La Croatie va demander à 5 pays de lui faire une offre pour acquérir de nouveaux avions de combat

En décembre 2016, la président croate, Kolinda Grabar-Kitarović, avait annoncé la mise en place d’une commission consultative chargée d’étudier différentes options pour moderniser l’aviation de chasse de ce pays, laquelle repose actuellement sur d’antiques MiG-21 Bis/UM, dont seulement 4 étaient encore en état de vol il y a quelques semaines.

Pour l’exécutif croate, l’issue de ce dossier est urgente dans la mesure où le voisin serbe, avec qui les relations sont fluctuantes, a renforcé ses forces aériennes grâce à une aide de la Russie. Et c’est aussi une question de sécurité nationale. En mai, Zagreb n’excluait d’ailleurs pas de passer un accord avec l’Otan pour assurer la surveillance de son espace aérien.

Cela fait déjà un moment que le projet de remplacer les MiG-21 par des avions de combat plus modernes est dans l’air. Mais, faute de moyens, il a donc été reporté à plusieurs reprises. Toutefois, Zagreb a augmenté ses dépenses militaires de 9% en 2017, pour les porter à près de 600 millions d’euros. Un plan sera prochainement présenté pour augmenter significativement le budget de la Défense, ce dernier devant passer de 1,23% à 2% du PIB d’ici 2024, conformément à l’engagement pris auprès de l’Otan lors du sommet de Newport, il y a trois ans.

Par ailleurs, ce 14 juillet, le Parlement croate a adopté la « stratégie de sécurité nationale de la Croatie », un document définissant la politique qu’entend mener Zagreb en matière de défense.

Mais s’agissant plus particulièrement de la modernisation de sa force aérienne, la Croatie va bientôt demander à cinq pays de lui proposer des offres concernant des avions de combat. « La semaine prochaine, nous enverront des demandes de proposition pour l’achat de chasseurs dans cinq pays : la Suède, les États-Unis, la Corée du Sud, la Grèce et Israël », a en effet indiqué le ministère croate de la Défense.

Ainsi, Israël est sollicité pour une offre portant sur des F-16 « Barak », alors que, pendant un temps, l’hypothèse du Kfir block 60, avait été avancée. La Grèce et les États-Unis soumettront chacun une offre sur des F-16 de seconde main. Quant à la Corée du Sud et la Suède, elles proposeront respectivement le FA-50 « Golden Eagle » de Korea Aerospace Industries et le JAS-39 Gripen C/D de Saab, qui lorgne le marché croate depuis un certain temps déjà.

Les offres seront examinées seront trois éléments « décisifs », a précisé le ministère croate de la Défense, à savoir le prix, un accord d’État à État et les perspectives de coopération économique. » Une décision sera prise d’ici la fin de cette année, afin que les premiers appareils commandés puissent être livrés à partir de 2020.

31 commentaires sur “La Croatie va demander à 5 pays de lui faire une offre pour acquérir de nouveaux avions de combat”

  1. Cette question va sembler évidente pour certains mais pourquoi ces 5 pays en particulier et pas un appel d’offre ouvert ?

    1. Je pense que ces 5 pays sont visés car ils doivent avoir des avions d’occasion qu’ils cherchent à revendre. Il ne fait pas de doute que la Croatie achètera des avions d’occasion et en petits nombres (pas plus de 15), et je penche sérieusement sur des F-16.

    2. Je ne crois pas que les croates aient les moyens de se payer du matériel neuf.. À part le FA-50 qui n’est pas un vrai chasseur

      1. La France n’a pas d’appareil d’occasion à vendre! (Mirage 2000)
        De plus, la politique française est relativement amicale avec la Serbie qui n’est pas pour déplaire aux autres pays balkaniques!

    3. @Scopewizard: non . La Croatie n’a pas de raison d’exercer un boycott. La France et les Français bénéficient généralement d’un préjugé favorable dans ce pays. En dépit de la politique qu’un certain François Mitterrand a mené et des propos très insultants , indignes d’un président français, qu’il a tenu contre les habitants de ce pays et de ses voisins. ( D’ailleurs , à cette époque là, cela n’avait pas empêché de tous jeunes pilotes militaires croates récemment formés d’aborder et de discuter très amicalement avec des soldats français rencontrés par hasard . Ce sont peut être ces jeunes pilotes de Mig 21 qui sont les actuels responsables des forces aériennes croates). Il y avait autrefois des techniciens aéronautiques de bon niveau dans ce pays . Il y a actuellement une presse et un public bien informés et très passionnés d’aviation militaire. La réputation des produits français n’est donc pas à y faire. Mais la Croatie n’achète pas de matos français car celui-ci est beaucoup trop cher et inadapté à ses besoins tout comme à ses possibilités. Tout ce matériel est du domaine des rêves et inaccessible pour son portefeuille. Elle n’a pas les moyens , ni de raisons, de se lancer dans une course aux armements. Ce n’est qu’un petit pays, à la forme un peu bizarre, avec pas beaucoup d’aérodromes. Un chasseur léger pas cher, qui soit encore capable de faire bonne figure contre un Mig 29 et qui soit encore capable de voler longtemps sans problème est largement ce qu’il lui faut . Un bi-réacteur neuf ou de 2 ème main dépasserait les possibilités de son budget. Des M 2000, s’il y en avait, lui poseraient dans la durée le problème de leur maintien en condition . Les F1 appartiennent à une technologie trop ancienne et soulèvent les mêmes problèmes.

      @ Mustard @ Bismarck: d’accord avec vous pour le F 16. Comme premier choix, c’est un avion de combat éprouvé, et surtout capable de servir encore longtemps , vu les quantités qui ont été produites. De plus, les Croates savent aussi quels sont les déboires éprouvés par les forces aériennes de plusieurs européens proches, suite à l’acquisition d’appareils neufs ou d’occasion, et ils voudraient bien ne pas les connaitre. Ils voudraient donc bien des avions, mais pas n’importe lesquels ou provenant de n’importe où. C’est pourquoi ils n’ont pas lancé d’appel d’offre et qu’ils n’ont retenu que des fournisseurs pouvant bien avoir des avions à vendre, mais aussi qu’ils pensent bien connaitre. Et s’ils en ont retenu 3, c’est que c’est bien le F 16 qu’ils convoitent.

      @momo: L’amour-propre national croate et le sens des réalités acceptent que ses pilotes volent sur des avions de 2 ème main, mais à condition que ceux-ci proviennent d’une force aérienne sérieuse et dotée d’un certain prestige. Ou que les Croates pensent bien connaître. Le choix de la Grèce s’explique donc par la disponibilité du matériel, la proximité géographique et les raisons exposées ci-dessus. Celui des Américains : par le fait qu’ils disposent du plus grand parc de Falcons disponibles , la nationalité de leur constructeur, et en bref parce qu’ils sont les Américains.
      Pour Israël, les raisons invoquées pour la Grèce s’appliquent aussi. Mais il faut ajouter en plus le fait que les Croates sont depuis longtemps ( plus d’une douzaine d’années) en relation avec divers acteurs de l’industrie aéronautique et d’armement israéliens . Les F 16 de ce pays sont peut-être bien les favoris dans cette complétion, en raison de l’intérêt que les Croates portent aux fournisseurs israéliens, à leurs produits et à leurs services. Reste le problème du prix à payer.

      Il y a d’autres faits dont les décideurs devront bien tenir compte. La Croatie a été éclaboussée récemment encore par des scandales politiques de corruption et d’incompétences , héritage des mauvaises pratiques de Tudjman et de tous ceux qui lui ont succédé. L’opinion publique va donc se montrer ici très vigilante pour ces acquisitions. Or il semble qu’on accorde à l’actuel et tout nouveau gouvernement une bonne note pour sa bonne volonté, et son apparente probité. Mais une très mauvaise pour sa naïveté et son inexpérience en matière d’acquisition de matériel militaire.

      La pré-sélection des Suédois s’explique donc par le fait qu’ils sont là depuis longtemps, et qu’il n’aurait pas été poli de les congédier brutalement . Les gens de chez SAAB se font cependant certainement des illusions. D’après ce qu’on peut lire dans la presse et les forums, les Croates ne semblent pas du tout convaincus que les locations-ventes de Grippen à la mode tchèque et hongroise soient une formule bien écomique. Ils n’ont certainement pas tort. Leur pays a besoin au minimum de 12 avions . Or c’est en gros le nombre de Grippen que la République Tchèque et la Hongrie peuvent aligner, avec un budget bien plus conséquent que celui de la Croatie. Même sur le long terme, celle-ci sera bien incapable de pouvoir égaler l’effort financier de ces pays . Le Grippen est donc retenu plutôt ici plutôt comme un faire-valoir que comme candidat sérieux et est un héritage des gouvernements précédents .

      Quant au choix de la Corée du Sud, il pourrait s’expliquer par le fait peu connu que les Croates sont nombreux à voyager dans ce pays et qu’ils y ont beaucoup de relations d’affaires. La très curieuse décision de retenir le KIA FA-50 est certainement une décision politique , prise sous la pression de ces derniers , qui sont peut être restés adeptes des anciennes méthodes qui avaient cours dans les gouvernements précédents. Il se peut aussi qu’il s’agisse d’une tactique destinée à faire baisser les prix des autres concurrents. Des articles de presse plus anciens suggéraient aussi un sérieux bras fer entre les politiciens et financiers d’un côté, et les techniciens de la commission d’évaluation de l’autre . Dans ce contexte , le FA-50 apparaitrait alors comme la trouvaille de brillants comptables à la logique implacable , tout fiers d’avoir su dégoter un avion tout neuf, pas cher, et parfaitement capable selon eux de faire l’affaire. Ce en quoi ils se heurteraient aux spécialistes et techniciens, anciens pilotes attardés de Mig 21, nostalgiques d’avions démodés et incapables de voir les mérites de leur merveille . Faut-il les prendre ces explications au sérieux ?
      Aucun de ces faits ne s’excluent , et ils sont peut être tous valables en même temps .

    4. Il faut que les avions aient des cellules ayant encore un potentiel d’exploitation, un potentiel de modernisation si le budget augmente, et qui soit de génération « acceptable ».
      Beaucoup de pays utilisent leurs avions jusqu’à les envoyer à la casse, donc difficile de leur acheter des avions (les derniers F16 de la Norvège, Danemark, Belgique et Pays-Bas sont en fin de vie et ne pourront être vendus)…

  2. Bonjour, désolé d’être HS mais une question me taraude, j’y connais rien…

    Pensez vous que la furtivité dans le genre du Rafale, avec son système spectra, pourrait un jour devenir aussi performant voir plus performant que la furtivité type B-2 spirit, (forme furtive de l’avion, revêtement spéciale) ?
    (…et moins cher aussi ?)

    1. Effectivement c’est HS.
      sinon, non, la Rafale n’aurait jamais la furtivité d’un B-2. Le Rafale n’a pas été conçu dans cette optique alors que c’était le critère principale du B2.

    2. @ Nicolas-Q
      Votre question est complexe, et je prends un gros risque technique en vous répondant.
      Techniquement, Spectra est surtout un système de détection des menaces, qu’il soit laser (un télémètre) ou électromagnétique (un radar). L’intérêt premier d’un système de détection, c’est d’informer le pilote à l’aide d’alerte qui sont diffusée sur ses écrans: une fois averti, ce dernier peut soumettre l’information à une banque de donnée, qui lui donnera la dangerosité du système détecté, du genre « radar de guidage de S400 à 300 km » ou « Avion de chasse russe sur la gauche ».
      Le pilote peut alors modifier son vol pour se soustraire à la menace, en plongeant à très basse altitude, en éteignant son propre radar pour échapper aux détecteurs ennemis, en brouillant, voir en lui expédiant une munition adéquate pour le détruire préventivement.
      .
      Mais cela ne répond pas à votre question… Un brouillage est une émission d’ondes parasites. Il n’affecte que les ondes radar et il ne protège pas des ondes infrarouges. Pire, cette émission le rend visible par les détecteurs adéquats de type… spectra. Du coup, créer une dynamo irradiant des ondes aisément traçables n’apparaît pas comme une grande idée.
      .
      C’est pour cela que le niveau d’émissions doit être assez faible, et qu’une certaine discrétion doit être de mise. Et pour un avion aussi grand que le B2 ( 450 M2) c’est compliqué. Pour autant, le peu performant radar d’attaque du mirage 2000B est passé complètement à côté, et le biplace à failli s’emplafonner le bombardier lors d’un dégagement de nuit (chut!).
      Pour le Rafale, sa S.E.R. est régulièrement citée comme « équivalente à un oiseau de métal ». Se c’est un autruche, c’est encore beaucoup, encore que les autruches ne volent pas, donc c’est pas si mal. Pour avoir approché la bête, les Radar Absorbant Material sont bien présents sur la carlingue et les réacteurs sont soigneusement cachés. De plus, l’avion n’est recouvert que d’une très fine couche de peinture, et je ne pense pas que cette dernière possèdent des capacités d’absorption des ondes radar. Mais la France aurait contacter l’Inde pour bâtir un partenariat.

      1. @Fabien
        .

        Votre réponse est particulièrement intéressante et instructive cependant pouvez-vous préciser cette partie ?
        .
        « Pour avoir approché la bête, les Radar Absorbant Material sont bien présents sur la carlingue et les réacteurs sont soigneusement cachés. De plus, l’avion n’est recouvert que d’une très fine couche de peinture, et je ne pense pas que cette dernière possèdent des capacités d’absorption des ondes radar. Mais la France aurait contacter l’Inde pour bâtir un partenariat. »
        .
        _Quelle bête ?
        _Quel avion ( très fine couche de peinture ) ?
        .
        Merci ! 🙂

        1. Avion ou bête, il s’ agit bien sûr du Rafale. Je n’ai pas pu entièrement le photographier et il me maque tout l’arrière. Zut!

          1. Merci !
            .
            Ce qui m’a induit en erreur c’est lorsque vous évoquez les « Radar Absorbant Material » et les réacteurs « soigneusement cachés » ; cela me faisait plutôt penser au B2 voire au F-22 mais certainement pas au Rafale …
            Je l’ai moi-même approché ( le Rafale ) et les réacteurs étaient particulièrement visibles , du moins les entrées d’air et les tuyères d’ éjection … de même que pour le Typhoon .

          2. Toujours à Scope Wizard
            La discrétion radar est un art balbutiant mais les tests sur des maquettes ont dû défricher le terrain. Pour l’l’Armée de l’Air, c’est surtout une furtivité de face et un bilan poids/ taille restreint qui était recherché. Pour la furtivité infrarouge, les moteurs double flux ont des dispositifs classifiés.
            .
            Pour spectra, la fonction de brouillage doit cumuler la discrétion et efficacité. Mais le brouillage fonctionne. Les mirages F1 Irakiens affrontant les Tomcat ont essuyé des pertes mais les contre mesures adaptées leur ont ensuite permis de rendre les coups.
            La technologie des radars ASEA prendrai pourtant le dessus sur ce moyen de défense.

          3. @ Scope

            Les réacteurs cachés sont en fait une méthode pour éviter que les ondes passent par les prises d’air pour ensuite rebondir sur les réacteurs. Ils s’agit de modifié la forme du « couloir » reliant les prises d’air aux réacteurs, en leurs donnant une forme en S ou en Y (F-35) au lieu d’avoir des prises d’air en I.
            .
            Voici une photo de l’interne du F-35, on voit bien les prises d’air en Y : https://qph.ec.quoracdn.net/main-qimg-85bb782b2c98794d7cd8cb5552f0074f-c
            .
            Dans le cas du Rafale, il s’agit de prises d’air légèrement en V Je ne suis pas sûr à 100% que cette config là cache les réacteurs à 100% . Il faudrait que j’aie le Rafale avec moi en chambre anéchoïque pour en avoir le coeur net, mais les chances de rebonds sont fortement réduite c’est certain.

          4. @ Scope

            J’oubliais, les prises d’air sont totalement en composite et/ou matériaux RAM et les tuyères sont composés à forte majorité en Titanium, l’un des matériaux RAM avec le meilleur taux d’absorption au monde. Aucun danger pour ses deux facteurs.

        2. Ne perdons pas de vue que le partenariat entre la France et l’Inde ne concerne que les offsets du contrat de 36 Rafale et les possibilités de faire évoluer les commandes indiennes en s’appuyant sur une production localisée en Inde.
          .
          Il ne s’agit pas d’élaborer avec l’Inde un inutile revêtement absorbant de 2,3 mm d’épaisseur (comme soit-disant sur le B2 de type époxy/polyuréthanes/silicones) pour absorber les ondes radars, qui comme celui du F-35 résisterait mal aux intempéries!
          .
          Quelle que soit la proportion utilisée de « peintures & matériaux absorbants », le Rafale restera tributaire d’une cellule et d’une voilure qui génèrent une SER qu’il sera difficile de réduire en conservant notamment son importante dérive verticale [même si elle présente peu d’incidence sur les mesures de SER effectuées de face].
          .
          Il est donc vain de vouloir significativement réduire la signature radar du Rafale avec une plus épaisse couche de peinture absorbante, sans changer l’architecture (cellule & voilure) de cette plateforme.

      2. @Fabien
        « De plus, l’avion n’est recouvert que d’une très fine couche de peinture, et je ne pense pas que cette dernière possèdent des capacités d’absorption des ondes radar. Mais la France aurait contacter l’Inde pour bâtir un partenariat. »
        La couche de peinture actuelle dont est pourvu le Rafale ne possède aucune propriété furtive ou d’absorption des ondes radars. Cependant, Dassault a en stock une peinture furtive qui a été proposée à l’Inde dans le cadre du contrat des 36 appareils que nous connaissons … Mais cette peinture coûte horriblement cher …

        1. Merci Alpha. Le bruit courrait que cette peinture ne serait utilisée sur pour « les grandes occasions ». Pas pour Atlantic trident ou désintégrer du jihadiste.

        2. j’ajoute :
          Qu’à la seule définition de « furtivité »‘, deux axes principaux se distinguent pour rendre (ou concevoir) un appareil furtif :
          – un travail sur la structure générale de l’appareil pour répondre aux  » lois de la furtivité » (F-117, F-22, B-2, F-35, PAK-FA, JC-31 …)
          ou
          – la conception d’un système d’annulation active
          Et pour ce dernier point, arrive SPECTRA pour le Rafale …

          1. @Alpha
            .

            SPECTRA est-il un système à la conception et au mode de fonctionnement uniques ou y’ a t-il de nombreuses équivalences ?
            Quid de SPECTRA 2 ?
            .
            J’ ai « entendu dire » que des essais à base de plasma seraient en cours ; que faut-il en penser , SF ou prochaine technologie « miracle » ?

          2. @ Scope

            Il n’y à que 3 pays capables de mettre ce genre de système en service dans le monde, 1- USA, 2- France, 3- UK.
            .
            Les USA ont développé plusieurs dizaines de systèmes dans les 20 dernières années, la France à SPECTRA, BAE travaille très fort mais si l’ont constate ce qui à été fait chez eux (sans tenir compte de ce qu’on ne sait pas) ils sont derrière Thales en la matière.
            .
            Pour le Plasma Froid, bof, ça à été testé par à peu près tout le monde, les russes y vouaient une affection particulière mais ils ont jamais été capable de faire quoique ce soit avec cette technologie. Il est prouvé que le Plasma est un matériau RAM, mais apparemment, personne ne sait quoi en faire. Wait & See.

  3. l’Armée Française « récupère aussi le pognon des Mirages que la France va vendre aux USA ? »…

    1. La France ne peut pas mettre de bombardiers nucléaire à la vente. Elle utilisera ces derniers pour faire … la police du ciel jusqu’à l’usure complète de leur potentiel de vol plutôt que de les rétrocéder.

      1. Excusez-moi Fabien,
        « Elle utilisera ces derniers pour faire … la police du ciel jusqu’à l’usure complète de leur potentiel de vol plutôt que de les »… céder.
        Céder, car les Mirage 2000N ne sauraient être « rétrocédés » sachant qu’ils n’ont jamais appartenu à une autre force aérienne que l’Armée de l’Air.

      2. @Fabien
        Mirage 2000 N pour faire de la PO?
        Elle est vraiment trop grosse celle là !
        Soit vous n’y connaissez rien soit vous venez de vous decridibilisez. Sinon expliquez moi comment un 2000 N pourrait faire de la PO, j’attends avec envie vos explications.

  4. A tous ceux qui pensent que nous n’avons pas d’avions à vendre patientez le micron et son darma nain , vont procéder à la réduction des rafales dès 2018, pour renflouer les caisses de Bercy qui est un vrai panier percé parait-il !
    il est vrai que l’on peut s’attendre à tout avec de tels zozos, qui nous rejouent un épisode de mon neuneu chez les eurobéats avec Angela dans le premier rôle féminin

Les commentaires sont fermés.