L’armée libanaise lance l’opération « Aube des Jurd » pour chasser l’EI du Liban

En juillet, le Hezbollah, la milice chiite libanaise, lança une offensive dans la région montagneuse d’Ersal, frontalière avec la Syrie, pour en chasser les combattants du Front Fateh el-Cham (ex-Front al-Nosra, lié à al-Qaïda), qui s’y étaient installés en août 2014.

Et, dans le cadre d’une trève instaurée au bout de 6 jours de combat, 400 jihadistes avec leurs familles et près de 3.000 réfugiés furent évacués vers la Syrie. De son côté, le Hezbollah prit l’engagement de remettre les territoires reconquis dans le Jurd d’Ersal aux Forces armées libanaises (FAL), dont le rôle dans cette affaire fut très limité.

Cela étant, ces dernières ont pris l’initiative d’une nouvelle offensive afin de « nettoyer » deux régions montagneuses libanaises de la présence de l’État islamique (EI ou Daesh). Après quelques jours de préparation, via des tirs d’artillerie et de frappes aériennes menées par des hélicoptères, les FAL ont en effet annoncé le début de lancé l’opération « aube des Jurd » dans les secteurs de Ras Baalbeck et de Qaa, deux localités chrétiennes de la Békaa frontalières de la Syrie.

« Au nom du Liban, au nom des soldats libanais kidnappés, au nom des martyrs de l’armée, j’annonce que l’opération ‘l’aube des Jurd’ a commencé » a ainsi déclaré, ce 19 août, le général Joseph Aoun, le chef d’état-major de l’armée libanaise.

« L’armée affronte les terroristes de Daesh pour les chasser et récupérer le territoire », a ensuite déclaré le général Ali Kanso, le porte-parole des FAL. « Nous n’avons pas peur de Daesh », a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse. Mais c’est « l’une des plus difficiles batailles menées par l’armée libanaise », a-t-il souligné.

« L’espace du territoire sous contrôle de Daesh dans le jurd est de 120 km2 et le nombre de combattants jihadistes s’élève à 600 », a précisé le général Kanso. « Durant les deux dernières semaines, nous avons œuvré à resserrer l’étau sur ce secteur où les jihadistes sont retranchés », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, le général Kanso a affirmé qu’il n’y avait « aucune coordination, directe ou indirecte » entre l’armée libanaise, le Hezbollah et les forces syriennes. « Nous allons remporter cette guerre quels que soient les sacrifices […] Tout le Liban est avec nous, les habitants de la région nous soutiennent aussi », a-t-il assuré. « Certes, il s’agit de la bataille la plus rude que l’armée ait jamais menée contre les terroristes. Mais nous allons combattre jusqu’au bout, nous allons reprendre tous les terrains de l’EI », a-t-il continué.

La dernière grande opération menée par les FAL remonte à 2007, quand elles ont donné l’assaut contre le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared pour en déloger les jihadistes du groupe radical Fatah al-Islam. Les combats firent 400 tués, dont 168 soldats et 220 combattants islamistes.

Cela étant, même si le général Kanson a réfuté toute coordination, le Hezbollah n’a pas l’intention de rester l’arme au pied puisqu’il a annoncé, de son côté, une offensive contre l’EI, menée de l’autre côté de la frontière, précisément dans le Qalamoun ouest. Et cela, a-t-il assuré, pour « tenir la promesse faite d’éliminer le menace terroriste à la frontière » du Liban.

« Une opération conjointe entre l’armée libanaise d’une part, le Hezbollah et l’armée syrienne de l’autre, serait particulièrement sensible et susceptible de remettre en cause l’aide militaire américaine apportée au Liban, les Etats-Unis considérant le Hezbollah comme une organisation terroriste », a estimé le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.

Le 14 août, les États-Unis ont livré 8 véhicules blindés de type Bradley à l’armée libanaise. Et 24 autres doivent suivre dans les prochains mois.

« Ces nouveaux équipements permettront à l’armée libanaise de protéger le Liban, ses frontières et de mener la lutte contre les terroristes », a fait valoir Elizabeth Richard, l’ambassadrice américaine en poste à Beyrouth. « Le soutien des Etats-Unis au Liban est basé sur les intérêts communs des deux peuples. Nous partageons les mêmes objectifs en faveur de la stabilité et la sécurité du Liban et nous pensons que l’armée doit préserver son rôle en ce sens », a-t-elle ajouté.

64 commentaires sur “L’armée libanaise lance l’opération « Aube des Jurd » pour chasser l’EI du Liban”

  1. Les declaration du cem libanais sont destinées aux opposants qui contestent
    le rôle du Hezbollah rafik Hariri et surtout Samir jagea. Dans les faits, il y a coordination entre toutes les forces en présence. On est dans un tout petit espace frontalier, sans coordination les djihadistes ont liberté de manoeuvre pour prendre à revers les fal car je doute qu’elles s’engagent en territoire syrien.

    1. https://www.liveleak.com/view?i=d25_1503164394
      Apparemment ils ne vont prendre a revers personne.Ils préfèrent se rendre au Hezbollah et a l’Armée Syrienne.Et vu leurs sourires,ils n’ont pas l’air de craindre pour leur avenir.Ils ne vont pas rester au chômage longtemps.On va vite leur trouver un boulot.
      PS:Si je me réfère à la vidéo.Toujours a consommer avec modération et avec les précautions d’usage.

      1. On va les voir aux frontières d’israel, téléguidés par le hezbollah , s’ils restent en vie..

        1. Pas trop sur la frontière israélienne.Assad est déjà emmerdé avec les djihadistes de Deraa,si en plus on leur envoie des renforts.Moi je les verrai bien,le moment venu, contre les Kurdes syriens.En plus Assad aurait la bénédiction de Erdogan.

      2. J’ai un gros doute avec cette vidéo.
        Car on sait comment fonctionne Daesh, le Hezbollah comme tous les autres acteurs de la zone savent comment ils fonctionnent, on connait le risque suicide.
        Le fait que l’on a des membres de Daesh dans le véhicule, qui se font filmer à l’intérieur par un membre présumé du Hezbollah, c’est douteux, car dans la pratique le risque de l’attaque suicide prime sur une vérification des occupants.Une force qui connait cet ennemi, aurait arrêté le véhicule au loin, il aurait fait descendre les occupants, demandant qu’ils se déshabillent afin de vérifier l’absence d’armes ou de ceinture piégée, puis ensuite ils auraient demandés d’avancer pour dialoguer.
        Car je ne sais pas vous, mais si on me mettrait dans cette zone, face à Daesh, sachant que l’attaque suicide est quotidienne, qu’auriez vous fait face a un véhicule en approche? même avec un drapeau blanc à la fenêtre je ne le laisse pas avancer et je ne m’avance pas s’il s’arrête avec les occupants à bord.
        Il y a une propagande qui est réelle et de tous les côtés, montrer un ennemi défait et désespéré qui retrouverait une certaine « délivrance » en se rendant, c’est une tactique destinée à l’ennemi et non pas à montrer au monde ce qui se passe réellement.
        Cependant ne prenons pas tous les membres de Daesh pour des étrangers et ne prenons pas tous ceux qui atterrissent en Europe comme des électrons libres a qui on donne la nationalité dès le premier jour et sans chercher à comprendre.

  2. Pas de coordination entre les FAL et le Hezb !
    Sérieux, promis, juré, craché.
    Qui va le croire ?
    Quand à l’Orient – Le jour, organe officiel de la frange la plus arriérée des chrétiens libanais, son soutien a Al Qaida-Nusra est évident depuis des années..
    La haine des syriens les rend incapables de comprendre qu’après la Syrie, le Liban était le suivant sur la liste.
    Voir ce reportage idyllique ou les combattants d’A Qaida sont qualifiés d’  » opposants « .
    https://www.lorientlejour.com/article/1066600/le-petit-damas-gastronomique-dans-idleb-la-rebelle.html
    Ou celui là, ou l’Orient – Le jour fait la distinction entre  » rebelles » et « djihadistes » alors que tous sont partisans de l’application de la Charia et islamistes purs et durs.
    https://www.lorientlejour.com/article/1063934/syrie-idleb-prochaine-cible-apres-le-coup-de-force-jihadiste.html

    1. @aleksqndar
      Oui l’orient le jour est orienté mais leur relation des faits est exacte et complète.

  3. Le cem est un chrétien maronite formé entre autre aux USA, mais surtout en Syrie.
    Sa bio est interessante.
    Pour ceux qui ont suivi la guerre du liban,
    Il est à noter que les ennemis acharnés d’hier sont devenus des opposants politiques aujourd’hui.

    1. Toutes les combinaisons possibles d’alliance se sont réalisées au Liban. Oui je m’en souviens, j’étais ado et lisait le journal lorsque la Syrie alliée à Samir Geagea liquidait le réduit chrétien défendu par Aoun. Geagea est aujourd’hui anti-syrien et Aoun Pro-syrien (avant d’être président, souvenons nous de B. Gemayel) selon le même journal, quelle blague.

    1. oui le Hezbollah que la propagande sioniste et ses relais en europe-amérique du nord veut absolument faire passer pour terroriste a montrer au monde entier son abnégation sans faille dans la lutte contre les djihadistes, tous les djihadistes et peu importe l’appellation .

    2. Une armée dissuasive, certes, mais agissant pour elle-même, pas pour le Liban.
      Dans le même ordre d’idées, voici une histoire vraie et vécue de près à méditer.
      J’ai connu un homme – ancien officier – qui avait un joli château dans un immense parc au cœur du Trièves.
      Tout allait bien pour lui sauf que des rats devenaient de plus en plus nombreux au fond de son parc. Il a eu la bonne idée d’y faire lâcher des vipères qui firent rapide et bon ménage.
      Mais quelques mois après elles tuaient sa femme.

  4. Une alliance armee libanaise-Hezbollah-Armée syrienne qui fait grincer des dents chez les wahabites, les sionistes et les occidentaux.
    Un appel du commandant américain du centcom en Jordanie au général libanais pour ne pas s’allier avec le Hezbollah et l’AAS. Refus catégorique du général libanaise en lui faisant savoir qu’ils combattaient tous le même ennemi!!!!
    Ce qui est ironique, tous les terrorristes de daech faits prisonniers par le hezbollah retourneront un jour en Europe. Pourquoi? Ben parceque obeissant à leurs maîtres sionistes, les renseignements occidentaux ne collaboront pas avec le Hezbollah comme ce fut le cas en Syrie avec Assad.
    A qui la faute…???????

      1. non c’est juste une vérité qui vous parait gratiné…il exprime la vérité du terrain, pas celle des plateaux de BFM TV

      2. F22 raptor vole en dessous du plafond, faute d’une araignée dans la tête!

        1. Quand on a aucun argument a part des blagues pas marrantes pourquoi s exprimer ?

          1. En même temps dès qu’on entend des propos du genre « maîtres sionistes » ect… la discussion ne risque pas de voler très haut.

          2. Pour troller.
            Vieille technique de com, envahir l’espace et faire passer son opposant pour un idiot.
            N’oubliez jamais que ces gens là, comme leurs mentors néocons, sont à l’origine des communistes et des trotskystes.

          3. @aleksandar
            .
            Seriez-vous fin connaisseur de la manœuvre ?
            Parce que sans vouloir spécialement vous paraître désobligeant ou caustique , vous , de votre côté , c’ est quand-même pas mal aussi …

  5. L’armée libanaise a affirmé avoir découvert des missiles de fabrication américaine sur des anciennes positions djihadistes, notamment dans une cache d’armes du Front al-Nosra, lors d’une opération de libération d’une zone dans le nord-est du pays.
    Des missiles de fabrication américaine ont été retrouvés dans un dépôt d’armes du Front al-Nosra par l’armée libanaise, a signalé l’agence Reuters se référant à une source au sein des forces de sécurité du pays. Concrètement, l’armée a découvert un missile antiaérien et des missiles anti-char TOW.

    Les militaires ont fait cette découverte après avoir évincé les djihadistes de certaines zones dans le nord-est du Liban.

    1. On sait depuis longtemps que les parois entre groupes djihadistes étaient poreuses et que les armes circulaient moyennant finances ou passe droit. Al nosra et d’autres ont mis en ligne des video montrant des tirs de missiles us. Donc ces découvertes n’etonneront personne.

    2. La présence de quelques armes volées aux groupes aidés par les américains qui les combattent, ne cache pas le fait que ce sont les armes russes anti-chars et anti-aériennes que l’on retrouve en grande quantité dans les mains de Daech.

      1. @lagaffe
        « armes volées » , non. Elles ont été négociées, vendues, échangées, ou se sont des prises de guerre.
        L’exemple caricaturale est le groupe de rebelles formés par les us qui ont cédé mitrailleuses, pick-up, etc à daesh avant même d’avoir servis. C’est largement documenté.

    3. Tiens, justement, ce ne sont pas les TOW livré a l’armée libanaise par les États-Unis qui ont été détourné ?

  6. Le Liban est dans une situation complexe depuis bien longtemps.Il y a tellement d’acteurs aux intérêts (y compris étrangers) différents qui influencent et qui s’opposent dans ce pays.
    Le parti chiite libanais, il est là, l’influence irano-syrienne bien présente, depuis le retrait de l’armée syrienne en 2005, l’armée libanaise n’a jamais brillé, le Hezbollah a très vite pris la relève sécuritaire et on peut se permettre de s’interroger sur l’assassinat d’Hariri et la guerre contre Israël, qui ont très clairement servis à placer le Hezbollah au coeur du Liban.
    Le parti chiite reste cependant contesté, il y a un courant politique et de la société qui penche vers un renforcement de l’armée libanaise qui doit être la seule et unique force armée du pays.De l’autre côté on a bien entendu le Hezbollah qui souhaite arriver à la tête du pays et de mixer ses forces à celles de l’armée, afin d’en prendre le contrôle.
    L’implication du Hezbollah en Syrie est critiqué et la récente offensive de ce dernier dans ce Jurd a également produit un effet négatif vis a vis de ce courant qui soutient l’idée que c’est à l’armée de défendre le pays.Les contacts existent, une entente existe, le Hezbollah a très certainement donné un rôle libanais à l’armée libanaise car si elle parait inutile, si elle semble inefficace, ça va créer du doute, une crise politique qui pourrait pousser a une plus grande opposition au parti chiite.
    L’EI est un ennemi commun, l’éliminer de la zone permet de se donner la main malgré la division sur la scène libanaise qui persistera encore.
    Si le Hezbollah peut être « absorbé » politiquement, c’est bien sa milice armée qui cause problème depuis plus de 10 ans et qui tient d’une certaine manière le pays, en otage.Le désarmement du Hezbollah est une nécessité pour la paix au Liban et de la région, car cette seconde armée aux intérêts iraniens est également l’unique prétexte qui pourrait justifier une nouvelle guerre face à Israël et là encore, le gouvernement libanais ne maitrise rien et le Liban tout entier sera victime de cette géostratégie iranienne.
    Le Hezbollah n’est pas une brave résistance qui lutte contre le terrorisme et protège le Liban d’une invasion israélienne, ça c’est une image populaire pour se faire apprécier.Sans le Hezbollah, jamais il n’y aurait eût une guerre en 2006, Israël n’a pas attaqué le Liban, elle a répondue a une agression en territoire israélien d’une patrouille israélienne qui a fait plusieurs morts, dont certains ont été enlevés.La belle histoire de la « résistance » et du « sauveur/protecteur du Liban » est une belle fable face a une guerre qui a été voulue, même si l’inconnue de la réaction israélienne était grande, il fallait au Hezbollah une action forte pour s’affirmer et la débâcle israélienne (une opération sans objectifs, c’est une opération sans victoires) aura été un beau cadeau.

      1. +1
        Sauf que ce n’était pas une débâcle mais une succession de revers tactiques (sous estimation du hzb).
        Mais qu’au final les israéliens étaient à deux doigts du litani ( fleuve frontière entre le sud et le reste du Liban ) et que le cessez le feu arrangeait tout le monde.

    1. Lecture particulièrement partisane de la situation libanaise.
      Si le Hezbollah aujourd’hui voulait diriger le Liban, personne ne pourrait l’en empêcher. Votre courant d’opposition au sein de la société libanaise est ultra minoritaire.Les 2/3 des chrétiens eux même voient le Hezb comme le protecteur du peuple libanais. Les seuls vrais contestataires sont les sunnites extrémistes.
      C’est probablement encore plus vrai depuis que le Hezb a débloqué la situation politique et permis l’élection du Général Aoun. La volonté du Hezb est de donner le plus grand rôle possible aux FAL, pour les valoriser, cela fait partie de la stratégie du Hezb de reconstruction de l’état Libanais.
      Contrairement à la  » pensée officielle  » simpliste occidentale, il y a des chrétiens et même des sunnites dans les forces armées du Hezb, en particulier en Syrie.
      Faire du Hezb un simple exécutant des décisions iraniennes , n’a strictement aucun sens et montre une complète ignorance du Moyen Orient, c’est aussi stupide que de déclarer que les Houtis du Yémen sont chiites. Raisonnement sommaire d’occidental.
      Le reste de votre post sur le méchant Hezb et bla bla bla ne mérite même pas une réponse tant cela relève de la propagande et non de la réalité.

      1. Aleksandar, vous êtes qui vous pour penser détenir la vérité? Vous prenez les autres pour des personnes partisanes ou qui ne connaissent rien à rien dès lors que leurs commentaires ne va pas avec votre idéologie.
        Vous êtes qui? Vous faites quoi dans la vie qui devrait me faire courber l’échine devant vous?
        Je constate une chose, c’est que vous dîtes les choses qui sont elles, très partisanes et vous martelez cela pour en faire une réalité.Vous affirmez que les 2/3 des chrétiens soutiennent le Hezbollah comme le « protecteur du peuple libanais », mais donnez moi une source sérieuse qui permet d’accréditer cela de manière affirmative.Moi je pense bien que vous dîtes des choses pour appuyer votre partisanerie, que beaucoup de ces choses ne sont que des inventions qui émanent de votre esprit et que vous aimeriez être la réalité.
        Le Hezbollah est très contesté au Liban, ne vous en déplaise et si il serait réellement soutenu de toute part, il contrôlerait déjà totalement le pays et l’armée libanaise ne serait que des membres de la milice qui auront changés d’uniforme.Vous dîtes que le Hezbollah a débloqué la situation politique au Liban, mais vous oubliez de dire que si ça bloquait, la responsabilité lui revient.
        .
        Je vous le redemande, vous êtes qui? De quel pays? Car ne vous cachez pas derrière un pseudo, vous savez comme moi que vous n’êtes pas français et que votre opposition quasi maladive à la position occidentale, me ferait penser a un type du continent africain.

        1. On se souvient bien que le hez bloquait volontairement l’enquête sur la mort du président ( forcément c’était lui!)

        2. BOOM………….!
          1 – A recent poll by the Beirut Center for Research and Information (BCRI) ( nov 2014 ) found that two thirds (62.6%) of Lebanese Christians feel that, contrary to its vilification by members of the NATO alliance, Hizbullah has in fact protected their country from its most determined enemies—Israel, IS (known locally as Da‘ash), and Wahhabi-style terrorist groups linked to the Syria-Iraq conflagration.
          2 – Le patriarche maronite Mgr Bechara al-Raï lui-même, pourtant initialement critique des aventures syriennes du Hezbollah, aurait confessé, en aparté, à l’automne 2014 : «Les chrétiens savent que sans le Hezbollah, l’Etat islamique serait arrivé jusqu’à [la ville côtière chrétienne de] Jounieh» (Al-Safir, 7 octobre 2014).
          3 – Le Hezbollah, à l’heure actuelle, jouit toujours du même soutien de la communauté chiite, comme de la majorité des chrétiens. L’attaque par une force jointe Jabhat al-Nusra (aujourd’hui Jabhat Tahrir al-Cham) et l’Etat islamique contre la localité de Ersal en août 2014 a amené beaucoup de chrétiens initialement favorables au soulèvement syrien et hostiles à l’intervention du Hezbollah en Syrie à revoir leurs positions.
          AURELIE DAHER est titulaire d’une thèse en science politique de Sciences Po Paris. Elle a été chercheur à l’Université d’Oxford et a enseigné à l’Université de Princeton.
          Revenez quand vous voulez !

      2. Si le liban veut la paix, pas de secret, il faut que le hezbollah, disparaisse, pas le choix.
        Le liban a son armée et c’est pourquoi elle reçoit de plus en plus d’aide pour s’affirmer sur le hezbollah qui n’est que l’ingérence étrangère de l’iran.

    2. sans le Hezb Israël continuerait à dégommer les villes et villages du sud liban….ne racontez pas de connerie….sans le Hezb Israël n’aurait jamais évacué le sud liban..en laissant leurs pauvres alliés du coin dans la mouise.

      1. Sans le hez, ou des milices pro palestiniennes, ou directement les palestiniens à l’époque, israel n’aurait rien contre le liban.
        Seulement si des attaques proviennent du liban, israel ripostera une, deux fois, puis mettra le liban au moyen age, il les a déjà averti…

        1. je pense que l’entité sioniste cessera d’exister également….c’est pour cela qu’ils s’abstiennent de faire ce qu’ils aimeraient faire.

    3. Bien dit, le hezbollah ( l’iran) n’a rien à foutre au liban qui a son armée nationale.
      Tant que le hez sera là, la vie ne sera jamais tranquille au liban et c’est ce que cherche le hez, un conflit avec israel qui mette en feu le liban, car étant une pays souverain ( le liban), israel attaqué par ce pays, ne va pas faire de tri.
      D’ailleurs ne pas oublier que le hez au liban est considéré comme groupe terroriste
      En fait le hez a pris la place de la lybie et a permis à l’iran de pouvoir emmerder israel sans se mouiller directement., pensez aussi au drakkar, où l’iran et le hez soufflaient derrière..

      1. c’est marrant cette manie d’invoquer « drakkar » comme un mot magique dès qu’on associe liban et hezbollah. Non seulement le compteur reste bloqué au 23 octobre 83, mais aussi je serai curieux de connaitre votre narration contextualisée des évènements et protagonistes. Pour passer de la mythologie à l’histoire.

        1. Jyb,
          La « version » israélienne permet de diaboliser la Syrie ad aeternam. Alors que les héritiers de nos paras risquent leur vie sous les coups des ennemis de la Syrie, pour le plus grand bénéfice…d’Israël.

        2. Et malheureusement les histoires de gros sous genre EURODIF, en arrière plan.

        3. Oui, c’est vieux le Drakkar, et les choses ont bien changé depuis. C’est si vieux que le Hezbollah n’existait même pas.

  7. Excellente nouvelle.

    Si le Liban attaque l’EI, d’abord c’est qu’il sait le faire, ensuite ça signifie que l’EI est attaquable et effondrable. Tant mieux pour les libanais, tant mieux pour la Syrie.

    Nouvelle catastrophique.

    Si la Syrie, l’Irak et le Liban en sont au stade de l’éradication de l’EI, alors ici chez les lâches on doit s’inquiéter jusqu’à s’affoler.

    Les lâches, les européens dont Hollande le roi feignant, qui dès le début de la guerre ont préféré œuvrer à la fin de l’état syrien, pour plaire aux démocraties arabes de la péninsule, et ont condamné un, deux, trois pays à la ruine, aux meurtres, à la colonisation séoudienne et/ou qatarie.

    L’EI et en passe d’être disloqué plus que détruit. La Syrie, l’Irak, le Liban sortiront propres de ce merdier, ils sauront une épuration. La Turquie continuera d’empêcher le Kurdistan. Mais et nous les lâches?

    Les lâches qui surfent sur les vagues, vont se prendre la marée dans la gueule.

    Un point Godwin: Il se passe comme jadis que les salopards s’exfiltrent des champs de batailles perdues. Ici c’est pas comme dans les années 40, le Vatican et les ONG n’y sont pour rien, mais soyez certains que pendant que les séoudiens et les qataris ont la queue basse, vaincus sur le terrain, ils exfiltrent leurs serviteurs, soit vers les états dont ils sont citoyens (En France pex) soit vers d’autres champs de bataille, en Afrique… Aux Philippines…

    Hollande, comme son prédécesseur, comme son successeur, est un assassin de français, d’européens, d’africains. Il a choisi d’espérer virer Assad, donc de détruire la Syrie, il a choisi d’aider les séoudiens et les qataris dans leur immonde entreprise de conquête. Le fric pourrit tout, même de soi-disants « socialiste », éternels sociaux-traîtres.

    On payera l’aveuglement des idiots de 3 quinquennats. On continuera de mourir ici, en France, parce que pendant que Hollande rêvait ses magouilles, ceux d’avant et d’après idem, rien n’a été fait pour LIQUIDER la menace. Que du papier et de la com.

    « DAESH LE RETOUR », vous avez aimé « DAESH 1 », patientez, le boomerang de l’incompétence, de l’inculture historique, de la complaisance envers les démocraties de la péninsule arabe, ce boomerang on va se le prendre en pleine figure.

    Ben tiens, quand on a osé créer le Kosovo, Poutine nous l’avait prédit, le boomerang.

    Les exfiltrés vont rentrer peinard, ni la police ni la justice ne les empêcheront. Et ils vont TUER.

    Merci Sarkozy, merci Hollande, merci Macron.

    1. Vous oubliez 2 choses, la première c’est que l’origine de Daesh n’est pas la Syrie, la deuxième c’est que l’origine du conflit en Syrie n’est pas une invasion de Daesh.
      Vaincre Daesh, ce n’est pas gagner la paix et ça ne sert à rien de critiquer des présidents français, car la France n’a pas fait grand chose en Syrie et vous lui donnez un rôle centrale qu’elle n’a jamais eût, tant pour le soutien aux rebelles, que pour autre choses et ne portez pas trop de crédit aux positions diplomatiques, ce n’est pas par ce qu’Hollande n’a pas dit « vas-y Bashar », mais qu’il disait « qu’il doit partir » que ça change quoi que ce soit en Syrie.

      1. Non, elle a juste reconnu la rébellion comme le gouvernement légitime de la Syrie en contravention de tout le droit international , rompue ses relations diplomatiques et armer la rébellion modérée qui coupe modérément les têtes en murmurant Allah Akbar.
        Ce faisant, et en se mêlant de la politique intérieure d’un état souverain ( colonialisme, vous avez dit colonialisme ? ) elle a détruit 100 ans d’amitié franco-syrienne.
        Sans compter le ridicule de balader a Paris le  » maire  » d’Alep qui n’a jamais été qu’un clown médiatique.
        Vous avez raison, presque rien en effet.

        1. 1000 ans d’amitié ? VOUS VOUS MOQUÉ DE QUI ICI !
          Les morts du Drakkar vous regarde avec mépris !

  8. On ne devait pas vendre 2 milliards de mathos francais aux libanais payé par l Arabie saoudite? Et le général Aoun a qui on a sauvé la peau en le planquant à Marseille est devenu président du liban avec le soutien du Hezbollah autres grands humanistes amis…je ris jaune en pensant aux morts francais la bas à ce sang et cette sueur versés pour ce merdier sans fin…on a toujours des casques bleus au Sud pour regarder passer les merkava un jour ? Politique étrangère archaïque atteinte d un vieux complexe post mandat colonial…

  9. parallèlement aux combats contre daesh une autre partie se joue. Aïn el héloué est le plus grand camp palestinien au liban. Il est proche de saïda. Depuis plusieurs mois les islamistes tentent de destabiliser le camp. Samedi après-midi (19 août) de violents combats ont repris (tir de roquettes et de mortier ) Les forces de sécurité ont bloqué l’accès au camp. Les affrontements opposent depuis le 17 août les forces palestiniennes qui assurent la sécurité du camp et les groupes islamistes menés par bilal badr. Badr est le chef de l’ancienne formation islamiste jound as sham, et l’un des proches de Oussama el chahabi (chef de fatah el islam à aïn el héloué)
    Les islamistes de badr sont formés militairement à l’intérieur du camp. Ils sont de diverses nationalités arabes, notamment des marocains, des saoudiens, des jordaniens et des syriens.
    Pour rappel : dans les camps palestiniens ce sont des forces de sécurité palestiniennes qui assurent l’ordre. Les forces libanaises n’ont pas autorité pour intervenir à l’intérieur des camps.

    1. Camps palestiniens
      Nationalités:Ils sont de diverses nationalités arabes, notamment des marocains, des saoudiens, des jordaniens et des syriens.
      C’était la chine, la palestine..

    2. Comme en France, où l’Etat n’entre pas dans ses zones de non-droit. Mais donc la France serait-elle libanisée?

  10. ce qui est marrant c’est que cette opération est une réussite de coordination entre les libanais, dont le Hezb, et l’AAS et que les médias occidentaux ne parlent que de forces libanaises..ce sont bien les vieux L-39 rétrofités syriens et les vieux mig et sukkhoi syriens qui appuient les troupes au sol, pas l’aviation libanaise qui n’existe plus depuis les vénérables mirage III.

    1. @outrepenseur
      ce sont les hélicos des forces libanaises qui interviennent coté libanais.

  11. Entre F-22 Raptor et Myshl !
    .
    Ces deux-là sont tellement énervés qu’ ils s’ expriment avec certains cafouillages qui rendent leurs contributions pourtant dignes d’ intérêt , difficilement accessibles et compréhensibles dans le détail …
    or , ce sont souvent les détails qui précisent et donnent tout son sens à un commentaire …
    .
    Faites un effort les gars … 😉

    1. Ne vous fatiguez pas avec ces deux là, mon brave ScopeWizard. C’est juste la 38,229ème itération de cépamoakakomancéjvouslejurmsieucélautrekérienkungronaz et de jteparlpahatoagrobatardeficedetamer.
      .
      Le truc à retenir, par contre, c’est la vidéo à laquelle Auguste faisait référence un peu plus haut.
      .
      Version d’origine : https://twitter.com/i/videos/tweet/898837964821811200
      .
      Reporter pro-Hezbollah : Pourquoi vous vous rendez ?
      Milicien de Daesh : Parce qu’on est fini.
      Reporter : Fini ?
      Milicien : (fait signe que oui)
      .
      La tronche du milicien dit tout ce qu’il y a dire. Clairement, ces gars sont totalement à bout. Fini, effectivement.

  12. @Laurent Lagneau,
    .
    Puisque vous parlez de la région, vous devriez faire un point de situation au bénéfice de vos lecteurs sur les combats en cours entre l’armée syrienne et Daesh dans le centre de la Syrie. Ce qui est en train de se passer est passablement spectaculaire. Daesh est en totale déroute et les syriens sont en bonne voie pour reprendre complètement le contrôle de cette région, ~20,000 km2 et la sécurisation de toute la zone au nord et à l’est de Palmyre (et doc de la base T4) et surtout de nouveaux axes routiers vers le nord et Alep en supplément de l’axe Al Sa’an Ithriya, très exposé aux militants de la poche d’Idlib.

Les commentaires sont fermés.