Le président Macron promet de porter le budget des armées à 34,2 milliards d’euros en 2018 et rappelle le général de Villiers l’ordre

Le président Macron n’a pas enclenché la marche arrière : les Armées devront trouver 850 millions d’euros d’économies d’ici la fin de l’année pour satisfaire le ministère de l’Action et des Comptes publics. Toutefois, a-t-il assuré, lors de la traditionnelle réception donnée la veille du 14-Juillet à l’Hôtel de Brienne, le ministère des Armées pourra compter sur un budget de 34,2 milliards d’euros dès l’an prochain, dont 650 millions seront alloués aux opérations extérieures.

« Dès 2018 donc, en plein accord avec le Premier ministre, nous entamerons cette remontée du budget du ministère des armées, dont les crédits budgétaires seront portés à 34,2
milliards d’euros, dont 650 millions d’euros de provisions Opex », a en effet annoncé le président Macron.

« Parce que c’est ce que nous vous devons, parce que c’est l’engagement que j’ai pris. En aucune façon parce que quelques commentaires se seraient élevés », a-t-il ajouté, en appelant les officiers au devoir de réserve. Et cela alors que le premier d’entre-eux, le général Pierre de Villiers, s’est vigoureusement élevé contre ces 850 millions d’économies qui lui ont été imposés. « Je ne me laisserai pas ‘baiser’ comme ça », a-t-il lâché, lors d’une audition devant les députés de la commission de la Défense. Et si un « coup de pouce » lui a été promis en 2018, il a aussi dit : « Je suis c…, mais je sais quand on veut m’avoir. »

« Je considère pour ma part qu’il n’est pas digne d’étaler des débats sur la place publique. J’ai pris des engagements, je suis votre chef. Les engagements que je prends devant les
concitoyens, devant les armées, je sais les tenir et je n’ai à cet égard besoin de nulle pression, de nul commentaire », a poursuivi le chef de l’État. En clair, silence dans les rangs : Jupiter a dit! Mais on verra si ses annonces seront suivies d’effet. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, ne se fait guère d’illusion. « 2018, c’est l’année la pire », a-t-il dit, sur le plateau de France 2, ce 13 juillet. Et pour cause : il faudra trouver 20 milliards d’économies et compenser les 11 milliards de baisse d’impôts promises .

« J’aime le sens du devoir, j’aime le sens de la réserve qui a tenu nos armées là où elles sont aujourd’hui. Et ce que j’ai parfois du mal à considérer dans certains secteurs, je l’admets
encore moins quand il s’agit des armées », a insisté M. Macron. C’est sûr : mettre la poussière sous le tapis, c’est la meilleure façon de faire avancer les choses… Mais ce serait confondre obéissance et servilité. Ce qui est d’ailleurs dommage : le chef de l’État avait bien commencé son mandat, en donnant des gages à la communauté militaire. Car même la hausse du budget qu’il vient de promettre n’est pas suffisante pour garantir les 2% du PIB d’ici 2025, conformément à l’engagement qu’il a pris durant la campagne présidentielle. Surtout après les coupes de 850 millions d’euros.

« L’effort à consentir est de l’ordre de deux milliards d’euros supplémentaires par an, en vue d’atteindre les 2 % du PIB en 2022, pensions et surcoûts d’opérations extérieures et intérieures inclus. Cette cible paraît en ligne avec l’ambition fixée par le Président de la République d’atteindre ces 2 % en 2025 mais hors pensions et surcoût d’opérations extérieures. Le budget de la défense se trouverait ainsi porté à 35,5 milliards d’euros constants en 2018, 37,5 milliards en 2019 et 39,5 milliards en 2020 », a en effet fait valoir un récent rapport du Sénat, rédigé par Jean-Pierre Raffarin et Daniel Reiner.

112 commentaires sur “Le président Macron promet de porter le budget des armées à 34,2 milliards d’euros en 2018 et rappelle le général de Villiers l’ordre”

  1. Macron joue les matamores car il sait qu’avec les militaires ces derniers ne lui feront pas de misère. Il aura moins de jactance avec les syndicats de la fonction publique qui sont capables de paralyser le pays si quelque chose ne leur plait pas.
    Nous avons été si souvent baisés par des promesses budgétaires non tenues, que on ne peut plus faire confiance. Le général de Villiers ferait bien de donner sa démission, sinon pendant un an il va falloir qu’il gère la misère et mente à ses personnels.

  2. Je sens qu’on va s’amuser sous peu, le vrai visage de la méthode Macron, de la comm’ et de la démagogie pour faire passer l’autoritarisme, se dévoilant peut-être plus vite qu’il ne l’avait prévu.
    Après tout, si au moins on peut rigoler quand on se fait avoir selon le célèbre dicton
    la dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours.

    1. De toute façon , si vous voulez mon avis , c’était couru d’avance .
      .
      Le 22 mars , me semble-t-il , j’ avais déjà annoncé sa victoire et prévenu que ce serait une lourde erreur de le porter au pouvoir mais comme en face il ne pouvait y avoir que la représentante du FN , beaucoup , la majorité des français ayant voté , ne pouvait que choisir Macron …
      Même si cette majorité ( corrigez-moi si je me trompe ) ne constitue que 15% des votes exprimés et comptabilisés sur la totalité des inscrits .
      .
      Question déjà posée mais restée sans réponse sur un précédent fil mais quelqu’un peut-il me dire d’ où vient ce surnom de « Jupiter » ?

  3. Macron n’aime pas les frontières, la patrie, les traditions, l’Histoire de France.
    Macron n’aime pas les militaires. Cohérent.

      1. Et bien , nous sommes tout ouïe d’entendre vos contre-arguments …
        Alors au lieu de simplement vous marrer , exposez-nous tout ça .

  4. le messie a parlé, et il nous prend pour des c..s, enfumage, mensonge et de plus méprisant le gamin, le CEMA devrait lui faire porter sa dem dès ce soir, et qu’il se démerde tout seul dans son command car demain !
    le mépris à ce stade devient une insulte impardonnable !
    s’il existe des aficionados du personnage pour croire en ses incantations pathétiques sur le budget des armées, ils peuvent se préparer à faire hara kiri !
    la réaction teigneuse vient certainement du fait qu’il n’aime pas entendre la vérité, dommage il n’a pas fini d’en entendre le petit monsieur … il devrait se rappeler qu’il n’a été élu que par une minorité du peuple !
    ce n’est pas en se prenant pour Louis XIV à Versailles ou Napoléon aux Invalides que l’on se trouve à leur niveau…
    médiocre personnage à l’image de son mentor et prédécesseur…
    Bon 5 ans à supporter la suite des incapables menteurs

    1. Quand les chiens aboient le maître rappelle qu’il est le maître. Et ça n’aboit déjà plus. 🙂

  5. pour moi l’impact de réduction du budget du MinINT pour la GN et de la PN est beaucoup plus dommageable que les réductions du MinDEF … pour la sécurité nationale !!!
    le CEMA se plaint du coût financier et humain de Sentinelle alors que c’est lui qui a tout fait pour se faire une place au soleil des OPINT, espérant faire la nique à la GN et la PN sur la sécurité intérieure et gagner des effectifs ! faut pas venir pleurer maintenant devant la commission de la défense et/ou être vulgaire devant les députés

  6. Manque 1,3 milliards donc comparé aux chiffres du Sénat.

    1,5 milliards de plus que ce qui était annoncé en novembre 2016 pour 2017….

    On est loin des 2 milliards de hausse annuelle pour atteindre les 2%….

  7. « j’aime le sens de la réserve qui a tenu nos armées là où elles sont aujourd’hui. » C’est à dire dans la merde.

    1. @ Fred
      Exact. Cependant il faut préciser qqch concernant ce « sens de la réserve », ou plus exactement ce mutisme militaire, qui plaisait tant au petit monde politique comme il plaît aujourd’hui à Macron.
      .
      Le mutisme nous était, en fait, imposé par les rédacteursenchefs de la presse. Ceux-ci n’acceptaient de notre part que des articles pouvant faire scandale et gêner le pouvoir. Nous ne voulions pas entrer dans ce mauvais jeu.
      .
      De ce fait je suis optimiste parce que désormais grâce aux blogs nous pouvons faire connaître notre point de vue à nos concitoyens.
      .
      À nos concitoyens et au Commandement qui, lui, est aussi informé d’autre part en suivant les discussions informelles circulant sur les mailing listes des amicales.
      .
      Nous avons vraiment changé d’époque et c’est heureux, n’en déplaise à tous les macrons qui nous gouvernent ou ambitionnent de nous gouverner sans respect pour nos valeurs mais seulement selon leur bon plaisir.

  8. Allez !!! on va le croire car c est notre « chef ».
    Et même si c’etait, vrai les programmes vont prendre du retard !!!
    Merci président!

  9. une réponse de « demi chef » qui veut montrer qu’il commande mais qui aurait pu montrer qu’il était un « grand chef » s’il avait annoncé d’emblée cette augmentation de budget dans le même temps que la non pris en charge des surcoûts OPEX
    on peut croire qu’il a remis le CEMA à sa place, sur la forme c’est indéniable, mais il montre aussi qu’il est en réaction pour pour calmer « ses » troupes.
    on a tous compris que la crédibilité de la france vis à vis de l’Allemagne et le leadership en europe passaient par le respect des 3%
    un grand chef (ou en tout cas un vrai premier ministre, aurait été un seigneur si toutes ces données avaient été expliquées dans le même communiqué

  10. Il aura été tres court l’etat de grace de ce président qui semble avoir une tres haute opinion de lui même

  11. En clair les militaires se sont fait b*** comme redouté par le général De Villiers. Vous verrez que l’année prochaine de nouvelles économies impacteront le budget de la défense. De plus, manquerait plus que les militaires parlent du sujet qui les impacte. En fait ce cher Jupiter ne vise qu’à faire des cadeaux à ses copains ultra-riche.

  12. Sur le blog de Jean-Dominique Merchet sur le discours du président :
    « Dans le public de la garden-party, où l’on croise toute la haute hiérarchie militaire et les industriels de la défense, mais aussi des représentants des unités qui défilent, dont les écoles d’officiers, ainsi que des délégations étrangères, la consternation régnait et les applaudissements n’ont guère été nourris.
    « Avoinée », « Bourre-pif pendant la paix », « remontée de bretelles » : chacun y allait de sa formule pour qualifier ce que le président venait de dire. Fort de plus décennies de couverture des affaires militaires, je peux personnellement témoigner n’avoir jamais rien entendu de tel, ni vécu un tel moment. « Inélégant », « maladroit », personne ou presque dans le public n’adhérait aux propos du chef de l’État. « Ce genre de choses se dit en privé, dans un bureau, pas devant tout le monde » confessait un officier général, qui a eu à subir de tels foudres en d’autres temps. D’aucuns prenaient même les paris pour savoir si le Cema allait démissionner dès la fin du défilé de demain…
    Selon une information non confirmée, les propos du chef de l’État ne figuraient pas dans le texte initial du discours et il les aurait rajoutés afin de marquer une autorité… que personne d’ailleurs ne conteste. Au risque de provoquer un sérieux malaise dans la communauté militaire, par nature attachée à ses chefs. »
    http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/emmanuel-macron-met-bourre-pif-chef-d-etat-major-armees-130994

  13. En clair un demagogue. Mais y a pas de surprise sauf pour ceux qui ont cru a ces promesses de campagne. Il ressemble tellement a William Conway de House of cards qu’on peut se demander si les scenariste americains ne sont pas devins. Par aileurs j’aime beacuoup le titre d’un article precedent et pendant ce temps les armeess font leur boulot et tuent 12 jihadistes. Eh oui les politiques se gavent de caviar et de jet prive et nos hommes se battent dans le desert avec un materiel use et dependent de la debrouille.

  14. Mais , , scrogneugneu , comment se font-élire ces gens-là ?
    .
    Ils se font élire sur la capacité qu’ils ont à savoir se vendre , à séduire par le verbe , l’ attitude , l’ apparence un maximum de personnes qui verront ensuite en eux des hommes et des femmes dignes de confiance , dignes de les représenter , de porter l’ambition , les espoirs , les idées , la défense du peuple , de la France .
    .
    Jamais de la vie , ils ne se font élire sur une exemplarité , une probité morale , un sérieux indubitable ou même des compétences avérées indéniables si ce n’est à travers un discours qui se veut toujours rassurant , apaisant voire persuasif .
    CE SONT DES VENDEURS D’ IMAGE D’ EUX-MÊMES AVANT-TOUT !!!
    .
    Par conséquent , il ne faut s’ étonner de rien si ça ne suit pas … et surtout ne pas se laisser berner ; mais ça , je reconnais aisément que ce n’est pas facile …

  15. La somme promise (une promesse…) pour 2018 ne prends en compte que 650 million d’euros pour les OPEX alors qu’elles coûtent tous les ans plus d’un milliard; Macron prévoie donc déjà d’amputer le futur budget des armées, à qui il vient de re-fourguer la responsabilité totale de la dépense OPEX. Et compte tenu de l’inflation, même faible, on peut dores et déjà considérer que le budget des armée sera en diminution nette en 2018. Alors les 2%… Il y aura bien d’autres excuses d’ici 5 ans pour ne pas les atteindre.

  16. Il est toujours stupide de se plaindre des conséquences de ses propres actions/décisions. Demander bêtement de la fermer en jouant au petit contremaître fouettard n’arrangera rien.
    Je pense Macron au final bien parti pour ne contenter personne: Les baisses d’impôts promises vont encore une fois donner d’une main (et pas à tout le monde) ce que l’autre reprendra (à tous, via des taxes alourdies, CSG/TIPP) selon le bon vieux principe du vaut mieux taper le concitoyen moyen, il a moins de sous que les gros mais le nombre compense largement.
    Pendant ce temps l’évasion fiscale continue par dizaines de milliards et les fonctionnaires de Bercy libérés par la e-administration (déclarations en ligne plus à saisir/vérifier manuellement etc) ne semblent pas avoir été réaffecté au contrôle et une rentable pêche à la ligne des gros poissons: Ils en sont toujours au chalut pour le tout venant, épuisant la ressource… tout en n’évitant pas de contraindre toujours plus l’action de l’état à ne pas faire leur job comme il le faudrait.
    Et a la tête du merdier toujours plus profond, encore un énarque, petit gestionnaire sans inventivité… Celui-ci n’aura au final pas fait illusion bien longtemps une fois parvenu à son but (et niveau d’incompétence): Un vrai bébé Hollande…

    1. Les caisses sont vides, hélas. À force de renflouer les banques, l’armée ronge des os… la faute à qui, vous dites ?

      1. Les caisses ne sont pas vides pour tout le monde , va ; faut pas trop nous prendre pour des imbéciles heureux , non-plus !

      2. @ Ricojaneiro : S’il y a une loi stipulant que les banques ayant fait faillite n’ont pas le droit de toucher aux comptes ayant moins de 100.000 euros, c’est bien parce que l’État ne les renfloue plus. On est pas en Italie ici.

  17. Quand on est le chef . On le prouve et on montre l exemple
    Ça marche comme ça chez nous

  18. « Je suis votre chef » c’est vrai pour 5 ans. Quand tu nous passeras en revue je ne te regarderai pas dans les yeux. Je regarderai au-dessus de ta tête. Tu es petit.

  19. « J’aime le sens du devoir, j’aime le sens de la réserve qui a tenu nos armées là où elles sont aujourd’hui.
    C’est sûr que les armées , elles, elles sont pas syndiquées et n’em…pas les politiques, qui le savent bien et qui pompent allègrement son budget chaque année tout en lui confiant toujours plus de missions extérieures. Et il voudrait qu’elles ne grincent pas des dents en plus ?

  20. Monsieur Macron, vous avez raison, un soldat ça ferme sa gueule. Juste un truc que vous avez oublié, un homme d’état, ça muscle ses forces… Et nous, depuis 40 ans on les voit qui se dégradent. Des promesses on en veut plus!

    1. Comme quoi l’Europe a raison de vouloir introduire le syndicalisme chez les militaires ; car alors les hommes politiques n’oseront plus se servir au ministère de la défense.

  21. Il me semble que c’était le précédent gouvernement qui mettait la poussière sous le tapis en sous-estimant de façon massive et systématiques les opex pour en faire supporter le coût, en fin d’année, par les autres ministères qui, soyons honnêtes, ont leurs propres problèmes financier à gérer.
    Par ailleurs il n’a jamais été écrit nulle part que l’évolution vers les 2% du PIB serait sur une droite dont le point zéro serait le jour de l’élection du président. Tant qu’une actualisation des besoins n’aura pas été effectuée et sa mise en œuvre chiffrée, les budgets ne seront que des chiffres dont l’affectation est susceptible d’évoluer au gré des vents. 2018 devrait donner une bouffée d’oxygène, les orientations définitives sur le moyen et long terme seront pour 2019.
    Mon inquiétude est surtout globale et porte sur l’ensemble du budget de l’année prochaine. Au vu des annonces faites tous azimuts sur les réductions de taxes et d’impôts, c’est tout l’équilibre du budget qui me semble aléatoire, les économies envisagées ne serait-ce que sur le nombre de fonctionnaires, n’ayant pas eu le temps d’être mises en pratique.
    Vu les engagements pris par Macron sur le budget des Armées, c’est paradoxalement celui-là qui – même non satisfaisant – sera peut-être le moins affecté par les surprises désagréables de fin 2018.

    1. Régalien, regles … etre regalien c’est faire des regles c’est à dire la loi… pas seulement la guerre.

      1. Pas exactement : régalien désigne ce qui constitue la capacité d’un peuple , d’un régime à être souverain ( cette notion est primordiale ) ; à exercer un pouvoir réel sur une zone géographique donnée , sur une communauté de peuples .
        Régalien vient du latin « regalis » qui signifie « royal » …
        .
        Illustration :
        https://www.youtube.com/watch?v=o10p0SLwfw0

  22. Sidéré d’entendre les commentaires du Général Trinquant sur France Inter à propos du budget de la Défense, sur l’attitude des militaires… Soutien au Général de Villiers.

    1. ah trinquant c’est ce général qui faisait la guerre dans les couloirs de l’ONU à New York !
      conseiller « militaire » du messie pendant sa campagne électorale, et qui est appointé sur tous les plateaux de télé pour étaler sa science politique sur tous les conflits auxquels il n’a jamais participé !
      c’est bizarre comme le mindef cherche à évincer le Général Desportes des plateaux de télé, il est vrai que lui n’a jamais ciré les pompes des zozos ministériels et autres politicards énarques !

      1. Tiens , c’est vrai qu’on ne le voit plus …
        Que penser du colonel de réserve Pierre Servent ?

  23. « « Je considère pour ma part qu’il n’est pas digne d’étaler des débats sur la place publique. … »
    dit il, devant la presse……

  24. Je ne suis pas militaire mais un français lambda qui est fière de son armée. L’humiliation publique du Général est inacceptable et totalement indigne de la part d’un chef d’Etat. Je ne comprends pas que de Villiers ne donne pas sa démission lui qui ne voulait pas se faire baiser ! Il s’est fait avoir deux fois.

  25. Ce jeune président s’écoute trop parler. Le problème, c’est qu’à force, il a l’air de croire que l’on peut raconter des sornettes (rassurez vous, je vous ampute votre budget en pleine guerre mais, ayez-confiance, dans quelques temps, je vous l’augmenterai à nouveau). On croit rêver !

    En réalité, ce « grand chef », si aimable avec Trump et si autoritaire avec les militaires, ch… dans son froc dès que la CGT hausse le ton. L’armée française n’a pas besoin de ces postures de mirlitons. Pour les discours hableurs, on a déjà Mélenchon et une pléthore d’autres candidats.

    Nous sommes en guerre et le président dit : on va faire des économies. Cherchez l’erreur.

    Je serais déçu que le CEMA ne démissionne pas.

  26. Le CEMA a raison, les Armées vont être « de la baise » !
    650M€ pour les OPEX , sont la moitié de ce qui est nécessaire et en 2018 l’EMA sera mise en demeure de trouver le complément. On veut faire des économies ? supprimons les subventions et aides diverses aux syndicats (5 milliards/an, me semble-t’il), aux journaux privés ( Libération et autres feuilles de chou), l’AME, le financement de centaines d’associations (de défense de l’escargot de la zone est du nord-ouest Finistère (exemple au hasard , rien contre les Bretons!), ….
    Le Défense demeure et demeurera la variable d’ajustement et ne peut que subir sous peine de se faire recadrer, ce qui est le cas !

  27. Le baratin, fût-il présidentiel, ne suffira pas pour régler la question du budget des armées, donc de l’adéquation des moyens aux missions (ou l’inverse : l’adéquation des missions aux moyens) : il faudra des vraies décisions politiques et notamment celle de fermer, ou non, certaines opex et opint en évaluant quel est l’intérêt de la France dans ces opérations.
    .
    Au-delà de cette question du nerf de la guerre, deux autres questions sont en attente depuis longtemps, toujours éludées par la classe politique mais qu’il faudra régler aussi.
    1) Une question institutionnelle quant au rôle de la représentation nationale : Macron considère que le Général de Villiers a manqué à son devoir de réserve en s’exprimant devant une commission parlementaire. C’est un point de vue assez inattendu. Je suis sûr que les présidents des assemblées parlementaires, ou les présidents des commissions, vont publiquement donner leur point de vue là-dessus.
    2) La question de notre souveraineté monétaire : si l’on veut ne fermer aucune opération, et notamment pas celles dont nos « partenaires » profitent gratuitement, l’on peut trouver le budget nécessaire en fabricant de la monnaie.
    .
    Ces deux questions ne peuvent plus être éludées, le baratin ne suffit plus. Selon moi (mais personne n’est obligé de partager mon avis) Macron est un homme qui fonctionne au baratin. A court de carburant, il a commencé sa descente le 13 juillet 2017.

  28. Il est loin, le temps du général de Gaulle où la France avait un taux de budget de la Défense de 5,1 % du PIB ! Quarante ans de décadence avec l’UMPS et Macron, Hollande bis, continue sur le même chemin…

    à noter que l’armée ne descend dans la rue QUE…..le 14 juillet !

    1. Oui mais c’etait une époque où la Farnce se voulait indépendante. En rejoignant l’OTAN elle fait acte de soumission. Les ambitions n’etant plus les memes, il est logique que les moyens pour y parvenir soient adaptés.

      1. Exactement. Il faut toujours rappeler que 2% du PIB, c’est ridicule pour un pays comme la France, puissance nucléaire, membre du conseil de sécurité, avec des territoires outre-mer, un domaine maritime immense. Avec 2%, on n’est pas indépendant, d’ailleurs ce n’est pas ce que les États-Unis recherchent avec cette exigence, ils veulent juste que leurs vassaux européens puissent passer quelques commandes à leur complexe militaro-industriel.

        1. Bonjour ,2% du pib ce serait largement suffisant pour assurer la défense seul de nos territoires (même pensions comprises),par contre c’est insuffisant pour pouvoir intervenir à l’étranger pour mener des opérations de plus en plus complexe .Il ne faut pas confondre indépendance et rôle que l’on veut avoir sur la scène international ,même avec le budget actuel on peut avoir une armée et une industrie solide ,mais pas sous le format actuel.Prenez le cas d’ Israël (5% du pib en défense) ,insuffisant pour être indépendant car ce pays ,malgré ce qu’il laisse paraitre,est en guerre depuis sa création et l ‘appui US est vitale.

    2. Bonjour ,vous oubliez juste de preciser que ces 5% (plutôt dans les 4 d’ailleurs) était insuffisant à l’époque de la guerre froide et que nous nous satisfaisions aussi d’avoir des troupes US en Europe face aux communistes ,même si nous ne les avions plus sur notre sol,sinon la défense de l’ouest nous aurait couté un peu plus cher .

      1. La réalité doit etre un peu différente mich…
        Le pacte de Varsovie a été créé pour faire à l’OTAN et pas l’inverse.

        1. Bonjour ,en effet et les russes avaient positionné plusieurs dizaines de milliers de chars dans ses « pays frères » car ils avaient peur que l ‘ouest et les méchants yankee envahissent la RDA ,la Pologne ou la Tchécoslovaquie qui craignaient pour leurs libertés données par leurs camarades rouge.
          Claude ,je crois que vous avez un petit problemme avec le mot réalité ,et je maintiens que la présence US durant la guerre froide à été un excuse pour notre pays pour avoir des forces conventionnelles insuffisantes ,même sous de Gaulle ,le baroud d’honneur a eu lieu en automne 56.

  29. de Villiers va-t-il démissionner après cette avoinée ?

    Voici les propos du chef de l’État, qui n’a évidemment pas cité le nom du Cema, mais dans le public, consterné, tout le monde a compris le sens du message :

    « Il ne m’a pas échappé que ces derniers jours ont été marqués par de nombreux débats sur le sujet du budget de la Défense. Je considère, pour ma part, qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique. J’ai pris des engagements. Je suis votre chef. Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir. Et je n’ai à cet égard besoin de nulle pression et de nul commentaire. De mauvaises habitudes ont parfois été prises sur ces sujets, considérant qu’il devait en aller des armées comme il en va aujourd’hui de nombreux autres secteurs. Je le regrette. J’aime le sens du devoir. J’aime le sens de la réserve qui a tenu nos armées où elles sont aujourd’hui. Et ce que j’ai parfois du mal à considérer dans certains secteurs, je l’admets encore moins lorsqu’il s’agit des armées. »

    « Avoinée », « Bourre-pif pendant la paix », « remontée de bretelles » : chacun y allait de sa formule pour qualifier ce que le président venait de dire

    Dans le public de la garden-party, où l’on croise toute la haute hiérarchie militaire et les industriels de la défense, mais aussi des représentants des unités qui défilent, dont les écoles d’officiers, ainsi que des délégations étrangères, la consternation régnait et les applaudissements n’ont guère été nourris………………..

    1. démissionner ! je parie ma paie qu’il ne le fera pas ! la place est quand même trop bonne , il fera comme tout militaire il va se taire et rentrer dans les rangs !

  30. Grâce au Canard enchaîné, son « travail » (sarcasme) « journalistique » (sarcasme) d’ « investigation » (sarcasme), nous avons M. MACRON comme président et depuis quelques semaines, ça dérape …

  31. Tant que le surcoût des OPEX ne sera pas pris en compte, les Armées se trouveront toujours face à ce dilemme budgétaire.
    La crise d’autorité de Macron, « Je suis votre chef  » montre qu’il ne l’est pas aux yeux des militaires. Quelle légitimité a-t-il , hormis celle d’avoir endosser le costume presidentiel ? On ne s’autoproclame pas chef, on l’est ou pas.
    George Clemenceau a dit que la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires, mais j’ose ajouter qu’elle est trop grave pour être confiée à des amateurs.

  32. En gros, il dit « fermez vos gueules », et la seule réponse qu’il attend est « à vos ordres, M. le Président ».
     
    J’ai rarement autant eu l’impression d’être un putain d’esclave.

    1. il parait que 64% des français sont satisfait de notre président …
      ils l’ont voulu en le votant , pas moi ….

      1. les sondages ne servent qu’à manipuler l’opinion !
        c’est un des nombreux outils du Système…….

  33. En annonçant 34,2 milliard dont 650 millions de provisions pour les OPEX en 2018, il n’y a aucune augmentation sur les 2 ans 2017/2018 par rapport à ce qui était prévu par FH/JYLD.
    Je résume, avec FH/JYLD les budgets prévus étaient les suivants : 32,68 pour 2017 (les 32,26 de l’actualisation de la LPM de juillet 2015 + 0,42 supplémentaires allouées en 2016) et 32,77 pour 2018.
    A ces montants il aurait fallu ajouté les participations des autres ministères pour les surcoûts des OPEX soit environ 700 millions par an (aucune raison que 2018 soit inférieur à 2017, Chammal n’est finie et les US voudront peut être de l’aide en afgha). Ce qui fait au total 66,85 milliards pour 2017/2018 OPEX comprises (32,68+32,77+1,4).
    Avec Macron, ce sera 32,68 milliards pour 2017 et 34,2 milliards pour 2018 et aucune participation des autres ministères pour les OPEX soit 66,88 milliards. Oui en fait j’exagère, avec Macron la défense aura 30 millions de plus,…vous êtes royal votre altesse !!
    A ce rythme, aucune certitude que la fameuse cible de 50 milliards hors OPEX soit un jour atteinte (en 2060 peut être avec l’inflation). Mais par contre, ce qui est sûr, c’est que Macron nous prend vraiment pour des billes.

  34. S’il voulait se mettre tous les militaires à dos d’un coup, il ne pouvait pas mieux faire.

    1. Même si on critique nos chefs, on n’aime pas que d’autres les critiquent sur la place publique.

    2. d’ici les prochains elections , les moutons français auront oublié et puis ils continueront a voter UMPS …

  35. Ben alors, on est surpris ???????
    On l’a dit, on l’a écrit, on l’a prédit, et maintenant les vierges effarouchées qui nous traitaient de démago et d’incompétents, voire d’incultes, sur ce même blogs (revenez en arrière de quelques mois….) s’étonnent, s’indignent et se lamentent.
    Un Général qui menace de poser casquette, alors qu’il a accepté en connaissance de cause d’aller au-delà de sa limite à la même fonction, mouais….Hormis l’aspect médiatique, vite balayé, le risque n’est guère important.
    Ce qui serait impactant serait que tous nos chefs démissionnent en bloc.
    Mais entre les carriéristes qui nous ont amenés là où nous en sommes malgré les alertes que nous leurs avons adressées depuis des années, que par manque de coui…., ils ont transformé en des rapports moraux où tout va bien Madame la Marquise, et les intérêts personnels de certains, ce n’est pas près d’arriver.
    Mais ne vous inquiétez pas, 14 juillet passé, plus personne ne va parler de la Défense.
    Enlevez 850 millions d’Euro à l’Education Nationale, qui n’a consenti aucun effort dans la course budgétaire, qui s’est trouvé renforcée en effectifs et moyens sous la précédente présidence, avec pour résultat une analphabétisation en hausse régulière (tiens, c’est étonnant, ça n’a pas fait la une de la presse, ce « rapport » issus des « analyses » des JDC par …..L’Armée), ôtez 850 millions d’Euro à la Justice qui menace de libérer des détenus par….manque de moyens, deux exemples parmi tant d’autres qui auront pour conséquences directes des grèves (annoncées déjà pour le 12 septembre).
    Tiens, on ne leur dit pas vertement de se taire, à eux……
    Oups, j’avais déjà été traité de démago pour les même propos et écrits.

  36. Les crédits supplémentaires, c’est toujours pour demain, et les économies pour tout de suite. On connaît la chanson. Le budget 2017 était de mémoire de 32 milliards, il n’est plus que de 31.2 milliards,. Pour autant, les 850 millions qui ne seront pas payés cette année, le seront l’an prochain, on ne fait que pousser la bosse. Donc, dans l’effort annoncé pour 2018, d’environ 3 milliards, il faudra prendre en compte que 850 millions sont du report de charges et serviront à payer ce qui ne ‘a pas été en 2017. L’effort réel ne sera donc « que » de 2,15 milliards. Je serai également attentif à la présentation de cet effort: s’il est l’addition d’AE (autorisations d’engagement) et de CP (crédits de paiement) comme l’ont fait les gouvernements précédents, on versera carrément dans la malhonnêteté intellectuelle, peu compatible avec le renouveau promis par notre président.

  37. Les promesses des politicards n’engagent que ceux y croient ! RDV en 2018 !

    Le plus drôle ce sont les politicards dans l’opposition (PS, LR) qui font semblant de s’opposer à ces coupes budgétaires alors qu’ils ont fait la même chose dans le passé et qu’ils recommenceraient s’ils en avaient l’opportunité. Même chose pour FI et FN. La cerise sur le gâteau c’est Morin qui y a été de son petit commentaire hypocrite sur twitter !

    1. Mach,
      Mélenchon a déjà été aux affaires, mais vous m’apprenez une nouvelle, le FN aurait déjà gouverné.
      On en apprend tous les jours.

    2. Ou alors il va mentir et inclure une part des opex ou des pensions pour faire croire à une augmentation.

  38. Il veulent faire 11 milliards d’économies en 2018 ? Bon courage pour ceux dans le régalien qui vont trinqué.

  39. L’hypocrisie dans toute sa splendeur de nos chers politiques, de l’enfumage permanent

  40. Il réduit de 850 millions pour que l’augmentation de l’année prochaine paraisse plus forte en pourcentage!! De la com rien que de la com! et cela va durer 5 ans voire 10!!!!!!

  41. On ne s’autoproclame pas chef, on l’est ou pas.

    bonjour , l’un d’entre vous viens d’écrire cela ! s’il est militaire personnellement l’ex modeste s/of que je suis est consterné !
    il ne c’est pas autoproclame chef dans la République Française il est le chef !

    cedant arma togae .
    je le dis avec conviction d’autant que je n’ai pas voter pour lui
    Il est le Président , il n’a pas a négocier son programme économique ni avec les militaires , ni avec les fonctionnaires !!!
    Le CEMA c’est mis lui même devant des parlementaires dans cette situation .Est il besoin de vous rappeler les termes qu’il a employés? ceux que l’on entend dans un corps de garde pas sous les ors de la République.Beaucoup ici glose a juste titre sur les écarts
    de nos élus et le toléreraient au motif des étoiles d’un CEMA .A ce que je sache cet officier supérieur
    a validé par sa présence et sa coopération la politique précédente qui de mon avis était aussi irréaliste aussi peu  » honnête » que possible.Il eu pu démissionner sa carrière est son avenir sont assuré.La situation des armées  » la gabegie humaine de sentinelle » par exemples est dut tant a nos éminences élues qu’aux 4 étoiles ayant exécutés sans broncher .Nos étoilés ont une arme pour exprimer les doutes et colères des armées , mais il y a beau temps qu’ils ont pour la plupart renoncés a toutes velléités de rébellion .Après s’il ce mettent en situation de s’en prendre une, par
    que cela leur plaise ou non celui qui est dans ce pays Le Chef des Armées c’est que les rudiments de l’école du soldat leur sont devenus trop lointain et que sonne donc l’heure de la retraite.

    Asinus , ex s/of ,contremaître d’ usine à la retraite futur tondu de ce gouvernement légitimement élu

    1. Bravo et merci pour votre commentaire, je me sens soudain moins seul face à tant de commentaires aussi négatifs que partisans.

      1. vos commentaires sont impartiaux ? vous manquez pas d’air comme le contremaître auquel vous répondez

  42. Beaucoup de réactions épidermiques, me semble t-il. Et pourtant, si on fait l’effort d’observer cette situation avec un minimum de recul, que constate t-on ?
    D’abord, que le nouveau gouvernement hérite d’un budget qualifié d' »insincère » par la cour des comptes. Un budget dans lequel le coût des opérations extérieures et intérieures des armées a été sous-estimé de plus des deux tiers, excusez du peu ! Evidemment les armées doivent aujourd’hui éponger la note.
    Ensuite, que le CEMA a ouvert sa gueule, de façon assez abrupte, et en public. Ce qui était une erreur à mon sens : Macron n’est pas Hollande (et pas non plus Sarkozy). Il n’allait pas revenir sur sa décision, ni se laisser dicter sa politique ; il suffit de voir comment il se comporte depuis son élection.
    Enfin, que Macron a réaffirmé publiquement, et de façon très nette, qu’il tiendrait ses engagements budgétaires à l’égard des armées. Alors attendons déjà de voir le budget 2018, la future loi de programmation et la trajectoire financière d’ici 2022 avant de sonner le tocsin.

    1. Bonjour ,les surcouts opex n’ont rien a voir avec le budget insincère qui est un secret de polichinelle ,le surcout opex est parfaitement connu depuis de très nombreuses année et j’irai même plus loin il est notire que les 1,2 milliards de cout opex sont insuffisant au vu de l’engagement et de la permanence de nos troupes sur le globe.

    2. Ayons de la mémoire
      Macron a été secrétaire général adjoint au cabinet de François Hollande en 2012, puis ministre de l’Économie en 2014 , donc il n’ignore rien de la situation du pays !
      et il nous a fait, néanmoins, une campagne pleine de promesses…………………….

    3. objection votre honneur, le CEMA s’est exprimé devant la commission de la défense siégeant à Huis clos pour commencer, et si pour vous il doit se taire devant la représentation nationale çà devient inquiétant ! remarquez vous avez raison, la bande d’amateurs traînant dans cette assemblée le petit doigt sur la couture de la jupe ou de la robe voire du pantalon , se demandant bien à quoi ils servent en deviennent pathétiques, incapables de lire les questions qui leur sont fournies par les services élyséens, pratiquant le prêt à penser livré par le président de groupe, éphémère ministre et roi de la magouille financière.
      a part çà tout va très bien madame la marquise, il faut que je vous dise un tout petit rien les écuries brûlent etc….

  43. Bonjour,
    macron me fait penser à un Paul Reynaud en 40: tout en parole et en gesticulation.
    Ce triste sire ne supporte pas d’être mis face à ses contradictions honteuses et se prend pour un chef de guerre. Il va continuer à envoyer nos hommes au combat sans leur donner les moyens de ne serait ce que pouvoir se protéger faute de blindés disponibles.
    Et lorsque nous perdrons l’un des nôtres, ce sera ce même macron et toute sa clique qui nous jouerons les affligés sans aucune pudeur.
    Et dire que tout à l’heure nous avons vu des hommes et femmes fiers de servir .
    J’ai mal pour eux et je prie pour que nous ne vivions pas de nouveaux drames.

  44. Encore un peu de temps et Macron va devoir décider s’il est le chef des Armées, ou d’une petite troupe de soldats de plomb pour faire joujou sur son bureau.

    Pendant ce temps, où l’on apprend que Bercy (quelle est sa part dans les efforts budgétaires au fait ?) va recapitaliser Areva pour 5 milliards d’euros. Très chère Lauvergeon. Il est vrai que les femmes par définition font tout beaucoup mieux que les hommes.

    Par ailleurs on rappellera que Bercy avait déjà gelé pour pour de 2,7 milliards € de crédits destinés aux Armées. en juin dernier. Sauve qui peut.

  45. On peut comprendre que le général Pierre de Villiers ne puisse démissionné pendant le 14 juillet, ça serait perçu comme une insulte au niveau national et international, il se doit de terminer son travail sans créer un scandale qui éclipserait le travail et les efforts de tous les militaires qui ont participé au défilé et aux rencontres avec le public.
    En revanche je ne vois pas comment il pourrait rester encore un an en place. S’il doit démissionner ça sera surement dans les jours à venir.

    1. si il ne démissionne pas c’est qu’il n’a pas d’honneur et que sa parole ne vaut rien !

  46. Au moins cette histoire à le mérite de mettre le doigt sur les incohérences du budget de la défense , mais juste faire des additions ou des soustractions entre ces 850 millions et les budgets initiaux prévu ne servent pas à grand chose ,le budget opex de plus ou moins 1 milliards est insuffisant de toute manière ,nos chefs devraient le savoir au vu des difficultés d’engagement de nos forces depuis longtemps.En ce qui concerne le budget proprement dit ,il règne un grand flou entre les rajouts ,les gels et les reports de budget et là on parle en milliard pas en centaines de million.Je trouve normal qu’une plus grande partie du budget opex soit pris en compte dans la défense (hors opérations majeurs et non prévues) ,mais il serait temps de mettre fin au flou artistique du budget défense et cela passe par un meilleur contrôle du parlement qui me semble bien insuffisant chez nous.

Les commentaires sont fermés.