Dix marins américains portés disparus après la collision du destroyer USS John McCain avec un pétrolier

Alors que des premières sanctions viennent d’être prises à l’égard de quelques membres de l’équipage de l’USS Fitzgerald pour une collision avec le le porte-conteneurs ACX Crystal, au large de Yokosuka [Japon], en juin dernier, un autre destroyer américain, en l’occurrence l’USS John McCain, a été impliqué dans un accident similaire dans la nuit du 20 au 21 août.

En effet, selon les premiers éléments, l’USS John McCain a subi des dommages importants à bâbord arrière après un choc avec le pétrolier Alnic MC, près du détroit de Malacca. Plusieurs compartiments ont été inondés, dont la salle des machines et celle des communications. Les mesures prises immédiatement par l’équipage ont permis d’arrêter la voie d’eau.

Seulement, dix marins américains sont portés disparus et cinq autres ont été blessés. Quatre d’entre eux ont été évacués du navire par hélicoptère avant d’être admis dans un hôpital de Singapour.

Des recherches pour tenter de retrouver les marins manquants sont toujours en cours. Ces dernières impliquent des hélicoptères MH-60 et des MV-22 Ospreys du navire d’assaut amphibie USS America ainsi que des patrouilleurs des gardes-côtes singapouriens. En outre des navires ont été dépêchés sur place par la Malaisie, 1’État de Johor est proche du lieu de la collision.

Le bateau impliqué dans la collision est un pétrolier battant pavillon du Liberia, jaugeant plus de 30.000 tonnes. De construction récente (2008), il se rendait à Singapour, tout comme l’USS John McCain.

Cet incident est le quatrième qui implique un navire américain dans la région Asie-Pacifique depuis le début de cette année. Outre la collision de l’USS Fitzgerald avec l’ACX Crystal, le croiseur USS Antietam (classe Ticonderoga) s’était échoué, en janvier, avant de déverser plusieurs milliers de litres de pétrole dans la baie de Tokyo. Son commandant a ensuite été relevé de ses fonctions. Enfin, en mai, l’USS Lake Champlain a percuté un navire de pêche sud-coréen de 10 tonnes, sans provoquer de dégâts majeurs.

75 commentaires sur “Dix marins américains portés disparus après la collision du destroyer USS John McCain avec un pétrolier”

  1. Je ne suis pas marin, mais je me pose quand même des questions sur le professionnalisme de l’US Navy ! Camarades marins, formulez vous des hypothèses ?

    1. Ces abordages successifs sont quand même surprenant. Il est facile de se moquer de l’US Navy mais c’estune marine aguerrie avec une excellente formation à tous les niveaux de ses marins.

      C’est tellement gros…

      Deux hypothèses:

      – Une perte de savoir faire, c’est arrivé dans la marine nationale, je crois fin des années 90, avec un PR à gueule de requin pendant une RAM . Le retour d’expérience avait été que presque l’ensemble de l’équipage avait changé et que le REX à bord était insuffisant. Ce qui est inquiétant pour l’US Navy c’est que ce n’est pas un incident isolé mais répétitif donc le mal doit être profond dans ce cas.

      – La deuxième, et ne sortez pas les lances flammes, le sabotage ou une action organisée. Il est à noter, que ces abordages n’ont lieu que dans la zone Pacifique à priori.

      1. @ Victoire 1
        Pour votre thèse du complot, savez-vous sous quels pavillons naviguent les navires civils en cause ?

        1. @Jeb STUART,, ce n’est pas une thèse mais une hypothèse non nulle. En effet la veille à la mer sous EMCOM est une particularité des marines aguerries, en gros US Navy, Royal Navy et la Royale. Surtout avec les systèmes de veilles passif IR. Je suis quand même dubitatif que la chaîne de commandement sur un DDG51 soit aussi nul que cela. Je ne suis qu ‘un mécano mais malgré notre compétition avec les hauts, les gars à la veille ne sont pas dingues. Un gros cul même de nuit cela se voit. Ma seule expérience à ce niveau est la veille sur voilier entre métro et Corse. J’arrive pas à comprendre d’où l’hypothèse de la « malveillance »…

    2. @Duc d’ Orléans
      .
      Je ne suis pas marin mais ce domaine m’ intéresse suffisamment pour que je tente un ersatz de réponse …
      .
      À part de l’ incompétence caractérisée en amont ou en aval , une très inhabituelle malchance genre « loi des séries » ou une augmentation anormale de la circulation maritime , non je ne vois pas …
      Peut-être un « bug » informatique ou une erreur de programmation en série sur certains appareils ? Un piratage de données à distance ? Cela paraît être de prime abord un peu de la SF mais peut-être est-ce plausible ?
      .
      C’ est franchement insolite …

    3. Dans la marine Française, même si on fait confiance au matériel, on laisse toujours des veilleurs, pour surveiller les abords proches du navire.

      1. D’accord avec vous, mais pour avoir « croisé » l’ensemble des marines OTAN, toutes ont des veilleurs de quart. Cependant je parle d’il y a plus de 10 ans. Certains anciens tjrs là m’ont relaté un certains « relachage » en mer, par exemple un pacha qui dort pendant le poste de combat (je précise un vrai poste de combat…), des navigations en zone chaude sans bordé etc… j’ai fait part de ma stupéfaction, la réponse on les garde pas si on allège pas… des commentaires sur ce site? Bon on peut aller plus loin on m’a fait voir de visu par exemple un SNA à quai, pas le port base, à priori 1 gradé coupé et accès direct etc etc… Je rajoute j’ai pu voir à moins de 250 m la tranche nuc ouverte d’un SNLE en respectant les règles de confidentialité civil car plus habilité. C’est dingue, si tout est à l’avenant…

        1. @Victoire1
          .
          « des navigations en zone chaude sans bordé etc… j’ai fait part de ma stupéfaction, la réponse on les garde pas si on allège pas… des commentaires sur ce site? Bon on peut aller plus loin on m’a fait voir de visu par exemple un SNA à quai, pas le port base, à priori 1 gradé coupé et accès direct etc etc… »
          .
          Pourriez-vous être plus clair , s’ il vous plaît ?
          Le non-initié ne comprendra rien vu que j’ ai moi-même beaucoup de mal à tout piger …
          .
          « Je rajoute j’ai pu voir à moins de 250 m la tranche nuc ouverte d’un SNLE en respectant les règles de confidentialité civil car plus habilité. C’est dingue, si tout est à l’avenant… »
          .
          250 mètres étant un quart de kilomètre , où se situe l’ embrouille ?
          Vous avez vu ou vous avez aperçu ? Qu’ appelez-vous exactement la tranche nuc ?
          .
          Merci !

  2. Tous ces incidents en série, ça commence à faire désordre.
    Va falloir sévir.

  3. Le pétrolier Alnic MC est fou ! comme les camionnettes chez nous et en Espagne !

  4. Mais merde, poussez vous quand la marine Cain-Cain arrive. Bon, le phare espagnol pouvait pas, mais les autres, hein.
    Mes pensées vont aux blessés et disparus, victime de la grande compétence des chefs de ce navire.

      1. C’est la meilleure,j’ai failli m’étouffer.Un gagman de cinéma n’aurait pas osé,trop invraisemblable.Comment c’est possible que personne n’en ait parlé?.Tout s’explique a propos des accidents.

        1. Un Fake probablement,ou un problème de liaisons radio,mais c’est assez proche de la mentalité américaine.Otez vous de là,c’est moi l’Américain.

          1. Bonjour, si vous allez au musee de la Marine de Washington, dans une section montrant des illustrations et des caricatures datant de la seconde guerre mondiale, vous retrouvez l’histoire (présentée comme une blague) du Phare et du porte avion américain… Je ne sais pas si il y a des traces avant. Mais on en retrouve des traces régulièrement, et avec internet, et la tendance naturelle à se foutre de la gueule des ricains, cette histoire est reprise un peu partout, sur différentes zones du monde

    1. Apparemment il n’y a pas de retours d’expériences sur les précédents accidents pourtant récents dans la marine états-unienne. Non seulement le pacha ne respecte pas l’argent du contribuable qui lui met des milliards de dollars entre ses vraiment « petites » mains, mais en plus il ne respecte pas la vie de ses marins. J’ose espérer qu’un rappel sera fait dans toutes les marines responsables.
      Une pensée aux victimes.

    2. Bonjour messieurs criquet et Wisogoths:
      l’histoire du destroyer US qui ordonne au gardien du phare d’un îlot espagnol de se déplacer est un vieux fake du web, remontant déjà au moins à 2011…

  5. Ne s’agirait-il pas d’une nouvelle opération clandestine de sabotage, par une cellule dédiée créée par le Maître du Kremlin ou par le Maître de Pékin, voire par le Maître de Pyongyang, pour attaquer délibérément et affaiblir l’US Navy dans la zone extrème-orientale ?
    car ils en sont bien capables, il suffit le lire les innombrables récits de leurs fourberies dans les commentaires de ce forum.
    Je suis même étonné que cette hypothèse n’ait pas déjà été avancé par eux, preuves wikipédia à l’appui.
    sur ce , je repars à Moscou pour percevoir mes trente roubles hebdomadaires.

    1. Je pense qu’il s’agit d’humour, non ?
      .
      Au plaisir de vous lire pour toute remarque pertinente ET en rapport avec cet incident dramatique

  6. Je ne suis pas marin, alors j’ai du mal à comprendre comment un tel évènement peut se produire ? Y a pas des radars sur les navires de guerre ?
    Un pétrolier ca doit quand même avoir une énorme signature ? Non ?

  7. Bonjours à tous, ces nombreux accidents de navires américains pourraient laisser penser que la marine américaine comporte quelques « quiches ». Pour ma part je préfère y voir que statistiquement le nombre d’accidents démontre que les bateaux américains sont particulièrement nombreux dans ce coin du monde.

    1. @carin
      je ne souscris pas à cette statistique. Passez le rail des casquets (transmanche) ou mieux « essayez » de naviguez à port saïd, vous verrez des concentrations de navires impressionnantes sans collision à répétition.

      1. À jib
        Bonsoir je n’arrive pas à croire aux « quiches »
        Reste le fait que les navires américains sont tout spécialement visés!!!
        Ou bien ces bateaux de guerre sont en pilotage auto, et personne en passerelle pour entendre les alarmes sonores et visuelles que les différents radars ne doivent pas manquer de déclencher !!!
        Quoi qu’il en soit, 10 personnes manquantes à bord c’est inquiétant, et triste si toutefois nos appréhensions se confirmes.

    2. Je suis d’accord avec vous sur le fait que le nombre augmente le risque, néanmoins vu le tonnage des navires civils impliqués dans les collisions, l’US NAVY peut entamer une petite remise en question. De plus il y eu mort d’homme la dernière fois et de grandes chances que pour cette fois aussi.

      De plus si il s’agit encore une fois d’un abandon de poste, et surtout après le dernier accident qui a du générer pas mal de « note de service » et de nouveaux règlements afin d’empêcher une nouvelle affaire, il risque d’être nécessaire de procéder à une épuration des rangs et de renvoyer certains sur les bancs de l’académie…

    3. Ils (les navires » sont aussi nombreux en manche, et c’est pas souvent que ça emplâtre!
      ils font marine pour la tenue de sortie bien coupée et les soirées galantes outre mer au mess off 😉

      1. Dans la Manche, la navigation est bien différente, rails, sens etc … cela dit ces incidents à répétition sont invraisemblables.

    4. On peut imaginer que tout le monde roupillait à bord du pétrolier abordeur (ça arrive sur ce genre de bateau) mais, à bord du destroyer, c’est en principe inimaginable vue le personnel de veille à la passerelle et au central opération. C’est pourtant ce qui semble s’être passé dans l’abordage précédent où les officiers étaient dans leur lit et le reste de l’équipage incapable de prendre la moindre initiative intelligente a priori.
      Il y a énormément de trafic dans la Manche, mais les abordages y sont rares. Le risque statistique ne peut s’appliquer à des navires de guerre vu les moyens mis en œuvre à bord.

    5. @ Carin
      Nombreux ou pas, c’est quand même une grave défaillance/incompétence (?) que de percuter des navires civils de ce gabarit.
      Que n’entendrait-on pas si c’était un navire russe ou chinois…

      1. À jeb Stuart
        Je suis d’accord, sauf que c’est eux qui se sont fait percuter par le pétrolier.
        Reste (voir la réponse que j’ai faite à gyb ) quand notre hôte l’autorisera.

        1. @ Carin
          Peu importe, ils auraient du réagir en conséquence, non ?
          Le pétrolier ne navigue pas à 50 noeuds….
          Ils sont censé être entraîné pour cela.

    6. Ils contrôlent TOUTES les mers et océans du monde « pour la démocratie et le commerce »!!!!!

  8. A ce rythme là la marine US va être dépassée par la marine helvète !!!

    Ce qui est étonnant c’est qu’il semble que les marins sont super entrainés et réagissent au quart de tour pour résister puis réparer les résultats des chocs et à coté de çà il semble qu’il y a soit une inexpérience ou un dilettantisme sur la passerelle. je ne comprends pas…

  9. l’explication la plus simple serait que des procédures, règles de nav ou des pratiques ont été modifiées
    au sein de l’us navy et que ce changement produise cet effet (pervers) Ce qui exlique aussi les similitudes de certains cas.
    Et comme pour « casser l’erre » d’un règlement militaire il faut un certain temps…

    1. Pas bête! et en allant plus loin, 1 généralisation de la navigation sous EMCOM. Ce qui ne présage rien de bon. Il serait intéressant de regarder les taux de rotation. Si ceux si ont augmentés aussi, alors les paroles de Trump ne sont pas que des paroles…

    2. Je pense tout simplement qu’ils regardaient les cassettes porno de Bin Laden. C’est aussi l’explication la plus simple 😉

    1. Bonjour, si vous allez au musee de la Marine de Washington, dans une section montrant des illustrations et des caricatures datant de la seconde guerre mondiale, vous retrouvez l’histoire (présentée comme une blague) du Phare et du porte avion américain… Je ne sais pas si il y a des traces avant. Mais on en retrouve des traces régulièrement, et avec internet, et la tendance naturelle à se foutre de la gueule des ricains, cette histoire est reprise un peu partout, sur différentes zones du monde

  10. Là, les gars, il va falloir se réveiller! En deux mois, un premier destroyer de la classe Arleigh Burke (9 000 tonnes) qui s’emplafonne un porte conteneur de 29 000 tonnes et maintenant un deuxième qui tamponne un pétrolier de 30 000 tonnes. Visiblement le gabarit semble plaire aux marins.

    Je pense que Trump va envisager des mesures drastiques : interdiction de lire des BD pendant les cours d’officier de quart, interdiction des jeux video pendant les quarts de nuit , etc…

  11. J’espère que leur SNLE ont de meilleurs instruments de détection… Des îles Spratleys jusqu’au Japon, l’US Navy semble subir quelques dysfonctionnement dans la maitrise de son environnement ondulatoire, ce qui dans ce coin est aujourd’hui moins surprenant.

  12. Il y a des quiches aussi bien sur les bâtiments de combat US que dans la marine marchande visiblement.

    Les militaires sont équipés des mêmes radars de veille anti-collision que les civiles. Normalement ces radars sont capables de déclencher une alarme en tant voulu quand un navire approche avec un cap de collision…

    1. on peut admettre qu’un gros gabarit civil ne manoeuvre pas aussi bien, et qu’il soit prioritaire…

  13. Respect aux marins disparus.
    Pensées pour leurs proches.
    Bizarre, tout ça…

  14. Il n’y a pas le système AIS sur les navires américains ? Ou bien ils cherchent eux aussi à se cacher des radars à l’image des chalutiers pratiquant la pêche illégale ? Mais dans leurs cas que peuvent-ils bien nous cacher…

    1. En général, les bâtiments de combats utilisent l’AIS uniquement en réception, ce qui leur permet de détecter les navires ayant un AIS actif. Pour le reste, si ils ne sont pas en mesure de détecter un navire de 30 000 tonnes avec leurs moyens propres, je ne comprend pas pourquoi tant d’efforts sont faits pour réduire la surface équivalent radar des navires de guerre.

      Pour la pêche, je crois me souvenir que les navires de pêche sont autorisé à ne pas mettre en oeuvre leur émetteur AIS pour préserver la confidentialité de leur zone de travail… on croit rêver quant il est question de sécurité de navigation.

  15. c’est vrai que la marine US grouille dans la région, mais quand même
    certains y verront « la main de Moscou », si, si, d’autre la faute à l’équipage, d’autres encore à la technologie US défaillante, d’autre enfin la faute à ……….pas de chance !
    En tout cas, la marine US se tape la honte…………………………..

  16. Pour ceux qui se moquaient du panache de fumée noire de l Amiral-Kouznetsov, au moins pas de risque de le voir se faire percuter par un autre navire!!!!…. Mais bon malheureusement des marins ont dû payer au prix de leur vie l ‘incompétence de certains.

  17. Si les deux bâtiments avaient la même destination il me semble que le Mac Cain a été rattrapé sur son arrière par le pétrolier, dans ce cas c’est ce dernier qui est en tort.Il faut savoir que sur la quasi totalité des navires de guerre il y a deux angles morts , optique et radar sur l’arrière. C’est un début d’explication. J’ai travaillé avec la Flotte américaine jadis.Ses bâtiments naviguaient beaucoup et s’entrainaient plus encore.Il est possible que le facteur fatigue ait joué ici.

      1. C’est bizarre cette idée d’angle mort, lorsqu’on place un radar sur le haut du navire c’est pas pour qu’il couvre l’ensemble des directions ?

  18. Ca devient franchement une habitude ce genre d’accident. Il ne faudrait pas revoir les quart de vigies en passerelle? Et la veille radar ça existe non.

      1. @ petitjean : ah : je savais bien qu’on allait y arriver assez vite : la main de Moscou ! Sputnik en avait rêvé, vous avez exaucé son voeu : merci.

    1. loll ! Tu me fais bien marrer la . mais c’est drole .Je croissavoir que ce Destroyer est furtif aussi. A ce rythme la hmm! Je suis sure que les ricains vont trouver une explication plausible pour expliquer leurs debacles. Deja que l’un des destroyer ont bombardé Al-Shayrat avec 59n missiles dont seulements 20 ont atteint leurs cibles maintenant ils rentrent en collision facilement comme si leur radar ne fonctionnait pas. Hallucinant. Donc quelle piste a privilegier: Defaillance technique, incompetence ou malachance?

  19. Le navire le plus proche dans notre marine est le Chevalier Paul et le Forbin (en Gros) et hop on n’a plus de navire de ce gabarit à Toulon. Si cela nous était arrivé, on aurait tout simplement perdu tous nos bateaux de ce gabarit…. Cela laisse à réfléchir…
    L’arrière est toujours un point faible, mais quant même…
    L’adroit, le Champlain, l’astrolabe ont une vision 360° à la passerelle. C’est un avantage majeur. On peut faire une veuille à vue tout azimut. Au moins on a pris une bonne décision sur certaines de nos coques.

    1. Ils ne sont pas perdus. D’ici 1 ou 2 ans il seront à nouveaux à l’eau.
      Mais ça fait beaucoup c’est vrai surtout dans une même région.

  20. Voilà, avec ça la marine US perd toute crédibilité et ne sera pas reprise au sérieux avant quelques années.

  21. Légèrement hors sujet : je me suis toujours demandé comment font les sous-marins pour éviter les filets des chalutiers … Qui a une réponse ? (SVP éviter le sujet Bugaled Breizh)

    1. Les sous-marins identifient les chalutiers en écoutant et évitent de traîner sur leur arrière, où se trouvent le chalut. De plus, certains filets sont équipés de sonars actifs pour détecter le poisson à l’entrée des filets, qui lui aussi est détectable par le sub.

  22. Comme je disais précédemment sur un article similaire : c’ est vraiment panique à bord totale depuis qu’ il y a DJ Trump aux commandes …

    1. @ ScopeWizard
      C’est pas lui qui commandait ce bâtiment 🙂
      Faut quand même pas tout lui mettre sur le dos…

  23. Ce qui m’hallucine est que ces navires sont bourrés d’électronique, de radars, d’alarmes… et les équipages sont parfaitement formés et entrainés à les utiliser et à adapter les règles de navigation aux circonstances. Bien que ce navire ait été percuté par le pétrolier, il est évident que la route de pétrolier était vue sur les radars, et que la probabilité de collision était prévisible, les règles de prévention des abordage connues depuis dès siècles et sont la base des formations navales.
    Je ne crois pas à la thèse de brouillages ou de provocation par des tiers, ni que plusieurs équipages soient nuls au vu de leurs formations et des moyens de navigation, mais je m’interroge sur la fréquence des incidents de l’US Navy.

  24. Next step : 2 navires US qui se télescopent ?
    Plus sérieusement, je suis de l’avis de Jyb, ils ont du changer quelque chose dans leurs procédures. Une telle mal chance c’est impossible. Pensées aux familles des disparus.

Les commentaires sont fermés.