L’étonnante charge du président Macron contre les industriels de l’armement

Le budget alloué aux Armées pour l’année 2017 prévoyait une enveloppe de 17,3 milliards d’euros au titre de l’équipement des forces (programme 146). De quoi commander la rénovation de 45 Mirage 2000D, 15 pods de désignation laser de nouvelle génération, 20 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar, 319 blindés Griffon, un premier lot de véhicules blindés légers (VBL) régénérés, 12.000 fusils HK-416, 23 véhicules lourds pour les forces spéciales et un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de type Barracuda.

Seulement, les 850 millions d’euros d’économies demandés au ministère des Armées, dans le cadre des mesures prises pour la maîtrise des finances publiques (qui représentent 56% du PIB, faut-il le rappeler) seront prélevés sur le budget des équipements, ce qui se traduira par une baisse de 5% de ce dernier.

Pour autant, le président Macron assume pleinement cette décision. Et il l’a encore répété au Journal du Dimanche, ce 16 juillet, avant de revenir sur son « recadrage », deux jours plus tôt, du général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), qui a vivement protesté contre cette nouvelle ponction lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

« La République ne marche pas comme ça. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change », a-t-il lancé.

Seulement, le général de Villiers n’a fait que son travail et son devoir, qui est de dire la vérité aux parlementaires. Pour rappel, selon ses attributions, il est le responsable de « l’expression du besoin en matière de ressources humaines civiles et militaires des armées », de la « définition du format d’ensemble des armées et de leur cohérence capacitaire » et de la « préparation et de la mise en condition d’emploi des armées. »

Aussi, au vu des engagements des forces actuellement (et ce n’est pas lui qui décide des opérations), le CEMA est parfaitement dans son rôle quand il défend le budget des armées afin de pouvoir exécuter au mieux les missions que lui confie l’exécutif.

« Il a donc toute ma confiance », a assuré M. Macron en parlant du général de Villiers. Mais à la condition de « savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l’Armée », a-t-il ajouté.

Mais, selon le JDD, le président Macron a aussi visé les industriels de l’armement. Réfutant « l’idée selon laquelle la meilleure armée serait forcément la plus riche » [qu’il se rassure, il y a encore de la marge pour arriver à la hauteur de l’armée américaine, ndlr], M. Macron s’en est pris aux industriels de l’armement.

« Moi, j’ai des soldats sur des théâtres d’opération, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels », a en effet lancé le chef de l’État. Voilà un point qui aurait mérité quelques développements supplémentaires…

Cela étant, il est vrai que les industriels de l’armement s’inquiétent des coupes budgétaires annoncées. Le 12 juillet, le président du GIFAS (*), Éric Trappier, qui est aussi le Pdg de Dassault Aviation, dont l’activité dépend en grande partie du secteur de l’aviation d’affaire a appelé à ne pas relâcher « notre effort de défense ».

« Si les investissements dans la préparation de l’avenir devaient encore être victimes d’arbitrages budgétaires, ce sont les capacités de notre filière industrielle de continuer à fournir les matériels les plus performants qui pourraient être hypothéquées à terme. De grandes ruptures technologiques sont devant nous (intelligence artificielle, numérique, connectivité, furtivité…). Si nous les ratons, le décrochage technologique et industriel sera inévitable, et notre liberté de décision et d’action, sans laquelle il n’y a pas de souveraineté, sera remise en cause. Comme seront également remises en cause nos capacités de nous adresser au marché export face à une concurrence qui aura, elle, relevé ces défis technologiques », a ainsi prévenu M. Trappier?

Pour rappel, au cours de ces deux dernières années, l’industrie la base industrielle et technologique de défense (BITD) française, qui compte 4.000 PME et une dizaine de grands groupes, a reçu plus de 30 milliards d’euros commandes à l’exportation. En France, elle représente 4% de l’emploi industriel, soit 165.000 emplois directs non délocalisables et de haute technicité. Ses bonnes performances à l’exportation laissent présager la création de 30.000 à 40.000 emplois supplémentaires dans les années à venir.

(*) Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales

126 commentaires sur “L’étonnante charge du président Macron contre les industriels de l’armement”

  1. Il était temps aussi de faire comprendre aux Dassault et C° que leurs matériels coûtent trop chers. S’en mettre plein les poches et engraisser les actionnaires au détriment des ouvriers, le tout sur le dos des contribuables, ça suffit. L’industrie de l’armement est loin, très loin de la crise. Le prétexte de la recherche est éculé aussi. Dassault n’a jamais été aussi riche.

    1. Arrêtez de suite vous vous trompez de site aller donc sur l’humanité ce sera mieux pour vous et .. nous
      Vous ne savez rien de ce que coûte ces matériels à produire que ce soit dans le civils et le militaire , de plus les ouvriers de Dassault ne font que très rarement grève et quand il y a une grève ça ne dure jamais bien longtemps.
      C’est bien la recherche qui fait que nous ne sommes pas en retard par rapport aux américains , Dassault est peut riche et c’est très bien et je préfères savoir une entreprise française riche plutôt qu’une américaine

      1. Comparez ce qui est comparable … A propos de grève, de salaire, d’avantage divers et autre !!!!

    2. Comparons alors donnez nous un avion avec autant de capacité qui coute moins chers.
      Dassault ne fait pas que des Rafales d’ailleurs il en a rarement fait aussi peu ces dernières années.
      8 en 2015, 9 en 2016 et 2017. le minimum devait être à 11…
      Par contre vous pouvez demandez des comptes a JYLD pour la facture ultra salé des FREEM réduit pour faire de la place au FTI.
      A airbus pour les Tigres, les A400M…

      1. @ wagdoox
        Tu donne les chiffres de production au bénéfice de l’armée de l’air … Mais il y a une production pour l’export. La production a toujours été au minimum de 11 et il est prévu de l’augmenter (je ne sais pas où l’on en est).

        1. non c’est faux, je donne les chiffres de production./
          2015:
          FR: 5 / EGY : 3 = 8
          2016:
          FR : 6 / EGY : 3 = 9
          2017 :
          FR :1 /EGY : 8 = 9

          L’année prochaine la France prendra 3 rafale pour une production de 24.

        1. Oui, ils vont pousser pour l’état commande des FTI une fois les LFL seront à la retraite, ce qui me fait que JYLD a été un excellent ministre de l’industrie militaire pas des armées.

      2. Je disais Dassault, mais aussi Compagnie(s). Il est évident que TOUS les industriels de l’armement tirent d’énormes bénéfices, pas toujours justifiés. La technologie coûte cher et elle ne fait pas tout. À quoi bon aligner les meilleurs chasseurs du monde si les personnels manquent de tout au sol. Quand on voit encore des P4 transporter nos gars en Afrique…
        Ce qui me choque dans ces bénéfices, c’est que nous sommes en guerre contre le terrorisme et que ces industries sont toujours privées et s’enrichissent outrageusement. Souhaitons ne plus avoir à connaître une guerre mondiale ou même européenne… nous n’aurions plus les moyens de payer les matériels ou munitions au bout de 8 jours.

    3. « S’en mettre plein les poches et engraisser les actionnaires au détriment des ouvriers, le tout sur le dos des contribuables, ça suffit. »

      Pourquoi enrichir les actionnaires avec l’argent du contribuable, c’est pas bien, mais enrichir les ouvriers avec le même argent c’est bien ?

      1. Parce que enrichir 30 ou 40 gros actionnaires qui sont déjà blindés de thunes et bien souvent exilés fiscaux me parait immoral. Alors que les ouvriers n’ont pas connu d’augmentation de leur salaire depuis des lustres.
        Vous me direz, c’est le cas aussi dans toute l’industrie, le commerce, etc…

    4. L’Etat est actionnaire de Dassault et de la plupart,sinon tout,de ce qui touche la Défense ?.Donc Macron devrait savoir ou va le pognon.

      1. L’état n’est pas directement actionnaire de Dassault, il ne l’est que de façon très limitée à travers Airbus qui ne détient lui-même que 10% du capital constructeur (qui ne construit pas que des Rafale).
        L’État français ne détenant que 11% d’Airbus, et ne détient donc en fait que 1,1% de Dassault.
        Contrairement à vous, Macron sait très bien « où va le pognon ».

      2. Justement et c’est là où le bat blesse, Macron est un ancien de Bercy et de la banque Rothshild ( n’étant pas juif c’est plutôt un gage de compétences ) il connait donc parfaitement les « petits arrangements » sur le plan comptable, des entreprises comme Dassault, Safran et autres Thales , appels d’offre opaques,dépassement pharaoniques, tout ceci avec la bénédiction des différents ministres de la défense, de certains agents d’influence au plus haut niveau au sein des états majors ( suivez mon regard) et l’accord des députés achetés ou vendus qu’ils soient de gauche et de droite, donc il sait très bien ce qu’il fait , la réaction des représentants des grands groupes industriels au cours du savon du général et qui se sont éclipsés remplis de courroux est à ce titre significatif .

        1. Pour information :
          Travaillant moi meme à repondre a des appels d offre de la Dga, je peux vous dire que c est tout sauf opaque. Par ailleurs le programme Rafale a été de nombreuses fois mis en avant par la DGA pour sa maîtrise des couts et des delais… Ce qui n’est pas le cas des autres programmes occidentaux d avion de combat modernes.

    5. sniper
      je crains que vous n’ayez omis deux données
      1- la première sociologique et qui va croissant : la protection des soldats devient un véritable enjeu de politique intérieure. rappelez vous l’émotion post uzbin. aujourd’hui dans nos sociétés post modernes , la mort est un concept inadmissible même pour les soldats dont c’est le risque majeur. d’autant plus quand nous nous engageons dans des opérations loin de nos frontières, mondialisation et globalisation obligent.
      2- ce faisant, l’exigence de protection ne se limitent pas à toujours plus de blindage mais aussi à toujours plus de technologie. si on se moquait de ces données, on reconstruirait des VAB conçus dans les années 1970 (et dont il a fallu procéder à la reconstruction et au renforcement face aux IED). on aurait maintenu des mirage monoréacteurs en Irak au lieu de les remplacer par des rafales bimoteurs pour des raisons évidentes de performance mais aussi pour augmenter les chances de ramener nos pilotes.
      la saillie de notre PR sur les industriels est de la même veine que celle contre notre CEMA :  » ne me causez pas de problèmes là où je ne veux pas en avoir. ne m’obligez pas à annoncer des choses que je n’avais pas l’intention de dire – le budget 2018- et vous aurez ce que je déciderai. Tant pis si nos armées n’ont pas les moyens escomptés. de toutes les manières (cf. remarque 1), je ne vous emploierai pas , sauf à lâcher quelques missiles en stand off et à conduire deux ou trois raids de commandos « 

    6. Un jeune insoumis qui pense que tenter de faire comme son grand gourou JLM fera de lui un homme. C’est parce que ce genre de personne vote qu’on en est là aujlurd’hui…..

    7. Lol chez Dassault Aviation, 13e et 14e mois bonus tous les ans, et l’équivalent de 2 mois de salaire en intéressement/participation.
      Les employés de DA sont très loin d’être à plaindre. Je connais peu d’ouvriers payés sur 16 mois en France.
      A votre avis, pourquoi il n’y a jamais de grève chez DA ? 😉

      Votre discours de gauche préconçus peut s’appliquer dans certaines boîtes… mais certainement pas DA !!!

    8. tiens .. vieille rengaine… cela faisait longtemps, Ô souvenirs de l’école des cadres du PCF

  2. c’est moi le chef… on dirait un gamin dans une cours d’école. Avec super Jupiter, on va en voir de toutes les couleurs.
    Mon général, merci de votre investissement. personnellement , vous êtes dans votre rôle et c’est le « gamin » qui n’y comprends rien.
    Sans trop m’avancer, je crois que nous sommes nombreux à être choqué par cette nouvelle séance de politique médiatico-bobo.
    De Gaulle doit empêcher ses voisins de dormir………..

    1. De Gaulle face au putsh des généraux?
      Désolé, vous pouvez ne pas aimer Macron, le trouver trop jeune ou que son inexpérience militaire ne lui vaut pas son titre de « chef des armées » mais il a raison, le président c’est le chef et ça n’a rine d’une gaminerie, sinon c’est toute la hiérarchie et la stabilité même de la république qui est remise en cause, c’était le cas hier, c’est le cas aujourd’hui.
      Si certains se prennent à penser que par ce que Macron est un petit nouveau, qu’il est manipulable, ben ces personnes se trompent et qu’on apprécie ou pas, Macron remet de l’ordre dans les fondements de notre 5e république que certains finissent par oublier.

      1. Il y a tout de même une certaine incohérence : Si Macron veut aller au bout de son raisonnement, il doit réduire le périmètre de nos opex.
        Le format de nos armées est insuffisant pour soutenir le rythme actuel, à fortiori si on supprime 850M€….
        Or, il semblerait qu’il demande les deux : le beurre et l’argent qui va avec….

        1. Qui vous dit qu’il n’a pas l’intention de réduire les Opex et Sentinelle ?
          Mais si on peut lancer des opérations ultra-rapidement comme Serval au Mali, ce qui représente un exploit qui a bluffé le monde entier, s’en sortir est nettement moins rapide. On toujours mis un temps très long à se sortir progressivement des Opex importantes.
          Macron a hérité d’une patate chaude et doit résoudre une équation insoluble dans les quelques mois qui restent avant la fin de l’année.
          Personnellement j’attends de voir le budget 2018 (ça ne va pas tarder) et de vérifier ensuite qu’il sera tenu avant de hurler. Mais je ferai partie du chœur si ce n’est pas le cas.

          1. @ Caton
            Il y a certaines opex et opint que l’on peut arrêter très facilement et rapidement : la Finul, par exemple, ou Chammal, ou notre participation aux gesticulations de l’OTAN en Europe de l’est, on peut faire ça instantanément. On peut arrêter Sentinelle aussi vite qu’on l’a mise en place.
            Tout ça serait facile, mais ce serait très significatif d’un changement de politique très attendu. Les Sarkollandacron savent que cette réorientation est attendue car ils se sont tous fait élire sur « le changement ».
            .
            Alors maintenant l’argument « c’est pas facile, il faut du temps » que l’on sert à des militaires qui savent réagir au quart-de-tour quand on leur ordonne, ça ne prend plus : les militaires vont finir par faire la même réponse aux sollicitations urgentes et dépourvues de financement : « c’est pas facile, il faut du temps » .
            .
            Pour que ça n’arrive pas il faut dès maintenant, sans délai, fermer des opex et des opint.
            Le problème majeur, c’est que ces fermetures feraient des mécontents : ceux qui profitent gratos de notre présence militaire.
            .
            Il y faut donc trois qualités qui manquent cruellement dans notre petit monde politique : le sens de l’intérêt national (qui est autre chose que le positionnement personnel du Président), un projet politique à long terme pour la France (et pas seulement un calcul de carrière) et enfin du courage. Surtout du courage.

      2. @Mike
        Ce n’est parce que quelqu’un est chef qu’il a forcément raison. Ca, c’est un raisonnement de bureaucrate.
        .
        Sachons donc la garder (la Raison), et inversons la relation de cause à effet: comme chez les anciens chefs/rois germaniques, que ce soit le plus capable qui siège sur le trône. Et quand il ne peut plus tenir l’épée par la fusée, mais par le pommeau, qu’elle passe au suivant. La lame ne s’en portera que mieux.

        1. Étrange raisonnement : le chef a nécessairement raison, c’est l’article 1 du règlement bien connu. Et si éventuellement ça n’est pas le cas, l’article 2 prévoit que c’est l’article 1 qui s’applique.
          On peut à juste titre penser que Macron a tort. Mais on ne peut pas mettre en doute qu’il est l’autorité suprême de l’armée, que ça plaise ou non.
          Sinon c’est le bordel, et le bordel règne depuis tellement longtemps dans notre pays qu’on a fini par croire que c’était ça l’ordre.

        2. @Caton
          Ce n’est le titre de Mr Macron que je remet en cause, mais la croyance aveugle que tout boss aurait raison.
          Il n’est pas nécessaire que le bordel s’installe simplement parce qu’un boss n’a pas raison, tout simplement parce qu’un « leader » (en anglais, pour plus de clarté?) n’est pas la même chose qu’un « manager ».
          .
          Le premier est toujours clair dans ses objectifs, il est à l’écoute de ses subordonné(e)s pour trouver une solution viable, et assume le résultat.
          .
          Le bordel qui règne en France et dans de nombreux autres pays et justement du au fait que les chefs n’écoutent (souvent) rien ni personne. En retour, les subordonnés appliquent la même ligne, et chacun fait ce qui lui convient, depuis son silo.
          .
          Et ce qui convient à un silo, même bien organisé, a peu de chance de convenir à un autre ou encore moins à l’ensemble de « La ferme des animaux ».

          1. « Ce n’est pas le titre de Mr Macron (…) »
            .
            Je vous conseille également la lecture de « Team of Teams », et de sa suite « One mission ». Des méthodes appliquées ailleurs, et que j’utilise et adapte depuis quelques temps déjà. Ca marche bien, parfois même très bien; il faut juste s’armer de beaucoup de patience pour transformerla mentalité des vases clos évoquée plus haut.

  3. Pour la 1ère fois les français ont élu un Chef des Armées qui n’a jamais mis un pieds, en termes d’expérience, dans le monde militaire. E.Macron n’ayant pas fait de Service Militaire Nationale !

    1. C’est un cas de figure qui va arriver de plus en plus à mesure que les personnes, comme moi qui on fait leur 12 mois vont vieillir et mourir.

    2. Si Giscard était entré dans Paris en 44 dans un char, Mitterrand fait le coup de feu dans la Résistance et Chirac entendu les balles siffler en Algérie, même ceux qui ont fait leur service après 1962 ne peuvent pas, sauf exception, avoir l’expérience du combat puisque le contingent n’était plus engagé nulle part.
      Tout au plus sait-on, en ayant « fait son service » marcher au pas, tenir un fusil et connaitre grade, traditions, us et coutumes. Il est probable que nos futurs hommes – et à fortiori femmes – politiques n’auront qu’une expérience nulle ou quasi nulle de l’Armée. Faudra faire avec.
      Nobody is perfect : même Napoléon, tout génie militaire qu’il était, ne connaissait rien à la Marine, ce qui a partiellement causé sa perte.

    3. Oui Sarkozy a d’ailleurs tiré grand profit de son propre service militaire, au cours duquel il a pu tirer au Famas …

      En vérité, le dernier président a avoir effectivement servi dans l’armée c’est Chirac. La rupture date de 2007.

    4. Ça tombe bien:  » La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires” comme le de Talleyrand (y’a eu un remake de Clemenceau 200 ans plus tard).

    5. @ Olivier vous aussi, comme beaucoup d’autres hélas, vous pensez qu’Emmanuel Macron vit seul, décide seul, pense seul ? il n’y a personne autour de lui ? aucun militaire, aucun spécialiste, aucun conseiller , aucun comité, aucune réunion, aucun dossier ? c’est seulmeent un gamin tout seul dans la cour de l’école, ou entouré par quelques autres gamins qui ne connaissent rien à rien ?

  4. « ..« Moi, j’ai des soldats sur des théâtres d’opération, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels », a en effet lancé le chef de l’État. Voilà un point qui aurait mérité quelques développements supplémentaires… »
    La dessus il n’a pas tort..
    Quand c’est pour l’état, les prix flambent ( vieille habitude de je m’en foutisme avec l’argent public).
    J’ai vu les mêmes pc vendus 2.5 fois plus chers à l’administration, c’est du vol manifeste et cette course au prix, avec pour excuse la technologie, devient effarante.
    Ailleurs ,une prothèse ( dentaire ‘turque), auditive de 50 € saute à 800 – 900 en france.
    Les mêmes prothèses auditives achetées par un particulier en chine , vaut dans les 20e, et réglage avec logiciel sur smartphone..etc..
    Je l’ai déjà dit ici, mais un général américain constatant la flambée des prix des avions par rapport au budget , a estimé que dans 20 ans ils ne pourraient se payer qu’un seul avion.
    Je pense aussi que le président demandait un effort aux fabricants quand ils s’agit de l’armée française, quitte à se rattraper à l’export!

    1. Par rapport aux prothèses dentaires, le plus triste c’est de voir les dentistes râler lorsqu’on veut réglementer les prix en prétextant une perte de revenus.Les dentistes qui touchent pour certains, près de 10 000€ net par mois, l’un des métiers les mieux payer de France, se foutent de la gueule du monde avec les prix.Le traitement d’une carie, plus de 80€ pour 15 minutes de travail, on a beau me dire que dans ce prix, le produit anesthésiant ou le foret en fait partie, mais pourtant je m’interroge…
      Quand je vais chez le médecin, que je paye 25€ pour 10 minutes d’entretien ou on me passe en revue en quelques secondes, je m’interroge sur la destination de cet argent que l’état et ma mutuelle rembourseront, peut être que la feuille de papier et le bâtonnet en bois pour ouvrir la bouche coûte chère, mais quand je vois les salaires des médecins, je comprend mieux…
      Alors bien entendu ces professionnels prétexteront de longues études justifiant leurs salaires, mais désolé, aujourd’hui il y a des bac+5 qui font de l’intérim a 10€ de l’heure qui a 30 ans n’ont travaillé que 2-3 ans complet, il y a des personnes qui ont un travail bien plus éprouvant et devrait être en conséquence, mieux payées.Il y a des artisans qui font du travail tout aussi minutieux qu’un dentiste.
      La dépense publique, son système social, il y en a qui l’exploite et s’en mettent plein les poches, il y a les autres qui payent. J’attends avec impatience un gouvernement qui foutra un coup de pied dans ce bordel.
      On doit tout de même relativiser avec les prix dans les autres pays, car nous ne sommes pas tous au même niveau, nous sommes un pays riche dont le niveau de vie n’est pas similaire a d’autres.

      1. @Mike
        Et sur ce post je vous aprouve complètement!
        Je vous fais suivre un lien où Mike Rowe (réalisateur de Dirty Jobs) s’entretient sur l’un des sujets que vous abordez:
        https://www.youtube.com/watch?v=3h_pp8CHEQ0
        .
        Pour ma part, bac+5 ou rien, c’est ce que chacun apporte qui est intéressant. Personellement, je côtoie autant des Master-machin que des ouvriers, et à ce jour, les revendications des diplômés sont celles qui suivent le moins leurs capacités : /

      2. Hors Sujet Dentaire
        En fait c’est très simple, les remboursements sécu du dentaire sont bloqués depuis les années 70 et en échange les dentistes ont obtenu la libéralisation des prix de la prothèse.
        La sécu étant trop heureuse de geler ses prestations définitivement.
        Quand on paye aujourd’hui une prothèse, le dentiste marge dessus pour tous les actes qu’il a fait jusque là à des conditions économiques limites. Le secteur médical moderne est grand consommateur de produits stériles jetables mais coûteux, un cabinet dentaire au top a de gros frais de fonctionnement, les dentistes se regroupent pour avoir accès aux gros matériels, ça se gère comme une entreprise.
        Maintenant plutôt que du prix des prothèses et de la marge des dentiste, je m’inquièterai de la qualité de ce qui est posé en bouche car il y là vraiment de quoi s’inquiéter…(le prix au cabinet dentaire n’étant en rien un gage de qualité)
        Protip : faites vous soigner en province, c’est plus cher que la Tunisie mais moins risqué 😉
        ps: je suis prothésiste dentaire

        1. @clément
          .

          Le dentiste s’en met plein les poches sur le dos des patients , c’est tout ; ce qui est totalement anormal .
          Jetez un œil à ma réponse bien plus bas et dites-moi ce que vous en pensez .
          Merci .

    2. Quand on sait ce que représente un pauvre malheureux chargeur de Famas, et qu’on prétende qu’avec 6 Chargeurs on rachète ce Famas…! je pense qu’on se fout ouvertement de la gueule du constructeur et du militaire qui le possède !
      Maintenant que ce soit le » leit-motiv « de l’achat de HK416 ,c’est sûrement la plus belle arnaque du siècle dans l’armée Française! Cherchez vite les responsables et fusillez-les sur le champ … pour sabotage !
      Tous les anciens militaires vous diront qu’une arme ne vaut que… par celui qui la sert!
      Nombre d’entre nous ont fait des cartons sans lunette, avec cette arme à plus de 300 mètres !
      Sa transformation et son allègement étaient possibles …l’addition d’une lunette grossissante était envisageable ,les « pros  » ont équipés les leurs à grands frais !
      Qu’on aie une arme européenne passe encore ,faut-il encore que les européens ‘se mouillent » un peu plus dans le cadre OTAN!
      Tous nos matériels militaires son financièrement surévalués, car il faut » arroser les décideurs civils et militaires « !…
      Faire plus mieux et moins cher ,tout celà ne dépend pas de » la Troupe, » mais de l’ancien DPSD/SDECE…

      1. Concernant le fusil, il y a quand même un problème stratégique.
        On nous dit qu’il y a une garantie d’approvisionnement, bla, bla…
        N’empêche qu’en cas d’urgence extrême, qui croyez vous qui sera servi en premier ? L’armée allemande ou l’armée française ?
        Je trouve que ce n’est pas très sérieux.

        1. Mais quelle extrême urgence ??? On aura toujours les famas qui vont pas tous partir à la poubelle demain matin ! Il faut arrêter de dire n’importe quoi.

        2. Avec le G36,
          l’armée allemande n’utilise pas le HK-416F fusil choisi en France.
          Et le futur modèle appelé à remplacer le G36 dans années 2020 sera également différent puisqu’il est appelé à être une nouvelle version du G36 porteuse des évolutions du HK-416.

          1. @ S.B-Seguin : Ça ne change rien. En cas d’extrême urgence, ils produiront leur arme et pas la notre.

        3. En cas d’urgence, et si HK est indisponible, on contactera l’un des 10 000 autres fabricants d’armes dans le monde. Si Daech arrive à se faire livrer, je ne vois pas comment on ne pourrait pas y arriver !
          De toute façon la situation n’est pas pire que maintenant, vu que l’on ne produit plus le Famas !

        4. 1/ les Allemands n’utilisent pas le même type d’arme donc pas de problème d’appro
          2/ On a encore quelques dizaines de milliers de Famas (voir plus)
          3/ De plus en cas d’extrême urgence (ça veut dire quoi exactement??) on a 2/3 autres trucs…

    3. Oui, cette surfacturation dont souffrent les commandes publiques est un mal universel. De la petite commune qui refait son trottoir au ministère de la guerre qui se paye une frégate: hardi sur la facture!

    4. Ça fait un moment que ça me turlupine tout ça ; mais comme personne n’en parle jamais et qu’ il semble communément admis que ce soit finalement tout-à-fait « normal » alors tout le monde ferme sa gueule …
      Merci de l’ouvrir .

  5. Je pense, mais ça n’engage que moi, qu’il a voulu dire que le budget de la défense n’avait pas pour unique vocation de satisfaire les intérêts industriels (et ceux des actionnaires) de Dassaut et consorts :
    http://www.lejdd.fr/politique/macron-sur-le-budget-des-armees-je-dis-ce-que-je-fais-et-je-fais-ce-que-je-dis-3390164
    Je recommande la lecture attentive de cet article qui donne un autre éclairage à cet « accrochage » entre Macron et De Villiers…

    1. Non le problème c’est l’état commande des choses et ensuite dit, je prendrais l’année prochaine sauf que les entreprises ont déjà investi dans la commande, le stockage de pièce pas fini coute chers…

    2. Bah les trompettes médiatiques macroniennes donnent à pleine bouche.

      «  »Il a donc toute ma confiance », à condition de « savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l’armée ». »

      Donc si on comprend bien, le boss du CEMA c’est Bercy, et non le PR ? On aurait changé un truc sans nous prévenir ? Je crois que c’est plutôt le petit chef qui doit être briefé.

      1. Non, le « boss » du CEMA c’est Macron, qui pèse fortement sur le gouvernement et donc aussi sur Bercy qui ne fait que tenter de tenir le budget intenable dont il a hérité.
        L’actuel patron de Bercy, quand il était candidat à la candidature, avait publié un ambitieux programme pour l’Armée. Sauf à ce qu’il soit devenu amnésique, il doit être lui aussi très mal à l’aise. Mais je doute qu’il pousse un coup de gueule à l’Assemblée pour autant.

  6. quand on est c.n on est c.n
    La messe est dite rendez-vous en septembre, on verra ce qu’il va faire contre les syndicats qui doivent commencer à réfléchir sur le roi des enfumeurs inféodé à l’étranger !
    je sens que l’on se prépare des jours qui vont être chauds !
    j’espère pour ce pâle pseudo chef désarmé qu’il ne va pas arriver un gros pépin pour cause de manque de matos, ou de manque d’entrainement….
    maintenant il peut toujours essayer de former une demi section de glandus avec les godillots de l’assemblée sous le commandement de l’intendant darma nain pour aller prendre d’assaut la CGT !

    1. Tes potes les syndicalistes vont enfin arriver à couler air france (Hop) avec leurs grèves de nantis

      1. je ne vois pas où tu vois que ce sont mes potes, je constate simplement que ce pour faire plier les cégétistes il va falloir taper fort ! je n’ai rien dit d’autre et si tu me connaissais, le CGT c’est pas ma tasse de thé, et je me suis assez frotté à eux, pour avoir une idée de ce dont ils sont capables…je suis plutôt du genre suppression des syndicats !
        j’avais remarqué que tes interventions sont aussi pertinentes que d’habitude, il serait temps que tu apprennes à lire avant d’écrire ….

    2. Au vu de ce qu’il a dit aux responsables étrangers qu’il a rencontré, sauf à être borné et de mauvaise foi (mais certains cumulent) on ne peut pas dire qu’il soit inféodé a quiconque.
      – Il a dit a May que si elle quittait l’Europe il ne fallait pas qu’elle s’attende à des cadeaux.
      – Il a quasiment convaincu Merkel de changer la politique économique de l’UE
      – Il a dit à Poutine qu’il fallait qu’il arrête son cirque en Ukraine
      – Malgré les sourires et les claques dans le dos, il n’a pas arrêté de tanner Trump sur la COP 21
      – Et il vient de dire à Netanyahou qu’il fallait un état palestinien et arrêter les colonies.
      Vous appelez ça être inféodé ?
      Pour le reste, un blocage des crédits va probablement se traduire comme c’est trop souvent le cas par un report des commandes et des livraisons de matériels, pas par des catastrophes militaires immédiates sur le terrain.
      Mais si des crédits sont alloués pour l’éradication de la CGT, il est exclu de les remettre en question! On l’a déjà dit souvent, le péril est autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

  7. Vous avez aimé l’ère Sarkozy ? Vous avez adoré l’ère Hollande ? Vous allez exulter sous l’ère Macron !!!

      1. @ Jean
        Parce que les partis politiques ont été incapables de nous présenter un seul candidat valable.

      2. Pour virer Fillou au premier tour , et par peur de Lepen au deuxième, de même qu’ils ont voté pour des députés sans parfois savoir leurs noms, juste par ras le bol des « institutionnels » mais pas assez (pour l’instant) pour voter FN.
        Vous avez été absent longtemps de France?

  8. « notre liberté de décision et d’action, sans laquelle il n’y a pas de souveraineté, sera remise en cause. »
    Mais c’est ce qu’il veulent! Détruire toute souveraineté nationale, toute barrière à la domination de leur nouvel ordre mondial délirant. Toute les politiques menées depuis 1945 vont dans ce sens, et pourtant tout le monde ou presque semble ne pas le voir.

  9. C’est certain qu’il faut éviter de tomber dans le modèle américain ou l’argent inonde l’industrie militaire, ou des milliards disparaissent des écrans radars, ou des programmes là aussi de plusieurs milliards sont réalisés et qui n’aboutissent à rien, nous connaissons tous cette dérive américaine du fric qui fait la pluie et le beau temps.Bien entendu ça leur permet de gagner du temps et de produire rapidement des produits, mais tout de même…
    Je trouve que chez nous, il y a aussi certaines dérives, qu’on critique depuis des années, qui fait de l’état, une vache à lait de certains industriels.Ces derniers le savent, ils se rendent indispensable, préférant créer un boulon spécial a 50€ pièce plutôt que d’en prendre un existant a 30 centimes qui ferait le même rôle (on jouera sur un diamètre ou un filetage qu’on ne trouve pas dans le civil), ils garantissent ainsi le marché du soutien et donc une rentrée d’argent sur le long terme.Ce sont des vices comme celui-ci qui font du matériel militaire des produits qui sont parfois, si ce n’est souvent, très coûteux.
    La plupart des millionnaires ou des milliardaires (personnes ou société) sur terre sont des gens qui ont trouvés les moyens de couillonner d’autres personnes en obtenant des marges importantes.Que ce soit sur l’immobilier ou sur un Iphone ou tout autre chose.
    Quand je vois que le PDG de Dassault est milliardaire, je pense qu’il y a des clients qui se sont fait couillonnés, en particulier l’état français, même si on peut être fier et content du rafale.
    Certains ici, avec la rancoeur des 850 millions d’économies de cette année vont prendre la déclaration du chef de l’état comme un scandale, pourtant elle a sa place, les industriels ne doivent pas prendre le contrôle des armées et de la politique financière de l’état vis a vis d’elles, sinon sur le long terme, on deviendra leur vache à lait.
    Désolé, mais il faut que les industriels cessent de prendre l’état pour un con qui signe les chèques sans se poser plus de questions que ça.Il faut que les industriels pensent à créer des produits au top mais qu’on optimise avec des choses qu’on dispose déjà, on ne va pas recréer un boulon de diamètre 4.84 mm alors qu’on a dans le civil des fournisseurs pour un diamètre 5mm (oui j’aime cet exemple du boulon), des détails qui un par un font gonfler les factures de développements, d’achats et d’approvisionnements…

    1. Bonjour,un petit bémol ,combien de nos anciens chefs chez ces industriels ? je sais que c’est la mode de vouloir à tout pris trouver des bouc émissaires mais comme on dit ,le diable se cache dans les détails !Des profiteurs vous en trouverez à tout les étages de la société ,mais je suppose que vous le savez déjà.

    2. C’est cela, l’état est pris comme vous le dîtes, pour une « vache à lait » chez les industriels et cela s’étend jusqu’au plus bas de l’échelle des sous traitants des marches publiques.
      Je rappel le scandale du Balardgone, ou le consortium Opale defense (Bouygues, Thalès…) qui gère la boutique ont réalisés des devis scandaleux. Parmi ceux-ci on peut donner le chiffre de 13 600€ le prix d’installation d’une imprimante et d’un scanner, 5400€ pour installer deux prises de courant, 2000€ pour changer l’ouverture d’une porte.La liste continue et bien des choses restent à l’ombre des bureaux des comptables.
      C’est tout simplement scandaleux et beaucoup de personnes ne savent pas cette réalité qui rongent tous les contrats publiques, sans compter les fraudes, les abus en tout genre et ceux qui exploitent le système, ceux qui jouissent d’un monopole comme souvent dans l’industrie militaire…
      Il ne serait pas inutile de créer une structure avec des milliers de personnes qui luttent contre ces fléaux et qui ponctionnent l’argent publique, faire un suivi des entreprises, leur demander des comptes, les factures détaillées pour justifier ces prix ou les temps de travail , on n’installe pas une imprimante sur 4 jours, c’est ce genre de « falsification » (mensonge) administrative qui permet de gonfler discrètement les factures.C’est aussi d’exploiter des travailleurs étrangers qu’on paye 6€ de l’heure mais qu’on facture à 15€ au client.

  10. Effectivement, chacun est dans son rôle. Le gros problème est qu’une fois de plus, le ministère des armées est, de loin, le plus « taxé « en pourcentage pour boucher le trou du budget. Tellement facile …
    Pas de risque de manifs à la rentrée avec le grande muette sans syndicats. La responsabilité du gouvernement devra être engagée en cas de gros problème de manquement dans l’équipement de nos soldats.

    1. @ Bricoleur : C’est l’Europe qui veut donner des syndicats à l’Armée, c’est nous qui refusons ces syndicats…..

  11. Macron fait dans l’autoritarisme !
    De plus, ce qu’il dit est incohérent
    je renvoie, pour les amateur, à son profil psychologique. Ce monsieur qui vient de la haute finance ignore tout de l’industrie. Sait-il que notre industrie de défense fait partie des meilleurs et que ses emplois sont de haute technicité ?
    Cette classe politique ne sait QUE augmenter les prélèvements obligatoires et JAMAIS tailler dans les dépenses inutiles
    Pourtant, les milliards il n’y a qu’à se baisser pour en ramasser de dizaines. Je prends deux petits, tout petits exemples :
    coût de l’A.M.E. = 1 milliard
    coût des intermittents du spectacle = 1 milliard

    Comme ses prédécesseurs, Macron ne veut pas toucher à l’édifice socialiste français, ni renoncer à la mise en œuvre du projet mondialiste
    Les français vont trinquer, mais ne trinquent-ils pas déjà depuis des décennies sans le savoir ou …….sans vouloir le savoir …….

    1. @ petitjean
      Oui, oui, l’AME, on a compris, petitjean, tu l’as déjà dit plusieurs fois. Les intermittents sont des intérimaires comme les autres, en période de chômage, il faut bien vivre (sinon il y a la solution du socialisme = la fin du non-emploi). Je suppose que toi aussi tu profite du système social : sécurité sociale, retraite, chômage, accident du travail … Sois logique, jette ta Carte Vitale et prévois de bouffer des pissenlits quand tu seras vieux.

    2. Pour info : ce grand ignare de Macron a pour projet de diminuer les prélèvements obligatoires justement.
      Pour info : les intermittents du spectacle ponctionnent le budget de Pôle emploi, financé par les charges sociales et géré par l’état, les syndicats et les patrons. Ça n’est absolument pas géré par Bercy et votre fameux (fumeux) milliard ne peut en aucun cas être récupéré pour l’Armée.
      J’arrête là.
      Avant de critiquer tout et n’importe quoi essayez des vous renseigner.

      1. J’ai jamais vu un pilier de comptoir se renseigner sur autre chose que le prix du pastis.
        .
        Ces histoires de milliards d’euros qu’on trouve à la pelle sous le sabot d’un cheval… Mais qu’on nous donne l’adresse du cheval! Il est où ce fichu cheval? Dans quelle lasagne il se cache, cet oiseau rare?

    3. Les prestations sociales ne font pas partie du budget de l’état. Il s’agit de solidarité interprofessionnelle.

  12. Macron se moque de l’industrie française de l’armement comme il se moque de l’armée.
    Sa seule visée : Européisme et mondialisme. Pour cela il est près à tout bazarder. Il l’a déjà fait avec Alstom, pourquoi pas avec Dassault et tous les autres ? L’annonce du programme d’avion de chasse avec l’Allemagne va dans le même sens. Son seul objectif : une hypothétique défense européenne moins couteuse (?) pour nos finances. Il faut bien trouver des milliards pour les banquiers, les médias, la culture, les copains …. et maintenir les dispositifs de paix sociale (AME etc …)
    On a pas fini de rigoler

  13. Mrc Macron
    1) »il (cema) à toute ma confiance »
    Cela doit être réciproque pour fonctionner.
    2) »Savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne,dans la République comme dans les armées. »
    Le cema 42 ans de service, mr macron 40 ans tout cours. Je pense qu’il (le cema) connais mieux le fonctionnement que toi (macron). Et vous mr macron connaissez vous le fonctionnement de la République?
    Car il me semble que vos engagements 1er doivent être envers les français et non à Bruxelles?
    3) » l’idée selon laquelle la meilleure armée n’est pas la plus riche. »
    Mr les américains rectifier le tir vous avez tous faux lol!!
    Mais une armée sans moyen cohéren ne peux être là meilleur aussi. Et vue des coupes budgétaire de ses 15 dernières années et celle d’aujourd’hui faut m’expliquer comment ont devient cohéren?
    4) »Moi j’ai des soldats sur des théâtres d’opération des gens qui attendent beaucoup, je respecte, je leur dois la protection ».
    Oui bas les pauvres vont attendre longtemps encore avc votre politique. Vous les respectées et les protégées tellement, que cela n’a pas l’air de vous déranger de les engagées avec des matériels vieux de 40ans à bout de souffle.
    5) Concernant les industriels. Cela n’a pas l’air dérangent, quand ceux ci et le gouvernement mettent la pressions sur d’autres états pour vendre ( sous marin,rafale….) qui crée des emplois en France.
    6)Conclusion: avoir des principes ses bien beaux, mais avant de vouloir les faire appliquer aux autres. Commencé par les appliqués vous même, et vous gagnerez en crédibilité mr Macron 😉

  14. Décidément , le mot confiance est à la mode ,il est clair qu’il y a besoin d’une meilleur vision entre les besoins de notre industrie , nos besoins de souveraineté et nos besoins opérationnel (qui doivent également être cohérent par rapport à nos politiques),franchement je trouvai que les 5 dernières avaient remis un peu d’ordre dans la maison ,mais un programme comme celui de la FTI à cheval entre besoin export et ops m’ a remis un peu des doutes .De toute manière on ne pourra vraiment juger de ces dernières années que dans 5 ou 6 ans ,une politique industriel ne se planifie pas d’un claquement de doigt comme certains le croit bien vite et ne se résume pas en l’achat de vecteurs pour le cas de la défense .

  15. Si le chef d’état-major change, les problèmes resteront. Les problèmes ne sont donc pas le chef d’état-major, mais bien le chef de l’état. Comme c’est un petit malin et un spécialiste du bonneteau et de la com. , il se défausse et prétend donc à présent que les problèmes sont dû aux industriels.

    1. On a changé trois fois de président, et le problème du déficit budgétaire et du manque de crédits pour l’Armée n’a pas non plus changé.
      Rappelez-moi depuis quand Macron est président et depuis quand il dispose d’un gouvernement et d’une Assemblée pour agir ? Depuis la confiance accordée au Gouvernement le 4 juillet dernier. C’est à dire depuis moins de deux semaines.
      Et rien n’a encore changé !
      C’est intolérable !
      La décision de bloquer les 850 millions n’est que l’application stricte du budget 2017 qui n’est pas le sien. Ou plus exactement la réintroduction dans le budget de l’Armée du cout des Opex et de Sentinelle qu’on avait à la fois « oublié » d’y mettre et oublié de financer. Mais Sapin jure que son budget était « sincère ».

      1. Depuis 2012 les opex font l’objet d’un financement interministériel, et c’est acté dans la LPM 2014-2019 … donc personne n’a « oublié » de mettre le coût des opex dans le budget 2017.

  16. C’est tout de même agaçant de lire continuellement des attaques envers les industriels de l’armement et de leurs actionnaires. Je ne suis pas un fervent défenseur des actionnaires, mais n’oubliez pas que l’état français est un des principaux actionnaires des industriels de l’armement et n’a jamais craché sur les dividendes que cela lui apporte. Il récupère également la TVA sur les ventes d’armes. Donc il faut sortir du schéma méchants industriels, gentil état. Je ne suis pas sur que ce soit l’état la vache à lait dans l’histoire. De plus c’est l’état qui donne les spécifications des matériels dont il veut se rendre acquéreur et pas l’inverse. Les fiasco financiers du type, A400M, NH90, Tigre sont entièrement du au fait que tout le monde voulait du personnalisé alors que les économies d’échelle ne peuvent se faire que sur du standard pour tous. Pour rester franco-financier, le Leclerc a été un fiasco financier, et pourtant une réussite au vu des attentes de l’état sur ce char.
    Et puis à entendre certains, on croirait que les industriels essaient de placer leurs matériels de force à un client qui n’en aurait pas besoin. Alors que l’armée a cruellement besoin de renouveler ses matériels, et plus on attendra pour le faire et plus cela coutera cher. Évidemment on pourrait tout acheter sur étagères à l’étranger comme de plus en plus de monde le souhaite, vu qu’à les écouter, en France, on n’a plus les moyens, on peut plus faire tout seul, même une arme individuelle. On peut plus faire de char alors que nombre de pays moins riche que nous le font, plus d’avion tout seul, alors que la pauvre Russie demande rien à personne, plus d’arme individuelle, trop cher mon fils, alors que la encore beaucoup de pauvres petits pays y arrivent sans problèmes.
    La planche pourrie dans l’affaire ce ne sont pas les industriels, mais l’état qui, par exemple, est arrivé tout de même à saborder le programme des FREMM en réussissant le tour de force d’avoir moins de FREMM à l’arrivée que prévu tout en les ayant payé tout aussi chère que le nombre décidé au départ.
    Je serais assez curieux de voir un jour Dassault quitter définitivement la France et fabriquer ses avions pour d’autres pays et plus du tout pour la France. Histoire de voir les mêmes hurluberlus crachant en permanence sur Dassault, s’étonner et se plaindre de cette trahison.
    Pour finir, il faut rappeler que l’état français est le plus mauvais payeur de France et a fait couler bon nombre d’entreprises à cause de cela.
    Si l’état avait une politique de réarment militaire à long terme et non pas limitée à la prochaine élection, tout cela couterait beaucoup moins cher. Le principal problème étant que les politiques n’en ont strictement rien à foutre de la Défense, et généralement de la sécurité des français, donc cela ne risque pas de changer de si tôt.

      1. Oui mais sans la France, qui se souviendrait de Dassault ? On se tient par la barbichette.

  17. Si les français dans leur ensemble n’ont pas voté pour ce narcisse en culotte courte, ceux qui ont commis cette erreur vont également le regretter….peser 15% de l’électorat ne fait pas de vous un leader incontestable, surtout quand ceux qui tirent les ficelles s’appellent Rothschild et Soros…quel pantin ce type ! après le modèle social made in France, le voilà à vouloir détruire maintenant ce qui fait la spécificité du tissu industriel de l’armement français….après les fusils allemands, on aura bientôt la logistique d’un quelconque pays sous la coupe US…décidément, De Gaulle s’est transformé en ventilateur dans sa tombe !

  18. Après un bon début de quinquennat sur la scène internationale et les bons signaux qu’il avait donné à l’armée, je commençais à avoir un « à priori » favorable pour Macron. Il vient de tout gâcher en quelques jours… et c’est très décevant.
    En plus de sa trahison budgétaire, son initiative d’un avion de combat avec l’Allemagne dans le dos de Dassault est incompréhensible !! C’est un jeux de dupes, vous remarquerez que les Allemands n’acceptent les coopérations (et à 50%) que dans les secteurs où ils sont faibles. Tout cela est lamentable et frise l’amateurisme.
    Macron, qui n’a rien prouvé, se permet de jouer au petit chef autoritaire avec des militaires dévoués à leur pays et disciplinés… mais je vous le garanti, dans moins de 3 mois il aura capitulé en rase campagne devant les braillards des syndicats.

  19. macron est un triste sir. mégalo menteur (comme n’importe quel politique) ile st contre tous ce qui n’est pas argent, ne donne rien, et préfère les non français en situation irrégulière à ceux qui l’ont fait élire. ce bouffon n’a pas hésité a « emprunter » un command car pour se faire remarquer, et cingler notre chef des armées le lendemain en précisant bien que le chef « c’est moi ».

  20. D’accord avec Jérôme. Il est certain que l’on doit exiger des industriels de gros efforts sur les prix, car ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère. C’est le boulot de la DGA. Mais on doit souvent aussi exiger des militaires qu’ils aient des exigences techniques compatibles avec des prix serrés. C’est le boulot de l’EMA en liaison avec la DGA et les industriels. Voilà 50 ans, au moins, que l’on parle de l’analyse de la valeur – combien va me coûter en plus cette exigence ? – et on ne la pratique pas, ou si peu. Il semble que cela a bien été fait pour le Griffon.

  21. C’est un drone envoyé par la fiance et les grands groupes pour casser les résistances de la france à la mondialisation, le paquet cadeau enrobé dans une immage à la mode, bref, bien markétisé (ou marketé).
    Les sondages d’opinion ont donné la couleur de l’emballage, plaisant au plus de personne possible…

    1. Vous oubliez les martiens et la CIA. La mondialisation n’est pas un manœuvre organisée par la haute finance – même si elle en profite comme elle profite de tout – mais une conséquence de l’évolution naturelle du monde qui a rétréci au rythme de l’évolution des échanges, de la communication et des transports. C’est un fait qui s’impose à tout le monde comme le réchauffement climatique.
      Désormais tout le monde est client et fournisseur de tout le monde. Et ce n’est pas les émeutes des anti-mondialisations qui y changeront quoi que ce soit.
      Quand, il y a quelques années la Chine avait commencé à nous inonder de T-shirts, un dirigeant Chinois avait fait remarquer avec humour « Si vous voulez qu’on vous achète des Airbus nous devons vous vendre énormément de T-shirts ». C’était pas faux.
      Ce qui doit être combattu c’est le libre échange forcené, déséquilibré. Ou les âneries comme « les travailleurs détachés ».

      1. La mondialisation n’ était peut-être hier qu’une conséquence naturelle ; aujourd’ hui , elle est clairement encouragée .

  22. je suis le chef !!! Macron se croit dans un camp de scouts..
    Mes respects mon general ,pour une fois qu’il y en a un qui se rebelle contre la connerie politique

  23. Je ne pensais pas devoir un jour défendre ma profession de chirurgien dentiste sur ce site ( que j’adore au demeurant)
    Pour payer 50€ la prothèse je vous conseille d’aller vous faire soigner en Albanie ou en Turquie(et encore )parce que ce n’est même pas le prix de la matière première chez nous , sans parler du plateau technique ( je possède entre autres ,une machine qui coûte 120000 € ) , des charges et des salaires des assistantes etc ..
    Ce dentiste baching n’est que le fruit de la volonté des World compagny de mettre la main sur le juteux secteur de la santé : pour faire baisser les prix? Pour mieux nous soigner ? Ou pour mieux nous b….en supprimant le secteur libéral et le libre choix du patient ?
    Une prothese dentaire est remboursée 75€ par la sécu ,non revalorisé depuis 30 ans , le problème n’est pas son prix actuel mais plutôt le désengagement total des politiques sur la santé bucco-dentaire depuis des décennies .
    On va vers une dentisterie à deux vitesses : secteur mutualiste style DENTEXIA avec les dérives que l’on connaît et dentisterie déconventionnée réservée aux plus riches .
    Et pour les jaloux , oui je gagne très bien ma vie et j’en suis fier , et je participe plus que de raison par mes impôts et les charges que je paye à l’économie de notre pays.
    Pardon Mr Laigneau de cet HS , mais je ne supporte pas que l’on jette l’opprobre sur ma profession

    1. Merci d’avoir pris sur votre temps de congé en Grèce pour nous faire par des atroces difficultés de votre profession.

        1. Mais informés de quoi ? Tous ceux qui ont de gros soucis dentaires savent depuis longtemps .

    2. Les dentistes ne sont plus des arracheurs de dents, couronne métallique, couronne céramique, si je mens je vais en enfer 🙂

    3. Vous avez parfaitement raison. Le remboursement des prothèses, comme celui des lunettes, et ne parlons même pas des prothèses auditives, est ridiculement bas.
      La seule question qui vaille est où la sécu, en déficit chronique, trouve l’argent pour mieux les rembourser ? Sa seule source de financement sont les cotisations sociales et la CSG que tout le monde considère comme déjà excessif. La CSG va augmenter mais pour compenser la baisse des cotisations, donc en théorie ça sera neutre (sauf pour les « riches » retraités).
      Si vous avez des suggestions je suis avide de les découvrir.

    4. @Ahwak
      .

      Alors là , vous êtes d’une mauvaise foi assez ahurissante , vous mentez ( notamment par omission ) et vous prenez vraiment les gens pour des imbéciles .
      .
      Je sais , c’est pas sympa … mais j’ ai été confronté plus d’une fois à votre milieu …
      .
      Reprenons votre intervention de A à Z :
      .
      « Pour payer 50€ la prothèse je vous conseille d’aller vous faire soigner en Albanie ou en Turquie(et encore )parce que ce n’est même pas le prix de la matière première chez nous , sans parler du plateau technique ( je possède entre autres ,une machine qui coûte 120000 € ) , des charges et des salaires des assistantes etc .. »
      .
      Bien , déjà une prothèse en France revient beaucoup , beaucoup moins cher que ce vous facturez au patient ; vos marges sont exorbitantes et vous le savez ; de plus , si demain j’ étais client chez-vous , qu’un prothésiste de renom ayant même pignon sur rue et d’ excellente réputation se proposait mettons de me facturer 100 Euros la prothèse ( genre couronne céramique ; ne parlons pas d’ implants ) au lieu de 150 habituellement chez-lui , voire de 180 chez la concurrence , vous refuseriez de travailler avec ce prothésiste au motif que vous ne travaillez qu’ avec le vôtre , que ceci , que cela … Bref , du vent pour conserver tous vos avantages , votre marge et ne pas risquer de « froisser » votre partenaire de profit .
      .
      Une machine à 120.000 Euros ?
      .
      Il est certain que ce qui touche au médical coûte horriblement cher … est-ce réellement justifié , les prix sont-ils fonction du raisonnable voire du juste prix ou tout simplement parce qu’ il est communément admis que les dentistes gagnent beaucoup d’ argent et disposent de garanties conséquentes qui font que ladite machine est facturée 120.000 au lieu de 80.000 voire moins ? étant-donné l’ opacité , la confidentialité de tels marchés , tout est possible !
      Donc , dans ce domaine également , rien n’est clair …
      .
      Les salaires des assistantes , les charges , ni plus ni moins qu’un autre commerçant hors compétences et indices salariaux ..
      .
      « Ce dentiste baching n’est que le fruit de la volonté des World compagny de mettre la main sur le juteux secteur de la santé : pour faire baisser les prix? Pour mieux nous soigner ? Ou pour mieux nous b….en supprimant le secteur libéral et le libre choix du patient ? »
      .
      Mais bien-sûr , pardi !
      Vous pourriez très-bien vous mobiliser et nous mobiliser par la même occasion pour faire obstacle à ces dérives mais comme par hasard ça n’arrive jamais ( ou si peu ) et comme par hasard , ça n’est que peu médiatisé …
      La trouille que vous avez surtout est celle qui vous priverait d’une bonne partie du pactole de la poule aux œufs d’or que sont vos patients ; c’est plutôt de ce libre-choix dont il est question .
      .
      « Une prothese dentaire est remboursée 75€ par la sécu ,non revalorisé depuis 30 ans , le problème n’est pas son prix actuel mais plutôt le désengagement total des politiques sur la santé bucco-dentaire depuis des décennies . »
      .
      Là-dessus , je vous rejoins ; cependant la différence du prix des prothèses entre leur fabrication et la pause en bouche est indécente ; le problème que vous omettez sciemment d’ évoquer est que si vous ne deviez soigner que des caries , des détartrages , des gingivites , des pulpites etc … vous pourriez tous fermer boutique tellement l’ affaire ne se révélerait plus du tout ni juteuse , ni même seulement rentable !
      .
      C’ est cela qui vous « oblige » à facturer à prix astronomique prothèses et implants …
      Seulement , comme de plus en plus de patients ne peuvent plus se le permettre ( certains doivent souscrire des emprunts qui leur coûtent les yeux de la tête ) , ceux de la « World Company » comme vous les appelez , y voient une aubaine , s’ engouffrent dans la brèche afin de proposer un service moins onéreux ( en apparence ) , de masse , standard , qui va vous priver à terme de très importantes parts de marché ; à cause de vos propres abus , vous allez perdre vous-même votre monopole exclusif quasi-hégémonique .
      En attendant , vous aurez très bien gagné votre vie sur le dos de la souffrance et des maux de votre patientèle …
      .
      « On va vers une dentisterie à deux vitesses : secteur mutualiste style DENTEXIA avec les dérives que l’on connaît et dentisterie déconventionnée réservée aux plus riches . »
      .
      Rassurez-vous , nous y sommes déjà !
      .
      « Et pour les jaloux , oui je gagne très bien ma vie et j’en suis fier , et je participe plus que de raison par mes impôts et les charges que je paye à l’économie de notre pays. »
      .
      Encore heureux , c’est bien la moindre des choses .
      Et je ne parle pas de tous les privilèges et avantages en nature , séminaires , stages offert pal l’ un puis par l’ autre etc …
      .
      Je vous rassure , j’en ai autant au service des « spécialistes » …
      .
      On se fait très bien soigner à l’ étranger ; nombre de praticiens ayant même été formés en France et étant parfaitement équipés et compétents ; le problème , le risque majeur est qu’ en cas de « difficulté » , malgré toutes les belles promesses du marché , de l’ ouverture notamment à celle de l’ Europe , de ce libre-échange maintes fois vanté et revendiqué , là , bizarrement , tout change et devient « compliqué » pour l’ infortuné patient qui va dès-lors se heurter à nombre d’ obstacles et aller de galères en galères …
      .
      « Pardon Mr Laigneau de cet HS , mais je ne supporte pas que l’on jette l’opprobre sur ma profession »
      .
      La question n’est pas de vous jeter l’ opprobre ou que sais-je , la question est : pourquoi avez-vous choisi ce métier et que sommes-nous pour vous , nous les soit-disant « patients » qui n’ ont qu’un besoin , celui d’être entendus et soulagés ( et pas seulement du porte-feuille ! ) ???
      .
      Le serment d’ Hippocrate serait-il devenu celui des hypocrites ?

    5. Vous gagnez très bien votre vie, le problème n’est pas d’en être jaloux, mais de justifier ces hauts revenus.Que vous ayez des frais et des machines coûteuses, bien entendu, un restaurant pourrait lui aussi revendiquer une cuisine a plusieurs dizaines de milliers d’euros, il y a aussi des employés, mais le je doute fortement que vous trouverez des responsables qui se font 90 000€ à l’année.
      Je dis 90 000€, car c’est le revenu moyen d’un dentiste en France, il y en a qui ont beaucoup plus (10% ont plus de 196 000€ par an!), d’autres beaucoup moins, c’est une moyenne.Il y a 42 000 dentistes dans le pays.Vous pouvez me présenter toutes les factures que vous voulez, beaucoup d’argent tombe dans votre poche et ce sont des français qui gagnent le smic qui se font baisés pour ce que vous trouvez normal mais qui reste normal uniquement dans le clan des dentistes.
      Le revenu moyen d’un français est de 27 000€.
      42 000 dentistes à 90 000€ c’est une masse représentant 3,78 milliards d’€. S’il fallait mettre les dentistes à 30 000€, le calcul est vite fait, 2,52 milliards d’€ économisés pour la sécu et pour les français, le dentiste qui aura un salaire deux fois supérieur au smic ne va quand même pas prendre la grosse tête, comme je le signalai plus haut, bien d’autres métiers ont bien plus de légitimité a un tel salaire et qui en sont loin.Je pense aux agriculteurs qui travaillent 70 heures dans la semaine et qui ne se versent pas de salaire, eux leurs tracteurs a 100 000€ la machine. Vous défendez votre salaire, je défend un principe, une morale, une justice.J’aimerai voir un dentiste expliquer son salaire a un militaire qui risque sa vie dans son métier et qui est payé 10 fois moins…

  24. Curieux que l’on s’étouffe avec 850 M€ et que personne ne parle des 950 M€ des mistrals remboursés à la Russie et qu’il n’y ait pas d’informations au sujet du paiement par l’Egypte de l’achat des deux navires. Un homme doit bien connaître ce dossier, c’est Mr le Drian. Pourquoi personne ne l’interroge? En plus, il faisait parti de l’équipe Hollande, comme ministre de la défense, et il fait parti de l’équipe Macron, comme ministre des affaires étrangères. A ces deux postes-clefs, il doit bien savoir? Pourquoi personne ne l’interroge?

    1. Le contrat des BPC n’a pas été remboursé par le ministère de la Défense. Il n’avait aucunement lieu de l’être, l’annulation s’est faite sur la décision du président Hollande.
      De ce qu’on a pu en connaître dans la presse, ces navires ont été payés par l’Égypte, grâce à des fonds prêtés par l’Arabie Saoudite, au prix d’environ 950 millions.
      Au final, l’opération est quasi-neutre (il doit y avoir moins d’une centaine de millions qui se balade).

      1. Sur la base de quelles informations, affirmez-vous que l’Egypte a payé? Aucun communiqué, aucun article… Indiquez votre source.
        Précision. C’est bien l’Etat français (ou ministère de la défense) qui a racheté ce contrat à la Russie.

        1. @Geoff-01
          .
          « Le navire et son sister-ship sont achetés par l’Egypte, grâce à un financement saoudien. La livraison des deux navires à l’Egypte se fera pour l’un en juin, pour l’autre en septembre, après une formation en France de militaires égyptiens qui commence en février 2016. »
          .
          Source Wikipedia
          .
          Cela répond-il à vos interrogations ?

          1. Tenez , il y a ça aussi ( même source ) :
            .
            « Finalement, la France rembourse à la Russie la somme de 949 754 849 euros, dont 56,7 millions correspondant aux frais de formation des 400 membres d’équipage .
            .
            Du côté russe, alors que la non livraison était destinée à punir Vladimir Poutine pour son intervention en Ukraine, la Russie a obtenu le remboursement des sommes versées et même plus (40 milliards de roubles versées et 65 milliards récupérés du fait de la dévaluation du rouble). De plus, elle conserve 150 000 pages de documentation technique fournies au titre du transfert de technologie, permettant aux chantiers navals russes de lancer la construction de leur propre version du Mistral .
            .
            En cherchant un peu … on trouve des trucs … 😉

    2. Ce n’est pas le Ministère de la Défense qui avait vendu et bloqué la livraison de ces deux BPC que les russes avaient payé.
      Car ces 950 M.€ sont originellement russes.

    3. Très difficile de donner des précisions…
      Le contrat a effectivement été signé entre la Russie et ex-DCNS (sous parrainage de l’Etat). Quand l’Etat a interdit la livraison à la Russie. C’est bien l’Etat qui a endossé le remboursement (au terme d’un accord avec la Russie (celle-ci ait choisi la voie de la négociation et de l’apaisement et n’a pas renchéri ni envisagé une solution conflictuelle sur la base de dommages et intérêts). En quelque sorte, c’est bien l’Etat français qui est devenu le propriétaire de ces deux navires, avant de les livrer à l’Egypte. Celle-ci (ou l’Arabie Saoudite) a-t-elle procédé au paiement? Vous semblez l’affirmer. Une simple action via votre moteur de recherche avec des mots clefs comme « Egypte », « remboursement » ou « Paiement », « mistral » ne vous fait ressortir aucun article affirmant ce paiement. Vous allez l’expliquer, comment. Quand la France doit rembourser, elle le claironne. Quand elle se fait rembourser, elle la joue « modeste »… Disons qu’il faut ou bien des preuves de vos affirmations ou bien des guignols pour les croire.

  25. Ce genre de commentaire aurait eu plus de sens aux Etats-Unis. Ici, en France, à force de tout reporter, l’Etat est un mauvais payeur, il n’est donc pas étonnant que les industriels facturent plus en conséquence.

  26. Bon, en fait, je découvre avec étonnement que la prothèse dentaire est un sujet qui intéresse la stratégie militaire de la France en ce début de XXIième siècle.
    .
    Pour l’instant, je suis perplexe, mais peut-être qu’en creusant le sujet…

    1. … Oui , en creusant un peu le sujet on peut finir par obtenir une splendide carie …

  27. C’est juste pour mettre en place un rapport de force avec l’armée et les industriels. Il leur a promis de l’argent mais il veut que ceux ci viennent s’allonger à ses pieds pour obtenir le moindre centime. C’est exactement la même stratégie que Louis XIV mettant la noblesse française en état de dépendance. L’obsession de Macron, bien avant le bien du pays est d’asseoir son pouvoir en vue de sa réélection en 2022 …
    D’ailleurs, il fait la même chose avec les français. malgré les promesses, il va commencer par augmenter les impôts pour miuex les diminuer en fin de mandat après avoir reçu les doléances et la soumission de tous les français. C’est la méthode classique vieille comme le monde des puissants pour mettre tout le monde au pas.

Les commentaires sont fermés.