Le gouvernement suédois confronté à une crise politique après la compromission de données confidentielles

L’on peut toujours gérer un service public comme une entreprise et chercher à réaliser des économies en externalisant certaines tâches. Sauf que cette manière de faire a quelques limites, comme le montre la crise politique qui agite la Suède ces derniers jours.

Ainsi, en avril 2015, la Transportstyrelsen, l’agence suédoise en charge des transports, a externalisé ses opérations informatiques auprès d’IBM. Seulement, la société de services informatiques américaine a fait appel à des sous-traitants roumains et tchèques pour honorer le contrat qu’elle venait d’obtenir.

Il n’y aurait rien à y redire si ce n’est que des informations confidentielles ont ainsi été mises entre les mains de techniciens roumains et tchèques qui n’avaient aucune habilitation pour y avoir accès. Résultat : l’identité d’agents des services de renseignement suédois est désormais potentiellement compromise, de même que, selon les forces armées suédoises, des informations sur le personnel militaire, les véhicules et les plans de défense et d’urgence.

« Les techniciens tchèque ont pu accéder à toutes les informations stockées au cours de la période, y compris des bases de données confidentielles de la police contenant des casier judiciaires et des informations sur les personnes suspectées de crimes », a en outre rapporté la presse suédoise.

L’affaire n’a été révélée que récemment. En réalité, elle remonterait au moins à la démission, en janvier 2017 quand Maria Ågren, la directrice de la Transportstyrelsen, a quitté son poste, sans donner d’explication. Mais les médias suédois ont appris, début juillet, qu’elle avait accepté de payer une amende de 7.300 euros pour avoir enfreint les règles relatives au traitement des données.

Il est donc reproché au gouvernement suédois, conduit par Stefan Löfven, d’avoir cherché à étouffer l’affaire. Ainsi, le ministre de la Défense, Peter Hultqvist, et celui de l’Intérieur, Anders Ygeman, n’auraient pas fait remonter l’information alors qu’ils étaient au courant de cette compromission massive de données depuis 2016.

« Ce qui s’est passé est un accident (…) Cela est contraire à la loi, et a exposé la Suède et les citoyens suédois à des préjudices », a déclaré M. Löfven, le 24 juillet, lors d’une conférence de presse donnée aux côté d’Anders Thornberg, le directeur de la Säpo (contre-espionnage) et du général Micael Bydén, le chef d’état-major des forces armées suédoises.

Quoi qu’il en soit, cette affaire pourrait coûter cher à certains ministres. Et il n’est pas exclu que le gouvernement social-démocrate soit sous la menace d’une motion de censure qui a d’autant plus de chances d’aboutir qu’il ne dispose pas de la majorité absolue au Riksdag.

40 commentaires sur “Le gouvernement suédois confronté à une crise politique après la compromission de données confidentielles”

  1. La Suède ne serait pas ce tout petit pays où les femmes ont pris le pouvoir et décidé que les viols massifs de la part des « nouveaux arrivants » étaient le fait d’une « différence culturelle » ?
    Les seuls bons suédois que j’ai rencontré étaient ceux qui avaient fui la Suède et son socialisme extrême

    1. @ petitjean
      Sergent Moralès, enlève ton masque, on t’a reconnu ! (Le Sgt Moralès de Didier Benureau, pas celui du site … Quoi que ?). Allez, qui sont ces « bons Suédois » (comme les « bon Français » de Pétain) que tu as croisé ? Des braves petits gars des « Démocrates de Suède » ou de « Résistance nordique » ? Tu les a rencontré sur les chemin qui mènent en Ukraine ?
      http://reseauinternational.net/ces-fascistes-suedois-qui-combattent-en-ukraine/
      C’est marrant comme la sémantique évolue, autrefois l’insulte suprême pour les fafios de ton espèce c’était « Pédé » (voir sur ce site, comme quoi il y a des fachos réactionnaires), maintenant l’insulte c’est « Femme » :o) Connard.
      Les guillemets de ta première phrase indiquent une citation, tu peux nous donner la référence de cette citation (féminine, si l’on te suis), connard ?

      P.S. fais gaffe quand même à ne pas insulter tes camarades : les bon petits gars de « Résistance nordique » sont des socialistes extrêmes, nationaux certes, mais socialistes.

      1. pourquoi le traites-tu de connard ? Il n’a pas la même opinion que toi, tu lui es donc supérieur ? Supérieur en quoi ? Certainement pas en matière de tolérance, à en juger par ton post aussi agressif qu’ hystérique … un grand bravo aussi pour ton point Godwin, dès la deuxième phrase. Ca, c’est de l’argumentaire 🙂

        1. @ Arsene
          Je ne me sens pas du tout supérieur à quiconque, par contre, sur la question de la tolérance, relis son post, je ne suis pas de ton avis, mais cela n’engage que moi :o) « La tolérance, il y a des maisons pour cela » disait Clémenceau.
          .
          Je le traite de connard :
          .
          1°/ parce-que je n’aime pas les fascistes (regarde sa réponse un peu plus bas, il ne se sent pas du tout diffamé par mon post et cherche encore à me convaincre, mdr :o). Je n’aime pas les fascistes, pardon, c’est viscéral, mais aussi vital, ils n’hésiteraient pas, en situation de force à me flinguer dans le dos, comme toi aussi, sans doute d’ailleurs (à te flinguer, je précise).
          .
          2°/ Il n’hésite pas à m’insulter régulièrement, je me met donc à sa portée (lexicale).

          1. Fred,
            Je pense qu’il est temps de vous rappeler certaines réalités.
            Le fascisme est mort en 1943 à l’emprisonnement de Mussolini, le national-socialisme en 1945 à la chute d’Hitler. Depuis cette date, il n’existe plus nulle part aucun régime se réclamant de cette pensée. C’était avant cette période, durant leur règne qu’il fallait dénoncer le fascisme ou le national socialisme, alors cela avait un sens. Aujourd’hui, cela ne sert plus que d’argument d’autorité pour paresseux sans arguments. Les antifascistes d’aujourd’hui soutiennent les deux régimes plus plus totalitaires existants, et non passés et défunts, au nom de la lutte contre un fascisme qui n’existe plus depuis longtemps. Et on passera sur leur violence et leur haine intrinsèque à la pensée de gauche dont ils sont les fils.
            Pour prendre un ordre de comparaison, si vous voulez dénoncer un régime tyrannique ou contraire aux droits fondamentaux, vous avez le choix entre les régimes islamistes, Pakistan, etc. et les régimes communistes, Chine, etc. Dénoncer le fascisme en 2017 n’a non seulement aucun sens mais est intellectuellement malhonnête. Si vous voulez du racisme, protestez contre la sélection génétique chez nous qui extermine les enfants trisomiques pour ne pas les soigner et veut ne plus permettre d’en laisser naître un seul, la haine raciste envers les « mongoliens » personne ne la trouve scandaleuse, ou l’eugénisme de l’AFM qui dépiste et élimine les enfants porteurs d’une imperfection. Cela, c’est concret et actuel.
            Si vous voulez un autre racisme, allez voir du côté des pays arabe musulmans, l’Algérie si proche qui maltraite ses immigrés, et pas au sens ou on l’entend en France. Et ce racisme est officiel. Parlez-en à un algérien quand vous le rencontrerez, je suis sûr que ça lui fera plaisir. Mais là, vous viserez juste, si vous voulez dépister du racisme. Je doute un peu de votre courage à le faire, c’est tellement plus facile anonymement sur internet la délation.
            Quand au totalitarisme, à l’autoritarisme, votre méthode de délation et d’insinuation sur les arrières pensées en est directement imprégnée.
            Un propos peut-être inadapté, du pauvre Petitjean qui n’en demandait pas tant, sur lequel vous bondissez en vous prenant pour un redresseur de tort, vous faites penser à un mauvais comédien, un fier à bras de village, qui sait qu’il n’y a aucun risque et que la dominante de notre société lui assure le concours de la bien pensance. Il en rajoute, joue jusqu’à l’outrance la pudeur indignée. Vous surjouez, Fred, et ça ce voit. Et personne ici ne vous a désigné comme donneur de leçons ou justicier. Encore une imprégnation totalitaire involontaire, peut-être ?
            Si vous voulez dénoncer du racisme, demandez aux subsahariens comment ils sont traités dans les pays arabes, parlez leur de l’esclavage toujours en vigueur officieusement y compris parfois entre eux. Le terme utilisé par les arabes musulmans pour qualifier les noirs, carlouche, est le même qu’ils utilisaient pour désigner les esclaves. Vous en avez suffisamment des uns et des autres sur notre sol pour faire votre numéro de vierge effarouchée. Par contre je vous garantis pas le résultat, actuellement, le seul racisme dont la dénonciation est en vogue, c’est celui attribué aux occidentaux d’origine, il paie bien et excuse tout.

            Deux choses aussi, le fascisme, le seul l’italien, n’a jamais été raciste ni antisémite, cela est largement oublié. Il n’était pas louable pour autant, l’Eglise catholique est la seule institution à avoir à l’époque, quand c’était réellement risqué de le faire, condamné cet autoritarisme et les deux totalitarismes existants. Non abiamo bisogno, 19 juin 1931 contre le fascisme, Divini redemptoris, 19 mars 1937 contre le communisme et Mitt brennender sorge, 10 mars 1937 contre le national socialisme, trois régimes socialistes. Cela, c’est la réalité. Et la fable anti fasciste, auquel vous vous raccrochez comme un noyé à son anachronisme, est une invention de l’URSS pour obliger tous les mouvements politiques à se définir en fonction du projet et des intérêts communistes. Or, en 1929, je crois de mémoire, quand Munzenberg du Kominform est venu imposer ce terme en Europe en crise, l’URSS communiste était le régime le plus totalitaire et sanguinaire au monde. Le régime communiste partout dans le monde l’est resté encore jusqu’à aujourd’hui.
            L’anti fascisme est une escroquerie intellectuelle et morale et votre « tolérance », terme qui ne veut rien dire quand on ne l’utilise qu’envers certains, est l’expression de votre lâcheté intellectuelle.
            Vous voyez, je reste poli et proscrit le tutoiement, probablement mon vieux fonds réactionnaire.

          2. @ Robert
            Il n’existe pas actuellement de régimes fasciste, certes, mais cela ne signifie pas qu’il ait disparu dans les têtes et les intentions de certains, par exemple le sus-cité « Résistance nordique » y fait explicitement allusion dans son programme. Il faut citer aussi des résurgences sud-américaines dans des pays dont les dirigeants se réclamaient plus ou moins ouvertement de cette idéologie (ce qui par une affirmation publique aurait posé un problème aux américains qui les avaient aidé à leurs prises de pouvoir et les soutenaient).
            Suit dans ton adresse une longue liste de procès d’intention à mon égard. Mais je suis à peu près d’accord avec la plupart de tes propos (évidemment, je pourrais nuancer, compléter, mais sur le fond, je suis souvent en accord avec toi, sauf sur l’eugénisme, sujet avec lequel je suis toutefois extrêmement prudent et sans doute en accord avec toi sur certains de ses aspects très discutables ; et en total désaccord sur « (…) la pensée de gauche dont ils sont les fils », mais il faudrait définir ce qu’est une pensée de gauche, et là, vaste programme ; par exemple, puisque tu le cite, Staline et le Stalinisme n’étaient pas, mais alors pas du tout « de gauche ». Pour moi, socialisme et liberté sont indissociables. Mais attention, la liberté n’est pas une vertu en soi, Lénine (je suis très critique envers lui) disait : « la liberté, pour le capitaliste, c’est la liberté du renard libre dans le poulailler libre ».
            Mussolini n’a pas été antisémite, mais perdant peu à peu le contrôle de son parti et de plus en plus dépendant de l’Allemagne, il a cédé aux injonctions d’Hitler et les juifs n’ont pas été épargnés en Italie, sans parler des « initiatives » du parti lui-même. Sur la question du racisme, en Éthiopie … Faut voir ! Les homosexuels martyrisé, les opposant torturés et liquidés (Mussolini à la commande). La politique du Vatican à géométrie très, très variable, et ne pas oublier la nébuleuse vaticane avec des branches fort peu recommandables.
            Je partage un point commun avec toi, moi aussi je suis réactionnaire et j’ai adopté le tutoiement citoyen de 1789. Il faut y voir une politesse fraternelle de ma part, mais je comprends qu’il puisse être mal interprété.

          3. Fred,
            Encore une réponse différée.
            Quand j’ai cité une conférence de Evelyne Heyer professeur en anthropologie génétique au Muséum National d’histoire Naturelle
            Vidéo entière : https://youtu.be/bVTFhxms5Jg
            la seule réponse que vous ayez eu n’est pas de décrédibiliser son propos, d’argumenter, mais de mettre en cause le site qui avait publié cette vidéo, esquive typique de la pensée de gauche, on élude les arguments, on ne répond pas, on attaque par la bande « d’ou parlez-vous? »
            Or, cette dame est compétente et n’est ni d’extrême droite ni raciste. Si ce site que vous dites d’extrême droite, pourquoi, parce qu’il publie des vidéos sur des sujets que vous voulez interdits ou bien pensants ? Mais la vidéo et ce qu’elle contient, que dit-elle ? Est-elle d’extrême droite, raciste ?
            La page wikipedia sur de nombreux sujets subit une censure, par des intervenants qui prétextent, conteste des sources, untel est raciste, islamophobe, etc.. et le commentaire disparaît ou est entouré d’un commentaire diffamatoire pour le discréditer. Wiki en soi n’est pas une source scientifique et sans risque de manipulation.
            De nombreux chercheurs, mais ce site n’est pas dédié à ces sujets que vous avez vous-même abordé de façon polémique et accusatoire, parlent ainsi parce qu’ils mettent les formes et les préventions nécessaires face aux ligues de délation et aux lois qu’ils ont réussi à imposer, on voit bien qu’elle évite certains mots sous entendus dans son propos. Pour autant, il n’y a pas d’unanimité sur ces sujets, malgré le matraquage et la diabolisation permanente. Et l’antiracisme, cette escroquerie raciste dirigée contre les occidentaux, ne prospère que sur la peur et l’ignorance.
            On doit pouvoir parler librement de tout dans un pays libre au risque de laisser gagner sans combat des idéologues, comme vous, qui imposent une vision manichéenne et mensongère de la réalité.
            Le racialisme hier dénoncé à juste titre a sournoisement gagné grâce à l’emprise sociale d’un discours négateur de réalités, laissant la place au racisme antiraciste, exclusivement dirigé contre les occidentaux en utilisant la négation des différences humaines. Parce que ce discours sert la lutte des classes, qui ne prend plus, transposée en lutte des races et auquel vous contribuez activement.
            La gauche a perdu le combat des idées, la réalité lui a explosé en pleine figure. Elle s’est emparée des divergences et différences humaines pour en faire non pas une démarche de compréhension et de paix mais de clivages et de ressentiment, de haine et de violence. C’est tout l’antiracisme.
            Lisez les propos de Paul Bert avec son racisme républicain, ou Jules Ferry, qui ouvertement expriment cette supériorité au nom des valeurs républicaines. La période hitlérienne a permis de laver la gauche de son péché originel à peu de frais. Ce régime s’appuyait sur un argumentaire médico juridique, le rapport Binding Hoche, pour donner sa légitimité au racisme hitlérien qui n’était rien d’autre que l’argumentaire courant de beaucoup alors en cours depuis des décennies.
            http://www.michel-schooyans.org/images/publications/LivresFR/2002Euthanasie.pdf
            On trouve un racisme revendiqué, comme un antijudaisme, au nom du Progrès et de l’Humanité, chez les Philosophes des Lumières. Le « grand penseur du racialisme », Chamberlain, dans sa genèse du XIXeme siècle s’appuie sur Darwin et sur Hegel.
            Le racisme a vaincu grâce à ceux qui nient la diversité humaine au nom de l’égalitarisme qui est le nom contemporain du racialisme. On ne hiérarchise plus, on nie l’identité, la particularité ce qui revient au même. Et on fait des victimes prétendues du racisme des mineurs éternels qu’il faut accompagner, excuser, parce qu’ils sont supposés victimes donc incapable de se prendre en main.
            Si vous ne voyez pas le mépris raciste qu’il y a dans le colonialisme philanthropique, je ne peux rien pour vous.
            Ce n’est pas en niant les différences qu’on rapproche les hommes, mais en les exacerbant par une lutte des races.

          4. Pardon,
            Je me suis trompé, je voulais terminer par
            Ce n’est pas en niant les différences qu’on rapproche les hommes, mais en les exacerbant par une lutte des races, on les éloigne et on les oppose à coup sûr.
            C’est ce que fait le cosmopolitisme en prétendant combattre les préjugés, ils les utilisent en fait à son profit pour diviser ceux qui s’opposent à lui, dans tous les pays parce qu’il est anti humain.

        1. @ sgt moralés
          Tu as raison, « quoique » est plus adapté.
          Mais si j’écris : « quoi que nous pensions, cela peut être remis en question », c’est correct non ? La faute peut donc être discutable. Et comme je suis magnanime … :o)

      2. « (comme les « bon Français » de Pétain) » ??

        Tu te trompes de cible kamarad ! Balaie devant ta porte et vois ces « bons petits français  » pour qui les socialos et les macronistes ont des yeux de chimène , dans le déni le plus complet : Par décence je ne te rappelle pas qui a fait 350 morts en FRANCE en 2015 et 2016 ! C’est aujourd’hui et c’est ici :
        http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/27/01003-20170227ARTFIG00279-daech-400-combattants-francais-sont-encore-en-syrie-et-en-irak.php

        1. @ De passage
          Pardon, mais je ne vois pas le rapport de mon post avec les morts du fait de terrorisme, explique ? J’adorais Charb, Cabu et tant d’autres, des modèles de tolérance d’intelligence et d’altruisme pour moi. Je hais le terrorisme, de droite ou de gauche, par simple humanité. Et de toute les manières, à court ou moyen terme, il produit l’effet inverse de ce qu’il recherche. Dans tous les cas il crée de la souffrance (cela tombe sous le sens) mais aussi de l’intolérance et des reculs tous azimut.

      3. l’insulte pour tout argument ?
        voyagez, bougez, rencontrez des cadres de grandes entreprises, apprenez des langues étrangères, sortez la bouillie de chat que les merdias vont ont mis dans la tête
        Ah, j’oubliais , analyser le fonctionnement de la société suédoise !
        enfin, respirez un bon coup………………………………….

      4. @Fred
        En l’occurence, c’est vous cher Fred qui insultez violemment Petitjean. Même si son propos était clairement hors sujet. Je ne vois pas ce qui vous permet de le traiter de fasciste (fafio), voire de Pétainiste, ces deux qualificatifs étant contradictoires. Alors svp calmez vous.

        1. @ Anaxagore
          Je ne l’ai pas traité de pétainiste, j’ai fait une comparaison historique sur les « bons français » et la signification terrible dont ces mots innocents de prime abord peuvent se charger. De facho, oui, regarde sa réponse un peu au dessus, il ne sent pas du tout diffamé (je crains même de lui avoir procuré du plaisir :o) ; ne répond pas à sa place. Pétainiste et fasciste contradictoires ? Il y a des débats d’historiens là-dessus. Ouh là là, mais je n’ai rien dit, chut !!! Ce débat n’a pas sa place ici, et ce n’est pas du second degré.

          1. Il n’y a pas de débat d’historiens, enfin chez les historiens honnêtes. Les fascistes étaient dans la collaboration et méprisaient voire combattaient le « pétainisme ». Pétainisme qui n’est même pas une pensée politique, mais un agglomérat d’opportunité historique.
            Lisez les décombres de Rebatet, vous comprendrez ce qu’ils pensaient de Pétain.
            Mais pour comprendre, il faut faire des efforts.

          2. Je persiste, il y a débat … Ah, évidemment, si tu sélectionne toi-même les historiens compétents … Ce que les fascistes Français (avec des courants de pensées non homogènes) pensaient de Pétain, ne démontre pas la pensée propre de Pétain, qu’il dissimulait (Il n’aurait sans doute pas été suivi par beaucoup de nos compatriotes s’il avait révélé le vrai fond de ses idées ; les fascistes hexagonaux sont restés très minoritaires). C’est l’historien américain Robert Paxton qui le premier par un remarquable et difficile travail, a montré que Pétain avait une pensée politique structurée et de longue date (bien avant la guerre), qu’il n’a pas subi la collaboration, mais l’a instaurée. Son projet d’alliance franco-allemande n’a pas eu une grande réussite du fait qu’Hitler n’avais que mépris pour les Français en général, et pour Pétain en particulier.

        1. Sur les milliards de page d’internet, si tu fait une bonne recherche, tu trouveras toujours une page qui corresponde à tes préconçus. Ton lien renvoie sur la page d’un Think tank américain bien réac, régulièrement épinglé pour ses nombreux faux. Moi, je voudrais la référence de la suédoise qui a déclaré ce que Petitjean cite entre guillemets …

      5. Enfin tu révèles tes limites ( étroites , semble t’il), et la haine au fond de toi, sûr que tu est , de détenir la vérité.
        Je ne m’étais pas trompé, de gauche, bien à gauche, pro islamistes, et à coup sûr adhérents à un de ces syndicats à la con style CGt, sud, LO,
        Bref, refusé pour être « casseur aux antifas  » pour cause de « handicap mental » mais peut encore sévir sur le web , pour relâcher les quelques hormones de virilité qu’il lui reste!

        1. Ah meeerde, tu m’a démasqué ! Mais comment t’as fait pour deviner que je suis de gauche ??? Par contre, islamiste, non, j’ai déjà dit que je suis athée, et considère toute les religions comme des aberrations de la pensée. Après, quand elles n’interviennent pas dans la sphère politique ou morale, je les tolère. Voire parfois, elles peuvent véhiculer des valeurs positive et dans ce cas, je ne les regarde même pas d’un air narquois et je peux faire des trucs avec des croyants. Incroyable, non ? Ni Dieu ni Maître ! (Mais ne vas pas déduire de cette jolie phrase que je suis blanquiste)

        1. Google ne trouve que le site que tu mets en lien (je te laisse le soin de rechercher qui est derrière « Media Presse Info » et tu me dira si on peut leur faire confiance) et un autre site qui le copie.

          1. @Fred
            Je n’ai rien à rechercher du tout grand !… Tu demandes un lien à petitjean, je t’en trouve un, maintenant tu te débrouilles !…
            Faire confiance à Média-presse.info est un fait, cependant, je te fais remarquer qu’il y a des incrustations sur la page de l’article montrant des conversations Twitter de Barbro Sörman, où elle fait le commentaire évoqué… Utilise ton Google Translate si tu ne parles pas le suédois … 😉

    2. Bravo petitjean et merci pour cette excellente contribution, très pertinente et totalement dans le sujet de l’article.

    3. Des nationalistes qui fuient leur pays… amusant. Pour le reste petijean arrive à être raciste, sexiste, xénophobe et con en une seule phrase, faut le faire !

      1. Les milliers de français jeunes et moins jeunes, plein de talent et de motivation , qui s’expatrient, qui quittent la France chaque année parce qu’ils n’en peuvent plus de vivre dans ce pays, dans notre pays malade, sont -ils des « nationalistes »………. comme vous dites ?
        D’ailleurs expliquez nous la différence qu’il y a entre patriote et nationaliste !
        pourquoi ne pas les traiter de facho voir de nazi tant que vous y êtes ? N’auriez vous pas le cerveau à l’envers ?
        Les meilleurs d’entre nous quittent* la France pour mieux se réaliser à l’étranger, pour réussir leur vie, pour profiter de leur talent et de leurs efforts et ne pas se voir confisquer par un état vorace le fruit de leur sacrifice.
        coupez vous des organes de propagande et informez vous par vous même ?……………………

        *même chose en Suède

        1. @ petitjean
          Et toi, tu es parti ? Ah, il est vrai que tu n’est peut-être pas parmi les meilleurs d’entre nous …

      2. Svp, j’apprécie chacune de vos contributions. Arrêtez de vous insulter. Comme dit petitjean : « l’insulte pour tout argument ? ».
        Par exemple, Lagaffe fait presque toujours de très bonnes remarque, pourquoi doit-il ajouter c– après xénophobe ? Qu’est-ce que ça lui apporte ? Ça lui apporte la haine de petitjean. En a-t-il besoin ?

        1. @ Françoise
          T’es drôlement cool Françoise, tu ne t’es pas senti insultée par le post de petitjean tout là-haut ? Tu « apprécie » sa contribution ?
          J’en reste sans voix …

  2. Hallucinant…..
    Je suis à dévoré le hors série LOS enigma vs ultra et là, IBM livre sur un plateau tous ce qui touche à la défense suédoise….. Et tranquille en plus…..
    Hallucinant…..

  3. Bons suédois?

    Dans quel pays ils ont immigrés ces « bons suédois » que avez rencontré?

    1. @Igo
      @Lym
      Tout comme vous je m’interroge.
      Les informations ne sont-elles pas cloisonnées ?!
      L’article donne à la fin une ambiance plutôt légère pour cette affaire car il indique que le parti politique en question est en position délicate…
      La directrice a payé une amende de 7300 €… C’est tout ? Ce sont les faits qui sont sanctionnés là certes oui mais qu’en est-il de la sanction quant aux conséquences de l’erreur ou faute de la Directrice ?
      Et où est le problème que ce soit des techniciens tchèques et roumains qui aient vu ces donnés ? Si ça avait été des britanniques, des finlandais, ou des américains, ça aurait été mieux ?
      IBM a-t-il été choisi parce qu’il est américain ? Ou parce qu’il est compétent ? Si une société informatique roumaine ou tchèque s’était proposée pour honorer la commande, aurait-elle été écartée malgré ses compétences ? C’est ça le modèle suédois ?
      Juridiquement et commercialement, n’est-ce pas IBM qui est responsable de la confidentialité des commandes qui lui sont confiées ? Que peut-il être reproché à IBM ? Qu’il a fait appel à un sous-traitant ? Est-ce interdit ?
      La situation est gravissime mais pour toute la « chaîne alimentaire » depuis les informaticiens de l’état suédois jusqu’aux ministres. IBM, les tchèques, les roumains n’ont pas grand chose à se reprocher…

  4. « roumains et tchèques », donc quasiment russes.
    Bien sûr, c’est le méchant officiel du camp du Bien, une vraie synthèse.
    Je crois que les scandinaves feraient bien de se regarder dans une glace avec leur socialisme et leur progressisme sociétal. Ils se sont fait leur malheur tous seuls comme des grands.
    Et ce qu’il reste à subvertir dans leur société ne doit pas faire se lever la nuit les agences de renseignement. Par contre, leur soumission aux projets otanesques représente peut-être quelque intérêt.
    Mais est-ce que l’incompétence d’un gouvernement à protéger ses secrets doit être automatiquement mis au compte de ceux qu’il déclare ses ennemis ?

  5. Comment une entreprise de ‘transport public dispose-t-elle d’ informations sur la defense, le renseignement ou les casiers judiciaires ?

    Remarquez que le problème se situe « infos en Roumanie », alors que « infos chez IBM » n’emeut pas.

    1. C’est aussi la question que je me suis posé.
      J’ai un peu de mal à voir comment une entreprise de transport public externalisant son SI pourrait compromettre des identités barbouzardes! Ils bénéficient de titres de transports spéciaux et avec leur véritable identité peut-être?
      Auquel cas, même à ce que cela soit resté en Suède, c’était juste crétin: Même ainsi, ils étaient à la merci du moindre employé viré décidant de se venger… ou d’un barbu infiltré, par les temps qui courent.
      Sinon, le nb de boites du CAC 40 externalisant leurs SI vers ces pays. Certaines allant jusqu’aux fonctions RH: Bonjour l’image quand on se retrouve à gérer une embauche en conf call avec un RH roumain. Inutile de dire que c’est pas ainsi qu’on attire le haut du panier: Ils se barrent en courant!

  6. Je trouve que les contributions se sont grandement éloignées du sujet qui explique simplement les limites de la sous-traitance de certains services qui peux entraîner comme on le vois ici de graves problèmes de sécurité c’est en quelques sorte un avertissement : la sous-traitance civile pour la défense pourquoi pas(personnellement je suis contre mais je ne prétends pas avoir tord ou raison) mais avec beaucoup de modération et très limité ,regarder par exemple le type qui a saboter des avions de transport de troupes en France ! Tout ça parce que son entreprise(un sous-traitants civil )lui avais refusé une promotion : il a mis des vies en danger pour une promotion !! Ça donne à réfléchir non ?

Les commentaires sont fermés.