L’Otan ne laissera pas l’Afghanistan « redevenir un sanctuaire pour terroristes »

Alors que le président Trump vient d’annoncer le renforcement du contingent américain déployé en Afghanistan afin de ne pas créer un vide dans lequel s’engouffreraient les organisations terroristes, l’Otan n’entend pas être en reste.

Pour rappel, à la suite de la fin des opérations de combat de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), fin 2014, l’Otan a lancé la mission Resolute Support afin de continuer la formation et l’entraînement des forces de sécurité afghanes. Pour cela, 12.000 soldats ont été engagés en Afghanistan, dont les deux tiers sont américains.

« Notre objectif est de nous assurer que l’Afghanistan ne redevienne jamais un sanctuaire pour terroristes qui s’attaqueraient à nos propres pays », a en effet affirmé, ce 22 août, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan.

« L’Otan a actuellement plus de 12.000 soldats dans le pays. Ces dernières semaines, plus de 15 nations ont promis des contributions supplémentaires pour notre mission Resolute Support », a rappelé M. Stoltenberg.

Lors du dernier sommet de l’Alliance, plusieurs membres s’étaient effectivement engagés à renforcer leur présence militaire en Afghanistan, comme le Royaume-Uni et le Danemark. Et si aucun chiffre ne fut avancé à l’époque, des sources officieuses ont évoqué l’envoi, au total, de 2.500 à 3.000 soldats supplémentaires. Ces derniers viendraient donc s’ajouter aux 3.900 de plus que les États-Unis envisagent d’envoyer auprès des troupes afghanes.

« Nous nous attachons particulièrement à poursuivre le développement des forces spéciales, des forces aériennes », a par ailleurs précisé M. Stoltenberg, qui a aussi évoqué un effort pour « améliorer » l’organisation des forces afghanes.

« Avec le soutien de l’Otan, l’Afghanistan dispose maintenant de forces de sécurité comptant environ 350.000 soldats et policiers », a également souligné M. Stoltenberg.

Reste à savoir si ce renforcement des effectifs de la mission Resolute Support sera suffisant, alors que le gouvernement afghan peine à contenir les taliban. En mai, Dan Coats, le directeur national du renseignement américain avait estimé que « la situation politique et sécuritaire en Afghanistan allait presque certainement se détériorer tout au long de 2018, même avec une modeste augmentation de l’aide militaire des Etats-Unis et de leurs partenaires ». Et cela pour deux raisons : la mauvaise conjoncture économique afghane et les faibles « performances » de ses forces de sécurité.

Par ailleurs, sur les 98 groupes terroristes recensés par les Nations unies, 20 sont actifs dans la région formée par l’Afghanistan et le Pakistan (Af/Pak). « C’est la plus forte concentration de différents groupes dans le monde », avait souligné le général américain John Nicholson, le chef de la mission Resolute Support, de l’Otan.

« De toute évidence, il y a une menace pour la sécurité internationale encore en provenance d’Afghanistan […] Nous avons vu plusieurs groupes internationaux se rassembler en Afghanistan. Certains d’entre eux ont des ambitions locales, comme les taliban, mais la majorité de ces groupes ont des ambitions qui vont bien au-delà des frontières de l’Afghanistan », avait expliqué Franz-Michael Skjold Mellbin, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour la région Af/Pak, au New York Times.

24 commentaires sur “L’Otan ne laissera pas l’Afghanistan « redevenir un sanctuaire pour terroristes »”

  1. D’abord dégommer les champs de drogues, les maisons de gros producteurs, les seigneurs de la guerre qui font le trafic, quand l’argent circulera plus, il y aura moins de prévarication, car, comme au pakistan, je suis sûr qu’en haut niveau de l’armée, il y a des gars qui emplâtre pour renseigner les talibans.

    1. Dans le Rif marocain il y en a 300 000 (grosso-modo) qui vivent de la culture du Hachik.En Afghanistan c’est plusieurs millions.Qui va oser les mettre sur le carreau dans des pays a l’économie déjà faiblarde ou inexistante comme en Afghanistan?.Les Talibans,quand ils étaient au pouvoir,ont éliminé 95% de la production.Seulement a leur époque on produisait 185 tonnes d’opium par an.On est arrivés libérer le pays et la production a augmenté.Aujourd’hui on en est à pas loin de 6000 T.Cela représente une bonne part du PIB de l’Afghanistan.(J’ai vu des chiffres de 68 Milliards, jusqu’à 30% ???).Comme les producteurs touchent grosso-modo 3 Milliards (?),le reste sert a tenir tranquilles les différents clans régionaux qui composent l’Assemblée Nationale.Et on peut supposer qu’à l’exportation,il n’y a pas que les Afghans qui palpent.Seul une force afghane au pouvoir,comme les Talibans,pourrait pourrait éradiquer la production.Certainement pas les Américains et Alliés,si tant est qu’ils le veuillent.

      1. J’ai toujours trouvé suspecte cette fameuse « amitié historique » avec le maroc qui se décharge de sa surpopulation dans l’europe voisine tout en veillant à ne pas lâcher les plus diplômés, formés, bref comme tous els autres pays , ils nous envoient leur rebut , comme les coucous, ils se nourriront dans le nid de la france, et éjecteront celui qui était là avant…

    2. Merci j ai bien rigolé mais soyons sérieux deux secondes si vous éradiquer les champs de pavots automatiquement les paysans afghans vont rejoindre les talibans c est d ailleurs pour ça que l otan n à jamais rase un seul champs …….
      ..

  2. Ou on leur fait la guerre, ou on s’en va!!!
    Ça sert à rien de faire du paraître auprès d’une population qui pour la plupart sont nés sous le guère… il faut taper et taper fort..
    Prenons l’exemple d’uzbin, nos soldats montent sur un col réputé comme étant contrôlé par les talibans… à pieds!! Et se retrouvent pris sous leur feu… c’est donc un manque de moyens qui a créé cet état de fait!! Si nos forces armées avaient eue à dispo des helicos cela ne se serait pas passé de la même façon! (Voir les différentes interventions dans l’adrar des ifogas). De plus l’armée de ce pays est composée de 50 % de sympathisants avec les talibans et 50% d’indécis !!! Doit-on vraiment guerroyer avec eux ?? De plus nous passons pour des faibles aux yeux de la population ( d’après un padré du 2eme Rep) et j’ai tendance à écouter ce prêtre.
    Encore de plus nombre de troupes de différents pays ne sortent même pas de leurs bases!! À commencer par les américains qui se contentent d’envoyer des renforts aériens, ce qui n’est déjà pas si mal!! Donc que monsieur Trump racole auprès de l’OTAN des troupes OK , mais il faut être clair.. ou on y fait la guerre et on subit quelques centaines de pertes ou on y fait la danse du ventre et on subit quelques dizaines de pertes par an .. mais tout les an et pendant 1000 ans.

    1. Le padre en question est un allumé d’extrême droite raciste qui s’est fait recadré par l’EMA et qui pendant son séjour avait même réussi à se mettre à dos le chef de corps du GTIA, en particulier à cause de son mépris vis a vis de nos soldats d’origine immigrée.
      Pas vraiment une référence.

      1. Aleksandar,
        Vous pouvez nous fournir une preuve de l’accusation que vous portez sur le padre ?
        Je pense qu’ils s’agît de l’abbé de Pommerol?
        https://www.youtube.com/watch?v=hiJX76YPsb8
        Et voici le propos qui lui est reproché.
        http://www.chemin-de-memoire-parachutistes.org/t14265-abbe-b-julien-de-pommerol-padre-du-2eme-rep-camp-raffalli-ni-rouge-ni-maures
        Ainsi que la réponse qui lui a été faite publiquement
        http://www.opex360.com/2011/05/26/labbe-jullien-de-pommerol-lex-padre-du-2e-rep-persiste-et-signe/
        Et pour finir la réponse aux accusations de cette réponse.
        http://www.politique-actu.com/debat/lettre-ouverte-ministre-defense-pere-benoit-jullien-pommerol-aumonier/276132/
        Alors, à chacun de juger s’il y a de quoi justifier vos accusations diffamatoires.
        Le Padre reprochait au commandement de faire des concessions à l’islam, ce qu’il a largement argumenté. C’est ça du racisme d’allumé d’extrême droite ?

        Cher Aleksandar,
        Je crois que le ressentiment anti occidental vous égare.
        Vous êtes de quelle origine ?
        Russe, turque, musulman ?
        Tout est bon pour attaquer ce que vous détestez, mais là vous vous êtes planté et lourdement. Pour qui connaît un peu la Légion, ce que vous reprochez au Padre est simplement ridicule car la très grande majorité des légionnaires sont des immigrés.
        Mais la victimisation musulmane ne doute de rien et la moindre critique, largement justifiée, envers l’islam, et surtout envers les préférences du commandement et du gouvernement, est traduite comme « un acte raciste » tenu par « un allumé d’extrême droite raciste », excusez les redondances, un « mépris envers les soldats immigrés ». Pourtant, on aurait pu penser que ces jours-ci, l’islamofolie se serait faite discrète, mais non, on ose tout sans vergogne.
        Citez nous un témoignage sérieux d’une victime de « ce racisme. »
        Le style c’est l’homme et là vous venez de révéler un de vos aspects.

  3. J’aimerai qu’on cesse de nous raconter des coups avec cette affaire de » sanctuaire du terrorisme « et qu’on nous dise un peu la vérité concernant le pétrole et autres richesses minérales et d’oléoducs plus que convoités,et destinés à je ne sais qui ?…
    Ce n’est pas avec nos matériels anciens à bout de souffle, qu’on pourra s’aligner avec les Américains .Les va nu-pieds Afghans ont pris du poil de la bête,aidés par les Chinois qui se frottent les mains ! Du reste ils ont déjà commencé l’exploitation des minéraux comme le cuivre non loin de la capitale !
    On avait rapatriés nos épaves , cette fois on les y laissera ! Sans l’ aide US il faudra un nouveau prêt-bail ,vu l’état de nos matériels et leur non-renouvellement ! On avait à faire en Afrique ,on devra recruter pour s’y maintenir !
    S’il faut remettre çà avec eux en Afstan , il faudra d’autres  » pigeons et des batdafs isssus des migrants actuels « pour complèter les effectifs, car les prochains ne seront pas enclins à remettre çà ni très fanas pour y retourner !Dans cent ans on y sera encore, et on pourra même construire sur place des cimetières comme les Soviets pour y mettre nos gars ,afin de ne pas démoraliser la population!

    1. Quelques chiffres vont te permettre de comprendre la situation: Dans les années 60 il y avait 3 milliards d’hommes sur terre dont 1 milliard d’occidentaux…
      Aujourd’hui il y a 7 milliards d’hommes dont moins d’un milliard d’occidentaux. Et dans quelques années il y en aura 10 milliards avec encore moins d’un milliard d’occidentaux… Autant dire que la partie pour les occidentaux va etre de plus en plus difficile pour imposer leurs vues sur le monde.

  4. Amusant de constater à quelle vitesse le caniche OTAN vient rejoindre son maître, quels que soient la cause, les risques, la logique, les buts.. j’espère bien qu’il aura droit à un petit susucre, non ? un nouveau fanion pour la nouvelle opération qui s’annonce par exemple, ça ferait joli à côté des autres.

  5. Il est certain que maintenir une force dans cette région est nécessaire. Cependant je crois que nous y sommes pour un certain temps, que l’on pourrait qualifier d’indéterminé. Cette situation était prévisible, dans ce pays, les anglais, les russes, n’ont jamais réussi à pacifier, pourquoi l’OTAN y arriverait il . Pour esperer quelque chose de positif il faudrait d’abord changer les coutumes et mentalités des résidents de ce pays, et trouver des dirigeants politiques intègres. Ce ne sera, à mon avis jamais possible dans ces régions.
    Le seul « avantage » de cette situation tendue à perpétuité, est de maintenir nos troupes en état opérationnel, et économiquement parlant, satisfaire le complexe militaro industriel.

  6. Il faut de toue urgence décréter une nouvelle OPEX, car les Français sont les meilleurs : 4 000 soldats suffisent a contrôler tout le Mali, une région essentiellement désertique à peu près aussi grande que l’Europe ! Au Mali on laisse passer les trafiquants d’être humains, et en Afghanistan on laisse passer les trafiquants de drogue : nous respectons les cultures locales.

  7. « Ils ne laisseront pas l’Afghanistan redevenir un sanctuaire pour terroristes ».En augmentant les effectifs et en impliquant l’OTAN,faut pas être un cerveau pour deviner que ça fera l’effet contraire.Un vrai aimant pour les djihadistes.

  8. Le Président américain a dévoilé sa nouvelle stratégie pour l’Afghanistan.

    La première chose à garder à l’esprit lors de l’analyse de la stratégie afghane de Washington sous n’importe quel président est l’absence absolue de tout type d’intérêt pour le sort de l’Afghanistan et de son peuple. Qu’il y ait une guerre ici ou que la paix règne, que l’Afghanistan soit une source de menaces terroristes ou de drogue – tout cela en soi n’occupe pas tous les stratèges américains. Il est important qu’ils utilisent l’Afghanistan pour atteindre des objectifs plus ambitieux.

    Un problème stratégique fondamentalement important pour les États-Unis en ce moment est la relation avec la Chine. Et c’est de ce point de vue que la nouvelle stratégie afghane de Washington devrait être envisagée.

    Dans le même temps, il devient évident que l’Amérique prend des manœuvres le long de l’environnement stratégique de la Chine: un cycle de conflits se forme autour d’elle. La péninsule coréenne, la mer de Chine méridionale, les islamistes aux Philippines, les difficultés avec Hong Kong, la Birmanie, la rivalité avec l’Inde dans l’océan Indien et l’Himalaya, des problèmes internes au Pakistan, des exacerbations périodiques au Xinjiang – tous ces problèmes sont situés le long du périmètre des frontières de la Chine et l’Afghanistan Dans cette rangée, il y a certainement une place importante.

    Un coup d’œil rapide sur la carte suffit à comprendre que ce pays occupe un poste clé dans la stratégie chinoise. « Une ceinture est une façon ». En quittant ici les États-Unis, que Obama a insisté, ne correspond pas à Trump d’aucune façon, alors qu’il ouvre l’Afghanistan pour l’influence chinoise. Si les Chinois parviennent à s’imposer à Kaboul, ils recevront les garanties nécessaires pour le fonctionnement stable de l’ensemble du système des corridors de transport et de logistique vers l’océan Indien, le Golfe Persique, le bassin Caspien-Mer Noire et l’Europe. Pour les États-Unis, cela est inacceptable.

    Par conséquent, il a aboli le plan d’Obama pour réduire la présence militaire américaine en Afghanistan et, au contraire, a annoncé son intention d’augmenter le nombre de soldats américains ici, sans coordination ni consultation. Le Pentagone obtient des pouvoirs élargis et à partir de maintenant ne divulguera pas le nombre de ses troupes et les plans pour leur utilisation.

    Cela signifie que Washington fera tout en Afghanistan qu’il juge nécessaire, sans accorder attention à personne.

    1. @martin luther
      Quelques soucis de traduction. Seriez vous arabophone ?
      Je pense que vous voulez parler du projet chinois de « la ceinture et la route » one belt, one road.
      Ce basculement de gravité vers l’eurasie est à mettre en relation avec l’organisation du traité de shangai.

    1. Difficile à dire. L’Occident n’ayant pas de RCS, il ne publie pas ses comptes. D’ailleurs, il ne les tient même pas. Faute de comptabilité, il est périlleux d’extraire un coût. Mais demandez à Robert, ila certainement la réponse.

    2. Sans doute moins que de laisser les talibans ou l’Etat Islamique s’établir dans un pays et former des millions de terroristes islamistes glorifiant Oussama Ben Laden ou Abou Bakr al-Baghdadi pour envahir un autre pays, puis un deuxième, puis un troisième…

  9. Les.américains se moquent comme de l an 40 des soi disant terroristes les enjeux sont autres que ça et les pays de l otan ont ils vraiment les mêmes intérêt que leur maître us ? Et l Europe aux abonnés absents comme d hab

  10. Bon, on résume, les US et le l’OTAN vont renvoyer des troupes qui appliqueront la même stratégie que depuis 15 ans pour le même résultat.
    L’échec.

  11. Volte face de Trump :
    Ne croyez jamais un Trump car un Trump ça « trumpe » énormément !!

Les commentaires sont fermés.