Archives quotidiennes : Vendredi, 28 juillet, 2017

Japon : La ministre de la Défense démissionne pour une affaire d’informations cachées sur la sécurité de soldats déployés au Sud-Soudan

Au Japon, un chef militaire n’est pas démis de ses fonctions pour avoir rendu compte des conditions dans lesquelles ses hommes remplissent leurs missions. En revanche, il peut l’être s’il les dissimule. Et son ministre de tutelle également, comme cela vient d’arriver à Tomomi Inada, la ministre japonaise de la Défense nommée il y a

Pour le général Bosser, l’opération Sentinelle « révisée » pourrait encore concerner 9.000 militaires

Lors de son déplacement à la base aérienne 125 d’Istres, la semaine passée, le président Macron a réaffirmé que l’opération intérieure Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (plus 3.000 en réserve) serait « révisée » sur la base d’un rapport que lui remettra le général François Lecointre, le nouveau chef d’état-major des armées (CEMA). Durant la campagne

Armée de Terre : Le programme Scorpion serait épargné par le coup de rabot sur le budget de la Défense

Il est toujours désagréable de faire le rabat-joie. Mais il est en effet à craindre que la promesse du président Macron de porter le budget des Armées à 34,2 milliards d’euros (soit +1,8 milliard, selon lui) ne soit pas suffisante par rapport à ce qui avait été prévu par la Loi de programmation militaire 2014-2019

L’armée de Terre est un peu interessée mais très préoccupée par le retour du service national

Quand il était en campagne électorale, le président Macron avait défendu l’idée de rétablir la conscription sous la forme d’un « service militaire universel » d’une durée de seulement un mois, afin de permettre aux jeunes gens âgés de plus de 18 ans de faire « l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine » et de

M. Bridey recadre les députés de la commission de la Défense après la démission du général de Villiers

Il aura suffi d’une seule phrase prononcée par le général Pierre de Villiers, alors chef d’état-major des armées (CEMA), lors de sa première audition devant les députés de la commission de la Défense pour mettre le feu aux poudres. Commentant la coupe de 850 millions d’euros dans le budget des armées annoncée la veille, il