populace » (ce peut être parfois le cas, mais je ne l’ai pas observé).
      .
      Dévoyée parce que le président n’est le « commandant en chef » de personne. Il porte le titre de « chef des armées » mais il n’a aucun pouvoir de commandement en dehors de la situation exceptionnelle, très encadrée, prévue à l’article 16 de la Constitution. Le commandement est exercé par le Général, chef d’état-major des armées, à disposition du Gouvernement (et non du Président : article 20 de la Constitution).
      .
      Tancer les contributeurs de ce blog comme s’ils étaient des gamins désobéissants, l’on est obligé de se demander si c’est une tentative d’humour.

    • Syndiqué dit :

      Je lis ce blog depuis pas mal de temps, avec intérêt et parfois avec retard. Mais je ne me rappelle pas que les commentateurs aient exprimé du mépris envers les syndicats. Pourtant c’est un sujet auquel je suis personnellement sensible.
      .
      Il est vrai que l’on perçoit ici des réticences envers le syndicalisme, c’est-à-dire envers un système que beaucoup ne souhaitent pas instaurer dans l’armée française. Mais « le syndicalisme » (= un principe) et « les syndicats » (= l’application du principe), ce n’est pas exactement la même chose. Il faut être honnête : ce n’est pas être honnête que d’écrire « vous méprisez les syndicats ».
      .
      Il est vrai également que plusieurs contributeurs ont protesté en apprenant que les déclarations d’un syndicaliste policier (le commissaire Taltavull) devant la Représentation Nationale étaient calomnieuses à l’encontre des militaires. D’autant que ces calomnies ont été reprises par la presse sans vérification. http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/au-bataclan-les-militaires-navaient-pas-dordre-pour-intervenir Mais « un syndicaliste » (= une personne) et « les syndicats » (= des associations, la personne milite dans l’une d’elles), ce n’est pas exactement la même chose.
      .
      Par conséquent il est faux d’écrire ici « vous méprisez les syndicats ». Je ne connais évidemment pas les motivations de celui qui écrit ça, mais en constatant que ce prétendu « mépris pour les syndicats » fait partie d’une liste (ça commence par le président, puis les élus, la populace, les syndicats, la gauche et finalement la France), je me permets de supposer qu’il s’agit de malhonnêteté macroniste.

  17. Lagaffe dit :

    On a intérêt à retirer nos troupes d’Irak le plus vite possible dès que toutes les villes irakiennes seront libérées de Daech parce que les kurdes irakiens organisent déjà leur référendum pour l’indépendance : « Pour le gouverneur de la province irakienne de Kirkouk la décision est historique, le conseil provincial a voté pour la participation de la région au référendum sur l’indépendance du Kurdistan. »
    Le gouvernement irakien, l’Iran et la Turquie ne vont surement pas accepter ça !

  18. basstemp dit :

    Pour lutter contre le terrorisme islamiste en France il y a pas 36 solutions ! Expulsions massives pour ceux expulsables (etrangers) et construction d’un Guantanamo sur les Iles Kerguelen (désertes, juste une ville scientifique ravitaillée 2x par an) et construction d’un navire prison pour les y conduire par convois de 500 , plus jamais ils ne pourront sortir du complexe ça c’est pour les inexpulsables …

    Fichier biométrique systématique, lecture biométrique systématique aux frontières pour qu’ils ne reviennent jamais sous un faux nom (le fichier biométrique les reconnaitra illico meme sous un faux nom …)

    Prévoir une capacité d’expulsion d’au moins 100 000 individus en 10 ans

  19. Nihilo dit :

    Bravo M. MACRON ! Merci d’ajouter cet adjectif pour qualifier le terrorisme en cours en France !
    Vous avez le courage que n’a pas eu M. HOLLANDE (même si ce n’est peut-être que de la scène politique).
    C’est M. Julien DRAY qui ne va pas être content (tiens, d’ailleurs, son parti doit vraiment se trouver mal en point car il se pourrait qu’il devienne chroniqueur sur LCI ! Note pour plus tard : l’objectivité de LCI avec ce type sera totalement nulle !) ! J’en suis ravi !
    Et tous les islamo-gauchistes vont être … rouges ! 😀 😀 😀 😀

  20. arnaud dit :

    M. Macron se trompe, une fois de plus. Le rôle de la diplomatie, c’est de faire…de la diplomatie. Avec tous les pays, et de parler à tous les chefs d’état, même les moins fréquentables.
    Pour l’antiterrorisme, il y a -comme leur nom l’indique- les services anti-terroristes, ou de contre terrorisme.
    Que diplomatie et services doivent se coordonner, ce serait une excellente chose. Mais que les uns fassent les missions des autres, ça ne marchera pas.
    Pour l’antiterrorisme, les méthodes sont connues, archi-connues : moyens aux armées et forces de l’ordre, consignes claires (et assumées politiquement) sur le suivi et la neutralisation effective des terroristes, mise à l’écart des propagandistes et prisons spécialisées pour éviter le prosélytisme chez les déténus, quelques opérations bien senties confiées au SA, etc. Et diplomatiquement, quelques accords avec certains pays pour coopérer.
    A chacun son métier,….

    Quant aux relations entre terrorisme et pauvreté, ou troubles psychiatriques, un excellent ouvrage (hélas trop méconnu) a été écrit sur le sujet par Marc Sageman, psychiatre pour la CIA. Les grand chefs terroristes ont des profils très divers, avec des troubles ou non, issus de milieux défavorisés ou pas du tout (Ben Laden n’a jamais manqué de rien durant sa jeunesse…)

    Concernant la Syrie et l’Irak, il va falloir comprendre une chose simple : Bachar (quoi qu’on pense du personnage) a le soutien de sa population. Sinon, tout comme Ben Ali, Moubarak,… il serait tombé en moins d’une semaine. Ca fait 6 ans que son armée se bat pour lui, que la population ne le lache pas. C’est peut être regrettable, mais c’est un fait. A un moment, il faut arrêter l’idéologie et observer les faits, qu’ils plaisent ou non.
    De même, il va falloir se résoudre à comprendre que l’Irak va rester un pays dirigé par les chiites (grâce au système fédéral mis en place par les Américains….), et comprendre aussi qu’être chiite en Irak ne signifie en aucun cas être inféodé à l’Iran. D’une part, les Irakiens ont un grand ayatollah (Ali al Sistani), et d’autre part, durant la guerre Iran-Irak, l’essentiel des troupes irakiennes était chiite, ce qui ne les a pas empêché de combattre les troupes iraniennes.

    • jyb dit :

      @Arnaud
      CQFD.
      une réserve sur le role de la diplomatie : Le terrorisme islamique est étroitement lié à des états souverains. La diplomatie est en première ligne pour le combattre, et même très en amont pour identifier et renseigner les risques avant qu’ils ne deviennent des menaces.

  21. Citron dit :

    Décidemment, la politique étrangère française s’enfonce encore sur le dossier syrien.
    Des incompétents et des incapables sont toujours aux manettes.
    A ceux qui sont assis derrière leurs claviers et qui se permettent de parler au nom du peuple syrien, je dis :
    Cela fait 6 ans et plus que vous vous trompez, cela fait 6 ans que les médias français répètent la même messe (pardon la même prière) et certain persistent encore dans leur ignorance et leur propagande pro islamiste (Qatar, Arabie.S)
    Avant les évènements en Syrie, Bachar était populaire, maintenant il est très populaire aux yeux des syriens et ils ne le lâcheront pas, les évènements ont renforcé son image !
    —-
    Avants les événements, les français ont toujours été biens accueillis en Syrie, ils n’étaient pas les touristes les plus dépensiers, au contraire ils étaient les plus grincheux et le plus râleurs, malgré ceci l’amour de la France était présent.
    Aujourd’hui, ce n’est plus le cas ; Ceci n’empêchera pas les français de dormir !
    Le semaine dernière la foire internationale de Damas a ouvert ses portes après 5 ans de fermeture.
    Aucun stand français à l’horizon et je crains que cela soit définitif, les stands chinois, entre autres, ont triplé.
    Le mot d’ordre : les pays qui ont contribué à la destruction de la Syrie, ne participeront pas à sa construction.

    Le France est un grand et puissant pays, elle fait comme bon lui semble, selon ses intérêts !
    Mais la Syrie et le peuple syrien ne sont pas sous sa tutelle, ne l’oubliez pas.

    Ambassade et consulats français fermés en Syrie, et ce depuis des années …
    Lycées français fermés …
    Dans les collèges et les lycées, la LV2 (français) est remplacée petit à petit par le Russe, voire le Chinois.
    Ce sont des décisions françaises ! je ne les commente pas, je rapporte seulement les faits.

    La Syrie (et le peuple syrien) ne font pas la promotion de l’islamisme, jamais !
    La Syrie ne construit pas des mosquées en France, ne forme pas des imams criminels.
    La Syrie n’envoie pas des terroristes qui tuent des français.
    Vive la France, vive la Syrie

  22. jyb dit :

    @citron
    Moment important pour l’avenir de la France en Syrie. Bachar al assad a conditionné le retour à une normalisation des relations à l’abandon du soutien aux mouvements terroristes. La fenêtre de tir est étroite. Aujourd’hui c’est HTS hayat tahrir al sham (organisation de libération du levant) autrement dit l’avatar d’al qaida en syrie qui domine la rebellion. HTS est à la manœuvre pour enfiler un gros déguisement de rebelle modéré. Ces manœuvres vont réussir et il sera trop tard pour dénoncer ces pseudo-modérés.
    Il m’a semblé lire entre les lignes du discours de macron que la France allait revenir à une politique arabe moins idéologique. Attendons.

    • Citron dit :

      Bonsoir jyb
      Merci de vos pertinentes interventions à propos de la Syrie
      Dans l’état actuel, il n’y aura pas de normalisation de relations entre la France et la Syrie, pourquoi ?
      1) Informations :
      Dans la dernière intervention de Bachar, le 20.08, lors du sommet des A.E (équivalent de la conférence des ambassadeurs en France) il a insisté sur le fait que la Syrie doit s’adresser à l’Orient pour ces échanges économiques, culturelles, scientifiques etc.
      De plus, il a bien précisé qu’il n’attend rien de l’occident car il n’est pas fiable « comme le serpent qui change sa peau chaque année »
      Il n’y aura pas d’ouverture d’ambassade à Damas ni des échanges d’informations sur la sécurité avec plusieurs pays européens, il n’a pas nommé la France.
      2) Sentiments et vécus :
      De 2011 à 2013, lors des interventions de l’armée syrienne, tout particulièrement, à Homs et à Hamas les soldats syriens tiraient sans aucune hésitation sur les terroristes, turques, arabes, tchéchènes etc.
      A Bab amro, les soldats syriens ont reçu un ordre de ne pas tirer sur les barbouses français.
      Un chemin a été sécurisé pour leur évacuation vers le Liban avec la fameuse journaliste du Figaro.
      La France n’était pas reconnaissante de ce (geste)
      En 2014, à Palmyre, le siège-chantier de Lafarge était un vrai nid de serpents …le Q.G de l’armée syrienne ne voulait plus avaler de couleuvre, mot d’ordre : tirez même sur les français.

      Pour le HTS
      Il se trouve au Sud …
      Le sud de la Syrie (Damas, Deraa, Soueda) est surtout sous l’influence directe d’Israël et de l’Arabie Saoudite.
      Or, le HTS est majoritairement composés des frères musulmans et pro Qatar.
      Vue l’ambiance actuelle entre l’Arabie.S et le Qatar …pourvue que ça dure !
      Je m’arrête là

  23. basstemp dit :

    Hey les gars, il faut apprendre a lire les titres : Il parle de la DIPLOMATIE ! Il parle donc du terrorisme islamiste hors de nos frontières …

    En aucun cas il ne parle de l’islamisme chez nous en France : Enorme nuance de taille !

    • arnaud dit :

      hélas non. Car l’islamisme et le terrorisme islamique en France n’a pas de racines locales (comme l’ETA, le FLNC,…). Non seulement tous les terroristes ne sont pas Français, mais en plus les financements et les propagandistes viennent de l’étranger. Et il serait peut être temps que la diplomatie française fasse passer des messages à certains états, complaisants à tout le moins avec des idéologies extremistes