Le nombre d’attaques revendiquées par l’EI a augmenté de 20% en 2016

En 2016, l’État islamique (EI ou Daesh) a été l’organisation terroriste la plus meurtrière au monde, à en croire les chiffres avancés par l’Université du Maryland, qui alimente et exploite une « Base de données du terrorisme mondial » (GTD).

Globalement, l’an passé, le nombre d’attaques terroristes a baissé de 10% par rapport à 2015. Seulement, celles revendiquées par l’EI ont augmenté de 20%, avec 1.400 qui ont été recensées. En outre, elles ont été meutrières puisqu’elles ont fait 7.000 morts, soit une hausse de 40%.

Le rapport [.pdf]  fait la distinction entre l’EI et les groupes qui lui ont fait allégeance. En les prenant en compte, les totaux sont plus importants encore puisque ces derniers ont été responsables de 950 attaques, lesquelles ont fait près de 3.000 morts.

Parmi ces mouvements, certains ayant été relativement discrets l’an passé sont désormais sur le devant de la scène. C’est notamment le cas du groupe jihadiste philippin Maute (22 attaques revendiquées en 2016 et 33 tués), qui cause actuellement des difficultés aux forces gouvernementales philippines à Marawi, ville située sur l’île de Mindanao.

L’on note également une hausse significative des attaques attribuées à des groupes proches de l’EI au Yémen (+175%), au Bangladesh (+62%), en Afghanistan/Pakistan (+28% mais +110% de tués) et en Libye (+30%, notamment en raison de la bataille de Syrte).

A contrario, le groupe nigérian Boko Haram, qui a fait allégeance à l’EI en 2015, semble sur le déclin : le nombre d’attaques qu’il a menées en 2016 a baissé de 54% par rapport à l’année précédente (-77% pour le nombre de tués). Pour autant, il faut se garder de conclusions hâtives : le 16 août, 28 personnes ont été tuées et plus de 80 autres blessées dans trois attentats-suicides commis contre un camp de déplacés à Mandarari, près de Maiduguri [État de Borno].

10 commentaires sur “Le nombre d’attaques revendiquées par l’EI a augmenté de 20% en 2016”

  1. Le premier tableau du rapport de l’Université du Maryland me parait assez discutable : 72 victimes du terrorisme en Amérique du nord en 2016 ; quand on sait que la Guerre de la drogue au Mexique fait des milliers de morts chaque année (23 000 en 2016 [IISS]), dont de nombreux assassinats et « disparitions » de responsables politiques, de policiers, de journalistes, de syndicalistes, de fonctionnaires, de citoyens gênants ou récalcitrants … Il est vrai que les USA ont un programme d’aide à la lutte contre les Narcos mexicains, et un tel sentiment de puissance et de supériorité, que ce qu’il font ne peut aux yeux de certains américains, être battu en brèche.
    .
    D’ailleurs, un rapport de l’OTAN sur le terrorisme relève en 2011, un total de 452 actes terroristes au Mexique (5e rang mondial) faisant 1 778 tués, 322 blessés et 61 personnes enlevées. (quid des très nombreux « disparus » NDR)
    http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.coedat.nato.int%2Fpublications%2Freport%2FAnnual%25202011.pdf
    .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_la_drogue_au_Mexique#Bilan_humain

    1. ah bon l’EI est une branche dissidente des narcos mexicains ou votre idéologie bornée vous amène à ce genre d’amalgame ?

  2. Et je crains qu’il n’y en ait de plus en plus.Prendre un véhicule et foncer sur les gens c’est a la portée de tout le monde et ne coûte pas cher.Cela me fait penser au jeune trou du c.., qui est venu livrer pour la Poste.Barbe longue, bonnet en pointe de minaret,sarouel et tablier par dessus:m’étonnerait pas qu’un jour on le voit a la une des journaux.(Authentique)

  3. Pour le yémen, il n’y a pas de groupes « proches » de daesh. Il y a daesh ./

    1. C(est le cas de l’attentat de « Charlie hebdo »,allégeance à daesh Yémen.

      1. @sergeat
        non !
        Al qaida et non pas daesh. Chérif kouachi est allé au yémen et a revendiqué ses actions au non d’al qaida dans la péninsule arabique.
        C’est amedy Coulibaly qui s’est revendiqué de daesh mais n’a rien à voir avec le yémen.

  4. Est-ce que ça inclut les déséquilibrés, les camions, voitures et couteaux tueurs ?

    1. Frédéric,
      Les nihilistes ne se réclamaient pas d’une religion conquérante, prétendant gouverner le monde, avec un milliard d’adeptes dans le monde. Netchaiev et les siens étaient des terroristes, matérialistes et rationalistes radicaux, certes, mais ne prétendaient que faire la révolution par la terreur.
      Les djihadistes se réclament de l’islam, pas d’une idéologie rationaliste et matérialiste.
      Et ils étaient quelques dizaines, pas des dizaines de millions qui, depuis quatorze siècles, prétendent asservir l’être humain au nom de sa libération et pour son bonheur en s’appuyant sur un livre prétendument révélé par Dieu.
      Le nihilisme nie l’être et l’idée de Dieu, l’islam en pervertit la nature, ce en quoi ils se ressemblent, malgré leurs divergences fondamentales.
      L’islam est un moyen de contrainte sociale inventé par un bédouin illettré et surtout par ses successeurs qui ont probablement écrit le texte que nous avons aujourd’hui. Il a pioché dans des hérésies issues du christianisme, le judaïsme et le paganisme qu’il côtoyaient, une arme de conquête territoriale et de rapine.

Les commentaires sont fermés.