Des députés de la majorité se mettent en marche contre les coupes budgétaires imposées aux Armées

La décision du gouvernement de faire porter au seul ministère des Armées la charge financière des opérations extérieures et intérieures (850 millions) dans le cadre de mesures visant à trouver 4 à 5 milliards d’euros d’économies pour respecter les 3% du PIB de déficit fait des vagues, y compris dans les rangs de la majorité.

Proche de Jean-Yves Le Drian, l’ancien ministre de la Défense désormais à la tête de la diplomatie française, Gwendal Rouillard a été l’un des premiers députés de la La République en Marche (LREM) à monter au créneau. Estimant que la question de la confiance était « posée », il a dit considérer que « inacceptable » la proposition de Bercy.

« On ne peut dire d’un côté qu’on doit protéger nos concitoyens en raison aujourd’hui de l’état de la menace et dans le même temps au premier coup de rabot budgétaire se planquer et assumer ce genre de décisions. Moi je ne l’assumerai pas », a fait valoir M. Rouillard, qui s’est dit « révolté » par les nouveaux efforts demandés aux Armées. Et demander « solennellement » au ministère de l’Action et des Comptes publics de revoir sa copie.

Dans les colonnes de Ouest France, Jean-Charles Larsonneur, le député LREM du Finistère qui fut l’un des premiers à rejoindre et à animer le mouvement « En Marche! », n’a pas été en reste. « Il faut peut-être arrêter de désarmer les ministères régaliens, comme la Défense, l’Intérieur ou la Justice. […] Aujourd’hui, nos armées sont sur l’os. On peut s’interroger sur la viabilité de l’ensemble », a-t-il dit.

Pour ce député, les coupes budgétaires visant les Armées contribuent « à la désindustrialisation du pays » alors que les entreprises du secteur de la défense « reposent sur des emplois non délocalisables et qui participent à l’innovation technologique en France. » Et d’ajouter : « Il y a quelque chose de choquant à demander aux armées de financer le surcoût des opérations extérieures dans lesquelles elles sont engagées. Comme si on demandait à un salarié de payer ses heures supplémentaires. »

Mais la réaction la plus attendue était celle de Jean-Jacques Bridey, député LREM du Val-de-Marne et président de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale. « C’est un choix. Personnellement, je le regrette, surtout quand je vois l’explication qui a été donnée par Bercy, puisqu’on nous dit qu’il faut faire 4 et quelques milliards d’économies mais que dans le même temps, on ouvre 1,5 milliard d’ouverture de crédit pour la capitalisation d’Areva », a-t-il dit sur les ondes de RFI, le 14 juillet.

« Je trouve un peu délicat de donner cette explication. Nos hommes risquent leur vie tous les jours sur les théâtres d’opération et on leur demande de faire des sacrifices budgétaires pour recapitaliser une société, qui est certes importante, mais pour qui on aurait pu trouver d’autres solutions », a continué M. Bridey.

« Quand le chef d’état-major dit qu’il faut des moyens, ce n’est pas du chantage. Si l’on veut continuer à employer les armées il faut leur donner des ressources, ou sinon les retirer de certains théâtres d’opération », a encore fait valoir le député.

Au Sénat, où la réaction aux annonces de Bercy a été la plus prompte, avec un communiqué signé par son président, Gérard Larcher, et l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, il n’est pas question de « lâcher l’affaire », comme l’a assuré le sénateur (UDI) Jean-Marie Bockel.

Ces « 850 millions, ça veut dire des problèmes d’hélicoptères – qui s’usent beaucoup plus vite au Mali – qui sont en nombre insuffisant en état de fonctionner, des véhicules au sol dans les mêmes conditions. Ça veut dire toute une série de questions pratico-pratique où ça ne le fera pas », a expliqué ce dernier sur Sud Radio et Public sénat.

91 commentaires sur “Des députés de la majorité se mettent en marche contre les coupes budgétaires imposées aux Armées”

    1. Même si à mon sens M.Macron a tord sur le fond, sur la forme celui-ci est malin et a vu juste. Plusieurs réflexions:
      – Le président vient de mettre au « pas » l’armée, à part quelques généraux en fin de carrière, les chefs militaires sont aujourd’hui des « hauts fonctionnaires », après la colère du « chef », ceux-ci vont réfléchir à deux fois avant de critiquer ou « proposer ». En effet les colonels et généraux sont pour la plus part dans la gestion de leur carrière et la terreur est une forme de commandement qui peut nuire à leur « profil » de carrière.
      – Du point de vue de la base le fond ne sera pas compris et c’est normal et légitime, mais les militaires préfèrent un chef injuste à pas de chef, pour rappel, M. Le drian avait remercié de façon brutale au son cabinet le colonel Toujouse (peut-être trop « soldat », méthode dite du caporal de semaine en début de service!), il n’en n’est pas moins un des ministres de la défense les plus populaire au sein des armée!
      – De quels moyens disposent les militaires pour s’opposer à ce nouveau « rognage »? La parole publique est encore mal comprise au sein des armées, l’obéissance étant dans les gènes du militaire. Le lobbying semble plus à propos, notamment via des commissions ou des parlementaires novices en politique. Il semble bien que le CEMA ait également marqué un point de ce côté.
      C’est assez cocasse de voir un président peu au fait de la chose militaire commander à la « soldat » et un « vieux » général (vieux au sens respectueux, sagesse) faire finalement de la fine politique s’adaptant au terrain, au travers des députés LREM peut-être plus malléables que de vieux briscards (au sens professionnels blasés) de la politique. Seule conclusion qui s’impose, une augmentation de 32 milliards à 52 en huit ans reste de la science fiction n’en déplaise aux promesses du président, qui fera hélas comme ses prédécesseurs, rogner et promettre, quelle catastrophe faudra-t-il encore pour reprendre la marche en avant budgétaire!

      1. Il serait temps de rappeler à tous les ignares comme vous que les soldats sont aussi des citoyens, et pas juste des esclaves masochistes à qui on peut dire d’aller se faire foutre en les envoyant au casse-pipe avec la bite et le couteau !

        Non Manu n’a pas marqué des points chez les militaires, entre sa parole et ses actes le foutage de gueule est évident et désormais tout le monde se torchera avec ses « promesses »…

        1. Il serait temps de vous rappeler que les militaires sont des citoyens comme les autres qui se font également rouler dans la farine par nos politiques. M. Alliot-Marie a été pendant longtemps le ministre de la défense le plus populaire dans les armées, de par son allure, sa connaissance des « coutumes » militaires alors que les armées n’ont jamais autant perdu que sous son ministère. Il est évident qu’un nombre non quantifiable de militaires a voté pour M. Macron, seule différence, c’est qu’un militaire contrairement à beaucoup, a une éthique, une parole et fera quoiqu’il arrive son travail avec la « bite et le couteau » s’il le faut, c’est bien pour cela que les politiques en profitent largement, voir honteusement à l’instar de M. Macron.

      2. 32, milliard s à 52 c’est énorme et surtout inutile… Quel gaspillage!
        Initule parce qu’en fait c’est les US qui assurent le maintient des choses en l’état avec un budget de plus de 600 milliards.
        DAns ces conditions le mieux c’est d’en faire le moins possible, et donc de minimiser les depenses militaires.

        1. Bonjour claude,
          au delà de ces 50 Mds anticipés par Macron, que dire des 60 Mds € {à hauteur d’un plafond qui ne dépassera pas 1,8% de son PIB} prévus par l’Allemagne pour ses dépenses militaires à l’horizon 2025?

      3. Votre approche est plutôt juste quand on connait le contenu du budget de la Défense, ses postes, ses trous, les attendus financiers hypothétiques de ventes patrimoniales, etc……..
        Il faut y mettre de l’ordre pour être crédible dans ses actes et déclarations.

  1. Au moins le parlement se réveille pour appuyer le CEMA.

    Macron ne pourra pas se dédouaner par une simple pirouette de communicant, le jour où un drame surviendra en opération du fait de moyens militaires défaillants. Assumera-t-il par une formule messianique du type « en vérité je vous le dis, j’ai failli « ? On peut rêver!

    D’autant plus écoeurant quand on voit l’argent dépensé et gaspillé (notre argent) dans ces dizaines de milliers d’emplois de complaisance qui peuplent les collectivités locales: vous savez, par exemple ces emplois redondants entre municipalités et communautés d’agglomération.

    A propos du confort de nos soldats au sahel, il serait intéressant de se pencher en comparaison sur les frais de représentation, frais de bouche et autres cocktails des ministères parisiens: l’ensemble doit représenter une coquette somme révélatrice du confort que s’octroient nos dirigeants et leurs serviles collaborateurs.
    Comparaison n’est pas raison dirait macron, surtout quand cela contredit l’argutie du pouvoir en place.

    A quand la fronde des militaires?

    1. Le gouvernement a beau jeu de faire ce qu’il veut, les parlementaires ne pourront le contredire que lors de la discussion du budget 2018 à la rentrée prochaine. D’ici là, le gouvernement pourra tripatouiller à sa guise, il n’aura à rendre des comptes qu’en début d’année prochaine sur l’exécution du budget passé (donc janvier/février 2018 pour le budget 2017).

    2. Pour la comparaison des frais de nos militaires au sahel et des coktails de nos ministères je suis 100% d’accord , cela serai très intéressant de savoir .

  2. Vraiment intéressant …
    Source Wikipedia :
    .
    Gérald Darmanin, né le 11 octobre 1982 à Valenciennes, est un juriste et homme politique français, ministre de l’Action et des Comptes publics depuis le 17 mai 2017.
    .
    Membre du parti Les Républicains, il est maire de Tourcoing de 2014 à 2017 et député de la 10e circonscription du Nord entre 2012 et 2016. Le 28 janvier 2016, après avoir été élu vice-président de la région Hauts-de-France, il démissionne de l’Assemblée nationale.
    .
    Il est nommé ministre de l’Action et des Comptes publics dans le premier gouvernement Édouard Philippe le 17 mai 2017, reconduit dans le deuxième gouvernement Édouard Philippe. Selon la règle tacite édictée par l’Elysée, un ministre doit démissionner de son mandat local dans le mois qui suit sa nomination, soit le 18 juin pour Gérald Darmanin, ce qu’il n’a toujours pas fait au 14 juillet.
    .
    Gérald Moussa Darmanin est d’origine modeste. Il est le fils de Gérard Darmanin, tenancier de bar à Valenciennes, et de Annie Ouakid, femme de ménage à la Banque de France. Son grand-père paternel est un juif maltais. Son grand-père maternel, Moussa Ouakid, né en 1907, est harki, tirailleur algérien, adjudant-chef dans l’armée française et décoré de la Médaille militaire. Fait prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale, il s’évade pour participer à la Libération. Gaulliste, il prend part ensuite à la guerre d’Algérie dans l’armée française.
    .
    Diplômé de Sciences Po Lille, il a effectué ses années de collège et de lycée au lycée privé catholique des Francs-Bourgeois dans le 4e arrondissement de Paris.
    .
    Son cursus m’intriguait , son patronyme aussi ; alors j’ai tenu à en savoir davantage .
    .
    Ne perdons pas de vue que les J.O de Paris sont d’ores et déjà estimés à plus de 6 milliards d’Euros ( 56 Rafale flambant neufs si j’ai à peu près bien calculé ) avec des retombées prévues de 10 milliards … Combien nous coûterait un second porte-avions voire deux nouveaux à mettre en chantier ?
    Et Mayotte , sujet tabou , à combien cela nous revient t-il ?

      1. Oui ; le sentiment très net qu’il ne s’agit que d’un opportuniste , qui prend les gens pour des idiots , que demain il peut dire exactement l’inverse de ce qu’il disait la veille si ça arrange ses affaires et que du peuple français , il n’en a absolument rien à foutre …
        .
        Et voyez vous-même comme c’est curieux mais je ne ressens , je ne perçois pas quelque chose de similaire chez Édouard Philippe qui me paraît plus « structuré » , plus droit …
        .
        Mais attention , je suis bien conscient que tout ce sentiment est composé d’une grande part de subjectivité ; cependant , mes warnings sont bien allumés et clignotent de partout au sujet de Darmanin … Ce mec m’est franchement désagréable … et depuis fort longtemps !
        .
        Comme on dit :on ne peut pas plaire à tout le monde …

        1. A Tourcoing en tous cas il a la réputation de « dire ce qu’il fait et faire ce qu’il dit » et de diriger a la manière d’un manager d’entreprise.(le macronisme en somme)Même s’il n’a pas tenu toutes ses promesses,faute de pognon,il a pas mal secoué son administration,que tant d’années de calins socialistes avaient endormie.

    1. 6 milliards les JO… a revoir un peu à la hausse, 10 milliards de recette à voir un peu à la baisse…
      Mais quoiqu’il en soit, le financement de l’état (source infographie Paris 2024) ne devrait (… ne devrait) s’élever qu’à 1 milliard, ce qui est déjà trop certes, et à 500 millions pour les collectivités territoriales (ce qui est aussi trop).

    2. la France doit fermer toutes ses bases militaires partout dans le monde, elle tiendra plus au niveau de finance, aujourd’hui, la France est comme un enfant qui imite un adulte costeau.

      1. Ben, c’est à dire que « La France » ne se limite pas à l’hexagone : il y en a des petits bouts en Amérique du sud, dans le Pacifique, l’Atlantique, l’océan indien, le canal du Mozambique, la Manche, la Méditerranée et l’Antarctique ; avec les étendues maritimes qui vont bien avec (Première ZEE mondiale, 11 691 000 km2 désormais devant celle des États-Unis). Il faut bien défendre ces territoires … Ou les abandonner. Imagine par ailleurs que « quelqu’un » coupe le flux pétrolier : notre économie, notre mode de vie sont morts, liquidés (je suis pour la décroissance, mais pas aussi brutalement !). Moi qui suis un pacifiste, pour le coup, je serais dans cette perspective pour aller ré-ouvrir le robinet avec les dents et le couteau (Et subséquemment, pour les énergies renouvelables et les économies d’énergie, en plus du problème du réchauffement climatique).

      2. Vous avez tords la France aujourd’hui dépends énormément à sa stature international y renoncer aurai selon moi des conséquences désastreuses sur tous les plans ! Securitaire économique etc.

    3. Ceci est la preuve qu’il faut accepter le syndicalisme dans l’Armée proposé par Bruxelles. Alors Elle ne servira plus de variable d’ajustement.

      1. à côté de la plaque ou hors sujet au choix ! ce n’e sont pas les syndicats qui défendent les finances de leurs boites ! ce serait même le contraire !
        et quoi qu’en pense ce nul Thaurac les syndicats c’est la chienlit, l’armée a été juqu’à présent préservée de ce cancer alors de grâce tout mais pas çà ! nous avons déjà les duettistes de grand guignol micron et darma nain, si en plus il faut s’appuyer le délégué syndical sur la passerelle pour savoir la route à suivre, en se demandant si on aura de quoi payer le remplissage des soutes en escale, et si les rechanges sont arrivés, je nous vois pas beaux !

        1. @ cipal : « ce n’e sont pas les syndicats qui défendent les finances de leurs boites ! ce serait même le contraire ! Et les syndicats c’est la chienlit ». J’approuve complètement. Mais on lit régulièrement ici que les politiciens ont peur des syndicats et siphonnent donc prioritairement le budget du MinDef. C’était une réponse à cette remarque.

    4. Darmanin et sa « sortie » intempestive sur le budget était surtout pour Macron l’opportunité (brillamment manquée, tant pis pour lui) de montrer que les ministres sont aux ordres du Président.
      Mais non : par un réflexe de politicien formé dans nos écoles politiques coupées du réel, le petit Macron a préféré « recadrer » un militaire chevronné, représentatif de la profession.
      Sarkozy avait fait la même erreur.

  3. Le rétablissement quel que soit sa forme d’un espèce de service national risque d’être une catastrophe financière qui ferait oublier les minables débats entre Bercy et le CEMA….
    Le Président et sa doublure à Matignon qui semblent conduire leur action en se conformant aux propos bien trop audacieux de la campagne électorale ferait bien de s’en souvenir avant d’aller plus loin au nom de la parole donnée….

  4. bonjour.
    je lis opex depuis pas mal de temps.
    mais maintenant cela suffit.
    vous voulez des milliards ,je vous les donne:
    1/ réduire la chambre des députés :2 députés par département.1 sénateurs par départements.
    2/réduire le budget de bercy par commencer.
    3/voir les effectifs de généraux avant 1964 1 gégé c’était une brigade = environ 10 000 militaires.
    maintenant nous avons un effectif de plus d’officiers et sous officiers que d’hommes de troupes.
    4/j’ai lu que pour cette année il va manquer des professeurs mais c’est la faute à nos politiques qui
    ne pense qu’à leurs image et portefeuille. et notre mille feuille augmente toujours.
    le jours que nous diront à nos politiques et responsables administratifs qu’ils seront responsables
    de leurs dépenses ,alors là ,il y aura moins de dettes .
    on pourrait discuté encore longtemps pour remettre la pauvre France en ordre .

    1. 1) ca servira pas a grand chose, les députés servent aujourd’hui d’assistante sociale plutôt qu’à voté la loi. Si on veut un vrai parlement il faut des moyens donc diminuer le nombre mais l’argent devra rester à l’AN pour que les députés puissent avoir les moyens de leurs actions, regardez le prix du représentant US vous allez comprendre.
      2) Si la France n’est pas la Grèce c’est parce que le monde entier sait à quel point Bercy est performant, pour le meilleur comme le pire, il suffit d’appuyer sur le bouton et l’argent tombe. D’ou aussi l’explication de l’augmentation des impôts permanente, c’est plus simple, facile et efficace que de de réduire le train de vie. Si on y touche c’est les taux d’intérêt de la France qui exploseront.
      3) Vous confondez le nombre d’officier en fonction et à la retraite.
      4) Le manque de prof c’est une opportunité pour financer l’armée ?
      Bref merci pour les milliards.

    2. Macron a déjà annoncé qu’il comptait réduire les effectifs de l’Assemblée Nationale, je vous le rappelle. Quant à Bercy, ils eux aussi perdu plus de 200 millions d’euros en réduction de crédits, ce qui est d’ailleurs un effort proportionnellement supérieur à celui de la Défense, au passage… De toutes façons, ce n’est pas là-dessus que vous ferez des milliards d’économies : le budget de l’Assemblée Nationale, c’est 500 millions d’euros ; même si vous grattez 20 % (ce qui m’étonnerait fort par ailleurs), ça ne représentera même pas le prix d’un seul Rafale. Le fait qu’il y ait plus d’officiers et de sous-officiers que de militaires du rang (et pas « hommes de troupe ») est inévitable, c’est le lot de toutes les armées professionnelles, et vous ne pourrez rien y changer dans l’immédiat.

      1. Diminuer le budget de Bercy n’entraînera pas mort d’hommes !!
        Diminuer le budget de l’Armée , c’est peut-être pas pareil ; et là , la sanction est sans appel !!

    3. Augmenter les impôts de ceux qui gagnent des dizaines de fois le Smic (totalement indécent), taxer les yacht (3000 l de fioul à l’heure) … Mais ce gouvernement fait l’inverse.

      1. @ Fred : Oui, je connais un employé de yacht qui m’a dit que son salaire annuel est inférieur au prix d’un plein d’essence.

  5. 3 % est lier à l’invention d’un diplomate ou homme politique Français pro européen qui avait proposé cette mesure dans une époque révolue ,pour faire plaisir à l’Allemagne ,sans aucune justification mathématiques ,Mitterrand ou un autre président je ne sait plus trop ce détail là )avait demandé combien vous pouvez estimer possible de viser comme .% de budget sur un bout de table je crois ,les pro Européisme atlantistes anti nation ,anti impôts (en clair toute la clique de gens qui se sucre sur le dos de l’Etat en général ,qui brasse du fric plus que de raison et qui ont utiliser ce stratagème sortie de son contexte ensuite pour justifier des coupes sombres dans les budgets des états,le but n’est pas l’équilibre des comptes des états (ils s’en foutent ,ce qui compte c’est de les affaiblir justement pour créer ce bloc occidental dint la capitale est Washington inéluctablement

    ce % est don c de la fumisterie comme d’habitude ….de la fumée

    1. Ces fameux 3% sont une convention arbitraire dans l’UE qui masque la dure réalité qui est que la France, depuis des décennies, dépense beaucoup plus qu’elle ne peut.
      Les chiffres évoluent en permanence, comme tout ce qui est prévisionnel, mais on peut se baser sur un document officiel concernant 2017 : Recettes 307 M€, Dépense 382 M€, manque 75 M€. Les dépenses réelles dépassent de 24 % les recettes.
      http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/21495.pdf
      On est loin des 3% dont on nous rebat les oreilles et qui semblent assez peu. Ramené au niveau du budget d’un ménage, ça équivaut à faire un emprunt le 1er octobre pour finir l’année. Intenable.
      Après ça, le budget spécifique de l’Armée est un sujet différent qui dépend des priorités qu’on donne dans les dépenses.

      1. C’est parfaitement vrai, mais vous êtes sur un blog où la vaste majorité des commentateurs ne veut pas entendre cette simple vérité. Promettre 2 % ou même, comme l’a fait le FN, 3 % du PIB pour la défense, c’est à l’heure actuelle une vaste rigolade : la triste réalité, c’est qu’on ne peut pas dépenser l’argent qu’on n’a pas, qu’il faut de toutes façons remettre de l’ordre dans les comptes, faute de quoi les marchés (et non pas Bruxelles) nous rentreront dedans, au propre comme au figuré.
        Aujourd’hui la France emprunte à des taux très bas pour financer son déficit budgétaire chronique, mais que se passera t-il lorsque ces taux remonteront ? La charge de la dette explosera. Pour info, elle est déjà supérieure au budget de la défense ! Alors, il ne sera même plus temps de pleurer sur les 850 millions annulés cette année : il n’y aura tout simplement plus les moyens de maintenir les dépenses actuelles, militaires ou civiles, et il faudra tailler partout à la hache. La Grèce ou l’Espagne sont déjà passées par là.

        1. l’argent existe ne vous en déplaise, et les commentateurs que vous prenez pour des c… peuvent simplement vous renvoyer à le répartition de la manne …et je ne vais pas égrainer la litanie des dépenses indues, redondantes , abusives etc, plus l’inaptitude congénitale de l’état à gérer, et je n’en veux pour preuve que l’ersatz de ministre affectée par tirage au sort (comme les bacheliers .. tiens !) et sa performance dans les entreprises publiques …
          finalement rien ne change, les mindef à part quelques rares exceptions notoires ont toujours été les plus c … s sur la place, la palme à ce jour était détenue par le bourrin arriviste Morin, mais là je vois qu’il est en passe d’être battu en terme d’inaptitude, ce n’est pas peu dire !
          mais il vrai qu’avec le « chef » faut pas rigoler …
          cette appellation me rappelle une étude sur les chantiers de jeunesse pétainistes, ce qui m’avait intrigué, c’était cette référence au chef, quasi incantatoire, et dont nous avons vu le résultat !

        2. Ce n’est pas une rigolade , le 2% peut être atteint dès 2018. Seulement voilà, il faut être rigoureux et restituer à la défense ce qui lui a été pris depuis 2012.
          La Cour des Comptes ne dit pas tout ou du moins on ne nous fait pas part de tout ce qui est écrit et qui mérite une attention particulière.
          Savez-vous qu’il n’y a que dans ce ministère que le budget intègre et supporte la totalité du financement des soldes et des pensions de ses personnels civils et militaires. Savez-vous que ce ministère finance la DGA dans son intégralité.
          Nous pourrions en écrire beaucoup….

        3. C’est tout à fait exact. Le problème c’est qu’on fait des économies dans les domaines régaliens ; alors qu’on ne s’attaque pas aux raisons structurelles de cette dette. Bref, on tape complètement à côté de la plaque.

      2. Un « Ménage » fait souvent un emprunt important pour vivre dans la maison qu’il a acheté … Pourquoi pas l’État ?

        1. Parce qu’on a jamais vu un ménage s’endetter continuellement sur 40 ans pour arriver à un ratio par rapport à ses revenus largement supérieur à 100%, sans finir à poil sur le trottoir .

          Rappel :  » les dettes totales des administrations françaises, au sens des normes comptables internationales (IFRS) atteignent donc plus de 5 200 milliards € »

          Le problème ici c’est qu’on fait du bricolage à la petite semaine ; en aucun cas on ne s’attaque aux raisons structurelles des dettes publiques.

  6. Il est réconfortant de constater que les nouveaux députés ne se comportent pas comme des godillots !

  7. C’est un fiasco et je suis bien content que cette dissidence en plus de celle du Général De Villiers qui a implicitement le soutient de Mme Parly voit le jour… J’espère que ça va au moins permettre de faire voir à Macron la profonde débilité de cette baisse infligée aux armées qui ont déjà tant données sur le plan budgétaire.

    1. Enfin par « soutient » on s’entend bien sur le fait qu’elle voudrait juste « plus » de budget…

    2. le soutien comme la corde du pendu ! faut vraiment être macrobéat pour la faire celle là !

  8. Ce dossier sera et est le révélateur de la gouvernance de Macron.
    J’attends de découvrir comment il va confirmer son autoritarisme.

  9. Fort bien !
    n’y a-t-il pas beaucoup d’hypocrisie ?
    ces député où étaient-ils avant ? les majorités précédentes avec Hollande, Sarkozy et Chirac , de livre blanc en livre blanc, n’ont-ils pas eux aussi, considéré le budget de la défense comme la variable d’ajustement du budget de l’état ? Toujours à la baisse naturellement……………….

    1. Avant tout remarque précipitée,
      observons simplement que la majorité des députés de LREM n’a évidemment pas connu l’Assemblée Nationale sous Sarkozy et Hollande quand furent établis les deux précédents Livres Blancs.

  10. Là ou Macron n’a pas de bol, c’est qu’il ne peut plus se permettre la solution de facilité utilisée par ses prédécesseurs. Parce que ça fait 20 ans que ça dure, avec le premier budget de Jospin pour se qualifier pour l’euro (sans remonter plus loin, avec la chute de l’URSS et la professionnalisation). Dommage, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, la paille qui casse le dos du chameau comme disent les Anglais.
    Il suffit de voir où devrait être le budget militaire français pour se rendre compte de l’effort immense demandé à nos armées : il devrait être bien au-dessus de 2 % du PIB.
    Ce niveau promis pour 2025 (dans 8 ans!!) est ridicule pour la France, puissance nucléaire, membre du conseil de sécurité, avec des territoires outre-mer, un domaine maritime immense, des engagements extérieurs en Afrique et au Moyen-Orient (bases prépositionnées ET opérations en cours). Avec 2%, aucun pays n’est indépendant, d’ailleurs ce n’est pas ce que les États-Unis recherchent avec cette exigence envers les membres de l’OTAN, ils veulent juste que leurs vassaux européens aient les moyens passer quelques commandes à leur complexe militaro-industriel et d’envoyer parfois quelques forces à leurs côtés pour donner une coloration « internationale » aux coalitions où ils font 90 % du boulot.
    Avec ses 2 %, on s’enferme dans un club qui n’est pas celui de la France.
    Comparons-nous plutôt aux autres membres permanents du Conseil de sécurité, qui consentent des efforts plus importants en matière de défense.
    2 %, c’est l’effort demandé à des pays sous protectorat. Soyons clairs, je suis pour l’alliance franco-américaine, mais il y a une différence entre être leur allié ou leur vassal.
    On est vraiment déjà tombé très bas, mais ce qui passe mal c’est que nos présidents adorent jouer les gens importants sur la scène internationale, ce qu’ils peuvent se permettre grâce à ce qui reste de sa puissance militaire, de sa capacité d’action, mais qu’ils la b… toujours. Et c’est d’autant plus impardonnable que l’armée fait la guerre. On n’est pas en train de se demander comme à une époque récente « faut-il 300,350 ou 375 avions de combat pour faire face à l’ennemi potentiel ? ». On n’est plus dans les hypothèses, les vues de l’esprit, l’armée est engagée, on sait ce dont elle a besoin sur le front, et à l’arrière, pour se régénérer.

    1. Bonjour ,vous confondez indépendance et capacité d’intervention ,avec 2% d’un pib comme celui de la France on peut défendre en toute indépendance nos territoires ,mais pas sous le format actuel ,plein de pays dépensent plus que 2% et ne sont pas indépendant dans le choix des armes .
      Il ne faut pas oublié non plus que notre crédibilité va surtout dépendre de notre économie ,peu importe nos interventions ou la bonne manière dont l’on reçoit les grands de ce monde ,c’est sur ce point qu’il faudrait faire un piqure de rappel a Mr Darmenin quand on voit la participation de notre outil de défense dans celle ci .Mais bon ,quand on voit que l’on a du mal à bien mettre en ordre notre agriculture ou notre tourisme qui devrait être des atouts majeurs pour nous ,c’est pas étonnant que l’on soit dan le flou au niveau défense et il n’y a pas que les politiques de responsable àmon avis.

    2. La Chine, pays membre permanent de l’ONU serait en dessous des 2% … Il est vrai qu’elle n’a pas la même envergure économique.

  11. JJ Larsonneur député de Brest se fend d’un billet tout emprunt de diplomatie dans le Télégramme , avec des mots fermes et néanmoins sans ambigüité.Il est vrai que sa sensibilité marine est chatouillée par son marcheur et Jupitérien en chef. Le chef des armées dira aussi silence dans les rangs? à ses groupies ?

  12. C’est quand même « amusant » on nous parle de réductions budgétaires avec des justifications foireuses et ensuite on ce satisfait devant la présentation du Griffon (VBMR) et plus largement de Scorpion avant le défilé

  13. Soyons honnête je suis pro macron mais je trouve qu il a perdu énormément en crédibilité ces dernières 48hrs, je suis déçu. La confiance est clairement rompue et je note l’humiliation publique d’un homme qui a fait son devoir dans une commission à huit clos. J’espère qu’il se rendra compte de sa faute et que les parlementaires vont jouer leurs rôles en donnant les moyens qu’il faut aux armées.

    1. Je suis EXACTEMENT dans le même cas que vous! Je suis extrêmement déçu et même si je considère au plus mal le FN je commence à regretter mes votes tant aux législatives qu’aux présidentielles.

      1. MAcron c’est le fils Hollande et Juppé… Les gens ne pouvaient plus voir Hollande ni Juppé et ils élisent leur progéniture… C’est pas le genre de chose qui me donne confiance dans la Démocratie.

  14. Que leur arrive-t’il? Deux hypothèses:
    1 Diversion, ils font les questions et les réponses, ils jouent en même temps à la majorité et à l’opposition pour amuszr la gallerie.
    2 Ils sont peut-être devenus « LesRépublicainsCompatibles »?

  15. Puisqu’on est dans le dur le CEMA devrait s’attaquer aux symboles qui coutents chers et qui n’apportent rien en terme militaire : dissoudre la patrouille de France, supprimer le défilé du 14 Juillet, supprimer les cadres noirs de Saumur, etc… pour concentrer nos moyens de pauvres sur l’indispensable : des avions ravitailleurs, remplacer les VAB, etc… Peut-être que les politiciens ne pouvant plus pavaner devant leurs homologues étrangers se rendront alors compte qu’ils ont rongé l’os jusqu’à la moelle.

    1. Même si cette idée me parait extrême j’avoue avoir eu moi même un raisonnement identique

        1. Auriez vous préféré qu’on le rebattisse ailleurs à grand frais?
          Si vous voulez comprendre la perte du Cadre Noir, il faut aussi vous pencher sur la ruine de nos Haras Nationaux qui furent fort rentables jusqu’à ce que pour en « tirer le maximum » (Mitterand!) on vende des paillettes (autant qu’on peut!) sans plus se soucier d’élevage.
          C’est finalement toute la filière équine qui a pâti d’une politique à courte vue. Cela ne se limite pas à engraisser 90 jours en bourrant d’antibiotique.
          C’est toute une filière de soigneurs, maréchaux ferrant, cavaliers dresseurs, etc … qui a trinqué!
          Ceux qui auxquels ont à « bradé la génétique » n’étaient pas si sot qu’ils « économisent » de produire les chevaux rentables!
          Tout une chaîne de compétence professionnelle que le monde nous enviait.
          D’ailleurs, des US aux émirats, nombreux sont ceux qui se sont exilés…
          Les deux mit bout à bout, le retour sur économie est fort coûteux!
          Les haras sont devenus d’autres casernes désaffectées, à charge d’autre collectivités publiques, mais d’un même contribuable… Et sans revenus aucun!
          Le « cadre qui reste » n’est que l’ombre de lui même et c’est principalement une école-salle de spectacle équestre et una trait touristique pour Saumur.
          Quant’ aux bénéfices qu’il y avait pour les élèves de l’EAABC à apprendre le carrousel et la « discipline » équitation… Demandez vous pourquoi les écoles japonaises font tant de ses exercices de marches en ce croisant en tout sens.
          Exercice auquel il manque le principal : le cheval! Cheval à la disposition duquel ont met un homme dont, à force d’exercice brutaux et répétés on, a fait un cavalier!
          Si vous n’avez jamais mis 40 témoins (trace complète d’étrille) sur la porte d’un box (tradition du haras du Pin ou cela devait ce faire 3x jour!) vous ne savez rien de la propreté (et de l’acharnement)!
          Un de mes Instructeurs d’Équitation était un ancien Second Maître du Cadre et un sous off ayant combattu : vous n’imaginez pas le bien qu’il fit aux chevaux, aux écuries et aux cavaliers… ni la ligue crasse des « kifonduch’val-ô-Club-âhouse-Kôoii » … Mais c’est une autre histoire 😉
          .
          C’était tout de même du même ordre pour une filière « agricole » que l’armement pour l’industrie…
          .
          (Pour rire) : https://twitter.com/KleinSamanta2/status/804347582516523008/video/1
          Il serait plus efficace d’apprendre à faire une piqûre sans avoir besoin de mettre ses patient KO ;lol;
          Désolé, j’y pense là, mais il y a très longtemps que je veux vous la faire!

  16. Mon dieu mais c’est extraordinaire, des députés se soucient de nos soldats ?!..C’est si rare ! Que ne se sont ils insurgés avant ? Ah mais ils étaient pour certains dans les gouvernements précédents et seul cela importait à leur yeux ! Nous sommes dans la même situation qu’en 1950 et la guerre d’Indochine où les blablateurs des assemblées (sauf la Gauche) voulait la faire tandis que les autres envoyaient des soldats en Asie mais leur disputaient les moyens ! On connait la suite ! Pour vu que nous ne subissions pas un Dien Bien Phu en France métropolitaire !

  17. Il parait évident que la majorité est composé d’opportunistes qui n’ont aucune fidélité envers Macron.
    Ils ne feront rien sur le fond mais ca leur permet de se laver les mains quand un attentat aura lieu, ils pourront se donner le beau role. Je me demande d’ailleurs comment Macron n’a pas pu penser aux conséquences politiques de cette baisse. Meme si la baisse du budget n’en sera pas directement responsable ou meme pas du tout, dès qu’il y aura des morts, les commentateurs politiques feront forcement le lien.

    1. Dans le doute, ne soyons pas trop durs avec ces nouveaux parlementaires. En effet, s’il est vrai qu’ils ont été élus grâce à l’étiquette Macron, cela n’est pas assez pour en faire automatiquement des « godillots ». Comment est-ce que Macron les tient maintenant ces gens-là ? C’est facile avec des politiciens carriéristes qui ne savent faire que ça, il suffit de leur faire miroiter des trucs plus tard. Mais c’est moins évident avec des gens venus de la société civile, qui ont des métiers, une vie avant la politique, qui pensent faire un petit tour en politique par curiosité, pour rendre service, mais qui ne sont pas accros comme certains. Il y aura peut-être une bonne surprise de la part de ces gens qui n’ont pas grand-chose à perdre, et donc sur lesquels il n’y a pas beaucoup de moyens de pression.

      1. mais justement, ils ne seront des godillots que le temps de prendre leurs marques tant à l’AN qu’en circo. Après ceux sont des ambitieux qui iront là ou le vent souffle en fonction de leurs intérêts. C’est pas si simple, certains verront très vite le jeu, d’autre espéreront avoir plus en misant sur le capacité de nuisance. Les gens de la société civile ont tous un passé politique ou de la famille qui en ont fait. Pour être franc LM a fait les poubelles des autres partis politiques. Je peux pas dire partout mais à chaque fois que je connaissais une circo ou des gens de là, c’était toujours ca donc … Enfin laissons du temps au temps.
        Mais toujours est-il que ca va être dure pour Macron de justifier cette baisse après un attentat et des morts.

  18. Je commence à continuer de bien l’aimer, cette majorité. Y’a du neuf et du courage.

    Je retiens pour l’avenir, concernant le surcoût des OPEX, voire des OPINT: « Comme si on demandait à un salarié de payer ses heures supplémentaires. »
    _
    Merci de ne pas vous taire.

  19. ça commence à sentir la poudre…. il y a un état d’esprit qui se développe et qui pourrais bien exploser en pleine figure de la majorité. de toute façon les diminutions doivent passer devant le parlement. le sénat est contre les 850 M et si des députés le sont aussi la copie risque d’être revu.

  20. Le télévangéliste gourmandé en chambre par ses partisans. Drame burlesque!
    .
    En dépit de la posture médiatique autoritaire « et en même temps », « et je suis votre chef », et les médias m’adorent, … tout ce pataquès est une démonstration de faiblesse.
    Ce quinquennat débutant n’a pas le soutien du quart des électeurs inscrit.
    Le fatras de quasi promesses (car toujours une chose et l’autre) ne pourra pas être tenu. Les soutiens vont disparaître comme ils étaient venus.
    .
    Le président a bien de la chance que le CEMA n’ait pas « rendu tout ce qu’il lui doit » sur les champs… https://www.youtube.com/watch?v=TtZfqo3SooM
    Ça aurait eu de la gueule!
    .
    Très belle photo d’illustration!

      1. Un cavalier ne cédant jamais… Le slip pourrait bien ne pas faire retour par la poste!
        Devinez qui à une tête de porte « manteaux »?

  21. Je persisite et je signe: une ministre qui a géré La Poste, Air France et la SNCF.
    Que des réussites !!!
    Prochaine réussite dans son parcours ; la Défense.
    Je la verrai bien à l’Education Nationale après.
    Ca va bien s’passer !!!
    Et à la Justice pour finir. Sur un mur, peut-être ……

      1. Crier « mort aux cons » n’est pas les fusiller sinon il y aurait du massacre de masse dans l’air.

  22. HS: Les kangoo de Sentinelle n’ont pas participé au défilé du 14 juillet, je vois pas pourquoi on n’a pas honoré cette mission?…

  23. « Je suis le chef des armées et je décide » … un peu comme Hitler dans son bunker
    manouevrant des divisions fantômes aux côtés de quelques généraux serviles ..
    Première grosse bourde, qui risque de faire basculer outre ses députés, une bonne partie de l’opinion.

  24. faire des économies sur les cocktails, cocktails et encore les cocktails dont se vante la député LREM de l’Aude serait peut-être une meilleure solution que de raboter les armées !!

  25. @Laurent Lagneau:
    .
    Le choix de la photo qui illustre ce sujet prend ici beaucoup de sens.
    En effet cette image montrant un militaire vraisemblablement engagé sur Barkhane (et un VAB hors d’âge également à l’épreuve) à proximité d’une tempête de sable approchant, est une parfaite métaphore de la situation.

Les commentaires sont fermés.