L’US Marine Corps a l’intention d’acquérir plus de 50.000 unités d’une variante du fusil HK-416

Les États-Unis ne sont pas dépourvus de fabricants d’armes légères. Et pourtant, malgré le slogan « America First » qui a porté Donald Trump à la Maison Blanche,  l’US Marine Corps (USMC) a l’intention d’acquérir plus de 50.000 fusils d’assaut chez un industriel européen, en l’occurrence l’allemand Heckler&Koch.

En effet, plus tôt, ce mois-ci et via le site « Federal Business Opportunities », l’USMC a publié un avis, pour faire connaître son « intention de solliciter et de négocier » l’acquisition de 50.814 M27 Infantry Automatic Rifles (IAR) auprès d’Heckler & Koch (H&K).

Cette procédure ne signifie pas que le marché sera nécessairement attribué à l’armurier allemand. Elle vise à faire connaître les besoins des Marines à d’autres entreprises qui se sentent capables de fournir autant de fusils ayant les mêmes performances et spéficications que le M-27 IAR, dont le prix est de 3.000 dollars pièce.

Cela étant, l’USMC dispose déjà de quelques milliers de fusils de ce type, qui est un dérivé du HK-416, qui remplace progressivement les FAMAS en dotation au sein des forces françaises.

L’an passé, le fusil d’assaut de H&K a fait l’objet d’une évaluation en tant qu’arme « standard » par le 3rd Battalion, 5th Marines, basé en Californie. Et avec son chargeur de 30 cartouches, sa fiabilité, sa portée utile, son ergonomie et sa facilité d’emploi, il a visiblement su convaincre.

Aussi, d’après les sites spécialisés américains, cette procédure pour acquérir autant de M-277 IAR devrait sonner le glas pour la carabine Colt M4, actuellement utilisées par les unités d’infanterie du corps des Marines.

63 commentaires sur “L’US Marine Corps a l’intention d’acquérir plus de 50.000 unités d’une variante du fusil HK-416”

  1. Selon la législation Américaine , ces fusils seront assemblés aux States par H & K USA donc cela ne devrait pas affecter les livraison de l’Armée de Terre.

  2. Pôvre Trump.Et ils n’ont même pas d’usine aux USA (a ma connaissance),il devra les importer d’Allemagne.Quelle claque!.Il ne pourra pas supporter.
    PS:l’acier, servant a faire le canon,vient toujours de France?

  3. HK possède une unité de fabrication à Colombus. L’histoire ne dit pas si l’acier continuera d’être français 🙂

      1. En effet – et on se souvient de l’interview du président France de HK :
        .
        « C’est tout à fait vrai, puisque HK ne souhaite acheter l’acier de ses canons qu’en France. Une des bases de notre métier, c’est la métallurgie. Celle-ci ne peut être mise en œuvre, à nos yeux, qu’avec les seuls aciers produits par la société française Aubert et Duval. Depuis quarante ans, nous n’utilisons que ses aciers pour produire nos canons, car ils sont les seuls capables de nous fournir les nuances d’aciers spéciaux conformes à nos besoins. Nous ne pouvons pas transiger sur la sécurité, la fiabilité et la durée de vie de nos canons, qui ont fait notre réputation. De ce fait, la part française de nos armes est très significative. Je sais bien que les aciers allemands ont aussi bonne réputation. Mais parmi les meilleurs au monde, ce sont ceux d’Aubert et Duval qui répondent le mieux à nos exigences depuis des décennies. »
        .
        On note que ça ne transige pas…

  4. Bon,ben si on s’equipe comme les marines ,ça va changer dans la  » BIFFE  » ! (un peu plus d’hélicos en ligne de vol serait pas mal aussi ).

    1. Son avis général n’ est pas loin de refléter le fond de ma pensée en ce domaine …

      1. Donc vous jugez les qualités de ce fusil , comme le marsouin, d’un point de vue purement idéologique… Parce que beaucoup de ses arguments techniques étaient faux ou teintés de demi-vérités. Mais bon peut importe si le HK 416 est une arme supérieure dans quasiment tout les domaine face au FAMAS ? Et non , la configuration Bullpup n’est pas intrinsèquement meilleure que la configuration standard. D’un point de vue ergonomique je dirais qu’elle est souvent inférieure d’ailleurs. Seule le TAVOR 21, de mon expérience, tir son épingle du jeu de ce point de vue.
        .
        On peu regretter la fermeture des armuries françaises mais ce qui est fait est fait. Le HK 416 sera accueillie avec enthousiasme dans les regiments, je vous le garantie, pour remplacer une arme à bout de souffle et à court d’évolution.

        1. @Jak0Spades
          .

          OK
          Prenez connaissance de mon commentaire plus bas ; il s’ adresse également au vôtre et y fait indirectement écho .

      2. Lol il commence mal disant qu’il s’agit d’un ar15 modernisé. Déja l’emprunt des gaz est par piston et non direct….énorme difference. J’ai même pas pris la peine de continuer sa video….

    2. Je ne suis pas utilisateur, mais en général c’est effectivement bien mieux que des famas à bout de souffle. En effet ce n’est pas un bullpup et ce n’est « que » une version modernisée du M4. Mais le HK416 est simplement une des armes les plus fiables que l’on trouve actuellement sur le marché. Et le bonhomme a beau dire, la capacité de produire un fusil d’assaut indigène n’est pas grande importance étant donné la pléthore de fournisseurs et le fait qu’une fois que le fusils sont livrés, c’est parfaitement faisable d’en assurer la maintenance sur le territoire sans être dépendant du fournisseur (surtout avec une arme aussi « standard » qu’un HK 416). Enfin ça nous coûteras bien moins cher en entretien et en pièces détaché vu le nombre d’utilisateurs, surtout si les US l’adoptent.

      Pour vous convaincre de la fiabilité:
      https://www.youtube.com/watch?v=M9-KnrvJ7Qc

    3. Disons que la démonstration partiale de cette vidéo qui colporte des informations volontairement partielles, a vite fait de s’écrouler sachant que celui qui se présente comme un « ancien utilisateur de FAMAS », n’a jamais utilisé de HK416, ayant comme il le dit lui-même, quitté l’armée avant son introduction.
      .
      Sur un ton excité c’est une démonstration bidon au service d’une vidéo bidon.

    4. a l’ air un peu énervé le monsieur dans toutes ses videos… Avec un phrasé qui fait penser a Raptor Dissident.

    5. il ne dit pas que le fusil est mauvais, mais que c’est du gaspillage d’en acheter alors qu’il estime que le famas peut encore faire l’affaire alors qu’il y a d’autre matériel à changer (gilet pare-balle par exemple ). Il pousse aussi un coup de gueule contre la perte de souveraineté et le coup de com car pour lui le HK n’est pas si moderne que ça et que donc les arguments pour l’avoir acheter sont des prétextes douteux.
      .
      Mais malgré sa diatribe il n’a pas dit que le fusil est mauvais, d’ailleur il l’explique dans les commentaire.
      .
      Par contre il n’a pas aborder le point des pièces de rechange qui s’amenuisent car la manufacture d’armes de Saint-Étienne est fermée depuis 2001.

      1. Sauf qu’entre l’introduction du FAMAS et maintenant, l’armée de terre aura vu au moins 3 pare-balles différents. La Frag, toujours aussi merdique, Le Tigre (ou CIRAS) qui est un très bon GPB mais un peu lourd, et plus récemment le SMB qui est vraiment top. Mais bon quand on veut critiquer pour critiquer et se faire passer pour un fin connaisseur parce qu’on râle sur tout, on ne voit rien de tout cela…

        1. Le frag était un pare-éclat (artillerie etc.).
          Il remonte à un temps ou les morts par balles n’étaient pas la préoccupation majeure.

    6. À albatros 24
      Bonjour, je ne me permettrais pas de remettre en question les déclarations de ce gars, surtout au sujet de ce lieutenant et de son char qu’il a l’air d’avoir connu de très près… mais en ce qui concerne le HK416, il me semble (voyez cela comme une question) que les militaires du COS ont le choix entre plusieurs armes d’épaule et que sur des photos sensées les représenter ils sont pour la plupart équipes de ce fusil……serai-ce alors que nos gars du COS sont des blaireaux? Ou bien que leurs armes leur sont imposées? Ou bien encore que notre ami lors de son allocution se laisse un peu emporter??

    7. Ce type est un râleur qui surfe sur les thèmes de l’extrême gauche et de l’extrême droite, beaucoup de symbole pris de haut mais qui ne changent rien fondamentalement au pays, un fusil qui aura été fabriqué en Allemagne ou en France, une fois qu’il est dans les mains du soldat, ça ne change rien et mieux vaut avoir un fusil venant d’une entreprise qui fonctionne plutôt que de produire 100 000 armes et d’avoir une usine qui ferme et ou le peu de soutien derrière fait qu’on paye 3 chargeurs au prix d’un fusil.
      Si pour certains le symbole d’avoir un fusil made in France est le plus important, en réalité l’arme individuelle n’est plus stratégique comme il l’était il y a 100 ans.Les armes, il y en a partout, on en trouve partout et si on le veut on en fait, mais le problème, c’est que ce symbole a un prix beaucoup plus lourd que l’achat sur étagère et surtout que de créer une nouvelle arme, de créer une usine, de former les personnels et d’atteindre un bon rendement, ça prend beaucoup de temps et d’argent.

      1. @Polymères : Je suis d’accord avec vous, mais on produira des cartouches en Bretagne, si je ne me trompe pas. Pourquoi ?

    8. Sans être un utilisateur réel mais pour avoir vu la vidéo de ce type un brin nostalgique de l’empire Français du XIXème siècle (ça ne l’empêche pas d’avoir raison sur certains points) 🙂 je dirais qu’il est plutôt dans le faux concernant la qualité du HK416.
      En effet tel que dit dans la vidéo c’est un design dérivé de l’AR15 comme l’est le M16 avec cependant une très grosse différence mécanique qu’il ne mentionne pas: l’AR15 original utilise un mécanisme d’emprunt de gaz à retour direct dans la culasse ce qui nécessite une maintenance importante et des problèmes de fiabilité quand le HK416 utilise un mécanisme d’emprunt de gaz à piston (un peu comme sur un AKM mais en plus court dans le cas du HK416).
      Quant au FAMAS il n’utilise pas de mécanisme à emprunt de gaz mais le recul libre (la culasse n’est pas vérouillée lors du tir) comme sur l’AA52. Le problème avec ce système c’est que c’est très sensible à la puissance des cartouches utilisées: l’utilisation d’une cartouche trop puissante entraine l’ouverture de la culasse, risque d’endommager l’arme et de blesser le servant (cf tous les problèmes liés à l’utilisation de 5.56 OTAN dans le FAMAS F1).
      Pour revenir à la qualité du HK416 de manière plus générale, ce n’est pas un hasard s’il a été choisi par un grand nombre de pays (https://fr.wikipedia.org/wiki/HK416#Utilisateurs) et ce n’est pas non plus pour rien qu’il est en dotation dans les CPA10, 20 et 30 depuis 2009. Le fait que l’US marine corps en souhaite 50,000 exemplaires est une preuve supplémentaire s’il en fallait une sachant que cela fait un moment qu’ils évaluent des successeurs potentiels à leur m16/m4.

      1. « Quant au FAMAS il n’utilise pas de mécanisme à emprunt de gaz mais le recul libre (la culasse n’est pas vérouillée lors du tir) comme sur l’AA52. Le problème avec ce système c’est que c’est très sensible à la puissance des cartouches utilisées: l’utilisation d’une cartouche trop puissante entraine l’ouverture de la culasse, risque d’endommager l’arme et de blesser le servant (cf tous les problèmes liés à l’utilisation de 5.56 OTAN dans le FAMAS F1). » – C’est un mécanisme avant tout conçu pour les pistolets mitrailleurs ( 9mm) et, à mon avis , n’avez rien a faire sur un fusil d’assault ou une mitrailleuse.

        1. Hum…
          Vous êtes sur que ce n’est pas le laitons des cartouches à l’économie (un incident sur 1000 cartouches) qui ont remplacé les cartouches, étui acier (qui résistaient à la cadence du famas), haute qualité française (1/1 000 000 si j’ai bonne mémoire) sans que l’industriel français ait le choix de concourir avec le même niveau de (basse!) « qualité « ?!?
          Avant de tuer le chien on à fait la pub de la rage… Puis ont lui a trouvé des symptômes etc.
          Curieusement à la fin des fins les produits indignes du made in china d’il y a vingt ans étaient moins chers!
          Curieux non?

          1. Le problème des cartouches en laiton était connus au départ. Le mécanisme du FAMAS ( culasse non callée avec amplificateur d’inertie) rendait obligatoire l’utilisation du munitions avec étuis en acier. Le soucis c’est que les munitions 5.56 OTAN de nos alliés étaient toutes en laiton. Donc on était déjà pas vraiment alignés sur les normes OTAN. Ce qui défait un peut le principe d’une standardisation.

    9. C’est bizarre que votre dénonciateur professionnel ne souligne pas que l’on est jamais été capable d ‘ exporter notre famas (mais c’est surement du à un complot quelconque !) ,bizarre pour une arme aussi géniale .De plus il insiste sur le fait que nous ne devons être mieux équipés et que l on ne devrait pas à avoir à compléter nos paquetages ,mais comment se fait il que les unités de COS qui ont un peu plus de moyens ne soient pas eux même de plus grand fan du FAMAS ? mais bon je suppose qu’il les considère comme des figurants de COD .
      Franchement ,que ce marsouin se contente de faire de la politique sur le web et si il veut faire un vrai sujet sur cette arme qu’il se contente d ‘approfondir et non survoler celui ci surtout si il a de l’expérience d’ après ce qu’il dit ,de plus c’est quand même bizarre certaines de ses remarques :  » système Félin copié sur les US ! je suppose qu’il parle du land warrior »;AT4 c’est de la merde ,là aussi que d’abruti de part le monde ;problemme avec munitions US et israélienne je croyais que c’était avec une boite des EAU…………Bref bien joli de vouloir parler comme Antoine DE Caunes pour faire joli ,mais faut deja un peu plus bosser son sujet pour ne pas s ‘éparpiller ,mais je pense que le but de cette video n’est pas d’informer les gens sur le famas si j’ai bien compris .

      1. Il faut dire que l’export a été rendu difficile sur la période ou le Famas aurait pu être vendu avec toutes ces Kalach/clones et leurs munitions produites un peu partout dans l’ex bloc de l’est et en Chine qui, avant et surtout après la chute du rideau de fer, ont inondé les conflits du monde entier pour un coût dérisoire.

        1. Bonjour ,les clones des kalach et des M16 n ‘était pas vraiment dans la même cour économiquement c’est vrai , par contre on peut faire d’autres comparaison avec le SA80 anglais par exemple qui n’a pas eu beaucoup de succès non plus mais aussi avec les familles des FAL FN ou des G3 allemands qui n’ont pas eu trop de problemme de concurrences et qui au passage aurait pu doter nos armées d’autres chose que des MAT49 ou des MAS 49/56 bien avant 1979 ! et aussi avec le steyr autrichien que les australiens ont adopté ,bref peut être un peu trop pointu notre arme ,mais bon on en a quand même produit plusieurs centaines de millier et je ne crois pas que l’on va tout mettre à la casse non plus.
          Je pense que wrecker47 pourrait nous donner son avis ,surement plus précis sur cette génération de fusil ,même si je penses que pour lui le plus important c’est de savoir et être près à se servir de son arme.

          1. Pour quand même être un peu plus objectif , FN FAL et G3 allemands ne sont peut être pas non plus ce que l’on peut qualifier des fusils d’assaut moderne à l’instar du FAMAS ,il faudrait avoir l’avis de quelqu’un de plus expert.

    10. Les forces spéciales françaises et étrangères ne tarissent pas d’éloges sur cette arme depuis des années, les tests et les avis des forces armées étrangères confirment son excellence.
      Et les américains, vu l’extrême concurrence sur leur marché, n’achètent jamais de la daube mais le top du top.
      Tout le monde s’extasierait sur une daube a votre avis ?

      1. Pour un max de blé à la clef ; oui , cent fois oui , sans aucun problème .

    11. Ce type parle comme s’il était un expert en armes légères, mais n’est absolument pas le cas. Dire que le HK 416 est une copie du vieux M 16 ne signifie rien du tout . La plupart des fusils , depuis la fin de la Deuxième Guerre , utilise le principe de l’emprunt de gaz en un point du canon : Stg 44, Ak 47, MAS 49/56 ( mais oui !) , M 16, FN FAL, M 4, G 3, G 36, HK 416, SIG 510, etc… Aucun de ces fusils , même s’il y a des modèles anciens dans cette liste, n’a vraiment eu la réputation d’être des daubes à l’époque où les plus anciens ont été utilisés. Le FAMAS déroge à la règle en utilisant très bizarrement le principe d’une culasse non calée à levier amplificateur d’inertie ( ou ouverture retardée) : c’est un système de fonctionnement qui n’a été utilisé que sur des mitrailleuses ou des fusils-mitrailleurs , comme l’AA 52 ou ANF1 . Et qui a comme inconvénients d’avoir une cadence de tir élevée, d’engendrer des vibrations nuisibles à la stabilité pendant le tir en rafales, et de nécessiter l’usinage d’un grand nombre de pièces , ce qui en doncaugmente fortement les coûts.
      Ce  »spécialiste » n’a en réalité jamais eu l’occasion de tirer avec quelques unes des armes suivantes: AK 47 ou AKM , AK 74, FAL FN , G 3, M 16, M4 , G 36. Sinon, il aurait su que le FAMAS est un bon fusil, mais sans plus. La meilleures preuve étant qu’il n’a eu aucun succès à l’exportation, ce qui n’est pas le cas par exemple, pour parler d’une arme de configuration analogue , du Steyr AUG . Qui, comme par hasard, est aussi une arme fonctionnant par emprunt de gaz. Le FAMAS n’a été ni une panacée, ni la merveille des merveilles de ce monde et il avait déjà un très sérieux coup de vieux lorsqu’enfin il est arrivé en dotation règlementaire dans nos corps de troupe. Ne serait-ce que par la cartouche qu’il utilisait à ce moment là. Il est aussi difficile à modifier ou à améliorer. Et il a un très gros défaut qu’on ne découvre que maintenant : après avoir coûté cher, il revient très cher , trop cher à entretenir, réparer et maintenir en condition opérationnelle. Ce qui n’est le cas ni d’un AK 47 ou AKM, ni du M 16 qu’il décrie si bien et et qui, eux, vieillissent très bien , et ce qui n’est pas le cas du Steyr AUG..

      1. Tout à fait d’accord avec vous ! Enfin pour le Steyr il y’a le F-90 Australien. Mais à mes yeux il montre que, avec le FAMAS Felin/Revalo, le Bullpup reste moins facile à moderniser que leurs homologues conventionnels.

          1. C’est un dérivé du F88 (version sous licence du AUG). Thales Australia détient les droits du F90 il me semble ( je ne suis pas 100% là-dessus).

      2. Bonjour ,vous semblez bien maitriser le sujet ,pourriez vous nous expliquez les différences entre le famas et le steyr qui sont contemporain et qui font que celui ci à été adopter par les australiens par exemple ,juste une histoire de commerce ou une autre façon d’avoir penser cette arme ? Pour finir pensez vous que l ‘ on peut comparer le famas et le tavor israélien hors de leurs forme bullpup et croyez vous que ce dernier peut vraiment concurrencer le M16 acquis en grand nombre par l’armée israélienne .
        Merci d’avance

        1. Il serait trop long d’exposer ici les différences de conception et de fabrication entre le FAMAS et l’AUG de Steyr. Mais il y a ici , en anglais, un excellent article sur l’AUG: http://modernfirearms.net/assault/at/steyr-aug-e.html
          Il faut en retenir que le bureau d’étude de Steyr n’a été constitué qu’en 1970 . Pour le FAMAS, cela avait été réalisé en 1967, après une formidable colère de l’autorité politique de l’époque ( Michel Debré), qui avait refusé que la future arme de l’armée française ( la CAL de FN) soit une arme étrangère. En fait, après l’échec du MAS 62, notre MAS n’avait plus de bureau d’étude et il a fallu en recréer un .: http://collections.musee-armee.fr/un-fusil-prototype-dans-les-collections-du-musee-de-larmee-le-fa-mas-t62/
          L’AUG a été achevé en 1974 , testé en 1975 et l’armée autrichienne l’a adopté en 1977 et il est entré en service en 1978. Le FAMAS n’a été présenté qu’en 1973, puis testé au 75 ème RI de Valence en 1974 et fait l’objet de nombreuses et sévères critiques de leurs utilisateurs . Celles-ci ne seront que partiellement corrigées ( installation d’un dispositif de tir par rafales de 3 pour compenser la cadence de tir trop grande en automatique; garde -main trop , chargeur s fragiles, etc ..) mais qui, en tout cas, en retarderont la mise en service et la fabrication en grande série. Il aura fallu que les contingents français se ridiculisent en 1978 au Liban pour que le Général Lagarde, un grand personnage et notre CEMAT de l’époque, se fâche. il nous a expliqué par la suite en toute simplicité pourquoi et comment il a été contraint de commander d’urgence des SIG 540 à la firme Manurhin (au lieu de HK 33 qui pouvaient être fabriqués aussi en France) , et aussi pourquoi , en raison des retards pris par le FAMAS, il avait ordonné la mise en fabrication immédiate de 30 000 Mas 49/56 pour faire la soudure ! Avec le coup de fouet qu’il a donné, le FAMAS ne commencera à entrer très lentement en service qu’en 1979. Ce fusil a incontestablement connu des problèmes difficiles de mise au point . Le problème à la base vient du fait qu’il utilise le principe de la culasse non calée à levier amplificateur d’inertie ( appelé aussi improprement levier de retard à l’ouverture) , que les Anglo-saxons appellent  »lever-delayed blow-back », Son principe de fonctionnement est plus simple que celui de l’emprunt de gaz avec piston de l’AUG , qui est aussi celui de beaucoup d’autres fusils d’assaut modernes ou anciens ( voir l’article de l’AUG) . Or , lors de nos cours d’instruction sur les armes étrangères et anciennes, un de nos instructeurs nous avait fait remarquer sacarstiquement que:  » Lorsqu’un qu’un principe de fonctionnement est compliqué , l’arme est simple. Mais lorsque le principe de fonctionnement est simple, l’arme est compliquée ». Cette constatation , techniquement difficile à expliquer, s’est révélée parfaitement juste. Et le FAMAS est une arme au mécanisme compliqué. Il comporte de nombreuses pièces, difficiles et chères à fabriquer. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons de son échec : 2 mois après la fin de son essai en corps de troupe, sa présentation à une délégation militaire mexicaine a ainsi été ratée. Le FAMAS est aussi une arme difficile à modifie. Lors de son expérimentations, les utilisateurs se sont heurtés au refus des ingénieurs pour beaucoup de leurs demandes ( ex. : modifier l’emplacement du levier d’armement) et à faire évoluer.
          Les Autrichiens, plus astucieusement , ont d’emblée conçu l’AUG pour qu’il soit modulaire, et donc plus facile à modifier aux grès des utilisateurs . Ils avaient , certes, utilisés le principe de l’emprunt des gaz déjà utilisés par un bon nombre d’autres armes, mais ils s’étaient aussi ( voir l’article) fortement inspirés du très intéressant fusil britannique EM-2 qui n’était resté à l’ état de très petite série. Il est ironique d’ailleurs que les Autrichiens aient pu tirer un excellent fusil de cet EM-2. Alors que ,10 ans plus tard, au lieu de s’inspirer directement de leur EM-2 ( ou du fusil de Steyr) , les Britanniques connaitront les pires déboires possibles lorsqu’ils mettront en service leur SA 80 qui lui est différent , même s’il utilise le même principe de l’emprunt de gaz,
          Comparer le FAMAS et le Tavor? Le Tavor reprend lui aussi le principe bien connu de l’emprunt de gaz en un point du canon et du piston , utilisé par aussi par l’AUG et d’autres fusils d’assaut. Wikipédia cite l’AK 47 comme source d’inspiration , mais en fait les Israéliens avaient déjà copié celui-ci avec leur Galil. Contrairement à ce qui est écrit dans Wikipédia, le Tarvor s’inspire donc plutôt du Galil et du M-4. C’est une arme robuste et peu encombrante bien plus fiable que le M-4 mais auquel il ne faut pas demander une trop grande précision avec son canon court .
          Le Tavor TAR-21 remplacera-t-il le M-16? Pas tout à fait car il est destiné d’abord aux usages qui sont ceux du M 4 des opérations spéciales et non pas du M 16 . Donc le TAR-21 complète pour l’instant les dotations encore nombreuses du M4 là où celui-ci est encore en nombre insuffisant , et le remplacera par la suite. Mais oui, il remplacera sûrement et sans difficulté d’abord le M 16 qui est déjà très vieux, et aussi sans doute le Galil . Mais pas forcément ses versions qui sont actuellement connues , car c’est une arme qui est modulable et qui peut encore évoluer.

      3. Parfois je me demande quel entraînement ont reçu les commentateurs.
        La haute cadence, qui semble vous gêner, me semblait fort utile quand je regardait les traçantes d’une centaine de tireur. Le concept de « boule de feu » n’est pas venu jusqu’à vous?
        La difficulté a moderniser ne tient qu’au choix de détruire une industrie pour ne pas mettre en cause le paradis soviétique des ouvriers de l’armement…
        Pourtant, des copains, qui mettaient un béret vert comme les angliches, m’ont décrit les conditions dans lesquelles ils étaient dirigés par leurs chibanis vers un M4 ou AUG ou… Seulement, ces jeunes gens sélectionnés, n’étaient pas destinés à mourir avec le gros des troupes.
        Reste t’il un gros des troupes???
        Après vingt ans supplémentaires d’usure, je ne rejette pas dogmatiquement vos critiques. Juste recadrer équitablement.
        Je vous dis juste qu’après un entraînement bien conduit et la perception d’un 5 rayures (après un 3 exsangue) je ne savais pas rater une cible à 300m au Famas ni à 400 avec une AA mdleF1.
        Ni nuit ni vent…

        1. Je suppose que la critique concernant la grande cadence de tir du FAMAS me concerne ? J’ai été instructeur de tir. Avez vous essayé de tirer au FAMAS en tir instinctif et automatique sur une cible à 25 mètres , et réussi à contrôler votre arme? C’était l’épreuve de tir qui était exigée au CM 2. La boule de feu, c’est bien . Mais on peut la faire aussi et bien mieux avec une MAT 49 tirant à 600 coups minutes et un chargeur de 32 coups (ou un peu moins moins), qu’un vorace FAMAS à 900 coups minutes et 25 cartouches. Le tout en courant , et en changeant de chargeur si possible . Calculez combien de temps il faut pour qu’un chargeur soit vide .

  5. Le m27 n’est pas un fusil d’assaut mais un fusil mitrailleur, il viens en complément de la m249. Donc pas d’inquiétude pour fn qui fournira toujours les m16a4.

    1. C’est ce qui m’avait semblé lire sur wikipédia.
      Je ne connais rien à ce domaine du coup je me pose des questions.
      Si les américains utilisent un dérivé du HK416 comme arme de soutien et que la France utilise le HK416 comme arme réglementaire, est ce que cela veut dire que les soldats français emmènent un armement plus « lourd » que les américains? Est ce une différence dans la stratégie d’emploi? Ou bien est ce simplement que le M27 et le HK 416 sont totalement différend et n’ont pas le même usage?

      1. Le M27 IAR et le H416F sont très similaire. Le M27 ayant un cannon légèrement plus lourd je crois. La difference est surtout doctrinale. L’USMC n’avait pas vraiment appréciée la performance de leurs M249 ( Minimi Para) en Afghanistan. Trop peut précises pour les engagements qui ce faisaient souvent à 500m ou plus. Par contre le M27 , c’es toujours du 5.556mm… A vrai dire je n’ais jamais compris ce choix. Des Minimi 7.62mm ou des M240L auraient fait l’affaire pourtant.

        1. J’ai lu Wiki anglich suite à vos commentaires.
          La dithyrambe est jolie.
          Pourtant du 7.62 a été réintroduit en semi auto (garant moderne) pour l’USMC et du « à verrou » pour l’Army… niveau groupe.
          En cause non pas la précision mais la capacité à passer à travers un parpaing creux de la 5.56 dans le canon court d’un M4.
          Designated marksmen… Bonne recherche 😉

        2. Donc si je comprends bien. US M4 5.56 + M27 5.56 et FR Hk416 + Minimi 7.62. Quelle est la différence tactiques derrière ces choix? Est ce lié à une différence d’emploi de l’infanterie?

      2. J’avais lu un article comme quoi les marines , qui avaient achetés les m27 pour avoir un fm ultralight, avaient été agréablement surpris par la précision, la fiabilité, et la possibilité de se servir de leurs m27 pour tout un tas de tâches. Ils disaient que cette arme avait un potentiel de machine à tout faire, quitte à juste changer le canon et mettre une lunette.
        Je n’ai pas le lien et je m’en excuse, mais en lisant l’article ci-dessus, je me suis dit qu’ils joignaient la parole aux actes…ils ont de la chance d’avoir du budget !

  6. En lien avec cet article:
    .
    « Et si l’US Marine Corps (USMC), en choisissant le HK 416 pour remplacer ses M4 et M16A4, menaçait le bon déroulement des livraisons au profit de la France ?
    Dans un communiqué daté du 11 août, l’USMC annonce en effet entamer des discussions exclusives avec l’industriel allemand Heckler & Koch pour la livraison de 50 184 M27 Infantry Automatic Rifles (IAR), variante américaine de l’HK 416. »
    .
    http://forcesoperations.com/le-hk-416f-menace-par-lus-marine-corps/

    1. J’ai lu cet article dès sa mise en ligne (16/08). J’avoue avoir été un peu déçu par ce FOB dont le ton donne rarement dans le catastrophisme.
      .
      En synthèse, je dirais : « comment se faire peur à partir de… rien ». L’article donne UNE information puis enchaîne les « ET SI ». Le contrat US est-il signé ? HK a-t-il lancé un avertissement ? … prévu l’installation d’une unité de production aux US ? … renforcé sa chaîne existante ? Aucune amorce de réponse dans l’article qui pointe pourtant un danger (qui semble) imminent
      .
      A ce titre, je peux aussi dire « L’Inde envisage l’achat éventuel de 400 Rafale. Les livraisons à l’armée de l’air Française seront-elle repoussées en 2075 ?!?!?!?!? »

      1. « un peu déçu par ce FOB » merci de lire « un peu déçu par ce post de Force Opérations Blog »

    2. C’est bien tiré par les cheveux . Cela ne pourrait pas plutôt être :  »Et si l’armée française, en choisissant le HK 416, menaçait les livraisons du M 27 que le Marine Corps désirerait acquérir ?  » ? :))! Car après tout, la commande française est plus importante que celle des Américains . De toute façon , cela ne tient pas debout:
      1)Étant données d’une part les faibles cadences de livraisons des HK 416 destinés à l’armée française,
      2)plus le fait que ces HK 416 seront montés en France,
      et d’autre part que le M 27 que le Marine Corps désire acquérir :
      3) n’est pas encore commandé
      4) que, s’il était retenu, on ne sait pas encore quelles seront les délais de livraison demandés,
      5) et que , de toute façon, ces M 27 seront fabriqués aux États Unis ,
      on voit mal où est le problème. Les Américains exigeront que la totalité des pièces soient produites sur place et les opérations d’usinage se passent chez eux, car ils ne veulent absolument pas ( ils ont des représentants très vigilants sur ce point au Congrès) dépendre d’un fournisseur étranger et avoir des problèmes tels que la priorité pourrait donner à un autre client. Ils le disent et ils l’écrivent dans tous les articles consacrés aux problèmes de leur défense et à l’armement de leurs forces : ils veulent du  »Made here only  » .

      1. Intéressant ce dernier principe…à appliquer d urgence chez nous M. MACRON …
        Et merci aux divers contributeurs pour leurs explications techniques… j en déduis que le choix du HK416F était le bon…même si le SCAR belge l était aussi ou même le HK G36 utilisé par les FS Marine.

    3. Bonsoir FrédéricA et MD,
      je partage totalement vos observations sur cet article de FOB volontairement tapageur sachant que la production de ces livraisons aux forces US se sera certainement assurée aux USA.

  7. Plutôt que de laisser foutre à la baille la Manufacture d’ Armes de Saint-Etienne qui avait réussi un très bon Fusil d’ Assaut avec le FA-MAS , en 1973 , soient une quinzaine d’ années après l’ AR-15 ( basé sur l’ AR-10 ) de la société américaine Colt Industries qui donna naissance à la version purement militaire M-16 ( Guerre du Vietnam ) puis M-4 et dérivés , les pouvoirs publics français auraient été beaucoup mieux inspirés de suivre l’ exemple des USA et de laisser au FAMAS toutes les chances d’ évoluer , de se perfectionner et d’ évoluer afin de permettre à l’ Armée française de s’ équiper aujourd’ hui encore avec une arme française et ni une arme allemande , ni germano-américaine , ce qu’ est tout compte fait le HK 416 .
    .
    Les FA-MAS correctement entretenus , bien nettoyés , approvisionnés avec de la munition standard mais de qualité , tournaient comme des avions et d’ un point de vue balistique l’ arme était excellente tout en étant bien équilibrée , légère et peu encombrante .
    .
    Les défauts les plus notables restant un magasin de contenance insuffisante , une fragilité de certaines pièces comme la poignée garde-mains , une culasse comprenant trop de petites pièces ( tête de Mickey ) et une carence en accessoires tels que l’ ajout de rails même si le G2 rectifiait déjà en partie beaucoup de ses défauts .
    .
    De toute façon , à partir du moment où nous avons acheté et utilisé des cartouches 5.56 mm de piètre qualité , le FA-MAS qui exige , lui , de la bonne munition pour un fonctionnement optimal , s’ est mis à montrer ses limites sur ce sujet précis et à dysfonctionner dramatiquement .
    Mais sans cela …

    1. Bonjour ,le famas est rentré en service en 79 , nous avions quand même un train de retard en arme automatique et je penses que nous avons voulu réinventé la roue ,mais bon à l’époque c’était pour une série de plusieurs centaines de millier d’armes ,alors ça passait quitte à ce que ça nous coutes un bras.

    2. Bonjour,
      Concernant la mas, à l instar d’autres fabricants d équipements individuels (rangers) celle-ci s’est endormie sur les commandes de l état français sans chercher à développer une politique d exportation viable ni de nouveaux produits pouvant faire face à la concurrence notamment belge, allemande et suisse .
      De plus, le marché civil des armes est très restreint en France.
      En conclusion ces fabriques d’armes légères,avec leur mode de gestion archaïque, sans les apports de liquidités de l’état français étaient de toute façon vouées à péricliter face à des entreprises étrangères bien plus innovantes.
      C’est ce que l’on appelle le darwinisme économique.

  8. Rectification :
    .

    « et de laisser au FAMAS toutes les chances d’ évoluer , de se perfectionner et d’ évoluer afin de permettre à l’ Armée française de s’ équiper aujourd’ hui encore avec une arme française  »
    .
    Lire :
    « et de laisser au FAMAS toutes les chances d’ évoluer , de se perfectionner et de faire entièrement ses preuves afin de permettre à l’ Armée française de s’ équiper aujourd’ hui encore avec une arme française »

      1. Bonjour S.B-Seguin ,
        oui , je sais que le FA-MAS coûtait cher ; le tarif de son percuteur est du reste aberrant …
        LA question que je me suis toujours posé concernant cette arme consiste en les raisons exactes de son prix si élevé , est-ce que certains se sont sucrés au passage , mauvaises estimations de ventes futures , coûts de développement et de recherche dépassés , tarif initial incorrectement évalué , etc …?

        1. Bonjour ScopeWizard,
          le FAMAS n’était pas d’une conception surévaluée, mais d’une conception qui appartenait à une autre époque dans un contexte très différent avec un budget de la Défense largement mieux doté pour une armée de conscription évidemment plus nombreuse en hommes.
          .
          Et oui,
          l’entreprise d’état qu’était la Manufacture d’Armes de Saint-Étienne, même sous la direction de GIAT Industries depuis 1989, ne s’était jamais souciée {comme ses alter ego notamment allemandes, belge, suisse et italienne}, d’établir un réseau de clients export se contentant du potentiel offert par le marché domestique français avec un volume 400 000 FAMAS fabriqués de 1978 à 1995 reposant donc aussi sur ses centaines de milliers d’appelés, notamment dans l’Armée de Terre.
          .
          Annoncée en 1996, la fin effective du Service National en 2001, contribuait aussi à sonner la fin de la Manufacture d’Armes de Saint-Étienne en 2001 n’avait pas su s’adapter sur le plan économique et commercial pour devenir rentable.

    1. « et de laisser au FAMAS toutes les chances d’ évoluer , de se perfectionner et de faire entièrement ses preuves afin de permettre à l’ Armée française de s’ équiper aujourd’ hui encore avec une arme française  » – Comme le FAMAS/ Felin ? Soyez honnête, regardez ce machin et dite moi si c’est une bonne évolution ? Il est plus lourd, plus encombrant , à moins d’espace pour des rails que ses contemporains ( à cause de la config, bullpup). Les seules chose qu’il améliore vis a vis de ces prédécesseurs c’est d’abaisser la ligne de visée pour la rapprocher de l’âme du canon et justement de changer de canon pour utiliser des munitions plus lourdes.

      .

      Comme le disait MD plus haut, les seules qui considèrent le FAMAS comme excellent sont ceux qui n’on jamais vraiment utilisés autre chose. Le FAMAS était une arme médiocre dans le vraie sense du terme. Ni catastrophique , ni particulièrement excellente. Pour moi le Bullpup c’est un peut comme le décollage à la verticale pour le F-35 : on compromet pas mal de chose pour une ergo qui n’est pas si avantageuse que cela. Les Bullpups sont intrinsèquement plus difficiles à moderniser car il y’a moins de d’espace pour « travailler » dessus. Je vous garantis que le FAMAS ne pouvait pas aller plus loins que le Felin/ Revalo.

  9. « Les FA-MAS correctement entretenus , bien nettoyés , approvisionnés avec de la munition standard mais de qualité , tournaient comme des avions [….]  » et en situation de guerre , quand l’entretien est plus difficile, ou fait de façon moins rigoureuse ? Quand on doit partager des munitions de qualité variable avec des alliés ( c’est pas le principe des munitions standard OTAN ) en Opex ?
    .
    Le FAMAS que vous décrivez est une vraie « range queen » mais une mauvaise arme de guerre. Le FAMAS est precis je vous l’accorde mais pour moi ce n’est pas la premiere qualité d’un arme de guerre. Elle doit être fiable et facile aussi bien d’emploie et d’entretien. La précison c’est un plus secondaire. Le combat d’infanterie ce pratiquant en générale entre 0 et 300 metres , une arme capable d’abattre une cible de taille humaine a cette distance avec aise est largement suffisante. Si un jour le phantasm apocalyptique des « preppers » arrive un jour ( ce que je souhaite nullement) , je prendrais une kalache au dessus d’un FAMAS à tous les coups pour me défendre ! Si j’avais le choix bien sur…

  10. Commande assortie d’un nombre égal de « suppresors »! (Info CdC 21é Rima)
    Surcoût d’équipement à prévoir pour transformer les petits canons en cannes à pêche surf casting?
    Ou pensions de surdité pour le prochain quinquennat?

Les commentaires sont fermés.