Corée du Nord : Le président Trump assure que les « solutions militaires » sont en place

Beaucoup l’ont sans doute oublié mais la France est directement concernée par la situation de la péninsule coréenne : elle est en effet restée membre de la Commission militaire d’armistice
(UNCMAC), chargée de surveiller le respect de l’accord d’armistice militaire coréen signé en juillet 1953 entre le Nord et le Sud.

Lors de la séance des questions au gouvernement, à l’Assemblée nationale, le 9 août, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a insisté sur la menace que représente la Corée du Nord, maintenant que tout porte à croire qu’elle est sur le point de se doter de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) munis de têtes nucléaires. Et c’est la réalité de cette menace qui explique, selon lui, l’unanimité des membres du Conseil de sécurité des Nations unies pour renforcer les sanctions visant Pyongyang.

Cela étant, pour M. Le Drian, il faut être ferme à l’égard du régime nord-coréen. « Oui, il faut dialoguer, mais il ne faut pas que le dialogue serve de prétexte pour la Corée du Nord à gagner du temps, le temps d’aboutir à sa volonté initiale. Oui, il faut dialoguer pour que la Corée du Nord revienne à la table des négociations. Mais en ce moment, le meilleur moyen de dialoguer, c’est la fermeté », a-t-il dit.

À propos de fermeté, on ne peut pas reprocher au président américain, Donald Trump, n’en manquer. Après avoir déclaré que la Corée du Nord « ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les États-Unis » qui « se heurteront au feu et à la colère » de Washington et promis une réaction d’une ampleur « que le monde n’a jamais vue jusqu’ici », il a estimé qu’il n’avait pas « tapé » assez fort puisque Pyongyang lui a répondu en menaçant de viser l’île de Guam, dans le Pacifique, où l’US Air Force et l’US Navy disposent de bases importantes.

Du coup, le locataire de la Maison Blanche a remis une couche. « Les solutions militaires sont maintenant complètement en place, et prêtes à l’emploi, si la Corée du Nord se comporte imprudemment », a-t-il lancé via son compte Twitter. Et d’insister : « J’espère que Kim Jong-Un [le chef du régime nord-coréen, ndlr] trouvera une autre voie! »

« Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit – ne serait-ce qu’en songeant à attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous-mêmes – ils devront vraiment s’inquiéter », avait-il déjà affirmé, la veille, en réponse à la promesse nord-coréenne de lancer 4 missiles qui « voleront 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3.356,7 km, et s’écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam », après avoir survolé le Japon. Un plan qualifié de « précis » par certains commentateurs (mais si précision il y a, elle est dans les chiffres et pas ailleurs).

Cela étant, cette escalade verbale préoccupe la Chine, liée par un accord de défense avec la Corée du Nord, et la Russie. « Les risques sont très élevés, surtout en prenant compte la rhétorique employée. Il y a des menaces directes d’employer la force », a ainsi commenté Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. Moscou « fera tout pour qu’une confrontation entre les deux pays n’ait pas lieu », a-t-il assuré.

« L’Allemagne va participer de manière intensive aux possibilités de résolutions non militaires, mais je considère l’escalade verbale comme une mauvaise réponse », a, de son côté, réagi la chancelière allemande, Angela Merkel, après les dernières déclarations de M. Trump.

Toutefois, l’Australie, qui a été menacée du feu nucléaire par la Corée du Nord, a apporté son soutien aux États-Unis, tout comme le Japon, qui s’est dit prêt à abattre tout missile nord-coréen se dirigeant vers Guam.

« Il faut être très clair. S’il y a une attaque nord-coréenne contre les Etats-Unis, le traité Anzus sera invoqué et l’Australie apportera son aide aux Etats-Unis », a déclaré Malcolm Turnbull, le Premier ministre australien, en évoquant un accord de défense signé en 1951 par Washington, Wellington et Canberra.

Alors, au regard des déclarations des uns et des autres, que peut-il se passer? Difficile à dire… En revanche, l’on sait que ni les États-Unis et ni la Corée du Nord n’ont intérêt à déclencher les hostilités. « La guerre est une tragédie bien assez connue, il n’y a pas besoin de faire un dessin, cela serait catastrophique », a d’ailleurs fait valoir le général James Mattis, le chef du Pentagone. Il y a « des résultats diplomatiques et je veux rester sur cette dynamique », a-t-il ajouté, en faisant référence à la dernière résolution du Conseil de sécurité, évoquée par M. Le Drian.

Étant donné que le but du régime nord-coréen est sa survie, on imagine mal qu’il mette ses menaces à exécution en visant l’île de Guam. Et sa disparition éventuelle n’enchante guère ni la Chine, qui verrait de l’instabilité à sa frontière, ni la Corée du Sud, pour qui une éventuelle réunification serait économiquement coûteuse.

Mais si Washington décide de lancer une intervention, alors les forces américaines ne devront pas se rater en misant sur la rapidité d’exécution afin de bénéficier d’un effet de surprise pour empêcher toute riposte contre la Corée du Sud (artillerie, missile, armes chimiques, etc). Car si leur aviation n’aura pas de mal à imposer sa supériorité, il en ira autrement au sol.

128 commentaires sur “Corée du Nord : Le président Trump assure que les « solutions militaires » sont en place”

  1. Le Canada également est de la partie et se tient prêt. Je sais de sources sûres que des éléments canadiens sont en place sur alerte à Cold Lake, Esquimalt et Elmendorf AFB.
    .
    Bref, tout ce met en place, tout est très sérieux, et il vaudrait vraiment mieux que la CDN ne tire aucun missile ou que ce soit.

    1. Ils comptent faire quoi, les canadiens, avec leurs 60 vieux Hornets et leurs quatre sous-marins qui ont bien du mal à fonctionner ?

      1. Et toi, avec tes ravitailleurs de 60 ans d’âge, tes VAB de 30 ans … Un peu de mesure et un peu moins de mépris … Il me semble qu’en Afghanistan, les canadiens n’ont pas démérité.

        1. Et ce sont les canadiens, vassaux assumés , constamment sur ce site et d autres a dénigrer la france par jalousie, qui parlent de mépris…

          1. @ Chill

            Euh pardon « par jalousie » pour quoi faire ? « dénigrer la france » ? Qui dénigre la France ?
            .
            Décidément vous êtes toujours aussi comique et d’un esprit toujours aussi simpliste. L’emploi à outrance du mot « vassaux » sur les alliées des américains en est la preuve. Je pense que beaucoup de pays limitrophes aimeraient avoir une aussi bonne relation que celle Canada/USA. D’ailleurs vos idoles russes devraient en prendre note et peut-être qu’après, ils auraient moins d’ennemis à leurs frontières (…)

        2. Je n’ai aucun mépris pour l’armée canadienne, une excellente armée très professionnelle et efficace : son histoire parle d’ailleurs pour elle. Je dis simplement, et vous le prenez comme il vous plaira, qu’elle n’a nullement les moyens de mener une guerre conventionnelle de haute intensité contre un pays aussi surarmé que la Corée du nord. On n’est pas du tout dans le cadre d’une guerre contre-insurrectionnelle comme en Afghanistan. Puisque vous parlez de ravitailleurs en vol, sachez simplement que la RCAF en a exactement… deux : des airbus A-310 de seconde main. Concernant ce que j’ai dit sur les ex- sous-marins anglais Upholder de la marine canadienne et leurs très nombreux problèmes de fonctionnement, je ne pense pas que Nico Saint-Jean me démentira. Et personne ne peut nier non plus que les CF-18 sont entrés en service il y a maintenant 35 ans, deux ans avant les plus anciens Mirage 2000 de l’Armée de l’Air… Qui eux sont à présent retirés du service.

      2. @ Eric

        Ce n’est pas une question de moyens, le Canada à combattu avec les américains, sud-coréens, et australiens lors de la guerre de Corée. Nous avons donc des liens très fort avec la Corée du Sud et plusieurs obligations morales,commerciales, et amicales avec ce Pays.
        .
        Je tiens à vous rappelez que je ne sais pas ce que « compte » faire les forces armées canadiennes précisément. J’ai plusieurs amis de longues dates au sein de plusieurs brigades canadienne tant à l’Est, qu’à l’Ouest. Plusieurs de ses amis sont à Cold Lake, Edmonton, et Esquimalt. J’ai demandé certaines choses en lien avec l’actualité du moment, j’ai obtenu certaines réponses que je partage ici sans détails que je gardent pour moi.
        .
        Même si nous sommes loin d’avoir la puissance de nos moyens, l’infanterie canadienne reste l’un des plus efficaces au monde comme le démontre les 3 snipers canadiens dans le top 5 des plus longs tirs létaux de l’histoire, ou encore notre engagement en Afghanistan ou nous étions la 3e nation en importance dans ce long conflit. Si cela s’avère nécessaire, le Canada peut déployer 50,000 hommes en 72 heures sur un front nord coréen, ce qui n’est pas négligeable même si nos forces de projections sont pour le moment limités comparé à ce qu’elles seront en 2030.

        1. Et les Français y étaient également. Avec certes des moyens modeste compte tenu des autres engagements en cours, mais ne nous oubliez pas pour autant.

      3. T’as l’air de prendre les canadiens pour des hurluberlus !! Leur armée est très bien équipée!!

    2. Canada,Australie,Nouvelle Zélande,RU,USA:les five eyes.Quand l’un a des problèmes,les 4 autres viennent au secours et dans tous les problèmes.
      C’est a souhaiter,a prier,que rien ne se passe.Si Bibendum lance son missile près de Guam et que les Américains l’interceptent,il a déjà dit qu’il allait riposter.Ce qui veut dire que la Corée du Nord risque de se transformer en désert du Gobi,sans qu’on puisse y mettre les pieds pendant un certain temps.Si on emploie l’atomique,c’est 1 siècle.Sans compter que les radiations ne vont pas s’arrêter aux frontières,comme pour Tchernobyl.Faut rayer définitivement le mot réunification, les Chinois n’accepteront jamais une présence américaine a leur frontière.Il n’y a pas trente six solutions.La 1ère,je l’ai exposée sur un autre article.Reconnaitre Bibendum internationalement et surtout par les Américains.La 2ème c’est de lui trouver des remplaçants qui ont l’appui de la population et de le dégommer.C’est plus compliqué,parce que malheureusement depuis qu’il est au pouvoir,malgré les énormes difficultés,c’est légèrement mieux qu’avant pour la population,selon une journaliste,spécialiste du pays.(France 5)

      1. 1 siècle… Je pense pas. Hiroshima et Nagasaki sont toujours la…
        Par contre, c’est clair qu’il ne restera pas beaucoup de reste des coréens du nord et du sud…

        1. @ Ausuivant

          Ses deux bombes avaient des retombées radioactives ridicules comparés aux ogives d’aujourd’hui.

          1. de Nico St-Jean
            @ Ausuivant
            Ses deux bombes avaient des retombées radioactives ridicules comparés aux ogives d’aujourd’hui.
            Je ne sais pas si tu connais un peu le principe et l’évolution des armes nucléaires mais c’est le contraire. Little Boy et fat Man étaient des armes à fission pur. Donc très polluantes en radio éléments. Les évolutions ont fait que maintenant la quantité de matière fissile est nettement moindre. La masse critique étant abaissée par divers techniques qui n’étaient pas maîtrisées à l’époque. Pour le 2 éme étage, c’est à dire la fusion(pour les armes modernes), des éléments radio actifs sont créés mais pas avec des durées de vie longue.

          2. @ Nenel

            Oui je connais le principe, mais vous oubliez de prendre en compte un facteur majeur. Les bombes H d’aujourd’hui sont beaucoup plus puissantes, leurs souffles vont donc des centaines de km plus hauts ce qui entraîne une bien plus forte dispersion des retombées radioactives via les hauts vents atmosphériques.
            .
            En soit, regardez ce qui c’est passé avec la plus puissante bombe H jamais testé par les américains dans les Bikinis, ce fut un carnage à cause de ses mêmes vents atmosphérique et les retombées se sont dispersé dans un rayon de plus de 400 km, alors qu’il était prévu d’un rayon 10 fois moins important. Les américains avaient dût évacués des milliers d’habitants des îles du Pacifique Sud.

          3. Les essais à Bikini c’était 15 Mt et même plus. Les armes actuelles sont nettement moins puissante car plus précises. Et si on prend en compte une quantité nettement moindre de plutonium, je réitère que la pollution radiative est significativement bien inférieure aux essais passés et aux explosions sur le Japon.

        2. Hiroshima et Nagasaki ?: des gros pétards en comparaison de ce qui est fait aujourd’hui.Et évidemment les conséquences sont en proportion.Suffit de prendre en exemple de simples centrales comme Tchernobyl ou Fukushima:Tchernobyl c’est déjà il y a 30 ans.Et si, pour certains, la ville pourra être habitée (18 km de la centrale) d’ici quelques années,il sera interdit de consommer les produits qui poussent sur place.

          1. Les armes nucléaires sont moins polluantes que les centrales nucléaires du simple fait qu’elles ne transportent que quelques kilos de matériaux radioactifs contre des tonnes pour Fukushima et Tchernobyl. Et rappellons les centaines d’essais au Nevada du coté de Las Vegas. La ville et ses casinos n’ont jamais étaient étaient évacué.

    3. Les chinois qui sont les seuls en quelques sortes les cousins du régime nord coréen ne laisseront jamais le despote rouge déclencher le feu nucléaire ils l’elimineront si nécessaire par ce que les Chinois ne veulent pas d’une instabilité et une guerre à leur frontière pas bon pour son économie.

    4. Accusé par l’establishment clintonien de complicité criminelle avec Moscou, Trump peut vouloir montrer qu’il est «dur» en tapant sur le petit pays le plus isolé du monde

  2. Trump et Kim jouent pour le titre du plus fond . A force de proferer des menaces , il ne fait que se décrédibiliser

    1. @Iskander : Nixon avait fait semblant d’être presque fou pour paraître incontrôlable pour que l’enemi n’ose rien.

  3. A noter que Sur fond de hausse des tensions entre Pyongyang et Washington, Moscou a décidé de protéger davantage son territoire. Sa défense antiaérienne a été renforcée et les forces russes surveillent les activités sur le territoire nord-coréen.

    «Ce qui se passe actuellement autour de la Corée du Nord nous inquiète forcément», a déclaré le 11 août Viktor Ozerov, sénateur russe et ancien président du comité de la Défense et de la sécurité au Sénat. Il a expliqué que Moscou était en train d’«entreprendre des mesures supplémentaires pour protéger le territoire [russe]».

  4. Quand on voit qu’ils ont déja du mal à réussir un lancement de missile (il y a eu beaucoup d’échec même récemment), j’ai du mal à croire qu’ils puissent également viser avec précision à plusieurs milliers de km de distance. Pour le moment leurs seuls essais ont porté à 300km, sans info sur la précision obtenue.

    1. @ mustard
      Le dernier lancement a dépassé les 1000 Km, mais surtout, il s’agissait d’un tir « en cloche » qui potentiellement aurait put atteindre les États-Unis.

    2. En fait il ne faut pas regarder la distance de retombé, mais l’altitude max du vecteur. C’est de la physique. Les derniers essais démontrent que ce sont des ICBM donc des missiles de porté intercontinentale. La question est de savoir si la Corée du nord possède l’engin. Même avec une précision de plusieurs kms, 1 Mégatonne dans la région de Los Angeles c’est … Il est temps d’arrêter la Corée du nord quelqu’en soit le coup. Les règles non écrites depuis la guerre froide sont violées. Il est à noté aussi que la Corée du nord a chatouillé le tigre. En effet cela est passé relativement inaperçue mais la doctrine américaine a changé. Elle se permet de frapper en premier un adversaire dans le cas où la menace serait évidente. Peut être pour la première fois allons nous voir un tir de décapitation, ce que la doctrine française prévoit par ailleurs depuis Chirac.

      1. La doctrine a changé a ce point? Désormais l empire attaquerait des nations pour des raisons valables ? Plus comme l Irak ou la Libye..?

  5. J’espère aussi que ces solutions militaires le sont ! Trump va suivre les traces de Kennedy !

    1. Je te rassure la Chine semble porter plus assistance à la Corée du nord que la Russie. Totu cela discrètement bien sûr vu que c’est censé être illégal. Mais vu que la Chine possède une large frontière ave cla Corée du nord elle peu y faire passer ce qu’elle veut sans aucun controle externe.
      Les progrès de la Corée sur le nucélaire et les missile ICBM sont anormalement rapide pour un pays sans argent, sans aide, sans véritable haute université, on peut donc avoir des doutes sur l’origine subite de leur progrès dans un domaine très pointue qu’est le nucléaire et l’ICBM.

      Difficile à dire si la russie est impliquée mais il est clair que tous leurs sont d’origine russes. Est ce des copies chinoises, des récupération chinoise ? des originaux russes ? … c’est étonnant qu’il n’y ait aucune réflexion sur ce point. Comme si la communauté internationale et Us ne voulait pas froisser les russes ou les chinois.

      1. @mustard : Les Russes utilisent du carburant liquide, les Chinois du solide (ou l’inverse). Les spécialistes ne se trompent pas sur l’origine d’un missile, quand il le voient partire de Corée du Nord et en particulier montré par la propagande du régime.

    2. Guillaume Bonard
      Ben justement il n’y aura pas de stop ! J’ai bien cerné Trump car il me ressemble sur un certain nombre de points, alors je l’ai vite cerné ! C’est en partie un jeu d’endurance, mais Trump ne lâchera pas ! Il a des objectifs bien précis dans sa tête et il est déterminé pour les réaliser. Ses objectifs ne sont pas forcément ceux que l’on voit en surface, comme ça peut l’être aussi, ou alors tout ou partie des objectifs qui laissent paraître en surface. MAIS, une chose est certaine, ce qu’il y a prendre, il le prendra quand il faut le prendre, où il faudre le prendre, Trump n’est pas du genre à …Voir plus
      Répondre · Marquer comme indésirable · 1 h

      Jérôme Choopachups Nimaud
      Guillaume Bonard sauf que dans les jeux de stratégies(s), d’usure et de patience sur le très long terme, ceux que vous évoquez sont plus forts que le rouleau US, « vieux » de ses jeunes 250 piges d’expérience, seulement.
      Pour preuve vous avez mis à poil la bête qui n’est donc pas un casse-tête chinois insondable ni un « ancien » agent du renseignement empreint de jeu d’échec et de souplesse…
      Endroits du monde qui savent ce que c’est que d’être Empires…déchus. pas (encore) les USA.
      Répondre · Marquer comme indésirable · 59 min

      Guillaume Bonard
      Jérôme Choopachups Nimaud Trump a tout son temps ! Il gouverne en jouant au Golf
      http://www.lefigaro.fr/…/97001-20170807FILWWW00128…

      Si les américains doivent encore attendre 5 ans, ils attendront 5 ans, s’il en faut 10 ils attendront 10, s’il faut attendre 1 an ils attendront 1 an, ils s’en foutent ! Trump raisonne en terme d’opportunité, autrement dit il attend le bon moment, ni trop tôt ni trop tard, bref saisir sa chance son opportunité quand elle se présente ! Trump attend que les coréens se fatiguent c’est tout, Trump agira quand les militaires coréens déjà bien affamés seront contr…Voir plus
      Répondre · Marquer comme indésirable · 46 min

      Kimbembe Mfumu Zama Zulu
      Chinese Academy of Agricultural Sciences (CAAS)
      Kim ne parle jamais mais trump parle comme un vrai fou connaissant pas les regles diplomatiques.
      J’aime · Répondre · Marquer comme indésirable · 1 h

      Christopher Jerome
      Directeur Logiciel à JC Software Labs
      A noter qu’il n’y a pas Que La Russie Qui casse les reins des sois disant grandes armées. L’armée Haïtienne avait aussi broyé l’armée de Napoleon dirigée par Rochambeau en 1803
      J’aime · Répondre · Supprimer · 1 h

      Olivier Legrand
      Travaille chez À son compte
      Et si la CIA preparait une fausse attaque des intérêts US par la Corée du nord ?
      La réponse US pourrait bien sauver leur économie « de vendeurs d’armes » !
      J’aime · Répondre · Marquer comme indésirable · 50 min

      Francesco Di Russo
      Responsable Marketing à Lieu Privé
      L’accord-cadre conclu en 1994 promettait à la Corée du Nord la livraison de réacteurs civils
      nucléaires non-proliférants et de pétrole en échange de la fin du programme nucléaire militaire.
      La colère de Trump, qui avait déjà marqué sa lassitude face à la Corée du Nord, est à relier à ce
      sentiment répandu parmi les élites états-uniennes, surtout conservatrices, d’avoir été dupé par la
      Corée du Nord. Dès fin 2002, l’administration Bush Jr découvrait que la Corée du Nord avait
      poursuivi clandestinement son programme nucléaire militaire malgré l’accord-cadre de 1994. Et
      les négociations élargies à…Voir plus
      J’aime · Répondre · Marquer comme indésirable · 2 · 46 min

      Freddy Guendergue
      PDG à College la gaiete
      Francesco Di Russo
      Lis ceci ce n’est pas moi mais Wikipédia:
      Dès la guerre de Corée qui opposa les Nord-Coréens, soutenus par l’URSS et la Chine, aux Sud-Coréens, soutenus par des troupes de l’ONU, le dirigeant de ces-dernières, le général américain Douglas MacArthur, propose d’utiliser l’arme atomique contre la Corée de Nord. À partir de 1958, dans le contexte de la guerre froide et des relations inter-Coréennes très tendues, les États-Unis installent des armes dotées de têtes nucléaires en Corée du Sud tournées vers la Corée du Nord, dont des missiles de croisière Matador, le stock ayant eu un maximum de 950 ogives.

      À la fin des années 1970, sous l’administration de Jimmy Carter, les armes atomiques commencent à être retirées de la Corée du Sud. Ce retrait est terminé en décembre 1991 sous l’administration de George H. W. Bush, dans le cadre des initiatives visant à rapatrier ces armes outre-mer. Cependant environ 30 000 soldats américains restent stationnés dans le pays.

      Selon Jeong Se-hyun (en), ministre sud-coréen de l’unification entre 2002 et 2004, les États-Unis ont joué un rôle essentiel dans la mise en place du programme nucléaire nord-coréen. En janvier 1992, Kim Il-sung, alors dirigeant de la Corée du Nord, envoya son propre secrétaire au siège de l’ONU à New York pour une rencontre secrète avec un délégué américain. L’ambassadeur nord-coréen était alors porteur d’un seul message : “Nous renonçons à réclamer le retrait des troupes américaines du Sud ; en contrepartie, vous garantissez que vous ne remettrez pas en cause l’existence de notre pays.” George H. W. Bush, président des États-Unis, répondra à l’offre nord-coréenne par le silence. C’est à ce moment que Kim Il-sung lança sa politique de nucléaire militaire, convaincu que Washington souhaitait rayer son pays de la carte.

  6. L’attitude de la Corée du Nord irrite désormais même la Chine, et la Russie. C’est une chose de devenir une puissance nucléaire. C’en est une autre de menacer ses voisins, et le pays le plus puissant.
    Trump n’a peut-être tort.
    En 1962, c’est la détermination de JF Kennedy qui a fait renoncer les soviétiques à installer des missiles à Cuba. Or, en relisant ses discours, on n’est pas très loin des paroles de Trump.
    Et en 1938, c’est l’absence de détermination des Français et des Britanniques (certes éreintés par 1914-1918) qui a conduit à la guerre de 1939.
    Ce qui est certain, c’est que la situation est à risque. Il ne s’agit pas de simples gesticulations.

    1. Pour info: l’accord sur les missiles de Cuba a été AUSSI le retrait des missiles US de Turquie qui menaçaient la Russie,cette partie de l’accord tout le monde sous contrôle US l’oublie.

      1. Tous le monde s’entend quand même pour dire que Kennedy à gagné cette partie de bras de fer.

        1. Lisez wikipedia sur la « théorie des jeux » les missiles de Cuba servent de problème mathématique ou les USA et Russie sont gagnants.Certains pensent même que des 2 cotés des mathématiciens ont résolu le problème géopolitique sans que personne ne soit stratégiquement diminué.
          Il est vrai que chez nous on dit toujours que les US ont gagné.

        2. en réalité les soviétiques ont eu ceux qu’ils voulaient et Kennedy a eu une victoire médiatique. si seul la couverture des magazines vous intéressent alors…

          1. @wagdoox : Kennedy a eu une victoire en Occident et le président de l’URSS a eu une victoire dans son pays. C’était un accord gagnant-gagnant !

      2. Qui a réellement remporté la partie de bras de fer qui a opposé les États Unis et l’URSS pendant la crise de Cuba de 1964?
        John Kennedy a été unanimement applaudi dans son pays et par ses alliés , y compris De Gaulle, pour la manière dont il a mené cette affaire. Il est bien resté président par la suite, jusqu’à ce qu’il aille à Dallas. Bien sûr, il avait discrètement ordonné le retrait d’un escadron de (15 ) missiles PGM-19 Jupiter installés en Turquie ( près d’Izmir) 2 ans auparavant. La vérité oblige de dire cependant que ces missiles de portée intermédiaire étaient déjà dépassés à l’époque ( ils utilisaient des moteurs à kérosène et à oxygène liquide), si bien que que l’US Air Force trainait fortement les pieds pour les employer. Ces missiles étaient prévus à l’origine pour être déployés en France , ce à quoi le Général de Gaule avait opposé fermement son veto. Leur implantation finale en Turquie ( et en Italie) n’avait été décidée en dernier recours que parce qu’il n’y avait plus d’autre choix et qu’on ne savait pas trop quoi en faire .
        En tout cas, le retrait très discret de ces missiles dont l’entretien était très problématique a très fortement soulagé les stratèges américains ( la preuve étant que ceux qui étaient en Italie et qui n’étaient pas prévus dans ces accords ont été retirés eux aussi ) . Mais leurs homologues soviétiques ne l’ignoraient pas. Même s’ils étaient quand même obligés de prendre sérieusement en compte leurs capacités de destruction, leur sentiment en définitive a été que les Américains les avaient bien largement roulés dans la farine avec ce soi-disant retrait, et ils l’ont écrit .
        De son côté, Fidel Castro n’a pas eu de mots assez durs pour exprimer dans ses discours sa frustration et sa déception contre l’arrangement conclu entre les Américains et les Soviétiques,lorsqu’il en a connu les détails .
        Quant à Nikita Kroutchev, après ces accords, ses jours ont été comptés désormais. Il sera démis de ses fonctions peu de temps après par Léonid Brejnev avec l’aide de ses alliés Aleksy Kossyguine , Aleksander Chélépine, Nikolaï Podgorny , Vladimir Semichastny et consorts. Ces derniers lui ont reproché ses  »erreurs politiques  » et ont surtout cité la dernière , et qu’ils considéraient comme étant la plus grave: l’affaire de Cuba . Kroutchev n’aura pas eu beaucoup de défenseurs , sinon aucun, pour lui sauver sa place.
        Alors, qui avait remporté cette manche?

    2. @arnaud : « L’attitude de la Corée du Nord irrite désormais même la Chine, et la Russie. ». Faux, dans les faits la Russie soutient entièrement la Corée du Nord en lui fournissant des vieux missiles. Je rappelle que M. Poutine avait invité le dirigeant nord-coréen à une festivité moscovite.

  7. J’entend que la majorité des forces de la CDN sont à la frontière avec la CDS, prêt à bombarder Séoul, mais dans ce cas les USA n’ont-ils pas les moyens de bombarder d’un seul coup toute la frontière entre la CDN et la CDS, (bombarder du coté de la CDN hein…)
    ça fait 200 kilomètres de large environs, si on rajoute l’aide d’allier il doit y avoir moyen de faire très mal sans utiliser le nucléaire.
    Puis enchaîner avec des frappes aux endroits stratégique dans le reste de la CDN…

    bon je suppose qu’entre mon imagination et la réalité……

    1. @ Nicolas-Q
      Ce que tu décris, ça fait déjà pas mal de Kilomètres carrés et encore beaucoup plus de bombes nécessaires, pour dérouler le tapis …

  8. Le régime de Corée du nord ne peut perdurer sans ennemi extérieur . C’est et ce fut le lot de toutes les grandes dictatures. Les messages de Pimg Pong Un sont aussi et surtout à usage interne . Il est sans doute aussi fêlé de la raquette ce qui le rend très dangereux.

    1. Exact pour l’ennemi extérieur mais la politique US trouve toujours aussi des états « voyous »réels ou supposés pour justifier sa politique de domination du monde.

  9. THAAD ne peut pas défendre Séoul de missiles nord-Coréens parce que la plupart de la capitale est juste à l’extérieur de la gamme de 200 km d’intercepteurs de THAAD’S. Bien que n’étant pas dans une position(un poste) pour défendre Séoul, THAAD pourrait protéger plusieurs emplacements qui sont essentiels pour conduire des opérations soutenues(durables) de combat contre la Corée du Nord, comme le port de Busan et la base aérienne Kunsan. De plus, même si THAAD a été déployé plus près de Séoul, il ne pourrait pas défendre contre la menace d’artillerie conventionnelle à la ville. D’une façon critique, THAAD ne pourrait pas abattre un test de missile nord-Coréen ou un missile balistique intercontinental (l’ICBM) se dirigeant vers la patrie américaine. THAAD peut seulement engager des missiles comme ils tombent(chutent) cèdent à la terre.
    Source : http://nationalinterest.org/blog/the-buzz/thaad-wont-save-asia-or-america-north-korea-20665

    1. @ Iskander
      De plus, il n’y a que 48 THAAD en place, et la CDN semble disposer de bien plus de missiles à moyenne portée.

        1. c’est surtout que la CN ne maitrise pas encore la rentrée dans l’atmosphère.

  10. le probléme n’est pas la corée du nord mais la chine, qui declare aujourd’hui si les us interviens la chine interviendras se qui provoquera automatiquement une guerre nucleaire entre la chine est l’amerique du nord.

    1. Pas exactement.
      « Si la Corée du Nord envoie des missiles menaçant le sol américain en premier lieu et que les Etats-Unis réagissent, la Chine restera neutre », affirme désormais le Global Times.
      Mais d’ajouter un deuxième cas de figure : « Si les Etats-Unis et la Corée du Sud lancent des frappes et tentent de renverser le régime nord-coréen afin de changer l’équation politique dans la péninsule coréenne, alors la Chine saura les en empêcher. »
      http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170811-crise-missiles-balistiques-nucleaire-chine-coree-nord-soutien-usa

    2. La Chine n’a pas els moyens d’une guerre nucléaire avec les USA. Ils sont au même niveau de puissance projetable que la France. C’est perdu davance. D’autant plus que pour ruiner la Chine, els américains pourraient se contenter de quelques tirs bien placés, mais dévastateurs, comme cibler les Trois Gorges.

      1. Si la moitié des missiles Chinois atteignaient les USA, ce serait pas jojo ! Bien plus que « quelques tirs bien placés, mais dévastateurs ». C’est le rapport non défavorable du faible au puissant en matière nucléaire stratégique.

      1. Surtout que le commerce extérieur de la Chine va surtout vers les USA : les chinois s’en branlent de la Corée-du-Nord Ils ne vont pas prendre des risques inconsidérés envers les Ricains!

      2. Qui peut me rappeler quel est le pays qui détient le plus de la dette américaine? Ce n’est peut être pas un missile balistique mais si les chinois exigent le remboursement immédiat de cette partie de la dette qu’ils détiennent, ils mettent immédiatement à genoux l’économie US… Hors Trump reste avant tout un capitaliste dans l’âme donc il ne fera rien… en premier

        1. Oulala ! La dette US détenue par la Chine ! La belle affaire ! … Alors restons dans les questions naïves : Et si les USA refusent de rembourser cette dette ? Et si les USA, première destination des produits chinois, leur bloque leur frontière ? Kikissé qui est à genou ? …

        2. À cdt air
          À une époque de nombreux francais ont acheté des bons du trésor russe, avant de voir ces mêmes russes leurs demander de s’assoir sur la note…. imaginez que l’Amérique procéde de la même façon envers la Chine!!!!

        3. @Cdt Air

          Je rejoins les autres réponses à votre message …. Il faut bien saisir que le fait de posséder de la dette US n’apporte aucun poids à la Chine par rapport aux USA. La raison à cela est plus simple que l’idée d’un non remboursement par les américains … La vrai raison c’est que la Chine, même si elle possédait la plus grosse quantité de dette US (et ce n’est plus vrai aujourd’hui elle est passée numéro 2) n’en a en fait toujours posséder qu’une petite partie !!! La dette US est répartie chez tout une série de pays et si la Chine veut vendre sa part, les autres pays pourront la racheter sans souci en se la partageant. Sachant que la dette US est un des placements les plus surs au monde (si vous avez une épargne il est fort probable que vous en possédiez aussi !!). Donc la Chine n’a pas de poids contre les USA économiquement.
          Par contre à l’inverse … Toute la puissance économique chinoise dépend de ses exportations … Hors 50% des exportations chinoises vont vers les USA et leurs allies TRES proches. Et si la Chine ne pourrait pas trouver des clients équivalents pour ses exportations … Par contre le bloc USA pourrait d’un claquement de doigt décider d’acheter ces produits à d’autres pays émergents ambitieux … Les volontaires pour prendre la place de Pékin sont nombreux ( L’Inde en particulier ). Tout l’intérêt pour les USA dans ce commerce avec la Chine était stratégique : il s’agissait de tuer le communisme chinois pour éviter l’ascension d’une nouvelle URSS. En réussissant à pervertir le communisme chinois avec l’argent roi et l’économie de marché , les USA ont détruit par anticipation une menace future potentielle.

        4. @ Cdt Air
          … Sauf une guerre, qui permettrait d’annuler la dette :o) Heu … Jaune :o(

  11. Il joue sur les mots en parlant de Guam, mais ses missiles viseront en faite les eaux international, à 30km des côtes de l’île américaine. Donc juridiquement si ces tirent sont effectués, cela ne constituerait pas un casus belli permettant une intervention militaire.
    -On n’imagine pas d’ailleurs une riposte conventionnel, cela ne servirait pas à grand chose, donc c’est la totale (The end) ou la diplomatie.
    -Trump ne peut rien faire sans une attaque directe coréenne, le statu quo se profile donc déjà à l’horizon, c’est la solution dont les protagonistes devront se contenter, c’est la seul solution viable.
    -Sinon si les français s’en mêlent cela peut présumer qu’il faut se préparer au pire, et/ou que la pression est mise sur la CDN, mais attention, on est pas chez Drucker là ou dans une séance au parlement à l’heure de la sieste, car les conséquences d’un engagement prématuré pourraient s’avérer contre-productives pour ne pas dire catastrophiques. Et c’est pas un bataillon, comme on l’a déjà connu avec les soldats du gal Monclar, qui pourra changer la donne, il serait prudent de ne pas rentrer dans la surenchère de ces deux chefs mal lunés. Le salut pour la CDN viendra de l’intérieur.

    1. @ Bonobo
      Ouaif … Les Américains (et les autres) créent un Casus belli comme ils veulent (CF. Irak – Pseudo-production d’armes chimiques -, Nord Vietnam – Incidents du golfe du Tonkin -, Première guerre mondiale – Attentat de Sarajevo – …)

      1. Euh ! Les ricains ne sont pas impliqués dans l’attentat de Sarajevo en 1914 ! Et la première guerre mondiale est due aux européens pas à l’Amérique ! Révise tes manuels d’histoire !

        1. @ ruffa
          Et le « (et les autres) » c’est pour les chiens ?
          Lis ce qui est écrit avant de commenter avec mépris …
          Révise ton point de vue !

      2. Faut prendre du café avant d’écrire, les Guerres mondiales sont  »Made in Europa ». Pour Sarajevo, il faut regardé du coté de Belgrade dont les SR ont armés les  »nationalistes » en Bosnie.

        1. @ Frédéric
          J’ai écrit « (et les autres) » … Mange du poisson, c’est bon pour les neurones.

    2. C’est sans doute car envoyer un tel engin potentiellement chargé à qq encablures de côtes d’un pays tiers est anodin qu’on prends soin, quand on en tire nous mêmes des landes de prévenir les USA en face (et accessoirement les navigations marines/aériennes) et que des représentants seraient présents (même entre alliés) pour constater avant le tir qu’il n’y a pas de charge nucléaire. Et on parle d’une arrivée à qq centaines de km des côtes, par sécurité, pas qq dizaines.
      Je pense que personne à la place du « pousseur de balles » (de golf) n’attendrait l’arrivée pour constater la qualité du feu d’artifice avant de réagir. Eaux internationales ou pas, ces tirs sont irresponsables depuis le départ et la patience à ses limites: On y est.

      1. On y est? Oui, on en est où le sol risque de se dérober sous nos pieds. Il y a donc un devoir absolu d’objectivité, et seul un acte de guerre concret avec des victimes pourrait déclencher des hostilité, où seulement le protagoniste agressé aurait le droit de son côté. Pour l’instant on est dans des gesticulations sans perspective de consensus, et c’est à ça qu’il faut travailler tous ensemble.

    3. @Bonobo
      .

      Oui , certes ; mais même à trente bornes , déjà nous ne savons pas ce que peuvent contenir les ogives de ces missiles , ensuite imaginons que Vladimir en fasse tout autant à l’ encontre d’ une base de l’ OTAN , je ne suis pas sûr du tout que cela n’ équivaudrait pas à une déclaration de guerre en bonne et due forme ; de même si Bachar s’ aventurait sur un terrain similaire …
      .
      C’ est-à-dire que nous aurons à l’ évidence deux poids , quinze mesures , selon que l’ autre en face soit puissant ou faible et comme le nord-coréen dispose de la bombe « qui va bien » , à mon avis , les USA ne bougeront pas … enfin , c’ est que l’ on pourrait penser au premier abord …
      S’ ils le font , ils savent très bien que la Corée du Sud comme le Japon ou même une de leurs bases risquent très gros ; certains experts ( sous toutes réserves toutefois ) soupçonnent même la Corée du Nord de pouvoir frapper directement les États-Unis ou des points stratégiques comme Hawaï ou Diego Garcia ( Océan Indien ) depuis des navires marchands pouvant déployer des rampes de lancement en plein océan …
      .
      La solution la plus raisonnable demeure encore et toujours l’ option de faire « péter » le dieu vivant Kim ; mais qui osera et comment ?
      Peut-être qu’ une frappe double ou triple , bien ciblée , de celle infligée par oncle Donald au régime de Damas il y a quelques semaines , suffirait à faire suffisamment réfléchir tous ces braves nord-coréens afin qu’ ils passent à l’ action et déboulonnent définitivement leur idole ?
      La question centrale étant de savoir si celui ou celle qui prendra sa place sera meilleur ou pire …
      .
      Un truc instructif à connaître : si nombre d’ entre-nous voient en DJ Trump une sorte du fou dangereux , il ne faut pas parallèlement oublier que si la CdN est devenue si dangereuse , c’ est bien en grande partie à cause de l’ incurie et du laxisme idiot des précédents dirigeants US qui ont pratiqué des années durant ce qu’ on appelle le « soft power » vis-à-vis de telles nations à potentiel régional ultra-belliqueux , alors que le président Trump pratique lui le « hard power » ; en effet , certains stratèges se sont aperçus qu’ il valait mieux dans certains cas faire appel à cette doctrine faite de beaucoup plus de fermeté et de détermination plutôt que de continuer voire de s’ obstiner sur l’ autre voie qui décidément ne s’ avérait pas aussi efficace ( c’ est peu dire ) qu’ initialement escompté .
      .
      C’ est la raison pour laquelle , Trump est sans-doute un peu fêlé ( comme bien d’ autres puissants de ce Monde du reste ) , il n’ en reste pas moins que selon toute vraisemblance , l’ humble observateur que je suis pense qu’ en réalité , une partie de sa folie apparente , provient du fait qu’ il met en application une doctrine très différente de celle dont nous avions l’ habitude jusqu’ à présent de la part de la « diplomatie » américaine .
      .
      Conclusion : il y a , d’ après moi , un taux de probabilités très important que les USA soient malgré tout contraints et forcés de riposter si la Corée du Nord lance une attaque en règle , même volontairement très limitée , ou même sur une simple semonce en provenance de Pyongyang tels que des missiles s’ abimant en pleine mer à proximité de Guam ou de tout autre point stratégique des USA …
      .
      En tous cas , cette épreuve de force est un bluff qui va automatiquement , quelle qu’ en soit l’ issue , faire perdre la face à l’ un ou l’ autre des deux camps ; et c’ est cela qui est vraiment très dangereux … car l’ autre , s’ il en a la volonté et les moyens , va tout faire afin de « rétablir » l’ équilibre désormais rompu !
      À moins que les deux champions ne décident d’ un commun accord de jouer cartes sur table et de discuter franchement d’ homme à homme au cours d’ une rencontre secrète ( ou pas ) organisée par la Russie , la Chine réunissant les deux chefs d’ état ou de prestigieux émissaires ?
      .
      Mais , pour moi , tout cela est loin d’ être gagné …

    4. @Bonobo

      Faire passer des missiles à travers le territoire japonais est , de facto, un acte de guerre contre le Japon. Par le jeu des traités les USA pourront riposter dès que la trajectoire des missiles sera confirmée …

  12. Je présume que les solutions militaires prennent aussi en compte une réponse de la Corée du nord sur la Corée du sud ou le Japon( Rappelez vous en 1991 l’Irak a essayé d’agrandir le conflit en lançant des Scuds sur Israël et l’Arabie). Un si haut niveau de dangerosité peut faire penser que les US se préparent, en plus à toucher des infrastructures et le haut-commandement nord-coréen à raser toute la bordure nord de la DMZ où se trouve beaucoup d’artillerie ainsi que les aéroports et ports militaires. Mais le problème, c’est la Chine, qui a rappelé qu’elle refusait un changement de régime.

    1. Les Chinois ne veulent pas d’un régime nord coréen pro américain à leur frontière mais franchement s’il trouve une marionnette qui soit plus stable mentalement que le gros adore gâté ; j’imagine qu’ils n’hésiteront pas car eux aussi je pense qu’ils commencent à en avoir marre de la famille kim.

    2. les chinois ont envoyé un message comme quoi ils ne réagiraient pas si l’attaque provient de corée du nord d’abord

      j’imagine et j’espère que les chinois ont eux aussi un plan pour déposer vite fait le gros Kim s’il veut faire mumuse, car soyons clairs, ni les USA ni la Corée du Sud ne veulent envahir, nourrir et gérer un pays fanatisé et au niveau du tiers monde point de vue infrastructures

      donc ça arrangerait bien tout le monde que les chinois y établissent un état tampon sous leur coupe

  13. On peut espérer que ces fanfaronnades expriment surtout l’incapacité du régime américain à faire de la diplomatie et la frustration qui en résulte. Quand on est dépassé par les événements, on menace de faire tout sauter. C’est tout de même très inquiétant, en montrant l’arrogance démesurée et stupide d’une hyperpuissance en dégringolade intellectuelle et morale. Son seul argument : nous sommes les plus forts, nous pouvons tuer tout le monde !

    Puisque les Etats-Unis n’ont pas de diplomatie, mais seulement des menaces, ils semblerait qu’en brandissant le danger de l’Apocalypse, Washington veut effrayer les puissances adultes, la Chine et la Russie, suffisamment pour les inciter à faire de la diplomatie à sa place en persuadant Pyongyang de modifier son projet de dissuasion nucléaire. Mais plus les Américains menacent «le feu et la fureur», moins Pyongyang sera incité à se désarmer.

    1. Depuis combien de décennie déja le régime nord coréen menace régulierement ses voisins d’une mer de flammes ?…. Sauf que la, pour une fois, un gus leur répond sur le même language.

      1. Kim va tirer et les missiles n’atteindront pas leur cible! Tel est le challenge de Trump! Ca se trouve ils discutent en coulisse et bizness ensemble. ^^

    2. Les us ont une diplomatie c’est celle de la canonnière (en japonais une catastrophe s’appelle « commodore Perry ») ,n’oubliez pas que dans la même situation avec l’Iran le président Chirac avait dit qu’un missile iranien n’aurait pas le temps d’être lancé ,il serait détruit immédiatement.

    3. @Iskander
      « Washington veut effrayer les puissances adultes, la Chine et la Russie, suffisamment pour les inciter à faire de la diplomatie à sa place  »
      Ben çà a l’air de marcher !
      La Russie a soutenu les dernières sanctions, et Pékin vient de prendre des sanctions contre la Corée du Nord et suspend ses importations venant de ce pays ! 🙂
      Sinon ? Autre chose le comique ? 😉
      P.S. Vous jouez quand au Bolchoï ???

  14. La politique intérieure peut jouer un rôle. Accusé par l’establishment clintonien de complicité criminelle avec Moscou, Trump peut vouloir montrer qu’il est «dur» en tapant sur le petit pays le plus isolé du monde.

    La seule solution de cette crise qui dure depuis plus de soixante ans serait de retirer les forces américaines de la Corée et de permettre aux deux moitiés de ce peuple divisé de trouver leur propre modus vivendi. Jusque là, les tensions persisteront.

  15. A un moment donné, il faudra quand même faire en sorte de neutraliser ce demeuré mental en possession d’armes nucléaires. Evidemment le conflit n’est pas souhaitable, mais il faut se mettre deux secondes à la place des pays du coin sous la menace de ce débile malfaisant.

    1. Franchement moi si j’étais un général nord coréen ou même le garde du corps personnel du gros Kim je choisirais entre la vie de ma famille et de 25 millions de nord coréens et celle d’un écervelé qui les mets en danger en menaçant de déclencher le feu nucléaire. Mon choix est fait ; comme les courageux officiers allemands qui ont à de multiples reprises tenté d’éliminer hitler ; des millions de vie auraient été sauvées.

      1. mais ils sont fanatisés et bourrage de crâne depuis l’enfance, ça n’aide pas à un renversement de régime

  16. Avec les multiples propos que Trump à tenu hier et aujourd’hui (dont plusieurs il y à quelques minutes en direct, heure de l’est de l’Amérique du Nord) Je dirais qu’il reste deux solutions. Ou la Corée du Nord se dégonfle et ne tire aucuns missiles vers Guam ou le Japon, ou les États-Unis entre en guerre à la minute ou un/des missiles sont lancés. Trump à vraiment lancés des ultimatums très clairs à la CDN ses deux derniers jours : « toutes les armes sont verrouillés et chargés » « si il ose s’attaquer à un seul pays allié ou notre propre territoire, la réplique américaine sera immédiate » …
    .
    Je ne crois pas une seconde que ce n’est que du bluff, on parle d’une réplique à un ou plusieurs missiles balistiques qui passeraient au dessus du Japon pour rejoindre Guam quand même, alors j’espère réellement pour la région que la CDN vas se dégonfler et commencer le processus de réchauffement des relations entre les deux pays.

    1. Un tir d’une centaine de Tomahawk contre la capitale Pyongiang aurait un effet assez dissuasif.
      Pas pour Kim Jung Un. Mais pour la population, constater qu’une frappe peut vous tomber dessus, sans aucune parade, ça a tendance à calmer (un peu).
      A mon sens, ce n’est pas Trump qui va calmer Kim Jung Un : c’est la Chine.

      1. Je vous suggère humblement de réviser l’histoire contemporaine.
        En effet,lorsque les allemands bombardèrent Londres en 11940,cela ne contribua qu’á souder la population autour du gouvernement et du roi George V I dans l optique de poursuivre la guerre.
        Et nous parlons d’une société démocratique. Alors imaginez seulement l effet d’une telle agression envers une population abrutie de propagande communiste n’ayant vécu que sous un régime dictatorial.

  17. Je pense que la Chine continue de masser des troupes derrière la frontière avec la CDN, je pense aussi que gros kim a donné le plan de vol de ses quatre missiles pour se prémunir de toute riposte…(nombre de missiles,temps de vol,et point d’impact), mais gros kim sous estime gros Donald qui est aussi bouffi d’orgueil que lui, et qui ripostera par une énorme volée de missiles provoquant le tir des nombreuses bâteries qui pointent Séoul, et c’est l’exact moment que choisira la Chine pour envahir la CDN prenant place dans tous les postes le long de la zone démilitarisée… avec la bénédiction du monde car elle aura fait taire les canons bombardant Séoul.

    1. On a vu ce que donnait l’APL dans ses dernières tentatives passée d’invasion, 30 ans après la Guerre de Corée…
      Sur le plan des opérations de combat, « armée opérationnelle » ne rime pas forcément avec l’armée chinoise qui depuis la fin des années 80 n’aura été qu’une armée de parade et il semble bien que la Chine se gardera d’entrer imprudemment dans tout conflit.
      La stratégie militaire de la Chine se résume plutôt à dissuader et impressionner en se montrant ou en suggérant d’importantes capacités aussi bien en terme de technologie que d’effectifs, mais jamais en terme d’action au combat.
      Sinon, il y a longtemps que Taïwan aurait été reconquise.

      1. @ S.B-Seguin

        l’APL souffre clairement d’un manque d’expérience du conflit de faible intensité à haute intensité. Le peu d’expériences que les plus vieux généraux ont datent de des échecs cuisants au Vietnam et en Corée.

        1. Regardez tout de même la gurre Sino Indienne et l’Invasion du Népal. Il y a donc eu des généraux capables en Chine.
          .
          Après, l’ APL subit une profo de transformation / modernisation mais reste une armée d’infanterie, d’un pays rongé par la corruption et les dissensions entre ethnies.
          .
          Et cela n’aide pas la manoeuvres de grande ampleur. ..

          1. Jugement à relativiser tout de même. Tout d’abord, dans le théâtre d’opération qu’est la frontière sino-indienne, il n’est pas question de manœuvres de grande ampleur, ni d’employer des blindés/mécanisés. Il s’agit essentiellement d’une affaire d’infanterie et d’artillerie. Mais de fantassins et d’artilleurs bien particuliers, rustiques , capables de vivre et de combattre dans ces régions .
            L’armée indienne avait de bonnes unités, de bons soldats et de bons officiers ( elle l’a montré depuis dans ses conflits contre les Pakistanais). Mais sous Nehru , elle avait été très négligée, sous-équipée, mal entrainée à la guerre en montagne et sûrement pas bien commandée ( les unités de renfort qui avaient été envoyées n’étaient absolument pas acclimatées à l’altitude et aux conditions météorologiques de cette région) . Corrompue ou pas, l’APL avait employé contre elle, à l’époque, des divisions d’élite très bien adaptées à ce théâtre d’opération très particulier, et très bien entrainées pour ce genre de combat. Leurs tactiques ont aussi beaucoup surpris le haut commandement indien , qui aurait pourtant dû connaître tenir compte des enseignements de la guerre de Corée ( les Indiens y avaient participé en envoyant des formations médicales) . Leurs échelons subalternes, eux, ne se sont pas faits beaucoup d’illusions sur les chances de sauver leur peau , mais n’ont pas faibli pour autant . Les Indiens ont eu le temps depuis d’analyser objectivement les raisons de leurs échecs . On peut le vérifier à partir des récits et des analyses qu’ils ont publiés. Côté chinois, c’est bien plus difficile . La valeur de leurs unités et de leur commandement peut en tout cas être très variable suivant l’époque, le théâtre d’opération, les unités engagées ( leur recrutement et leur entrainement n’est pas homogène) et leur commandement . Voir par exemple leur comportement dans le conflit sino-vietnamien.

  18. Le gouvernement américain a publié vendredi un guide de survie pour préparer les habitants de l’île de Guam, dans le Pacifique, en cas d’attaque nucléaire après les menaces de la Corée du Nord de frapper le territoire américain.
    Le guide de survie, publié sur le site internet du département d’Etat américain, dispense des conseils pour savoir quoi faire avant, pendant et après une attaque nucléaire. Son lexique rappelle le spectre d’un conflit atomique qui planait pendant la Guerre Froide.
    https://fr.news.yahoo.com/un-guide-survie-en-cas-dattaque-nucl%C3%A9aire-sur-185804209.html

  19. Le problème dans cette situation, c’est que pour Kim, s’il ne tire pas ses missiles, il perdra la face et montrera une faiblesse pour la Corée du Nord et pour Trump, il est exactement dans la même situation s’il ne répond pas aux missiles tirés sur Guam.Soit l’un ou l’autre se dégonfle, soit c’est l’affrontement

  20. Concernant une riposte américaine à de les tirs nord-coréens,
    la Chine se gardera bien d’entrer dans tout conflit contre les USA, les Five Eyes, l’OTAN dont la France, la Corée du Sud, le Japon, Taïwan, le Vietnam et vraisemblablement l’Inde si ça générèe du mouvement du côté du Pakistan, au risque de voir sa stratégie d’expansion mené depuis presque 30 ans s’écrouler du jour au lendemain comme un château de cartes des Spratley à Djibouti.
    .
    Le problème des chinois est qu’ils ont se tisser un réel réseaux de puissances notamment régionales, hostiles.

    1. Lire:
      Concernant une riposte américaine à – des – tirs nord-coréens, …
      .
      … et vraisemblablement l’Inde si ça – génère – du mouvement du côté du Pakistan, au risque de voir sa stratégie d’expansion – menée – depuis presque 30 ans s’écrouler du jour au lendemain…

  21. Deux crocodiles dans un même marigot; le plus gros mange l’autre.
    De fait, d’ici quelques jours ça risque d’être « Noel au Balcon à Pyongyang » avec par ordre d’entrée en scène dans le feu d’artifice: Missiles Tomahawk, Bombardiers B2 avec leurs bombes MOAB et MOPS, mini nukes….etc.
    Je fourbis déjà les chips et la bière pour ne rien rater du spectacle.

    1. @ Rufus
      Nécrophile peut-être en plus, tu vas te branler en contemplant les cadavres ?

  22. la guerre nucléaire est possible si les USA veulent renverser le régime de Kim,

  23. Ou kim c est une sorte d hitler et la diplomatie ne sert à rien et il faut taper et le détruire ou c est un pion de la Chine et ca c est autre chose…l angélisme pacifiste n a pas sa place. Gandhi contre hitler ? Hitler tue Gandhi sans aucun etat d âme.macron va jouer à quoi dans cet enfer? 0n est pas face à des bédouins sur des Toyota…!

  24. Encore une fois, un constat du réel permet de redescendre sur terre : à Yokosuka au Japon, le poret -avions « Ronald Reagan » est toujours à quai, non loin du navire de commandement de la 7 ème flotte, le « Blue Ridge ». En Corée du sud, le Département d’Etat n’a adressé aucun message à la très nombreuse communauté américaine, leur demandant de quitter le pays ou quoi que ce soit d’autre. Sur les navires amphibies, aucun embarquement, aucun rappel de marines, de marins ou d’aviateurs; aucun navire de lutte anti-missile n’a appareillé .. voilà quelques faits précis, matériels.
    Quand à notre C-130 affecté à la DGSE, il continue de se promener: après Incheon, le voilà à Yokato au Japon, et sous indicatif qui confirme bien son affectation actuelle.

    1. C’est pour cela que le Japon est entrain d’installer toutes ses batteries de Patriot PAC-3 sur les îles de son territoire ? …

  25. En cas de conflit, le trafic aérien s’interrompt, les transports maritimes ralentissent, le commerce est freiné, les gens font des réserves, les rayons et les stations-service se vident, les bourses de Pékin, Tokyo, Hong-Kong s’effondrent, et la réaction en chaines s’étale sur le monde. Les pays forment des camps, durcissent les frontières, augmentent leurs armées, accusent les autres, et se mettent en ordres de bataille du genre: Tout ou rien, et c’est le glas pour l’humanité tel qu’on la connait.
    -Il y a peu, la CDN avait déjà menacé le Japon et a effectué un tire qui a atterrit en zone économique japonaise. Aujourd’hui même cas de figure, sauf que c’est Guam île américaine, qui sera la plus proche du site visé… A l’Est, rien de nouveau. Ah si, celui qui tuera le premier sera coupable, car la guerre préventive est une excuse de barbare! A ce jeu de poker menteur, on ne risque pas de voir un gagnant, mais plutôt deux perdants, on est pas loin du chaos. Et ceux qui croient que Trump peut intervenir solidement et proprement, sont completly débilous!!! Sauf si ce sont des préparatifs interne à la CDN, genre feu-vert pour un coup d’état. Sinon à la moindre attaque ce sera un holocauste, et peut-être nous avec.

  26. De toute façon , que doit-on faire ?
    Attendre que des pays potentiellement dangereux tels que l’ Iran , la Corée du Nord ainsi que ceux dont on ne parle que trop peu , se dotent de tout le nécessaire pour atomiser n’ importe quel point géographique de la planète ?
    Ou tenter un coup d’ arrêt tant qu’ il est encore temps , même si le risque reste élevé ?
    Et il n’ y a pas que le nucléaire …
    .
    That is the question …

    1. Moins mettre de pression sur ces paysans pourrait ralentir le processus de haine transfrontalier; mais comme vous savez, il n’y a que le respect et l’amour qui sauvera les hommes, pas les fils à papa riches et à la tête de nations surarmés, genre Donald et Kim. Forcément ça se crispe.

      1. Certes , mais ce que je pense surtout , c’ est que ce processus de haine transfrontalier n’ est pas toujours si naturel qu’ il n’ en a l’ air …

  27. Bonjour,
    .
    Lors du dernier conflit en Irak, Mr Saddam Hussein et tous ses sosies, étaient en permanence dans le ligne de mire des sniper du Mossad.
    .
    Si Mr Kim venait à appuyer sur le bouton  » sur lequel il ne faut surtout pas appuyer « , son espérance de vie s’amoindrirait à une vitesse vertigineuse , il ne pourrait dés lors, jamais voir le résultats de ses  » mortels jouets ».
    .
    Sa garde rapprochée et lui en sont conscient, donc aucun risque de déclenchement de conflit nucléaire majeur.

    1. @ lechavenois
      Mais bien sûûûûûr … Des snipers, dans la table de nuit, dans la boite à gant, dans les W.C., les salles de réunion, les bunkers …

    2. Justement, en 2002 le début de la guerre d’Irak devait voir Sadam éliminé par les premières frappes, en live son et lumière, donuts et budweiser à volonté. Mais la réalité fut tout autre, il a fallu prendre d’abord Bagdad, puis Tikrit où finalement Sadam fut trouvé dans ses faubourgs. On voit bien votre raisonnement sous-développé, car il faut des siècles pour qu’un pays se fasse respecter, et avec 65 ans d’existence c’est déjà mal barré pour Israël. Peut-être me trumpais-je, et que ce pays est devenu un exemple pour le monde? mdr

  28. Les américains et autres alliés n’useront jamais du nuc… les cites nuc de Corée du Nord seront (c’est mon avis) moabisés et les nombreuses bateries pointées sur Séoul seront missilisées par les alliés dont la Chine qui a besoin de paraître sauver Séoul pour envahir la Corée du Nord et garder les ricains derrière la ligne ..

  29. Les petits blancs racistes ont la trouille.
    La liste des épithètes insultantes et racistes visant le dirigeant nord coréen dans ces post est tellement longue…..
    Les petits blancs sont prêts a tout. Même à s’ériger en justicier planétaire, prêt à assassiner, décadence ultime d’une civilisation européenne agonisante prête à détruite ce qu’elle a construit en 2000 ans. Comportement de mafieux.
    Ils vont faire une  » frappe de décapitation « . Ils savent que cela existe, ils l’ont lu dans les bandes dessinées et vu dans les films américains.
    Comment ? Ou ? Sur la base de quels renseignements ? Que savent ils de la structure C&C de l »armée nord coréenne. De l’enterrement de ses unités sous 400 mètres de terre ? De son réseau de tunnels qui couvre la moitié du pays ?
    Ben rien, ils ne savent rien.
    Peut être qu’ils espèrent  » loger » Kim avec son téléphone portable , Mauvaise nouvelle pour eux, Kim n’a pas de téléphone portable.
    Des pékins, des amateurs.
    Au fait, quel danger représente la Corée du nord et ses missiles pour la France?
    Réponse : Aucun
    Mais les petits blancs sont aussi des traites à la solde des USA.

    1. Je commence à en avoir ras la casquette du discours belliqueux des traine-savattes du tiers monde qui ne jure que chique et mollard au sujet de l’Occident. De fait, il n’y a eu aucun adjectif douteux dans la longue liste des coms au-dessus dans la pile. Il n’y a que la parano d’aleksandar pour lire ce qui n’est pas écrit. De fait, la Corée du Nord est menaçante tant envers son voisin du sud que vis à vis de son grand allié américain. Ce n’est pas avec une machette que cette nation menace les deux autres, mais avec une arme nucléaire sur son vecteur ballistique. A un moment donné, il va falloir calmer le jeu. Soit par le bas. Tout le monde se calme et on s’assoit à la table des négociations. Que veux-tu Kim ? Du pain ? L’accès au marché mondial ? Ou par le haut. Tu m’en balances une sur la tronche, je te pulvérise.

      Et TROM XUA SNOC.

      1. Si si, regarde bien, il y a plusieurs « gros Kim » là au dessus, et si tu va voir les post de la semaine concernant la Corée, tu pourra voir une liste longue et diversifiée « d’adjectif douteux ».

        1. « Nigga please ». en quoi « gros » est raciste ? Faut arréter à un moment donné les délires hein. Se fiche de la gueule d’un dirigeant par son aspect physqiue, c’est universel et vieux comme le monde. Et en rien condamnable par quelque loi que ce soit. Du moins, en France. Parce qu’on n’est pas en Corée du Nord justement.

    2. @aleksandar
      .

      « Les petits blancs racistes » ???
      .
      Et c’ est vous qui brandissiez la loi Gayssot , d’ ailleurs aussi floue qu’ inepte , condamnant sans délai un mot malheureux employé par erreur lors de mon post sur la discussion concernant les moyens de l’ Armée de l’ Air ???
      .
      Ah oui d’ accord , je vois ce que c’ est …
      .
      Donc , si on vous suit , il n’ y aurait que les petits blancs qui seraient racistes , disons ceux de moins d’ 1,60 m pour les hommes , moins d’ 1,50 m pour les femmes ; très bonne nouvelle pour tous les autres , dites-moi …
      Au fait , vous comptez les gosses là-dedans ; non , parce qu’ avant de mesurer la taille requise , en règle générale , ils ont la fâcheuse habitude d’ être bien en deçà pendant un certain nombre d’ années …
      .
      Si on vous suit toujours dans ce raisonnement aussi époustouflant que rigoureux , les noirs ne sont donc jamais racistes ; qu’ ils mesurent 15 cm ou 3,50 m , eux ne le sont pas , les jaunes je suppose qu’ il en est exactement de même , quant-aux autres couleurs visiblement non-plus , elles ne sont pas concernées .
      .
      Mais dites , à ce moment-là nous ne serions plus dans du simple racisme bas du front lié à une idéologie nauséabonde voire à des idées extrêmes associées aux notions de supériorité/infériorité , mais bel et bien dans une caractéristique sociologique comportementaliste ethnique propre à l’ Homme blanc à condition qu’ il soit petit ??? Si ce n’ est éducationnel , culturel ou traditionnel , ce serait donc éventuellement génétique … c’ est peut-être pour cela qu’ il serait si petit , alors …
      Cela signifierait par conséquent que le petit blanc ne saurait être taxé de raciste puisqu’ il est comme ça de nature et n’ y peut rien changer …
      .
      Maintenant que j’ y pense , ce serait donc tous ceux qui traitent les petits hommes blancs de racistes qui en réalité le seraient ???
      .
      Tiens , comme c’ est curieux ; brusquement les rôles s’ inversent … qui l’ eût cru ? extraordinaire !
      .
      Si vous le permettez , nous étudierons le cas du mot traître et de sa supposée étroite relation avec le mot blanc , une prochaine fois . 😉

      1. Tiens ? J’ai déjà vu cette imagette plusieurs fois sous des pseudos différents. Ce Wisigoth a la même imagette que « l’ancien d’AFN », celui qui fait les équations
        – musulman = djihadiste
        – musulman = déséquilibré
        Toujours les mêmes commentaires de connard raciste …

    3. « Les petits blancs racistes ont la trouille. »
      Tes sur ?????… Meeeeeerde alors ! Aux abris !

      1. … Plus sérieusement : Début juillet, à Berlin, le président sud coréen, Moon Jae-in, a déroulé une feuille de route ambitieuse pour la péninsule coréenne : traité de paix – les deux Corées sont toujours formellement en guerre depuis 1953 -, grands chantiers économiques, retrouvailles familiales et refus de toute volonté de provoquer l’effondrement du régime et de cibler son dirigeant…
        Et quelle est la réponse de Kim ? AUCUNE !!! …
        Il est donc clair que cet abruti (çà, c’est pour certains défenseurs de l’indéfendable…) reste dans sa logique de confrontation ! Et comme en face celui qui lui répond n’est pas mieux au niveau QI mais reste dans son bon droit, çà promet !
        Il n’empêche que la seule solution reste la négociation : Les sanctions et autres pressions n’auront que peu d’effet, et les solutions militaires sont potentiellement apocalyptiques !… Donc, il faut que l’Occident prenne les devants et cherche à tenir langue avec Pyongyang et construire patiemment de véritables relations diplomatiques, politiques et économiques, qui seraient sans doute difficiles, mais qui auraient le mérite de déminer la voie vers des négociations plus apaisées. Car il y a quelque chose de très paradoxal tout de même, dans la stratégie visant à amener un pays fermé à s’ouvrir aux sollicitations internationales en l’isolant encore plus ! Et un éventuel accord sur le nucléaire passera forcément par une augmentation des échanges (aide humanitaire, technologie civile, commerce) avec la Corée du Nord !
        Il faut donc prendre l’initiative et donner confiance à la Corée du Nord, mettre en œuvre d’un climat suffisamment serein pour des négociations constructives !…
        P.S. pour aleksandar : En ce moment, au vu de la situation, ce sont plutôt les « petits hommes jaunes » qui ont la trouille, et dans toute l’Asie…
        Ne fait pas de géopolitique qui veut ! Concentre toi sur ton bortsch … 😉

  30. ah, mes copains sont revenus de Charlottesville !
    Bon, toujours la même rengaine, il faudrait quand même que le Pentagone mette a jour ses « talking points « .
    Saddam était très méchant et fou
    Khaddafi était très méchant et fou
    Yanoukovitch était très méchant et fou
    Al Assad est très méchant et fou
    Kim est très méchant et fou
    et le petit dernier sur la liste
    Maduro est très méchant et fou
    Toujours la même rengaine qu’ils répètent comme les illuminés d’une secte et 20 ans que ça dure !.
    Avec toujours les même conséquences, des millions de morts, des états détruits , des vagues migratoires, la ruine, la misère, la mort.
    Et aucune réponse à la question de base, en quoi la France est menacée ?
    En rien bien sur.
    Mais attendons, ils vont bien nous trouver un expert qui viendra affirmer la main sur le cœur que Kim va bombarder Bécon-les-Bruyères.

Les commentaires sont fermés.