Libye : La feuille de route pour une « réconciliation nationale » parrainée par M. Macron est pleine d’incertitudes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

25 contributions

  1. Polymères dit :

    Il faut en passer par là, un accord entre ces deux entités, obtenir une légitimité, soutenir ce qui en sortira (après les élections).
    Les mouvements « annexes » devront s’y plier, car dans la durée ils ne pèseront pas suffisamment et s’il faudra mener quelques combats pour le démontrer, il faudra soutenir cette nouvelle armée libyenne qui devrait s’officialiser en même temps qu’un gouvernement.
    Si tout cela est fait, on pourrait lever l’embargo sur les armes et redonner à la Libye, les moyens nécessaires pour constituer une armée capable de tenir le pays.
    .
    Pour ma part, j’ai l’impression que cette rencontre est celle visant à légitimer Haftar et le parlement de Tobrouk (via la nouvelle élection) face au CGN et la mise en place par l’ONU de Sarraj pour un processus de réunification qui n’a pas marché. Sarraj négocie une porte de sortie, car sa situation, même si reconnu par la communauté internationale, n’est pas formidable et comme le dit l’article, il ne contrôle pas grand chose. Sarraj est un symbole sur lequel il est nécessaire d’appuyer pour calmer et rallier un minimum de monde dans la Tripolitaine mais au final, je pense que Haftar deviendra le grand gagnant et qu’il a même une chance de se présenter et de remporter l’élection présidentielle qui suivra naturellement les législatives.
    Les islamistes résisteront a ce processus qui se met en place et qui risque bien de les évincer du pouvoir politique, le terrorisme a marqué les esprits et met le doute dans les têtes de nombreuses personnes quant à soutenir ces islamistes que le Qatar et la Turquie privilégient…

    • Madouana dit :

      la malheur de la Libye était bien un Made in France, qui entraîne des milliers de réfugiés africains morts en mer.

      • Nihilo dit :

        Made in France and UK and ONU me semble-t-il car l’ONU n’a pas pris le relais comme prévu à la fin des combats. Je ne suis pas sûr. Si quelqu’un pouvait confirmer ou infirmer…

        • Madouana dit :

          c’est parce que la France n’a pas lancé le débat à l’ONU après la chute de Kadhafi.

  2. jyb dit :

    Réunir sarraj et haftar dans la même pièce est déjà un succès diplomatique.
    Leur dernière rencontre au Caire s’était faite par émissaires interposés.
    La France a vivement salué la victoire d’haftar à benghazi (porte parole du quai d’orsay, le 5juillet) mais n’a fait aucun commentaire quand le gna de sarraj a sauvé sa peau le 12 juillet
    après avoir repoussé une offensive lancée par les milices de khalifa ghoueil à garabulli (60 km à l’est de la capitale) après trois jours de combats violents ( combats de char et de technicals)
    Les milices pro-ghoueil (ou ghweil) s’étaient rassemblées pour marcher sur tripoli.
    C’est une victoire en demi teinte pour sarraj. En effet pour le seconde fois en quelques semaines il a du faire appel aux milices islamistes pour sauver sa tête. Les forces qui se sont opposées à ghoueil sont faussement nommées « forces mixtes », sur le terrain la force régulière du gna est sous représentée.
    On notera que les soutiens officiels de sarraj (Italie, algerie, europe…) sont d’une discrétion absolue. Impossible de faire moins.

  3. ScopeWizard dit :

    Excellent article et indispensable rappel historique pour permettre de comprendre et de cerner un tant soit peu les enjeux d’ une telle situation pour le moins … enchevêtrée …

  4. jyb dit :

    A un moment ou leurs sponsors (turquie et qatar) sont dans une passe difficile, on peut regretter que les milices islamistes sortent renforcées de la bataille de garabulli. La balle est dans le camp de sarraj (gna) soit il a la capacité de désarmer ces milices (ce dont je doute) soit il devra faire appel à l’armée nationale libyenne de haftar.
    Il faut avoir une idée de « l’ambiance » entre tripolitaine et cyrénaique. La tripolitaine est aux mains de différentes milices qui se sont reparties par la force des zones d’influence donc barrages routiers, rackets, sauf-conduits, abscence d’autorité régalienne, clientélisme etc. En cyrénaique les autorités tentent de normaliser rapidement la situation :services publics, institutions…
    exemple parlant : la réouverture de l’aéroport de Benghazi (aéroport benina) après trois ans de guerre, le 15 juillet ( après trois ans de guerre) Les vols commerciaux ont repris vers Tripoli, vers Koufra, dans le sud-est, ou encore vers amman (jordanie) D’autres liaisons seront rétablies incessamment avec tunis, istanbul, alexandrie et même zintan (ouest de la libye)
    « techniquement » l’Etat libyen est en cyrénaique. Le reste de la libye est une zone de non-droit.

  5. dureau dit :

    Cette activité diplomatique française a t elle un tant soit peu le soutien des US, des russes ou de l’ONU ? Sinon, si c’est une initiative isolée, je crains qu’elle soit déjà morte.

    • Myshl dit :

      Et depuis quand la France a-t-elle besoin a priori pour agir du soutien des USA, de la Russie voire de l’impotente ONU?

      La France fait. La France est une Nation indépendante, un Etat indépendant.
      Ce qui signifie que la France n’est pas pendue, pendante à une laisse.

    • jyb dit :

      @dureau
      Seule l’italie est contrariée par cette initiative française. L’italie est restée crispée sur sarraj mais c’est le mauvais cheval. Elle devra à un moment ou à un autre faire son aggiornamento pour rester crédible et garder de l’influence sur ce dossier.
      L’égypte a envoyé son ministre des affaires étrangères à paris (samih choukry) il a rencontré haftar et des émissaires de sarraj en marge de la rencontre.
      L’ue a salué cette rencontre (normal)
      Le royaume unis s’est associé pour demander au conseil de securité des nations unis une session ‘to support haftar ans sarraj paris agreement » . Le parti des frères musulmans libyen a fait une déclaration qui semble aller dans le même sens puisqu’il demande aussi le parrainage onusien !
      Globalement les soutiens de haftar approuvent cette initiative qui « légitimise » encore un peu plus leur « poulain ».

  6. Auguste dit :

    « Ils vont déployer tous leurs efforts……. » (aïe,j’ai mal au bras aujourd’hui,je ferais des efforts demain), »Ils vont organiser des élections…….dés que possible ».Bref ça mange pas de pain.De plus, vue de Libye,la politique de la France n’est pas très claire.Il y a Le Drian qui s’en tient à la politique de l’ONU:soutient au gouvernement « légal » de Tripoli.Il y a le Ministère des Armées qui veut contrôler la région sahélo-saharienne et le sud-libyen.Et il y a Macron qui pense business et veut faire des affaires avec Haftar.Ce qui, pour le moins, est contradictoire.On va faire semblant d’y croire,mais faut pas se faire trop d’illusions.L’Algérie,qui est directement concernée par le chaos libyen en a eu marre de ces pince-fesses qui n’aboutissent a rien:elle ne veut plus de réunions chez elle,pour dire.

  7. Myshl dit :

    Il n’y aura pas de réconciliation nationale, cause qu’il n’y a pas de nation libyenne.

    Il faut déconstruire ce pays qui n’en est pas un. On a bien su charcuter la Serbie.
    On a bien su amputer l’Ethiopie de l’Erythrée. On a bien su découper le Soudan.

    Il faut régionaliser, tout comme on devrait le faire en Ukraine.

    Il y a deux états en attente de naître en Libye. La Tripolitaine et la Cyrénaïque. C’est pas la peine d’attendre une réconciliation, quand il y a deux états en attente de naître. Pour la frontière, on tire un trait méridien qui partagera les ressources et les infrastructures pétro-gazières, physiquement la Libye est déjà découpée comme ça.

    Ensuite à l’ONU, laquelle a déjà gobé le charcutage de la Serbie, et tant d’autres bricolages, on confie les protectorats de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque respectivement à l’Algérie et à l’Egypte. Et si l’Algérie incapable la Tripolitaine à la Tunisie.

    Macron ne peut rien. Cause que la nation libyenne n’existe pas, cause que l’état libyen a été détruit entre autres par Sarkozy.

    Faut innover.

  8. themistocles dit :

    Ce que je me demande c`est qui va trahir l`autre en premier….. Même si les deux me donnaient l`heure juste j`aurai des doutes….. Ne soyons tout de meme pas trop difficile, en admettant que cela permette l`extermination de quelaues islamistes, c`est toujours ça de pris!

  9. Raymond75 dit :

    Tout ce qui peut tendre vers une solution et la mise en place d’un gouvernement stable est une bonne chose, mais le chemin sera très long. La responsabilité de la France est considérable, qui a détruit l’état libyen mais n’a en rien aidé à sa reconstruction, puis a laissé la guerre civile s’installer. La destruction de l’état libyen est la démonstration même qu’une opération militaire, même techniquement réussie, n’est rien sans un projet diplomatique pensé à l’avance, en accord avec l’ONU et les principales forces politiques du pays. Mieux vaut ne rien faire que cela … Maintenant, les stocks d’armes circulent en Afrique et au Moyen Orient, alimentent les bandes armées, et on y envoie l’armée française avec des boites de rustines !

  10. Kinowa dit :

    Dommage que Bernard- Henri LEVY n’ait pas été con vié à cette rencontre..

    • Myshl dit :

      Qui c’est « Bernard- Henri LEVY »? Pas trouvé dans les organigrammes, ni parmi nos élus.

      Ah oui, vous nous parlez de BHL? Mais bah, ce truc autoproclamé « Philosophe » est un mort-vivant, qu’il écrive des livres n’y changera rien.

      Ce type est mort, intellectuellement, faut le prévenir. Faut le prévenir avant que par ses livres il ne s’enfonce encore plus bas qu’il est, dessous terre.

      S’il y a quelqu’un à qui infliger le déchéance nationale, pour compromission, complicité, duplicité, trahison… C’est bien ce BHL. Et qu’on ne vienne pas me taquiner d’antisémitisme, je suis simplement raciste. Raciste anti cons, ça occupe.

  11. CortoM dit :

    N’y a t’il pas un peu (beucoup?) de naiveté à penser que des forces antagonistes vont sacrifier leurs ambitions politiques et se saborder au nom de la sécurité de l’Europe surtout quand derrière chacune il y a des intérêts étrangers puissants qui ont leur propre feuille de route et y mettent des moyens? Avec nos réductions de crédits militaires tout le monde sait que nous ne mettrons pas un kopeck de plus.

  12. OTOOSAN dit :

    Ils ont un métro en Libye ? C’est juste pour savoir si après le métro d’ Abidjan on va payer pour un autre métro …

    • claude dit :

      Non, mais ils ont du pétrole… beaucoup de pétrole… ceci explique peut etre cela…

    • jyb dit :

      @jeb stuart
      effectivement intéressant. info à mettre en perspective avec l’affrontemet entre arabie/eau/égypte et qatar/turquie. Les premiers étant hostiles aux frères musulmans, les seconds les soutenant.
      Similitude avec la syrie, d’une guerre par proxies qui dépasse complètement les enjeux « intérieurs ».

      • Jeb STUART dit :

        @ jyb
        Tout à fait.
        Cet affrontement a d’ailleurs atteint un paroxysme avec le blocus imposé au Qatar.
        Les loups se battent entre eux !
        En Lybie, nous avons donc le choix entre la peste et le choléra. Il faudra faire avec…
        PS : j’aime bien le site RFI, un des rares sites de grands médias ou l’on peut accéder tous les jours à de l’actualité internationale, sur un peu tous les sujets.

        • jyb dit :

          @jeb stuart
          rfi : oui et pour un média « d’état » ils sont parfois assez virulent. idem pour France 24 (c’est la même maison)
          wassim nasr et et david Thomson qui sont la crème du journalisme sur daesh, sont tout les 2 de rfi.

  13. l'outrepenseur dit :

    En fait Macron pense pouvoir nettoyer la merde de Sarko & Cie, affublé à l’époque (il paraît qu’il a encore déjeuné à l’Elysée en passant par la porte de derrière…) de son singe BHL, côté anglais les barbouzes et les US trop content de trouver le moyen de faire avancer leur grand projet du moment, le printemps arabe ! les cons ! Sauf qu’en plus, et les « coalisés » en sont sortis complètement décrédibilisés, ils ont enfumé les russes et les chinois au passage, en interprétant très largement une résolution de l’ONU…Tu m’étonnes que Poutine est pointilleux sur les virgules maintenant ! Maintenant, je pense que la France est très loin du compte en pensant pouvoir régler cela toute seule : il manque trois acteurs locaux majeurs : l’Algérie, la Tunisie et l’ancienne puissance tutélaire, l’Italie, qui avait, je vous le rappelle, dénoncé les agissements des services français à Benghazi bien avant la guerre éclair contre Kadhafi.

  14. Reality Check dit :

    http://fr.africanews.com/2017/07/27/libye-le-marechal-haftar-accuse-son-rival-sarraj-de-fanfaronner/
    .
    Hiftar déclare a France24 que le chef du gouvernement libyen internationalement reconnu, M Sarraj  » “est un ingénieur. Il doit parler dans le cadre de ses compétences et loin des fanfaronnades inutiles. Il ne possède que le verbe”,
    Le maréchal autoproclamé ajoute a propos du premier ministre Sarraj: « Il ne possède pas la ville. Tripoli est la capitale de tous les Libyens, elle n’appartient à personne, il n’a aucune autorité sur Tripoli”.
    .
    Ceci APRÈS la « signature » d’un « accord » grâce aux talents diplomatiques affichés ostensiblement par monsieur Le Drian qui a entraîné monsieur Macron dans cette mascarade.
    .
    La farce atteint son paroxysme avec cette dernière saillie qui démontre que Hiftar a tout d’un mégalomane. On savait déjà qu’il avait trahi son pays en 1988 et qu’il veut devenir un dictateur depuis 2011 mais sa dernière déclaration démontre qu’il n’a absolument RIEN d’un homme d’état.
    .
    ——————————–
    .
    A Alger connaître le petit nom de la prochaine personne a devenir le « chef » forcément éphémère de la Libye ne nous intéresse pas tant que cela. Ce qui nous intéresse c’est la stabilité à nos frontières, et pour que la Libye soit stable il lui faut des institutions solides et durables.
    .
    —————-
    Une observation s’impose cependant:
    .
    La dialectique du bon cheval contre le mauvais cheval est une ânerie.
    .
    Ce qui importe c’est de faciliter (ou non) la construction d’institutions stables et durables.
    Pour bâtir des institutions durables il faut un minimum de respect mutuel entre les différents courants politiques et de dépassement de soi en Libye comme ailleurs.
    .
    Non seulement Hiftar fut un traître a son pays, non seulement il est un aspirant dictateur, non seulement il est grossier et imbécile comme le montre sa saillie sur France24 mais en plus il ne respecte pas l’accord auquel il a agréé de son plein gré il y a 24 heures.
    .
    Au lieu de savourer avec l’élégance d’un homme d’état la reconnaissance internationale que la France officielle a voulu lui apporter sur un plateau d’argent, il insulte ses hôtes en dénigrant de la sorte les autres délégations présentes. C »est ce qui s »appelle faire l’imbécile.
    .
    Le Drian croit qu’il a misé sur le bon cheval au nom de la France, en fait il a misé sur un âne sans honneur de 73 ans dans un pays ou l’espérance de vie est de 72 ans selon les statistiques de la Banque Mondiale….
    .
    Pas très futé tout cela, mais on a l’habitude maintenant.