Airbus met en garde les utilisateurs de l’hélicoptère Tigre après un accident au Mali

S’il est encore trop tôt pour connaître les causes qui ont provoqué la chute d’un hélicoptère d’attaque Tigre UHT allemand au Mali, en juillet, Airbus joue la carte de la prudence. En effet, le groupe européen a diffusé une note dans laquelle il met en garde ses clients contre des « conditions potentiellement risquées de navigabilité » de ce type d’appareil.

« En l’absence d’information sur l’état de l’enquête (des autorités allemandes), Airbus a transmis une note à tous les opérateurs de l’appareil afin de les informer de ‘conditions potentiellement risquées’ de navigabilité », a en effet indiqué, le 11 août, un porte-parole d’Airbus Helicopters.

« Aucune cause ne peut-être écartée », a ajouté ce porte-parole, avant de préciser qu’Airbus n’était « pas associé » à la commission d’enquête allemande chargée de déterminer les raisons qui ont causé la perte d’un des 4 hélicoptères Tigre UHT déployés par la Bundeswehr à Gao, au titre de sa participation à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA).

D’après un rapport préliminaire du ministère allemand de la Défense, le Tigre qui s’est écrasé à 70 km au nord de Gao, le 26 juillet, volait à 250 km/h, à 1.800 pieds d’altitude, quand il a brusquement piqué du nez. Et lors de sa chute, qui a duré 10 secondes, il aurait perdu certaines pièces, dont les pales de son rotor.

Un porte-parole d’Airbus Allemagne a expliqué que cette mise en garde sur les conditions de navigabilité fait partie d’une procédure destinée à informer les utilisateurs du Tigre, dont la France, l’Espagne et l’Australie.

« Comme nous ne pouvons exclure quoi que ce soit concernant les causes du crash pour le moment car la situation n’est pas claire du tout, nous nous devons de diffuser une mise en garde. Et parce que la situation n’est pas claire, nous ne pouvons effectuer de recommandation », a-t-il dit.

Si la France n’a pas soulevé de problèmes majeurs avec ses hélicoptères Tigre, qu’elle a utilisés maintes fois en opérations (Afghanistan, Libye, Mali, Centrafrique), ce n’est pas le cas de l’Australie, qui a décidé de retirer les siens du service, ses 22 exemplaires, en version ARH, présentant « 76 lacunes en matière de capacité » dont « 60 critiques ». En outre, Canberra estime leur maintien en condition opérationnelle trop coûteux.

78 commentaires sur “Airbus met en garde les utilisateurs de l’hélicoptère Tigre après un accident au Mali”

  1. C’est bizarre que le seul pays qui les utilise au combat n’ai pas de problèmes mais que les « clients » qui ne l’utilisent pas autant en aient….

    1. Pas forcément exactement le même modèle (optique au dessus du rotor pour les allemands par ex.) … Ça peut jouer (?)

    2. Les AH64 israélien sont cloués au sol : ils vont changer toutes les pales et à l’avenir les changer deux fois plus rapidement que ce qui est préconisé par le constructeur … Pourquoi cette question se pose uniquement dans ce pays ? Fournisseurs différent ? …

    3. Deux accidents, un grave et un sévère pour le Tigre … On ne peut en tirer aucune conclusion, bien trop petite série.

  2. Le problème des Tigre australiens est différent, on sait que les critiques sont avant tout politique. D’ailleurs paradoxalement ça ne les empêche pas d’acheter 98 F-35 pourtant réputé bourrés de défauts et d’incapacité reprochés même par la Navy et de hauts responsables militaires américains.

    Pour ce qui est de cet accident, je pense que la prudence est une évidence. Mais personnellement, dpeuis le temps que cet hélico vole, je serais surpris que ce soit un défaut de conception qui ne fasse surface que maintenant. J’y vois plus soit une défaut de maintenance soit un tir de Kalach ennemi chanceux. A suivre …

    1. Il faut surtout avoir l’honnêteté de reconnaitre que le Tigre, conçu d’abord pour casser du char russe dans l’environnement centre-Europe, est un engin à la fois plus sophistiqué et relativement plus fragile que l’Apache américain. On sait que nos Tigre (et ceux des allemands) soufrent beaucoup plus au Sahel qu’en métropole : les australiens rencontrent sans aucun doute le même problème dans le nord-ouest de leur continent, où leurs appareils sont déployés en priorité, et où les conditions climatiques sont extrèmement difficiles.

      1. Le Tigre n’est pas plus sophistiqué qu’un AH-64D Longbow bourré d’électronique et équipé d’un radar. D’ailleurs lui aussi demande une maintenance très lourde.

        On ne peut pas avoir un système d’arme ultra moderne et l’entretenir comme une mobylette (Gazelle).

      2. @Eric
        TOUS les matériels engagés au Sahel souffrent beaucoup plus que ceux restés en Europe …
        Et vous nous parlez d’honnêteté ? … Tssssssssss !………

      3. De ce que j’avais lu à une époque, l’Apache a de gros soucis dans le milieu désertique. Et niveau maintenance ça semble également très lourd en règle général. Je pense que c ‘est le concept meme d’un tel appareil si moderne et complexe qui veut ça.
        Quand à dire que nos tigre souffre beaucoup au Sahel, je serait tenté de dire que tous les hélico souffrent au Sahel. Le sable y est si fin qu’il s’infiltre partout et son pouvoir abrasif en fait une ennemi parfait de la mécanique.
        J’avais lu (ici il me semble) que l’armée utilisait des grandes baches au sol pour leur atterrissage pour éviter les refluts de sable dans l’appareil.
        Franchement, je ne connait aucun appareil qui résiste à un sable si fin.

        1. @ mustard

          Bien au contraire, l’Apache est reconnu pour ça résistance en zone désertique dû aux nombreux RETEX très positifs des USA, de l’Égypte, de l’AS ainsi que des EAU .. D’ailleurs, l’Égypte, l’Arabie et les EAU ont tous commandés des Apache supplémentaire à la suite des RETEX en plus des mises à niveau d’appareils existant. la MCO des Apache est tout sauf anormalement lourde puisque son excellent taux de disponibilité le démontre. Je ne sais pas si elle est coûteuse par contre. En tout cas, l’Apache E reste moins cher à l’achat que le Tigre.
          .
          En fait, vous collez à l’Apache les principaux défauts du Tigre, appareil fragile, MCO lourde et coûteuse ..
          .
          Je suis cependant d’accord avec vous sur le Sahel. En fait, tout ce qui vole à basse altitude se retrouve fragilisé dans ce genre d’environnement. D’ailleurs, si le problème allemand est au final, dût à l’environnement du Sahel, nous pourrons fermé les yeux. Si c’est encore un problème de conception, et bien je suis désolé mais cela sera qu’un ajout à une longue liste pour le Tigre.

          1. Bonjour ,l’ apache a presque exactement les même défaut que le tigre du fait de la complexité de tel système d’arme et les points faibles intrinsèques des systèmes héliporté ,et le principal c’est qu’il faut être capable de s’offrir la logistique de tel appareil surtout en opération de guerre ,d’ailleurs les pays hors des USA que vous citez sont de bon exemple Arabie et EAU ,quand aux égyptiens je ne m’avancerai pas trop sur leurs capacité a faire voler tout leurs parc ,de plus leurs choix d’armement dépend beaucoup de ceux qui leurs font crédit.Quand au sahel,vous qui suivez les retex ,je pense que celui des hollandais avec apache (1 crash) et chinook et sans appel ,on rentre à la maison !
            Encore une fois ,peu importe le matériel et ses pseudos performances sur le papier si vous n’avez pas les moyens de vous offrir son environnement en déploiement ,c’est pour ça aussi qu’il est impossible de se comparer avec les USA au niveau des dispos ,il suffit de voir la parti énorme de leurs budgets consacré au soutien,ils ne font pas qu ‘ acheter du matériel ,ils font aussi la guerre avec ,on ne joue pas dans le même cour,par contre on n’a pas forcement a rougir par rapport aux autres.

          2. +1 mich !
            Mais ne vous faites aucune illusion sur les capacité à comprendre du bête canadien …

      4. Le désert est un terrain très particulier et militairement très pénible aussi car il use les moteurs, les véhicules et les armes . Et aussi les hommes qui ne l’aiment pas et qui ne s’y adaptent pas .

    2. @ mustard

      Premièrement il n’y à aucuns hauts responsables militaires qui fait mention de ce que vous mentionnez à propos du F-35 mais uniquement de hauts responsables *politiques* .. McCain et Gilmore, notamment. Ensuite, l’US Navy ne reproche absolument rien au F-35 hormis ça configuration monomoteur et les retards 2006-2012 du développement.
      .
      Troisièmement, il y à toute un monde entre le domaine aéronautique et le reste de la chose militaire, par exemple, les commandes et partenariats qui sont beaucoup plus courants.
      .
      Le Tigre à de nombreux problèmes dans presque tout les pays utilisateurs. En 2010, les Allemands ont du reporté toutes livraisons pour graves défauts, en particulier avec le câblage (l’Appareil était en service depuis 2003 …) : http://www.telegraph.co.uk/finance/7765103/Germany-suspends-purchase-of-EADS-military-helicopters-over-wiring-faults.html
      .
      En Australie, le problème est loin de n’être que politique aux vues des nombreux rapports militaires négatifs ainsi que de 76 lacunes dont 60 étant critiques. Plusieurs problèmes ont été rencontré en Australie, pas plus tard que l’an dernier, les Tigre avaient interdiction de survolé une zone peuplé avec des paniers de roquettes sur pylônes puisque ses derniers pouvaient tombé … comme ça, sans raisons, selon le rapport du Australian National Audit Office : http://www.news.com.au/national/breaking-news/anao-finds-problems-with-tiger-choppers/news-story/8d87a7902daebd5088a8250d974070f0
      .
      L’article mentionne également que le Tigre Australien est entré en service opérationnel 7 ans plus tard que prévu (alors qu’il s’agit d’un hélicoptère éprouvé en service depuis longtemps) .. Il est également mentionné que les tigre sont toujours interdis d’atterrissages sur les navires de la RAN ainsi que de voler en zone à risque élevé.
      .
      Le rapport mentionne également qu’Airbus à livré des appareils loin d’êtres matures, et nécessitant un second développement ultérieur. Les « cibles » d’Airbus pour l’Australie étaient clair : l’appareil devait coûté 20,000 $ l’heure de vol en moyenne, il en coûte le double, soit près de 40,000 $ l’heure de vol. Airbus promettait également un taux de disponibilité de 12 appareils sur 16 … seulement 3,5 appareils sur 16 sont disponible donc moins de 25% (…)
      .
      Il est également mentionné dans l’article que le problème des roquettes qui tombent tout seuls c’est produit deux fois, une fois sur un Tigre allemand, une autre fois sur un Tigre australien, et personne ne semble comprendre pourquoi Airbus n’à rien fait à ce sujet puisque la cause n’à encore jamais été déterminé.
      .
      Ultimement, l’article mentionne également que le Tigre connait des problèmes aux niveau de la communication ainsi que du système de guerre électronique, le Tigre n’étant pas capable d’opéré avec d’autres appareils ..
      .
      Et encore, cet article ne mentionne pas le problème du fumé interne qui à presque causé un crash en Australie.
      .
      En France, le taux de disponibilité des Tigre de l’ALAT n’est même pas de 25% sur 12 mois :
      http://www.opex360.com/2016/11/08/la-faible-disponibilite-des-helicopteres-de-larmee-de-terre-induit-perte-seche-de-potentiel-operationnel/
      .
      En France, le Tigre est qualifié de « fragile » nécessitant une MCO gigantesque et fortement coûteuse, comme en Allemagne et en Australie ..
      .
      En comparaison, l’Apache américain maintient toujours un taux de disponibilité entre 80% et 90% selon les opérations comme par exemple, l’Afghanistan.
      .
      Je ne veux pas m’acharner sur le Tigre, mais appelons un chat un chat svp et arrêtez de dire que ce sont des problèmes politiques … Le Tigre est un appareil catastrophique, fragile et dont le développement n’est même pas terminé alors que cela fait plus d’une décennie que l’appareil est en service … Airbus c’est planté sur cet hélico, il n’y à rien de plus à dire. D’ailleurs, ils auraient dût le retardé de quelques années comme avec le F-35 qui aurait connu le même genre de début opérationnel si mit en service trop tôt.

      1. Ce lien :
        http://www.opex360.com/2016/11/08/la-faible-disponibilite-des-helicopteres-de-larmee-de-terre-induit-perte-seche-de-potentiel-operationnel/
        concerne le taux de disponibilité de l’ensemble des hélicoptères de l’ALAT pas du seul Tigre et qui plus est en OPEX.
        .
        La disponibilité des Apache néerlandais au Mali était largement inférieure à celle des Tigre de l’ALAT.
        .
        Quant aux Tigre australiens, les problèmes viennent surtout de l’assemblage et de la maintenance in situ par une industrie australienne totalement inexpérimentée dans le domaine des hélicoptères en général et des hélicoptères de combat en particuliers.
        .
        Airbus Helicopter aura été naïf de délocaliser la production et ne devait s’attendre à des miracles en Australie.
        On connait pourtant le précédant cette fois sur le plan naval des sous-marins australiens de conception suédoise classe Collins, assemblés à Adélaïde…

        1. @ S.B-Seguin allias « Zayus » ..
          .
          J’ai échangé bien trop souvent avec vous pour ne pas vous reconnaître à votre texte 😉
          .
          Non, le lien en question mentionne que le Tigre n’atteint même pas les 25% alors que la moyenne de l’ALAT est de 38%. Le 25% des Tigre français concerne TOUT les appareils en dotation sur une période de 12 mois, donc il s’agit d’une moyenne entre les Tigre en France et ceux déployés. D’ailleurs, les américains fonctionnent exactement de la même manière alors quand je vous dit que l’Apache bat des records en disponibilité, c’est évidemment un mixte entre appareils déployés et en sol américain, voilà pourquoi la comparaison tient parfaitement.
          .
          Je trouve que d’accuser les Australiens est une excuse beaucoup trop facile puisque les allemands ont également des problèmes, et que plusieurs problèmes australiens (comme les roquettes tombantes..) concernent également les Tigre allemands. De plus, nous n’avons aucunes preuves tangibles que ce sont les industriels australiens alors qu’ils n’ont peut-être que respectés à la lettre ce qu’Airbus leurs à dit de faire.
          .
          J’avais déjà mentionné que mon employeur est sous-traitant pour Lockheed pour la conception et l’assemblage de modules au Nitrure de Gallium, et bien, avant ce contrat la boîte n’avait aucune expérience en la matière et pourtant tout ce passe bien … Suffis d’engagé des personnes qualifiés pour ce domaine bien précis, et de suivre à la lettre les plans du maître d’oeuvre.

          1. @ Nico St-Jean:
            Décidément, vous êtes celui qui tient absolument à refaire intervenir sur ce site pour les points sur les « i ».
            Et ce n’est pas la première fois que vous faites des confusions ou générez des malentendus à mon sujet 😉 !
            .
            Je dois vraiment vous manquer 🙂 …
            .
            Je n’ai à rien à voir avec @S.B-Seguin qui ne semble d’ailleurs pas avoir d’opinion détaillée sur la Marine Nationale.
            .
            N’oubliez pas que je reste un lecteur d’OPEX 360 même si je n’ai plus envie de passer du temps à commenter.
            Mais j’interviendrai si on me fait passer pour celui que je ne suis pas 🙁 …
            .
            @S.B-Seguin:
            Pourriez-vous confirmer s’il vous plait ?
            Merci d’avance.

          2. Bonjour monsieur St-Jean,
            .
            Les 25% de disponibilité du Tigre ne sont qu’un chiffre global qui remonte à octobre dernier.
            Il ne s’agit pas de la disponibilité du Tigre en OPEX sur Barkhane à laquelle je compare la disponibilité des Apache néerlandais au Mali.
            .
            PS.
            J’ai découvert ce site l’année dernière en 2016 sur un article portant sur la Libye.
            Et je dois admettre que je me reconnais dans certaines positions prises par monsieur « Zayus » notamment sur la Libye.
            .
            Mais je n’ai pas à être confondu avec un autre.
            En espérant que pour l’intéressé et moi-même, vous puissiez nous comprendre monsieur St-Jean.
            .
            Cordialement,
            S.B-Seguin

          3. @ Zayus
            @ S.B-Seguin
            .
            Hum .. En tout cas, vos façons d’écrire se ressemblent énormément, vos opinions sont très proches, vous êtes les deux seuls que j’ai vu ses deux dernières années à vous servir de l’acronyme « TPC » pour « tonne à pleine charge ». D’autant que, cher Zayus, il semble que vous ayez déjà quitté le navire pour rembarqué il y à longtemps ce qui m’à laissé pensé que S.B-Seguin n’était autre que vous même avec, comme je vous l’ai dis, vos façons d’écrire très ressemblantes en toile de fond.
            .
            Désolé si ça tombe sur vous Zayus, cela fait 2 fois 😉 et effectivement, votre plume me manque de temps en temps surtout qu’en dehors du F-35 (tiens, une autres coïncidence) nos opinions étaient très proches également.
            .
            @ S.B-Seguin
            .
            Désolé pour le malentendu, nous pouvons reprendre le débat sur le Tigre.

          4. @Zayus
            .
            Je savais bien que tu reviendrais vieille branche ! 😀

            .
            Il est vrai que lorsque S.B-Seguin est apparu , je me suis un moment moi aussi posé la question si nous n’ assistions pas au retour furtif d’ un certain Zayus …
            Mais rassurez-vous , je me suis vite rendu compte qu’ il y avait une différence de style et j’ ai vite abandonné cette supposition …
            ET DANS LE MÊME TEMPS , je me suis surpris à souhaiter que vous reveniez le plus rapidement possible afin de contribuer à relever le niveau de ce forum qui tend de plus en plus vers le bas …
            .
            Alors , nous ne serons certainement pas toujours d’ accord , loin s’ en faut , MAIS AU MOINS , il y aura , je l’ espère , de la richesse dans les échanges qui susciteront bien davantage de réflexion que d’ envie de laisser quiller ce qui se transforme peu à peu en cloaque de parasites au niveau mental lamentablement débile …
            .
            Le site de Laurent méritant nettement mieux que cette foire d’ empoigne où certains , à la tournure d’ esprit « démocratique » exagérément exacerbée sans-doute , ne font que s’ évertuer à torpiller un nombre croissant d’ intervenants dont ils ne partagent pas les idées ; ce qui ne fait qu’ assombrir l’ ambiance et parasiter de très nombreux débats qui invariablement partent en vrille …
            .
            Voilà , en espérant vous lire à nouveau dans les meilleurs délais …
            .
            PS : gare aux chevilles ; ne vous prenez pas pour le SAUVEUR ; ce n’ est pas ce que j’ ai voulu dire , non-plus , hein ? 😉
            .
            Bien à vous .

          5. @Nico St-Jean

            .
            Non Nico , les styles , notamment la rigueur d’ écriture sont bien distincts , MAIS au début , il est vrai que certains éléments pouvaient entretenir la confusion , semer le doute , j’ y ai moi-même songé ; quant-à TPC , cela reste assez courant même si , de mon côté , j’ essaie d’ éviter la multiplication d’ acronymes …

          6. Bonjour monsieur St-Jean,
            j’essaierai d’être aussi précis que monsieur Zayus sur les sujets navals qui m’intéressent aussi.
            .
            J’ai eu la même interrogation que vous, en lisant l’acronyme « TPC » qui en fait veut dire « Tonnage en Pleine Charge » distinguant le déplacement d’un navire ayant reçu son « armement » d’un navire « lancé »:
            https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9placement_(navire)
            .
            Notez du reste que contrairement à vous qui, dites-moi si je me trompe, êtes dans l’armée de l’air canadienne, je suis un civil.
            Soyez donc indulgent si mon niveau n’est pas le votre concernant les thèmes portant sur l’aviation.
            .
            Ceci dit, je n’ai pas l’impression d’être le seul sur ce site à porter un regard critique sur le F-35.

          7. @ S.B-Seguin
            .
            Je ne suis pas dans la RCAF, je n’ai qu’une petite formation comme technicien à la maintenance des CF-188 (F-18) mais je ne suis pas membre.
            .
            Pour tout dire, avant d’être ingénieur, j’ai débuté (et presque complété) ma formation de soldats pour l’armée de terre canadienne. J’hésitais entre l’ingénierie dans le secteur de la défense, et le métier de soldat, bien que j’avais quelques affinités au combat et que j’aimais mon expérience, j’ai décidé d’abandonné car j’ai découvert que j’étais quelqu’un qui aimais la stabilité familiale et donc, que les déploiement n’étaient pas pour moi. En 2 ans, c’est la première fois que j’aborde cette partie de ma vie sur ce site, car voyez-vous je ne me vente pas vraiment d’avoir « abandonné les forces armées » … Mais bon, je ne regrette pas moi choix et cette expérience m’aura permis de rencontré ma femme lors de notre formation à Trenton, ainsi qu’à Borden, Ontario. Je me suis fait beaucoup d’amis qui sont toujours dans les forces armées et ma femme est hygiéniste dentaire dans l’armée de terre (je ne veux pas dévoilé ça division pour protégé son identité)
            .
            Enfin bref, moi je suis ingénieur en télécommunication, spécialisé en aéronautique, et de plus en plus dans le multispectrale (tout ce qui touche les différents capteurs embarqués comme l’IR, UV, etc) aux fils de l’expérience qui rentre.
            .
            Que vous soyez civil ou non ne change rien, vous pouvez très bien savoir quelque chose que je ne sais pas sur l’énorme domaine de l’aviation, être ingénieur dans un domaine ou deux en aéronautique ne veut pas dire tout connaître en aéronautique.
            .
            Je me fiche que vous ayez des critiques sur le F-35 et le développement de l’appareil fût un véritable chaos, tout le monde le sait. Ce qui m’importe, c’est comment les gens critiquent le F-35 sans savoir de quoi ils parlent. Bouse, Brique, et Dinde ne sont pas des arguments en ce qui me concerne, vous comprenez ?
            .
            En tout cas sachez que je partage le même point de vue que vous et Zayus concernant la Libye et son défunt dictateur.
            .
            Puisque nous ne nous connaissons pas, je tiens à m’excuser pour mon modeste français à l’orthographe/grammaire. Je suis québecois, mais j’ai fait toutes mes études en anglais, et donc, je ne maîtrise pas (encore) le français à l’écrit mais j’y travaille.

        2. Et concernant vos affirmations selon lesquelles les Apache néerlandais étaient moins disponibles que les Tigre de l’ALAT son sans fondement et sans sources, en avez vous une à fournir sur le site ? Car, à moins d’une crise financière assez intense au sein des forces néerlandaises, ou d’une bonne source l’affirmant, je n’en crois pas un mots. Tout les hélicoptères d’attaques sont coûteux à entretenir et de vrais divas en MCO, mais jusqu’à maintenant l’Apache c’est toujours démarqué avec de meilleurs taux de disponibilités et aucune mention d’un coût à l’heure de vol excessif.

          1. Au Mali, les Apache néerlandais furent littéralement cloués au sol suite à un accident.
            Je pense qu’on pourrait retrouver un article d’OPEX 360 sur ce sujet.

      2. @ Nico St-Jean
        On ne peut pas comparer la disponibilité opérationnelle en général et celle du matériel en opération : en opération, on envoie des appareils juste révisés, on fait plus d’effort de MCO et on exclu les révisions de fond et les modernisations (la transformation des Tigres de HAP en HAD diminue fortement le taux de disponibilité général). Le taux de disponibilité des moyens aériens français en opération est excellent.

        1. @ Fred

          Oui, on le peut parfaitement puisque l’analyse, tant américaine que française, permet d’enregistrer le taux de disponibilité de tout les appareils en dotations, donc de faire la moyenne entre appareil en territoire national, et en déploiement. En d’autres termes, les américains aussi ont des Apache déployés ainsi qu’en sol américain dans leurs analyses ..
          .
          Tout les appareils occidentaux voient leurs taux de disponibilités dopés en OPEX mais le coût à l’heure de vol augmente drastiquement.

          1. @ Nico St-Jean
            Oui maaaaaaaais, dans ton texte auquel je fais référence, pour appuyer ton argumentation, tu compare le MCO général français du Tigre au MCO de l’Apache américain en opération … Ce n’est donc pas équitable. T’as compris ??? Pfoooou, c’est lourd.
            Toujours vouloir absolument avoir raison envers toute raison.

          2. « Toujours vouloir absolument avoir raison envers toute raison. »
            Là est tout son problème … 🙁
            A noter également, que dans sa fameuse audition du 12/7, le Général De Villiers évoque clairement les conséquences de la RGPP sur la cohérence des forces et fait toucher du doigt aux parlementaires que les coupes budgétaires ont des conséquences opérationnelles -et donc le MCO- …
            https://russeurope.hypotheses.org/6198

          3. @ Fred

            Non !
            .
            Je compare la MCO générale de tout les Tigre français en dotation ainsi que tout les Apache américains en Dotation, je ne compare pas que les Apache américains en OPEX, ce qui serait de la triche.
            .
            Et c’est plutôt vous qui devenez lourd allant jusqu’à mélanger ce que j’écrit .. Pfooou, comme vous dites.

      3. @Nico St-Jean
        « En France, le taux de disponibilité des Tigre de l’ALAT n’est même pas de 25% sur 12 mois : »
        Mouais …
        Votre affirmation est -on vous l’a déjà dit plusieurs fois ici même- à relativiser, car en ce qui concerne l’ALAT, TOUS ses appareils souffrent de ce problème …
        Ce dernier ne vient donc pas à priori de la qualité intrinsèque des appareils, mais plutôt des sommes qui sont allouées au MCO et à l’acquisition de pièces détachées, ou encore à la complexité de la chaîne du maintien en condition opérationnelle, au rythme des opérations et au manque de maintenanciers dans les régiments …
        Et oui, c’est un tout petit peu plus compliqué, l’armée française n’ayant pas les moyens financiers et humains de l’US Army …
        D’ailleurs, en octobre 2016 un rapport du député PS François Lamy avait établi que ce faible taux de MCO des hélicos était « le résultat de défaillances dans l’organisation même de leur maintien en condition opérationnelle »… Dont acte.
        Un petit lien, où un initié -un vrai celui là …- explique comment est calculé le taux de disponibilité …
        http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2017/05/17/helicos-volent-surtout-en-opex-15231.html
        Et puis arrêtez de comparer des appareils incomparables, aux doctrines d’emploi complètement différentes. Un Tigre c’est 6 T quand un Apache en pèse 11 ! Un Tigre travaille en « radada », quant un Apache balance ses missiles en altitude ! Franchement, c’est quoi le but de telles comparaisons inappropriées ? Huuummm… J’ai bien ma petite idée …

        1. Bonjour , le tigre et l’ apache ont pratiquement le même rôle et les même missions au vu de leurs équipements ,le poids c’est une donnée sur plein d’autres , quand à l’altitude c’est aussi très subjectif ,un apache peut aussi voler assez bas et suivant la mission il ne vaut mieux pas que le tigre soit en radada !

          1. @mich
            Voler haut, tirer ses missiles et se barrer, ce n’est vraiment pas la même chose que slalomer au plus près du terrain en se dissimulant avant de balancer un « pélot » !!!
            Les cellules des appareils ne subissent vraiment pas les mêmes contraintes !
            De même, un appareil de 11 T sera beaucoup moins agile qu’un de 6 T…

          2. @ Alpha

            Mich à parfaitement raison .. Comme je vous l’ai expliquez, l’Apache à fait énormément de Radada en 91. Cette technique fût particulièrement bonne contre les radars aux sols irakiens.
            .
            À l’inverse, un Tigre est parfaitement capable de tirer en altitude, c’est même mieux pour un conflit de faible intensité pour avoir une meilleure vue d’ensemble en FLIR, par exemple.
            .
            « Voler haut, tirer ses missiles et se barrer, »
            .
            Ce n’est pourtant pas ce que fait l’Apache habituellement … : https://www.youtube.com/watch?v=7TZOxlTwAvA

        2. @ Alpha

          « Votre affirmation est -on vous l’a déjà dit plusieurs fois ici même- à relativiser, car en ce qui concerne l’ALAT, TOUS ses appareils souffrent de ce problème »
          .
          Sauf que le Tigre est le pire de tous, et l’un des plus récents de tous, la moyenne de l’ALAT étant bien plus haute à 38% que celle des Tigre à mois de 25% Votre argument est donc, biaisé …
          .
          Oui vous avez déjà dit ça, vous et 2-3 chauvins qui veulent faire croire que tout ce qui est made in France est formidable .. D’autres comme moi vous on également dits que le Tigre est clairement un appareil fragile, avec une MCO titanesque et coûteuse, souffrant d’une très mauvaise réputation à l’internationale comme la plupart des autres hélicoptères d’Airbus dans le domaine militaire : NH-90, Caracal, et autres …
          .
          « Et oui, c’est un tout petit peu plus compliqué, l’armée française n’ayant pas les moyens financiers et humains de l’US Army … »
          .
          Si la MCO de l’Apache serait aussi lourde que celle du Tigre mais que quand bien même, l’US Army serait capable de faire volé plus de 8 appareils sur 10 (comme c’est le cas maintenant) et bien l’Apache coûterait une véritable fortune en MCO et cela se saurait. Or, je n’ai jamais entendu la moindre chose à propos du coût en MCO des Apache …
          .
          Donc encore une fois, votre argument  » l’US Army est plus riche que l’ALAT » ne tient pas du tout la route étant donné que personne ne sait jamais plein d’un coût excessif de l’Apache …
          .
          Il y à déjà un gros bémol dans votre article ou il est affirmé que le Tigre coûte entre 8000 et 10,000 euros l’heure de vol. Or, comment se fait-il que l’Australie affirme que ses propre Tigre coûtent 40,000 $ à l’heure de vol ? Un tel écart, pour une flotte bien plus petite ? C’est déjà très louche ..
          .
          Justement ! Un Tigre de 6 tonnes est censé être beaucoup moins coûteux et plus facile à maintenir qu’un appareil 2 fois plus lourd, bien plus avancé, avec un gros radar millimétrique ( Je compare les HAD avec l’Apache E)
          .
          En quoi ce sont des appareils aux rôles différents ? Le Tigre est parfaitement capable de tiré en altitude, et l’Apache travaille également en Radada comme ce fut le cas la majorité du temps pendant la guerre du Golfe …
          .
          Au final, cela est une comparaison tout à fait correcte, les deux appareils sont des hélicoptères d’attaques, seulement l’un est plus lourd que l’autre.
          .
          Toujours à défendre l’indéfendable quand le made in France est en question … Étant sur un site français, je ne m’attend pas une vue d’ensemble ainsi qu’une objectivité exemplaire (sic) mais vous sortez toujours du lot, évidemment … 😉

          1. @Nico St-Jean
            Décidément, avec vous, la formule « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif » se vérifie tous les jours !!!.. Ça en devient monotone … 🙁
            Visiblement sur la MCO vous avez la comprenette difficile, pourtant nous sommes quelques uns à tenter de vous expliquer. Comprends pas. Ca doit être génétique.
            « Il y à déjà un gros bémol dans votre article ou il est affirmé que le Tigre coûte entre 8000 et 10,000 euros l’heure de vol »
            C’est sur, un militaire français qui fait le retex de son appareil et qui annonce des chiffres, est beaucoup moins crédible qu’un obscur et soit disant ingénieur canadien qui croit avoir réponse à tout, sauf à l’essentiel …
            Par contre, quand un militaire US fait l’éloge du F-35, là c’est sans conteste la vérité ! Même si on apprend ensuite que ce dernier a été embauché comme pilote d’essai chez L.M. …
            Alors pour éclairer votre lanterne, vu que dans votre plafond c’est le noir sidéral, peut être que les australien dépensent plus en MCO pour leurs appareils bourrés de défauts que les français, qui eux n’ont pas l’argent pour le faire et procède donc au cannibalisme de leur appareils pour maintenir en vol ceux en opérations…
            « Toujours à défendre l’indéfendable quand le made in France est en question …  »
            Ou la ! C’est vrai que vous, à vous palucher sans cesse sur ce site devant tout ce que fait l’Amérique, des produits militaires à la diplomatie en passant par la bière Budweiser, vous ne sortez pas du lot par contre ! 🙂
            Je vous l’ai déjà dit, çà rend sourd, et çà va vous laisser de la corne sur les mains ! En plus, l’Eglise condamne …

          2. Alpha,

            Oh làlà mais quel culot je dois bien l’admettre. Vous vous plantez depuis le début et c’est moi l’âne ? Mieux vaut un âne qu’une mule, ça c’est certain ..
            .
            « comprenette difficile, pourtant nous sommes quelques uns à tenter de vous expliquer. Comprends pas. Ca doit être génétique. »
            .
            Non vous n’expliquez rien car vous êtes visiblement larguez .. La preuve, vous n’avez même pas été capable de répondre à la moindre de mes réponses.
            .
            « C’est sur, un militaire français qui fait le retex de son appareil et qui annonce des chiffres, est beaucoup moins crédible qu’un obscur et soit disant ingénieur canadien qui croit avoir réponse à tout, sauf à l’essentiel …
            Par contre, quand un militaire US fait l’éloge du F-35, là c’est sans conteste la vérité ! Même si on apprend ensuite que ce dernier a été embauché comme pilote d’essai chez L.M. … »
            .
            Votre baratin au grand complet tombe à l’eau puisque vous n’avez même pas été en mesure de lire correctement votre propre article (…) Ce n’est pas le pilote qui affirme les chiffres sur le coût à l’heure de vol mais bien le journal ^^
            .
            « Alors pour éclairer votre lanterne, vu que dans votre plafond c’est le noir sidéral, peut être que les australien dépensent plus en MCO pour leurs appareils bourrés de défauts que les
            .
            Vous vous plantez (encore) puisque les Tigre australien ont environ le même taux de disponibilité que ceux français ^^ alors votre énième excuse pour défendre l’indéfendable  » français, qui eux n’ont pas l’argent pour le faire et procède donc au cannibalisme de leur appareils pour maintenir en vol ceux en opérations… » tombe encore à l’eau je répète pour être bien certain que cela entre dans le peu que vous avez de tête : Le taux de disponibilité des Tigre australiens est pratiquement le même que celui de ceux français -est-ce-que-toi-comprendre ? 🙂

      4. Bonjour ,une fois de plus et pas que pour les hélicos vous n’avez pas l’air de bien savoir interpréter des pourcentages de dispo ou des couts bien aléatoires en fonction des armées ,des déploiements ,des missions ou du lieu d’assemblage ,mais bon pas facile d ‘interpréter les articles de presse ,en tout cas personnellement ils me permettent d’avoir une autre vision.

  3. Il serait intéressant de connaître ces « 76 lacunes capacitaire » pour la version ARH du tigre. Car le tigre ARH est sans doute, parmi toutes les versions, celle qui se rapproche le plus du standard HAD utilisé par la France. Or il me semble que notre flotte HAD (et même HAP) donne une pleine satisfaction opérationnelle…
    De la a supposer que les Australiens seraient sous l’influence d’un certain lobby pro américain…

    1. Oui, il serait intéressant de connaître ces « 76 lacune capacitaires » … Surtout quand on sait que sur les 22 Tigre acquis par l’Australie, 18 ont été construits dans ce pays par Australian Aerospace à Brisbane, dans le Queensland … Et que le programme fait travailler nombre de sous traitants australiens, tant dans la phase de conception, que d’acquisition ou de soutien …
      Ce qui est intéressant aussi, c’est de savoir que, suite à ces problèmes, l’Australie va retirer ses Tigre à partir de 2020 … Soit à la fin du soutien intégral de ce système prévu pour 15 ans à compter de sa mise en service (2005 à 2020) et prévu contractuellement …
      En fait, dans le contrat australien, la seule erreur d’Airbus c’est d’avoir garanti les Tigre construits par les australiens …

      1. @ Alpha
        .
        Plusieurs de ses lacunes majeurs sont ici : http://www.news.com.au/national/breaking-news/anao-finds-problems-with-tiger-choppers/news-story/8d87a7902daebd5088a8250d974070f0
        .
        De tels problèmes ne sont jamais apparus avec le RU qui à assemblé ses Apache sous licence. De plus, ayant garanti les Tigre Australien, les Tigre construit sous licence en Australie le sont *toujours* sous supervision d’Airbus (…) C’est d’ailleurs Airbus et non un quelconque sous traitant qui doit corrigé de nombreux problèmes toujours pas résolus sur les appareils de la flotte australienne.

        1. @Nico St-Jean
          Merci pour le lien !
          Pour le reste, j’ai dit : « En fait, dans le contrat australien, la seule erreur d’Airbus c’est d’avoir garanti les Tigre construits par les australiens … »
          Si vous n’arrivez pas à comprendre …

          1. … De plus, vous dites : « De tels problèmes ne sont jamais apparus avec le RU qui à assemblé ses Apache sous licence. »
            Oui, et ?… Non, parce que là, vous nous parlez d’un matériel différend et d’un pays différend… Ce n’est pas parce que les anglais font de l’assemblage de qualité que c’est pareil pour les australiens… A priori, la preuve !
            Dans le même ordre d’idée, évoquons alors Dassault qui a refusé de garantir la construction en Inde de son Rafale par HAL … 😉

        2. Ne confondons pas les structures australiennes d’Airbus Helicopter avec ses autres sites européens français, allemands et même espagnols, autrement plus fiable que l’industrie australienne qui est aussi bordélique que celle de l’Inde.

  4. Cela sent la désinformation à plein nez. Pensez donc, ces pauvres types d’européens qui viennent concurrencer la première puissance du monde. Protégez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge, disait on dans le temps.

    1. Désinformation ? Mais de qui ? C’est le constructeur lui-même qui émet une mise en garde. L’anti-américanisme à ce point, ça devient pathologique, non ?

  5. De quoi pourrait-il bien s’ agir en réalité ??
    .
    D’ un composite qui vieillit mal et qui lâche ?
    .
    D’ une grossière faute de maintenance ?
    .
    D’ une impardonnable faute de pilotage ?
    .
    D’ un des membres d’ équipage qui a volontairement précipité l’ appareil au sol ?
    .
    D’ un tir AA réussi ? D’ un tir fratricide ?
    .
    D’ une prise de contrôle ou d’ un brouillage de certains organes vitaux du Tigre depuis le sol ?
    .
    Ou simplement d’ une panne ( banale ou plus sérieuse ) aux conséquences catastrophiques ?
    .
    Les paris sont ouverts ; faites vos jeux …

  6. A ce stade, on ne sait rien, accident sur cause mécanique, ou suite a impact projectile, voire malaise pilote???? Alors wait and see !!!!

  7. C est gai d avoir un helico tres cher et rare et déclare dangereux par son constructeur…monopolistique et qui sophistiqué trop des machines qu on devrait avoir en nombre…on fait comme si l adversaire n avait pas et n aurait jamais de Dca… des paniers de roquette et un canon peuvent sans doute etre montes sur un biturbine moyen…des gros Panther…les helico d assaut américains ont aussi leurs défauts …pb de concept trop fragile et mco hors de prix…La Défense est à revoir de a à z de toute façon.

    1. Apprenez à lire, le constructeur n’a jamais déclaré l’appareil dangereux. C’est juste un principe de précaution.
      Le Tigre vol depuis 26 ans, environ 250 appareils, et jamais ce soucis n’était apparu donc je doute fortement à un défaut de conception. J’y vois plus un problème de maintenance ou un tir ennemi.
      La prudence veux juste qu’on cloue au sol les autres appareils en attendant le rapport d’enquête, ce qui est classique et fréquence en aviation (surtout militaire).

      1. J adore les subtilités du vocabulaire et les richesses de la prose de communication…la réalité c est que si on cloué les tigre au sol par précaution il n y a plus grand chose en soutien aérien…ca a des conséquences pour les gens en op au sol…j adore toutes ces excuses pour dédouaner Airbus sur tous les pbs techniques…avoir des flottes mono modèles si le modèle a des soucis ça devient gênant…prions pour qu aucun poste isolé n ait à souffrir de l excellence …

        1. Mis à part en Russie, tous les opérateurs : US Army, USMC, ALAT, Army Air Corp, Heeresfliegertruppe, FAET, Esercito, Koninklijke Landmacht etc., utilisent qu’un seul et même type d’hélicoptère d’attaque.
          .
          Il serait bien illusoire de croire que l’ALAT aurait les moyens d’entretenir deux flottes distinctes d’hélicoptères d’attaque qu’elle n’a en plus jamais eu.

          1. Alouette 3 et gazelle…? La seule question c est à t on encore une Alat de combat disponible vraiment ou est on au bord de la cata qui laissera les hommes sans soutien ? Les conneries industrielles gestionnaires et militaires sa paient helas du sang des hommes d honneur eux..

          2. Bonjour monsieur Parabellum,
            les Alouette III et Gazelle ne sont pas des hélicoptères d’attaque mais au mieux des hélicoptères de reconnaissance armés.
            .
            Les Gazelle n’assument plus le rôle d’hélicoptères antichars depuis l’arrivée des Tigre.
            Et ça bien qu’on voit des Gazelle-HOT et que les bras porteurs de ces missiles ont été supprimés.

    2. Des aéronefs temps civils que militaires sont temporairement interdits de vol régulièrement.
      En attendant de savoir ce qu’il s’est passé il faut être prudent c’est tout.
      Un type d’aéronef subit des milliers de modifications. Bon du premier coup et on n’y touche plus jamais ça n’existe pas !

    3. Avec un Tigre à la place d’une gazelle au Mali, on n’aurait sans doute pas perdu un pilote, tué par une balle de Kalachnikov … (DCA légère, mais efficace et discrète, sur un Panther par exemple).

    4. On va acheter des hélicos moyens armés sur la base du H160 d’Airbus pour remplacer les Gazelles.

  8. Le vrai souci du Tigre est son MCO. Pour tenir la capacité, il faut que les visites soient fréquentes. Le budget MCO est d’ailleurs très élevé.
    La France a toujours fait l’effort, jusqu’à présent (sous réserver des restictions budgétaires à venir).

    En tous cas, en Afghanistan, les Tigres ont connu des conditions aussi sévères et n’ont jamais connus d’accident de la sorte.

  9. Bof ! Une mesure de précaution prise par Airbus, rien de plus …
    On ne sait pas ce qui s’est passé pour le Tigre allemand, donc méfiance …
    Même l’Apache connaît des soucis. Un appareil Néerlandais s’est écrasé récemment, et en Israël l’ensemble de la flotte (AH-64A et AH-64D) a été clouée au sol suite à un accident qui a coûté la vie au pilote !
    http://www.defens-aero.com/2017/08/israel-cloue-sol-flotte-helicoptere-ah-64-apache.html

    1. 22 hélico déjà utilisés, produit par et pour les besoins australiens … non

    2. Pas vraiment non, ces appareils sont trop différends des nôtres par certains équipements et nombres de composants …

  10. Il serait peut-être bon que nos mécanos soient couplés avec les Allemands puisqu’on a les mêmes missions et les mêmes hélicoptères … Enfin si c’est possible …!

    1. @wrecker47 : C’est déjà le cas puisqu’ils sont formés au sein du même organisme franco-allemand…

  11. Apparemment, pas de gros pbs pour nos Tigre HAD/HAP déployés en opérations. Ok d’accord , mais combien sur une flotte de 51 (chiffre 2015)???

    1. Ne confondons pas problèmes de disponibilité et problème de budget accordé à une OPEX assurée à l’économie maximale des moyens jusqu’à exposer aux IED les militaires français engagés, privés des véhicules les mieux protégés de notre parc.

      1. Mais je suis d’accord avec vous…Comme peu de Tigre déployés, on y met le paquet en matière de MCO, le Tigre vole au détriment d’autres moyens. Ce n’est qu’un simple constat.

  12. …Alors on peut penser à une erreur humaine du montage ,ou un sabotage possible ,il est probable que les Français consignent leurs appareils pour vérifier s’il y a des risques !

  13. @ mustard « J’y vois plus soit une défaut de maintenance soit un tir de Kalach ennemi chanceux. »
    Seriez-vous le fils de la fameuse Madame Irma ?
    @ eric : plus sophistiqué ? Mais en quoi ? Le 64 LongBow est très sophistiqué il me semble. Alors d’où vous vient ce « sentiment » ?
    @ wrecker47 : travailler ensemble sans parler la même langue ? Ahahah, elle est bien bonne celle-là…

    * Bref, le Tigre est tombé et je ne sais toujours pas pourquoi : donc j’attends la fin de l’enquête au lieu de me prendre pour un « cake » alors même que je n’y connais rien.
    Entre être passionné et être compétant il y a un gouffre que je ne franchirai pas, contrairement à la majorité très bien informée semble t-il.
    Jacques

    1. Et comme avec l’A400M, tout le monde vas mettre la faute sur les Allemands …

      1. Alors que Nico St-Jean, ingénieur aéronautique autoproclamé lui mettra immanquablement la faute sur les français ! 😉
        Bref, on se mord la queue …

        1. Non Alpha n’inversez pas les choses, sur ce site, les français mettent toujours la faute sur les autres pays d’Europe et non le contraire.
          .
          Oui vous vous la mordez, et ce, dans un contexte bien particulier, devant un poster d’un appareil tout autant particulier ^^
          .
          Sans rancune, monsieur l’imbécile autodéterminé …

Les commentaires sont fermés.